Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

26 minutes ago, Snapcoke said:

Above all, concede that you are on a French forum, that you balance affirmations, peremptory.

How ironic you are ...

 

 

Spoiler

 

I don't mind seeking the truth. The F-35 has problems, legitimate problems that are worthy of discussion. but when I think we are still stuck on "It will never be an F-16! REEEEEEEEEEEEEE" when the pilots basically say it flies like an F-16, it might be time to find some new critiques. Are we really going to go over this again and again and again when its become pretty self evident that its not the case?

In the F-35 thread they're insisting you can't make and keep good pilots using the simulator to replace flight hours, nevermind the fact that there are already 1400 F-35 pilots produced already using the F-35 methods. at one point we cross the line into absurdity. We already have people praising the F-22 that failed to replace the F-15 as great, while complaining the F-35 failed to replace the F-15 in this very thread. 

credibility matters. If we want to put ridiculous claims out, next to legitimate claims they will all be summarily dismissed as equally false. Chicken little, boy who cried wolf

 

Cela ne me dérange pas de chercher la vérité. Le F-35 a des problèmes, des problèmes légitimes qui méritent d'être discutés. Mais quand je pense que nous sommes toujours bloqués sur "Il ne sera jamais un F-16 ! REEEEEEEEEEEEEE" alors que les pilotes disent en substance qu'il vole comme un F-16, il est peut-être temps de trouver de nouvelles critiques. Est-ce que nous allons vraiment revenir sur ce sujet encore et encore et encore quand il devient évident que ce n'est pas le cas ?

Dans le fil de discussion sur le F-35, on insiste sur le fait qu'il est impossible de former et de garder de bons pilotes en utilisant le simulateur pour remplacer les heures de vol, sans tenir compte du fait qu'il y a déjà 1 400 pilotes de F-35 qui ont été formés en utilisant les méthodes du F-35. Nous avons déjà des personnes qui font l'éloge du F-22 qui n'a pas réussi à remplacer le F-15, tout en se plaignant que le F-35 n'a pas réussi à remplacer le F-15 dans ce même fil de discussion. 

La crédibilité compte. Si nous voulons mettre en avant des affirmations ridicules, à côté d'affirmations légitimes, elles seront toutes sommairement rejetées comme également fausses. Le petit poulet, le garçon qui criait au loup...

 

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Napoleons_Bee a dit :
  Révéler le texte masqué

 

I don't mind seeking the truth. The F-35 has problems, legitimate problems that are worthy of discussion. but when I think we are still stuck on "It will never be an F-16! REEEEEEEEEEEEEE" when the pilots basically say it flies like an F-16, it might be time to find some new critiques. Are we really going to go over this again and again and again when its become pretty self evident that its not the case?

In the F-35 thread they're insisting you can't make and keep good pilots using the simulator to replace flight hours, nevermind the fact that there are already 1400 F-35 pilots produced already using the F-35 methods. at one point we cross the line into absurdity. We already have people praising the F-22 that failed to replace the F-15 as great, while complaining the F-35 failed to replace the F-15 in this very thread. 

credibility matters. If we want to put ridiculous claims out, next to legitimate claims they will all be summarily dismissed as equally false. Chicken little, boy who cried wolf

 

Dans le fil de discussion sur le F-35, on insiste sur le fait qu'il est impossible de former et de garder de bons pilotes en utilisant le simulateur pour remplacer les heures de vol, sans tenir compte du fait qu'il y a déjà 1 400 pilotes de F-35 qui ont été formés en utilisant les méthodes du F-35

Quel rapport entre la quantité et la qualité ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, clem200 said:

What is the relationship between quantity and quality?

French-Rafale-Hitting-Power-Lines-992x10

 

bonne question, qu'en pensez-vous ? quels pourraient être certains de nos paramètres si nous sommes intéressés à mettre en concurrence les différentes méthodologies ? 

  • Confused 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, clem200 a dit :

Quel rapport entre la quantité et la qualité ?


Aucun, c’est un argument fallacieux, comme tous les autres.
Parce que dans le nombre, une bonne partie sont des pilotes qui ont débuté sur d’autres appareils puis ont réalisé leur conversion sur celui-ci (et que ça s’est passé de même dans tous les pays) et qu’il y a aussi tous les jeunes pilotes qui s’étaient engagés dans le cursus avant l’entrée en service de l’appareil.
 

La réalité de l’impact du type d’appareil sur les potentiels futurs pilotes - ceux qui doivent rêver de les piloter avant de s’orienter résolument dans cette voie - ne peut qu’être analysée que sur les quelques années précédentes et les 10 prochaines qui suivront.

 

Le mouvement datait déjà d’avant 2013 et s’est aggravé jusqu’en 2016 et après :

«En 2013, l’US Air Force avait évalué qu’il lui manquait 200 pilotes de combat pour assurer l’ensemble de ses missions. D’où la mise en place d’un plan d’urgence pour en recruter 130 dans les plus brefs délais. Seulement, un peu moins de trois ans plus tard, le déficit s’est aggravé.

En effet, selon plusieurs de ses responsables, il manquerait désormais à l’US Air Force non plus 200 mais 500 pilotes de chasse. Et les prévisions pour l’avenir ne sont guère encourageantes : si cette tendance se poursuit, le déficit serait de 800 pilotes en 2022. Ce qui est considérable, sachant que, il y a seulement deux ans, elle en comptait encore environ 3.000.»


Outre les soucis de critères de sélection (état de forme, taille, etc), il y a aussi ce constat-là, très net :

« 

En 1993, 80% des pilotes de combat américains prolongeaient leur engagement au terme de leur premier contrat (entre 9 et 11 ans). Et 20 ans plus tard, ce taux est tombé à 65%.

Du coup, l’US Air Force manque aussi de pilotes de chasse confirmés. Et, sans eux, elle ne sera plus en mesure « de continuer à assurer la suprématie aérienne dont dépendent les autres forces », estime-t-on au Pentagone.»

 

Voilà. Collez des pilotes d’A-10 dans un F-35, ou mieux, dans son simulateur, faites de même avec un pilote de F-16 ou de F/A-18 et laissez bouillir la marmite.
Sans compter tous ceux repositionnés pour piloter des drones.

 

Et comme en plus leS F-35 comme les avions ravitailleurs et futur bombardier siphonnent une grosse partie des fonds des armées, difficile de dégager le budget nécessaire à la promotion et la valorisation des Armées de l’Air, et la rétention des pilotes confirmés.

http://www.opex360.com/2016/03/11/lus-air-force-manque-de-pilotes-de-chasse/

Edited by TarpTent
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

7 minutes ago, TarpTent said:


None, this is a fallacious argument, like all the others.
Because in the number, a good part are pilots who started on other devices then made their conversion on this one (and that it happened the same in all the countries) and that there is also all the young pilots who had taken part in the course before the entry into service of the aircraft.
 

The reality of the impact of the type of aircraft on potential future pilots - those who must dream of piloting them before resolutely orienting themselves in this direction - can only be analyzed over the previous few years and the next 10. that will follow.

 

The movement already dated from before 2013 and worsened until 2016 and after :

“I n 2013, the US Air Force estimated that it lacked 200 combat pilots to ensure all of its missions. Hence the establishment of an emergency plan to recruit 130 as soon as possible. However, a little less than three years later, the deficit has worsened.

Indeed, according to several of its officials, the US Air Force is now missing not 200 but 500 fighter pilots. And the forecasts for the future are hardly encouraging: if this trend continues, the deficit would be 800 pilots in 2022. This is considerable, knowing that, only two years ago, it still had around 3,000. "


In addition to the concerns of selection criteria (state of shape, size, etc.), there is also this very clear observation :

In 1993, 80% of American combat pilots extended their hiring at the end of their first contract (between 9 and 11 years). And 20 years later, that rate has fallen to 65%.

Suddenly, the US Air Force also lacks confirmed fighter pilots. And, without them, it will no longer be able "to continue to ensure the air supremacy on which the other forces depend," according to the Pentagon. "

 

Here. Stick A-10 pilots in an F-35, or better, in its simulator, do the same with an F-16 or F / A-18 pilot and let the pot boil.
Not to mention all those repositioned to fly drones.

 

And as in addition the F-35 as the tankers and future bomber siphon off a large part of the funds of the armies, it is difficult to release the budget necessary for the promotion and development of the Air Forces, and the retention of confirmed pilots.

http://www.opex360.com/2016/03/11/lus-air-force-manque-de-pilotes-de-chasse/

Spoiler

 

procurement funds to not affect personnel funds, so whoever wrote that doesn't know how the budget works... 

 

There are already former A-10 pilots that have transitioned to the F-35, just like we have F-15, F-16, Harrier, and F-18 pilots that have transitioned to F-35. We also have pilots that have no previous combat aircraft experience going to F-35, and I doubt this will be a problem for the Swiss. 

 

next, you can't talk about "fallacious arguments" and then try to connect the air force's pilot exodus with F-35 and its training. People leave for all manner of reasons. High deployment schedules compared to the breezy easy 1990s will make a difference for example. Some people don't like the way the military is trending post cold war. I knew people who left after tail hook scandal. quality of life. pay, a good economy in the civilian sector. the Marines have a full 25 percent of their force leave every year

 

 

Les fonds d'acquisition n'affectent pas les fonds de personnel, donc celui qui a écrit cela ne sait pas comment fonctionne le budget... 

Il y a déjà d'anciens pilotes de A-10 qui sont passés au F-35, tout comme nous avons des pilotes de F-15, F-16, Harrier et F-18 qui sont passés au F-35. Nous avons également des pilotes qui n'ont aucune expérience des avions de combat qui passent au F-35, et je doute que cela soit un problème pour les Suisses. 

Ensuite, vous ne pouvez pas parler d'"arguments fallacieux" et ensuite essayer de relier l'exode des pilotes de l'armée de l'air au F-35 et à sa formation. Les gens partent pour toutes sortes de raisons. Les calendriers de déploiement élevés, comparés à ceux des années 90, font la différence, par exemple. Certaines personnes n'aiment pas la tendance de l'armée après la guerre froide. J'ai connu des gens qui sont partis après le scandale de l'hameçon. qualité de vie. salaire, bonne économie dans le secteur civil. les Marines ont 25 % de leur force qui partent chaque année.

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Napoleons_Bee a dit :

French-Rafale-Hitting-Power-Lines-992x10

 

bonne question, qu'en pensez-vous ? quels pourraient être certains de nos paramètres si nous sommes intéressés à mettre en concurrence les différentes méthodologies ? 

Quel rapport avec la photo ? Et le sujet ? 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, clem200 a dit :

Quel rapport avec la photo ? Et le sujet ? 

Il voulait monter que la carrosserie du Rafale est fragile !  Manque de bol pour lui ( Napoleons-bee ) !!   ...  cela veut dire "Le Rafale est résistant" ! 

Edited by Bechar06
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Bechar06 a dit :

Il voulait monter que la carrosserie du Rafale est fragile !  Manque de bol pou lui...  cela veut dire "Le Rafale est résistant" ! 

Tu fais ça au F-35, rien que le coût de réparation te permettra d'acheter un demi M-346. :rolleyes:

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Napoleons_Bee a dit :
  Révéler le texte masqué

 you forgot the Maginot line, but yes wars are fundamentally unpredictable. is the Rafale the Polish Cavalry? or the Panzer? we may get to find out someday. 

vous avez oublié la ligne Maginot, mais oui, les guerres sont fondamentalement imprévisibles. le Rafale est-il la cavalerie polonaise ? ou le Panzer ? nous pourrons le découvrir un jour.

Ou le f-35 face à des essaims de drones ?

Il y a 2 heures, Napoleons_Bee a dit :

Les fonds d'acquisition n'affectent pas les fonds de personnel,

La fongibilité des fonds ... Vieux problème. Mais çà n'empèche que l'USAF n'arrive pas à retenir ses pilotes. Pas grave le f-35 en remplace plusieurs à la fois. Finalement Le général Brown va avoir raison, il va être content. Il n'aura pas besoin de 1700 f-35, seulement plus de 1000 devraient suffire. Les missions des 700 autres peuvent se faire en simulateur. Cà tombe bien avec 800 pilotes en moins.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Citation

F-35: la démission du politique

Le Conseil fédéral a géré, il n’a pas gouverné. Démissionnant ainsi de sa fonction politique, écrit notre chroniqueur Yves Petignat.

A lire ici.

 

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, DEFA550 a dit :

Si simulateur, y'a pas de moteur. Tout va bien ! :laugh:

Mais mais mais... Faut lire correctement ce qui est écrit ! :wink:

Concernant la réduction des heures de vol de 20%, j’ai l’impression que beaucoup de personnes ne lisent pas ce qui est écrit et interprètent de façon erronée les informations disponibles dans le seul but de critiquer. Extrait du rapport :

« Lors de l'évaluation, les heures de vol et de simulateur prévues ont été collectées. Elles sont basées sur les informations fournies par les forces aériennes ou navales respectives des pays de fabrication, car elles ont été demandées de manière identique à tous les candidats dans le cadre de l'appel d'offres. Les réponses des candidats ont été comparées à l'expérience de l'armée de l'air avec le F/A-18C/D et aux résultats de l'évaluation. Il s'avère qu'environ 20 % d'heures de vol en moins sont nécessaires pour le F-35A que pour les autres candidats. Le nombre d'heures de simulateur, en revanche, est comparable pour tous les candidats ».

Alors pour ceux qui ne cessent d’être sarcastiques avec les heures de simulateurs, il serait bien qu’ils lisent correctement ce qui est écrit avant de de faire des commentaires. Car cela veut tout simplement dire que pour le Rafale, l’Eurofighter, le F-18E ou le F-35 le nombre d’heures en simulateur prévu est identique !

Ceux qui désirent absolument critiquer le choix du F-35 peuvent le faire en prenant en considération l’affirmation que le F-35 nécessite 20% d’heures en moins que les autres candidats mais pas en mentionnant les heures de simulateur. Ensuite, si on lit ce qui est écrit :

« Le nombre plus bas d’heures de vol correspond aux résultats de l’évaluation, en particulier que le contenu de la formation évolue grâce à la simplicité de fonctionnement du système et à la supériorité de l’information du F-35A. En raison des heures de vol nécessaires et des missions d’entraînement plus longues en moyenne, le F-35A permet de réduire de moitié le nombre de décollages et d’atterrissages par rapport à l’exploitation actuelle des F/A-18C/D et F-5. » 

Je ne vois ce qu’il y a d’aberrant à ce que le nombre d’heures global diminue tout comme les décollages et atterrissages. Passer d’une flotte d’un peu plus de 50 appareils à 36 avions devrait inévitablement diminuer le nombre d’heures de vol et de mouvements sur les aérodromes (pour ce dernier point, c’est d’autant plus vraisemblable que le F-35 dispose de plus d’autonomie).

Encore un point concret qui pourrait s’avérer intéressant. La Suisse dispose déjà d’un simulateur de vol assez perfectionné pour le F-18C et voila ce qu’en disent les instructeurs :

« Le simulateur de vol est un élément indispensable à la formation, très exigeante, des pilotes d’avion de combat. Il permet entre autres d’entraîner les réactions face aux pannes ou aux erreurs sans générer de coûts exorbitants ou provoquer de dommages collatéraux, tout en ménageant l’environnement : moins de bruit et moins grande consommation de kérosène. Grâce au simulateur, la formation est de meilleure qualité ».

Cependant ils disent aussi :

« Selon Kühne, malgré les possibilités énormes qu’offre le simulateur, celui-ci ne peut en aucun cas remplacer un vol réel. Ainsi, l’environnement – les nuages, la neige, le brouillard – et l’impact sur le corps, comme les forces d’accélération et le stress, ne peuvent pas être simulés avec réalisme ».

 

Conclusion: ils ne sont pas non plus complètement ignares sur le sujet.

 https://www.vbs.admin.ch/fr/actualites/annonces/bon-savoir.detail.news.html/vbs-internet/wissenswertes/2020/kdo-op---flugsimulatoren---ohne-sie-geht-es-nicht-mehr.html

 

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

En tous cas, il y a de plus en plus de parlementaires qui demandent des explication et de la transparence sur le choix du F-35. Et les premières indiscrétions commencent à poindre. Selon certains articles dans la presse dominicale suisse-alémanique (j'ai la version papier et les articles son payants), l'une des offres concurrentes n'était supérieure que de quelques centaines de milliers de francs, selon une source fiable.

Edited by Paschi
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, FAFA a dit :

Mais mais mais... Faut lire correctement ce qui est écrit ! :wink:

Concernant la réduction des heures de vol de 20%, j’ai l’impression que beaucoup de personnes ne lisent pas ce qui est écrit et interprètent de façon erronée les informations disponibles dans le seul but de critiquer. Extrait du rapport :

« Lors de l'évaluation, les heures de vol et de simulateur prévues ont été collectées. Elles sont basées sur les informations fournies par les forces aériennes ou navales respectives des pays de fabrication, car elles ont été demandées de manière identique à tous les candidats dans le cadre de l'appel d'offres. Les réponses des candidats ont été comparées à l'expérience de l'armée de l'air avec le F/A-18C/D et aux résultats de l'évaluation. Il s'avère qu'environ 20 % d'heures de vol en moins sont nécessaires pour le F-35A que pour les autres candidats. Le nombre d'heures de simulateur, en revanche, est comparable pour tous les candidats ».

Alors pour ceux qui ne cessent d’être sarcastiques avec les heures de simulateurs, il serait bien qu’ils lisent correctement ce qui est écrit avant de de faire des commentaires. Car cela veut tout simplement dire que pour le Rafale, l’Eurofighter, le F-18E ou le F-35 le nombre d’heures en simulateur prévu est identique !

Ceux qui désirent absolument critiquer le choix du F-35 peuvent le faire en prenant en considération l’affirmation que le F-35 nécessite 20% d’heures en moins que les autres candidats mais pas en mentionnant les heures de simulateur. Ensuite, si on lit ce qui est écrit :

« Le nombre plus bas d’heures de vol correspond aux résultats de l’évaluation, en particulier que le contenu de la formation évolue grâce à la simplicité de fonctionnement du système et à la supériorité de l’information du F-35A. En raison des heures de vol nécessaires et des missions d’entraînement plus longues en moyenne, le F-35A permet de réduire de moitié le nombre de décollages et d’atterrissages par rapport à l’exploitation actuelle des F/A-18C/D et F-5. » 

Je ne vois ce qu’il y a d’aberrant à ce que le nombre d’heures global diminue tout comme les décollages et atterrissages. Passer d’une flotte d’un peu plus de 50 appareils à 36 avions devrait inévitablement diminuer le nombre d’heures de vol et de mouvements sur les aérodromes (pour ce dernier point, c’est d’autant plus vraisemblable que le F-35 dispose de plus d’autonomie).

Encore un point concret qui pourrait s’avérer intéressant. La Suisse dispose déjà d’un simulateur de vol assez perfectionné pour le F-18C et voila ce qu’en disent les instructeurs :

« Le simulateur de vol est un élément indispensable à la formation, très exigeante, des pilotes d’avion de combat. Il permet entre autres d’entraîner les réactions face aux pannes ou aux erreurs sans générer de coûts exorbitants ou provoquer de dommages collatéraux, tout en ménageant l’environnement : moins de bruit et moins grande consommation de kérosène. Grâce au simulateur, la formation est de meilleure qualité ».

Cependant ils disent aussi :

« Selon Kühne, malgré les possibilités énormes qu’offre le simulateur, celui-ci ne peut en aucun cas remplacer un vol réel. Ainsi, l’environnement – les nuages, la neige, le brouillard – et l’impact sur le corps, comme les forces d’accélération et le stress, ne peuvent pas être simulés avec réalisme ».

 

Conclusion: ils ne sont pas non plus complètement ignares sur le sujet.

 https://www.vbs.admin.ch/fr/actualites/annonces/bon-savoir.detail.news.html/vbs-internet/wissenswertes/2020/kdo-op---flugsimulatoren---ohne-sie-geht-es-nicht-mehr.html

 

Donc on en revient au même point en quoi c est un argument de vente ? Qui fait pencher la balance en faveur de tel ou tel appareil ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Kiriyama a dit :

 

« Mais ce qui devrait préoccuper davantage encore les simples citoyens, c’est l’inexistence d’une stratégie politique et d’une analyse géopolitique appuyant ce choix.« .
 

Je pense qu’il prend ses rêves pour la réalité, le scrivaillon. Ce n’est pas parce que le Conseil Fédéral a fait le choix de jouer une carte géopolitique différente de celle du journaliste qu’il faut considérer qu’il n’a pas gouverné.

On peut ne pas être d’accord, techniquement, économiquement ou géopolitiquement, comme avec les belges, ce n’est pas pour autant qu’il faut leur dénier la capacité de choisir en connaissance de cause.

 

Au-delà, il y a par contre un pattern qui mériterait d’être mis en lumière voire dénoncé, c’est celui de la conversion systématique des États-majors à la solution F-35, renforcée d’une analyse technique systématiquement secrète et fortement cloisonnée sous couvert de caractéristiques secret-défense, des délibérations techniques et financières tout autant secrètes avec un congrès largement shunté et un Ministère de la Défense ou équivalent largement mis devant le fait accompli avec pression géopolitique à la clé pour l’ensemble des dirigeants par les USA.
Ce schéma s’est reproduit dans tous les pays ayant choisi le F-35 lors de compétitions (plus ou moins sérieuses), s’est déroulé de même en Suisse et se déploie actuellement à l’identique en Finlande.
Et comme c’est l’État-major qui transmet la synthèse décisionnelle des évaluations techniques et budgétaires, il y a là de quoi considérer que LM et les USA ont parfaitement compris les mécanismes décisionnels et savent les exploiter à leur profit, tout comme ils ont parfaitement compris comment limiter l’influence des mécanismes démocratiques des sociétés occidentales.

Edited by TarpTent
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

c'est sur que si il a une dispo moitié moindre qu'un F18 , il va beaucoup moins voler. 

Ce sont les utilisateurs qui en parlent le mieux . les Japonais par exemple ..  ils l'utilisent intensivement malgré une dispo très moyenne ( 60% ) ,et ça leur coute un bras , ils préferent les F15 pour les missions de PO ... ce que fera la Suisse 95 % du temps

et pas question de simulateurs ici . voler 20% de moins , ça ne marche pas face a la Chine .  

https://www.forbes.com/sites/davidaxe/2021/04/02/japan-is-about-to-waste-its-f-35s-shadowing-chinese-planes/?sh=1c6bb8f178e5

Edited by Cougar133
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

17 minutes ago, FAFA said:

But but but ... You have to read what is written correctly! : wink:

Regarding the 20% reduction in flight hours, I have the impression that a lot of people do not read what is written and misinterpret the information available for the sole purpose of criticism. Extract from the report:

“During the assessment, the planned flight and simulator hours were collected. They are based on information provided by the respective air or naval forces of the countries of manufacture, as they have been requested identically from all applicants in the context of the call for tenders. Candidate responses were compared to the Air Force's experience with the F / A-18C / D and the results of the assessment. It turns out that about 20% less flight hours are needed for the F-35A than for the other candidates. The number of simulator hours, on the other hand, is comparable for all the candidates ” .

So for those who keep being sarcastic with the hours of simulators, it would be good if they read what is written correctly before making any comments. Because that quite simply means that for the Rafale, the Eurofighter, the F-18E or the F-35 the number of hours in simulator envisaged is identical!

Those who absolutely wish to criticize the choice of the F-35 can do so by taking into consideration the assertion that the F-35 requires 20% less hours than the other candidates but not by mentioning the simulator hours. Then, if we read what is written:

“The lower number of flight hours corresponds to the results of the evaluation, in particular that the content of the training evolves thanks to the simplicity of operation of the system and the superiority of information of the F-35A. Due to the required flight hours and longer training missions on average, the F-35A can cut the number of take-offs and landings in half compared to current F / A-18C / D operation. and F-5.

I do not see what is wrong with the fact that the overall number of hours decreases, as do takeoffs and landings. Going from a fleet of just over 50 aircraft to 36 planes should inevitably reduce the number of flight hours and movements on aerodromes (for this last point, it is all the more likely that the F- 35 has more autonomy).

Another concrete point that could prove to be interesting. Switzerland already has a fairly sophisticated flight simulator for the F-18C and this is what the instructors say:

“The flight simulator is an essential element in the very demanding training of combat aircraft pilots. It allows, among other things, to trigger reactions to breakdowns or errors without generating exorbitant costs or causing collateral damage, while protecting the environment: less noise and less consumption of kerosene. Thanks to the simulator, the training is of better quality ”.

However they also say:

“According to Kühne, despite the enormous possibilities offered by the simulator, it cannot in any way replace a real flight. So the environment - clouds, snow, fog - and the impact on the body, such as acceleration forces and stress, cannot be realistically simulated ”.

 

Conclusion: they are not completely ignorant on the subject either.

 https://www.vbs.admin.ch/fr/actualites/annonces/bon-savoir.detail.news.html/vbs-internet/wissenswertes/2020/kdo-op---flugsimulatoren---ohne-sie- geht-es-nicht-mehr.html

 

Je ne l'ai pas vu dire, mais j'aurais pensé qu'il y avait plus d'heures dans la simulation du F-35. Je suis surpris.

I haven't seen it said, but I would have thought there were more hours in the F-35 sim. I'm surprised.

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, FAFA a dit :

Conclusion: ils ne sont pas non plus complètement ignares sur le sujet.

Ce qui est sûr c'est que le choix n'est pas aussi consensuel qu'en Belgique. Résultat ils sont obligés de lâcher des info sur leurs méthodologies et même sur les tarifs des autres offres.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Cougar133 a dit :

c'est sur que si il a une dispo moitié moindre qu'un F18 , il va beaucoup moins voler. 

Ce sont les utilisateurs qui en parelent le mieux . les Japonais par exemple ..  ils l'utilisent intensivement  ,et ça leur coute un bras , ils préferent les F15 pour les missions de PO ... ce que fera la Suisse 95 % du temps

et pas question de simulateurs ici . voler 20% de moins , ça ne marche pas face a la Chine .  

https://www.forbes.com/sites/davidaxe/2021/04/02/japan-is-about-to-waste-its-f-35s-shadowing-chinese-planes/?sh=1c6bb8f178e5

Cet argument tient effectivement la route et je ne demande qu'à en savoir plus sur de réels faits. Je ne désire pas à tout prix défendre le F-35, mais je trouve que dire n'importe quoi à son sujet n'améliorera pas la cause du Rafale. Les rapports que poste régulièrement @herciv et qui relatent les problèmes rencontrés par le F-35 sont beaucoup plus intéressants que les sarcasmes et contre vérité en tout genre qui polluent le forum. L'exemple des heures de simulateur que je dénonce me parait très révélateur. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, MeFi_Toi(dina) a dit :

Les réponses des candidats ont été comparées à l'expérience de l'armée de l'air avec le F/A-18C/D et aux résultats de l'évaluation. Il s'avère qu'environ 20 % d'heures de vol en moins sont nécessaires pour le F-35A que pour les autres candidats. Le nombre d'heures de simulateur, en revanche, est comparable pour tous les candidats ».

Il y a plusieurs façons de comprendre ce paramètre :

- soit le simulateur f-35 est plus performant et permet de mieux restituer les réactions du f-35

- soit l'interface du f-35 est simple à appréhender et je pense plutôt à cette explication. Problème le f-35 block 3F n'est pas encore un avion compliqué parce que il n'est pas capable d'accomplir beaucoup de missions. Donc on a mesurer un paramètre sur une expérience pilote incomplète.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a quand même un truc qui me titille.

Est-ce que le fameux simulateur state of art du F-35 est parvenu au même stade de maturité que le codage de l'appareil ? Je dis ça, parce que le dernier HS de DSI nous apprend que les mises à jour effectuées sont si nombreuses que les testeurs informatiques de LM ont quatre années de retard sur leur programme de vérification des codes, notamment en matière de sécurité informatique.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

n'importe quel Pilote te dira qu'un simu c'est bien , pour bosser ses pannes et appréhender le système et ses updates au fil du temps , mais ça ne remplacera jamais le vrai vol . il faut pratiquer . pour rappel le standard OTAN c'est 180 heures mini . ils se situent comment les Suisses la dedans ? s'il s'intègrent dans des exercices/COMAO ou autre s'ils volent encore moins ? moins de vols , moins de retour d'expérience ,  + d'accidents . avec une flotte aussi réduite et la moitié dans les hangars , ça fait un parc opérationnel d'une dizaine d'appareils au mieux . l'argument du Simu pour le F35 qui réduit les vols réels de 20% , ça ne tient pas . personne ne peut prévoir une activité aérienne et des missions de PO , c'est du gros n'importe quoi . 

Edited by Cougar133
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...