Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 3 minutes, mgtstrategy a dit :

Rien et ça parait tres bancal de pouvoir transferer une telle tech, sans parler de constituer equipage, base, uranium etc.

Apparamment, l'uranium serait au coeur du deal, car l'australie l'exporte que à vocation civile.

Pour ce qui est des UK, le role de caniche habituel: une possible aide au reacteur...

C'est un deal politique. Les USA (Biden en fait) leur vendent en fait surtout un soutien indéfectible en cas de guerre ou d'action agressive de la Chine ce que la France ne peut pas promettre. Mais ce genre de promesse ne les engagent pas réellement en réalité. On sait très bien que le choix de baser des sous-marins en Australie pourra être changé du jour au lendemain au gré de la politique intérieur américaine.

En fait c'est intéressant de savoir sur quoi travaillait intensément l'administration Biden pendant qu'il déléguait à des sous-fifres l'évacuation désastreuse de l'Afghanistan. Pas si endormi le vieux Joe. C'est la troisième fois qu'il nous fait le coup en à peine 6 mois (P8 allemands, F35 suisse et soums australiens). Je pense qu'on peut faire une croix sur pleins de contrats en attente : Finlande, Grèce, Inde, ...

il y a 39 minutes, Umbria a dit :

Plus de précision après l'annonce officielle d'hier soir..

La marine australienne va devoir se contenter de 8 sous-marins nucléaires (contrat initial de 12 sous-marins conventionnels)... Les premiers contrats doivent être signés dans 18 mois, un délai significatif comparé au calendrier du contrat initial. Il va donc falloir reprendre tout depuis le début, donc additionner 4-5 ans de délais.

Peut être des effets sur la coopération navale UK-FR, notamment avec les nouveaux missiles ?

 

C'est exactement ce que je prévoyais ... Ils vont camoufler l'explosion des couts et des délais devant des affirmations fumeuses sur l'efficacité bien plus grande présumé des nouveaux soums en passant à la trappe toute la partie construction locale qui faisait une bonne partie de la facture avec NG. En combinat les deux, on voit que els soums US vont être facile deux fois plus couteux à l'achat même sur étagère. cela augure de la même culbute sur les frais de fonctionnement.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, FATac a dit :

Sinon, pour l'égo, rallonger la ligne de production des FREMM pour en avoir une paire ASW de plus, localisée en permanence en zone Sud-Pac et faisant régulièrement la chasse au Virginia me parait une nuisance minime, mais efficace (tout en assurant un bon entrainement de nos opérateurs).

C’est une idée qu’elle est bonne bonne bonne, fine, ludique, utile...

Malheureusement, on ne mettra dessus qu’une toute petite pièce, un peu plus grosse, la pièce, si FDI, même si personne ne l’aime, celle-là  :happy:

 

il y a 56 minutes, FATac a dit :
Edited by Hirondelle
Link to comment
Share on other sites

27 minutes ago, mgtstrategy said:

Rien et ça parait tres bancal de pouvoir transferer une telle tech, sans parler de constituer equipage, base, uranium etc.

Apparamment, l'uranium serait au coeur du deal, car l'australie l'exporte que à vocation civile.

Pour ce qui est des UK, le role de caniche habituel: une possible aide au reacteur...

C'est très perspicace, aware. J'avais oublié que notre uranium était réservé à un usage civil. Il se pourrait bien que ce soit dans les petits caractères que nous autorisions le Royaume-Uni et les États-Unis à l'utiliser à des fins militaires.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, LBP a dit :

Dans le fond le Drian a raison. L'Australie renonce à son indépendance. Mais c'est pour intégrer un ensemble stratégique cohérent. Le concurrent chinois force la mise en place d'alliance forte comme celle-là.

L'analyse stratégique est passé à côté de ce regroupement. C'est pourtant une tendance qui commençait vraiment à être visible avant l'arrivée de Macron.

Link to comment
Share on other sites

… la rapidité de la reconfiguration stratégique des US face à la "menace" chinoise est assez impressionnante. De même la réaction Chinoise face a cette nouvelle menace (enfin quand elle sera active) qu'apportera les "Virginia" sera a scruter avec intérêt.

A mon avis ça va chauffer dans les états-majors ! 

Link to comment
Share on other sites

Ben tu t'en sers dans une centrale, et c'est après que tu reccupères les déchets genre plutonium pour le reste n

à l’instant, herciv a dit :

Dans le fond le Drian a raison. L'Australie renonce à son indépendance. Mais c'est pour intégrer un ensemble stratégique cohérent. Le concurrent chinois force la mise en place d'alliance forte comme celle-là.

L'analyse stratégique est passé à côté de ce regroupement. C'est pourtant une tendance qui commençait vraiment à être visible avant l'arrivée de Macron.

 

à l’instant, Ardachès a dit :

… la rapidité de la reconfiguration stratégique des US face à la "menace" chinoise est assez impressionnante. De même la réaction Chinoise face a cette nouvelle menace (enfin quand elle sera active) qu'apportera les "Virginia" sera a scruter avec intérêt.

A mon avis ça va chauffer dans les états-majors ! 

Mais en plus elle est annoncée publiquement.

Retrait important du middle east, et bascule vers le Pacifique.

Depuis quand on a déjà vu les américains faire dans la demie mesure sur quelle chose que ce soit ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Fusilier a dit :

Le plus drôle, il y a deux ou trois jours: 

Selon le Sydney Morning Herald et The Age, l'Australie et la France sont sur la voie d'un rapprochement militaire qui fera de Paris un partenaire de même rang que Washington,  (:rolleyes: ) avec un accès privilégié aux infrastructures portuaires australiennes et avec le déploiement régulier de troupes tricolores (photo ADF).  

L'article du Sydney Morning Herald explique que les deux pays "explorent les options pour intensifier l'interopérabilité" entre leurs forces navales et terrestres

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/09/10/l-australie-et-la-france-marchent-en-cadence-22407.html

L'un n'empèche pas l'autre. Si les français acceptent de verser des sous et du sang et des larmes contre la Chine personne ne les en empèchera mais il ne faut pas en espérer un quelconque retour.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Eau tarie a dit :

Attendons de voir,

il y a peut être eu un accord pas trop mauvais sur les contre parties (que ça soit pour NG ou l'état Français)

Malheureusement dans tous les cas NG ne ressort pas grandit, même si ils arrivent à s'en sortir financièrement en supprimant ses équipes locales et avec la rentrée des dédommagements. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, Deres a dit :

C'est un deal politique. Les USA (Biden en fait) leur vendent en fait surtout un soutien indéfectible en cas de guerre ou d'action agressive de la Chine ce que la France ne peut pas promettre.

C'est plus que çà à mon avis. C'est un véritable regroupement d'intérêts avec une mise en commun des ressources, des savoirs, des moyens. Il va y avoir forcément intégration des équipages, décision nucléaire partagée, etc, etc ..

On avait posée le problème dans le cas de la France et de l'Europe mais là le parapluie anglo/américain s'étend forcément. Et je pense qui si un des trois déclenche une frappe les deux autres l'accompagneront sans préavis.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Deres a dit :

Mais ce genre de promesse ne les engagent pas réellement en réalité. On sait très bien que le choix de baser des sous-marins en Australie pourra être changé du jour au lendemain au gré de la politique intérieur américaine.

Je crois que c'est exactement l'inverse. On va vers l'existence d'un bloc intégré.

il y a 1 minute, jackjack a dit :

Je ne peux pas imaginer que ce ne soit plus le cas. Ces sentiments blessés passeront et une compréhension les remplacera. Il est dans l'intérêt de la France et de l'Australie d'avoir une alliance stable. Il n'y a aucune raison pour que la France n'ait pas accès à nos ports. En tant que zone de déploiement avancé. Notre intérêt stratégique mutuel dans l'Indo-Pacifique n'a pas changé.

Je suis complètement d'accord avec toi. Mais la France ne doit plus rien attendre comme retour commercial. Nous avons seulement des intérêts à protéger là-bas tout comme vous.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, jackjack a dit :

Je ne peux pas imaginer que ce ne soit plus le cas. Ces sentiments blessés passeront et une compréhension les remplacera. Il est dans l'intérêt de la France et de l'Australie d'avoir une alliance stable. Il n'y a aucune raison pour que la France n'ait pas accès à nos ports. En tant que zone de déploiement avancé. Notre intérêt stratégique mutuel dans l'Indo-Pacifique n'a pas changé.

Exactement.

C'était un énorme contrat, mais ça ne reste qu'un contrat.

Il faut maintenant que l'Australie se montre "fair play" dans les contres parties vis à vis de ce revers.

A nous Français de se montrer "ferme" mais compréhensif sur les enjeux. On se doit de marquer le coup diplomatiquement, mais les enjeux sont énormes, et on se doit de rester intelligent. L'égo n'a rien à voir là dedans.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Deres a dit :

Finlande, Grèce, Inde, ...

Finlande, c'est mort. Pour la Grèce et l'Inde j'en suis beaucoup moins sûr. La Grèce d'abord voit bien que les US se détourne de l'Europe et qu'un éventuelle affrontement avec les Turques ferait juste l'objet de commentaires attristés des US. La France par contre n'a pas intérêt à laisser la Grèce tomber.

L'inde a encore besoin de la France pour augmenter ses compétences sur le plan militaro-Industriel. Les US ne feront plus de cadeau sur ce sujet.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, herciv a dit :

Je crois que c'est exactement l'inverse. On va vers l'existence d'un bloc intégré.

C'est certain que ce n'est que le début de l'histoire. Une fois que le pied est mis dans la porte avec ce genre de chantage à la protection, le pays n'a plus le choix et devient intégré en étant quasi obligé d'acheter chez son protecteur pour les contrats suivants. Et ses militaires deviennent aussi intégré en adoptant les doctrines du protecteur et en étant obligé de venir en cas d'intervention extérieur du protecteur. Mais si la vassal arrête de verser sa dîme, il perd rapidement toute protection. En tout cas, il ne faut pas  compter sur aucun contrat en Australie les prochaines années. L'argument facile de la compatibilité avec le matériel du grand frère va jouer à plein. 

il y a 5 minutes, Eau tarie a dit :

Il faut maintenant que l'Australie se montre "fair play" dans les contres parties vis à vis de ce revers.

Ne t'en fait pas, on va être largement payé de beaux mots et d'excuses infinies qui ne coûte rien. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Eau tarie a dit :

Exactement.

C'était un énorme contrat, mais ça ne reste qu'un contrat.

Il faut maintenant que l'Australie se montre "fair play" dans les contres parties vis à vis de ce revers.

A nous Français de se montrer "ferme" mais compréhensif sur les enjeux. On se doit de marquer le coup diplomatiquement, mais les enjeux sont énormes, et on se doit de rester intelligent. L'égo n'a rien à voir là dedans.

… On ne peut mieux dire … Il est "rassurant" pour le peuple que les politiques s'agitent et poussent leurs cris d'orfraies mais au final tout va se régler entre gentlemen … Enfin, j'espère que les compensations prévues seront payées "rubis sur l'ongle" -au risque de mécontenter une partie du peuple Aussie un peu intoxiqué par la propagande pro-US- car sinon ça risque sérieusement de s'agiter au Quai d'Orsay !

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Deres a dit :

C'est certain que ce n'est que le début de l'histoire. Une fois que le pied est mis dans la porte avec ce genre de chantage à la protection, le pays n'a plus le choix et devient intégré en étant quasi obligé d'acheter chez son protecteur pour les contrats suivants. Et ses militaires deviennent aussi intégré en adoptant les doctrines du protecteur et en étant obligé de venir en cas d'intervention extérieur du protecteur. Mais si la vassal arrête de verser sa dîme, il perd rapidement toute protection. En tout cas, il ne faut pas  compter sur aucun contrat en Australie les prochaines années. L'argument facile de la compatibilité avec le matériel du grand frère va jouer à plein. 

Tu me dirais çà de pays de cultures très différentes je serais plutôt d'accord. Mais là on parle de gens qui parle la même langue, qui ont des racine culturelles très proche. On parle aussi d'intérêt géopolitique. Tu te rends compte de ce que va représenter cet ensemble sur le plan simplement géographique ? Les anglo-saxons se mettent en position pour protéger leur culture. On fait quoi nous ?

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, herciv a dit :

Finlande, c'est mort. Pour la Grèce et l'Inde j'en suis beaucoup moins sûr. La Grèce d'abord voit bien que les US se détourne de l'Europe et qu'un éventuelle affrontement avec les Turques ferait juste l'objet de commentaires attristés des US. La France par contre n'a pas intérêt à laisser la Grèce tomber.

L'inde a encore besoin de la France pour augmenter ses compétences sur le plan militaro-Industriel. Les US ne feront plus de cadeau sur ce sujet.

La Grèce a pris des Rafales donc elle prendra des bateaux américains pour céder aux pressions très fortes de l'administration Biden et avoir sa promesse de soutien contre les Turques justement. Elle est déjà garanti du notre.

En Inde, c'est plus compliqué mais justement les USA leur promettront une belle alliance contre les chinois mais demanderont quand même un petit geste de bonne volonté en échange pour sceller l'accord politique ... Une commande de F21 même limité est donc tout à fait possible se faisant en soustraction de commandes de Rafale si il y en aura d'autre. 

Je pense que l'annulation de ce contrat marque un tournant majeur dans la politique américaine au niveau mondial. Les USA ne rigole plus commercialement et ne feront aucun cadeau à personne. Maintenant pour faire parti de leur bloc contre la Chine ou la Russie, il va falloir acheter chez eux pour prouver son ralliement. En Europe aussi donc c'est plié. On va se faire défoncer par notre "ami" américain. Personne ne l'avait vu venir en se félicitant du départ du méchant Trump pour le gentil papy Biden. Trump disait "America first" sur la scène mais laissait faire les négociations à la loyale, Biden le fait en coulisse dans notre dos.

Franchement, cet évènement n'est pas qu'une simple annulation de contrat pour des raisons techniques. C'est la réalisation que l'on entre dans une nouvelle ère de la politique étrangère et de la diplomatie avec l'administration Biden. Les contrats précédents n'était pas des phénomènes individuels mais la marque d'une nouvelle tendance majeure. C'est donc un tournant historique. La vente d'armement américain va en être le point névralgique et obligatoire pour les alliés des américains ou ceux qui veulent l'être. Tous les grands contrats où les américains font des propositions vont faire l'objet de pressions majeures de la Maison Blanche. Et pas que dans la défense à mon avis. En France, on va souffrir. Les règles du jeu ont changé depuis 6 mois en fait, mais on ne le réalise que maintenant ...

Edited by Deres
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, jackjack a dit :

Ces sentiments blessés passeront et une compréhension les remplacera.

Une fois, une fille m'a blessé sentimentalement.

Fort heureusement, elle ne s'est pas barrée en me prenant 34 milliards d'euros…

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Deres a dit :

Je pense qu'on peut faire une croix sur pleins de contrats en attente : Finlande, Grèce, Inde, ...

La Grèce et la Finlande sa risque d'être plié.

l'Inde c'est un tout autre sujet, il ne peuvent pas les menacés de sanctions économique et ne vendront pas du matériel militaire sensible à un pays qui achète et travaille en collaboration avec la Russie... Les Indiens travaillent sur 6 Sna c'est le moment de mettre le paquet sur le dossier. Le dossier est beaucoup moins risqué les Indiens ont déjà la chaufferie nucléaires.  

Et surtout arrêter de jouer le jeux des "alliés" en évitant les dossiers épineux. Revenir à vendre ses armes à des pays comme l'Argentine et l'irak  

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...