Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

J'avoue que le fait qu'ils aient clairement dit qui était le meilleur me suffit, au fond.

Après, c'est juste entre eux un problème de cohérence. Le CdC était trop élevé, et la décision finale aurait pu être prise par monsieur tout le monde. Certains estimaient ici que le gripen devait leur suffire, et moi je les trouvais bien fort de dire à la place des Suisses ce dont ils ont besoin.

Justement les suisses disent qu'il n'y a plus de cohérence dans la décision et les questions fusent et encore beaucoup de question et c'est dommage que les réponses sont en allemand. A suivre en direct du jamais vu le nombre de questions des journalistes.http://www.tv.admin.ch/fr/live

Link to comment
Share on other sites

Quand je lis certains commentaires, je me demande pourquoi la France se fait suer à faire des avions, ou à participer à des appels d'offres... Autant couler la boîte directement et faire des sacs à main.

Le Rafale est le meilleur. Super. Au rythme où on va, même le J-10 sera davantage vendu à l'export.

Link to comment
Share on other sites

All the three main contenders met the requirements put forward by the services. But the Gripen had several advantages, Maurer says, including price, which leaves money over for other military needs.

The Gripen had both the lowest acquisition costs and lower 30 year life cycle cost, by far, says Maurer. The procurement program is likely to cost less than 3 billion Swiss francs.

Moreover, Switzerland liked the potential for industrial cooperation on offer from Saab.

Maurer acknowledges the Swedish fighter may not be the highest end technical option on offer, but he says it is a good fit for Switzerland and technically meets the country's needs.

Switzerland and Sweden will now refine the program in the coming months.

All three bidders provided good offset packages that were essentially equivalent. The industrial participation package was also attractive across the board, the Swiss say.

The exact delivery schedule is still being negotiated, with the first likely to arrive in 2015 and all aircraft to be handed over during a two to three year period.

http://www.aviationweek.com/aw/blogs/defense/index.jsp?plckController=Blog&plckBlogPage=BlogViewPost&newspaperUserId=27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7&plckPostId=Blog%3a27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7Post%3a6b8fdcfa-4582-4b2f-9248-03030e49225b&plckScript=blogScript&plckElementId=blogDest

Ah parce qu'en plus maintenant ils étaient tous équivalent ? J'aime bien le choix des mots de certains...

Link to comment
Share on other sites

Tmor, le pb, c'est que le gripen n as pas repondu aux tests et cahiers des charges

et la, ca passe pas.

C'est comme si on te demandait une voiture capable de faire du 6l au cent, et que finalement tu prennes celle qui fasse 7l sous pretexte qu'elle coute 2000euros de moins.

et la, ca le fait pas, autant le dire depuis le debut

Link to comment
Share on other sites

Les Suisses sont souverains.

On perd un marché, c'est tout. C'est bien sûr dommage pour le Rafale, et çà aurait pu amorcer d'autres succès export.

Quand à imaginer des sanctions... désolé, mais avec ce genre d'esprit franchouillard, il ne faut pas s'étonner de l'image déplorable que nous avons dans certains pays. A tort ou à raison.

Link to comment
Share on other sites

Un peu d'humour

http://www.youtube.com/watch?v=wU8e3pCYunc

Selon le journal germanique

http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/KampfjetEntscheid-offenbar-gefallen/story/28653803

Quelques heures après la diffusion de l'information sur le site du quotidien, les porte-paroles de Saab et Dassault n’avaient toujours pas confirmé la décision, indiquant qu’ils n’en avaient pas été informés.

http://www.usinenouvelle.com/article/la-suisse-aurait-opte-pour-le-gripen-de-saab.N163964

Fin de la conférence presse et les interviews bilatérales dehors

Link to comment
Share on other sites

Je rejoins les avis exprimés sur le fait que :

- Pour les missions à mener / menaces, la suisse n'as pas forcément besoin du rafale

- Pour le coté diplo/politique de la vente, la suisse est amha moins sensible du fait de sa neutralité.

- C'est du beau foutage de gueule l'organisation des évals techniques pour nous envoyer valser de la sorte.

- Je ne vois pas quels représailles économiques pourraient être productives envers les suisses. Néanmoins, à titre personnel, je m'engage à me trouver une belle Seiko plutôt qu'une Suisse entrée de gamme pour ma prochaine montre.

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que si le Gripen était hors Cahier des charges c'est qu'il y a un soucis.

Il aurait fallut dans ce cas refaire le cahier des charge à la baisse pour que Dassault et EADS puissent formuler une offre valable.

Enfin bref j'ai du mal à comprendre.

Link to comment
Share on other sites

Le Gripen est techniquement excellent, il répond à toutes les exigences de l’armée suisse, a expliqué le ministre de la défense Ueli Maurer devant la presse. C’est de loin la solution la plus avantageuse à l’achat comme sur le long terme, a-t-il ajouté en chiffrant l’offre à 3,1 milliards de francs. Le Conseil fédéral estime aussi que la Suède présente le meilleur potentiel pour une future collaboration

http://www.lematin.ch/actu/suisse/le-conseil-federal-se-tourne-vers-les-gripen-suedois-2011-11-30

on nous aurait menti?

Link to comment
Share on other sites

Le Gripen est techniquement excellent, il répond à toutes les exigences de l’armée suisse, a expliqué le ministre de la défense Ueli Maurer devant la presse. C’est de loin la solution la plus avantageuse à l’achat comme sur le long terme, a-t-il ajouté en chiffrant l’offre à 3,1 milliards de francs. Le Conseil fédéral estime aussi que la Suède présente le meilleur potentiel pour une future collaboration

http://www.lematin.ch/actu/suisse/le-conseil-federal-se-tourne-vers-les-gripen-suedois-2011-11-30

on nous aurait menti?

ah vu que ce sont les politiques qui ont fait le choix au final, il vont pas dire que c'est un mauvais choix et qu'ils devaient prendre le Rafale. Logique ^^
Link to comment
Share on other sites

ah vu que ce sont les politiques qui ont fait le choix au final, il vont pas dire que c'est un mauvais choix et qu'ils devaient prendre le Rafale. Logique ^^

Programme d’économies

Plusieurs ministres ont fait part publiquement de leurs critiques face à la décision du Parlement. Des coupes seront inévitables dans d’autres domaines, comme la formation, la recherche, l’agriculture, l’aide au développement et les infrastructures, ont-ils prévenu. Ueli Maurer a confirmé la nécessité d’un programme d’économie. Des modifications de loi pourraient être nécessaires. Le peuple pourrait ainsi se prononcer par référendum sur les économies prévues.

Battue au Parlement, la gauche envisage aussi le lancement d’une initiative populaire pour empêcher l’achat de nouveaux avions de combat. Ni la décision des Chambres appelant à relever le plafond des dépenses, ni le (ou les) programme(s) d’armement où figurera cette acquisition ne sont en effet soumis au référendum.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_la_Suisse

Link to comment
Share on other sites

Je rejoins les avis exprimés sur le fait que :

- Pour les missions à mener / menaces, la suisse n'as pas forcément besoin du rafale

- Pour le coté diplo/politique de la vente, la suisse est amha moins sensible du fait de sa neutralité.

- C'est du beau foutage de gueule l'organisation des évals techniques pour nous envoyer valser de la sorte.

- Je ne vois pas quels représailles économiques pourraient être productives envers les suisses. Néanmoins, à titre personnel, je m'engage à me trouver une belle Seiko plutôt qu'une Suisse entrée de gamme pour ma prochaine montre.

L'organisation des évals techniques étaient dès le départ du foutage de gueule comme en Inde, si on est incapable de faire un choix technique au vu de ses besoins entre un mono et un biréacteur il faut jouer a autre-chose.

Je n'ai rien contre les suisses et AMHA le gripen est le meilleur choix pour eux , même s'il est aussi largement overkill y compris le C ( AMHA toujours), ce truc puait depuis le début ...le seul truc qui m'a fait croire a un moment que DA pouvait l'emporter c'est l'ouverture des nos zones d'entrainement et bases.

J'espère pour les pilotes et comptables suisses venant du F-5 ou du F-18 que le gripen ne leur fera jamais piiiiiiiioooooooouuuuuuuuuuuu au-dessus des Alpes , il y aurait des déçus  :lol:

Et je continuerais a acheter des toquantes suisses  =)

Link to comment
Share on other sites

:rolleyes: Le Gripen NG moins cher ? Avec un avion de papier ils nous refont le coup du F-35 à petite échelle, moins cher que ses concurrents et qui fini par couter le double avec 5 ans de retards !

=( « Mode vénère » : Qu’ils se le prennent le Gripen ce sera plus facile de lutter contre la blanchisseuse à argent sale helvétique sans arrière pensées.

Désolé mais fallait que ça sorte...

Link to comment
Share on other sites

Comment on achète un avion?

STRATÉGIE | Après trois ans de procédure, la décision est tombée. Mais sur quels critères militaires et économiques, l’armée suisse a-t-elle fait son choix.

Le Conseil fédéral se tourne vers les Gripen suédois

Xavier Alonso / Berne | 30.11.2011 | 16:56

Et c’est finalement le Gripen suédois qui est choisi. Le suspens aura duré plus de trois ans. Sans parler du bras de fer politique autour de cet achat, la procédure d’évaluation des avions avait commencé en 2008.

Les trois constructeurs invités - le Gripen du Suédois SAAB, le Rafale du français Dassault et l’Eurofighter du consortium européen EADS – étaient venus présenter leur avion et l’avaient soumis à une batterie de tests d’Armasuisse, l’office fédéral en charge d’acheter le matériel militaire pour l’armée.

«Les trois avions ont reçu le feu vert de notre commission d'évaluation: tous trois répondent à nos critères et à nos besoins. Le choix final est désormais une décision politique du Conseil fédéral!» C'est le chef des formes aériennes de l'armée suisse, Markus Gygax, qui l'affirmait encore en septembre dernier.

La décision politique est donc tombée et c’est le chef du Département de la défense, l’UDC Ueli Maurer, qui vient la présenter. Par décision politique, il faut comprendre qu'aux performances techniques et militaires des jets de combat s’ajoutent des considérations économiques. Evidemment, le prix d'achat des avions, mais aussi le coût de la maintenance, les potentialités de développement et d'adaptations de ces avions, mais aussi les possibles synergies en matière de formation des pilotes comme d’entraînement.

ArmaSuisse a publié, au début de la consultation, la grille d’évaluation technique des avions de combat qui doivent remplacer les F5 Tiger. A noter qu’une sous-commission du Parlement, constitué de parlementaires de tous bords politiques, a contrôlé toute cette procédure d’évaluation. Avec un œil particulier sur la capacité à remplir les contrats compensatoire. Car les constructeurs se sont engagés à réinjecter dans l’économie suisse la même somme qu’obtenue lors de la signature du contrat.

L’aptitude au combat vaut 30%, le bruit 3%

Les critères de l’évaluation et leur pondération comportent trois critères principaux:

1° L'efficacité opérationnelle (soit les qualités de combat) pèse 60%. Elle est divisée encore en 4:

Combat air-air (30%)

Combat air-sol (12%)

Reconnaissance (12%)

Potentiel de développement (6%)

2° L'adaptation opérationnelle qui vaut 15% se subdivise ainsi:

Examen des processus d'entretien (4,5%)

Adaptation à l'exploitation par la milice (3,75%)

Compatibilité avec l'infrastructure suisse existante (3,75%)

Importance du bruit et d'autres émissions nuisibles (3%)

3° La coopération et la compensation valent, elles, 25%. Soit:

Compensations économiques par le biais de contrats avec des entreprises suisses (17,5%)

Possibilités de coopération militaire (7,5%).

Le Conseil fédéral choisit le Gripen, chasseur à prix cassé

Le Temps

Le gouvernement a tranché pour les nouveaux avions de combat, successeurs des Tiger. La polémique ne fera qu’enfler

Le Gripen à un prix de superdiscounter

De sources concordantes, le Conseil fédéral a choisi cet l’appareil suédois Gripen JAS 39 comme nouvel avion de combat, pour remplacer les Tiger.

L’addition, pour 22 pièces, se montrerait à près de trois milliards de francs, un milliard de moins que les deux autres avions placé en concurrence dans l’attribution du marché.

Devisé à 50 millions l’unité – mais Saab Defence, son constructeur, casserait encore le prix –, le Gripen (griffon) a été mis en service, dans sa génération actuelle, en 1996. Plus de 240 exemplaires auraient été vendus, notamment en Hongrie, République tchèque, Afrique du Sud et Thaïlande. Des doutes ont été émis sur la capacité de Saab à assurer la production, mais le fabricant a assuré que le gouvernement suédois garantit le maintien d’une industrie aéronautique jusqu’en 2040.

Publicité

Construit par le français Dassault, le Rafale avait la préférence des pilotes suisses. Le prix indicatif est de 150 millions pièce, ce qui en faisait le plus cher de la liste. Mis en service en 2005, il n’a encore jamais été acheté hors de France. Il a servi durant les récentes opérations en Libye.

Produit par un consortium allemand, britannique, espagnol et italien, l’Eurofighter était estimé à une fourchette de 80 à 100 millions. 700 exemplaires équipent déjà des armées européennes.

Samedi dernier, Le Temps indiquait qu’une grande partie du contrat Gripen pourrait rester en Suisse. Saab vendrait les cellules et l’équipement de 22 unités de la version actuelle, les chantiers suisses réalisant la mise à jour.

La décision de principe d’acheter de nouveaux avions de combat résulte d’un coup de force de la droite au parlement. Les dispositions rendant possible cet achat ne sont a priori pas soumises à référendum, mais le Conseil fédéral pourrait décider de proposer au vote populaire le plan financier qui comprendra les coupes budgétaires nécessaires à cette acquisition. La perspective de cette dépense affole certains milieux qui dépendent des subventions fédérales, par exemple les hautes écoles.

Le Parti socialiste ainsi que, entre autres, le Groupe pour une Suisse sans armée ont annoncé le lancement d’une initiative populaire visant à empêcher l’achat. Le PS sera saisi d’un projet concret à sa prochaine assemblée générale, ce samedi 3 décembre. Le 1er octobre dernier, son président disait son espoir d’engranger les 100 000 signatures nécessaires «d’ici au printemps».

Le gouvernement tient une conférence de presse à 16h30.

Cet article sera périodiquement mis à jour.

Link to comment
Share on other sites

Bon, on peut toujours essayer de leur fourguer les 2000-9 des EAU alors ?

:lol:

J'avais eu la même idée.

Si les suisses étaient vraiment en manque de tune ( chose que je n'arrive pas à concevoir)

Pour encore trois fois moins cher que le NG, ils auraient pu avoir un 2000-9 qui est aussi performant que le gripounet et en plus la cellule avait encore une bonne vingtaine d'année de durée de vie.

Et dans 20 ans , ils auraient cassé la tirelire pour se doter du F35 X3 ou de du rafale NG ou Rafale F5 ! :lol:

Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • Fenrir unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,665
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Godefroy de Bouillon
    Newest Member
    Godefroy de Bouillon
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...