Sign in to follow this  
SPARTAN

France: "super" croissance économique encore possible ?

Recommended Posts

Dans l'état actuel de la France une croissance de plus de 4% est elle encore possible (en prenant les mesures adaptées bien sur)? Dans quelles conditions cela est il envisageable (exoneration de charges, tva etc...)? Et quel candidat serait le plus a meme de donner l'impulsion pour cette croissance ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l'état actuel de la France une croissance de plus de 4% est elle encore possible (en prenant les mesures adaptées bien sur)?

Dans quelles conditions cela est il envisageable (exoneration de charges, tva etc...)?

Et quel candidat serait le plus a meme de donner l'impulsion pour cette croissance ?

peut etre en nous debarrassant de la dette,en autorisant le travail les jours feries et week end, en supprimant les 35h...

Quand au candidat a meme de changer cela, et bien je crois qu il n existeras jamais...Trop de gens sont assis sur un fauteuil en velours bien confortable dans ce pays et n ont pas envie que cela change.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais en tenant en compte ces elements, la France a t-elle a votre avis le potentiel de devenir une "tres grande puissance" derriere les EU? A mon avis vu les capacitées de notre industrie tres diversifiée, nos ingenieurs etc...on en as les capacités mais encore faut il en avoir une volontée forte! Et surtout arreter les dépenses multiples et pas toujours utiles?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais en tenant en compte ces elements, la France a t-elle a votre avis le potentiel de devenir une "tres grande puissance" derriere les EU?

A mon avis vu les capacitées de notre industrie tres diversifiée, nos ingenieurs etc...on en as les capacités mais encore faut il en avoir une volontée forte!

Et surtout arreter les dépenses multiples et pas toujours utiles?

Le truc c'est que la croissance du PIB ne fait pas tout loin de la. Ensuite la France a vocation et les moyen d'être une puissance respectable mais faut pas rever on sera a terme derriere la chine ou l'inde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok derriere la chine et l'inde, vu leur démographie mais en "richesse" par habitant on pourrait s'en sortir tres bien et puis notre territoire est plus petit...le Japon s'en sors bien malgre qu'il soit moins peuple que les USA (l'allemagne aussi d'ailleur)... Passer derriere les chinois et indiens n'est pas derangeant si on conserve nos capacités globales intactes et si on est capable de tout "fabriquer" ...par contre en valeur globale vu la population de ces pays c'est sur qu'on passera derriere ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok derriere la chine et l'inde, vu leur démographie mais en "richesse" par habitant on pourrait s'en sortir tres bien et puis notre territoire est plus petit...

En fait je trouve qu'on donne un peu trop d'importance au PIB. Un pays c'est plus complexe, faut voir le niveau et la qualité de vie général, la repartition des richesses ou encore la qualité général du travail et des services etc...

De ce coté on reste quand même une grande puissance moderne.

Après je pense qu'on pourra pas eviter un rassemblement au niveau européen d'une manière ou d'une autre si on veut garder un poid de tres grande puissance. Car il y a beaucoup de gaspillage et je suis pas sur qu'une position de puissance "moyenne" soit facile a tenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personne,3% serait un tres bon chiffre mais faut pas rever.Si on fesait 2,5% regulierement ça serait bien. Je suis plutot d'accord sur le fait que le PIB n'est pas tout mais il faut se mefier, un declin relatif peu entreiner un declin tout court.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une croissance de 3 % serait déja pas mal mais un petit peu plus encore mieux, avec un tel niveau de croissance (sur plusieur années) en combien de temps pourrait ratrapper notre retard "relatif" par rapport à des pays comme l'allemagne et les USA (en terme de puissance globale, industrialisation, recherche etc...)?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une croissance moyenne aux alentours de 2,5% c'est une bonne chose. Mais avec une inflation maitrisé inférieure au 2%. Car si tu as une forte croissance associée a une forte inflation ca n'a pas trop d'utilitée. Enfin bref c'est complexe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui effectivement si je me rappelle des cours d'économie du bahut, mais l'inflation est bien maitrisée un grosse croissance ferait rentrer beaucoup d'argent dans les caisses de l'état...mais comme tu dit c'est complexe et pas si simple que çà!!![28]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on veut améliorer notre armée je pense qu'il faut miser sur l'optimisation de nos force en faisant diminuer le gaspillage d'argent et promouvoir au maximum les programmes européens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pris sur http://www.lejourou.info/?page_id=5 :

pour le PIB, 1,8 % de croissance en volume, 1,5 % d’inflation, soit une croissance annuelle de 3,3% correspondant à peu près à la capacité de croissance sur longue période de l’économie française

oui, d'ailleurs, les partis politiques pour élaborer leur programme et justifier leurs coûts ne tablent pas sur des croissances mirobolantes non plus. Du moins à l'UMP, le référentiel c'est 2.25.

Tout supplément ira à la dette.

Le PS, qui sont souvent d'éternels optimistes pour justifier le prix exhorbitant de leur programme, doit miser sur un peu plus (je ne connais pas le chiffre exact).

En revanche, ce qui me semble juste c'est qu'en Fr la potentialité de notre croissance est assez grande, du moins satisfaisante. Quand je parle de gâchis et de frustration devant nos capacités ce n'est pas pour le fond sonore.

Si on était pieds au plancher depuis ne serait-ce que 15ans, oh my God.

Mais bon.

En tout cas la SUPER CROISSANCE à l'asiatique, il ne faut pas rêver mon cher Spartan. Des croissances à 2 chiffres on n'en verra plus.

Mais vu notre avance faire un peu plus de 3% serait très satisfaisant.

En revanche, ce qu'il faut saisir c'est qu'on ne fera pas sauter notre dette ou améliorer notre croissance en, au choix, tapant uniquement sur les fonctionnaires, ou en misant tout sur la croissance.

Il faudra moins de fonctionnaires et plus de croissance mais le PS qui dit "on mise tout sur la croissance " en nationalisant EDF, en faisant sauter la réforme Fillon des retraites, en promettant des postes de fonctionnaire etc c'est du violon.

Pareillement, les discours visant uniquement à réduire le nombre de fonctionnaires. Il faut répartir les fonds économisés dans l'investissement ou le soutien stratégique de l'économie par exemple. Pour ma part, l'Etat-stratège d'un candidat plutôt que l'Etat-Assistance me convient parfaitement. C'est un équilibre subtil à trouver comme un résident au Panthéon de ce forum l'avait montré [30]

Les solutions et perspectives sont nombreuses. On les connaît tous, on les répète à chaque élection, crises etc

Mais il y en a qui sont moins médiatisées et qui intéressent peu.

->Je place les idées de Stratege dans cette catégorie. Vu la part que constitue notre industrie de défense, les perspectives seraient alléchantes.

->Autre point, Levy et Jouyet dans leur rapport ( Le rapport )sur l'économie de l'immatériel, la future économie de la connaissance, parlent d'un défaut d'un point de croissance, du fait de la timidité des investisseurs fr, du cruel manque de réseaux financiers pour faire émerger cette nouvelle économie. Non seulement nous nous privons de perspectives de croissance mais en plus on se tire une balle dans le pied pour plus tard.

-> le rapport Poséidon sur l'économie de la Mer (Le rapport). Nous avons quand même la 2ème ZEE au monde et notre économie maritime est risible. La pêche en crise, la flotte de commerce fr est au 27ème rang mondial etc

Toutes ces petites choses là accumulées, qui ne mériteraient presqu'aucune réforme, qui seraient même la solution de la facilité, avec de la volonté politique nous offriraient des perspectives de croissantes vraiment pas négligeables (et sans la CGT dans la rue).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une croissance de 3% est d'apres plusieurs intervenants politiques, economique une croissance possible à obtenir si on s'y met...si on avait eu cette croissance tous les ans depuis 2000 on en serais pas la ou on en est aujourd'hui (sans les 35h ) au niveau finance et competitivité!

Share this post


Link to post
Share on other sites

(sans les 35h )

Bah faut arreter de diaboliser une mesure...

Je deviens chauve j'ai le droit de mettre ca aussi sur le compte des 35h ? [08]

Déjà si les mesures prisent etaient complètes bien travaillé et mise en place sur le long terme il y aurait moyen de faire des choses interessantes. Le problème c'est qu'on a trop souvant des "mesurettes" qui sont lancé et un an après presque aussi vite oubliés. Par exemple comme l'avait dit un jeune deputé (ump il me semble), il faudrait d'abord donner le temps aux responsables politiques (notamment les deputés) de consulter leurs base sur les projet en court pour aboutir a des textes bien travaillé et avec le minimum de cotés pervers, ensuite faire un suivi (audit?) de ces mesures année par année et en modifier le contenu selon leurs reussites et leurs echec.

Au passage donner un peut plus de contraintes aux politiques et qu'ils aient des comptes a rendre sur les mesures prise. Bref faire un peu de travail sur la qualité du travail de nos dirigeants. Après tout ce sont des employés comme les autres [28]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon alors, pour info, dans le Fig Eco, on disait que vu l'état de l'investissement des entreprises, une croissance supérieur à 3,5% n'est pas possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon alors, pour info, dans le Fig Eco, on disait que vu l'état de l'investissement des entreprises, une croissance supérieur à 3,5% n'est pas possible.

C'est une évidence. Il faut pas oublier de prendre en compte de où on part. Avoir une croissance proche de 10 pour un pays comme la chine qui part d'une profondeur abyssale, c'est presque facile (macaniquement, avec leur montée, ça va fortement ralentir, d'ailleur, l'état chinois fait tout pour cela car une croissance trop forte fait peser des risque de crise monétaire importante au moindre echec), mais pour un pays déjà "au sommet" (on est pas premier, mais vous voyez ce que je veux dire) monter plus haut s'avère assez compliqué. Théoriquement, il arrivera même un jour où la plupart des pays auront une croissance 0.

@+, Arka

Share this post


Link to post
Share on other sites

la france peut essayer d etre une puissance respectable comme le dit seb24 mais faut pas demander a une nation de 60 millions d habitants de rivaliser avec des nations très peuplées comme la chine ou l inde... certes,la demographie ne fait pas tout et nous avons des acquis solides face a la chine et l inde d un point de vue technologique.... mais un acquis technologique,ca s entretient avec des fonds,un budget....ce meme budget d ici quelques decennies sera considerablement plus grand coté chinois et indien avec un nombre de chercheurs enorme lié a la forte demographie de ces deux pays...... c est la capacité d un pays a innover technologiquement qui fait de lui une grande puissance,mais avec la multiplication des cerveaux dans le monde, la concurrence economique s accroit dans le domaine des hautes technologies...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant de démographie, entendu à la radio ce matin (France Info) En 2050 la France comptera 9 millions d'hbts en plus, soit environ 72 millions (estimation médianne), la fourchette haute parle de 80 millions, Mesdames, Messieurs, vous savez ce qu'il vous reste à faire... faite l'Amour, pas la Guerre (enfin pas encore) [28]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, pour se foutre les boules, une amère simulation de Marseille qui vient après ma modeste démonstration -que malheureusement Fenrir a locké- qui révélait les 14points de marge de RN qui sautaient du fait des 35h.

Ah, si la France avait eu la même croissance que les autres !

Jacques Marseille

En 2007, le pouvoir d'achat ou plutôt la « vie chère », comme exige qu'on en parle Ségolène Royal, sera l'un des grands enjeux des élections. Et à juste raison, tant il est vrai que la société française s'est largement « smicardisée ». Au cours des vingt dernières années, le salaire net annuel moyen pour un temps complet, qui s'établit à 1 850 euros par mois (avant impôt sur le revenu) en 2005, n'a augmenté que de 0,8 % en moyenne par an. En 2005 toujours, un employé ne perçoit que 1 300 euros net par mois s'il travaille dans le privé et 1 560 euros par mois s'il est fonctionnaire. Un ouvrier touche 1 360 euros net par mois s'il travaille dans le privé et 1 610 euros s'il travaille dans la fonction publique.

Plus inquiétant, 15,6 % des salariés français ne perçoivent que le salaire minimum alors qu'ils ne sont que 0,8 % en Espagne, 1,4 % au Royaume-Uni, 2,1 % aux Pays-Bas, 3,1 % en Irlande et 5,5 % au Portugal ( commentaire perso : c'est ce que Chirac et les socialos appellent le modèle social français à défendre). Une « smicardisation » de la classe moyenne travaillant dans le privé qui a fait naître un sentiment de déclassement légitime chez une majorité de Français. Plus inquiétant encore, selon une étude publiée en décembre 2006 par l'Office européen de statistiques Eurostat, le PIB par habitant de la France ne serait que de 8 % supérieur à la moyenne de l'Europe des 25 Etats membres avec 25 500 euros, alors que les Pays-Bas, l'Autriche, le Danemark, la Belgique, le Royaume-Uni et la Suède se situeraient entre 15 % et 25 % au-dessus de la moyenne. L'Espagne qui, en 1995, avait un PIB par habitant inférieur de près de 50 % à celui de la France, n'est plus aujourd'hui qu'à 10 % du revenu moyen des Français.

D'où, évidemment, la grande question en cette année électorale : la faute à qui ? la faute à quoi ?

Aux inégalités qui se seraient lourdement creusées sous le poids de la finance et de la rapacité des dirigeants du CAC 40 ? La réponse est clairement négative. Comme l'a sobrement démontré le dernier rapport du Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale, présidé par Jacques Delors, la masse des pouvoirs d'achat détenue par les 10 % des Français les plus pauvres était de 4 % en 2004 au lieu de 3,8 % en 1996 et celle des 10 % les plus riches est passée de 22,1 % en 1996 à 22,6 % en 2004. Mesurée par le rapport entre les niveaux de vie moyens de ces deux « déciles » extrêmes, l'inégalité a donc légèrement baissé, passant d'un rapport de 5,8 à 5,6. (commentaire perso : à noter sur un bout de papier pour clouer le bec aux discours crypto-marxistes qui nous gonflent)

Comme nous l'avons déjà écrit par ailleurs (Le Point du 19 octobre 2006), si l'on confisquait les salaires des 40 patrons les mieux payés (environ 200 millions d'euros en 2005) et qu'on distribuait ce « magot » aux 10 % des Français les plus pauvres, chacun d'entre eux toucherait un peu plus de 50 euros, ce qui ne résoudrait en rien les problèmes réels que connaît la société française.

En fait, le véritable « responsable » de ces problèmes est la faiblesse du taux de croissance de la France depuis plus de dix ans. De 1993, date à laquelle la plupart des pays européens se situent au point le plus bas du dernier cycle économique, à 2006, la croissance française a été de 2,1 % en moyenne par an. Si la France avait eu le même taux de croissance que la Suède, le Royaume-Uni ou les Pays-Bas, soit 2,9 % en moyenne par an, elle aurait aujourd'hui un PIB supérieur de 240 milliards d'euros à ce qu'il a été en 2006. Comme ce PIB est, depuis le début des années 90, partagé entre 60 % pour les revenus du travail et 40 % pour les revenus du capital, les salariés français auraient eu à se partager 144 milliards d'euros de plus, soit 6 500 euros de plus par an, soit une hausse du salaire moyen de 30 %.

Si la France avait eu le même taux de croissance que les Etats-Unis, soit 3,2 % par an, son PIB serait aujourd'hui supérieur de 324 milliards d'euros à ce qu'il est aujourd'hui, ce qui aurait augmenté de 8 800 euros le salaire moyen des Français, soit une hausse de 40 %. Enfin, si la France avait eu le même taux de croissance que l'Espagne, son PIB serait en 2006 plus élevé de 496 milliards d'euros à ce qu'il est, soit 13 400 euros en plus par salarié, soit une hausse du salaire moyen de plus de 60 %.

Reste à mesurer la réalité du temps de travail en Europe : elle est en moyenne hebdomadaire de 38 h 6 en Espagne, de 39 h 24 au Royaume-Uni, de 39 h 6 en Belgique, de 40 h 6 en Autriche, de 39 heures aux Pays-Bas et de 36 h 42 en France. Plus parlant encore, entre 1980 et 2005, le nombre d'heures de travail par habitant est passé en Espagne de 643 heures à 736 heures, alors qu'en France il chutait de 744 heures à 617 heures. Pas la peine de faire de la théorie économique ou de l'invective sociale pour expliquer nos problèmes de « pouvoir d'achat ». Le bon sens y suffit largement

Stratege ça fais combien en Rafale, en PA2, en Leclerc 496 Milliards d'euros?

[17] [17]

NB : on ne prend pas comme référentiel la Chine ou l'Inde ni de l'AS ou la Russie ici, on parle de voisins...

On pourrait aussi faire le calcul en cumulé des points de croissance qui nous passent annuellement sous le nez du fait de blocages structurels ou de manque de volonté (cf rapport sur l'immatérialisation de l'économie que j'ai accolé ici).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu te fais du mal Samson pour rien. [17] Les français vont voter la souriante madone car ils pensent que "la vie chère" c'est Edouard Leclerc qui lui a donné le slogan et la bravitude vont résorber tous leurs problèmes. C'est pas la rupture qu'ils veulent ,c'est l'alternance

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les français vont voter la souriante madone car ils pensent que "la vie chère" c'est Edouard Leclerc qui lui a donné le slogan et la bravitude vont résorber tous leurs problèmes.

C'est pas la rupture qu'ils veulent ,c'est l'alternance

elle ne tiendra pas la distance. Sarkozy est hors-norme, c'est son heure et il ne lâchera rien.

Si Royal passe, j'ai peur de l'immense désillusion qui saisiera les français... Et j'apprend à conduire à droite, je lance un appel etc

Putain 2.9 c'est quand même pas la mer à boire, bigre !

Sachant que si le PIB augmente, mathématiquement le niveau des salaires augmente comme le montre Marseille mais tout se suit :

- la dette en proportion de PIB diminue,

- marges de manoeuvre budgétaires

etc

etc

je m'arrête là

[24]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Collectionneur, encore que, du fait de la haute compétence de l'AFT, ça aurait peu d'influence sur le rating de la dette fr (le plus haut possible, la France est archi-bankable auprès des créditeurs étrangers, notamment asiatiques et a les meilleurs ratings... La France, après les USA est le débiteur le plus rigoureux, je ne sais pas si l'on peut en faire un motif de fierté nationale...). Mais même sans y toucher Collectionneur, si le PIB augmente proportionnellement notre dette est moins encombrante. Tiens d'ailleurs, on parle pas mal du Japon en ce moment, ce sont nos 1ers créditeurs avec l'Allemagne.

Au passage, l'AFT ce sont eux qui gèrent les stocks de pétrole de l'Armée. Avec la CDC c'est vraiment la crème des financiers de l'Etat.

Sinon, je vous conseille vivement un ouvrage d'un des meilleurs cerveaux de l'AN (et donc peut médiatisé, pas assez démago... Il a démissionné de son poste de Président de la RATP quand les socialos ne le suivaient pas sur l'établissement d'un service minimum, le redressement d'Air France c'est lui mais idem il a démissionné quand Gayssot était trop mou du bide pour relever encore plus Air France) et par ailleurs membre de la Commission Défense, Christian Blanc (UDF) :

Image IPB

C'est un des livres qui aurait dû passer dans les JT, ouvrir des débats dans les émissions politiques etc mais il est passé quasi-inaperçu à part chez les personnes visées (politiques, étudiants etc).

Je me souviens, il n'avait eu que qques passages (BFM, France Culture un matin à l'époque -avant l'Eté 2006-c'était encore Demorand l'insupportable...).

Consternant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,278
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries