Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a une heure, KnewEdge a dit :

Oh I was very serious of course; but your answer came in too late and i already asked our chief admiral about it;

https://www.youtube.com/watch?v=k870cg2E4LM

Now everything had cleared up.

I know that video : it’s so funny, but rear admiral seems to be a little exhausted.

Tell me : KnewEdge is a distinguished member of AD.net, the kind of you ask your questions about submarines. But what about you ?

Is KnewEdge alive, or did you eat him or something else ? I am worried about it.

Are you... coming from Australia...

Révélation

...or space ?

spacer.png

 

il y a 3 minutes, Patrick a dit :

@KnewEdge je crois qu'il y en a qui n'avaient pas compris la blague en effet. Et t'ont répondu dans d'autres fils par le truchement d'un mystérieux mystère forumesque. :laugh:

Chuuuut....KnewEdge n’est plus là, Pauline l’a...

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Sous-marins : Naval Group affronte une nouvelle tempête en Australie

En dépit des polémiques, le groupe naval compte signer en septembre un nouveau contrat significatif avec Canberra.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/sous-marins-naval-group-affronte-une-nouvelle-tempete-en-australie-886012.html

Révélation

En Australie, Naval Group reste vraiment toujours sous pression. A peine un incendie a été éteint en mars à la suite du périple de son PDG Pierre Eric Pommellet, un nouveau feu, allumé artificiellement par l'opposition et propagé par la presse australienne, s'est déclaré en fin de semaine dernière contre le programme des sous-marins des Français, comme il est appelé communément sur l'Ile-Continent. Canberra serait à la recherche d'un plan B, selon la presse australienne. Un énième avatar pour ce programme de 12 sous-marin classe Attack gagné en avril 2016 par Naval Group et le groupe américain Lockheed Martin (systèmes de combat), jusqu'ici étrangement silencieux. Le Premier ministre Scott Morrison, qui doit rencontrer la semaine prochaine Emmanuel Macron à Paris, pourra peut-être lui préciser quelles sont les intentions de l'Australie en matière de sous-marins.

Notification de la phase de définition en septembre

Pourtant à lire ou à écouter les dernières déclarations très récentes de certains hauts responsables politiques, le programme s'est poursuivi ces dernières semaines en dépit des polémiques de politique politicienne locale "totalement déconnectées du besoin réel, qui semble partagé par tous les Australiens avec qui les Français travaillent sur le programme de classe Attack et qui disent : "Nous, on le veut ce programme", explique une source proche du dossier. C'est d'ailleurs aussi le cas du secrétaire du ministère de la Défense Greg Moriarty, notamment piégé par des questions du sénateur Rex Patrick, opposant de la première heure au programme français et au gouvernement.

"Il est prudent que la Défense envisage des alternatives si nous n'étions pas en mesure de poursuivre le projet", a déclaré mercredi lors d'une audition au Sénat Greg Moriarty, le plus haut fonctionnaire en charge du dossier au ministère australien de la Défense.

Plusieurs ministres australiens sont montés au créneau pour assurer qu'il n'y avait pas de plan B : ni ThyssenKrupp marine Systems (TKMS), ni Saab Kockums. Greg Moriarty a également déclaré jeudi lors d'une audition au Sénat (Senate estimates) que "le programme de classe Attack continue de progresser, et nous travaillons de manière constructive avec Naval Group pour essayer de passer à l'étape suivante". La notification de l'étape suivante, le "Basic Design" (phase de définition), a glissé et est désormais prévue en septembre. Elle était attendue il y a peu de temps encore avant la fin du premier semestre. Naval Group a remis en février des offres plus conformes aux attentes de Canberra (moins de 2 milliards de dollars). Cette phase d'études, qui est un moment extrêmement important, va durer deux ans et va définir les 100.000 pièces les plus importantes du programme.

En dépit des polémiques, le programme se poursuit à Adélaïde. "Nous nous engageons à construire des sous-marins à Adélaïde... et à développer un secteur de fabrication de défense de classe mondiale qui va générer des emplois pour l'Australie-Méridionale", a expliqué le 2 juin le Premier ministre d'Australie-Méridionale, Steven Marshall. Naval Group lance des appels d'offres d'un montant total de 100 millions de dollars australiens (63,1 millions d'euros) pour pour des équipements du futur chantier naval, qui fabriquera les sous-marins de la classe Attack. Le chantier doit être livré en 2023.

La France a "plus d'ennemis que d'amis"

Pourquoi à nouveau un déchainement médiatique ? Trois raisons principales. Selon plusieurs sources proches du dossier, on est convaincu à Paris que la France "a plus d'ennemis que d'amis" dans cette région. "Sur le contrat australien, nous sommes face à de personnes, qui cherchent à abattre le programme", explique-t-on. C'est une guerre en coulisse contre les intérêts français et tous les coups sont permis contre Naval Group depuis sa sélection par l'Australie. Le programme a démarré depuis quatre ans mais, visiblement, en Allemagne, "il y en a qui n'ont jamais digéré" la victoire des Français. "Et si les Australiens veulent changer de partenaire, il perdrait plus de quatre ans", fait-on valoir.

En outre, le programme est régulièrement pris en otage par l'opposition, qui cherche à déstabiliser le gouvernement à travers sa gestion sur les sous-marins de la classe Attack. Les programmes de défense sont d'ailleurs souvent des angles d'attaque en Australie pour l'opposition. "On est vraiment à l'interface entre un sujet politique et un sujet militaire. Ce sujet n'est qu'un argument uniquement de discussions pour mettre en difficulté le gouvernement", constate-t-on à Paris. Et les Senate estimates, moment clé de la vie politique australienne, permettent ainsi aux sénateurs de l'opposition de passer au grill les ministres et leur administration. Enfin, troisième et dernière raison : comme le nouveau ministre de la Défense Peter Dutton a décidé à son arrivée de lancer une revue capacitaire, il a fait monter un peu plus la pression autour de ce programme en Australie. Les conclusions sont attendues en juin.

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

"mais, visiblement, en Allemagne, "il y en a qui n'ont jamais digéré" la victoire des Français. "Et si les Australiens veulent changer de partenaire, il perdrait plus de quatre ans", fait-on valoir."

Les Allemands il faut les recadrer  publiquement et pas à demi mots feutrés !  quand les choses sont dites clairement ca calme. Allez,  à la niche !

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

C'est quand même incroyable ces gens (mauvais perdant) qui ne savent pas quand s'arrêter !

Hypothèse : que dirait les teutons si Naval group allait relancer de manière aussi outrancière la Norvège pour se replacer ? Et encore en Norvège ce ne serait pas forcément une mauvaise chose pour les norvégiens de changer pour reprendre l'offre française aux vues des "problèmes" chroniques (pour être poli) qu'ils rencontrent avec leur partenaire/fournisseur germanique !?...

on parlerait certaine d'arrogance française inacceptable !...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, castle68 a dit :

ces gens (mauvais perdant) qui ne savent pas quand s'arrêter !

Les causes externes ne peuvent agir que par les causes internes... C'est par ce qu'il y a des "perdants" australiens (ceux liés aux suédois & Collins) exclus du programme Fr. et des partis d'opposition qui instrumentalisent, que tout ça vivote. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Fusilier a dit :

Les causes externes ne peuvent agir que par les causes internes... C'est par ce qu'il y a des "perdants" australiens (ceux liés aux suédois & Collins) exclus du programme Fr. et des partis d'opposition qui instrumentalisent, que tout ça vivote. 

C'est tout à fait exact, mais c'est le principe basique d'une compétition : 1 gagnant et 1 ou des perdants.

imaginons un instant que le gagnant fut le suédois ou l'allemand... Naval Group et ses alliés australiens n'auraient certainement pas entrepris le travail de sape de remise en cause du contrat ainsi désigné (cf le contrat Norvégiens, mais c'est juste un exemple d'illustration)... quand on participe à une compétition il faut savoir à un moment dire que c'est fini et pas faire des "caprices" d'enfant gâté à qui on refuse une demande !

c'est le syndrome indien avec Hal qui pleure et Reliance qui rit sur le contrat Rafale ( zut voilà que même sur le chapitre marine australienne le Rafale pointe son nez !...:biggrin:)

Bien sur on pourrait se dire que lors d'un contrat d'armement tous gagnants doivent travailler avec les mêmes industriels locaux... même est-ce vraiment mieux, je ne suis pas sur...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, castle68 a dit :

Bien sur on pourrait se dire que lors d'un contrat d'armement tous gagnants doivent travailler avec les mêmes industriels locaux... même est-ce vraiment mieux, je ne suis pas sur.

sans entrer dans ces considérations, mon message avait pour objectif de signaler que c'est d'abord en Australie, en interne, que ça remue pour des causes diverses et y compris des conflits d’intérêt entre régions. Les actions extérieures n'auraient pas beaucoup de sens, s'il n'y avait pas le bordel propre aux australiens. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Fusilier a dit :

sans entrer dans ces considérations, mon message avait pour objectif de signaler que c'est d'abord en Australie, en interne, que ça remue pour des causes diverses et y compris des conflits d’intérêt entre régions. Les actions extérieures n'auraient pas beaucoup de sens, s'il n'y avait pas le bordel propre aux australiens. 

Effectivement c'est pas faux !

:smile:

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Sous-marins commandés à la France: l'Australie cherche un plan B au «contrat du siècle»

 

Quote

La question de la poursuite de ce projet est un sujet sensible sur le plan de la politique intérieure australienne. La semaine prochaine, le Premier ministre Scott Morrison doit rencontrer le président français Emmanuel Macron à Paris. «Il est prudent que la Défense envisage des alternatives si nous n'étions pas en mesure de poursuivre le projet», a déclaré mercredi lors d'une audition au Sénat Greg Moriarty, le plus haut fonctionnaire en charge du dossier au ministère australien de la Défense. «Prudent, le ministère élabore un plan d'urgence», a-t-il ajouté, précisant que le gouvernement demeure «absolument déterminé» à résoudre les problèmes avec Naval Group.

 

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

https://www.defenceconnect.com.au/maritime-antisub/8226-collins-class-fleet-to-receive-10bn-service-life-extension

Une extension de durée de vie pour la classe Collins jusqu'a la classe Attack. Je note une remarque plus positive de la part du gouvernement australien a la fin de l'article sur le programme Attack:

"Reflecting on Naval Group’s recent engagement with the Commonwealth, Minister Dutton commented, “There has been a stronger ­engagement in the last six months than there has been before that, so there are some positive signs in that regard.”

Link to comment
Share on other sites

Le 08/06/2021 à 18:21, mudrets a dit :

leur plan B consisterait à le faire construire en France

Avec les Tigre et autres NH-90 .. on a vu que les Australiens ne sont pas trop au point pour la haute techno. mécanico-électro-etc... Plan B raisonnable en effet que de faire fabriquer en France  

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

Le contenu de l'article ne correspond pas au titre. Il cite beaucoup Macron, et très peu Morrison.

Un article anglo-saxon sur le sujet :

https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-06-17/australia-in-talks-with-france-over-troubled-submarine-contract

Citation

Macron has had a direct role “in ensuring that we’ve seen a much-improved position come forward from Naval over the last six months,” Morrison told reporters in Paris. “We are coming up to important gates in that contract and there have been issues that we have had to address,” he said, adding that the master schedule and total costs of the project were some of the next steps to be determined.

Donc, du point de vue du gouvernement australien, les choses se sont améliorées grâce à l'intervention de Macron, mais il rest encore d'autres points à revoir sur l'agenda du programme et son coût total... Bref, pas encore tiré d'affaire !

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Talisman Sabre 2021

Soldiers from the ADF, U.S. Marines, Japanese Ground Self-Defense Force, and Royal Marine Commandos participated in a combined joint amphibious landing and air assault as part of Exercise Talisman Sabre 2021 (TS21).

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

C'est dans les médias grand public

https://www.news.com.au/world/north-america/federal-ministers-fly-to-canberra-amid-big-us-australia-news-announcement/news-story/72b68a5756b0acb81845137c8157951b

Scott Morrison devrait faire une annonce majeure sur l'avenir du programme de sous-marins jeudi, alors que l'on spécule sur le fait que l'Australie pourrait "passer au nucléaire" avec des sous-marins à propulsion nucléaire loués ou achetés aux États-Unis.

Le président américain Joe Biden doit faire une annonce importante à 7 heures AEST.

Les ministres de premier plan se sont empressés de rentrer à Canberra mercredi soir pour des réunions sur la sécurité nationale avant cette annonce majeure. Des sources diplomatiques et de défense suggèrent que cela pourrait impliquer l'exploitation de sous-marins américains à partir du HMAS Stirling de Perth.

Mais il y a également des spéculations selon lesquelles le gouvernement britannique pourrait être impliqué pour aider l'Australie à obtenir la technologie nécessaire à l'entretien des sous-marins nucléaires.

 

  • Thanks 4
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...