Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Europe de la Défense ?


Recommended Posts

  • 4 weeks later...

Fil recalé en page 3 !  Plus grand monde n'y croit !   Personne n'a accordé la moindre importance aux projets de Macron pour sa PRUE  ( vous ne savez pas ce que cela veut dire ! bien fait pour vous ! )

Je rattrape le coup avec ce que raconte sa ministre de la Défense, dont chacun reconnait tout de même une gestion + dynamique que ce que l'on connu il y a plus de 10 ans.. et bien dans la lignée de JYLD il y a de 5 à 10 ans

Alors ?

https://www.forcesoperations.com/les-six-priorites-de-la-pfue-2022-en-matiere-de-defense/

Je me contente d'un simple résumé   des 6 priorités après qq. bonnes intentions ou directions, en indexant les points saillants pour critiques ou commentaires  ici,   ou VOTE ?  Oui / Non

"« Il est temps que l’Europe s’assume. Elle est en effet depuis trop longtemps une puissance qui s’ignore »"  Direction D-1 

"« Nous voulons d’une Europe qui agit pour elle-même et qui ne subit pas les appétits et les priorités des autres. Nous voulons d’une Europe capable de parler d’une seule voix, de porter ses valeurs, de défendre ses intérêts partout où ils se trouvent dans le monde. Nous voulons, enfin, d’une Europe capable de protéger ses citoyens »"                     Direction D-2

"volonté d’ accélération de l’ « agenda de souveraineté »"                                                                                     Direction D-3

"Une souveraineté ... comme « la liberté de décider, la liberté de choisir, la liberté d’agir ». Une souveraineté qui ne s’arrête pas aux frontières de l’Europe"         Direction D-4

« Tout le monde s’accorde à dire que c’est le moment de fixer un niveau d’ambition élevé »                               Direction D-5    

"L’action de la France reposera sur six grandes priorités ... toutes feront partie intégrante de la boussole stratégique"  pour « mieux protéger les Européens »...La France amorcera le mouvement"

La liberté de décider « s’acquiert avec la capacité à disposer, en amont des crises, d’une appréciation commune de la menace »               Priorité P-1

avec notamment un « Premier livre blanc de la défense européenne », le document entend fournir un cap pour les 10 prochaines années...« un véritable plan d’action concret »  sous-contrôle d' "un état des lieux annuel"

Promouvoir les opérations conjointes, qu’elles soient conventionnelles ou hybrides. L’enjeu ? « Rendre l’Union européenne plus réactive »  Priorité P2

capacité de réaction rapide ... mobiliser « jusqu’à 5000 hommes » à l’horizon 2025. « Il ne s’agit pas d’une énième tentative de créer une force permanente sur le papier »

le développement d’une culture stratégique, sur l’amélioration des processus décisionnels et,                                                                           Priorité P-3

finalement, sur « ce qui manque aux Européens pour agir dans le monde réel, par exemple dans le domaine des capacités de transport aérien ».

Ex. Piloté par la France, le projet « Strategic Air Transport for Outsized Cargo » (SATOC

l’Europe doit apprendre à défendre ses intérêts communs dans les espaces contestés, que sont les mers, le cyber et l’espace                    Priorité P-4

Ex.  l’élaboration d’une stratégie spatiale européenne de défense d’ici 2023.  Pour agir ensemble, « il nous faut aussi des outils et des équipements communs ».                                                                                  

Faut-il le rappeler, les armées européennes disposent de 17 types de chars de combat, de 29 types de frégates de premier et second rangs et de 20 types différents d’avions de combat.

C’est tout l’intérêt des dispositifs PADR, EDIDP et PESCO... BITD européenne ... « Souveraineté et naïveté font rarement bon ménage »

la cinquième priorité se concentre sur le soutien à l’innovation, « clef de la puissance industrielle ».                                                                    Priorité P-5

« Nous avons besoin d’une industrie européenne forte pour donner à l’Europe les capacités militaires dont elle a besoin »    Un « Innovation Defense Hub » sera dans ce sens créé au sein de l’AED

l’approfondissement des partenariats existants. Une volonté valable pour le premier d’entre-eux, le partenariat transatlantique,                     Priorité P-5

21 pays étant à la fois états-membres de l’UE et de l’OTAN. Ce partenariat « ne peut que bénéficier d’une Europe plus forte »

il ne s’agira en aucun cas de dupliquer les missions et capacités de l’OTAN. « Nous sommes aussi convaincus que les deux organisations sont complémentaires et que la coopération entre elles est un élément fondamental pour faire face aux menaces ». La construction en parallèle de la boussole stratégique et du prochain concept stratégique de l’OTAN « constitue une opportunité unique de renforcer cette complémentarité »

 

Voilou !  Avis ? Votes ???

D-1, D-2, D-3 , D-4, D-5

P-1, P-2, P-3, P-4, P-5, P-6

 

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Bechar06 a dit :

Ex. Piloté par la France, le projet « Strategic Air Transport for Outsized Cargo » (SATOC

Ça toque, en effet, à cette porte depuis longtemps, mais il n'y a personne pour y répondre. Ça tient du TOC !

 

Bon, alors mes commentaires lapidaires. Tout d'abord, je trouve dommage d'utiliser tous ces acronymes anglais. Je rappelle que l'anglais n'a plus re raison, depuis le Brexit, d'être une langue officielle de l'Union Européenne, et donc encore moins une langue de travail. Je propose des sigles en latin, c'est toujours classe.

  • D1 : non, l'Europe n'est pas une puissance qui s'ignore ; l'Europe n'est pas une puissance tout court.
  • D2 : ahahahahah, l'Europe est ultra-divisée et c'est ça qui convient très bien à l'Amérique, mais aussi la Turquie, la Chine, et la Russie, qui chacune de leur côté entretiennent cette division.
  • D3 : qu'est-ce que ça veut dire ?
  • D4 : ahahahahah, Washington ne laissera jamais ça passer, cf. D2
  • D5 : comme niveau d'ambition élevée je propose de veiller à faire en sorte que la présidence de l'UE par la France dure six mois, s'il y arrive ce sera déjà bien
  • P1 : pourquoi pas, un peu de paperasse en plus, ça peut marcher.
  • P2 : tentative ou pas, ça restera quand même sur le papier
  • P3 : bon courage pour "développer une culture stratégique" chez des gens qui ont délocalisé ça au Pentagone.
  • P4 : faut voir si la tambouille marche mieux que toutes les tentatives précédentes. Je suis assez pessimiste, même s'il y a eu un début pas trop mauvais pour le moment.
  • P5 : concrètement, ça veut dire quoi ? surtout quand certains tentent de priver la BITD européenne de financement sous prétexte que c'est pas "durable"...
  • P6 : bel effort d'hybridation d'une chèvre et d'un chou, mais c'est pas ces précautions oratoires qui vont changer ce que les autres entendent.

 

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Bechar06 a dit :

Fil recalé en page 3 !  Plus grand monde n'y croit ! 

C'est surtout que ça évite 5 pages de variations anti-allemandes à chaque fois.

Et on va attendre le nouveau gouvernement allemand aussi...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je remarque que depuis la mise en place du nouveau gouvernement allemand et  les préparatifs et mise en œuvre de la Présidence française PFUE du conseil des ministres européens:

Plus aucune référence à un un quelconque programme de défense européen ( exit RPAS, MAWS, SCAF, MGCS ... )  !

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Bechar06 a dit :

Je remarque que depuis la mise en place du nouveau gouvernement allemand et  les préparatifs et mise en œuvre de la Présidence française PFUE du conseil des ministres européens: Plus aucune référence à un un quelconque programme de défense européen ( exit RPAS, MAWS, SCAF, MGCS ... )  !

Avant l'élection présidentielle en France, je ne suis pas sûr qu'il faille s'attendre à de grandes avancées et grandes implications sur quoi que ce soit. On ne peut pas dire que la présidence française - France en trio avec la Suède et la République Tchèque - tombe au moment optimal. La présidence allemande, en trio avec le Portugal et la Slovénie, ne tombait d'ailleurs pas mieux. A croire qu'on le fait exprès.

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 05/01/2022 à 09:08, Skw a dit :

Avant l'élection présidentielle en France, je ne suis pas sûr qu'il faille s'attendre à de grandes avancées et grandes implications sur quoi que ce soit.

Perso. je pense que la France ne va pas pousser à quoi que ce soit de ces programmes de Coop Franco-Allemande pendant les 6 mois qui viennent (  RPAS, MAWS, SCAF, MGCS ... ) 

La priorité de la PRUE pour Macron va être d'attaquer les questions de principe "par le haut"  souveraineté ... et "relance, puissance et appartenance"  déclinées en divers domaines

Les allemands, comme les européens, peuvent connaître un sursaut !   C'est "expérimentalement" cela l'Europe .. Mais pas dans les détails : ça viendra après ces 6 mois

Au delà du 01/07/2022, comme en mi-2017 : il faudra repasser par la réelle volonté par rapport aux programmes de défense en coopération !  selon les résultats obtenus les 6 mois avant 

Et là il faudra TRANCHER

( https://www.vie-publique.fr/parole-dexpert/283049-presidence-francaise-du-conseil-de-lunion-europeenne-enjeux-et-debats ) 

Link to comment
Share on other sites

A propos de l'UKRAINE, et des enjeux Américano - Russes, et jeu fermé à 2 blocs... En l'absence des Européens ( "bien fait pour leur gueule" c'est moi qui le dit, c'est dit plus diplomatiquement dans le débat ):

https://www.arte.tv/fr/videos/103958-093-A/28-minutes/  le 28 minutes du Lundi 10/01/2022, sur "La sécurité en Europe", à partir de 13 minutes / 45 secondes, jusqu' à  34:45

Débat intense entre: 

Jean Radvanyi  géographe spécialiste de la Russie et du monde post-soviétique,   

Nicolas Tenzer   philosophe politique et essayiste français, enseignant universitaire ( Sc. Po, ENA, Normale Sup. ), et haut fonctionnaire

Nicole Gnesotto  vice-présidente de l'Institut Jacques Delors, qui appartient également à la Commission du Livre Blanc sur la défense et la sécurité nationale

L'OTAN alliance défensive ? Seulement ?   Retour depuis 22 ans d'une "Sphère d'influence" de la Russie dans l'espace ex-soviétique ?  Nombreux conflits dans cet espace depuis 22 ans ! 

Retour vers une  Finlandisation ( Alors que la Finlande,  à la neutralité "exemplaire", dont la première ministre, si charmante, voudrait sortir, pour adhérer à l'Otan !? ) pour l'Ukraine d'abord et pour les autres pays ex-empire soviétique, depuis devenus Otan ou au moins UE... autrement dit "avalés par l'Otan" !   A tord !!

Avec remise dans le contexte actuel des propositions du PR Macron, qui ont bien été négligées par les autres européens ! (  Maintenant : "bien fait pour leur gueule" !  puis je résumer  ) 

Edited by Bechar06
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/01/2022 à 16:04, collectionneur a dit :

C'est a ce demander si il faut espérer le malheur des ukrainiens pour que les européens se montrent enfin sérieux voyant que le parapluie américain est une illusion :unsure:

Bah, que crois-tu qu'il se passera si l'Ukraine est envahi ?
Pays gangréné par la corruption, instable et qui apparait difficilement "assimilable" à terme au sein de l'Union Européenne.

Du coté Européen à part des gesticulations habituelles, rien ou pas grand chose, l'Allemagne a le cul entre deux chaises et les autres pas mieux.
Sauf si notre Pdt nous fait un excès de zèle vu qu'il préside depuis et on connait tous sa vision et ses discours, utilisera t-il cette '"opportunité" ?
Surtout si les Us ne se mouillent pas plus que ça après avoir bien "poussé" mais il n'est pas exclu qu'ils nous refilent le bébé après l'avoir ébouillanté !

Un consensus de la détermination des 27 et la même démonstration de « force » que Poutine en coordination avec tous les pays Européen mobilisant troupes et matériels ça aurait de la gueule et pourraient éventuellement faire réfléchir à un tel scénario doublé de sanctions économiques dures (gaz, pétrole...) mais là, les intérêts divergent !

l'Otan toujours l'Otan, rien que l'Otan et sans les US que vaut l'Otan et qui s'impliquera vraiment malgré les accords de défenses mutuels si un des concernés était visé hors Ukraine?
Pologne et pays Baltes en tête qui auront œuvré pour faire capoter toute idée de Défense Européenne peuvent s'inquiéter si les Us ne rentrent pas dans le jeu à fond  !

Là, vu les négociations "exclusives" entre USA et Russie sur le sujet, on sera mis une fois de plus devant le "fait accompli"!
En espérant que l'Ukraine garde ses frontières actuelles et que la tension retombe mais ça semble bien mal engagé.

Edited by MIC_A
Link to comment
Share on other sites

Perso voici ce que je vois. 
L'europe est entrain de péricliter démographiquement (non l'immigration n'est pas une solution, il faudrait encore augmenter le nb d'entrées quand on sait les remous que ca provoquera) et économiquement (relativement avec le reste du monde la croissance europe est très faible et donc son importance éco est mécaniquement réduite). 
L'Allemagne s'en sort mais souvent au depend des autres, les PB se sont raccrochés aux allemands et l'Europe de l'Est est en phase de rattrapage sans parler de hinterland. 

Résultat les américains vont évidemment lâcher l'Europe, c'est une question de temps et j'ai surtout l'impression que les européens agitent des problèmes plutôt que de resoudres pour garder les américains dedans, les russes dehors et potentiellement les allemands en dessous (ca risque de moyennement nous plaire si les allemands se redressent vraiment là dessus, en sont ils capable et surtout en ont ils envie ?). 

J'aurais tendance à croire que les USA vont lâcher l'Ukraine, la question c'est dans quelle proportion. 
L'Ukraine n'entrera jamais dans l'OTAN, elle n'entrera probablement jamais dans l'UE tant que la situation sécuritaire ne le permet pas. Elle est en réalité déjà livrée à elle meme. 
La question, c'est de savoir si on en fait un état neutre, un état clairement dans la sphère russe, un état faillie que ni l'ouest ni l'est ne voudra prendre car bourbier. 
On invite la Russie à envahir l'Ukraine en espérant que l'expérience afghane se répète ou inversement (personne n'y croit). 

Au final, il est probable que le statu quo soit le but recherché par les USA, ca permet de ne pas assumer les conséquences qui seront perçues comme un Kaboul 2 (en moins d'un an, ca ferait très mal). 
Inversement les russes ont toutes intérêt à presser maintenant, l'hiver, gaz... 

L'europe est absente car elle s'est mise sur le coté toute seule, les USA sont le véritable donneur d'ordre et surtout l'Allemagne veut à la fois récupérer la main d'oeuvre bon marché ukrainienne et le gaz russe, aucune orientation claire ne peut sortir. 
La France n'a pas voulu aller contre Moscou mais ne veut pas passer pour un traitre et donc refuse de mettre la pression sur Kiev pour appliquer Minsk 2. 
L'Ukraine reste engagée dans une guerre civile non résolue mais la grande majorité de la population (est comme ouest) veut garder l'intégrité du pays... 

La bonne nouvelle c'est qu'on est revenue à une diplomatie d'équilibre des forces et non des institutions des mondialisations (surtout tenues par les USA, aujourd'hui la Chine prend le lead là dessus aussi) . 
Ca a créé des incompréhensions monstres entre occident et Russie, ca aurait pu donner une guerre par accident.  



 

  • Like 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

@Bechar06

Citation

Les allemands, comme les européens, peuvent connaître un sursaut !   C'est "expérimentalement" cela l'Europe .. 

Je ne crois pas qu'un tel sursaut soit pensable cette année.

Un peu plus tard ? A voir, mais alors dans un seul scénario

Citation

838_000-9mn7vx.webp

Et encore, peut-être même pas dans ce cas.

Ne pas oublier que la France n'est pas le "plan B" en termes de sécurité du point de vue allemand. C'est au mieux le plan Z !

Le plan A c'est l'Amérique, le plan B c'est redemander très fort à l'Amérique, le plan C c'est supplier à genoux, le plan D... :mellow: Telle est la réalité du regard de la grande majorité des pays européens sur l'option d'une défense autonome des Européens par eux-mêmes.

On a le droit de ne pas aimer cette réalité. Personnellement, je ne l'aime pas. Mais il faut la regarder en face.

 

  • Like 2
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Alexis a dit :

@Bechar06

Je ne crois pas qu'un tel sursaut soit pensable cette année.

Un peu plus tard ? A voir, mais alors dans un seul scénario

Et encore, peut-être même pas dans ce cas.

Ne pas oublier que la France n'est pas le "plan B" en termes de sécurité du point de vue allemand. C'est au mieux le plan Z !

Le plan A c'est l'Amérique, le plan B c'est redemander très fort à l'Amérique, le plan C c'est supplier à genoux, le plan D... :mellow: Telle est la réalité du regard de la grande majorité des pays européens sur l'option d'une défense autonome des Européens par eux-mêmes.

On a le droit de ne pas aimer cette réalité. Personnellement, je ne l'aime pas. Mais il faut la regarder en face.

 

Je pense que demander tres fort a la russie soit le plan S juste derriere demander a la chine.  
les allemands se voient plus gros qu’ils ne le sont et voient l’europe plus petites qu’elle ne l’est. 

Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...