Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 15 minutes, fraisedesbois a dit :

Bon bin ça c'est clair désormais, ça met fin à nos spéculations sur nos capacités (ou pas) à produire chez nous des soums supplémentaires (qu'ils soient nuc. ou conv.).

Notre offre est inchangée: production locale (AUS), propulsion conventionnelle. Shortfin. Point à la barre.

Concernant le nuc, ca a l'air des plus clair en effet. Par contre sur le lieux de production ca n'est pas ce que je comprends : "s'ils produisent ou pas des sous-marins chez eux".  A eux de répondre.   C'est pas joué.

Edited by BP2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, fraisedesbois a dit :

Notre offre est inchangée: production locale (AUS), propulsion conventionnelle. Shortfin. Point à la barre.

Pour le moment.

Après ça se discute: vous voulez une propulsion nucléaire? Alors le système d'arme devra être Français, pas Américain, il n'est pas question qu'ils mettent leur nez dans nos dossiers.

Edited by Picdelamirand-oil
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Pour le moment.

Après ça se discute: vous voulez une propulsion nucléaire? Alors le système d'arme devra être Français, pas Américain, il n'est pas question qu'ils mettent leur nez dans nos dossiers.

ouch! sur la propulsion, tu vas à l'encontre de ce que dit le PR: "on ne vend pas de nuc. à l'étranger". Énoncé tel quel, ça a vraiment l'air d'être "doctrinal".

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, fraisedesbois a dit :

ouch! sur la propulsion, tu vas à l'encontre de ce que dit le PR: "on ne vend pas de nuc. à l'étranger". Énoncé tel quel, ça a vraiment l'air d'être "doctrinal".

C'est pas doctrinal, c'est malin: Qui peut vendre du nuc à l'Australie à part nous? Seulement US et UK or il ne peuvent pas dans des délais raisonnables ou à des coûts supportables. Donc il reste le conventionnel et dans cette catégorie il n'y a pas d'équivalent du short fin Barracuda.

Après les australiens peuvent vouloir à tout prix du nuc, dans ce cas je pense qu'on saurait faire des propositions...On ne va pas cracher sur un contrat à 50 Milliards.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 15/11/2022 à 08:18, Fusilier a dit :

Il me semble que t'est un peu en "roue libre"  sur le plan interprétatif. et tu mélanges un peu tout. NG vend des soums sur une base de transfert de technologie, c'est un argument pour emporter des marchés et y compris en Australie, capacité à conduire des ventes en transfert de techno...

Il n'y a aucun transfert de techno. On ne se crée pas des concurrents pour le plaisir. Il y a un transfert de savoir-faire, mais pas dans la conception, qui permet au client de produire et d'assembler lui-même des éléments finaux.

Le 15/11/2022 à 08:18, Fusilier a dit :

Quand aux espagnols c'est autre autre affaire, le Scorpène était une offre commune de vente à des tiers. Jusqu'à quel point le bateau était le fruit d'une collaboration, je n'en sais rien et je ne pense pas que tu le saches.

Et bien si on le sait puisque DCNS, à l'issue d'un retentissant procès, a récupéré 100% des droits intellectuels sur la plate-forme Scorpène, et continué de les vendre depuis.

Ils n'ont rien racheté à Navantia, ils n'ont rien renégocié sur les Scorpène, il y a juste eu un procès, et à son issue ils ont récupéré, selon les termes du jugement, 100% de l'IP "Scorpène" et de tout ce qu'elle recouvre.

Le 15/11/2022 à 08:18, Fusilier a dit :

Ceci n'empêche pas que le S80 parait fortement inspiré du Scorpène "océanique" (mais c'est une autre affaire)

Théoriquement c'est en effet une autre affaire, mais prosaïquement ça ne devrait probablement pas l'être car il y a probablement des choses pouvant s'apparenter à du vol de propriété intellectuelle derrière. En revanche une chose est sûre: si DCNS a pu récupérer ses 100% du Scorpène sans souci, c'est parce qu'elle n'a pas voulu contester l'existence-même du S80, ce qui aurait été très compliqué à entreprendre.

Le 15/11/2022 à 08:18, Fusilier a dit :

Par ailleurs,  les espagnols ont des chantiers navals de longue date.

Félicitations. Et ils avaient fait quoi tout seuls avant le S80 dans le domaine des sous-marins.
Combien d'autres chantiers navals produisant des coques grises sont incapables de s'aventurer à entrer dans le secteur des coques noires, qui plus est de haute performance?

Soyons sérieux, DCNS, entre les coopérations sur les Daphné, Agosta, Scorpène, a, techniquement, refourgué gratuitement plus de 40 ans de R&D dans le domaine à l'Espagne. Dans un secteur qui ne laisse pas de place à l'improvisation. Ce qui n'a pas empêché les résultats catastrophiques qu'on a pu observer.

 

 

Le 15/11/2022 à 08:31, Boule75 a dit :

Je ne te suis pas.

Si on renforce notre capacité de formation/production de sous-marins en France pour pouvoir répondre à une commande australienne, tout en assurant aux australiens qui viendraient se former en France de pouvoir exploiter correctement les matériels qui seraient construits pour eux, en quoi se crée-t-on une "dépendance étrangère" qui nous nuirait ? On leur apprend bien certains savoirs, c'est entendu mais c'est surtout bien normal et nous le faisons quoi que nous vendions (sauf très exceptionnels contrats "clé en main" où non seulement on vend mais on opère : aucun intérêt dans l'armement).

Justement on explique en long en large et en travers qu'on a ni la place, ni les personnels pour cela. J'avais donc compris que tu souhaitais voir des australiens, une fois formés, venir renforcer nos capacités de production pour franchir la bosse laissée par les segments de production qu'il aurait fallu leur concéder. Or, ça, c'est inenvisageable.

Le 15/11/2022 à 08:31, Boule75 a dit :

L'esquisse de plan US (financement australien de capacités de productions aux USA) procède de la même logique sauf qu'ils envisagent en prime des financements australiens massifs à l'industrie US pour sa réalisation : on doit pouvoir proposer mieux.

Oui sauf qu'une fois encore, se reposer pour soi-même sur un pays étranger ce n'est pas une situation d'avenir.

Le 15/11/2022 à 08:31, Boule75 a dit :

Ce qu'on risque, c'est la sur-capacité chez nous

Ou la sous-capacité une fois les moyens proposés par le partenaire sortis de l'équation pour une raison X ou Y.

Le 15/11/2022 à 08:31, Boule75 a dit :

si d'aventure le contrat était encore cassé pour une raison (très) quelconque.

Ce qui est déjà arrivé une fois. "Fool me once, shame on you, fool me twice, shame on me".

Le 15/11/2022 à 08:31, Boule75 a dit :

Étant données les synergies industrielles entre la production de sous-marin et l'industrie nucléaire civile (et pas que nucléaire peut-être !), n'est-ce pas un risque acceptable ?

On parle de la production d'engins qui assurent l'ultime survivance de la nation.
Il n'y a pas de place pour le "risque acceptable" dans cette équation.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Patrick a dit :

Et bien si on le sait puisque DCNS, à l'issue d'un retentissant procès, a récupéré 100% des droits intellectuels sur la plate-forme Scorpène, et continué de les vendre depuis.

Ils n'ont rien racheté à Navantia, ils n'ont rien renégocié sur les Scorpène, il y a juste eu un procès, et à son issue ils ont récupéré, selon les termes du jugement, 100% de l'IP "Scorpène" et de tout ce qu'elle recouvre.

T'as une lecture un peu biaisée. Les deux avaient porté plainte devant le tribunal arbitral, Navantia demandant des compensations pour avoir été écartée du contrat brésilien. Et il n'y a pas eu de procès retentissant, par ce que tout simplement il n'y a pas eu procès;  mais un accord entre les deux parties. Comme ni toi ni moi savons les termes de l'accord et s'il y a eu compensations ou pas... 

Edited by Fusilier
  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Fusilier a dit :

T'as une lecture un peu biaisée. Les deux avaient porté plainte devant le tribunal arbitral, Navantia demandant des compensations pour avoir été écartée du contrat brésilien. Et il n'y a pas eu de procès retentissant, par ce que tout simplement il n'y a pas eu procès;  mais un accord entre les deux parties. Comme ni toi ni moi savons les termes de l'accord et s'il y a eu compensations ou pas... 

C'est le problème des lectures hyper patriotes, tout devient flou et orienté

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, clem200 a dit :

C'est le problème des lectures hyper patriotes, tout devient flou et orienté

Si tu veux mon avis. C'est évident que la collaboration avec DCNS, a permis à Navantia d’acquérir des compétences; non seulement avec les Scorpènes, mais aussi avec les programmes Daphnés puis Agosta pour l'Armada. Ceci indépendamment du fait qu'il avait une vieille tradition de conception et construction nationale, mise à mal par les années d'autarcie du franquisme. Après la 2 WW, ils avaient même récupère des soums allemands (comme les français d'ailleurs..) et tenté de développer un soum national (peut-être un de construit) mais la fermeture et le boycott.  Puis, avec la guerre froide, ce sont les donations de l'US Navy , en bateaux de surface et sous-marins, qui ont permis de relancer la flotte, "tuant" les projets nationaux... 

Sur le fond de l'affaire, DCNS, par sa condition d'entreprise d'Etat intégrée dans le ministère de la défense,  n'a sans doute pas eu les réflexes commerciaux de protection (un peu naïf... ) dans un tribunal cela aurait aussi bien pu finir en désastre.  

Edited by Fusilier
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Patrick a dit :

On parle de la production d'engins qui assurent l'ultime survivance de la nation.

Non : SNA, pas SNLE.

Pour le reste : je note un refus de principe et plein d'arguments qui en procèdent. C'est bien surprenant de la part de quelqu'un qui se fait à répétition le chantre des investissements ambitieux aux visées exportatrices en matière d'aviation de combat, mais qui refuse de considérer le même type de démarche appliqué à la sous-marinade.

Et puis tu refuses de simplement évoquer les bénéfices qu'il y aurait, côté nucléaire civil, à bénéficier de capacités et de qualifications étoffées par la réalisation du programme des soums australiens. Je suis perplexe.

Edited by Boule75
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

Entendu qu'il "serait actuellement" en discution l'acquisition possible de 4 Shortfin ... E. Macron aurait même pu se rendre en Australie dans les semaines prochaines mais agenda trop chargé. Il serait peut-être question d'un déplacement en janvier prochain ... En tous cas le réchauffement n'est pas que climatique pour le coup ici, et il semble que la ligne entre Paris et Canberra est très active !

Quoi qu'il en soit, les vents sont favorables.

Prenez çà comme ça et faites en ce que vous voulez, peux pas sourcer ... [] ->

 

4 Shortfin, ce serait un stop-gap alors.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Entendu qu'il "serait actuellement" en discution l'acquisition possible de 4 Shortfin ... E. Macron aurait même pu se rendre en Australie dans les semaines prochaines mais agenda trop chargé. Il serait peut-être question d'un déplacement en janvier prochain ... En tous cas le réchauffement n'est pas que climatique pour le coup ici, et il semble que la ligne entre Paris et Canberra est très active !

Quoi qu'il en soit, les vents sont favorables.

Prenez çà comme ça et faites en ce que vous voulez, peux pas sourcer ... [] ->

 

On notera la concordance des temps entre la publication du papier des "Échos" reproduit hier par Pic et la soumission de demande de devis (RFQ) du MoD des Pays-Bas pour le remplacement des Walrus.

https://www.navalnews.com/naval-news/2022/11/netherlands-submarine-replacement-program-rfq-sent-to-3-shipbuilders/

jdçjdr

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 minute ago, fraisedesbois said:

On notera la concordance des temps entre la publication du papier des "Échos" reproduit hier par Pic et la soumission de demande de devis (RFQ) du MoD des Pays-Bas pour le remplacement des Walrus.

https://www.navalnews.com/naval-news/2022/11/netherlands-submarine-replacement-program-rfq-sent-to-3-shipbuilders/

jdçjdr

Vu l'opinion générale des hollandais sur le matériel français (sujet de plaisanterie), j'ai comme un doute...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Entendu qu'il "serait actuellement" en discution l'acquisition possible de 4 Shortfin ... E. Macron aurait même pu se rendre en Australie dans les semaines prochaines mais agenda trop chargé. Il serait peut-être question d'un déplacement en janvier prochain ... En tous cas le réchauffement n'est pas que climatique pour le coup ici, et il semble que la ligne entre Paris et Canberra est très active !

Quoi qu'il en soit, les vents sont favorables.

Prenez çà comme ça et faites en ce que vous voulez, peux pas sourcer ... [] ->

 

Cela n'a finalement rien d'étonnant si on se replace dans le contexte. Excepté le système d'armes et d'acoustique et divers radars, les australiens connaissent parfaitement les Barracuda shortfin pour y avoir travailler 5 ans dessus et même pour avoir participer à la conception probable de certains éléments... 

Donc la proposition française part déjà avec 5 ans d'avance par rapport à une éventuelle proposition coreeen ou allemande ou japonaise...  

Or même si les autres concurrents souhaitent casser les prix avec un max de transfert de technologie , il y a un facteur temps incompressible et le gros problème des australiens est justement le TEMPS ! 

Ils n'existe pas de salle de temps comme dans DBZ pour pouvoir y construire leurs sous-marins en réduisant une année en un jour :biggrin:

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Boule75 a dit :

Non : SNA, pas SNLE.

Même système de combat, même centre d'opérations, mêmes réacteurs que les SNLE NG, mêmes armements, mêmes sonars, et peut-être même propulsion pour les SNLE3G...

Il y a 18 heures, Boule75 a dit :

Pour le reste : je note un refus de principe et plein d'arguments qui en procèdent. C'est bien surprenant de la part de quelqu'un qui se fait à répétition le chantre des investissements ambitieux aux visées exportatrices en matière d'aviation de combat, mais qui refuse de considérer le même type de démarche appliqué à la sous-marinade.

Et pourtant aucun Rafale vendu à l'export n'est câblé pour le tir d'armes nucléaires françaises ni doté de toutes les fonctions et améliorations disponibles pour l'AAE.

Le Shortfin Barracuda conventionnel procède de la même logique que le Rafale export. Ce n'est pas un "monkey model", c'est très capable, mais néanmoins assez différent pour qu'il n'y ait pas de menace décisive sur la souveraineté française.

Il y a 18 heures, Boule75 a dit :

Et puis tu refuses de simplement évoquer les bénéfices qu'il y aurait, côté nucléaire civil, à bénéficier de capacités et de qualifications étoffées par la réalisation du programme des soums australiens. Je suis perplexe.

On a pas besoin d'encore plus disperser les trop rares spécialistes français de la chose au moment où on est supposés relancer un programme nucléaire ambitieux, justement. L'objectif du civil, là, tout de suite, c'est l'EPR de Flamanville, puis les EPR2. Éventuellement Nuward également (plutôt orienté export d'ailleurs). Devoir former des australiens, ou mettre à disposition des spécialistes pour assurer la production et la divergence de réacteurs de SNA, alors même qu'en plus le programme SNLE3G va prendre beaucoup de place, ça ne va pas être possible.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Fusilier a dit :

T'as une lecture un peu biaisée. Les deux avaient porté plainte devant le tribunal arbitral, Navantia demandant des compensations pour avoir été écartée du contrat brésilien. Et il n'y a pas eu de procès retentissant, par ce que tout simplement il n'y a pas eu procès;  mais un accord entre les deux parties. Comme ni toi ni moi savons les termes de l'accord et s'il y a eu compensations ou pas...

Il n'y a pas eu de procès certes, un accord devant la cour d'arbitrage internationale de Paris.

Cependant c'était bien parti pour s'il n'y avait pas eu d'accord. Ça aurait été long et sanglant, mais je réitère: à l'issue, qui seule importe, DCNS a récupéré 100% de la propriété intellectuelle du Scorpène. Tu penses qu'ils ont payé pour ça? Moi pas. Partage à 67/33 ou pas. http://www.opex360.com/2010/11/12/le-divorce-est-consomme-entre-dcns-et-navantia/
J'ajoute: DCNS a obtenu SEUL le contrat brésilien en 2009. Navantia n'y était pour rien et n'avait donc rien à réclamer. https://www.usinenouvelle.com/article/dcns-charge-son-partenaire-espagnol-navantia-pour-plagiat.N66435
Tu penses aussi que DCNS ont payé ou lâché quelque chose pour cela? Dans ce cas, quoi donc? Puisqu'ils ont récupéré, je répète, 100% de l'IP.

L'article https://www.lesechos.fr/2010/11/sous-marins-dcns-et-navantia-reprennent-leur-liberte-444277 mentionne:

Par mesure de rétorsion, DCNS, qui a crié au plagiat, n'a pas associé Navantia à la vente de quatre sous-marins au Brésil. La brouille a pris un visage officiel en 2008 quand les deux parties ont porté leur différend devant un tribunal arbitral : DCNS demandant d'être délié de son alliance, Navantia réclamant -en application de cette alliance -une compensation pour avoir été écarté du contrat brésilien. Résultat des courses, les deux chantiers navals ont abandonné leurs griefs respectifs, et sont désormais libres de se faire concurrence.

« Les sous-marins Scorpène seront désormais commercialisés et réalisés par DCNS. De même, les sous-marins S80 seront commercialisés et réalisés par Navantia », précise en effet le communiqué. 

Tu noteras que je n'ai jamais prétendu que DCNS avait récupéré les droits du S80 ni même une compensation financière de la part des espagnols.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

Et pourtant aucun Rafale vendu à l'export n'est câblé pour le tir d'armes nucléaires françaises ni doté de toutes les fonctions et améliorations disponibles pour l'AAE.

Mais quel est le rapport ? Tu argumentes depuis des mois, et ça se défend, en disant que la bonne voie à suivre en matière d'aviation de combat est d'être ambitieux, de développer les technologies et les capacités de production strictement nationales pour pouvoir remporter des marchés. Et quand une démarche similaire qui apporterait en prime des avantages sur la filière nucléaire civile française - que tu promeus aussi - t'es soumis, là, d'un coup, il faudrait se recroqueviller dans notre coquille ? Je ne comprend toujours pas.

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

Le Shortfin Barracuda conventionnel procède de la même logique que le Rafale export. Ce n'est pas un "monkey model", c'est très capable, mais néanmoins assez différent pour qu'il n'y ait pas de menace décisive sur la souveraineté française.

Oui. Et ??

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

On a pas besoin d'encore plus disperser les trop rares spécialistes français de la chose au moment où on est supposés relancer un programme nucléaire ambitieux, justement. L'objectif du civil, là, tout de suite, c'est l'EPR de Flamanville, puis les EPR2. Éventuellement Nuward également (plutôt orienté export d'ailleurs). Devoir former des australiens, ou mettre à disposition des spécialistes pour assurer la production et la divergence de réacteurs de SNA, alors même qu'en plus le programme SNLE3G va prendre beaucoup de place, ça ne va pas être possible.

Mais il ne s'agit pas de disperser ! Ce sont des programmes de long terme : si on veut avoir, d'ici 10 ans, augmenté de 50 ou de 100% nos capacités de production (infrastructures + hommes) pour la fabrication de sous-marins comme pour celle des EPR2, des SMR ou même des tokamak, on peut ! Il ne s'agit pas de "disperser" mais de développer, et le contrat australien, comme les besoins néerlandais ou polonais d'ailleurs, offrent des opportunités.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Boule75 a dit :

Mais quel est le rapport ? Tu argumentes depuis des mois, et ça se défend, en disant que la bonne voie à suivre en matière d'aviation de combat est d'être ambitieux, de développer les technologies et les capacités de production strictement nationales pour pouvoir remporter des marchés.

Oui.

il y a une heure, Boule75 a dit :

Et quand une démarche similaire qui apporterait en prime des avantages sur la filière nucléaire civile française - que tu promeus aussi - t'es soumis, là, d'un coup, il faudrait se recroqueviller dans notre coquille ? Je ne comprend toujours pas.

Non seulement il y a les questions autour du TNP, il y a aussi le fait que donner à des "partenaires" ou "clients" qui n'ont démontré que le fait qu'ils n'étaient pas dignes de confiance et tout à fait disposés à livrer des secrets militaires et industriels à d'autres... ne méritent justement pas de recevoir de tels secrets militaires.

Le Shortfin Barracuda répondait déjà à cette problématique: pas de rupture du TNP mais une allonge considérable le rendant comparable à un SNA pour l'utilisation qu'en auraient fait les australiens, et pas de secrets militaires (ceux liés notamment à la propulsion nucléaire, bien que notre combustible soit techniquement "civil"). Les versions SMX Océan auraient également eu un système de combat différent de celui du Barracuda nucléaire.

Je n'étais donc pas contre le Shortfin. Mais je suis contre le Barracuda nucléaire en Australie du moins. Quant à l'Inde... vu les positions qui y sont défendues je ne suis plus aussi chaud qu'avant, et pourtant les russes en leur louant (?) un Akula, ont déjà techniquement ouvert la boîte de Pandore de la prolifération des SNA, quoique même eux ont pris leurs précautions à ce sujet à l'époque, si je ne m'abuse.

Je constate de plus que la France ne vend ses belles et grandes alliances stratégiques qu'au travers de grands programmes et de ventes associées. Il n'y a rien d'organique là-derrière. Je ne suis donc pas persuadé que les partenaires et alliés accordent autant d'importance à ces traités que nous (ce qui explique AUKUS) et je ne peux pas leur en vouloir après notre crise de nerf de 2021...

Or, j'estime que la France n'a pas à donner ses secrets les plus précieux pour emporter des marchés. Ça dénote un manque de confiance en soi absolument sidérant.

il y a une heure, Boule75 a dit :

Oui. Et ??

Et rien d'autre.
Lire plus haut.

il y a une heure, Boule75 a dit :

Mais il ne s'agit pas de disperser ! Ce sont des programmes de long terme : si on veut avoir, d'ici 10 ans, augmenté de 50 ou de 100% nos capacités de production (infrastructures + hommes) pour la fabrication de sous-marins comme pour celle des EPR2, des SMR ou même des tokamak, on peut !

"Just do it!" Le docteur Coué porte visiblement des Nike Airmax.

Sérieusement je pense que tu ne comprends pas la problématique autour des compétences dans la filière nucléaire en France. Avant de penser à doubler (!!!) le nombre de personnels formés, il va peut-être falloir commencer par préserver l'existant et arrêter l'hémorragie.

il y a une heure, Boule75 a dit :

Il ne s'agit pas de "disperser" mais de développer, et le contrat australien, comme les besoins néerlandais ou polonais d'ailleurs, offrent des opportunités.

Sauf qu'on a si peu de monde qu'on ne peut pas "développer", ni pour nous, ni pour les autres. On doit surtout maintenir et transmettre. Transmettre à nous-mêmes. Ça ne laisse aucune marge pour aller former des étrangers.

Tu as conscience qu'à Flamanville le guide relatif à la sécurité n'était même plus édité en français mais qu'il l'était dans des langues d'Europe de l'est?
On en est là.
Si on réussit à produire 6 EPR2, ce sera déjà un miracle.

Il n'y a pas de place pour du développement de pays étrangers là-dedans. Et certainement pas dans le nucléaire militaire non plus.
Tu te rends compte que DCNS puis Naval Group gardent peut-être 1 candidat sur 20 parmi leurs soudeurs qui veulent passer une qualification en soudure nucléaire? Et ce alors qu'on manque de soudeurs pour toutes les sous-spécialités?

Moi aussi j'aime bien les RTS. Starcraft, Total war... mais il faut savoir raison garder.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

"Affaire des sous-marins australiens : y avait-il une taupe chez Naval Group ?

Naval Group a ouvert une enquête. Le contenu d’une réunion confidentielle sur le contrat des sous-marins australiens a fuité."

Dommage, article réservé aux abonnés, dont je ne suis pas.  Le titre est évocateur.

https://www.ouest-france.fr/politique/defense/contrat-des-sous-marins-australiens-y-a-t-il-eu-une-taupe-chez-naval-group-00ad3f76-77c2-11ed-be27-1f5e9835d495

Edited by BP2
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, BP2 a dit :

"Affaire des sous-marins australiens : y avait-il une taupe chez Naval Group ?

Naval Group a ouvert une enquête. Le contenu d’une réunion confidentielle sur le contrat des sous-marins australiens a fuité."

Dommage, article réservé aux abonnés, dont je ne suis pas.  Le titre est évocateur.

https://www.ouest-france.fr/politique/defense/contrat-des-sous-marins-australiens-y-a-t-il-eu-une-taupe-chez-naval-group-00ad3f76-77c2-11ed-be27-1f5e9835d495

…. Hé bien, si j’étais ce petit animal et que j’ai mis mon groin là où il fallait pas, je me précipiterai au plus profond d’une galerie, voir même j’irai tellement loin que je déboucherai en Nouvelle-Zélande histoire de ne pas être mis au fer par une équipe de la DCRAT (Direction Centrale du Renseignement Anti-Taupes) parce que qu’avec le nombre de « services » qui ont dû êtres mobilisés, les taupes doivent avoir une espérance de vie assez réduite dans ce type d’éco-système ! :wink:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,823
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...