samson

Europe de la Défense ?

Recommended Posts

Il y a 9 heures, Skw a dit :

L'expert en politique étrangère de la CDU, Roderich Kiesewetter, a également critiqué l'initiative de son collègue de groupe parlementaire. "Une initiative nucléaire franco-allemande serait un signe de méfiance envers les Etats-Unis"

Cette mentalité de colonisé... Il est au courant qu'on est plus en 1946 ou bien?

Citation

a-t-il déclaré à RedaktionsNetzwerk Deutschland. "L'Europe ne peut organiser seule sa sécurité. Nous ne devons pas mettre en danger le parapluie nucléaire transatlantique. L'armement nucléaire de la France ne suffirait pas à remplacer les capacités américaines en Europe." Cependant, comme Wadephul, il a recommandé à la France de "mettre ses capacités nucléaires à la disposition de l'OTAN en complément".

LOL???
"À disposition" du machin où y a encore erdogan??? :blink:

Citation

La France a fait preuve de beaucoup d'efforts en solo. "Elle devrait être prête à investir davantage dans la sécurité européenne".

:laugh: La France en fait déjà 10 fois plus que l'Allemagne mais c'est pas assez?

Citation

La Ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer rejette l'idée d'une stratégie franco-allemande en matière d'armes nucléaires. "L'Allemagne est et reste dépendante du parapluie nucléaire de l'OTAN et non pas de parapluies issus d'accords bilatéraux individuels"

Mentalité de colonisée, bis repetita.

Citation

a-t-elle déclaré lors de la Conférence de la Bundeswehr (réunion annuelle des généraux et des officiers) s'étant tenue à Berlin. Par conséquent, "l'Allemagne devrait continuer à apporter sa contribution dans le cadre du partage du nucléaire". En cela, elle se dénote assez largement de sa prédécesseure Ursula von der Leyen, moins affirmative quant à la position à adopter vis-à-vis de l'Otan.

Donc rien changer et garder la B61.
Admettons. Mais il faudra bien l'intégrer sur autre chose que les Tornados... Et comme personne n'y a pensé jusqu'ici...

Citation

Les critiques sont également venues du SPD, partenaire au sein de la coalition. "Il n'y a absolument aucune raison de débattre de la participation de l'Allemagne au programme d'armement nucléaire français", a déclaré l'expert en affaires étrangères du SPD, Nils Schmid. "D'autant plus que la France ne sera probablement pas disposée à partager son contrôle sur les armes nucléaires avec d'autres États."

ALLELUÏA! Mes biens chers frères! Il a vu la lumière! Hossana! Noël! Noël!
Il aurait aussi pu comprendre que c'est tout simplement illégal au regard du droit international. Sinon les USA distribueraient des B61 comme des petits pains.
Et les russes iraient caler leurs missiles nucléaires en Iran.

Citation

Le Parti de Gauche a vivement critiqué la sortie de Wadephul. Celui qui soutient l'idée "'d'un armement nucléaire aux côtés de la France joue avec le feu", explique Sevim Dagdelen, membre du Parti de gauche. "Le gouvernement fédéral est appelé à mettre un terme aux irresponsables bruits de sabre et aux cris de guerre de la  CDU/CSU."

Je ne les aime pas mais au moins ça se tient comme posture. Et en effet les déclarations incendaires style "on veut les bombes atomiques des français" alors qu'ils sont pas fichus d'envoyer une compagnie d'infanterie au Sahel...

Citation

Les Verts ont lancé un avertissement. Il est insensé de concevoir une "politique de sécurité appellant à ce que l'UE devienne maintenant une puissance nucléaire", a déclaré la vice-présidente de la Fraction Agnieszka Brugger à RedaktionsNetzwerk Deutschland.

Où quand même les verts sont moins obtus que les conservateurs. :laugh:

Cette déchéance de la CDU/CSU.
Ça sent la fin

Il y a 8 heures, Lezard-vert a dit :

Français et Allemands  ne vivent pas dans le même monde je crois. Les politiciens alemands ont l'air complètement enfermés, figés dans leur certitudes sans évolution possibles des mentalités.  Et en plus, tout en étant en état d'infériorité, après tout c'est eux qui sont à poil,  ils le prennent presque de haut et la France devrait partager, donner, se mettre à poil elle-même pour les rhabiller... trempés durs les gars quand même !

.Même constat. Les mecs sont PERCHÉS. Ils se croient en 1941 c'est pas possible!

il y a 22 minutes, Skw a dit :

Ce qui est intéressant, c'est que les Verts allemands puissent s'offusquer de tout projet concevant l'UE comme une puissance nucléaire... semblant préférer en creux que cette mission soit laissée à l'Otan. Même si l'on sait que les Verts allemands ne sont pas non plus des adorateurs de l'Otan et de la dissuasion nucléaire dans ce cadre là. Comme si la pureté du projet européen pouvait être remise en cause par la dissuasion nucléaire...  A noter par ailleurs que Bündnis 90/Die Grünen avaient déjà précisé en vue des dernières élections européennes qu'ils s'opposaient à l'idée que l'Allemagne puisse se placer sous parapluie nucléaire des forces françaises. En revanche, ils s'étaient déclarés en faveur du PESCO,  d'un siège pour l'UE au sein du Conseil de Sécurité de l'ONU, et préconisaient que les décisions en matière de sécurité et de politique étrangère soient prises à la majorité au Conseil européen. Si vous arrivez à y trouver une logique d'ensemble... Au moins, Die Linke, qui disait à peu près niet à tout projet européen en matière de défense, me semblait bien plus cohérente. Le SPD vendait en premier lieu plus de synergies grâce à une politique européenne commune en matière de marchés publics, celle-ci étant censée permettre de fournir aux soldats des équipements modernes sans augmentation générale des dépenses militaires. *rires*

Merci j'ai ri.
En fait ils sont tous fous.

Et dire qu'on se plaignait de Mélenchon qui voulait la fin des FAS... :laugh:

Ils sont beaux tiens les partenaires avec qui on doit faire un chasseur furtif. :bloblaugh:

Edited by Patrick
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Patrick a dit :

Ils sont beaux tiens les partenaires avec qui on doit faire un chasseur furtif. :bloblaugh:

Vu les divergences politiques en Allemagne et l'invasion de plus en plus forte des verts, je crois qu'ils sera vraiment furtif celui-là, même pour ses utilisateurs. :laugh:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici une contribution de Barbara Kunz, de l'Institut pour la recherche sur la paix et la politique de sécurité de l'Université de Hambourg, sur la question d'une éventuelle coopération nucléaire entre France et Allemagne.

On ne sera pas nécessairement d'accord avec tout. Mais la contribution est à mon sens bien pensée, et Kunz soulève beaucoup de "loups" possibles d'une telle coopération.

Pas seulement une assurance-vie

Quelle est la pertinence du projet de bombe atomique franco-allemande? Jusqu'à présent, les politiques de sécurité allemande et française ne correspondent pas du tout.

Une bombe atomique franco-allemande est toujours une question dans les débats sur la politique de sécurité. Cependant, la plupart du temps, les deux pays discutent séparément et souvent sans arguments convaincants en matière de sécurité. On suppose simplement que la dissuasion nucléaire est logique. L'intérêt de l'autre partie dans une fusion est également affirmé - même s'il n'existe pas nécessairement. En outre, la dissuasion nucléaire ne peut pas et ne doit pas être considérée indépendamment de la situation de sécurité globale. Une bombe atomique franco-allemande aurait des effets d'une grande portée sur l'Europe dans son ensemble, les partenaires de l'Union européenne et, bien sûr, sur les relations franco-allemandes.

Les débats allemands, par exemple, tendent à ignorer le fait que la politique nucléaire française n'est pas du tout conçue pour la coopération. (...) Depuis Charles de Gaulle, la politique de dissuasion française " tous azimuts - dans toutes les directions - contre tous les États qui menacent la France. Toujours dans le dernier livre blanc français ( la Revue stratégique de 2017 ), il n'y a pas d'ennemi spécifique à dissuader nucléaire. Au contraire, la bombe est la pierre angulaire de la stratégie de défense française et, par son existence même, "elle contribue à la sécurité atlantique et à la sécurité de l'Europe". En d'autres termes, la dissuasion nucléaire sert en quelque sorte d'assurance-vie générale.

Les partisans allemands d'une bombe franco-allemande souhaiteraient également disposer d'une telle assurance vie. Leur principale préoccupation est de trouver un nouveau fournisseur d'assurance, car les États-Unis pourraient ne plus remplir ce rôle. Maintenant, la France devrait intervenir. Mais il est peu probable qu'une offre française offre un forfait aussi insouciant que la politique américaine jusqu'à présent. L'Allemagne a un énorme problème de partage des charges non seulement avec l'Amérique mais aussi avec la France . Si vous en avez assez de vous disputer avec les Américains sur le niveau élevé de la part de l'Allemagne dans les coûts de sécurité de l'OTAN , vous devriez réfléchir sérieusement à la question de savoir si vous voulez vraiment parler à Paris de la coopération nucléaire.

Il ne s'agira pas que de cela. Dans ce contexte, l'argent n'est même pas la chose la plus importante pour la France. Paris veut enfin obtenir un soutien militaire au Sahel - pas seulement dans la logistique et dans le cadre de l'opération MINUSMA de l'ONU, mais là où ça fait vraiment mal: dans la lutte active contre les terroristes.

Depuis longtemps, Paris souhaite également une position allemande différente sur les projets industriels franco-allemands tels que l'avion de chasse FCAS - le mot-clé est exportations d'armes. La politique plus stricte d'exportation d'armements de l'Allemagne est très irritante pour la France, car on est convaincu que les armements construits conjointement devraient également être vendus à l'international. (...)

Jusqu'à présent, l'Allemagne et la France n'ont pas été compatibles en termes de politique de sécurité et de défense. Les stratégies respectives, les systèmes politiques et les priorités sont trop différents. Plus les questions sont fondamentales, plus la France et l'Allemagne sont différentes, comme en témoignent, par exemple, l'envie ou la réticence à travailler à l'étranger. Les évaluations de la fiabilité à long terme des garanties de sécurité américaines diffèrent également. Alors que Paris est convaincu que l' Europe sera seule dans un avenir prévisible, Berlin s'en tient à l'OTAN à tout prix.

Ces incompatibilités franco-allemandes déjà problématiques peuvent avoir des conséquences dramatiques sur la question de la dissuasion nucléaire. Une bombe atomique franco-allemande serait probablement beaucoup plus menaçante pour des adversaires potentiels que les armes françaises ou américaines actuellement stationnées en Europe. Cela est particulièrement vrai si les Américains doivent se retirer de la participation nucléaire en même temps (ou même à cause de cela).

Même si cette bombe n'était pas officiellement dirigée contre un ennemi spécifique, la Russie en particulier se sentirait menacée par les mesures de dissuasion européennes. Paris et Berlin ne feraient alors plus simplement partie du dilemme de sécurité américano-russe que Washington gère. Ils entreraient dans leur propre dilemme avec Moscou.

Cette situation nécessiterait une sage politique étrangère commune et une diplomatie nucléaire. L'Allemagne et la France devraient convenir des stratégies de base et se rapprocher à tous les niveaux. Les deux pays devraient élaborer une stratégie commune pour le (non) usage des armes nucléaires et une doctrine militaire, ainsi que des structures de gouvernance et de commandement appropriées dans lesquelles toutes les questions pertinentes sont examinées et les décisions sont mises en œuvre. Tout cela semble plutôt irréaliste compte tenu des différences germano-françaises existantes.

Un conflit politique germano-franco-russe mal géré sur les armes nucléaires ne rendrait en aucun cas le continent, et donc l'Allemagne, plus sûr mais plus précaire. Croire que Paris et Berlin peuvent soudainement travailler ensemble simplement parce que c'est l'arme ultime serait naïf et dangereux. Les réussites de la coopération franco-allemande en matière de défense sont beaucoup plus rares que ne le suggère la rhétorique de l'amitié. Cela est confirmé par les querelles constantes concernant les missions étrangères ou les exportations d'armes. (...)

D'un point de vue européen, il faut également se demander: Est-ce sain si la survie de l'un des deux pays les plus importants du continent dépend finalement de l'autre? Qu'est-ce que cela signifie pour l'équilibre des pouvoirs en Europe - d'autant plus qu'il ne peut être exclu à plus long terme que les États-Unis ne se sentiront plus responsables de la stabilité en Europe à l'avenir? L'argument selon lequel il n'ira pas aussi loin ne compte tout simplement pas. Si jamais la survie était en danger, il ne serait pas nécessaire de penser à la dissuasion nucléaire.

Beaucoup ne semblent plus savoir que l'intégration européenne est un bien sensible. Rien ne garantit non plus que la réconciliation franco-allemande soit irréversible. Il suffit de penser aux discours de campagne de Marine Le Pen ou aux différentes déclarations de Jean-Luc Mélenchon de l'extrémiste de gauche La France Insoumise. C’est une autre raison d’aborder très attentivement la coopération nucléaire.

 

Si j'essaie de synthétiser, Barbara Kunz pose les questions suivantes :

1. Quel serait le prix d'une telle coopération nucléaire en termes d'alignement de la politique de sécurité et étrangère allemande sur la France ?

2. Notamment, quel risque d'alourdir les disputes avec les Etats-Unis sur le "partage du fardeau" de disputes cette fois-ci avec les Français ?

3. Quel regard la Russie porterait-elle sur une coopération nucléaire franco-allemande, et comment gérer un éventuel conflit politique avec la Russie à ce sujet ?

4. La coopération de défense franco-allemande, malgré toute la rhétorique, n'a eu jusqu'ici que des succès limités. Est-il réaliste d'imaginer tout à coup l'améliorer au point de prendre en compte des armes nucléaires ?

5. Si l'Allemagne devient structurellement dépendante de la protection nucléaire française, n'y a t il pas un risque de rupture de l'équilibre des pouvoirs en Europe ?

6. Sommes-nous sûrs que la réconciliation avec la France soit irréversible, sachant que certains politiciens français ont pu faire des déclarations anti-allemandes ?

Toutes questions pertinentes, il faut le dire.

Edited by Alexis
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Alexis a dit :

Si j'essaie de synthétiser, Barbara Kunz pose les questions suivantes :

1. Quel serait le prix d'une telle coopération nucléaire en termes d'alignement de la politique de sécurité et étrangère allemande sur la France ?

2. Notamment, quel risque d'alourdir les disputes avec les Etats-Unis sur le "partage du fardeau" de disputes cette fois-ci avec les Français ?

3. Quel regard la Russie porterait-elle sur une coopération nucléaire franco-allemande, et comment gérer un éventuel conflit politique avec la Russie à ce sujet ?

4. La coopération de défense franco-allemande, malgré toute la rhétorique, n'a eu jusqu'ici que des succès limités. Est-il réaliste d'imaginer tout à coup l'améliorer au point de prendre en compte des armes nucléaires ?

5. Si l'Allemagne devient structurellement dépendante de la protection nucléaire française, n'y a t il pas un risque de rupture de l'équilibre des pouvoirs en Europe ?

6. Sommes-nous sûrs que la réconciliation avec la France soit irréversible, sachant que certains politiciens français ont pu faire des déclarations anti-allemandes ?

Toutes questions pertinentes, il faut le dire.

Ce qui se résume à une question si on pousse la logique : est-ce que l'Allemagne est prête à un abandon de souveraineté sur sa capacité de défense équivalente à la France ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, herciv a dit :

Ce qui se résume à une question si on pousse la logique : est-ce que l'Allemagne est prête à un abandon de souveraineté sur sa capacité de défense équivalente à la France ?

abandon de souveraineté ??

 

et, aujourd'hui, elle est autonome ?

quelle est son autonomie militaire, actuellement ?  (combien d'avions peuvent voler ? combien de pilotes ? combien de militaires pour se battre ???) Autrement écrit, l'Allemagne est elle en capacité, seule, de se défendre contre une "petite" agression ? (ou compte t elle sur des accords pour que d'autres versent leur sang et paient pour elle ?)

  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Patrick a dit :

Et c'était déjà la même pour le siège au CS.

La différence, me semble-t-il, c'est que ce sont les Français - enfin, plutôt Sarkozy - qui auraient initialement proposé au gouvernement allemand, sachant que la force de frappe française protégeait aussi l’Allemagne, voisine directe de la France,  de réfléchir à y être associé. Frank-Walter Steinmeier, au quart de tour, puis Angela Merkel, une fois le souffle repris, - si l'on en croit ce qu'ont pu rapporter les journalistes du Spiegel - avaient à l'époque refusé l'offre. Bref, on peut ironiser sur certaines sorties de politiques allemands, et il y a vraisemblablement de quoi, mais on pourrait aussi bien se marrer sur les actions de certains de nos politiques.

https://www.spiegel.de/spiegel/print/d-52985272.html

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Skw a dit :

La différence, me semble-t-il, c'est que ce sont les Français - enfin, plutôt Sarkozy - qui auraient initialement proposé au gouvernement allemand, sachant que la force de frappe française protégeait aussi l’Allemagne, voisine directe de la France,  de réfléchir à y être associé. Frank-Walter Steinmeier, au quart de tour, puis Angela Merkel, une fois le souffle repris, - si l'on en croit ce qu'ont pu rapporter les journalistes du Spiegel - avaient à l'époque refusé l'offre. Bref, on peut ironiser sur certaines sorties de politiques allemands, et il y a vraisemblablement de quoi, mais on pourrait aussi bien se marrer sur les actions de certains de nos politiques.

https://www.spiegel.de/spiegel/print/d-52985272.html

On va essayer de pas trop rentrer dans la politique française (on est déjà limite dans pas mal de fils)  mais c'est pas parce qu'on a nos propres pieds nickelés qu'on doit accepter ceux des autres. . .

Il y a 10 heures, Alexis a dit :

Les stratégies respectives, les systèmes politiques et les priorités sont trop différents. Plus les questions sont fondamentales, plus la France et l'Allemagne sont différentes, comme en témoignent, par exemple, l'envie ou la réticence à travailler à l'étranger.

Rien que ça devrait nous calmer sur les envies de coopération. Il ne s'agit pas de dire bouh les vilains allemands ou les vilains européens qui ne pensent pas et n'agissent pas comme nous ( car la réciproque serait également complètement valable), mais de constater qu'il y a énormément de différences qui ne se résoudront pas à coup de baguette magique ou de bonne volonté. Et même si il y a la volonté (et j'en doute fort), il faut commencer petit, très petit.

Pour faire écho à un autre fil, c'est là que moi je vois de l'idéologie et aucunement une prise de conscience de la réalité. Là je vois surtout une pensée constructiviste qui pense qu'on peut s'affranchir des réalités politiques, historiques, militaires, sociétales, etc etc.

Il y a 10 heures, Alexis a dit :

Tout cela semble plutôt irréaliste compte tenu des différences germano-françaises existantes.

Voilà le mot est lâché. irréaliste, pas compliqué, pas difficile, pas très difficile, irréaliste dont voici la définition: Irréaliste est un terme employé pour qualifier quelqu'un ou quelque chose qui est dépourvu du sens des réalités, qui a un manque total de réalisme.

 

Il y a 10 heures, Alexis a dit :

Rien ne garantit non plus que la réconciliation franco-allemande soit irréversible. Il suffit de penser aux discours de campagne de Marine Le Pen ou aux différentes déclarations de Jean-Luc Mélenchon de l'extrémiste de gauche La France Insoumise.

Même s'il est assez facile de rejeter la faute sur certains politiciens français ( mais là ils sont plutôt dans le vrai, il existe d'autres courants autrement plus germanophobe mais on doit trouver exactement les mêmes outre-Rhin ),ils mettent le doigt sur un point capital: quid de la relation sur le long terme ? Et là qu'elle que soit son bord politique ou sa position vis à vis de l'UE, le futur (et pas à 5 ans) est très incertain. Qui aurait pu penser un Brexit il y a 10 ans ? La dissuasion nucléaire c'est sur une très très longue durée, on peut au moins la théoriser pour tout le XXI siècle (après dans quel était sera le monde dans les années 2100 et quel système prévaudra mystère). C'était quoi la relation entre France et Allemagne il y a 1 siècle ?

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, elannion a dit :

On va essayer de pas trop rentrer dans la politique française (on est déjà limite dans pas mal de fils)  mais c'est pas parce qu'on a nos propres pieds nickelés qu'on doit accepter ceux des autres. . .

C'est cela : essayons sur ce fil de restituer/analyser les projets/postures en matière d'Europe de la Défense au regard des actes opérés et des déclarations tenues à l'étranger, tout en s'interdisant de mentionner les sorties et germes lancées côté français... Autant clore le sujet.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Skw a dit :

C'est cela : essayons sur ce fil de restituer/analyser les projets/postures en matière d'Europe de la Défense au regard des actes opérés et des déclarations tenues à l'étranger, tout en s'interdisant de mentionner les sorties et germes lancées côté français... Autant clore le sujet.

Je me suis mal exprimé. En aucun cas, je ne veux dédouaner les âneries ou déclarations ambigües ou contradictoires de nos politiciens.

Par contre comme ça touche directement notre politique national, on peut vite tomber dans la discussion politique classique ( et là c'est dédé ressert moi une suze je vais te refaire le monde en 10 minutes ^^ et je m'inclus dedans ^^). Il y a quelques années, un fil politique intérieure avait été ouvert puis fermé assez rapidement car ça avait tendance à partir à l'empoignade très rapidement.

Tant qu'on reste relativement général dans l'expression ou le commentaire d'idée politique ça ne pose à priori pas de problème, si on commence à rentrer dans le détail de qui a dit quoi (du moins chez nous) ça peut vite monter dans les aigües.

Après c'est clairement pas moi qui mets les limites ^^. J'exprimais juste un avis

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

1) est-ce que le TNP a encore un avenir ou sera-t-il abandonné l'an prochain ?

2) le nuc européen aurait-il un volet tactique (anéantir une attaque sur le territoire allemand( là je verrais plutôt la bombe à neutron) et un volet stratégique frapper à très longue portée (plutôt des M51 +SNLE) soit la dissuasion

3) est-ce envisageable politiquement de posséder 300 têtes stratégiques + autant de têtes à neutron ?

4) cette fameuse B61 est-elle vraiment utilisable ? (en clair est-ce imaginable de pouvoir la larguer sur une offensive bien protégée par une DCA multicouche)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, kalligator a dit :

4) cette fameuse B61 est-elle vraiment utilisable ? (en clair est-ce imaginable de pouvoir la larguer sur une offensive bien protégée par une DCA multicouche)

Je ne comprends pas ta question :huh: ?

La B61 a beau être une bête bombe à gravité façon deuxième guerre mondiale ou à la rigueur AN22 placée sous Mirage IV dans les années 1960, elle est absolument imparable puisque c'est un F-35 qui doit la tirer, l'avion invisible aux défenses aériennes les plus avancées. Et qui le restera puisque la furtivité passive n'est absolument pas sur le point d'être pratiquement contrée par une demi-douzaine de technologies différentes. 

C'est juste les marchands d'armes français qui prétendent que pour passer des défenses aériennes sérieuses il faudrait aujourd'hui des missiles de croisière supersoniques furtifs, et en 2035 des missiles de croisière hypersoniques.

Tout ça, c'est des histoires, un camion à bombe pourvu qu'il soit furtif plus une bête bombe à gravité et c'est marre.

Tiens, demande à notre commercial du F-35 local @Rufus Shinra il t'expliquera tout ça mieux que moi :happy:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ouai je crois que j'ai décelé cette foi un soupcon d'ironie dans ton discours...et j'en rajoute c'est quoi cet ANtonov 22 placé sous un Mirage 4 ?

Plus sérieusement c'est combien la portée d'une bombe à gravité larguée à X altitude ?

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, kalligator a dit :

Ah ouai je crois que j'ai décelé cette foi un soupcon d'ironie dans ton discours...et j'en rajoute c'est quoi cet ANtonov 22 placé sous un Mirage 4 ?

AN22, c'est l'Arme Nucléaire larguée par le Mirage IV avant qu'on décide de faire de l'ASMP puis de l'ASMP-A.

 

il y a 27 minutes, Alexis a dit :

Je ne comprends pas ta question :huh: ?

La B61 a beau être une bête bombe à gravité façon deuxième guerre mondiale ou à la rigueur AN22 placée sous Mirage IV dans les années 1960, elle est absolument imparable puisque c'est un F-35 qui doit la tirer, l'avion invisible aux défenses aériennes les plus avancées. Et qui le restera puisque la furtivité passive n'est absolument pas sur le point d'être pratiquement contrée par une demi-douzaine de technologies différentes. 

C'est juste les marchands d'armes français qui prétendent que pour passer des défenses aériennes sérieuses il faudrait aujourd'hui des missiles de croisière supersoniques furtifs, et en 2035 des missiles de croisière hypersoniques.

Tout ça, c'est des histoires, un camion à bombe pourvu qu'il soit furtif plus une bête bombe à gravité et c'est marre.

Tiens, demande à notre commercial du F-35 local @Rufus Shinra il t'expliquera tout ça mieux que moi :happy:

Je vous confirme, un F-35B est entièrement capable de rentrer en douce dans l'espace aérien russe, puis grâce aux ingénieurs de LM et à leur souci du détail, de se faire passer pour un véhicule local en imitant de façon superbe la rusticité, l'élégance et les performances sur route du dit-véhicule*, s'infiltrant jusqu'au cœur des installations stratégiques. Une fois sur place, par contre, au huitième sous-sol de la Loubianka, c'est là que se révèle la supériorité morale du pilote US : il sait que s'il ouvre les soutes à bombes au milieu de la salle de contrôle souterraine, sa bombe se fera repérer au radar et au moins huit S-500 cachés dans les murs et les toilettes **, donc il murmurera God Bless America et activera sa bombe depuis l'intérieur de la soute, seule façon valable de l'amener sur objectif.

 

 

 

* Le policier local voyant un truc qui ressemble à rien mais en plus moche avoir du mal à avancer à plus de 10 km/h et avoir des pièces qui tombent derrière pensera aussitôt voir une Lada sport tunée alors qu'il fait face à de la hi-tech dernier cri. Le con !

** Conseil d'ami : si vous êtes à la Loubianka, ne balancez pas un rouleau de PQ au-dessus de la porte du voisin, ça sera interprété comme un missile de croisière hostile et traité adéquatement par le Pantsir du sèche-mains.

Edited by Rufus Shinra
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rufus : je parlais d'ironie avant de poser cette très bête question sur un ANtonov 22 fixé sous le Mirage 4. Désolé de ne pas été plus explicite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, kalligator a dit :

Rufus : je parlais d'ironie avant de poser cette très bête question sur un ANtonov 22 fixé sous le Mirage 4. Désolé de ne pas été plus explicite.

Le sarcasme était très subtil et pas évident à la première lecture...néanmoins évite les termes comme "Mirage 4" pour "Mirage IV", ça me hérisse. :-P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tientien j'ai déjà entendu cette phrase quelques part...c'était peut être de moi ? coquin va

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/02/2020 à 22:26, Bechar06 a dit :

Si on réservait ce fil au concret de l' "Europe de la Défense"  "CLASSIQUE"   ( ce qui est déjà un sacré boulot ! pour les européens  )   et pour

L' Europe de la Défense NUCLEAIRE  :   le fil ad'hoc : Dissuasion nucléaire / Dissuasion nucléaire européenne, voire allemande ?    en bas du forum     ... Je trouve qu'on fait ici de la pollution en tous ordres

Si bien que ici ou ailleurs, on trouve de Tout .. Partout ... C'est cela l'ordre la rigueur et la discipline ???   Je ne suis pas modo .. mais je regrette que de si bonnes réflexions se perdent partout ! 

Les uns les autres, vous écrivez fort bien .... MAIS  !   @Alexis @Patrick @herciv @christophe 38 @Skw @elannion @kalligator  @Rufus Shinra  vous n'avez pas l'impression de faire complètement de la POLLUTION NUCLEAIRE à GRANDE ECHELLE ?   alors que le contenu de vos messages montrent tous qu'il faut de la rigueur pour appréhender cette affaire Nucléaire en Europe, en Allemagne et au global Europe ... vous vous contredisez complètement en mélangeant NUKE  avec l'Europe de la Défense "Classique"  ( ici ),    en alimentant le présent fil au lieu de celui qui a été créé pour cela par Alexis !

Voir et écrire en :  Dissuasion nucléaire   >> Dissuasion nucléaire européenne, voire allemande ?

Votre manque de rigueur m'empêcherait de vous confier le Bouton rouge !!!!!!!!!!!!!

Edited by Bechar06
  • Haha 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Bechar06 a dit :

Votre manque de rigueur m'empêcherait de vous confier le Bouton rouge !!!!!!!!!!!!!

Je proteste ! Ma rigueur est très connue face à un bouton rouge :

Révélation

J20rg0W.gif

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Bechar06 a dit :

Les uns les autres, vous écrivez fort bien .... MAIS  !   @Alexis @Patrick @herciv @christophe 38 @Skw @elannion @kalligator  @Rufus Shinra  vous n'avez pas l'impression de faire complètement de la POLLUTION NUCLEAIRE à GRANDE ECHELLE ?   alors que le contenu de vos messagers montrent tous qu'il faut de la rigueur pour appréhender cette affaire Nucléaire en Europe, en Allemagne et au global Europe ... vous vous contredisez complètement en mélangeant NUKE  avec l'Europe de la Défense "Classique"  ( ici ),    en alimentant le présent fil au lieu de celui qui a été créé pour cela par Alexis !

Voir et écrire en :  Dissuasion nucléaire   >> Dissuasion nucléaire européenne, voire allemande ?

Votre manque de rigueur m'empêcherait de vous confier le Bouton rouge !!!!!!!!!!!!!

Tiens, mais c'est vrai ...

En fait, tous autant qu'on est, on en met tout partout :blush:

Révélation

awRnTTP0QrwMPnlic9VeeXqDs4A@563x384.jpg

Mais heureusement, on a le bavoir !

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Frencho a dit :

beau discours du mouton noir ... j'attends les réactions de nos "partenaires" qui vont en diluer le sens .... et Merkel va devoir encore ramasser la vaisselle cassée 

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère qu'il ne s'imagine pas un seul instant qu'il va convaincre qui que ce soit que "je vend ma technologie à l'Amérique et mes infrastructures à la Chine" n'est pas une martingale gagnante.

  • Sad 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Frencho a dit :

Discours du Président Emmanuel Macron sur la stratégie de défense et de dissuasion devant les stagiaires de la 27ème promotion de l'école de guerre.

Morceaux choisis:

Citation

Sa sécurité et celle de l’Europe supposent que les rapports internationaux restent régis par le droit, un droit accepté et respecté par tous.

A ce titre, nous attendons des grands partenaires de l’Europe qu’ils œuvrent à préserver et renforcer le droit international, et non à l’affaiblir. La transparence, la confiance, la réciprocité sont la base de la sécurité collective.

 

Citation

Elle est le pendant d’une relation transatlantique rééquilibrée, d’une alliance dans laquelle les Européens sont des partenaires crédibles, efficaces. Les Européens doivent pouvoir ensemble se protéger. Ils doivent pouvoir décider et agir seuls lorsque cela est nécessaire. Ils doivent le faire en n’oubliant jamais ce que l’Histoire leur a appris : la démocratie et le droit sans la force ne tiennent pas longtemps ! Ils doivent enfin utiliser de manière courante les mécanismes assurant leur solidarité.

 

Citation

L’objectif principal - j’y suis revenu à plusieurs reprises - de ma démarche à l’égard de la Russie, c’est l’amélioration des conditions de la sécurité collective et de la stabilité de l’Europe. Ce processus s’étalera sur plusieurs années. Il demandera patience et exigence, et il sera conduit avec nos partenaires européens. Mais nous n’avons aucun intérêt à déléguer un tel dialogue ou nous enfermer dans la situation actuelle.

 

Citation

L’objectif principal - j’y suis revenu à plusieurs reprises - de ma démarche à l’égard de la Russie, c’est l’amélioration des conditions de la sécurité collective et de la stabilité de l’Europe. Ce processus s’étalera sur plusieurs années. Il demandera patience et exigence, et il sera conduit avec nos partenaires européens. Mais nous n’avons aucun intérêt à déléguer un tel dialogue ou nous enfermer dans la situation actuelle.

 

Citation

(ii)    L’enclenchement à la Conférence du Désarmement de la négociation d’un traité d’interdiction de la production de matières fissiles pour les armes, ainsi que la préservation et l’universalisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires. Nous y sommes engagés.

 

Citation

La liberté d’action européenne passe par cette souveraineté économique et numérique.

 

Citation

Dans cet esprit, je souhaite que se développe un dialogue stratégique avec nos partenaires européens qui y sont prêts sur le rôle de la dissuasion nucléaire française dans notre sécurité collective.

Les partenaires européens qui souhaitent s’engager sur cette voie pourront être associés aux exercices des forces françaises de dissuasion.

 

Citation

Je ne peux ainsi donner à la France comme objectif moral le désarmement des démocraties face à des puissances voire des dictatures qui, elles, conserveraient ou développeraient leurs armes nucléaires.

Un désarmement nucléaire unilatéral équivaudrait pour un Etat doté comme le nôtre à s’exposer et à exposer ses partenaires à la violence et au chantage, ou à s’en remettre à d’autres pour assurer sa sécurité.

 

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,645
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries