Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Australienne: modernisations, acquisitions et exercices navals.


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

7 hours ago, Patrick said:

...Mais pas de France,

N'est-ce pas ?

7 hours ago, Patrick said:

et ce alors que le Shortfin Barracuda avait vaincu de la tête et des épaules lors de la compétition et que le Scorpène 3000 est toujours disponible dans le pire des cas. :laugh:

Et que le matériel français est reconnu comme étant au minimum, très capable (comprendre : au niveau) par les analystes UK et US entre autre. (Les vidéos de SubBrief, anciennement Jive Turkey, sont effarante de mauvaise foi et de ressentiment contre le matériel français, alors qu'ils le vend parfois comme étant extraordinaire et inégalé.... même au sein de l'USN)

7 hours ago, Patrick said:

Aucun problème. Ils expliqueront que des sous-marins conventionnels avec une distance franchissable de 6100 milles nautiques à 10400 milles nautiques, une endurance de 4 semaines et 20 à 24 armes, c'est bien mieux que des sous-marins avec une distance franchissable de 18000 miles nautiques, une endurance de deux mois et demi, et 34 armes à bord...

Poker face. :concentrec: Et ça passera crème. Parce qu'ils les auront "bientôt" "rapidement", tu vois. En omettant de mentionner qu'ils auraient eu les Shortfin encore plus tôt s'ils n'avaient pas arrêté, même en le modifiant, le contrat avec la France.

Le pire, c'est que je suis persuadé que tu as raison en plus, et que c'est exactement ce qu'il va se passer :dry:

7 hours ago, Patrick said:

Naval Group devraient continuer le Shortfin Barracuda après l'avoir refrancisé, dans la foulée des Suffren, et faire comme avec l'Adroit: le présenter aggressivement à l'international et ne surtout pas rechigner à le vendre à tout pays intéressé

Franchement, oui. On oublie les modifications pour les systèmes et armements US de la classe Attack, NG sort un SSK avec des capacités océaniques et une très bonne discrétion, et on le propose dans la zone indo-pacifique, avec coopération militaire à la clé et échanges militaires accrus (on a des bases militaires dans la zone en plus, non? On y gagnerait en capacités avec des alliés et en réactivité en cas de "réchauffement")

Il faut juste investir un peu à l'avance et avoir la volonté politique... ah zut, je crois que c'est là les 2 problèmes...

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Non inultus premor a dit :

Le feuilleton n'est peut être pas terminé. Vu le délai pour avoir leurx SNA, je vois bien une solution temporaire, à base de matériel classique.

Si les Australiens ne s'étaient pas fait autant bernés, ils auraient réduits le contrat Shortfins Barracuda à 6 unités et auraient complété cette dotation par du nuc.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 10/06/2022 à 09:58, jackjack a dit :

Le sous-marin français est encore au stade de la conception initiale. Aucun plan de conception détaillé n'a été drawn pour l'Australie. La France partira pratiquement de zéro, mais avec une vue d'ensemble.

Heu, bien sûr que si les plans ont été dessinés, du moins ils étaient en train de l'être, non seulement parce que l'idée d'un Barracuda conventionnel n'est pas née avec l'Australie, mais avec le concept "SMX Ocean", mais aussi parce que la phase de réalisation supposait que la tête de classe Attack soit disponible en 2030.

La seule chose qui change, c'est la propulsion. Bien sûr ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de travail, BEAUCOUP de travail même, mais dire qu'on part de zéro c'est totalement abusif... La coque, le système de combat, la pompe-hélice, les systèmes de vie à bord, le centre opérations... Tout ça c'est déjà développé.

Le Type 216 de TKMS, là oui, il part de très loin parce que c'est un nouveau sous-marin plus gros, mais même là ils partiraient pas de "zéro" non plus.

https://gentleseas.blogspot.com/2014/10/frances-concept-smx-ocean-ssk-and-other.html

DCNS_unveils_SMX_Ocean_,_a_new_blue-wate

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, jackjack a dit :

J'avais l'impression que la conception détaillée était pratiquement un nouveau sous-marin. Comme le hornet/super hornet

Attention je ne dis pas que ça aurait été facile, mais techniquement il y a pas mal de tranches qui auraient été tout à fait semblables à celles du Barracuda nucléaire français.

Peter Coates avait déjà repris sur son blog un message de HK (de notre forum? @HK?) allant dans ce sens il y a presque 7 ans:

https://gentleseas.blogspot.com/2015/08/will-shortfin-barracuda-design-be-too.html

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

9 hours ago, Patrick said:

Attention je ne dis pas que ça aurait été facile, mais techniquement il y a pas mal de tranches qui auraient été tout à fait semblables à celles du Barracuda nucléaire français.

Peter Coates avait déjà repris sur son blog un message de HK (de notre forum? @HK?) allant dans ce sens il y a presque 7 ans:

https://gentleseas.blogspot.com/2015/08/will-shortfin-barracuda-design-be-too.html

Je me basais principalement sur la structure des coûts. Le design conceptuel original n'était pas si cher. Par rapport au dessin de conception détaillée, qui n'a pas été fait. Ensuite, vous avez les technologies non développées qui sont nécessaires. 

Edited by jackjack
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Ciders said:

Les nouveaux subs australiens vont tirer des F-35 par leurs tubes lance-torpilles ? :blink:

Non, mais la Marine australienne étant habituée aux systèmes d'armes US, et ne voulant pas changer ses habitudes ni se former à des nouveaux systèmes, ils ont demandé à ce que le système soit US.

Ce qui veut dire torpilles, mais aussi sonar, électronique embarquée, interfaces de travail et capteurs US.

Ce qui représentait l'un des plus gros surcoûts du contrat par rapport à un modèle "sur étagère" et une éventuelle preuve de la volonté australienne de ne pas trop s'éloigner du grand frère américain.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, casoucasou a dit :

Il faut savoir clore une dispute.  NG ne s'en sort pas trop mal dirons nous. 

Par contre la claque reçue par la France, de l'Australie mais surtout du RU et des USA, reste énorme.  Autre faillite de nos renseignements?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Schnokleu a dit :

Il faut savoir clore une dispute.  NG ne s'en sort pas trop mal dirons nous. 

Par contre la claque reçue par la France, de l'Australie mais surtout du RU et des USA, reste énorme.  Autre faillite de nos renseignements?

Autre, par rapport à l'Ukraine ?
De toute façon en admettant que Macron savait 1 mois avant que l'Australie allait stopper le contrat, que faire ?

Tu as raison, c'est terminé, il faut clore le chapitre.
Maintenant on regarde les Australiens se démerder avec un bon paquet de popcorn et on tisse des liens avec tous les pays de la région qui ne veulent pas d'un monde bipolaire USA-Chine

Edited by clem200
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, clem200 a dit :

que l'Australie allait stopper le contrat

Ce qui est assez fou c'est qu'un changement de majorité et de PM en Australie 1 an avant aurait peut-être pu maintenir ce contrat !   

Soumettre des Plans de Défense pluri-décennie au changement de majorité parlementaire, sans stabilité des orientations donc : c'est assez désordre !

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, clem200 a dit :

Autre, par rapport à l'Ukraine ?

Oui.

Il y a 4 heures, Deres a dit :

Les militaires australiens ont toujours sut exactement ce qu'il voulaient, c'est à dire le matériel du grand frère américain qui les forment et avec qui ils s'entrainent majoritairement. Le truc, c'est que comme l'Australie se veut être une démocratie et un pays ouvert commercialement, ils avaient donc réussi à imposer à leurs militaires des appels d'offre ouverts. Et les américains ont quasi systématiquement perdus ces dits appels d'offre car du point de vue prix, modernité, adaptation au besoin australien et capacité en offset, ce ne sont en fait pas toujours les meilleurs loin de là D'autant plus quand ils comptent plus sur une séduction avec utilisateurs proches que sur des avantages objectifs. Donc l'establishment militaire revient progressivement à la charge, en dénigrant à fond le matériel achetés pour s'en débarrasser plus tôt que prévu et les remplacer par des accords de gré à gré avec les américains. Les militaires obtiendront donc le matériel de leur rêve mais cela se fera au détriment de l'efficacité budgétaire, industriel, militaire et de la démocratie australienne. 

On ne peut que comprendre que l'Australie, avec sa dimension et son statut d'ile continent, préfère du SNA à du Soum classique !  Par contre il eut fallu le dire dés le départ, et ne pas rompe en catimini, en étant le jouet de Boris et un peu de Joe.

Et puis la France eut pu proposer du SNA, avec un produit moderne qui vient de sortir.  Les arguments du rechargement de réacteur tous les 10 ans sont là encore une justification essentiellement politique, car si on ambitionne vraiment d'assemble ces SNA sur place, on doit être en mesure de recharger sois même les coeurs. Mais là encore cette ambition tombera, face aux couts et au manque de gens formés dispo (et sans filière ad hoc) sur place.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Schnokleu a dit :

On ne peut que comprendre que l'Australie, avec sa dimension et son statut d'ile continent, préfère du SNA à du Soum classique !  Par contre il eut fallu le dire dés le départ, et ne pas rompe en catimini, en étant le jouet de Boris et un peu de Joe.

Et puis la France eut pu proposer du SNA, avec un produit moderne qui vient de sortir.  Les arguments du rechargement de réacteur tous les 10 ans sont là encore une justification essentiellement politique, car si on ambitionne vraiment d'assemble ces SNA sur place, on doit être en mesure de recharger sois même les coeurs. Mais là encore cette ambition tombera, face aux couts et au manque de gens formés dispo (et sans filière ad hoc) sur place.

Justement, tu essaies de rationaliser, mais ce n'est pas cela du tout le problème australien. Leurs militaires ont toujours voulu avoir les mêmes gros sous-marins que les américains avec lesquels ils travaillent souvent et qui les leurs exhibe sous le nez à chaque exercice en coopération pour leur montrer comment ils leur sont supérieurs. Les américains adorent la participation des sous-marins diesel aux exercices seulement car ils veulent s'entrainer à les détruire, pas à coopérer avec eux.

Mais cette volonté ne passait pas la barre de la rationalité car les problèmes techniques, industriels, de compétences, de calendrier et de coûts interdisait ce genre de solution. Donc même si un appel d'offre avait abouti à la solution raisonnable et efficace, ils ont manœuvré en coulisse pour réussir à annuler cette appel d'offre pour aboutir au produit qu'ils voulaient dès le départ en gré à gré. Que cette solution soient hors budget, hors calendrier, sans l'indépendance recherchée, prolifératrice et sans les offset industriels voulus est obligatoire car c'est à cause de cela que cette solution ne pouvait même pas être envisagé dans le cadre d'un appel d'offre. De base, le budget sera facilement doublé d'ailleurs. Rien que cela empêchait d'étudier cette idée ... Et je ne parle pas du fait que pour affirmer ses capacités sous-marines, le pays va d'abord s'en priver pendant plus de dix ans en trainant probablement des sous-marins hors d'âge qui pourront rarement quitté le port ... 

Edited by Deres
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Deres a dit :

tu essaies de rationaliser, mais ce n'est pas cela du tout le problème australien.

Objectivement, ne serait ce que par les 34000 km de cote, et un potentiel adversaire situé 3 milliers de km plus loin, la solution classique fait vraiment solution de dernier recours quand on sait l'atout de mobilité et discretion du nuc.

Donc oui, ca me semble rationnel.  Il eut juste fallut le dire clairement avant.

 

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Schnokleu a dit :

Objectivement, ne serait ce que par les 34000 km de cote, et un potentiel adversaire situé 3 milliers de km plus loin, la solution classique fait vraiment solution de dernier recours quand on sait l'atout de mobilité et discretion du nuc.

Donc oui, ca me semble rationnel.  Il eut juste fallut le dire clairement avant.

Ne serais-tu pas en train de relancer des discussions qui ont eu lieu voilà un an ? Remonte quelques dizaines de pages en arrière, tu verras que tout ça a été débattu.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...