samson

Europe de la Défense ?

Recommended Posts

Le 15/01/2021 à 09:40, Scarabé a dit :

Nos liens avec l'otan ont été renforcés avec l'Afghanistan ou nous avons vite compris nos manques. Et sans l'OTAN pas d' Harmattan pas de Serval .

Nos liens avec l'OTAN renforcés par la Guerre d'Afghanistan? Il serait plus juste de dire que les Européens ont été obligé d'aller s'enliser aux côtés des Américains, sous couvert de la solidarité atlantique, par crainte de perdre la promesse de protection des USA. Autrement dit, il se comporte comme des vassaux sans les garantis des vrais vassaux, les Etats libres associés.

Chacun pourra constater qu'en dépit de la participation des Européens à l'occupation de l'Irak et l'Afghanistan, les Américains n'ont pas cessé de les menacer de quitter l'OTAN, menace plus visible sous l'Administration Trump. L'OTAN sert à organiser le soutien européen aux OPEX des USA contre de fragile promesse de protection. Les USA qui ont le regard tourné vers l'Asie et de plus en plus de problèmes intérieurs.

Concernant les opérations Harmattan et Serval, il faut plutôt parler de soutien américain pour la première et russo-américain pour la seconde. Le soutien européen était faible même en faisant abstraction du manque de volonté politique. Donc, si l'on part du principe qu'Harmattan et Serval contribuait à l'intérêt général de l 'UE (si...), il faut constater que les Européens auraient été incapables d'engager des OPEX nécessaires sans soutien extra-européen. Est-ce la preuve de l'utilité de "l'OTAN"/des puissances étrangères ou la marque d'une faiblesse à corriger pour l'avenir? Si d'autres Harmattan ou Serval devaient être engagés à l'avenir, pourraient-on compter sur les soutiens américains et russes? Il faut donc choisir. Soit devenir des Etats libres associés pour obtenir la protection du suzerain, soit se doter de moyens communautaires crédibles.

Evidemment, l'existence de troupes européennes aptes à suppléer "l'OTAN"/les USA en cas de besoin ne signifient aucunement que  les Français obtiendront les renforts espérés en cas d'OPEX. Il faut aussi la volonté politique. Souvenons-nous de la tiédeur de la Présidence Hollande par rapport à l'intervention au Mali et des pressions exercées par l'Union africaine pour les vaincre. Ce n'est qu'après le succès de la contre-offensive qu'Hollande est devenu un chaud partisan de l'intervention au Mali, surtout parce que c'était le seul pays où il était perçu comme un grand chef d'Etat...

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/01/2021 à 17:51, g4lly a dit :

Parce que encore très récemment les conflit intra-européen on ressurgi ... le pire fut le conflit Yougoslave ou l'Allemagne à jouer contre la France ... sur les pires relents du nazisme.

Et qui est venu remettre de l'ordre dans le bordel ... Uncle Sam ...

C'est bien le problème. Parce que les Européens n'avaient pas de défense autonome, ils n'ont pas été capables d'intervenir en Yougoslavie. Tu penses que cela a contribué au prestige de l'Europe dans le monde ou de l'UE auprès des Européens?

Si l'Europe n'a pas été capable de régler le problème yougoslave seule, c'est la conséquence de son absence de défense autonome en grande partie induite par les Américains et un défaut de l'Europe. Faut-il donc maintenir le défaut pour que les Américains doivent revenir la prochaine fois afin que l'image de l'Europe et de l'UE soit encore plus écornée. Ou bien faut-il corriger le défaut au cas où les Américains choissiraient de rester chez eux?

Il n'est pas question de faire la guerre aux Américains ou de rejetter toute relation  mais de faire preuve de prévoyance, de responsabilité. Mais comme tu le soulignes, ce ne serait possible sans résoudre les dissensions entre Européens et certains dénis de réalité sur les USA et la protection américaine. Donc, peut-on développer une défense européenne autonome dans le cadre d'un "Zollverein européen" dont  les institutions communes sont anti-démocratiques, désireuses de déconstruire les Etats fédérés dont elles ne peuvent prendre la relève et source d'antagonismes nouveaux par le biais de sa politique ultralibérale?

Pas de défense européenne autonome sans réforme politique de l'UE. Pas de réforme politique de l'UE sans esprit de corp entre les Européens. Pas d'esprit de corps entre Européens sans une Europe dotée d'un arsenal anti-dumping et plus axée sur les compétences de soutien et de complément. J'en profite donc pour rappeler que la Conférence sur l'Avenir de l'Europe est toujours en cours et que l'on a toujours pas fini de négocier l'ACCIS.

Il faut continuer à compter sur les USA en raison de l'absence de défense européenne autonome voulues par eux ou bien on essaye de changer de donne? Je préfère une Europe plus autonome et plus proche des BRICS. En tout cas, je ne veux pas d'Europe contrainte de lutter aux côtés des USA contre la Chine/l'Iran/le Vénézuella, etc...

  • Like 1
  • Confused 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton point de vue se défendrait mieux s'il n'y avait autant de réécritures et d'exagérations, quand même. Tentative d'illustration :

Il y a 16 heures, Lame a dit :

Nos liens avec l'OTAN renforcés par la Guerre d'Afghanistan? Il serait plus juste de dire que les Européens ont été obligé d'aller s'enliser aux côtés des Américains, sous couvert de la solidarité atlantique, par crainte de perdre la promesse de protection des USA. Autrement dit, il se comporte comme des vassaux sans les garantis des vrais vassaux, les Etats libres associés.

Ca a toujours fonctionné comme ça, la vassalisation, d'une part. D'autre part, pour l'Afghanistan, les européens ont été également touchés par Al Quaida et ont vu un intérêt à aller tenter de faire revenir le pays à autre chose qu'une marmite à organisation d'attentats. L'article 5 de la charte de l'OTAN a été invoqué, il a été mis en oeuvre.

Il y a 16 heures, Lame a dit :

Chacun pourra constater qu'en dépit de la participation des Européens à l'occupation de l'Irak et l'Afghanistan, les Américains n'ont pas cessé de les menacer de quitter l'OTAN, menace plus visible sous l'Administration Trump. L'OTAN sert à organiser le soutien européen aux OPEX des USA contre de fragile promesse de protection. Les USA qui ont le regard tourné vers l'Asie et de plus en plus de problèmes intérieurs.

C'est confondre les déclarations incendiaires de Trump - qui, avec sa clique, est le seul à avoir véritablement agité la menace de retrait de l'OTAN - avec la position dominante permanente aux USA qui, tout en vitupérant contre la faiblesse militaire des européens, n'a jamais agité l'épouvantail du retrait de l'OTAN et, sous Trump, a bataillé contre ce dernier pour lui interdire l'option du retrait unilatéral.

Il y a 16 heures, Lame a dit :

Concernant les opérations Harmattan et Serval, il faut plutôt parler de soutien américain pour la première et russo-américain pour la seconde. Le soutien européen était faible même en faisant abstraction du manque de volonté politique. Donc, si l'on part du principe qu'Harmattan et Serval contribuait à l'intérêt général de l 'UE (si...), il faut constater que les Européens auraient été incapables d'engager des OPEX nécessaires sans soutien extra-européen. Est-ce la preuve de l'utilité de "l'OTAN"/des puissances étrangères ou la marque d'une faiblesse à corriger pour l'avenir? Si d'autres Harmattan ou Serval devaient être engagés à l'avenir, pourraient-on compter sur les soutiens américains et russes? Il faut donc choisir. Soit devenir des Etats libres associés pour obtenir la protection du suzerain, soit se doter de moyens communautaires crédibles.

Quelle est cette fable du soutien opérationel russe à Hamattan et Serval ? Et pourquoi parler de non-soutien européen à Harmattan comme s'il tenait aux capacités alors qu'il s'agissait avant tout d'un désaccord politique tout à fait réel (les allemands, notamment, étaient absolument opposés à l'opération).
Ca n'empêche pas de déplorer fortement l'absence de capacités européennes totale (renseignement, logisitique, stocks, chaîne de commandement et le reste) mais ce n'est pas le bon exemple pour la déplorer.

Il y a 16 heures, Lame a dit :

Evidemment, l'existence de troupes européennes aptes à suppléer "l'OTAN"/les USA en cas de besoin ne signifient aucunement que  les Français obtiendront les renforts espérés en cas d'OPEX. Il faut aussi la volonté politique. Souvenons-nous de la tiédeur de la Présidence Hollande par rapport à l'intervention au Mali et des pressions exercées par l'Union africaine pour les vaincre. Ce n'est qu'après le succès de la contre-offensive qu'Hollande est devenu un chaud partisan de l'intervention au Mali, surtout parce que c'était le seul pays où il était perçu comme un grand chef d'Etat...

Ou alors Hollande a jugé que le soutien explicite du Mali, de l'UA et de l'ONU était un pré-requis politique absolument nécessaire pour seulement pouvoir espérer le succès de l'opération et a mis une pression maximale pour qu'il ait lieu, ce qui n'est pas du tout la même chose... En outre, présenter Hollande comme suiviste sur cette opération est assez distrayant : déclenchée en urgence alors qu'elle occupait 0% du débat public en France une semaine plus tôt, il faudrait avoir accès aux comptes-rendus des conseils de défense de l'Elysée des semaines précédent l'intervention pour savoir ce qu'Hollande avait en tête (en même encore, pas sûr que ça y soit...). Tu as accès à ça ? Des pièces à l'appui de ces dires ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/01/2021 à 17:41, rogue0 a dit :

Pas de risque à ce qu'ils s'installent définitivement et annexent physiquement leurs "protectorats" en Europe.

Non, c'est plus insidieux. L'anglais est devenu la langue de référence, et dans les pays du nord est en train de remplacer les langues maternelles. Les références culturelles et historiques sont de plus en plus celles des USA plutôt que celles locales. Le fait que toute société européenne est sous la juridiction des autorités américaines a été accepté sans que personne n'y trouve à redire, tout simplement ça va de soit qu'il faille obéir aux réglemetations américaines parce que c'est eux les chefs.

Pourquoi alors faire une annexion officielle ? Elle est déjà effective.

  • Like 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, Kelkin a dit :

[...] Pourquoi alors faire une annexion officielle ? Elle est déjà effective.

tout a fait votre honneur...  Mr.... M le Président

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

 

Pourquoi alors faire une annexion officielle ? Elle est déjà effective.

c'est déjà le cas des anglais Post Brexit non?

ah oui l'accord avec trump ne tiens plus et c'est un Irlandais qui va prendre les rennes... 

Bon allez c'était gratuit je promet de ne plus m'écarter du sujet.

Edited by Connorfra
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, Wallaby said:

Les auteurs affirment que les conséquences géopolitiques de ce changement sont importantes : deux tiers des personnes interrogées ont déclaré qu'il était désormais important que l'Europe s'occupe de sa propre défense, dont 72 % au Portugal, 71 % en Suède, 70 % en France et 69 % en Pologne.

Ils ont aussi déclarer qu'il étaient près à mourir pour Dantzig ... ou c'est juste des mytho?

Parce que c'est le fond de l'histoire ... qui est près à mourir ... et juste qu'à récemment les européens ne se sont pas montré très motivé :chirolp_iei:

Ce genre de "sondage" est sans intérêt s'il ne mesure pas le niveau d'engagement de chacun des sondé ... l'avantage avec les américains c'est qu'ils l'ont démontré leur engagement ... et il le démontre régulièrement.

Parce qu'un ramassis d'objecteurs de conscience ... même 300 millions ... face aux milliards de chinois sur-motivé ça va faire comme azerbaijan-arménie 2.0 :bloblaugh:

  • Like 1
  • Haha 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, g4lly a dit :

Ils ont aussi déclarer qu'il étaient près à mourir pour Dantzig ... ou c'est juste des mytho?

En même temps, le problème peut aussi se voir dans le sens inverse. Quels sont les marques/signes d'engagement fort de pays est-européens vis-à-vis de l'UE ? Parfois, tu as l'impression que certains sont là tant qu'ils sont gagnants. Je peux aisément comprendre pourquoi certaines populations ouest-européennes, vivant pour un nombre non négligeable d'entre elles dans des pays plus contributeurs que bénéficiaires directs du budget européen, ne se sentent pas vraiment concernées par le sort des voisins plus orientaux.

Sans oublier que la plupart des populations ouest-européennes, moi y compris, connaissent finalement très mal cette partie plus orientale du continent. C'est d'ailleurs pour moi une des limitations actuelles du projet européen. Il n'existe pas vraiment de presse paneuropéenne. Autrement dit, difficile d'avoir de l'information suffisante en quantité et qualité sur certaines régions des confins européens, hors des multiples articles pointant les errances orbaniennes. 

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, g4lly a dit :

Ils ont aussi déclarer qu'il étaient près à mourir pour Dantzig ... ou c'est juste des mytho?

Parce que c'est le fond de l'histoire ... qui est près à mourir ... et juste qu'à récemment les européens ne se sont pas montré très motivé :chirolp_iei:

Ce genre de "sondage" est sans intérêt s'il ne mesure pas le niveau d'engagement de chacun des sondé ... l'avantage avec les américains c'est qu'ils l'ont démontré leur engagement ... et il le démontre régulièrement.

Parce qu'un ramassis d'objecteurs de conscience ... même 300 millions ... face aux milliards de chinois sur-motivé ça va faire comme azerbaijan-arménie 2.0 :bloblaugh:

Je te trouve excessif.

Il ne s'agit pas au niveau des prises de conscience de passer directement au stade de mourir pour Dantzig. Dans un premier temps, assimiler le fait que les chinois sont puissants tant que nous sommes leurs clients.

Cette prise de conscience nous rapprocherait plutôt des USA puisque l'Amérique du Nord est l'autre grand client de la Chine et également en déséquilibre défavorable dans la balance des échanges. (nous enrichissons les chinois en nous appauvrissant)

Mais à la différence de l'Amérique du Nord, l'Europe se situe sur la même "île-monde" que la Chine et commence a être très liée par des liaisons terrestres avec les chinois. Cette différence va nous écarter du partage d'intérêts

en conscient collectif avec les Américains.

Nous devons donc, par nous même, prendre des dispositions pour réduire nos dépendances aux produits chinois et organiser, par nous même, notre défense collective...sinon nous nous ferons dévorer individuellement.

Autre prise de conscience, entre la Chine et l'Europe, deux passerelles géographiques :           - la Fédération de Russie, via le Kazakstan

                                                                                                                                                                     - la Turquie, via les républiques d'Asie centrale et l'Iran.

Edited by capmat
  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a oublié un truc :

Il y a 2 heures, LunchTime a dit :

“Le gouvernement du PiS imagine que si nous achetons suffisamment de matériel militaire, payons la base [ET APPELONS CETTE BASE FORT TRUMP] [1] et nous proposons comme représentant américain au sein de l'Union européenne, les États-Unis seront contraints de nous défendre.

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Fort_Trump

C'est intéressant de voir que Sikorski dit maintenant en public ce que nous ne savions jusqu'ici que par des écoutes volées : 

Le 29/09/2014 à 19:18, Wallaby a dit :

http://www.bbc.com/news/world-europe-27973473 (23 juin 2014)

« L'alliance polono-américaine ne vaut rien » ; les Polonais sont des larbins ("murzynskosc") des USA.

Cela n'explique toujours pas ce qu'il fait à être marié à Anne Applebaum. Décidément, l'amour a ses raisons que la raison de connaît point.

Edited by Wallaby
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/01/2021 à 17:20, LunchTime a dit :

"Certains de nos politiciens, qui ne connaissent pas les États-Unis, devraient en tirer des conclusions et réaliser quelle est la place de la Pologne dans la hiérarchie des alliés de la Maison Blanche. Les États-Unis sont un allié stratégique pour la Pologne, mais c'est une relation unilatérale."

"Depuis 20 ans. C'est pareil, car nous avons une autre équipe de perdants qui pensent qu'en politique internationale cela fonctionne de telle manière que plus nous en voulons, plus notre allié clé se sent réciproque ...”

“Le gouvernement du PiS poursuit une politique similaire à celle du gouvernement SLD (post-communistes), qui a envoyé une brigade en Irak gratuitement et a rendu Kiejkuty disponible, pour lequel il a pris des dollars dans des cartons. Et maintenant, la Pologne doit payer une compensation aux terroristes pour avoir été interrogés en Pologne.”

“Les gouvernements polonais successifs s'y sont efforcés et nous avons fait des progrès chaque décennie. Mais le PiS oublie que toute la logistique militaire de l'OTAN et des États-Unis passe par l'Allemagne. Et que sans la coopération allemande, les Américains ne pourront pas défendre la Pologne. De plus, le conflit avec la Chine est dix fois plus important pour les États-Unis que pour la Pologne. Si cette rivalité devient incontrôlable, alors toute la force sera jetée là-bas, pas ici. Et c'est pourquoi il est insensé et naïf de s'engager aussi sans équivoque envers une seule superpuissance ayant toutes sortes d'intérêts.”

“Le gouvernement du PiS imagine que si nous achetons suffisamment de matériel militaire, payons la base et nous proposons comme représentant américain au sein de l'Union européenne, les États-Unis seront contraints de nous défendre. Je suis sceptique. Je crois que le fait que les Américains - en cas de besoin - nous défendent ou non, sera le résultat d'un calcul de leurs intérêts, à la fois stratégiques et internes, sur lequel nous avons peu d'influence.

Parce que ces intérêts dépendront de ce qui se passera d'autre dans le monde - par exemple, s'il y aura paix ou guerre dans le Pacifique. Si un conflit éclate là-bas, la Pologne dans une rangée des pays de la deuxième ligue chutera beaucoup plus bas. L’Europe cessera de compter. Les légions iront en Asie.

La question est de savoir comment se comporter en cela: assumer le rôle d'un Premier ministre américain, ou d'un allié sérieux, qui a ses propres intérêts.”

Oui, c'est un malheur pour l'Europe qu'un de ses pays majeurs, rien qu'au plan militaire, soit gouverné sur base d'un tel aveuglement.

Car la farce est d'autant plus cruelle que la Pologne est l'un des rares pays où Trump est plébiscité...alors qu'il était l'un des présidents américains les moins hostiles à Moscou depuis la chute de l'URSS. Est-ce juste une spécificité de Trump ou est-ce également une trait de son courant politique? Pour exemple, Marion Maréchal Lepen verse plutôt dans la russophilie: Est-elle mal vue par les néo-trumpiens?

Alors, oui, Joe Biden va sans doute conforté les Polonais mais il y aura un os: Il a promis d'être moins conciliant avec les dictatures que son prédécesseur et la Pologne est mise sur la sellette à cause de dérives autoritaires de son Gouvernement. Comment concilier les deux? En ne s'impliquant pas trop dans les affaires européennes par exemple... Ou en se dédisant, ce qui est plus probable.

Autre os: Combien de russophile parmi les partisans de Joe Biden? La question mérite d'être posé parce:

1° Les excès de Trump ont poussé certains républicains dans les bras de Biden mais cela ne veut pas dire qu'ils ont viré leur cuti.

Et ce, avant même, que certains activistes nous amène à penser que le futur des USA évoqué dans Barb Wire n'est plus aussi fantaisiste qu'on le pensait.

2° Si le conflit avec la Chine est la priorité de Biden, alors peut-il rester en froid avec Moscou? Si la politique de containment de la Chine porte essentiellement sur l'économie, alors Biden va certainement vouloir s'opposer à l'établissement d'une route de la soie par voie terrestre, donc pas le biais de la Russie.

Le fait qu'il n'y a qu'il n'y a pas de consensus européen sur l'opposition à l'établissement d'une nouvelle route de la soie entre la Chine et l'Europe. (Oui c'est un euphémisme)

Et même le leadership américain ne pourrait pas garantir une opposition unanime et automatique des Européens à ce projet. (Un peu comme Alf qui doit réfléchir quand on lui demande s'il préfère sauver sa vie ou son argent).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/01/2021 à 19:28, Wallaby a dit :

C'est intéressant de voir que Sikorski dit maintenant en public ce que nous ne savions jusqu'ici que par des écoutes volées : 

Oui. Il n'utilise toutefois pas exactement le même langage… d'ailleurs ça vaut mieux :happy:

On dira ce qu'on voudra, le fond est tout à fait juste, mais la forme n'était pas bonne. Tout homme politique doit intégrer le risque que ses conversations même privées soient divulguées, surtout à notre époque, et le langage ordurier n'a pas du être agréable à beaucoup de Polonais.

Même si à Moscou on s'en est clairement donné à cœur joie pour lui répondre !

Le ministre polonais des affaires étrangères, Radoslaw Sikorski, a prouvé son "réalisme politique" en comparant les relations de son pays avec les États-Unis à des relations sexuelles orales peu gratifiantes, a commenté le ministère russe des affaires étrangères

 

Une autre chose intéressante sur cette conversation "à cœur ouvert et sans frein" de Sikorski, une chose qui n'avait guère été commentée à l'époque

- Vous savez que l'alliance polono-américaine est sans valeur. Elle est même nuisible, car elle crée un faux sentiment de sécurité pour la Pologne", déclare M. Sikorski.

Jacek Rostowski, avec qui il s'entretient, demande pourquoi.

- C'est de la pure connerie. Nous allons entrer en conflit avec l'Allemagne, avec la Russie, et nous allons penser que tout est bien parce que nous avons fait une pipe aux Américains. Des pigeons. Des pigeons complets", dit Sikorski.

Je trouve intéressant que lorsque le fond de la pensée apparaît, il ne s'agisse pas seulement de la Russie…

Edited by Alexis
  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Alexis a dit :

Une autre chose intéressante sur cette conversation "à cœur ouvert et sans frein" de Sikorski, une chose qui n'avait guère été commentée à l'époque

- Vous savez que l'alliance polono-américaine est sans valeur. Elle est même nuisible, car elle crée un faux sentiment de sécurité pour la Pologne", déclare M. Sikorski.

Jacek Rostowski, avec qui il s'entretient, demande pourquoi.

- C'est de la pure connerie. Nous allons entrer en conflit avec l'Allemagne, avec la Russie, et nous allons penser que tout est bien parce que nous avons fait une pipe aux Américains. Des pigeons. Des pigeons complets", dit Sikorski.

Je trouve intéressant que lorsque le fond de la pensée apparaît, il ne s'agisse pas seulement de la Russie…

L'idée d'entrer en conflit avec l'Allemagne est tout de même de nature à ruiner l'ensemble du propos... Qu'est-ce qui peut bien lui faire penser ça, au juste ? Mystère complet vu de moi... Ou alors... il écoute du Wagner et a produit un effet singulier ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Alexis a dit :

- C'est de la pure connerie. Nous allons entrer en conflit avec l'Allemagne, avec la Russie, et nous allons penser que tout est bien parce que nous avons fait une pipe aux Américains. Des pigeons. Des pigeons complets", dit Sikorski.

Je trouve intéressant que lorsque le fond de la pensée apparaît, il ne s'agisse pas seulement de la Russie…

Je vois assez mal l'Allemagne se mettre dans une posture belliqueuse vis-à-vis de la Pologne dans les décennies à venir. Il est du devoir des états-majors et stratèges d'envisager toute éventualité. Mais celle-ci apparaît très peu probable à moyen terme.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau(x) papier(s) @Alexis, thanks.

Assez convainquant.

Il y a 3 heures, Alexis a dit :

A mon sens, il sera nécessaire d'avancer à quatre si l'objectif est de progresser vers la vision mise en avant par Macron : Moscou, Varsovie, Berlin et Paris

Maintenant : comment ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, LunchTime a dit :

....

Ce n'est un secret pour personne qu'au cours des dernières années, un seul commandant a remporté la simulation et, après un conflit avec le ministre Macierewicz, s'est retiré dans la réserve.

https://menway.interia.pl/militaria/news-zima-20-czy-manewry-obnazyly-slabosc-polski,nId,5017281,nPack,4

On peut savoir qui est ce commandant, et surtout comment il a gagné ce wargame/Kriegsspiel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
31 minutes ago, LunchTime said:

Mirosław Różański. C'était il y a 5 ans. Les deux côtés du conflit avaient un réel potentiel de cette période (malheureusement, les Russes sont plus forts maintenant)
et l'aide de l'OTAN n'a été établie qu'après quelques jours.

La défense était organisée sur la ligne de la Vistule et la Pologne orientale était autorisée à occuper l'ennemi. Tout le potentiel militaire précieux s'est accumulé dans la partie ouest du pays, ce qui a permis d'organiser une contre-offensive efficace contre les Russes avec les propres forces, grâce à l'étirement excessif de leurs lignes de communication. Ce n'est qu'alors que l'aide de l'Allemagne et des États-Unis est arrivée.

Donc globalement, le gouvernement actuel a une mentalité "mourir sur la frontière" tandis que Różański avait eu la possibilité de disposer ses forces comme il l'entendait et a décider de garder le gros de ses forces en arrière.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/01/2021 à 16:05, mehari a dit :

Donc globalement, le gouvernement actuel a une mentalité "mourir sur la frontière" tandis que Różański avait eu la possibilité de disposer ses forces comme il l'entendait et a décider de garder le gros de ses forces en arrière.

En 2017, le gouvernement a décidé de transférer certains des Léopards «vers l'est», ce qui a affaibli la 11e division de cavalerie blindée.

Les quatre bataillons blindés de la 11e division étaient équipés de chars Leopard 2. Deux - dans la 10e brigade de cavalerie blindée Leopard 2A4 introduit après l'adhésion de la Pologne à l'OTAN et modernisé au standard Leopard 2PL, et deux autres - dans la 34e brigade avec Leopard 2A5.

Les deux brigades étaient fortement impliquées dans la coopération internationale. Les deux unités ont eu des missions de garde dans les forces de réaction immédiate de l'OTAN et de nombreux exercices avec les troupes américaines et britanniques.

La 34e Brigade était également fortement impliquée dans la coopération avec l'Allemagne. Sur la base d'un accord conclu en 2015, l'un des bataillons de chars Leopard 2 devait être subordonné opérationnellement à la 41e brigade de grenadiers panzer de la Bundeswehr, tandis que l'un des bataillons de grenadiers blindés allemands devait être inclus dans la brigade polonaise. La partie allemande était également fortement présente lors des exercices de la 11e division fin 2016.

En fait, ces formations polonaises, allemandes et américaines étaient le « iron fist » de l'OTAN destiné à regagner l'est de la Pologne et les États baltes. Et les politiciens ont détruit tout le système pour plaire à leurs électeurs dans l'est du pays.

https://www.defence24.pl/leopardy-na-wschod-efekt-krotkiej-koldry-opinia

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,072
    Total Topics
    1,375,050
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries