Sign in to follow this  
Jan-Rémy

Le blindage le plus efficace ?

Recommended Posts

Le chobam a l'air efficace, mais il doit en avoir d'autre comme celui du leclerc ou du léopard 2. Mais, c'est quand même assez difficile à dire puisque tout est classifié et les chiffres qui circulent ne se ressemble pas tout et aussi, les épaisseurs ne sont pas toutes les même sur les chars. Par contre pour le blindage reactif, le konkrat 5 russe a l'air assez bien, mais encore une fois on ne connait pas beaucoup ceux des occidentaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu parles d'un blindage de véhicule ?

Il existe actuellement deux familles de blindage, l'un est passif, l'autre réactif.

Parlons des blindages passifs...

Aujourd'hui il existe pas "un" blindage homogène efficace contre les menaces rencontrées sur un théâtre d'opération, mais divers solutions consistant en une superposition jointe ou non de différentes matières. On rencontre le plus souvent un acier au nickel chrome, le plus apte ( à moindre coût ! ) à résister à un tir directe sans se fissurer, voir un acier enrichi au manganèse. Le blindage est soit intrinsèque à la structure du char ( partie prenante ), soit rajouté. Je cite par exemple les caisses en alu…(MLRS, Bradley et autres AMX 10 RC ). Actuellement la tendance des caisses est plutôt aux plaques soudées à chaud voir à l’ancienne, mécano soudés. Le but recherché est d’obtenir l’étanchéité la plus parfaire de l’ensemble.

Cela n’empêche pas de rencontrer sur certaines de ces caisses des éléments rapportés pour améliorer la protection ( boites, plaques, jupes, grilles…). La tourelle est aussi parfois un assemblage de plaques ou une seule pièce coulé. Le blindage d’un engin de type MBT représente environ 45% de la masse totale roulante.

La je parle du « vulgus » de base.

Plus un blindage en acier est épais et plus il a de chance de supporter un impact directe. Une règle de base dit qu’un blindage d’une épaisseur X, lorsqu’il est placé sous un angle de 60° possède le même coefficient de protection qu’une plaque d’épaisseur double. Cela dit, tu imagines bien la limite de cette « logique », la limite de poids du véhicule.

L’obus perforant est une des munitions couramment utilisé. Il utilise une combinaison masse/vitesse pouvant percer, parfois aisément un blindage.

Dès l’apparition à grande échelle des engins utilisant l’effet Monroe ( la charge creuse et son fameux dard ), il s’est avéré clair que l’unique parade disponible alors était l’ajout d’un écran additionnel pour annihiler partiellement l’effet du dard . Donc de simple plaques d’un acier balistique ( dureté maxi ) on commencé à pousser sur la silhouette des chars. Dès lors l’idée de combiner deux charges creuse dans une même munition est arrivé, il s’agit de la charge en tandem. Le résultat permettant ainsi lors de l’impact à percer la plaque additionnel de blindage ( le premier écran ) par la première charge et de laisser ainsi la deuxième charge creuse de percer le blindage primaire du char. Tout un tas de matières ont vu le jour sur les chars pour essayer d’améliorer la protection face à ces charges creuses, la céramique, la silice, le chobam, les blindages de type sandwich ( avec même parfois un vide d’air , voir de l’eau ! ), les recherches en la matière perdurent.

La charge creuse en tandem est une menace, mais reste une menace de proximité. Le blindage doit résister à différents types d’autres munitions. La munition utilisant l’énergie chimique , de type HESH. L’énergie cinétique de cette munition est beaucoup plus grande que celle des munitions utilisant la charge creuse. L’HESH consiste en une charge de plastique contenue dans une enveloppe de métal mince. A l’impact, celle-ci s’écrase et une fusée fait détonner l’explosif. Résultat, l’effet de souffle unidirectionnel ébranle et disloque le blindage . On parle alors de morcellement du blindage. Une parade consiste là aussi à placer un écran de protection additionnel entre l’impact et le blindage primaire du char.

Si je résumais les types de munitions « conventionnelles » dont doit faire face un blindage, je citerai ( dans le désordre ! ) ;

- l’HESH,

- l’APDS( noyau perforant en carbure de tungstène ),

- l’HEAT ( la chage creuse )

- l’APCR( obus à jupe pour âme conique de canon ).

J’ai pas tout énuméré, il en reste un max…

Il existe ensuite les blindages de type réactifs ( la bande à ARENA et autres...), mais là il a bien quelqu'un qui va poursuivre ?

Berkut, t'es ou ?[08]

Cela dit la tendance actuelle est à l'avantage du "canon face à la cuirasse"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu parles d'un blindage de véhicule ?

Il existe actuellement deux familles de blindage, l'un est passif, l'autre réactif.

Parlons des blindages passifs...

Aujourd'hui il existe pas "un" blindage homogène efficace contre les menaces rencontrées sur un théâtre d'opération, mais divers solutions consistant en une superposition jointe ou non de différentes matières. On rencontre le plus souvent un acier au nickel chrome, le plus apte ( à moindre coût ! ) à résister à un tir directe sans se fissurer, voir un acier enrichi au manganèse. Le blindage est soit intrinsèque à la structure du char ( partie prenante ), soit rajouté. Je cite par exemple les caisses en alu…(MLRS, Bradley et autres AMX 10 RC ). Actuellement la tendance des caisses est plutôt aux plaques soudées à chaud voir à l’ancienne, mécano soudés. Le but recherché est d’obtenir l’étanchéité la plus parfaire de l’ensemble.

Cela n’empêche pas de rencontrer sur certaines de ces caisses des éléments rapportés pour améliorer la protection ( boites, plaques, jupes, grilles…). La tourelle est aussi parfois un assemblage de plaques ou une seule pièce coulé. Le blindage d’un engin de type MBT représente environ 45% de la masse totale roulante.

La je parle du « vulgus » de base.

Plus un blindage en acier est épais et plus il a de chance de supporter un impact directe. Une règle de base dit qu’un blindage d’une épaisseur X, lorsqu’il est placé sous un angle de 60° possède le même coefficient de protection qu’une plaque d’épaisseur double. Cela dit, tu imagines bien la limite de cette « logique », la limite de poids du véhicule.

L’obus perforant est une des munitions couramment utilisé. Il utilise une combinaison masse/vitesse pouvant percer, parfois aisément un blindage.

Dès l’apparition à grande échelle des engins utilisant l’effet Monroe ( la charge creuse et son fameux dard ), il s’est avéré clair que l’unique parade disponible alors était l’ajout d’un écran additionnel pour annihiler partiellement l’effet du dard . Donc de simple plaques d’un acier balistique ( dureté maxi ) on commencé à pousser sur la silhouette des chars. Dès lors l’idée de combiner deux charges creuse dans une même munition est arrivé, il s’agit de la charge en tandem. Le résultat permettant ainsi lors de l’impact à percer la plaque additionnel de blindage ( le premier écran ) par la première charge et de laisser ainsi la deuxième charge creuse de percer le blindage primaire du char. Tout un tas de matières ont vu le jour sur les chars pour essayer d’améliorer la protection face à ces charges creuses, la céramique, la silice, le chobam, les blindages de type sandwich ( avec même parfois un vide d’air , voir de l’eau ! ), les recherches en la matière perdurent.

La charge creuse en tandem est une menace, mais reste une menace de proximité. Le blindage doit résister à différents types d’autres munitions. La munition utilisant l’énergie chimique , de type HESH. L’énergie cinétique de cette munition est beaucoup plus grande que celle des munitions utilisant la charge creuse. L’HESH consiste en une charge de plastique contenue dans une enveloppe de métal mince. A l’impact, celle-ci s’écrase et une fusée fait détonner l’explosif. Résultat, l’effet de souffle unidirectionnel ébranle et disloque le blindage . On parle alors de morcellement du blindage. Une parade consiste là aussi à placer un écran de protection additionnel entre l’impact et le blindage primaire du char.

Si je résumais les types de munitions « conventionnelles » dont doit faire face un blindage, je citerai ( dans le désordre ! ) ;

- l’HESH,

- l’APDS( noyau perforant en carbure de tungstène ),

- l’HEAT ( la chage creuse )

- l’APCR( obus à jupe pour âme conique de canon ).

J’ai pas tout énuméré, il en reste un max…

Il existe ensuite les blindages de type réactifs ( la bande à ARENA et autres...), mais là il a bien quelqu'un qui va poursuivre ?

Berkut, t'es ou ?[08]

Cela dit la tendance actuelle est à l'avantage du "canon face à la cuirasse"...

Super intéressant.

C'ést toujours le jeu du chat et de la souris, si j'ai bien compris.

Nouveaux blindages, nouvelles armes, nouveaux blindages.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 1 m de blindage separées en 3 couches multidensitées du Balck Eagle :D. Un metre quand meme c'est abusé la surenchere

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le blindage réactif consiste à projeté une plaque de métal lors de l'impact d'une charge creuse qui à pour effet de casser le dart. Les plus récent blindages utilise des métaux de type soit du titane (2 fois plus dure que l'acier) , de l'uranium (densité élevée et ne fond pas lors d'un pénétration d'un obus à l'ua) ou des matériaux exotique de type céramique ou fibre qui sont additionné aux plaques RHA. Actuellement les blindages mises aux point des stuctures qui sont à angles différentes, je m'explique que la structures internes sont dans un sens alors que la couches suivantes pointe dans un autre. l'effet et le méme qu'un réactif. Tout ces sytémes peuvent étres utilisées contres les fléches pérforantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 1 m de blindage separées en 3 couches multidensitées du Balck Eagle :D. Un metre quand meme c'est abusé la surenchere

c ets pas sur la totalité de l enginsinon bonjour la masse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un blindage de char atteind 1000+ RHA mais dans la réalité c'est moindre car se sont des couches de multiple matériaux qui donnent se résultat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le blindage réactif consiste à projeté une plaque de métal lors de l'impact d'une charge creuse qui à pour effet de casser le dart.

Les plus récent blindages utilise des métaux de type soit du titane (2 fois plus dure que l'acier) , de l'uranium (densité élevée et ne fond pas lors d'un pénétration d'un obus à l'ua) ou des matériaux exotique de type céramique ou fibre qui sont additionné aux plaques RHA.

Actuellement les blindages mises aux point des stuctures qui sont à angles différentes, je m'explique que la structures internes sont dans un sens alors que la couches suivantes pointe dans un autre. l'effet et le méme qu'un réactif.

Tout ces sytémes peuvent étres utilisées contres les fléches pérforantes.

Le titane est utilsé par des sous-marins russes. Visiblement, il a une structure qui permet, dans les grandes profondeurs, de resister à la pression car ce matériaux dispose d'un certaine souplesse. Est-ce qu'il est utilisé pour les mêmes propriétés dans le blindage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'épaisseur du blindage: on parle d'équivalent RHA, pas d'une épaisseur réelle d'un mètre de blindage...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait pour le BE il s'agit de tout l'arc avant de tourelle sur 180° . [28] Le titane a de très bonnes propriétés de résistance aux pression mais aussi aux températures, il est léger et résistant, en clair c'est un excellent métal mais pas vrament courant... Le chobbam a comme défaut de ne pas pouvoir être travaillé en formes arrondies d'où l'aspect de l'Abrams et du Challenger II biens anguleux. Concernant les sytèmes de protection il y en a de deux sortes, ceux qui brouillent et ceux qui interceptent, les brouilleurs vont affecter les missiles guidés et les envoyer paître, plus loin quand aux intercepteurs ils agissent en détruisant le vecteur hostile, pour le moment ils ne sont capables d'arrêter que des engins transoniques au max mais des prototypes sont déjà élaborés pour permettre l'interception des vecteurs supersoniques. Le principe de l'intercepteur est simple, un radar va repérer un vecteur entrant, dès que ce dernier est à distance d'interception il va émettre une décharge d'éclats ou autre projetcile pour intercepter le vecteur et soit le détruire, soit perturber sa trajectoire de manière à lui faire perdre la majorité de sa puissance de pénétration. Pour le moment côté brouilleurs il existe le Chtora et côtés intercepteurs en service toujours, les Drozd 1 et 2 et Arena les israéliens devraient d'ici quelques temps déployer leurs Trophy et ou Iron Fist et faire bénéficier les américains qui étudient la question quand à l'emploi de tels systèmes sur leurs blindés légers et jeeps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

en fait quelle est la difference entre l'Active Protection System (IAAPS) des us et celui des russes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Soviétiques utilisaient eux du Pyrex, du verre.

ça a quelle résistance ? Parce que bon, les soviétiques c'était au niveau de la silouette que ça jouait (tourelle tu T72 entre autres) non ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le chobbam, c'est bien un sandwich de plusieurs constituant, ou c'est un matériaux de type céramique?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le chobbam, c'est bien un sandwich de plusieurs constituant, ou c'est un matériaux de type céramique?

Sandwish a base ceramique, version nid d'abeille, et d'uranium appauvri - les anglais sont resté au tungstene je crois - ,  dont les trou sont plein - matrice metallique - ... c'est pour ca que ce n'est pas usiné apres coup et que les blindage se presente sous form de plaque.

Y a un article détaillé sur wiki http://en.wikipedia.org/wiki/Chobham_armour

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci.

mais des plaques ne pourraient-elles pas être fabriquée dès le début dans une forme plus intéressante?

Share this post


Link to post
Share on other sites

mais des plaques ne pourraient-elles pas être fabriquée dès le début dans une forme plus intéressante?

Le probleme vient des "plaquette" de céramique précontraintes ... je suis pas sur que la production en forme complexe coute pas les yeux de la tête...

Share this post


Link to post
Share on other sites

UA  :O :O :O ça doit faire pas mal de contaminés :| =|

Aucun probléme de radiation juste de toxicité lors d'impact.

L'UA est utilisé car c'est un métal dense en fait le plus dense actuellement utilisable, une balle de la taille d'un pamplemousse pése dans les plus de 20kg.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça a quelle résistance ? Parce que bon, les soviétiques c'était au niveau de la silouette que ça jouait (tourelle tu T72 entre autres) non ? 

Résistance à la chaleur pour les munitions de type HEAT.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB


A ground-breaking armour system and a fleet of new armoured vehicles that will provide better protection to troops in Afghanistan were unveiled at the Defence Vehicle Dynamics (DVD) event yesterday, Wednesday 24 June 2009.

The revolutionary, textile-based TARIAN vehicle armour system will give lightweight protection against rocket-propelled grenades, in place of the current bar armour that is fitted to vehicles such as Mastiff and Ridgback.

More than 20 sets of TARIAN armour have been ordered and are already being used on operations in Afghanistan, with half of them fitted to the Heavy Equipment Transporters.

The new system, developed with Dorset-based AmSafe in Bridport, will mean weight saved on armour can be applied elsewhere on the vehicle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,501
    Total Members
    1,550
    Most Online
    tomduri
    Newest Member
    tomduri
    Joined
  • Forum Statistics

    20,878
    Total Topics
    1,311,975
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries