Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Aidez les débutants qui s'intéressent au matériel militaire SVP


cvs
 Share

Recommended Posts

Bon comme vous avez remarqué, je suis plus calé en matière de filles qu'en matos. Ceci dit, je lis chaque sujet sur le matos, mais manquant cruellement de connaissances techiques [21], j'ai du mal à apporter ma pierre à l'édifice ou comprendre certains topics, ce qui est dommage quand on est passioné par le domaine militaire. Donc je voulais savoir s'il est possible de faire des articles expliquant le fonctionnement général du matériel dans un langage simple. par exemple comment fonctionne en général un fusil, un char etc. Quels sont les éléments à prendre en compte si on veut comparer.

Link to comment
Share on other sites

Comment fonctionne un fusil. Pour simplifier: A:Le fut, carcasse ou le corps en général: C'est le support des éléments qui suivent. Il supporte aussi les organes de visée, un lance grenade ( M203 par ex.) et tout les accéssoires (désignateur laser, poignée, alidades de visée et cétéra) Il permet la liaison des différents élèments entre eux, la queue de détente jusqu'à la ou aux gachettes du boitier mécanisme via la tringle de liaison pour le Famas par exemple. ( ne pas confondre la détente comme beaucoup le font avec la gachette) On appuie sur la détente ou queue de détente pour agir sur la gachette. B:Le canon: Rayé, 4 à 6 rayure, trois pour les version les plus récentes du famas les modèles A en avaient 6 à partir du B (on en est à D) en ont 3. Les rayure vont imprimer au projectil sont mouvement de rotation pour une meilleure stabilité sur sa trajectoire. Ce sont les gaz de combustion de la poudre des cartouches qui en détendant vont dans le volume confiné du canon pousser le projectil. De la rapidité de combustion va dépendre la poussée du projectile. Il existe des poudres qui brule plus ou moins vite. Ce sont ces mêmes gaz qui vont faire se muer les partie mobiles et definir se qu'on appel le systême moteur: - Par emprunt de gaz via un event percé dans le canon qui va pousser un piston relié au pièces mobiles. ( type Sig, Galil, FAL et AK 47...) - Par action direct de la veine gaseuse sur la culasse. Les pieces mobiles vont être poussées directement par les gaz via l'étui. ( Famas, SA 80...) ( en passant on dit etui pour une cartouche jusqu'au calibre 14.5. au dela c'est la douille pour les obus) Le canon sera équipé à son bout par un manchon cache flamme qui va amoindrir le dégagement des flamme générée par la combustion de la poudre, un compensateur de recul dont le nom explique sa fonction ou un frein de bouche qui aura pour but d'absorber une partie du recul trop puisant, de 30 à 40 pourcent selon les armes. ( le PGM 12.7 par ex.) C:La crosse: Pliable fixe ou rétractable. Certaine contienne le nécéssaire de nétoyage et, ou un amortisseur de recule et les piece mobile dans les fusil Bull-pup ( Famas ou SA 80) D:Les parties mobiles: Masse additionnelle, et culasse. voir LAI, ( levier amplificateur d'innertie) La masse additionnelle est en général le suport de la culasse dont le mouvement se fera par translation (Famas, FSA) ou rotation (AK 47, SiG, Galil....) La culasse supporte, le percuteur et l'extracteur. L'éjecteur lui peu être monté sur celle-ci ou directement sur le corps du fusil, tout dépend du modèle. (Dans le cas de la mitrailleuse calibre 50 ou 12.7, cest la cartouches suivante qui fait office d'éjecteur) E:Le mécanisme de détente et selecteur. Il permet de libèrer le marteau qui frappera le percuteur. L'action de la queue de détente va agir sur la gachette qui maintient le marteau en retrait cela directement ou via la tringle de liaison (tout dépend de la distance entre les différents éléments. Dans d'autre arme c'est un câblage d'acier. En tir automatique Phase 1: Le marteau va frapper le percuteur qui à sontour va frapper l'amorce de la cartouche. Le cul de l'étui est maintenu contre la cuvette de tire (point de jonction de l'etui avecla culasse. Le canal du percuteur est en son centre percution centrale( dans certaine arme, des 22 long rifle notamment la percution est dite "annulaire", elle n'est pas centrée, souvent le percuteur est une excroissance de la culasse ou monté à demeure, il n'est pas mobile.) Inflammation de la charge de poudre. Génération de gaz qui en premier lieu pousser le projectile dans le canon. Phase 2: Poussée des gaz sur la culasse ou le piston. Debut de recul des pièces mobiles Phase 3: Extraction de l'etui de la chambre du canon. Phase 4: Ejection de l'étui. La culasse contre laquelle l'étui est maintenu par l'extracteur du coté ou il va être ejecté recule et recule. Une fois l'étui totalement sorti de la chambre, l'éjecteur va pousser celui-ci du coté de la fenêtre d'éjection. En générale l'éjecteur est une piece montée du coté inverse au sens d'ejection, pour simplifier, cette pièce va faire levier quand l'étui reculant, entrainé par les pièces mobiles va venir, par le bord periférique autour de l'amorce taper sur celui-ci. Le bord gauche va être poussé alors que le bord droit est accroché par l'extracteur. ( j'espère que mais explications sont claires) Dans le cas du Famas l'extracteur est monté sur la culasse avec l'ensemble de la tête amovible, système spécifique aux possibilités de changements de coté d'éjection. Phase 5: Réarmement du marteau. Phase 6: Retour des pieces mobiles vers l'avant tirer par le ressort récupérateur. Phase 7: introduction d'une nouvelle cartouche dans la chambre. Au passage une piece de la culasse (bec d'introduction si je me rapelle) Pousse la cartouche par le cul de cartouche via la rampe d'introduction. Le cul de cartouche se place ensuite dans la cuvette de tir au moment du vérrouillage de la culasse et enfin percution, la course du marteau n'étant pas entravé celui-ci vient automatiquement refrapper le percuteur en fait il est poussé lors du recul et raccompagne les pieces quand elles repartent vers l'avant. La gachette étant toujours effacées puisque le doit appuie toujours sur la queue de détente. 1..2..3....10 cartouches se suivent. Le relachement de la détente arrète d'agir sur la gachette qui maintien de nouveau le marteau l'empêchant ainsi d'agir sur le percuteur. Les phase de percution, extraction, ejection et introduction sont les mêmes en mode auto, semi auto ou rafale de trois. C'est un système de gachettes qui va permettre de selectionner le mode de tir. Coup par coup? Il faut relacher la détente pour pour que la gachette puisse de nouveau être actionnée. en auto, le selecteur active un systéme qui tant que le doit agis sur la détente la gachette reste inactive. En Rafale de trois c'est un système de cran sur un disque, ou carrément trois gachettes qui s'activent à la suite pour aligner trois coup avant d'être neutralisé par le limitateur. Et la comme en coup par coup, il faut relacher la détente, pour retirer une rafale de trois coup. Grosso modo les systèmes sont pour beaucoup similaires pour les mitrailleuses légère, 5.56 ou 7.62. Si je peux remettre la main sur mes anciens cours d'APC je ferais des posts avec les croquis de phases de tir. Dans l'ANf1 il y a aussi un LAI et le mouvement des pieces se fait par translation comme le Famas. Le sytème moteur est quasiment pareil dans son mode fonctionnement. Voili voilou, j'espère que mes explications ont été assez claires et compréhensibles CVS, sorry pous les fautes mais j'ai la glue de me relire et ça doit pas être Jojo.

Link to comment
Share on other sites

Comment fonctionne un fusil.

Pour simplifier:

A:Le fut, carcasse ou le corps en général:

C'est le support des éléments qui suivent. Il supporte aussi les organes de visée, un lance grenade ( M203 par ex.) et tout les accéssoires (désignateur laser, poignée, alidades de visée et cétéra)

Il permet la liaison des différents élèments entre eux, la queue de détente jusqu'à la ou aux gachettes du boitier mécanisme via la tringle de liaison pour le Famas par exemple.

( ne pas confondre la détente comme beaucoup le font avec la gachette) On appuie sur la détente ou queue de détente pour agir sur la gachette.

B:Le canon: Rayé, 4 à 6 rayure, trois pour les version les plus récentes du famas les modèles A en avaient 6 à partir du B (on en est à D) en ont 3. Les rayure vont imprimer au projectil sont mouvement de rotation pour une meilleure stabilité sur sa trajectoire. Ce sont les gaz de combustion de la poudre des cartouches qui en détendant vont dans le volume confiné du canon pousser le projectil. De la rapidité de combustion va dépendre la poussée du projectile. Il existe des poudres qui brule plus ou moins vite.

Ce sont ces mêmes gaz qui vont faire se muer les partie mobiles et definir se qu'on appel le systême moteur:

- Par emprunt de gaz via un event percé dans le canon qui va pousser un piston relié au pièces mobiles. ( type Sig, Galil, FAL et AK 47...)

- Par action direct de la veine gaseuse sur la culasse. Les pieces mobiles vont être poussées directement par les gaz via l'étui. ( Famas, SA 80...)

( en passant on dit etui pour une cartouche jusqu'au calibre 14.5. au dela c'est la douille pour les obus)

Le canon sera équipé à son bout par un manchon cache flamme qui va amoindrir le dégagement des flamme générée par la combustion de la poudre, un compensateur de recul dont le nom explique sa fonction ou un frein de bouche qui aura pour but d'absorber une partie du recul trop puisant, de 30 à 40 pourcent selon les armes. ( le PGM 12.7 par ex.)

C:La crosse: Pliable fixe ou rétractable. Certaine contienne le nécéssaire de nétoyage et, ou un amortisseur de recule et les piece mobile dans les fusil Bull-pup ( Famas ou SA 80)

D:Les parties mobiles: Masse additionnelle, et culasse. voir LAI, ( levier amplificateur d'innertie)

La masse additionnelle est en général le suport de la culasse dont le mouvement se fera par translation (Famas, FSA) ou rotation (AK 47, SiG, Galil....)

La culasse supporte, le percuteur et l'extracteur. L'éjecteur lui peu être monté sur celle-ci ou directement sur le corps du fusil, tout dépend du modèle. (Dans le cas de la mitrailleuse calibre 50 ou 12.7, cest la cartouches suivante qui fait office d'éjecteur)

E:Le mécanisme de détente et selecteur. Il permet de libèrer le marteau qui frappera le percuteur. L'action de la queue de détente va agir sur la gachette qui maintient le marteau en retrait cela directement ou via la tringle de liaison (tout dépend de la distance entre les différents éléments. Dans d'autre arme c'est un câblage d'acier.

En tir automatique

Phase 1: Le marteau va frapper le percuteur qui à sontour va frapper l'amorce de la cartouche. Le cul de l'étui est maintenu contre la cuvette de tire (point de jonction de l'etui avecla culasse. Le canal du percuteur est en son centre percution centrale( dans certaine arme, des 22 long rifle notamment la percution est dite "annulaire", elle n'est pas centrée, souvent le percuteur est une excroissance de la culasse ou monté à demeure, il n'est pas mobile.)

Inflammation de la charge de poudre. Génération de gaz qui en premier lieu pousser le projectile dans le canon.

Phase 2: Poussée des gaz sur la culasse ou le piston. Debut de recul des pièces mobiles

Phase 3: Extraction de l'etui de la chambre du canon.

Phase 4: Ejection de l'étui. La culasse contre laquelle l'étui est maintenu par l'extracteur du coté ou il va être ejecté recule et recule. Une fois l'étui totalement sorti de la chambre, l'éjecteur va pousser celui-ci du coté de la fenêtre d'éjection. En générale l'éjecteur est une piece montée du coté inverse au sens d'ejection, pour simplifier, cette pièce va faire levier quand l'étui reculant, entrainé par les pièces mobiles va venir, par le bord periférique autour de l'amorce taper sur celui-ci. Le bord gauche va être poussé alors que le bord droit est accroché par l'extracteur.

( j'espère que mais explications sont claires) Dans le cas du Famas l'extracteur est monté sur la culasse avec l'ensemble de la tête amovible, système spécifique aux possibilités de changements de coté d'éjection.

Phase 5: Réarmement du marteau.

Phase 6: Retour des pieces mobiles vers l'avant tirer par le ressort récupérateur.

Phase 7: introduction d'une nouvelle cartouche dans la chambre. Au passage une piece de la culasse (bec d'introduction si je me rapelle) Pousse la cartouche par le cul de cartoule via la rampe d'introduction. Le cul de cartouche se place ensuite dans la cuvette de tir. Vérrouillage de la culasse et percution.

1..2..3....10 cartouches se suivent.

Le relachement de la détente arrète d'agir sur la gachette qui maintien de nouveau le marteau l'empêchant ainsi d'agir sur le percuteur.

Les phase de percution, extraction, ejection et introduction sont les mêmes en mode auto, semi auto ou rafale de trois. C'est un système de gachette qui vont permettre de selmectionner le mode de tir.

Coup par coup? Il faut relacher la détente pour pour que la gachette puisse de nouveau être actionnée.

en auto, le selecteur active un systéme qui tant que le doit agis sur la détente la gachette reste inactive.

En Rafale de trois c'est un système à cran, ou carrément trois gachettes qui s'active à la suite pour aligner trois coup avant d'être neutralisé par le limitateur. Et la comme en coup par coup, il faut relacher la détente, pour retirer une rafale de trois coup.

Grosso modo les systèmes sont pour beaucoup similaires pour les mitrailleuses légère, 5.56 ou 7.62. Si je peux remettre la main sur mes anciens cours d'APC je ferais des posts avec les croquis de phases de tir. Dans l'ANf1 il y a aussi un LAI et le mouvement des pieces se fait par translation comme le Famas. Le sytème moteur est quasiment pareil dans son mode fonctionnement.

Voili voilou, j'espère que mes explications ont été assez claires et compréhensibles CVS, sorry pous les fautes mais j'ai la glue de me relire et ça doit pas être Jojo.

putain kobalt tu devrai etre instructeur en armement
Link to comment
Share on other sites

2ème RIMa, c'est mon ancien régiment quand j'étais d'active et toi au fait tu es où?

1 er regiment etranger de genie mais en MCD a kourou mais il y des mecs du 2 en tournante ici en ce moment il me semble tiens je conais un mec qui a ait ses 5 ans et qui etait dans le golfe aec le 2 je crois tu y etais toi aussi?
Link to comment
Share on other sites

http://armesfrancaises.free.fr/PA%20MAC%2050-dessin%20coupe-WEB.jpg

Voilà pour les pistolets en image (modèle MAC 50)

http://armesfrancaises.free.fr/Rev%20Mle%201892-VD-dessin-WEB2.jpg

http://armesfrancaises.free.fr/Rev%20Mle%201892-GP%20m%E9canismes-WEB.jpg

Révolver (Pas du neuf modèle 1892 mais cela reste assez similaire)

Explication très claire Kobalt [27] (Ca se voit que c'est pas moi qui l'ai faite [10] )

Trop fort, Berkut, avec les dessins, on comprend beaucoup mieux. [27] [13]
Link to comment
Share on other sites

Comment fonctionne un fusil.

[...]

1..2..3....10 cartouches se suivent.

Et tous ça a 1000 coups/sec (enfin pour le famas) [57] [EDIT] oulalala la grosse connerie!! il evident que c'est par minutes...

En tout cas merci kobalt! Je me poser la question depuis que j'avais 5 ans (c'etait la1ere fois qu'un canon d'AK se retrouvé casiment plaqué sur mon visage... [30] )

Link to comment
Share on other sites

2ème RIMa, c'est mon ancien régiment quand j'étais d'active et toi au fait tu es où?

T'est du mans?

Ceci dit, je lis chaque sujet sur le matos, mais manquant cruellement de connaissances techiques , j'ai du mal à apporter ma pierre à l'édifice ou comprendre certains topics, ce qui est dommage quand on est passioné par le domaine militaire.

Donc je voulais savoir s'il est possible de faire des articles expliquant le fonctionnement général du matériel dans un langage simple.

Je me lance dans un petit projet pour air-defense en plus de mes articles qui sera une explication en flash sur les combats aérien d'aujourd'hui et de demain les systémes d'arme utiliser, leur fonctionement en simplifier, les avantages inconvéniant,...

Sur le déroulement des guerres de d'aujourd'hui et de demain les "tactiques", ...

Ce n'est encore qu'un projet un peut vague donc si vous pouriez m'orienter sur ce que je doit metre?!

@+

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Brenus a écrit:

c'est vrai que c'est hors sujet , mais le sujet est est d'une extreme importance , si ce n'est pas une ancre, que peut bien etre cette "chose" ,à l entrée de la caserne du 2 EME RIMA ?

En fait d'après les explications qu'on m'a donné, c'est la représentation du foc avant du voilier sur l'insigne régimentaire. Fallait le deviner.
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,811
    Total Members
    1,550
    Most Online
    GOUPIL
    Newest Member
    GOUPIL
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...