Philippe Top-Force

[Porte-Avions, arbitrage décisionnel une affaire et une volonté Politique]

Recommended Posts

Il a dit qu'avec la fin de l'IPER on avais a nouveau un porte avion pour plusieurs année ... et qu'on aurait tranquillement jusqu'en 2012 pour se décider ... a suposer que le CdG tiennent jusqu'en 2015 ... il faudrait que le nouveau dont la décision va peut etre etre prise en 2012 soit Ops en 2016 ... t'y crois?

D'ici 2012 les équipes capable de faire un PA seront a reconstituer ... y aura encore des palabre sur ci ou là et pas forcément de fond... la probabilit qu'on est un PA ops pour la prochaine Iper du CdG s'éloigne encore un peu plus.

« Dernière édition: Aujourd'hui à 19:04:05 par g4lly » 

En réponse à G4lly de son intervention dans le fil de discussion sur l'achat Suisse.

Après le premier IPER du PAN Charles de Gaulle, le bateau va voguer jusqu'en 2015/2016 pour son second IPER. On n'aura pas de second PA2 pour suppléer le Charles, on sait maintenant par la bouche de Morin, qu'un décision aurait lieu en 2012. Favorable ou pas, c'est en 2012 que Morin l'a dit hier sur le pont d'envol du PAN. D'ici aux élections Européennes et après, rien ne dit que Morin sera à nouveau le MinDef. Peut-être que le HMOR sera orienté vers un autre portefeuille ministériel ? Quoiqu'il en soit, tourne retourne, il nous faut un minimum de 2500M€ HT pour disposer d'un second PA, et c'est là que les arbitrages ont eu lieu. Après la revue programmatique, MinDef et les EM ont tranché et hiérarchisé les programmes prioritaires, les A400M, les TTH90, les SNA, les FREMM,...il suffit de relire les BOP et voir les sommes astronomiques à financer et budgéter.

Enfin, 4 ans pour sortir un PA2. Il faut y mettre le paquet et sortir les €€€€ pour que les ouvriers navals réalisent un exploit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup, en "haut lieu", il pourrait songer sérieusement à commander, dans la foulée, un deuxième, un troisième voire un quatrième

exemplaire du PA2 et de préférence en version nucléaire.

Je pense qu'il est plus probable qu'ils taillent en lambeaux un des chantiers pour nourrir les autres . :lol:

Quant aux PA3, PA4... il faut vraiment mettre dans la charte du site "Boire ou écrire; il faut choisir"  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dire que dans ce forum on trouve ce genre de "post" :

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=11663.msg361532#new

Au lieu de me critiquer parce que je veux remplir des arseneaux qu' une "classe politique inconsciente"

a fait "fondre" depuis la fin de la guerre froide,il vaudrait mieux arrêter de se "m******** intellectuellement"

avec la  "France grande puissance".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dire que dans ce forum on trouve ce genre de "post" :

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=11663.msg361532#new

Au lieu de me critiquer parce que je veux remplir des arseneaux qu' une "classe politique inconsciente"

a fait "fondre" depuis la fin de la guerre froide,il vaudrait mieux arrêter de se "m******** intellectuellement"

avec la  "France grande puissance".

un péte un plomb cela fait du bien  :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vouloir être une grande puissance en alignant les porte-avions par paquet de quatre çà c'est de la pignolade à deux balles...

Je préfère vivre dans une société la moins déséquilibrée possible avec de réels projets d'avenir plutôt que de me palucher devant ma télé en regardant le lancement de notre 4 ème porte-avions dont bcp de gens à commencer par les marins se demandéraient ce qu'ils pourraient bien en foutre... avec un budget de la défense avoisinant les 10 % du PIB

Il serait bon de redevenir un peu adulte, les rêves c'est bien mais les réalités quotidiennes c'est autre chose, en plus il est dit que çà rend sourd.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vouloir être une grande puissance en alignant les porte-avions par paquet de quatre çà c'est de la pignolade à deux balles...

Je préfère vivre dans une société la moins déséquilibrée possible avec de réels projets d'avenir plutôt que de me palucher devant ma télé en regardant le lancement de notre 4 ème porte-avions dont bcp de gens à commencer par les marins se demandéraient ce qu'ils pourraient bien en foutre... avec un budget de la défense avoisinant les 10 % du PIB

Gneuhh ?? J'ai raté un épisode ? Attendons déjà d'avoir confirmation de la commande du deuxième grâce à un budget Defense qui correspondrait enfin à 3% du PIB avant d'évoquer l'hypothèse d'un budget à 10% qui permettrait d'en avoir 4 ! :lol:   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vouloir être une grande puissance en alignant les porte-avions par paquet de quatre çà c'est de la pignolade à deux balles...

Je préfère vivre dans une société la moins déséquilibrée possible avec de réels projets d'avenir plutôt que de me palucher devant ma télé en regardant le lancement de notre 4 ème porte-avions dont bcp de gens à commencer par les marins se demandéraient ce qu'ils pourraient bien en foutre... avec un budget de la défense avoisinant les 10 % du PIB

Il serait bon de redevenir un peu adulte, les rêves c'est bien mais les réalités quotidiennes c'est autre chose, en plus il est dit que çà rend sourd.

On veut juste être réaliste à savoir que même durant la Guerre Froide, la France n'avait que 2 PA. On a simplement envie que l'on continue dans cette configuration.

2 PA, et un parc aérien convenable. A titre personnel, je serais content de ce dimensionnement réajusté et optimisé. (réalisable si on s'en donne les volontés et les moyens)

Un PAN + 24 Rafale M F3 + 2 E2C + les RESCO/PEDRO/HM.

Un PA2 + 32 Rafale M F3 + 3 E2C + 5 HM.

2 FDA Horizon + 4 FREDA AVT (127/34/16 Scalp naval + Aster 30 + VL Mica ou Aster 15, senseurs qui vont avec)

8 FREMM ASM

5 FLF

4 BPC + L-CAT

4/6 AOR/PR/BCR NG type Mars.

7 SNA (soit un de plus)

+ les bâtiments annexes qui vont avec.

27 NFH90 + 6 CARACAL SAR/SP + 33 H2t & H4t

Mais je suis lucide et un grand garçon, je comprends ce qui se trame et ce qui nous arrive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Essayons déjà d'avoir un GAN en permanence projetable à la mer avec une escorte digne du PA ce sera déjà faire preuve d'une grande crédibilité...

Et celà signifierait que les autres armées auront pu développer leurs grands programmes

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'oublions pas que le sauvetage du programme A400M (programme souvent cité comme l'une des priorités du moment) risque de coûter très très cher et pas conséquent de péjorer la viabilité des programmes qui doivent suivre !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Pour le PA2 on peut aussi envisager une solution mixte :

Un unique K15 reacteur qui assure une production d'energie en base (electricite, vapeur et vitesse en transit jusqu'a une quinzaine de noeuds), la marche en base etant le mode ou le nucleaire est a son affaire.

Deux TAG pour monter jusqu'a 26/27 noeuds Bien sur on cumulerait ainsi les inconvenients de deux systemes (nucleaire : blindage) et TAG (architecture pour les conduits de gaz), mais on aurait aussi la plus grande partie de l'avantage d'autonomie du nucleaire en ayant une seule chaufferie a payer.

Mais,

Le renouvellement des fregates et des SNA est la priorite de la marine et c'est absolument correct, normal et on a dela tellement tarde... . Et on a plus que besoin par ailleurs d'avions de transport strategique ou de ravitaillement en vol pour ne parler que de ce qui "creve les yeux" au sein des autres armees... Alors le PA2 est un reve sans un relevement de l'effort financier de defense de la part de la France. Et sauf crise militaire majeure affectant demain le pays et changeant la perception publique actuelle de notre securite, les priorites sont definitivement aillleurs aujourd'hui.

c'est sur que le mode de base d'un réacteur nucléaire qui ne demande pas une augmentation brutale de la puissance thermique est le must mais faire un IPER pour un deux réacteurs demandera à mon avis le même taux d'indisponibilité puisqu'on profite pour changer les éléments vétuste du PAN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en revient toujours au nucleaire finalement....y a pas encore des bruits sur une relance des chantiers de l'atlantique par une commande d'un PA2?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lors de la seconde iper du CDG, si crise internationale qu'avons nous a projeter...: pas grand chose a part eventuellement un BPC chargé a bloc d'helicos et bien escorté?

Un BPC 250 mieux armé et embarquant plus d'helicos peut il etre credible en tant que "bouche trou" vis a vis d'un adversaire potentiel (si il est determiné)?

Autre question, les harriers de la GB sont ils en partie sous "cocon" et quel est leur potentiel restant?

Sans parler d'un "super" bpc, des STOVL en petite quantité, racheté aux anglais d'occasion peuvent il completer le navire en lui offrant une couverture aerienne reduite, c'est une question car je n'ai aucune idée du potentiel de ces appareils (ni de durée ni d'évolution)...enfin tout ça pour dire que si on retarde toujours la decision, on aura jamais de PA2 et que le jour ou on en aura besoin on aura rien.... >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, les BPC n'ont qu'un spot renforcé pour les atterrissages de gros hélicos.

Ils ne sont pas fait pour embarquer des avions.

Et les Harriers ne sont plus vraiment d'actualité.

L'idéal serait plutôt de convertir un des anciens Redoutables en "frappeur". Avec trois missiles de croisière par silo, ça peut mettre une grande baffe à un ennemi potentiel. Mais là encore, les couts de modernisations et conversions seraient dissuasifs en ces temps de crise économique majeure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

PA2 ou pas, STOVL français ou pas, je trouve que la Marine aurait tout intérêt à disposer d'un BPC 250 à pont renforcé, qui pourrait accueillir des hélicos lourds, des jets STOVL américains, anglais, italiens, espagnols... en cas de besoin. Avec 20 à 30 mètres de longueur de pont supplémentaire par rapport aux BPC actuels, il pourrait sans doute aussi mettre en oeuvre sans trop de difficultés des turboprop STOL pour la surveillance/liaison etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

PA2 ou pas, STOVL français ou pas, je trouve que la Marine aurait tout intérêt à disposer d'un BPC 250 à pont renforcé, qui pourrait accueillir des hélicos lourds, des jets STOVL américains, anglais, italiens, espagnols... en cas de besoin. Avec 20 à 30 mètres de longueur de pont supplémentaire par rapport aux BPC actuels, il pourrait sans doute aussi mettre en oeuvre sans trop de difficultés des turboprop STOL pour la surveillance/liaison etc.

Je le répète encore une fois, si vous tenez tant à avoir des avions STOVL étrangers décollant d'un pont d'envol de nos PA ou des CH53/CH47/V22/MI26, alors il faut commander rapidement et impérativement le PA Amiral Philippe, on pourra alors gréer l'un des 2 en porte-aéronefs d'assaut et d'intervention avec 1 E2C + 24 Rafale + 8/10 F35 B Lightening II + MERLIN/Osprey AEW et l'autre en PA avec 3 E2C + 32 Rafale M F3 + CARACAL/NHS90.

C'est d'un second PA (véritable choix amirauté ) qu'on a besoin, pas d'un BPC 250 pour faire décoller des STOVL. L'aéronautique navale n'a pas exprimé un besoin d'avoir un avion de combat à décollage court et atterissage vertical, elle voulait/veut des Super Hornet et des Rafale, pas d'Harrier "court sur patte"  :lol:

Si tu développes et construis un BPC aux normes militaires type Wasp ou Tarawa, ce n'est plus 680M€ que tu dépensais en R&D, lancement, commande, coût d'acquisition de 2 bâtiments de la classe Mistral, ainsi la facture avoisinnerait celle du PA Cavour  pour ses 244 mètres, Empar + Aster 15, pour une fourchette comprise entre 1500M€ et 1800M€ HT. (valeur 2010)

Avec un Cavour à la Française pour remplacer un BPC NG, c'est la mort du PA2 Thales/DCNS. On ne le lance plus, il est torpillé et mort né sans que les Terriens et les Aviateurs puissent dégainer ou nous le pétarder. On pénalise aussi certainement d'autres programmes navals.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin si on avait ce BPC 250 (ou 260.... :lol:) ça serait deja pas mal, car vu comment vont les choses je pense que le PA2....y en aura pas...donc faute de mieux!!!... :'(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest BPCs

Faire décoller des Reaper ou équivalent du BPC comme les US envisagent de le faire de leur LHD.

Avec un Cavour à la Française pour remplacer un BPC NG, c'est la mort du PA2 Thales/DCNS.

@Spartan

Si l'affaire du PA2 part en vrille il sera toujours possible de faire monter en puissance les BPC, faute de mieux

et du plus simple au moins facile :

1 renforcer l'emport des Tigres en les dotant de missile DELILAH HR et augmenter la dotation en exocet AM 39 dont on espèrera que les block suivant auront aussi une capacité de land attack pour les NH-90

2 Faire décoller des Reaper ou équivalent du BPC comme les US envisagent de le faire de leur LHD : du côté des UAV israéliens, plusieurs ont une capacité RATO

3 Acheter qq Bronco si ils sont remis en production

4 Espérer qu'une version hybride du Tigre sera sortie du fait de la concurrence des Piasecki, Sikorsky X2, mais pour le moment je n'ai rien vu de ce côté là. Et d'ailleurs on n'a toujours pas de Tigre sur BPC... :'(

5 Envisager des M-346 qui associe un bon rapport poids puissance autorisant un décollage Stol et une faible vitesse de décrochage permettant une vitesse verticale d'appontage compatible avec la faible vitesse du BPC et dont la version russe a une version navalisée (mais nécessité alors de brins d'arrêt).

6 Voire se lancer dans des modif structurelles de renforcement du pont et d'augmentation de vitesse de propulsion du BPC, pour passer à un BPC stobar pouvant emporter des Rafales. Et il faudrait résoudre la question de l'AEW d'où achat supplémentaire soit d'un drone A-160 AEW (uniquement à l'état de projet) soit d'un V-22 AEW "TOSS"§ , en cours de développement, pour un cout non négligeable.

Image IPB

Ceci ne serait envisageable qu'en cas d'échec du PA2 car sinon reviendrait à torpiller le PA2 pour une baisse qualitativement  nette en projection de puissance.

§ V22 AEW TOSS :

http://www.aviationweek.com/aw/blogs/defense/index.jsp?plckController=Blog&plckScript=blogScript&plckElementId=blogDest&plckBlogPage=BlogViewPost&plckPostId=Blog%3a27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7Post%3a6d3e5e72-c23e-4ac3-9bfd-88ff8fda82b5

Americans working on the Tactical Organic Sensing System (TOSS) project do get grief about its name from their British colleagues, "but the name's acquired a life of its own," says one Boeing executive.

TOSS is a Bell/Boeing V-22 equipped with a palletized version of the Royal Navy/Thales Cerberus airborne radar system. In RN service, the Cerberus - which comprises the Searchwater radar and operator stations - is fitted to the Sea King ASaC7 helicopter. Although it resembles the original Sea King AEW system, developed in a panic reaction after the loss of two ships to Exocet missiles in the 1982 Falklands war, the Cerberus system is new, the last of 13 aircraft having been delivered early this year, and has AEW and overland modes and synthetic aperture radar (SAR) and inverse SAR capability.

Boeing is proposing a three year joint  capability technology demonstration (JCTD) with extensive support from the RN - which needs a replacement platform for the Sea King and could adapt the rear-ramp configuration to the Merlin helicopter. The kit requires very minor modifications to the V-22 - the addition of CV-22-type sponson tanks, power connectors, intercom and a Link 16 antenna - and the radar needs a rigid radome (the Sea King radome is inflatable.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je le répète encore une fois, si vous tenez tant à avoir des avions STOVL étrangers décollant d'un pont d'envol de nos PA ou des CH53/CH47/V22/MI26, alors il faut commander rapidement et impérativement le PA Amiral Philippe, on pourra alors gréer l'un des 2 en porte-aéronefs d'assaut et d'intervention avec 1 E2C + 24 Rafale + 8/10 F35 B Lightening II + MERLIN/Osprey AEW et l'autre en PA avec 3 E2C + 32 Rafale M F3 + CARACAL/NHS90.

C'est d'un second PA (véritable choix amirauté ) qu'on a besoin, pas d'un BPC 250 pour faire décoller des STOVL. L'aéronautique navale n'a pas exprimé un besoin d'avoir un avion de combat à décollage court et atterissage vertical, elle voulait/veut des Super Hornet et des Rafale, pas d'Harrier "court sur patte"  :lol:

Si tu développes et construis un BPC aux normes militaires type Wasp ou Tarawa, ce n'est plus 680M€ que tu dépensais en R&D, lancement, commande, coût d'acquisition de 2 bâtiments de la classe Mistral, ainsi la facture avoisinnerait celle du PA Cavour  pour ses 244 mètres, Empar + Aster 15, pour une fourchette comprise entre 1500M€ et 1800M€ HT. (valeur 2010)

Avec un Cavour à la Française pour remplacer un BPC NG, c'est la mort du PA2 Thales/DCNS. On ne le lance plus, il est torpillé et mort né sans que les Terriens et les Aviateurs puissent dégainer ou nous le pétarder. On pénalise aussi certainement d'autres programmes navals.

On parle de BPC avec un pont allongé et renforcé, pas d'un mini PA ou d'un Cavour avec Empar et Aster 15. Pour accueillir des STOVL étrangers (pas les nôtres, on a des Rafale à mettre sur PA) et des hélicos lourds, pas forcément besoin de renforcer tout le pont. La longueur de pont en plus, c'est pour des décollages et appontages de turboprop pas bien lourds, pas des appareils de combat. Ca n'a rien à voir avec un PA et je ne vois pas pourquoi ça coulerait le projet PA2. D'ailleurs, avant plan de relance, Livre blanc et LPM évoquaient deux BPC NG à l'horizon 2020. "NG", je ne sais pas ce que ça veut dire, mais pour l'amirauté, c'est certainement pas synonyme de "performances en baisse par rapport au Mistral et au Tonnerre"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On parle de BPC avec un pont allongé et renforcé, pas d'un mini PA ou d'un Cavour avec Empar et Aster 15. Pour accueillir des STOVL étrangers (pas les nôtres, on a des Rafale à mettre sur PA) et des hélicos lourds, pas forcément besoin de renforcer tout le pont. La longueur de pont en plus, c'est pour des décollages et appontages de turboprop pas bien lourds, pas des appareils de combat. Ca n'a rien à voir avec un PA et je ne vois pas pourquoi ça coulerait le projet PA2. D'ailleurs, avant plan de relance, Livre blanc et LPM évoquaient deux BPC NG à l'horizon 2020. "NG", je ne sais pas ce que ça veut dire, mais pour l'amirauté, c'est certainement pas synonyme de "performances en baisse par rapport au Mistral et au Tonnerre"...

Faux ! Dans ce fil que j'avais crée et lancé, il s'agissait d'analyser et d'aborder sous un autre angle, le choix et l'affaire politique du lancement du second PA.

Ce n'est pas le fil approprié pour parler de BPC qu'il soit de NG ou de la classe Mistral.

Quelle politique industrielle navale ? Quelle politique d'intervention ? Quelle diplomatie avec sans PA, un PA ou 2 PA ? Quelle géostratégie navale et des mers avec un PA ?

Quel choix vais-je prendre en tant que Président de la République sur le PA2 ? Vais-je me donner un outil diplomatique et d'intervention supplémentaire ? Etc...

Si vous voulez aborder le thème d'un bâtiment à pont continu, autant que ce soit celui des 284 mètres du PA2.  :lol: Lancer le PA2 serait favorable au plan de charge des Ex Chantiers navals de Saint Nazaire. Suivi d'un ou 2 BCR NG de 180 à 225 mètres pour remplacer la Meuse. + 2 à 4 rouliers pour y compléter notre sealift.

Pour l'instant pour la doctrine amphibie, la Royale a atteint ses objectifs avec ses 2 TCD Foudre et 2 BPC. Il n'y a plus qu'à renouveller sa batellerie (L-CAT).

Pour assurer à 100% la projection de puissance à la mer d'un GAe, ce n'est pas le cas. Evidemment, depuis 2001 on n'en a qu'un seul.

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=6473.msg130802#msg130802

Défense: Alliot-Marie critique la "légèreté regrettable" de Ségolène Royal

07 novembre 23:48 - PARIS (AFP) - Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, a critiqué la "légèreté regrettable" dont a fait preuve Ségolène Royal, candidate à l'investiture socialiste, lors du débat de mardi soir, sur la prolifération nucléaire et sur le second porte-avions français.

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, le 5 novembre 2006 à Amman en Jordanie

"Mme Royal a fait deux propositions qui montrent une légèreté regrettable sur des sujets aussi essentiels pour la sécurité des Français", affirme la ministre dans un communiqué.

Elle s'en prend aussi à une autre proposition de Mme Royal. La candidate avait déclaré que la France devrait, plutôt que de construire un second porte-avions, chercher "à négocier avec les Britanniques" pour "assurer une présence en mer permanente" pendant les périodes d'immobilisation du porte-avions français.

"Outre la dégradation de l'image et du rang de notre pays, elle semble ignorer que les porte-avions britanniques ne sont pas adaptés à nos avions", souligne Mme Alliot-Marie, qui ajoute : "de plus, croit-elle que quand les Britanniques seront engagés dans une mission, on pourra leur demander de se désengager parce que nous aurons besoin d'un porte-avions ?".

"Mme Royal confond l'Europe de la Défense avec SOS dépannage", affirme-t-elle

NP : Ségo qui a été aux affaires durant les années Mitterand a occulté ce fait.

Lors de la guerre des Falklands ,Margarett Thatcher avait demandait à François Mitterand une aide militaire pour la projection de ses forces aux Malouïnes ,FM a refusé de leur prêter soit le PA CLEMENCEAU soit le FOCH.

Les Britanniques n'ont pas oubliés.

Visiblement ,le conseiller à la défense de Ségo ne l'avait pas brieffé ,nos Rafale sont catapultés ,leurs futurs avions de combat embarqués seront STOVL.

les présidentiables se prononcent sur le PA2.

Les trois prétendants à l'investiture socialiste pour la présidentielle de 2007 ont participé, hier soir, au troisième débat télévisé retransmis par La Chaîne Parlementaire (LCP) et Public Sénat. Dédié, notamment, aux questions internationales, ce débat entre Ségolène Royal, Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn fut l'occasion, pour les journalistes, de questionner les candidats sur l'effort budgétaire en matière de Défense et le maintien, ou non, du programme de second porte-avions. Pour mémoire, quelques heures plus tôt, en déplacement sur la base aérienne d'Istres, Jacques Chirac, fervent défenseur du PA2, avait plaidé pour le maintien des crédits d'équipement militaire. Des trois candidats à la candidature, seule Ségolène Royal s'est, finalement, exprimée sur le futur navire : « La question du second porte-avions se pose parce que celui que nous avons est immobilisé pendant 18 mois, tous les 7 ans. Or, nous avons besoin d'une présence à la mer permanente. La solution à ce problème, qui doit en trouver une, est sans doute de négocier avec les Britanniques, qui ont également un porte-avions, pour voir si, en coopération avec eux dans le cadre d'une Europe de la Défense, nous pouvons assurer une permanence en mer. Cela permettrait de faire l'économie d'un second porte-avions (...) dans un contexte européen où nous devons mutualiser nos moyens financiers ».

Maintenir les budgets mais mieux dépenser

La présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes n'est donc pas, pour l'heure, une farouche partisane du maintien du PA2. Toutefois, il n'est pas, pour autant, question pour elle de se servir de la Défense comme variable d'ajustement : « La défense nationale n'est pas un jeu. Dans un monde instable, il n'est pas question de réduire l'effort de défense. Il n'y aura pas de réduction de budget ». Ségolène Royal propose, néanmoins, de « remettre à plat certaines dépenses » et de gérer, au niveau européen, les crédits alloués aux gros équipements militaires. Par ailleurs, la candidate socialiste s'engage « à veiller à ce que la recherche militaire ait plus d'implication dans le civil », notamment en matière de « nouveaux matériaux, de télécommunications, d'informatique, de santé... », tout en rappelant que la Défense représente « 330.000 emplois ».

Pendant ce temps-là :

Rentré en juin dernier d'une mission de trois mois et demi en océan Indien, le porte-avions français Charles de Gaulle appareille de nouveau ce matin. Le navire quitte sa base de Toulon et gagne la haute mer pour une qualification de son groupe aérien embarqué (GAE). Quatre nouveaux pilotes de Super Etendard Modernisé et trois pilotes de Rafale doivent être qualifiés en vol de jour, alors que trois « Hiboux » doivent décrocher leurs qualifications pour les vols de nuit sur un SEM, un Rafale et un Hawkeye. A l'issue de trois jours de manoeuvres, le Charles de Gaulle enchaînera vendredi avec l'exercice PEAN. Cet entraînement annuel du porte-avions nucléaire et de son groupe aéronaval préfigure le traditionnel déploiement du début d'année. Jusqu'au 24 novembre, le navire amiral français mènera des exercices avec des frégates antiaériennes et anti-sous-marines, des pétroliers ravitailleurs et sous-marins. Suivant l'évolution du contexte international, le groupe aéronaval sera déployé, de fin janvier/début février à avril, en Atlantique ou en océan Indien.

Ultime déploiement cet hiver avant 18 mois de cale sèche

Au printemps dernier, la présence de la flotte française au large du détroit d'Ormuz avait, notamment, pesé diplomatiquement lors des négociations entre l'Agence Internationale pour l'Energie Atomique (AIEA) et Téhéran sur la question du nucléaire iranien. Lors de la mission Agapanthe 06, le Charles de Gaulle avait également appuyé, grâce à son aviation embarquée, les troupes terrestres engagées en Afghanistan contre les Talibans. Enfin, la double escale à Djibouti du groupe aéronaval avait été saluée par la presse locale comme une réponse forte de Paris aux menaces répétées des voisins de la petite république africaine. Outil diplomatique et d'intervention majeur de l'Etat, le porte-avions connaîtra, à la fin du premier semestre 2007, son premier grand carénage depuis sa mise en service, en mai 2001. Cette Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation (IPER) immobilisera le navire en cale sèche pendant au moins 18 mois. Le Foch ayant été vendu au Brésil en 2000, jusqu'à la fin des travaux et pour la première fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la France ne disposera plus de porte-avions opérationnel, une capacité qui pourrait cruellement lui manquer en cas de grave crise internationale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sir, yes sir !

Pour le reste, qu'est-ce qui est "Faux !" ? Bon fil ou pas, on a quand même le droit de souhaiter un BPC "NG" amélioré en plus du PA2, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sir, yes sir !

Pour le reste, qu'est-ce qui est "Faux !" ? Bon fil ou pas, on a quand même le droit de souhaiter un BPC "NG" amélioré en plus du PA2, non ?

Ce qui était faux, c'était le lancement de ta phrase :

On parle de BPC avec un pont allongé et renforcé, pas d'un mini PA ou d'un Cavour avec Empar et Aster 15

On parle ici du PA2: une affaire et un choix politique

Néanmoins, j'ai bien peur Thomas que l'annonce hâtive ces derniers temps sur le lancement du troisième BPC, ne soit en aucun cas pour un BPC NG prévu lui par contre dans le cadre de la LPM 2009/2014 à l'horizon 2020. Bref, ils vont prendre les mêmes caractéristiques à l'identique (ou voire une ou 2 légères modifications tout au plus) des plans Mistral.

Alors que si on avait attendu quelques mois et/ou années, cela aurait laissé le temps au CEMM et ses bureaux d'en exprimer les besoins et les fiches caractéristiques militaires d'un tel type de bâtiment de nouvelle génération.

Maintenant, tu peux me dire pourquoi ? 6/9/12/15 mois en arrière, le Président de la République n'a pas donné son aval pour le lancement du second PA. Il s'en est même sorti d'ailleurs par une pirouette à savoir un report à l'horizon 2012. (la prochaine décision sera juste en pleine campagne présidentielle) s'il ne l'a pas fait à l'époque il ne le fera pas maintenant ou demain, la seule chose que l'on sait c'est que pendant la crise actuelle, le PR décide de relancer un chantier naval de Saint-Nazaire et a trouvé une solution hâtive par une anticipation d'une livraison d'un BPC prévu et acté par la LPM.

Je vais t'en donner quelques unes:

Pour cause de hiérarchisation des programmes navals prioritaires comme les 6 SNA/11 FREMM.

En opposition et non en complément vis à vis des autres programmes terrestres VBCI/TTH90 et/ou aériens A400M/MRTT.

Par manque de volonté de défendre le projet PA2.

Pour mauvaise argumentation et présentation de ce qu'aurait apporté le second PA.

Enfin devant une réduction du format et dimensionnement de la Royale, elle a donc laché ce projet. 

Alors vu que la RGPP Marine n'apportera que ses premiers effets dans quelques années (2012/2013), je ne vois pas comment en 2011, on aura pu trouvé les 2500M€ HT pour le BOP PA2 après avoir aussi dégagé 400M€ HT pour un troisième BPC.

Conclusion, un BPC qui ne sera pas NG risque de couler un PA2 bien plus dissuasif mais fort onéreux dans le contexte actuel, si vraiment on voulait utiliser comme prétexte une relance économique sectorielle, alors pourquoi avoir décalé les livraisons des SNA et celles des FREMM , après en avoir supprimé 6 bâtiments.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah mais moi je suis d'accord pour dire qu'il y avait d'autres priorités qu'un BPC 3 voire 4, surtout compte tenu des problèmes d'aéromobilité actuels. Les BPC "NG" à l'horizon 2020, très bien. Je disais juste que dans l'absolu, un BPC "NG" à pont allongé et renforcé serait judicieux. Seulement, c'est plus tôt que prévu, au moins pour le 3e, et pas NG. Là, j'aimerais bien entendre l'avis de la Marine sur ce sujet d'ailleurs. Pour le moment, c'est silence radio. Ca en dit long ?

Pour les 2,5 milliards du PA2, ben... 2,4 milliards injectés rien que pour la défense en 2009-2010 dans le plan de relance, et des paquets d'autres milliards pour d'autres secteurs. Donc pour moi c'est davantage un problème politique que financier (j'ai juste pour le titre du fil là ?  ;))

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah mais moi je suis d'accord pour dire qu'il y avait d'autres priorités qu'un BPC 3 voire 4, surtout compte tenu des problèmes d'aéromobilité actuels. Les BPC "NG" à l'horizon 2020, très bien. Je disais juste que dans l'absolu, un BPC "NG" à pont allongé et renforcé serait judicieux. Seulement, c'est plus tôt que prévu, au moins pour le 3e, et pas NG. Là, j'aimerais bien entendre l'avis de la Marine sur ce sujet d'ailleurs. Pour le moment, c'est silence radio. Ca en dit long ?

Pour les 2,5 milliards du PA2, ben... 2,4 milliards injectés rien que pour la défense en 2009-2010 dans le plan de relance, et des paquets d'autres milliards pour d'autres secteurs. Donc pour moi c'est davantage un problème politique que financier (j'ai juste pour le titre du fil là ?  ;))

Oui. De politique interne au MINDEF surtout!  :lol:

Mais le plan de relance, c'est maintenant et pour l'industrie vraiment privée dont les Ex Chantiers de l'Atlantique.Les 2,4 Md'euros se répartissent dans plusieurs secteurs.

Les plans n'étant pas prêts, le PA2 ne pouvait démarrer cette année donc donner dès cette année une aide aux Ex Chantiers de l'Atlantique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,269
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries