Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Porte-Avions, arbitrage décisionnel une affaire et une volonté Politique]


Recommended Posts

Un ou  deux bémol par rapport aux précisions de Pascal : le surcout pour emporter des F-35 ne doit pas entrainer des surcouts de conceptions notables car c'était clairement dans les tuyaux lors de la compétition pour les LHD australiens.

Quant à l'emport de jet non vtol à la différence  des F-35, elle a été clairement envisagée sur le di cavour quand  le  f-35 a failli être abandonné avec alors deux candidats : un hypothétique sea typhoon et ...le rafale.

En fait toute cette ''dispute'' avec pascal et ''stratège'' est déjà dans le post de secretdéfense que tu as cité. Par contre  je pensais à rechercher dans ADnet car il y a  les photos

Link to post
Share on other sites

Merci pour ces précisions,

Je comprend pas mal des points, mon idée de BPC+F35B était plus du style programme de secours pour combler une défaillance et en utilisant les BPC actuels, que politique style livre blanc.

Et ma question était plus technique que stratégique/politique.

Bien sur, le but n'est pas d'avoir une flotte d'avions mixte rafale/f35 ou on aurai participé à l'EF (pour le rendre plus beau).

Même si un (ou 2) BPC+F35 ne serra jamais équivalent à un PA CATOBAR pour la maîtrise de l'air, c'est mieux que rien pour protéger des troupes au sol si le PA CDG n'est pas dispo.

- ça rajoute aussi une capacité STOL et 'furtive' a la France

- coté armement, est ce que proposer l'AASM (voire le MICA) (en l'intégrant nous même) ne serait pas un plus commercial ? Rendant les client de F35 moins dépendants des armes US (surtout maintenant qu'ils ont le code source).

J’adore quand on m'appelle mon lapin :)

Link to post
Share on other sites

ça reste moins cher qu'un PA2

@pascal : C'est bien gentil d'envoyer sur les roses les gens sans explications, mais tout le monde n'a pas ton savoir, alors merci d'arrèter de me prendre de haut et prend le temps d'expliquer ton raisonement.

En quoi est-ce loufoque de mettre un F35B sur un BPC ?

Startégiquement ?

Par rapport à la conjoncture ? En quoi la crise impose de ne regarder que la matériel Français ?

On veut y vendre des ravitailleurs, mais y achetter des avions serait une hérésie ?

Intégrer des armement français MICA/AASM sur le F35 ne permetrait-il pas d'en vendre plus et de réduire nos coûts ?

ça reste moins cher qu'un PA2

Faux ! Coût d'un F35 sans rechange à peu près de 70 md'€ avec TVA

Coût annuel d'exploitation et d'investissement 10 à 11 md'€ annuel par appareil en ligne soit 200 à 220 md'€ sur 20 ans soit pour 36 appareils, 7,2 à 8 milliards d'€.

3 fois le PA2.  ;)

Une flotille de 12 Rafale coûte un PA2 en fait

D'ailleurs, remarquons que la marine peut se payer le PA2 en supprimant une flotille de Rafale ce qui resous le problème de la permanence mais au détriment de la puissance de feu.

La Marine préfère 3 flotilles sur un PA disponible entre 60% (instantané) et 85% à quelques semaines que 2 flotilles sur deux PA.

En quoi est-ce loufoque de mettre un F35B sur un BPC ?

Stratégiquement ?

On peut mettre une flotille sur un navire qui ne fait que 19 noeuds (problème de vitesse pour le décollage) et peu protégé pour le prix de 12 avions dessus

Par rapport à la conjoncture ? En quoi la crise impose de ne regarder que la matériel Français ?

On veut y vendre des ravitailleurs, mais y achetter des avions serait une hérésie ?

Ce n'est pas la crise, le problème principal mais la dépendance

Le F35 est un appareil de combat dont l'emploi est soumis aux conditions du gouvernement US/Congrès.

Les ravitailleurs sont moins sensibles car de toute manière verrouiller leur utilsation est beaucoup plus difficile.

De plus, c'est l'Europe qui est en dépendance des USA et pas l'inverse aujourd'hui.

Même si les USA prendraient peu de risques à acheter des appareils construits en Europe, pour éviter le moindre soucis, ils exigent les codes sources et de produire la majorité chez eux.La partie la plus sensible a un embargo sont les moteurs qui sont de toute manière US sur les A330 MRTT.

Intégrer des armement français MICA/AASM sur le F35 ne permetrait-il pas d'en vendre plus et de réduire nos coûts ?

Refus total des USA et de toute manière l'intégration se fait par eux ce qui nécessiterait de leur donner les caractéristiques confidentiel du MICA.

Link to post
Share on other sites

MON avis :

Achat de F35 non : politique, coût ...

F35 étranger sur le BPC : pourquoi pas mais combien cela coute de modifier le pont ?

Après une solution de PA léger (ou BPC lourd) avec MCD : a voir

ou alors on s'équipe d'un flottille d'aéronef léger

PC6, PC9 ...

drones

pour être utilisé des BPC

Link to post
Share on other sites

Il m'apparait que pour avoir une permanence aéronavale, le second PA devra être très proche du CDG. Donc qu'il soit nucléaire, pour avoir un équipage rapidement opérationnel. Même si le CVF, vu sa taille, est le mieux, pour l'utilisation de l'aviation. D'ailleurs, je me pose une question, quand nous aurons que des rafales, combien le CDG, pourra réellement en accueillir, de façon opérationnelle et non théorique ?

Link to post
Share on other sites

@charli

le CDG est capé pour environ 20/22 Rafale plus 2 E2C plus cinq hélicos (Pedro, Vertrep)

22 Rafale c'est une puissance de feu considérable

(un escadron complet de l'ADLA c'est 20 pour mémoire)

En 91 à AL AHSA en Arabie Saoudite il y avait 28 Jaguars au plus fort de Desert Storm avec des capacités d'emport <

En Italie à Istrana il y avait 10 M2000 D pour les opérations en Bosnie

Le soucis ce nes era pas vraiment le PA mais de savoir combien les flottilles auront d'avions à mettre dessus

Link to post
Share on other sites

@charli

le CDG est capé pour environ 20/22 Rafale plus 2 E2C plus cinq hélicos (Pedro, Vertrep)

22 Rafale c'est une puissance de feu considérable

(un escadron complet de l'ADLA c'est 20 pour mémoire)

En 91 à AL AHSA en Arabie Saoudite il y avait 28 Jaguars au plus fort de Desert Storm avec des capacités d'emport <

En Italie à Istrana il y avait 10 M2000 D pour les opérations en Bosnie

Le soucis ce nes era pas vraiment le PA mais de savoir combien les flottilles auront d'avions à mettre dessus

On ne va pas très loin avec ce nombre d'avion (et d'autre part le CDG peut accepter 3 flotilles en temps de guerre et non 2 comme en temps de paix et basse intensité)

En Bosnie ou en 1991, on participait à un niveau minable avec les USA.

Dans ces conditions les USA se foutent bien de notre PA ou AdA et notre participation est/devient symbolique.

En fait, nos PA ne servent à rien si les USA sont là.Ni notre AdA d'ailleurs.  :lol:

Le problème est de savoir combien de flotilles, il faut pour exercer une pression sur un pays.

Si on veut ne serait-ce que pouvoir réellement faire des operations de guerre contre un pays à 300 avions de combat en parc (cas de l'Iran ou la Syrie ou du Pakistan), le CDG ne peut pas.

Ni l'Europe.Sauf quand les British auront en sus de nous, leurs PA et 138 F35.Car là ça fera jusqu'à 140 avions modernes plus quelques avions Italiens ou Espagnols mais ce qui restera insuffisant contre la Chine, l'Inde ou la Russie évidemment.

Avec 3 flotilles Rafale au max. en temps de guerre (36 avions) le PAN CdG peut tout au plus faire quelques raids de représailles et en se tenant loin de la côte.Cela suffit alors pour balancer quelques centaines de Scalp et AASM mais pas plus.Et dégager avant de se faire couler.

Sinon, le CDG suffit contre un pays n'ayant que 40 avions modernes soit à peu près 150 chasseurs en parc modernes et non modernes pour la plupart.

C'est à dire pour la totalité des pays non occidentaux (ou non arabes ou asiatiques pro occidentaux) sauf la Russie, la Chine, L'Inde, le Pakistan, l'Iran, la Syrie ou il faudra se limiter à un ou quelques raids.

Avec une probabilité élevé d'être coulé par la Russie ou la Chine ensuite.

Toutefois, il suffit pour assurer la domination en haute mer (hors du rayon d'action de leur aviation à terre) face à ces pays au niveau des flottes de surface.

On a donc 3 choix:

Pas faire le PA2 et ne pas avoir de permanence

Faire le PA2 et ne pas avoir de Rafale supplémentaire donc le contrat est inchangé mais peut être fait 100% du temps sans préavis

Si on change les arbitrages de moyens entre armées sans changer le budget global des armées:

Faire le PA2 et avoir ses Rafale supplémentaires ce qui devient bien plus crédible contre la Syrie et l'Iran par exemple, en triplant la puissance des raids (puisque le reste des avions fait la défense AA du PA)

Faire un PA3 et ses avions pris sur l'AA  plus un système de frappeur en frappe initiale ou un PA4, et la France peut dominer seule l'Iran, la Syrie, humilier le Pakistan, l'Inde ou la Chine.Humilier la Russie, si on a une douzaine de Barracuda en protection et en sus c'est à dire plus de SNA qu'eux n'ont d'Akula 2.

C'est ma solution préférée.La solution de grande puissance.Evidement l'arbitrage en faveur de la marine est encore plus important.

Link to post
Share on other sites

@charli

le CDG est capé pour environ 20/22 Rafale plus 2 E2C plus cinq hélicos (Pedro, Vertrep)

Tes chiffres ont l'air trop bas. Est-ce que tu tiens ca d'une source fiable?

Durant Agapanthe 2007, le CdG avait 12 Rafale, 16 SEM, 2 E2C + 5 helicos, et il n'avait pas l'air d'etre a pleine capacite. Si on se tient a ces chiffres, la capacite est au minimum de 24 Rafale, et a mon avis la vraie capacite maximale est plutot de 30 Rafales, sachant qu'il y a assez de spots parking sur le pont pour 14 Rafales (selon mes calculs) et dans le hangar pour 16 Rafales (selon un livre sur le CdG).

Et si on utilisait la meme densite qu'a l'epoque des Clemenceaus, ce chiffre serait plutot de 34 Rafales. (Sur les Clemenceaus, il fallait bouger des avions vers l'arriere pour liberer la catapulte avant, ce qui bloquait la piste axiale et ralentissait le cycle d'operations, et en plus les avions etaient gares avec leurs ailes embriques pour gagner de la place, ce qui ralentissait encore plus les operations).

Link to post
Share on other sites

A ce propos, si Georges Joab Directeur Projet PA2 et Alex Faberez Pdt MOPA2 annonçaient une dotation aérienne théorique du GAe du PA2 à 32 Rafale, 3 E2C et 5 HM, ou en version PHI, une quarantaine d'hélicoptères, pour une plus grande période de très longue durée ,les ateliers aéronautiques, les magasins de stockage, et les bancs d'essais et de maintenance sont dimensionnés pour soutenir à la mer, 28 Rafale, 2 E2C et 5 NH90. Je ne pense pas que le PAN Charles de Gaulle en soit ainsi, même si à l'époque on parlait de 40 aéronefs, ce n'étaient pas un emport 40 Rafale pour le GAe. On annonce régulièrement 24 Rafale.

Link to post
Share on other sites

@HK

Source déductive et panachage de ce que j'ai lu (FDC, NH, reportages..) de ce qui m'a été dit par des gars qui sont allés dessus

Le pb c'est qu'à la mer il faut tenir...

Un Rafale c'est gros par rapport à un SUE aux ailes repliées au moins 1 mètre de plus d'envergure (au moins)...

22 ou 24 Rafale la différence est minime  ;). On ira guère plus loin au niveau opérationnel même si en cas de soucis genre Falklands on en mettrait (peut-être...) plus.

Il y a une autre chose, la dispo opérationnelle des flottilles. Si je ne m'abuse (concernant les SEM) il y en a toujours une d'alerte et une au "repos".

Trois flottilles de Rafale (3X14 si on en croit les chiffres de FDC) çà laisse 3X75 % (dans le meilleur des cas) de dispo soit grosso merdo 33 avions disponibles. Tu en retires un volant pour l'instruction et on retombe sur les 20/22/24 ...

Pour une mission que je qualifieras de "classique" en coopération avec nos alliés on aura donc 20/24 Rafale GRAND MAX.

Pour une mission genre guerre chaude nous trouvant engagés seuls cela restera du choix de l'EMM.

Car en effet mettre 34 avions sur le CDG çà en laissera bien peu à terre de réellement ops attendu qu'en plus il faudra assurer les rotations les grandes visites ...

Selon le HS n°9 de Navires et histoire le groupe aérien maxi du CDG c'est effectivement EN 2009 10/12 Rafale et 14/16 SEM.

Seulement le Rafale est plus gros que le SEM voir plus haut.

Il a deux réacteurs (logistique)

Il emporte deux A TROIS FOIS plus de munitions à CHAQUE MISSION.

A ce tarif là et compte tenu que le PAN ravitaille en carburéacteur toute les semaines (on garde toujours 30 % de stock en soutes "au cas où" dixit notre débat sur Marine Forum) et que on embarque en soutes spécialisées (quand c'est pas dans les coursives merci la Muratisation) seulement 600 tonnes de munitions plus on met d'avions plus derrière il faut le train d'escadre qui va bien...

Le PA2 de 65 000 tonnes est donné pour 28/32 Rafale attendu que le solde (2 E2C et environ 5 hélos semble invariable)

En clair il faut composer. Si on se bat seuls on pourra certes s'affranchir des règles de confort de sécurité ... mais on ne pourra pas faire l'impasse sur le volant de manoeuvre des appareils et la logistique à fournir à un tel GAE ... d'où l'importance énorme du train d'escadre, domaine que les britons ont toujours privilégié par rapport à nous (expérience des Falklands -et des deux WW- et intelligence oblige) comme les américains d'ailleurs

Link to post
Share on other sites

Donc après plusieurs options :

PA2, PAN2, BPC en PA .....

C'est la quadrature du cercle

Comme a fait remarqué CVN220 sur L'Arlésienne

Il y a un doute sur l'idée de construire un seul PA(N)2

Il faut une nouvelle plate forme aéromobile et vite

mais ne pas faire la concurrence aux 2 Futures PA(N) vers 20XX ?

Autre chose, dans l'idée d'un CDG diésel (je ne sais qui a lancé l'idée?)

Cela serait rapide (comme pour le BPC3 plan de relance) mais pour quel prix ?

1 milliard € ?

Link to post
Share on other sites

Pour une mission que je qualifieras de "classique" en coopération avec nos alliés on aura donc 20/24 Rafale GRAND MAX.

Pour une mission genre guerre chaude nous trouvant engagés seuls cela restera du choix de l'EMM.

Car en effet mettre 34 avions sur le CDG çà en laissera bien peu à terre de réellement ops attendu qu'en plus il faudra assurer les rotations les grandes visites ...

Selon le HS n°9 de Navires et histoire le groupe aérien maxi du CDG c'est effectivement EN 2009 10/12 Rafale et 14/16 SEM.

Seulement le Rafale est plus gros que le SEM voir plus haut.

Il a deux réacteurs (logistique)

Il emporte deux A TROIS FOIS plus de munitions à CHAQUE MISSION.

Oui, je connais les arguments. Mais je trouve qu'ils ne collent pas.

Le CdG a ete construit avec un GAE de 35-40 avions en tete, et a priori pas des SEM mais certainement des F/A-18 (apres tout, les Clemenceau avaient deja un GAE de 35-40 SEM/Crusader/Alize sur une plateforme 40% plus petite). Donc deja bimoteurs et avec un emport en munitions consequent. A moins que le cahier de charges a ete bacle, je ne vois pas pourquoi la logistique ou les munitions seraient insuffisants pour au moins 30 Rafale...

A mon avis, le vrai facteur limitatif c'est la place, car les Rafale ont une envergure de 1.7m de plus qu'un SEM ou F/A-18. Mais ce n'est pas assez pour reduire le GAE de ~35 F/A-18 a seulement 20-24 Rafale. J'ai fait mes calculs, et il y a assez de place pour 30 Rafales.

Link to post
Share on other sites

A moins que le cahier de charges a ete bacle, je ne vois pas pourquoi la logistique ou les munitions seraient insuffisants pour au moins 30 Rafale...

La voilure du Rafale M n'est pas pliable...

L'emport en munition a été sérieusement amputé lors de la refonte de la radioprotection a bord ... résultat des course on est souvent obligé d'en mettre ailleurs que la ou il faudrait.

Link to post
Share on other sites

Selon mes calculs:

Hangar: 16 Rafales + 2 Hawkeye + 4 helicos = 3,200m2 soit 80% du hangar de 4,000m2 (probablement moins en realite en chevauchant les avions)

Pont: 14 Rafales + 1 helico

Link to post
Share on other sites

Selon mes calculs:

Hangar: 16 Rafales + 2 Hawkeye + 4 helicos = 3,200m2 soit 80% du hangar de 4,000m2 (probablement moins en realite en chevauchant les avions)

Pont: 14 Rafales + 1 helico

Y a pas que des aeronef dans ce foutu hangar :) y a souvent des ratelier de piece, du matériel de manutention et d'entretien ... de la drome sur remorque, des tracteurs ...

Link to post
Share on other sites

La place disponible permet de monter à 40 avions en cas d'absolue necessité.

Le nombre de sorties par jour n'est limité que par le nombre d'équipage de Rafale et non la capacité des installations appontage ou catapultage.On pourrait monter à 200 sorties par jour sauf qu'avec 36 avions cela ferait près de 6 missions par jour et même avec 2 équipages/Rafale, on ne peut faire cela que sur deux ou trois jours à cause de l'epuisement... (les Britanniques l'ont fait aux Malouines)

Sur les PA US, on monte à plus de 200 sorties prouvées et c'est la capacité d'appontage qui fait le maximum possible et comme sur un PA US on a une piste d'appontage plus dimensionnée.

En général, on budgete en continue 3 sorties par jour en moyenne et c'est pour cela qu'on parle de 100 sorties.

Link to post
Share on other sites

Y a pas que des aeronef dans ce foutu hangar :) y a souvent des ratelier de piece, du matériel de manutention et d'entretien ... de la drome sur remorque, des tracteurs ...

Je sais, mais mes chiffres sont conservateurs. En effet, les Rafales peuvent etre parques face a face avec les ailes embriques, ce qui sauve 20-30% d'espace, soit 500m2. En plus, plusieurs sources (dont le site de la Defense, Netmarine et Combat Fleets of the World) donnent le hangar pour 4,600m2 et non 4,000m2.

Avec ces chiffres plus optimistes, 16 Rafales + 2 Hawkeye + 4 helicos ne prendraient que 2700m2, soit 57% du hangar, ce qui devrait laisser assez d'espace pour circuler et pour le materiel...

Link to post
Share on other sites

J'avais déjà soulevé une idée, je dois à ma plus grande honte avouer ne plus me souvenir de la réponse, si réponse il y avait...

Pourrions-nous envisager de prévoir des parcs de stationnement dans le hangar avec des plate-forme légèrement sur-élevées par rapport à d'autre pour permettre aux ailes des rafales de s'imbriquer sans se toucher ?

Un peu comme ce schéma :

_o_-o-_o_-o-

On gagnerait pas mal de place et il suffit d'une différence de hauteur minime (en tenant compte des pylônes d'armement quand même)

Link to post
Share on other sites

J'avais déjà soulevé une idée, je dois à ma plus grande honte avouer ne plus me souvenir de la réponse, si réponse il y avait...

Pourrions-nous envisager de prévoir des parcs de stationnement dans le hangar avec des plate-forme légèrement sur-élevées par rapport à d'autre pour permettre aux ailes des rafales de s'imbriquer sans se toucher ?

Un peu comme ce schéma :

_o_-o-_o_-o-

On gagnerait pas mal de place et il suffit d'une différence de hauteur minime (en tenant compte des pylônes d'armement quand même)

J'avais proposé un charriot type cric a mettre sous une des roue du train principal pour arriver au meme résultat ... voir a un réglage différencié de l'amortissement du train pricpale qui a un gros débattement.

Link to post
Share on other sites

@HK

Le Clem avait de mémoire

7 F8 N

6 Alizés

12 SUE

3 IV P

2/3 Pedro

Pour moi l'élément essentiel d'un déploiement c'est l'efficience. Partons du principe qu'effectivement on peut mettre 40 avions classe Rafale E2C sur le CDG. Le problème ensuite est de de deux ordres

A savoir:

1)avec quelle aisance va-t-on pouvoir mettre en oeuvre ces 40 avions SUR LA DUREE. Quels délais seront nécessaires pour déplacer les avions imbriqués les uns dans les autres, réaliser les mouvements pont/hangar dégager les aires de parking au ur et à mesure des ops de catapultage et de récupération...

En clair le nombre ne va-t-il pas entraver la rapidité des mouvements avia. DE plus sur un déploiement de trois mois qu'est-ce que çà va générer comme fatigue sur le personnel  PEH avec les risques d'accidents (graves) inhérents ?

Je vous rappelle qu'un PA US embarque 6000 hommes pour 80 avions (max théorique on est plus proche de 60- le CDG embarquerait AU MAX 1200 personnels pour en mettre en oeuvre 40... je peux vous assurer que même des déménageurs professionnels triathlètes sentiront la différence au bout de 15 jours.

2)40 avions çà dévore du TR5 et des munitions et on en revient au train d'escadre.

Une simmu comme çà sur un coin de table:

34 Rafale à 2 missions par jour et par avion (je reste sage hein Philippe!)

68 sorties à

6 AASM/BGL par avion pour 48 sorties d'assault

(les 20 autres sont dédiées aux CAP et aux nounous)

Cà fait 288 AASM-BGL/jour soit 72 tonnes de munitions consommées par jour

A çà on rajoute

les Mica emportés (1,5 lots de 4 par avion embarqué-on tient compte des postures CAP et assault- soit environ 200 missiles)

les AM 39 stockés 20 fois 700 kgs

6/10 ASMP A

les obus de 30 mm

A ce tarif là en 7 jours d'opérations le PAN doit être ravitaillé complètement. Je ne parle même pas du carburéacteur. Combien de temps pourrons-nous tenir à ce tarif à 3000 nautiques de Toulon ou à 1500 de Djibouti ?

Ce que je "reproche" aux photos que tu postes c'est que je me demande si elles sont représentatives d'une véritable posture opérationnelle efficace qui serait retenue par les marins en cas de conflit nécessairement prolongé 2/3 mois.

Link to post
Share on other sites

288 AASM250 c'est 100t ... net. Si on ajoute le conditionnement on doit monter allégrement.

Pareil pour les Exocet ... je suppose que "paletisé" ca doit bien prendre 100kg chaque :)

Pour les mica a mon avis t'es en dessous du lot ... c'est le genre du truc qui se consomme sérieux au combat.

Faut ajouter a ca pas mal de consommable, chaff, flare qui se brule par centaine. Les pylones qui ne reviennent pas forcément de mission, les bidons qui ne reviennent pas forcément non plus ... ca chiffre tres tres vite en mode guerre.

C'est d'ailleurs un des alibi du PA diesel ... le fait que de toute facon il faut ravitailler au moins une fois par semaine, alors autant ravitailler en meme temps le gasoil.

Link to post
Share on other sites

Je vous rappelle qu'un PA US embarque 6000 hommes pour 80 avions (max théorique on est plus proche de 60- le CDG embarquerait AU MAX 1200 personnels pour en mettre en oeuvre 40... je peux vous assurer que même des déménageurs professionnels triathlètes sentiront la différence au bout de 15 jours.

60 appareils c'est la configuration en temps de paix. Lors de la Guerre du Golfe, les PA US en comptaient plus de 90.

Ce qui compte, lors des premières heures de conflit, c'est d'obtenir la maîtrise du ciel. Et là, la supériorité numérique est un élément important.

Link to post
Share on other sites

Le PAN CdG permet bien 33 à 36 Rafale et 2/3E2C dont la moitié sur le pont.Plus 2 H pedro dont 1 en vol pendant les opérations.

La limite supérieure sur le pont est que la piste reste libre pour les appontages ainsi que les ascenseurs.

Les 36 Rafale ont un taux maximum de disponibilité de 90% en Op.

Soit 33 Rafale dispo.

1-à 3 sorties par jour, cela fait d'ailleurs bien 100 sorties.

Mettons 30 dispo pour avoir un peu de marge et simplifier le reste des calculs:

Un Rafale en A Air peut faire 6 sorties par jour avec deux pilotes car il n'y a que peu de temps de préparation

Un Rafale en A Ground peut faire 4 sorties par jour avec deux pilotes

Bien d'accord qu'au bout d'une semaine tout le monde sera crevé et que c'est reservé à des opérations de guerre France seule ou sans les USA ou il faut se sortir les tripes et risquer les accidents - Bref comme aux Malouines ou à Suez...On ne rigole plus...On travaille 18 h par jour...C'est la guerre,  :lol:

On peut compter sur 12 Rafales sur l'A-A en moyenne et 18 air-sol

Soit 72 sorties AA (face à un pays qui a quelques dizaines de chasseurs style SU30)  et autant Air-sol (plus sorties E2C qui durent jusqu'à 6h.)

Soit à peu près 150 mouvement au max

En 24 heures, cela fait seulement un mouvement toutes les 10 minutes ou 7 minutes sur une période 18 heures, essentiellement diurnes

Largement tenable entre le départ du spot pont et les catapultes ou appontage et rangement.

Le groupe aérien du CDG est de 650 h en standard mais les aménagements du CdG qui peut recevoir en plus 800 fusco permet de faire mieux

http://www.netmarine.net/bat/porteavi/cdg/caracter.htm

Officiellement, la capacité maximale aérienne est de 100 vols par jour pendant 7 jours ce qui est sous estimée, sinon 4700 m² hangar et supplément de 800 militaires possibles (sans même la couchette chaude!)

On peut toujours rajouter du mécano de la Marine voir de l'AdA

En consommation, ça fait à peu près 900 tonnes de carburant par jour et 110 tonnes de munitions air sol et même 150 en comptant quelques bombes d'une tonne et les mica.

En fait, au bout de 7 jours à ce rythme (à 432 AASM/jour) , on est déja en panne du stock interarmées de 3000 AASM .Restera les lasers et les dumbs...

Donc, notre PA a 3 à 4 jours d'autonomie ce qui est dans la norme, les PA US ravitaillaient tous les 3 jours pendant le Vietnam ou la Corée au maximum des opérations.

Un seul de nos 4 pétroliers à 150 tonnes en capacités en munitions et 10.500 tonnes de carburant sans compter qu'on peut mobiliser des bâtiments autres en tender de munitions (on est en guerre je le rappelle, pas en manoeuvre ) comme le Loire, le Jules verne, voir un TCD...

officiellement, ce sont une repartition 10.000 tonnes azole et 500 carburéacteurs mais on peut changer la répartition, les cuves acceptant n'importe quoi.

2 pétroliers en sus du PAN, c'est près de 1000 tonnes de munitions initialement et on peut faire mieux avec un navire en tender de munitions

Vitesse pétroliers? 19 Knts soit 35 km/h soit 850 km/j

En noria, depuis la Réunion mettons 5000 km , nos pétroliers peuvent faire l'aller et retour en 12 jours soit 3 jours avec 4 pétroliers... ça tombe bien d'ailleurs car on en a 4.Et c'est plus rapide de Djibouti ou d'autres .

Un SuperPuma transporte 4 tonnes à l'elingue entre un pétrolier ou autre et le PA en une rotation de 10 minutes.Avec 3, tu transferts 72 tonnes par heure!

On pourrait d'ailleurs en plus utiliser des Hercules ou Transall pour larguer du ravitaillement sur le pont du PA sans se poser (en largage de charge) ou carrement dans la mer si elle est tranquille (avec dispositif de flottaison)

Donc, il n'y a aucune limitation physique à soutenir le PAN.

Seule la fatigue des hommes notamment équipage et mécano est limitante.

A 150 missions par jour , en 3 jours il faudra abaisser cela sans doute aux 100 qu'on peut soutenir indefiniment.

A noter qu'on peut augmenter l'efficacité en déleguant l'entretien lourd des avions à terre: les Rafale nécessitant une maintenance lourde repartent vers une base terrestre avec le soutien des KC135 de l'AdA.

On peut aussi faire appel à l'AA dans le cas de l'Iran ou la Syrie: le PA restant à 600 à 1000 km des côtes, sa protection peut être assurée par l'AdA (Rafale C, M2000-5, E3F ) qui n'a que moins de 2000 km à faire pour arriver sur zone PA dégageant tous les Rafale M PA pour la superiorité aérienne au dessus du territoire ennemi, l'escorte et les strikes eventuellement renforcés par quelques strikes de Rafale B.

Bref et grossièrement, on peut monter à 200 sorties par jour contre l'ennemi soit jusqu'à 1000 bombes larguées par jour, ce qui est considéré suffisant tant que l'Iran (ou la Syrie) n'aura pas trop de chasseurs capables et qu'evidemment notre unique PA est dispo.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,561
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,140
    Total Topics
    1,389,082
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...