Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Il y a 6 heures, Patrick a dit :

Les autres n'ont rien à perdre. Les allemands proposent un sous-marin qui n'existe pas. Les japonais n'ont jamais exporté. Les espagnols... Bon je ferai pas de commentaire. Les suédois sont gênés aux entournures également.

Comment ça? C'est la pire des options justement. Ce serait la voie ouverte au n'importe quoi.

C'est pourtant encore ce qui est vendu au public australien.

Ils ont rien a perdre sauf de l’argent. 

Non, je suis dsl mais quand tu mettres des systemes us sur une coque non us, des capteurs d’un peu partout et qu’en plus tu peux un moteur diesel qui aille aussi vite, aussi longtemps qu’un nucleaire, je pense qu’on a enfin trouvé pire integration que les indiens sur les su30 et de tres loin. Si ca te semble etre une bonne idee, tu m’expliques. 

Oui mais t’inquiete, apres morisson qui a vendu du vent nucleaire, le gouv actuel cassera le prochain pour des drones et celui d’apres pour un super star destroyer.

les promesses electorales a base d’annulation immediate pour un super projet de la mort qui tue dans 30 ans.  

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, wagdoox a dit :

Ils ont rien a perdre sauf de l’argent.

En quoi? On vient de voir que Naval Group avait ramassé 550 millions d'€! :laugh: Les études préliminaires non remboursées? Mais voyons, tu vis à une époque où pondre un powerpoint et un CGI c'est suffisant pour raconter à la terre entière que tu sais fabriquer des Goldorak porte-avions...

il y a 10 minutes, wagdoox a dit :

Non, je suis dsl mais quand tu mettres des systemes us sur une coque non us, des capteurs d’un peu partout et qu’en plus tu peux un moteur diesel qui aille aussi vite, aussi longtemps qu’un nucleaire, je pense qu’on a enfin trouvé pire integration que les indiens sur les su30 et de tres loin. Si ca te semble etre une bonne idee, tu m’expliques.

Pour Naval Group c'était une bonne idée en tout cas, mais ils ne doivent pas savoir faire de sous-marins... Et je pense de même qu'il y a un marché pour ce genre de navires. Quant aux systèmes US sur des coques non-US désolé mais l'acier n'a pas de nationalité.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Patrick a dit :

En quoi? On vient de voir que Naval Group avait ramassé 550 millions d'€! :laugh: Les études préliminaires non remboursées? Mais voyons, tu vis à une époque où pondre un powerpoint et un CGI c'est suffisant pour raconter à la terre entière que tu sais fabriquer des Goldorak porte-avions...

Pour Naval Group c'était une bonne idée en tout cas, mais ils ne doivent pas savoir faire de sous-marins... Et je pense de même qu'il y a un marché pour ce genre de navires. Quant aux systèmes US sur des coques non-US désolé mais l'acier n'a pas de nationalité.

C’est une succession de nous reponse en effet de manche. Tu crois vraiement que l’annulation etait indolore ? 
ng n’a jamais pensé que c’etait une bonne idee. La difference c’est ng s’en moque tant que le client paie, tout est faisaible jusqu’au jour ou le client ne peut ou veut plus payer ses propres delires. La coque tu fais a nouveau semblant de pas comprendre, mettre un rond dans un trou carré n’est pas un probleme ou une solution en fonction de la nationalité. 

Link to comment
Share on other sites

C'st pas un problème de nationalité en tant que tel, mais de bonne volonté du partenaire étranger à faire le boulot qui lui revient quand il sait très bien que s'il foire, c'est pas lui mais toi qui sera blâmé.

Lockheed Martin, par exemple, a annoncé que l'intégration d'un canon de 40 mm était très au delà de ses compétences et qu'ils n'y arriveraient jamais. Apparemment c'est crédible...

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

"Aukus alliance: Australia on track to unveil nuclear submarine plan in early 2023 | South China Morning Post" https://www.scmp.com/news/world/united-states-canada/article/3194678/aukus-alliance-australia-track-unveil-nuclear?module=perpetual_scroll_0&pgtype=article&campaign=3194678

Il devrait y avoir une annonce officielle dans la première moitié de 2024, soit en cohérence avec la période de 18 mois initialement annoncée.

On a un peu l'impression qu'ils se rendent compte que c'est difficile, compliqué et long à construire, et qu'ils vont avoir un trou dans leur "raquette capacitaire défensive".

L'annonce devrait répondre à toutes les questions sur le sujet (ouh, j'ai hâte pour le coup :bloblaugh:)

 

L'article (en caché même s'il est disponible intégralement et gratuitement sur le site pour le moment)

Spoiler

Aukus alliance: Australia on track to unveil nuclear submarine plan in early 2023

- Australia’s announcement will include a timeline for the arrival of the nuclear-powered submarines and how to bridge any capability gaps

- It is part of its project with the US, UK under the Aukus security agreement for closer collaboration on defence, research

Australia is on track to make an announcement “in the first part of next year” on the path to acquiring nuclear-powered submarines under its project with the US and the UK, Defence Minister Richard Marles said.

“You don’t build a nuclear-powered submarine quickly, and so the question of when we would be able to have the first submarine in the water is one that is very pertinent to us,” Marles said on Saturday at a joint news conference with US Defence Secretary Lloyd Austin after talks in Honolulu.

Australia, the UK and the US announced a security agreement known as Aukus on September 15, 2021, pledging to cooperate more closely on defence and research. Under the deal, the US and the UK will work with Australia to help construct and maintain a fleet of nuclear-powered submarines, expanding Australia’s military reach in the Asia-Pacific region.

“It was great with Secretary Austin to affirm the progress there,” Marles said.

While extending the life of its existing, non-nuclear subs, Australia is seeking to “minimise and plug any capability gap,” Marles said. The announcement will involve a timeline for the arrival of the nuclear-powered models and how to bridge any capability gap, he said.

Austin renewed US warnings of China’s expanding role, citing “a growing challenge from autocratic countries” in the region and globally.

“We’re deeply concerned by China’s aggressive, escalatory and destabilising military activities in the Taiwan Strait and else where in the region,” he said.

Marles said China is seeking “to shape the world around it a way that we have not seen before”, posing a challenge for countries seeking “seeking to uphold the global rules-based order”, including freedom of the seas.

The Aukus agreement has been criticised by some of Australia’s neighbours, with China in particular escalating its concerns to the International Atomic Energy Agency (IAEA). Beijing argued that the agreement to give Australia nuclear submarine technology breached international non-proliferation treaties.

After IAEA Director General Rafael Mariano Grossi said he was satisfied with the Aukus partners’ engagement so far, Chinese Foreign Ministry spokesperson Mao Ning accused the agency of turning “a blind eye” to international concerns.

Et une traduction DeepL

Quote

L'alliance Aukus : L'Australie est en bonne voie pour dévoiler son plan de sous-marins nucléaires début 2023

- L'annonce de l'Australie comprendra un calendrier pour l'arrivée des sous-marins à propulsion nucléaire et la manière de combler les éventuelles lacunes en matière de capacités.

- Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'accord de sécurité Aukus conclu avec les États-Unis et le Royaume-Uni en vue d'une collaboration plus étroite en matière de défense et de recherche.

L'Australie est en bonne voie pour faire une annonce "dans la première partie de l'année prochaine" sur la voie de l'acquisition de sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre de son projet avec les États-Unis et le Royaume-Uni, a déclaré le ministre de la défense Richard Marles.

"On ne construit pas rapidement un sous-marin à propulsion nucléaire, et la question de savoir quand nous pourrions avoir le premier sous-marin à l'eau est donc très pertinente pour nous", a déclaré M. Marles samedi lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, après des entretiens à Honolulu.

L'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis ont annoncé un accord de sécurité connu sous le nom d'Aukus le 15 septembre 2021, s'engageant à coopérer plus étroitement en matière de défense et de recherche. Dans le cadre de cet accord, les États-Unis et le Royaume-Uni travailleront avec l'Australie pour l'aider à construire et à entretenir une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire, élargissant ainsi la portée militaire de l'Australie dans la région Asie-Pacifique.

"C'était formidable avec le secrétaire Austin d'affirmer les progrès réalisés là-bas", a déclaré M. Marles.

Tout en prolongeant la durée de vie de ses sous-marins non nucléaires existants, l'Australie cherche à "minimiser et à combler toute lacune en matière de capacité", a ajouté M. Marles. L'annonce comprendra un calendrier pour l'arrivée des modèles à propulsion nucléaire et la manière de combler tout écart de capacité, a-t-il ajouté.

M. Austin a renouvelé les mises en garde américaines contre le rôle croissant de la Chine, citant "un défi croissant de la part des pays autocratiques" dans la région et dans le monde.

"Nous sommes profondément préoccupés par l'agressivité, l'escalade et les activités militaires déstabilisantes de la Chine dans le détroit de Taiwan et ailleurs dans la région", a-t-il déclaré.

M. Marles a déclaré que la Chine cherche "à façonner le monde qui l'entoure d'une manière que nous n'avons jamais vue auparavant", ce qui constitue un défi pour les pays qui "cherchent à faire respecter l'ordre mondial fondé sur des règles", notamment la liberté des mers.

L'accord Aukus a été critiqué par certains des voisins de l'Australie, la Chine en particulier ayant fait part de ses inquiétudes à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Pékin a fait valoir que l'accord visant à donner à l'Australie la technologie des sous-marins nucléaires violait les traités internationaux de non-prolifération.

Après que le directeur général de l'AIEA, Rafael Mariano Grossi, se soit déclaré satisfait de l'engagement des partenaires Aukus jusqu'à présent, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Mao Ning, a accusé l'agence de fermer les yeux sur les préoccupations internationales.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Une petite synthèse plutôt factuelle à mon avis sur l'état du programme, et l'annonce de l'annonce officielle ;)

Rien de bien neuf mais curieusement factuel je trouve, comme si c'était un assez bon journaliste qui avait rédigé cet article.

Edited by SLT
Rajout article et traduction
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, SLT a dit :

On a un peu l'impression qu'ils se rendent compte que c'est difficile, compliqué et long à construire, et qu'ils vont avoir un trou dans leur "raquette capacitaire défensive".

On a aussi l'impression que la France sert encore une fois de lièvre.

Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, herciv a dit :

On a aussi l'impression que la France sert encore une fois de lièvre.

Communiqué de la Fédération Australienne des Leporides qui proteste contre AUKUS

#balancetonbaton

Révélation

spacer.png

 

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

BAE Systems s'est vu attribuer le cycle de vie des trois destroyers Hobart sur les 6 prochaines années. Je ne sais pas s'il y a eu un vol de personnel de Navantia-Australie vers BAE Systems, puisque ce dernier a signalé qu'il dispose de 100 personnes ayant le niveau et l'expérience nécessaires pour entretenir les Hobarts.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 03/10/2022 à 09:07, ARMEN56 a dit :

« New Delhi, le 1er octobre

Alors que la Chine a retiré un projet de résolution à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) contre l'AUKUS (Australie-Royaume-Uni-États-Unis) cherchant à fournir à l'Australie des sous-marins à propulsion nucléaire, l'Inde a revendiqué le mérite du lobbying en coulisses pour contrecarrer tentative.

« L'Inde a adopté une vision objective de l'initiative, reconnaissant la justesse de l'évaluation technique de l'AIEA. La mission indienne auprès de l'AIEA à Vienne a travaillé en étroite collaboration avec de nombreux États membres de l'AIEA à cet égard », a déclaré une source qui a souligné que les sous-marins pourraient être à propulsion nucléaire, mais qu'ils seraient armés d'armes conventionnelles.

« Le rôle réfléchi de l'Inde a aidé de nombreux petits pays à adopter une position claire sur la proposition chinoise. Réalisant que sa résolution n'obtiendrait pas le soutien de la majorité, la Chine a retiré son projet de résolution le 30 septembre », a déclaré la source, tout en évoquant le drame qui s'est déroulé lors de la Conférence générale de l'AIEA qui s'est terminée vendredi à Vienne.

La Chine avait fait valoir que l'initiative AUKUS était en violation du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP). Le représentant permanent de la Chine auprès de l'ONU à Vienne, Wang Qun, a déclaré : « Les trois pays ne seront pas en mesure de contraindre l'AIEA à s'engager dans des activités de prolifération, à kidnapper le secrétariat et à bloquer le processus d'examen intergouvernemental, qui a été convenu par consensus au sein du conseil d'administration. de l'agence à quatre reprises.

Au grand dam de l'AUKUS, la Chine a réussi à inclure à l'ordre du jour de l'AIEA, le "transfert des matières nucléaires dans le cadre de l'AUKUS et ses garanties sous tous les aspects dans le cadre du TNP".

Alors que plusieurs rounds de discussions ont eu lieu entre une équipe de l'AIEA et l'AUKUS sur la question de la surveillance, la Chine veut transformer ces discussions techniques en un processus intergouvernemental. »

https://www.tribuneindia.com/news/nation/india-foils-chinas-bid-on-resolution-against-aukus-437288

Pardon, je reviens un peu en arrière :rolleyes:

Ce papier de tribuneindia n'est absolument pas sourcé. Le seul contenu analogue que j'ai pu trouver, c'est https://www.indianewsnetwork.com/20221001/india-thwarted-china-s-bid-to-pass-resolution-against-aukus-in-iaea également non sourcé. A prendre avec de grooooooosses pincettes, à mon avis.

Quelqu'un a-t-il lu quelque part une déclaration indienne officielle concernant la propulsion nuke des soums AUKUS? Pas moi.

Le 03/10/2022 à 10:47, SLT a dit :

Pour une fois que la vision chinoise n'est pas totalement en inadéquation avec la position française, et que l'Inde milite dans le même sens... C'est pas commun.

Je ne vois pas qui ça surprend vraiment : du matériel fissible, Uranium hautement enrichi, c'est du potentiel pour une arme nucléaire. Toutes les belles promesses ne changeront pas cet état de fait. Et peut importe qui les fait.

Si ça passe pour cette fois ci, c'est un précédent historique et dangereux, comme on le dit sur ce fil depuis l'annonce du projet en gros. On est donc soit en face de personnes ignorantes et incompétentes, soit de sérieux hypocrites... (à tous les niveaux d'ailleurs, du politiques au civil sur internet qui milite pour la solution US)

Là pour le coup, tu contresenses. Le papier en question prétend au contraire que l'Inde a contrecarré la Chine (mais pour ce que vaut ce papier, de toutes façons...)

Mais pour le reste de ton propos, j'abonde: "UHE", "prolifération", "précédent historique", ...

Sauf qu'à l'AIEA, ça leur en touche une sans faire bouger les deux autres: https://www.iaea.org/sites/default/files/22/09/govinf2022-20.pdf

(...)

19. Depuis novembre 2021, l'Agence a engagé et tenu des consultations techniques avec l'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis pour discuter des implications possibles de la propulsion nucléaire navale dans le cadre d'AUKUS sur la mise en œuvre des garanties de l'Agence. Ces consultations techniques se poursuivront dans un avenir prévisible. L'Agence reconnaît que l'AUKUS en est à ses débuts et que les parties concernées n'ont pas encore décidé de la manière précise dont il se développera.

20. Le Directeur général se félicite de l'engagement des parties à l'AUKUS avec l'Agence à ce jour et s'attend à ce qu'il se poursuive afin qu'elles respectent leur engagement déclaré de veiller à ce que les normes les plus élevées en matière de non-prolifération et de garanties soient respectées.

Élément de langage: "(...) Les parties à l'AUKUS se sont engagées auprès de l'Agence et je m'attends [Grossi, patron de l'AIEA] à ce que cela continue afin qu'elles respectent leur engagement déclaré de veiller à ce que les normes les plus élevées en matière de non-prolifération et de garanties soient respectées." La formule est ressortie à chaque déclaration de l'agence lorsqu'il s'agit de l'aukus.

Les garanties australiennes (le .pdf):

15. Dans une lettre adressée au Directeur général le 21 juillet 2022, l'Australie, au nom des parties à l'AUKUS, a déclaré, entre autres, que les parties à l'AUKUS recherchaient une voie optimale pour fournir à l'Australie une capacité de sous-marin à propulsion nucléaire et à armement conventionnel. Selon l'Australie, leur approche s'articule autour de quatre éléments clés :

  • (i) en ce qui concerne le cycle du combustible nucléaire, l'Australie a déclaré qu'elle "ne poursuivra pas l'enrichissement ou le retraitement de l'uranium dans le cadre de cette initiative" et n'a "aucun projet de fabrication de combustible nucléaire dans le cadre de cet effort" ;
  • (ii) "il est proposé que l'Australie reçoive des unités de puissance complètes et soudées. Ces groupes moteurs sont conçus de telle sorte que l'extraction de toute matière nucléaire serait extrêmement difficile et rendrait le groupe moteur, et le sous-marin, inopérants. En outre, la matière nucléaire à l'intérieur de ces réacteurs ne serait pas sous une forme pouvant être utilisée directement dans des armes nucléaires sans traitement chimique supplémentaire, ce qui nécessiterait des installations que l'Australie ne possède pas et ne cherchera pas à obtenir" ;
  • (iii)L'Australie a déclaré qu'elle "s'engageait déjà régulièrement auprès de l'AIEA dans l'élaboration d'une méthode de vérification appropriée pour confirmer le non-détournement de matières nucléaires des sous-marins australiens à propulsion nucléaire. L'élaboration des détails du processus de vérification prendra un certain temps, mais nous avons déjà confirmé que notre approche fonctionnera dans le cadre du CSA et du PA de l'Australie " ; et
  • (iv) "L'Australie travaillera avec l'AIEA pour continuer à mettre en œuvre et à approfondir des mesures de garanties supplémentaires en dehors du programme de sous-marins à propulsion nucléaire afin de maintenir la confiance internationale dans l'absence de matières ou d'activités nucléaires non déclarées en Australie. Ces mesures peuvent inclure un recours accru à la transparence et à l'accès dans le cadre de la CSA et du AP de l'Australie et, le cas échéant, l'élaboration volontaire de nouvelles mesures avec l'AIEA.

 

Pour l'instant ça passe crème.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

42 minutes ago, fraisedesbois said:

Là pour le coup, tu contresenses. Le papier en question prétend au contraire que l'Inde a contrecarré la Chine (mais pour ce que vaut ce papier, de toutes façons...)

Exact, merci. J'avais effectivement compris de travers. (Pour moi l'Inde avait œuvré pour éviter l'autorisation de cette vente, mais en fait non, ils ont contré la Chine qui dénonçait justement le non respect du traité de prolifération... ) Si je comprends bien on est seuls avec les chinois sur ce point, pour essayer de limiter le risque nucléaire mondial ? C'est original comme position... et pas quelque-chose que je m'attendais à dire de si tôt :biggrin:

(Bon, la France seule contre ses "alliés" on a un peu l'habitude à force. Mais la France avec la Chine, contre le reste du monde occidental... On est dans quel multivers Marvel là ? :bloblaugh: )

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

J'avoue ne sincèrement pas comprendre les déclarations de certains australiens sur le "retour vers la France". Les problèmes de BITD sont exactement les mêmes, voire encore pire: au fond, il serait envisageable pour les USA de dévier des Virginias de leur production actuelle vers la RAN, parce que les objectifs dans le Pacifique semblent plutôt alignés, mais c'est complètement impossible pour nous. La capacité excédentaire de construction de SNA n'existe pas dans le monde occidental, ni au USA, ni au RU, ni en France, c'est le fond de leur problème. Mais j'ai cru comprendre que le chantier naval de Bohai avait reçu des extensions très significatives récemment par contre.

Edited by ywaDceBw4zY3tq
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, ywaDceBw4zY3tq a dit :

J'avoue ne sincèrement pas comprendre les déclarations de certains australiens sur le "retour vers la France". Les problèmes de BITD sont exactement les mêmes, voire encore pire: au fond, il serait envisageable pour les USA de dévier des Virginias de leur production actuelle vers la RAN, parce que les objectifs dans le Pacifique semblent plutôt alignés, mais c'est complètement impossible pour nous. La capacité excédentaire de construction de SNA n'existe pas dans le monde occidental, ni au USA, ni au RU, ni en France, c'est le fond de leur problème. Mais j'ai cru comprendre que le chantier naval de Bohai avait reçu des extensions très significatives récemment par contre.

Nous on est en début de série, et notre série est microscopique, on peut la prolonger, et en plus on utilise un combustible nucléaire beaucoup moins proliférant que les US et les UK.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

NG est occupé a faire les SNLE 3G après les SNA. Construire 6 / 8 SNA en même temps que les SNLE c'est doubler les capacités de production, ça voudrait dire qu'on décide d'une expansion capacitaire en terme de SNA sans précédent (à ma connaissance, mais a part Bohai en Chine ces dernières années je vois pas trop), avec un préavis très court, et avec quelle utilisation de ces capacités après un hypothétique contrat australien ? Même au USA ça commence a grogner en disant que ça va être très compliqué, qu'il faudrait ouvrir un nouveau chantier et que ça va coûter très cher. Le combustible je pense qu'ils s'en foutent / qu'ils voient surtout les avantages (pas besoin de construire les capacités de rechargement de coeur).

Edited by ywaDceBw4zY3tq
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, ywaDceBw4zY3tq a dit :

NG est occupé a faire les SNLE 3G après les SNA. Construire 6 / 8 SNA en même temps que les SNLE c'est doubler les capacités de production, ça voudrait dire qu'on décide d'une expansion capacitaire en terme de SNA sans précédent (à ma connaissance, mais a part Bohai en Chine ces dernières années je vois pas trop), avec un préavis très court, et avec quelle utilisation de ces capacités après un hypothétique contrat australien ? Même au USA ça commence a grogner en disant que ça va être très compliquer, qu'il faudrait ouvrir un nouveau chantier et que ça va coûter très cher. Le combustible je pense qu'ils s'en foutent / qu'ils voient surtout les avantages (pas besoin de construire les capacités de rechargement de coeur).

Les short fin Barracuda devaient bien être construit en Australie, alors passer à la version Nucléaire devrait coûter moins cher ! Il n'y a pas de modifications à faire. Ils devraient importer les réacteurs nucléaires de France et faire le reste eux même.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Les short fin Barracuda devaient bien être construit en Australie, alors passer à la version Nucléaire devrait coûter moins cher ! Il n'y a pas de modifications à faire. Ils devraient importer les réacteurs nucléaires de France et faire le reste eux même.

Et il y a certainement des synergies à développer avec le nucléaire civil, ne serait-ce que sur les personnels et les filières de formation : du point de vue industriel français, ça pourrait avoir beaucoup de sens.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Les short fin Barracuda devaient bien être construit en Australie, alors passer à la version Nucléaire devrait coûter moins cher ! Il n'y a pas de modifications à faire. Ils devraient importer les réacteurs nucléaires de France et faire le reste eux même.

Les coques ont beau être les mêmes ce n'est pas aussi simple justement. Et on a pas non plus le droit d'en faire trop: voir le cas brésilien avec lesquels on amène une expertise pour leur permettre justement d'aboutir à un sous-marin nucléaire, mais où ils conçoivent le réacteur et l'intègrent eux-mêmes. Ce programme est devenu un serpent de mer et on en voit pas la fin.

Comment justifier d'en faire plus pour l'Australie? Même en imaginant que l'exportation d'un réacteur à U235 faiblement enrichi puisse passer pour une transaction civile, ce qui est déjà passablement douteux, intégrer un réacteur nucléaire à un sous-marin est l'une des prouesses d'ingénierie les plus ardues au monde, surtout si on veut des performances state of the art en discrétion notamment.

Il y a 12 heures, Boule75 a dit :

Et il y a certainement des synergies à développer avec le nucléaire civil, ne serait-ce que sur les personnels et les filières de formation : du point de vue industriel français, ça pourrait avoir beaucoup de sens.

Lesquelles??? L'Australie n'a quasiment aucune filière nucléaire civile.
Tu veux leur vendre des EPR2 ou des Nuward avec? Je ne suis évidemment pas contre, mais bonne chance quand même.
La seule chose intéressante en Australie du point de vue nucléaire, même si c'est déjà beaucoup, c'est son industrie du minage d'uranium naturel. Mais pour aller plus loin il faudrait tout développer.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    De Mersuay
    Newest Member
    De Mersuay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...