Sign in to follow this  
Mani

M-51

Recommended Posts

Les Canadiens vont encore râler...  >:(

Tant que c'est pas les canadiennes qui ralent ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a bien eu lieu le lancer de M-51 qui était prévu ce dimanche, depuis le Terrible ? (Si on en croît ce que J.D. Merchet a pu écrire sur son blog la semaine dernière)

Quelqu'un aurait des indices ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/missile-nucleaire-m51-tir-imminent-a-partir-du-sous-marin-le-terrible-25-01-2010-753813.php

Le premier tir de missile M51 à partir d’un sous-marin en plongée est programmé pour les toutes prochaines heures. Une infomation non confirmée par la Marine nationale.

Selon Jean-Dominique Merchet, qui publie l’information sur son blog "Secret Défense", le sous-marin nucléaire Le Terrible est sur le point de s’employer à la tache. Spécialement transformé pour accueillir cette nouvelle arme, Le Terrible était encore à l’Ile-Longue la semaine dernière mais tout indiquait qu’une opération de grande ampleur était en cours.

50 tonnes à faire décoller

Ce tir serait le quatrième essai du genre, les trois premiers ayant été effectués du centre d’essais de Biscarosse, dans les Landes. Après un tir inaugural à terre et au moins un autre à l’aide d’un caisson, il s’agirait du premier lancement à partir d’un sous-marin en plongée. Pour ce faire, le sous-marin Le Terrible a subi d’importantes modifications de ses tubes et systèmes de mise à feu, ce nouveau missile étant plus large, plus long (12 m), plus lourd (plus de 50 tonnes) et largement plus puissant que son prédécesseur le M45. Cette nouvelle arme de dissuasion, assemblée et mise au point sur le site ultra-secret de Guenvenez, dans la presqu’île de Crozon, serait capable de frapper beaucoup plus loin que son prédécesseur, soit à plus de 8.000 km de distance. Chaque missile étant équipé de cinq à six têtes pouvant être dirigées indépendamment sur autant de cibles spécifiques.

Au large du Brésil ou du Canada

Habituellement tirés au large du Sud-Finistère, ces missiles nucléaires s’apparentent à des petites fusées Ariane. Cette maquette de tir, selon l’expression consacrée de la Marine, est évidemment lancée sans tête nucléaire et est programmée pour s’écraser dans un carreau d’une centaine de mètres situé au large du Brésil ou du Canada. Ce qui n’est pas sans engendrer certaines crispations au niveau de ces états. Chaque tir, qui fait l’objet du plus grand secret, demande de complexes autorisations d’utilisation de couloirs et d’espaces aériens. Opération délicate À bord du sous-marin, l’opération est loin d’être anodine puisqu’il s’agit de faire décoller d’un bâtiment immergé une petite fusée de plusieurs dizaines de tonnes, chargée de propergol solide. La puissance de l’engin qui évolue à Mach 15 (près de 20.000 km/h) lui permet de traverser l’Atlantique en moins de 15 minutes. L’opération n’est pas dénuée de risques, surtout dans le cadre d’un équipement testé pour la première fois en configuration réelle. À noter que le Monge, le grand navire blanc, bardé d’antennes et basé à Brest, est intimement lié à l’opération. Sa position étant également tenue au secret.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci G4lly,

Reste donc un peu à attendre que quelques informations "fuitent".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon le blog de Merchet :

"Un missile stratégique M-51 a été tiré ce matin à 9h25 depuis le sous-marin Le Terrible qui était en plongée au sud du Finistère. Il s'agit du premier tir à la mer de ce nouveau missile. Il s'est déroulé "avec succès" indique-t-on de source militaire. C'est le quatrième tir d'essai du M-51, les trois premiers ayant été effectués depuis la terre. Les essais ont évidemment toujours lieu sans tête nucléaire. "

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le missile M-51 est retombé à 2000 kilomètres des côtes américaines

Selon les Notam (Notices to airmen) de l'aviation civile, le missile M-51 lancé ce matin depuis le SNLE Le Terrible est retombé dans un carreau situé à environ 2000 kilomètres des côtes américaines, au large de la Caroline du nord. Son troisième étage a parcouru environ 4500 kilomètres depuis la baie d'Audierne. La durée du vol doit être d'une vingtaine de minutes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La petit illustration sur la base des NOTAM

Lancement, amerrissage du premier, second puis troisième étage, d'est en ouest.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

le missile M-51 lancé ce matin depuis le SNLE Le Terrible est retombé dans un carreau situé à environ 2000 kilomètres des côtes américaines, au large de la Caroline du nord.

Le NORAD a du sortir les grandes oreilles...

Il n'empeche que beaucoup de publicité a été faite autour de ce sujet, la position du sous marin pouvant même être déduite dans un rayon de 50 kms... sauf si la marine a tiré d'un autre endroit, plus au sud ou au nord pour brouiller les pistes...

Voyons la réalité en face: les américains doivent savoir à quelques centaines de mètres près où est tombé le M51, et ils ont certainement pu retracer au moins la moitié de la courbe de tir, et donc savoir avec une assez grande précision où était le sous marin au moment du tir.

Sachant que lieu approximatif du tir est connu depuis plusieurs jours, les américains auraient été bêtes de ne pas positionner 2 ou 3 SNA discrètement dans les zones possibles de tir, et attendre patiemment le tir, qui effectué en plongé, n'est pas discret, pour obtenir le maximum de signatures acoustiques sur le Terrible...

J'espère que mon raisonnement à de grosses failles, parce que autrement, je trouve ça un peu moyen autant de pub au vu des enjeux en face...

On parle quand même de la crédibilité de notre force de dissuasion, et pour qu'elle soit crédible, il ne faut qu'aucun pays, USA inclus (même si on est alliés évidemment), ne soit capable de menacer notre force de dissuasion...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais on peut aussi téster notre dispositif de protéction....

Et il ne serait pas inutile de démontrer au US que notre bébé(M51) est inintercéptable pour longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le missile M-51 est retombé à 2000 kilomètres des côtes américaines

on a rater la cible  :lol:

ok je sors

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère que mon raisonnement à de grosses failles, parce que autrement, je trouve ça un peu moyen autant de pub au vu des enjeux en face...

Les frégate avisos ATL2 et SNA sont làpour faire le ménage a l'entrée de Brest et ce jusqu'a tres au large :)

Le Terrible a est probablement sur place depuis un moment avant le NOTAM et doit dormir au fond moteur coupé - on a recours au remorquage souvent pour ne pas dévoiler le bruit des pompes helice - . S'il a des manœuvre a faire il peut toujours se servir de ses moteur électrique ... normalement quelques petit nœuds suffisent.

La seule chose qui puisse être écouté c'est la séquence de tir a condition qu'elle s'exécute comme en vrai pour servir a quelques chose. M'enfin je doute que les américains ne sachent pas a quoi ressemble une ouverture de silos et une chasse de missile vu que le systeme utilise leur techno  :happy:

Rappelle toi le crash avec les britons ... ca fait pas de bruit ce genre de navire, pas de bruit du tout ... ou plutôt infiniment moins que tout le reste qui grouille autour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous savez qu'avec les améliorations de traitement informatique d'écoute si çà se trouve bientôt un SNLE sera détectable car au final ce sera un trou de silence qui se déplace sur un fond sonore...

Un peu comme on repère des exo planètes grâce aux interactions qu'elles provoquent en passant devant leurs étoiles ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous savez qu'avec les améliorations de traitement informatique d'écoute si çà se trouve bientôt un SNLE sera détectable car au final ce sera un trou de silence qui se déplace sur un fond sonore...

Un peu comme on repère des exo planètes grâce aux interactions qu'elles provoquent en passant devant leurs étoiles ...

Pour ca faudrait une cartographie tres poussée de l'environement sonore en question ... je suis pas sur que beaucoup de monde en soit capable.

Planquer un sous marin collé au fond est un classique ... il faut un peu de talent pour faire la différence entre l'ombre d'un SNLE le bruit du plancher océanique.

En gros les marines capable de ce genre de detection vont se compter sur les doigts d'une seul main.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs, on simulera peut-être des bruits marins de manière indétectable plus tôt qu'on ne détectera les trous de silence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB


La direction générale de l'armement a réalisé le quatrième vol expérimental du missile stratégique M51, le 27 janvier 2010 à 9h25, depuis la baie d’Audierne (Finistère), à partir du sous-marin Le Terrible. Le lancement du missile s’est déroulé comme prévu. Le missile a été suivi tout au long de sa phase de vol par les moyens du centre DGA Essais de missiles de Biscarrosse et de Quimper et par le bâtiment d'essais et de mesures Monge.

Cet essai marque une étape importante dans la modernisation et l'adaptation du dispositif de dissuasion de la France dans le strict respect de ses engagements internationaux.

Le M51 est destiné à équiper à partir de 2010 les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de nouvelle génération (SNLE) de la force océanique stratégique.

Cette réussite démontre à nouveau l’excellence de la haute technologie que les industries françaises mettent en œuvre dans ce domaine.

Hervé Morin, ministre de la Défense, exprime sa grande satisfaction après le succès ce jour du quatrième vol expérimental du missile stratégique M51 effectué, comme toujours, sans charge nucléaire.

Il adresse ses très vives félicitations à l'ensemble des femmes et des hommes de la direction générale de l'armement (DGA), de la marine nationale, du commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et des entreprises qui ont œuvré à sa réussite.




Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que vous croyez que dans 20 30 ans on pourra monter des ABL sur les avions de patrouille maritime et qu'une puissance disposant d'un nombre important de ces avions pourra mettre en péril la dissuasion surtout si elle accompagne cette force aérienne d'une flotte respectable de destroyer équipés de SM3++  ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vraiment spectaculaire...Félicitations par ce nouveau engin!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un point m'échappe : le misssile avait pour cible un point situé dans l'Océan à 2000 km à l'est de la Carloine du Nord et aurait en plus survolé St Pierre et Miquelon ? est-ce exact ? possible ? a-t-il viré au-dessus de st Pierre pour filer vers le Sud ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un point m'échappe : le misssile avait pour cible un point situé dans l'Océan à 2000 km à l'est de la Carloine du Nord et aurait en plus survolé St Pierre et Miquelon ? est-ce exact ? possible ? a-t-il viré au-dessus de st Pierre pour filer vers le Sud ?

Non.

Regarde le globe posté par G4lly : de "Brest" jusqu'à l'amerrissage, le point le plus proche de la terre survolé par le missile est au large de Terre-Neuve et de St Pierre/Miquelon. Il est donc passé "à proximité", sans survol.

C'est la magie de l'orthodromie.

C'est un missile ballistique, pas une voiture de rallye. ;-) Le virages, c'est juste sur les manoeuvres évasives et les corrections de trajectoire en rentrée, mais dès le décollage, sauf grosse déconnade dans la poussée, on sait approximativement où ça va tomber, et plus le vol dure, et plus l'incertitude sur la zone de retombée se réduit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un point m'échappe : le misssile avait pour cible un point situé dans l'Océan à 2000 km à l'est de la Carloine du Nord et aurait en plus survolé St Pierre et Miquelon ? est-ce exact ? possible ? a-t-il viré au-dessus de st Pierre pour filer vers le Sud ?

C'est bien la peine que je me casse le cul a mettre une carte ! Les zone rouge sont les zones de retombé des étages... et non un missile balistique a par nature une trajectoire balistique, donc une trajectoire sol grossiérement "rectiligne", seul le PBV peut détourner les tetes de la trajectoire initiale. Mais dans cette essau y a pas de PBV ... le 3e étage complet retombe.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,845
    Total Topics
    1,301,001
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries