Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Recommended Posts

il y a 30 minutes, pascal a dit :

Les Barracuda ont été pensés pour les eaux bleues lointaines (c'est pour çà d'ailleurs que longtemps les Japonais ont tenu la corde car ils proposaient des AIP très performants), c'est en partie leur AIP qui a boosté l'offre NG car rappelons que le système de combat était US. Désormais les Australiens veulent pouvoir opérer en Mer des Philippines ou dans les atterrages du détroit de Malacca ...

Il n'y a pas d'AIP dans l'offre NG en Australie. L'AIP c'est bien pour les SM côtiers pour rester en plongée plus longtemps, mais pour aller loin le mieux c'est d'emmener une grande quantité de mazout.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Snapcoke a dit :

Lol, maintenant que l'on vous a bien enc.... On repart à zéro...

Moi je suis d'accord, contre un petit chèque de 50 milliards, histoire de réparé le préjudice subie ( et de construire un porte avion supplémentaires plus 2 sna. )

Merci au-revoir.

Après avoir lu cet article, j'ai comme un malaise !
En effet, ne serait-ce pas un billard à 2 bandes que nous ont concocté les US, on humilie la France puis on lui propose de se rabibocher en soutenant le projet cher à notre Président : La défense Européenne ou les US s'impliqueraient auprès des plus frileux (il est bien écrit que depuis la 2WW ils s'y sont toujours fermement opposé) mais toujours en gardant un œil dessus et en ayant la garantie de ne pas voir exclure les industries de défenses US des marchés passés et tant qu'à faire "standardiser" au maximum les matériels proposés (concurrences entre pays Européens) donc diminuer l'offre (là ça ne risque pas d'arriver) tout en restant "opérables" avec nos matériels (comprendre nos standards/normes).
Par contre l'énumération de la liste des "nuisances" possibles de la part de la France n'est pas sous estimée !
Piège/traquenard ?

 

Edited by MIC_A
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Ponto Combo a dit :

Il n'y a pas d'AIP dans l'offre NG en Australie. L'AIP c'est bien pour les SM côtiers pour rester en plongée plus longtemps, mais pour aller loin le mieux c'est d'emmener une grande quantité de mazout.

 Ce n'est vrai que si tu veux rester dans un tonnage défini.  Non,? Avec l'AIP de NG (a base gas oil) je ne vois pas ce qu'empêche d'aller vite en mode classique et adopter le mode AIP quand c'est nécessaire.  

 

Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Fusilier said:

 Ce n'est vrai que si tu veux rester dans un tonnage défini.  Non,? Avec l'AIP de NG (a base gas oil) je ne vois pas ce qu'empêche d'aller vite en mode classique et adopter le mode AIP quand c'est nécessaire.

 

Le module AIP - si on exclu les batteries basique de l'AIP - ... sont en général très peu puissant ... et donc ne permettent pas de transit rapide.

Soit tu fais ton transit rapide en surface au Snorkel ... soit tu prends une propulsion nucléaire.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Fusilier a dit :

Ce n'est vrai que si tu veux rester dans un tonnage défini. 

Oui bien sur c'est valable pour un raisonnement à tonnage similaire. Pour la classe Attack c'est bien un diesel-électrique classique et non un AIP.

Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Fusilier a dit :

 Ce n'est vrai que si tu veux rester dans un tonnage défini.  Non,? Avec l'AIP de NG (a base gas oil) je ne vois pas ce qu'empêche d'aller vite en mode classique et adopter le mode AIP quand c'est nécessaire.  

 

j'ai lu d'ailleur, que l'aip ng, le fc-2g, pouvais s'inserer dans un soums, de 6 m de diametre mini. c'est un troncon de 8 m de long. et que l'inser pouvais se faire sur des soums deja produits. donc effectivement, il est possible d'apporter l'avantage aip a n'importe lequel des soums diesels, sans qu'ils perdent leurs autonomie et vitesse.

Naval Group has developed a second-
generation fuel cell dubbed FC-2G.
It is packaged as a dedicated hull
section about 8m in length and
suitable for new-build boats or
modernisation programs. The design
can be tailored to any hull at least 6m
in diameter, including Scorpène types,

Edited by ordre mondial
Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, g4lly a dit :

Le module AIP - si on exclu les batteries basique de l'AIP - ... sont en général très peu puissant ... et donc ne permettent pas de transit rapide.

Soit tu fais ton transit rapide en surface au Snorkel ... soit tu prends une propulsion nucléaire.

Oeuf corse! L'AIP ne peut abonder les batteries que dans une tranche de vitesse réduite.  Mais, un soum avec AIP, reste un soum diesel  avec des alternateurs, évidemment navigation en surface ou au snorchel. 

Link to post
Share on other sites

The FC-2G module has a power
rating of 250kW and is designed for
a lifetime of 10,000 hours. As an air-
independent propulsion (AIP) unit, it
takes over the role of the generators
and supplies power to the propulsion
motor and onboard systems. On AIP
power, the sub can operate at speeds
up to about 5kts. For AIP power to last
for three weeks, without recourse to
the batteries, power demand must be
kept between 130 and 180kW which
translates to a speed profile between
2 and 4kts. If more power is needed,
it must be drawn from the batteries.
Transitions between AIP and battery
power are smooth.

et donc, quand il est pas en aip, il redevient diesel classic, pour les transfert notament.

par contre , en phase aip, comme il reste que 70 a 120 kw pour le fonctionnement du soums, je doute que le boulanger fasse du pain et des croissants :chirolp_iei:

 et voila la suite du papier

In technological terms, the FC-2G
module combines two innovations.
First, the fuel cell produces
hydrogen directly from diesel fuel
by hydrocarbon reforming. Process
gases are expelled into the sea
where they dissolve instantly without
compromising the sub’s acoustic
Reformer
Membrane
discretion. The second innovation
is a patented system that produces
synthetic air by injecting nitrogen
into oxygen from a large cryogenic
storage tank. This air reacts with
hydrogen in the fuel cell to yield
electricity plus water. The resulting
electricity is used to charge the
submarine’s batteries and power
the propulsion motor. The module
is housed in a ventilated enclosure
designed to ensure that any leak is
safely controlled.
The FC-2G concept offers important
advantages over the weight and

refuelling difficulties inherent in
competing systems using external
hydrogen tanks. Note also that
current-generation fuel cells using
pure oxygen significantly increase
component wear and call for filters
and membranes that must be
replaced at regular intervals. The
decision to produce hydrogen directly
from fuel oil not only simplifies
refuelling and storage (one fuel for
all onboard applications) but is also
significantly safer than systems
using fuels like methanol which is
both flammable and produces a toxic
vapour in the event of a leak. «

Edited by ordre mondial
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, ordre mondial a dit :

par contre , en phase aip, comme il reste que 70 a 120 kw pour le fonctionnement du soums, je doute que le boulanger fasse du pain et des croissants 

On fait bien marcher le four sur les voiliers. Par rapport au bilan électrique global, ça ne doit pas peser lourd. de toues manières ça se calcule au départ. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Snapcoke a dit :
Il y a 5 heures, Ponto Combo a dit :

The Biden Administration Needs to Act Fast to Reset Relations with France

Max Bergmann is a senior fellow at the Center for American Progress. From 2011 to 2017, he served as a senior advisor and member of the Policy Planning Staff at the Department of State, where he focused on political-military affairs

 

https://warontherocks.com/2021/09/the-biden-administration-needs-to-act-fast-to-reset-relations-with-france/

Lol, maintenant que l'on vous a bien enc.... On repart à zéro...

Moi je suis d'accord, contre un petit chèque de 50 milliards, histoire de réparé le préjudice subie ( et de construire un porte avion supplémentaires plus 2 sna. )

Merci au-revoir.

Me trompe-je si je suppose que tu n'as pas lu cet article ?

Je le trouve au contraire extra-ordinairement lucide (pour un point de vue américain). Et je ne crois pas non plus à la théorie du "on a fait exprès pour vous refiler un os et que vous soyez content". Quand la connerie permet d'expliquer les choses, pas besoin de chercher plus loin.

Je recommande vraiment la lecture de ce papier.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Les Australiens se plaignent aussi qu'ils ont avertis plusieurs fois les Français pour différents problèmes. Est-ce que c'est vrai ou c'est plus ou moins inventé ? Et était-ce pour des problèmes sérieux ?

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Kiriyama a dit :

Les Australiens se plaignent aussi qu'ils ont avertis plusieurs fois les Français pour différents problèmes. Est-ce que c'est vrai ou c'est plus ou moins inventé ? Et était-ce pour des problèmes sérieux ?

Devant un tel programme, il y a forcement des choses qui ne vont pas ! 
Ensuite tout dépend de la réponse qu'on donne à ces demandes et dernièrement, les aus étaient plutôt contents des retours et d'après NG on était pas loin de la signature du contrat suivant. On a une lettre d'un amiral australien qui donnait son OK, daté du 19 septembre ... 
Les Australiens commencent à se mettre dedans tout seul là.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

France/États-Unis : la colère... et après ? #cdanslair 21.09.2022

Les tensions ne cessent de s'aggraver entre les États-Unis et la France après l'affaire des sous-marins australiens. Paris qui a déjà rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie, décision sans précédent vis-à-vis de ces deux alliés historiques, a décidé hier de hausser une nouvelle fois le ton. Lors d'une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé, comme il le fait depuis plusieurs jours mais cette fois sur le sol américain, une décision “brutale”, un “défaut de concertation” et une “rupture de confiance entre alliés”. Cela s'apparente aux “réflexes d'une époque que nous espérions révolue”, a-t-il martelé, dans une nouvelle allusion claire à l'ère de l'ancien président américain Donald Trump. Et “cela appelle à des réflexions lourdes entre Européens sur la conception que nous nous faisons des alliances et partenariats”, a ajouté le chef de la diplomatie française qui a reçu cette nuit le soutien des Vingt-Sept, alors que ses partenaires de l’UE se sont montrés plutôt discrets jusqu’ici dans ce dossier.

“Nous exprimons notre claire solidarité avec la France” , a résumé Josep Borrell, le haut représentant de l’UE pour les relations extérieures, à l’issue d’une rencontre entre les ministres des affaires étrangères des Vingt-Sept. “Ce n’est pas une affaire bilatérale mais cela affecte l’UE dans sa totalité.” La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait, plus tôt, jugé “inacceptable” la manière dont Paris a été “traitée”. “Nous voulons savoir ce qu'il s'est passé et pourquoi”, avait insisté la représentante de l'UE sur CNN.

Des déclarations attendues et souhaitées par Paris, même si ces soutiens sont surtout symboliques, car dépourvu de tout geste concret, et très loin, dans la forme, du ton employé par Jean-Yves Le Drian pour dénoncer “la duplicité et la tromperie” à l’origine de l’alliance Aukus entre Washington, Londres et Canberra, et son corollaire, l’annulation de la vente de douze sous-marins de technologie française à l’Australie au profit de bâtiments à propulsion nucléaire américains.

Un partenariat stratégique mis en place par les États-Unis pour contrer la progression de la Chine dans la zone indo-pacifique, qui suscite de très nombreux remous. En France, au-delà de la colère formulée par les autorités, les regards se tournent désormais vers l'Otan et une petite musique commence à monter dans l’opposition : celle d’un possible retrait français du commandement militaire intégré de l’Alliance, désormais réclamé par Xavier Bertrand, Jean-Luc Mélenchon, Fabien Roussel et le RN.

En Asie du Sud-Est, le contrat de sous-marins nucléaires passés entre l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni inquiète les pays voisins, comme la Malaisie, l’Indonésie mais aussi la Corée du Nord qui a déjà menacé de renforcer ses capacités militaires, surtout dans le secteur des missiles balistiques. La Chine qui poursuivra ce mardi son duel à distance avec les États-Unis dans l’enceinte de l’ONU a d’ores et déjà condamné sévèrement ce nouveau pacte de sécurité qui “intensifie la course aux armements et compromet les efforts internationaux de non-prolifération nucléaire”. 

 

Edited by Kiriyama
Link to post
Share on other sites

Oui c'est ça, je pense qu'ils pointent des problèmes normaux pour ce genre de programme pour en faire un prétexte suffisant.

Là-dessus, ils vous l'ont bien fait à l'envers si je peux me permettre.

 

Link to post
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/international/crise-des-sous-marins-macron-s-entretiendra-avec-biden-ce-mercredi-20210922

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/09/22/crise-des-sous-marins-emmanuel-macron-s-entretiendra-avec-joe-biden-mercredi_6095625_3210.html

Macron et Biden se promettent de rétablir la "confiance ".... 

J'aimerais bien savoir ce que Biden nous aurait promis pour calmer le courroux français... Le problème est que La France est toujours dans la position de la nation humiliée et trompée et je ne vois pas comment les américains pourraient commencer un début de réconciliation sans dire publiquement ce qu'il serait prêt à céder aux Français... Intégrer la France et l'Europe dans l'arqus ? Je ne crois pas que cela va nous calmer.. Au contraire ! :biggrin::mechantc:

Edited by Claudio Lopez
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, MIC_A a dit :

Après avoir lu cet article, j'ai comme un malaise !
En effet, ne serait-ce pas un billard à 2 bandes que nous ont concocté les US, on humilie la France puis on lui propose de se rabibocher en soutenant le projet cher à notre Président : La défense Européenne ou les US s'impliqueraient auprès des plus frileux (il est bien écrit que depuis la 2WW ils s'y sont toujours fermement opposé) mais toujours en gardant un œil dessus et en ayant la garantie de ne pas voir exclure les industries de défenses US des marchés passés et tant qu'à faire "standardiser" au maximum les matériels proposés (concurrences entre pays Européens) donc diminuer l'offre (là ça ne risque pas d'arriver) tout en restant "opérables" avec nos matériels (comprendre nos standards/normes).
Par contre l'énumération de la liste des "nuisances" possibles de la part de la France n'est pas sous estimée !
Piège/traquenard ?

Bingo. :smile:

Si j'étais le NSC ou le département d'état, je tenterais exactement ce genre de choses. C'est tout à fait dans l'esprit de la joyeuse troupe qui tient les rênes à Washington.

HS:

Révélation

 

Je suis partisan d'au contraire utiliser cet énorme levier pour nous désengager sereinement de tout contrat susceptible de terminer de la même manière que cette affaire australienne, en faveur d'achats de gré à gré.
Mais bien sûr ça n'arrivera pas. Les appels à plus de "défense européenne" étant au contraire de nature à permettre à une Europe déjà inféodée au MIC US à nous piquer notre téléphone après nous avoir piqué notre porte-feuilles.
C'est sidérant de bêtise.

Alors que va faire l'état?
Va-t-il opter pour l'indépendance nationale, et non pas européenne, en ayant conscience de l'écueil devant lequel il se trouve car il est devenu clair après l'affaire australienne que les grands traités n'ont plus aucune valeur? Comme encore prouvé par l'accord allemagne-Australie dans le spatial alors que dans le même temps l'Allemagne, dont TKMS a participé à la campagne anti-Naval Group en Australie, prétend que "ohlala c'est triste ce qui arrive à la France". :laugh:

Ou bien va-t-il essayer de faire passer un partenariat européen pour un truc qui profite à la France alors qu'il officialisera au contraire la prééminence des solutions US en Europe, et même nous condamnera à être encore une fois les méchants de l'histoire? Ce qui nous aura fait absolument tout perdre?

 

Je crois qu'il est temps de réaliser qu'il vaut mieux s'adresser au bon Dieu qu'à ses saints et que si ce qu'on veut c'est aboutir à une prééminence des USA en Europe parce qu'on ne peut rien faire d'autre, et bien il faut discuter de pied à pied avec les USA uniquement, et préciser que soit on devient un partenaire industriel européen dans l'armement, ventes actées et réservées à la clé, à la mesure de notre engagement, soit que ce n'est pas la peine puisque suivre le reste de "l'Europe" viendrait à être inféodés à des pays eux-mêmes inféodés aux USA en matière militaire.
Nous deviendrions alors des chiens tenus en laisse par d'autres chiens tenus eux-même en laisse par les USA.
La France vaut, objectivement, bien mieux que ça. N'en déplaise aux trolls.

Sauf qu'après le coup que les US+UK nous ont fait, il serait là encore quasiment impossible d'avoir confiance dans une telle annonce hypothétique de la part des USA, si elle se faisait.

 

Tout nous amène donc à revenir vers l'indépendance nationale, qui ne passera que par une augmentation des budgets de défense alloués à des programmes bien menés et 100% français dans tous les domaines.
C'est presque comme si un cadeau venait d'être fait aux souverainistes de tous poils.

Les ventes d'armes sont un des derniers bastions de notre commerce extérieur.
Le fait que cette crise franco-australo-américano-britannique se fasse jour autour de vente d'armes, qui ne devraient pas guider les logiques d'alliances, témoigne du fait qu'elles sont devenues extrêmement stratégiques aux yeux de l'état.

Donc je suis très curieux de la voie qui va être empruntée. Parce que pour l'instant, si "l'Europe" prend acte du coup de gueule, elle est surtout en train de rire sous cape.

 

Je repose ma question déjà posée ailleurs: si après ce changement d'avis pour des sous-marins conventionnels français, en faveur de sous-marins nucléaires à développer ou acquérir, l'Australie décide que plutôt que moderniser ses Collins elle préfère acheter un sous-marin allemand ou suédois, à votre avis on comptera encore sur la solidarité de l'Europe?
:bloblaugh::laugh:

Soyons sérieux.

  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Claudio Lopez a dit :

https://www.lefigaro.fr/international/crise-des-sous-marins-macron-s-entretiendra-avec-biden-ce-mercredi-20210922

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/09/22/crise-des-sous-marins-emmanuel-macron-s-entretiendra-avec-joe-biden-mercredi_6095625_3210.html

Macron et Biden se promettent de rétablir la "confiance ".... 

J'aimerais bien savoir ce que Biden nous aurait promis pour calmer le courroux français... Le problème est que La France est toujours dans la position de la nation humiliée et trompée et je ne vois pas comment les américains pourraient commencer un début de réconciliation sans dire publiquement ce qu'il serait prêt à céder aux Français... Intégrer la France et l'Europe dans l'arqus ? Je ne crois pas que cela va nous calmer.. Au contraire ! :biggrin::mechantc:

Mes petits copains chez Arquus vont être ravis d'apprendre que la France et l'Europe sont intégrées dans leur boîte ! ;-)

Link to post
Share on other sites

Bon bin puisque personne se lance, voici un article sur l'évolution de l'affaire. J'ai choisi celui-là parce qu'il est moins plein de platitudes que d'autres.

Affaire des sous-marins : ce que Macron et Biden se sont dit au téléphone

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/affaire-des-sous-marins-ce-que-biden-et-macron-se-sont-dit-au-telephone_2158965.html

En premier lieu, Emmanuel Macron et Joe Biden sont convenus que "des consultations ouvertes entre alliés" auraient "permis d'éviter cette situation". "Le président Biden a fait part de son engagement durable" pour rétablir la confiance entre la France et les Etats-Unis, ajoutent les deux chefs d'Etat dans un communiqué commun, alors que Paris l'a accusé de se comporter comme son prédécesseur Donald Trump.

Les deux dirigeants ont décidé de se retrouver "à la fin du mois d'octobre" en Europe, où le président américain est attendu pour participer au G20 à Rome les 30 et 31, puis à la COP26 début novembre à Glasgow (Royaume-Uni). D'ici là, ils lanceront "un processus de consultations approfondies visant à mettre en place les conditions garantissant la confiance". 

[...]

"Les messages sont bons" avec la reconnaissance qu'il aurait fallu "mieux communiquer", a commenté Benjamin Haddad, directeur Europe du think tank Atlantic Council. "Les Américains ont compris que le choc principal à Paris ne venait pas tant que de l'aspect commercial que de la rupture de confiance", a-t-il ajouté, en prévenant toutefois qu'"on ne surmonte pas tout du jour au lendemain par une conversation".

[...]

La crise a en effet ouvert un débat en France, mais aussi dans d'autres pays de l'UE, sur la nécessité d'accélérer vers une plus grande souveraineté européenne en matière de défense pour s'affranchir du parapluie américain. Mais les capitales les plus atlantistes, comme Copenhague, un des plus proches alliés des Etats-Unis en Europe, ont publiquement émis des réserves : la Première ministre danoise Mette Frederiksen a dit ne pas comprendre "du tout" les critiques formulées contre Washington et a défendu "le très loyal" Joe Biden.

[...]

"Le dialogue politique est inexistant au sein de l'Otan", mais "il ne faut pas claquer la porte" de l'alliance pour autant, a répondu mercredi la ministre des Armées Florence Parly devant les sénateurs. Intervenant mardi à l'Assemblée générale de l'ONU, Joe Biden a promis que les Etats-Unis allaient redevenir un partenaire fiable auprès de ses alliés malmenés pendant l'ère Trump. "Au cours des huit derniers mois, j'ai accordé la priorité à la reconstruction de nos alliances", a-t-il plaidé à New York.

'Tain la dernière phrase, mais LOL quoi !

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kiriyama a dit :

Mais apparemment, côté français les choses commencerait à se calmer.

Se calmer non, plutôt se vacciner des appels d'offre bidons.

Et on n'a pas que ça a faire.

 

Edited by capmat
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Crise des sous-marins : l'entreprise française Naval Group va envoyer la facture à l'Australie "dans quelques semaines"

https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/crise-des-sous-marins-australiens/crise-des-sous-marins-l-entreprise-francaise-naval-group-va-envoyer-la-facture-a-l-australie-dans-quelques-semaines_4781263.html

L'heure de l'addition pour les Australiens. L'industriel français Naval Group va remettre "dans quelques semaines" à l'Australie une "proposition détaillée et chiffrée" des "coûts déjà engagés et à venir" après la rupture du gigantesque contrat pour la construction de 12 sous-marins, a indiqué son PDG Pierre-Eric Pommelet au quotidien Le Figaro. "L'Australie a résilié le contrat pour 'convenance', ce qui veut dire d'ailleurs que nous ne sommes pas en 'faute'", a-t-il expliqué.

"C'est un cas qui est prévu dans le contrat et qui donnera lieu à un paiement de nos coûts engagés et à venir, liés à la 'démobilisation' physique des infrastructures et informatique ainsi qu'au reclassement des employés. (...) Nous ferons valoir tous nos droits", a ajouté le dirigeant. Naval Group avait été sélectionné en 2016 par Canberra pour fournir 12 sous-marins dérivés des sous-marins nucléaires français Barracuda dont la France commence à se doter.

[...]

"Cette décision nous a été annoncée sans aucun préavis, avec une brutalité inouïe", a affirmé Pierre-Eric Pommelet dans les colonnes du Figaro. Selon lui, "en aucun cas Naval Group n'a été sollicité pour proposer des SNA (sous-marins nucléaires d'attaque) de classe Barracuda, la toute dernière génération de ce type, à l'Australie. Un tel sujet ne peut être traité qu'au plus haut niveau de l'Etat."

 

Vu comment le contrat est saucissonné, et ce qui est dit ici (compensation des sommes déjà engagées, etc...), j'ai l'impression que les indemnités ne vont pas voler très haut.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Kiriyama a dit :

Oui, quelqu'un avait posté un article dans ce sens : les Australiens devraient s'en sortir à moindre coût.

A moindre coût entre 400/800 m dollars australien mais après il a y le contrat US/UK.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,630
    Total Members
    1,550
    Most Online
    victor27
    Newest Member
    victor27
    Joined
  • Forum Statistics

    21,249
    Total Topics
    1,436,703
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...