Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 2 minutes, HK a dit :

Euh... les soums nucléaires Chinois, US, Indiens naviguent tous les jours dans cette zone. Alors qqs soums en plus cote Australien ne change pas la donne, surtout qu'un petit pays n'a pas besoin d'un SNA.

Certes, mais c'est tout ce petit monde qui va en vouloir, puisque le super marché est ouvert 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, mgtstrategy a dit :

Alors, espérons que NG y aille sans vergogne... Nous avons 12 soums à rattraper

Là, les US ont ouvert deux boites de Pandore: l'accession à la propulsion nucléaire de nombreux pays et pire la fourniture d'uranium très hautement enrichi à un pays non nucléaire: comment alors justifier les sanctions imposées à l'Iran et à la Corée du Nord?

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, HK a dit :

Euh... les soums nucléaires Chinois, US, Indiens naviguent tous les jours dans cette zone. Alors qqs soums en plus cote Australien ne change pas la donne, surtout qu'un petit pays n'a pas besoin d'un SNA.

Sauf que ce sont des puissances nucléaires, comme dirait mudrets, la marché est ouvert.

C'est d'ailleurs ce qui inquiète les pays voisins, mais si tu souhaites leur dire que ça change rien, libre à toi

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, mudrets a dit :

Là, les US ont ouvert deux boites de Pandore: l'accession à la propulsion nucléaire de nombreux pays et pire la fourniture d'uranium très hautement enrichi à un pays non nucléaire: comment alors justifier les sanctions imposées à l'Iran et à la Corée du Nord?

Pas sûr que les chinois n’avaient pas déjà ouvert cette boîte de Pandore au printemps 2021 après leurs accords militaire stratégiques signés avec l’Iran. Des sous-marins de ce type étaient probablement dans le panier pour l’Iran.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Pakal a dit :

les réactions internationales à Aukus, au delà de la France et de la Chine, sont intéressantes:

  • Plutôt positive pour Singapour
  • Plutôt neutre pour l'Inde et le japon
  • Plutôt négative pour l'Indonésie et la commission européenne 

Tu as un lien pour la réaction positive de Singapour ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, pascal a dit :

N'oublions pas que les bateaux devaient être construits en Australie ... Il y a des gens là-bas qui vont perdre encore plus que Naval Group dans cette affaire, tous les sous-traitants du projet ...

On peut imaginer que les Américains ou Britanniques proposeront des compensations économiques sur le territoire en l'échange de l'acquisition des Astute ou Virginia. Cela a peut-être déjà été plus ou moins fixé dans le cadre de l'accord. En revanche, peu probable effectivement que le secteur de la construction navale stricto sensu gagnera autant dans le deal que ce qu'il en aurait été avec le Barracuda.

Edited by Skw
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, pascal said:

N'oublions pas que les bateaux devaient être construits en Australie ... Il y a des gens là-bas qui vont perdre encore plus que Naval Group dans cette affaire, tous les sous-traitants du projet ...

Un Astute est presque 2x plus gros qu'un Shortfin Barracuda un Virginia plus de 3x plus ... l'équation va être complexe.

J'ai vu qu'il était dit que si vous enlevez l'extension ou la section, cela a été fait pour les missiles à lancement vertical. On en revient donc à la taille du Astute.

 Cependant, je pense que ce sera l'Astute. Le Royaume-Uni a été consulté au début des négociations.

 

https://www.pprune.org/military-aviation/642689-aukus-post11112791.html

https://www.thetimes.co.uk/article/like-a-scene-from-le-carre-how-the-nuclear-submarine-pact-was-no10s-biggest-secret-dj7z5f8bh

Lorsque le First Sea Lord a été invité à une réunion au haut-commissariat australien en mars de cette année, il n'avait aucune idée de l'ampleur de ce qui allait se passer. L'amiral Sir Tony Radakin - décrit par ses collègues comme un "faiseur" - s'est vu demander par le vice-amiral Michael Noonan, le chef de la marine australienne, si les Britanniques et les Américains pouvaient aider leur allié à construire une nouvelle flotte de sous-marins à propulsion nucléaire.

Spoiler

 

Les 12 sous-marins diesel-électriques Barracuda que l'Australie avait accepté d'acheter à la France cinq ans plus tôt dans le cadre d'un contrat de 47 milliards de livres sterling ne suffisaient plus à écarter la menace de la Chine, qui investissait des milliards de livres sterling dans la construction de la plus grande marine du monde et dans la fortification d'îles situées en dehors de ses eaux territoriales.

Ils en voulaient des plus rapides, plus furtifs et dotés d'une endurance presque illimitée. La clé était la "surveillance", selon des sources de la défense au fait des discussions.

"Ils ont procédé à un examen et ceux qu'ils recevaient n'étaient pas adaptés à leur objectif. La Chine a beaucoup d'argent mais n'est pas développée dans certains domaines de capacité", a déclaré la source de défense. Les Australiens souhaitaient que les sous-marins à propulsion nucléaire puissent "se déplacer discrètement, rester à l'extérieur d'un port, suivre les mouvements, garder un œil sur les câbles sous-marins et suivre les sous-marins afin de limiter l'influence de la Chine dans la région".

La Grande-Bretagne et l'Amérique ont non seulement six décennies d'expérience dans la mise en place de leur propre capacité souveraine, mais elles font partie du partenariat de partage de renseignements Five Eyes avec l'Australie - contrairement à la France - ce qui signifie qu'elles pourraient être persuadées de renoncer à leur technologie nucléaire.

"C'était le premier contact. C'était un grand jeu stratégique. Il [Radakin] est ensuite revenu et a remis le tout à [Sir Stephen] Lovegrove", a déclaré une source de sécurité faisant référence au secrétaire permanent du ministère de la défense de l'époque. La source a comparé la situation à une scène tirée des romans d'espionnage de John Le Carré.

C'est ainsi que commence l'opération Hookless - nom de code utilisé par le No 10 - et le secret le plus étroitement gardé au sein du gouvernement depuis des années. Seules une dizaine de personnes en Grande-Bretagne sont au courant des détails, dont le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et le ministre de la Défense. M. Lovegrove, qui était encore le secrétaire permanent du ministère de la défense lorsqu'il a reçu la proposition, a quitté le ministère pour occuper le poste de conseiller en matière de sécurité nationale, ce qui le rend encore mieux placé pour aider à conclure l'accord de sa carrière. John Bew, conseiller de Johnson en matière de politique étrangère et maître d'œuvre de l'examen intégré qui parlait d'une "inclinaison" vers la région indo-pacifique, a également été admis dans le cercle. Les personnes présentes ont été "lues", ce qui signifie qu'elles ont dû signer un document par lequel elles s'engageaient à ne pas divulguer les détails secrets des discussions.

Après la première réunion en mars, la proposition a été soumise aux Américains. "Il a fallu beaucoup de temps pour la faire passer dans la machine américaine - elle a dû être discutée au Pentagone, au département d'État et au département de l'énergie", a déclaré la source. Dans les semaines qui ont suivi, les membres du cercle britannique ont estimé qu'il y avait "20 % de chances que le projet s'effondre".

L'heure tourne pour les Australiens, qui avertissent le gouvernement britannique de l'imminence d'une échéance où les coûts de l'accord français s'accumuleraient rapidement et où il serait impossible de s'en sortir. "La dynamique interne était délicate. Cela aurait pu facilement ne pas se faire", a déclaré la source de sécurité.

 La rumeur veut qu'il soit l'un des deux candidats probables au nouveau poste de chef des forces armées.

Bien que les conversations initiales aient commencé autour des sous-marins, de retour au No 10, un Johnson enthousiaste souhaitait quelque chose de beaucoup plus profond. "Boris a vraiment poussé. Il y avait un choix à faire sur l'étendue de l'accord - s'agissait-il simplement d'un accord technique sur un sujet spécifique ou d'un accord plus large ? Boris a insisté sur le fait que l'accord devait être aussi ambitieux que possible. C'était un mouvement stratégique", a déclaré une source gouvernementale qui a participé aux discussions.

Au moment du sommet du G7 en Cornouailles en juin, les plans étaient déjà bien avancés. Alors que les Français étaient occupés par la "guerre des saucisses" sur l'accord de divorce du Brexit, Johnson, le président Biden et Scott Morrison, le Premier ministre australien - surnommé "ScoMo" au No 10 - ont peaufiné les détails d'un pacte top secret qui serait plus tard connu sous le nom d'alliance de défense et de sécurité "Aukus".

"Il y a eu beaucoup de bruit au G7 à propos des saucisses et de l'UE, et il y a eu beaucoup d'excitation autour de cela, et il nous a semblé étrange que nous fassions des affaires sérieuses, sérieuses, dans cette réunion", a ajouté la source gouvernementale.

Pourtant, ils s'attendaient à une réaction négative non seulement de la Chine, mais aussi de la France. Une source a déclaré que l'accord actuel de l'Australie sur les sous-marins avec les Français avait mis tout le monde dans une "situation difficile", ajoutant : "Personne n'avait envie d'énerver les Français, tout le monde savait que ce serait difficile". Les sources de la défense ont déclaré qu'il n'y avait "rien de personnel", ajoutant qu'il s'agissait du kit et se demandant si les Français - qui ont également des sous-marins à propulsion nucléaire - auraient été disposés à partager leurs capacités souveraines avec les Australiens. La source de la défense a déclaré que la situation était différente pour les Britanniques, étant donné que les Australiens font partie du Commonwealth.

"Une fois que vous donnez cette information, vous ne pouvez pas la récupérer. Vous ne pouvez les donner qu'aux nations avec lesquelles vous serez amis pour toujours", a déclaré la source de la défense, tout en précisant que le Royaume-Uni était également extrêmement proche des Français.

Bien que la montée en puissance de la Chine soit la "première préoccupation" des Australiens, des sources gouvernementales ont déclaré que le pacte allait bien au-delà de Pékin et concernait davantage les décennies à venir et d'autres questions de sécurité qui pourraient survenir. "Cela compte dans trois administrations", ont-elles ajouté.

Après l'annonce du pacte cette semaine, M. Lovegrove l'a décrit comme "la collaboration la plus importante en matière de capacités dans le monde au cours des dernières décennies". De hauts responsables du gouvernement l'ont comparé à l'accord de défense mutuelle (MDA) de 1958 entre le président Eisenhower et Harold Macmillan, le premier ministre britannique, et au début de la "relation nucléaire spéciale" qui permet aux nations d'échanger des matières, des technologies et des informations nucléaires - un accord qui se poursuit aujourd'hui.

Compte tenu de l'importance d'AUKUS, il n'est peut-être pas surprenant que Radakin - l'homme qui l'a créé - soit, selon la rumeur, l'un des deux candidats probables au nouveau poste de chef des forces armées.

 

 

Edited by jackjack
Link to comment
Share on other sites

Citation

 

j'ai vu qu'il était dit que si vous enlevez l'extension ou la section, cela a été fait pour les missiles à lancement vertical. On en revient donc à la taille du Astute.

 Cependant, je pense que ce sera l'Astute. Le Royaume-Uni a été consulté au début des négociations.

 

 

ça  ! c est du timming ... non?  si cela ce passe comme vous le dites , vous n êtes pas prêt de les avoir vos soums...

 

http://www.opex360.com/2021/09/18/londres-debloque-200-millions-deuros-pour-une-nouvelle-classe-de-sous-marins-nucleaires-dattaque/

 

par contre les bases américaines , soyez sur qu elles ne vont pas tarder .

Edited by Tetsuo
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, LBP a dit :

https://www.defensenews.com/global/asia-pacific/2021/09/16/australia-details-its-nuclear-submarine-ambitions/

While a specific type of nuclear submarine is yet to be determined, likely candidates would appear to be either Britain’s Astute-class attack submarine or the U.S. Virginia-class vessel. Construction is slated to take place locally at Osborne in South Australia.

 

Donc les Australiens ont dépensé jusqu'à présent environ 2,4 milliards de dollars australiens, plus les pénalités et ils utiliseront le chantier naval conçu par Naval Groupe pour construire des Astute ou Virginia.

ils vont construire des SSN qui sont déjà pratiquement  nazes (design des années 90) et s'en servir en 2040?  muwahaha , déjà le barracuda  atteindra ses limites  en 2040 

Edited by MegBold
Link to comment
Share on other sites

Çà, c'est dit ...

Citation

Affaire des sous-marins :

" Quand on nous crache dessus, il ne faut pas dire qu'il pleut",

explique Pascal Boniface après le rappel des ambassadeurs français

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/armee-et-securite/affaire-des-sous-marins-quand-on-nous-crache-dessus-il-ne-faut-pas-dire-qu-il-pleut-explique-pascal-boniface-apres-le-rappel-des-ambassadeurs-francais_4775361.html#xtor=CS2-765-[autres]-

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Tetsuo a dit :

ça  ! c est du timming ... non?  si cela ce passe comme vous le dites , vous n êtes pas prêt de les avoir vos soums...

 

http://www.opex360.com/2021/09/18/londres-debloque-200-millions-deuros-pour-une-nouvelle-classe-de-sous-marins-nucleaires-dattaque/

 

par contre les bases américaines , soyez sur qu elles ne vont pas tarder .

85millions de pounds ça fait 200m d'euros???  pour  pousser plus loin de design astute ? 2045? 50? 

nous on aura ça https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/naval-group-presente-son-sous-marin-du-futur_37047549.html

;)

Edited by MegBold
Link to comment
Share on other sites

C’est vrai que je ne comprends toujours pas l’intérêt de l’Australie dans cette histoire… ils perdent sur tous les tablezux

  1. industriel
  2. capacitaire
  3. securitaire (la Chine a fait de sérieuses déclarations en ce sens)

bref… quand il y a quelquechose qu’on ne comprends pas, c’est qu’il y a quelque chose à comprendre…

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, casoucasou a dit :

C’est vrai que je ne comprends toujours pas l’intérêt de l’Australie dans cette histoire… ils perdent sur tous les tablezux

  1. industriel
  2. capacitaire
  3. securitaire (la Chine a fait de sérieuses déclarations en ce sens)

bref… quand il y a quelquechose qu’on ne comprends pas, c’est qu’il y a quelque chose à comprendre…

L’australie se sent tres eloigne du reste du monde occidental, il y avait pas besoin de faire chier les fr pour conclure un pacte avec les usa. 
les moins que tu enumeres ne seront pas visible avant longtemps et le ministre peut apparaitre comme un grand en attendant. 
enfin comme je l’avais expliqué auparavant pour le scaf, le « nouveau » premier ministre  a repris le programme pour se l’approprier. Et le prochain en fera autant, ce qui est etonnant, c’est que le programme soit pas reellement lancé dans la foulé. 
 

enfin le monde anglosaxon se voit comme sur la fin, decadant, depassé. Il y a une forme de volonte de revenir a l’empire brit et sa grandeur. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@jackcjack, si ça se vérifie que les discutions étaient bien avancées des mois avant (élection de Biden ?), en douce, entre Anglois, sans que cela transpire et de continuer à donner le change comme si de rien n'était, chapeau bas ! Annonce "brutale" et précipité pour détourner l'attention de la presse sur le Fiasco US, nouvelle façon de faire de la politique étrangère, avec le sourire comme anesthésiant.

Il embauche à la "Comédia Del Arte", la perfidie poussé à son paroxysme, Machiavel relégué au rang de"petit bras" à coté de cet "crasse" fait à un "Allié".
Putain, comment peut on continuer à se regarder dans un miroir !

J'espère que l'on n’oubliera pas les UK (si programmé dans leurs plans du Brexit) dans cette histoire toujours prompt à nous la jouer à l’envers, en songeant à nos frontières physiques, vu que les contrats/accords signés ne valent plus grand choses à leurs yeux!
Qu'ils se rappellent les Malouines, ils étaient alors bien content d'être drivé pour contrer les attaques d'Exocet  !
Tout ce petit monde n'en sortira pas grandi et Biden démontre qu'il ne vaut pas plus que son prédécesseur, rien de rassurant pour ceux qui comptent sur les US comme protecteur !
Ces derniers en impliquant directement leurs alliés sur place en première ligne espère sanctuariser leurs territoires mais les missiles de nos jours ça portent loin.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Boule75 a dit :

 

 

 

@jackjack : là, tu nous sert une compilation exacte de la propagande Biden-Morrisson du jour, on a droit à tous les éléments de langage :

  • aujourd'hui, c'est "AUKUS était en discussion depuis 18 mois". Hier l'AUKUS c'était soit-disant depuis 6 mois, bientôt ce sera depuis 2018 ou 2002, tiens..
  • aujourd'hui, la rupture du contrat était pour ainsi dire annoncée depuis des années ! Foutaises c'est contraire à toute la communication officielle Australienne depuis février et jusqu'au 30 août 2021. Je te cite, ton propre article de mars 2021 : "des sources gouvernementales de haut niveau ont écarté la possibilité que l'Australie renonce à la construction française."
  • soit disant "la France a autant se reprocher que les autres !" Foutaises : l'ambassadrice australienne à Paris soulignait d'ailleurs dans son communiqué officiel aussi que Naval Group et la France ne sont pour rien dans la rupture du contrat.

Faute de soums, vous sortez les rames, c'est déjà ça. Souquez ferme !

En attendant, les australiens à Cherbourg qui, eux, avaient été très bien accueillis et travaillaient concrètement sur le programme sont abandonnés (ont-ils seulement le droit de rentrer en Australie, d'ailleurs ?), les entreprises australiennes qui attendaient 1 milliards de commandes avant la fin de l'année sont bonnes pour faire faillite, vous n'obtiendrez aucune part dans la construction des Virginia ou des Astutes. Le tout au nom d'une stratégie qui aurait probablement parfaitement pu inclure la France.

J’aime bien aussi l’explication de la proximite culturelle comme preference usa et justification du mauvais tour fait a la france. Meme hilter n’avait pas eu l’outrecuidance d’attendre des italiens et japonais qu’ils parlent allemand ! 
 

Ces gens ne nous respecteront qu’une fois l’oeil au beurre noir. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Put**, je me surprends à penser de ne pas trouver totalement farfelu de sortir de l'OTAN ... Carrément. Il m'est juste incroyable, vraiment incroyable de le penser et de ne pas trouver çà ... complètement idiot ... 

 

il y a 15 minutes, wagdoox a dit :

Ces gens ne nous respecteront qu’une fois l’oeil au beurre noir. 

... Pourquoi qu'un ? :biggrin:

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...