Sign in to follow this  
Alexis

La politique étrangère et de défense selon Sarkozy

Recommended Posts

Jacques Marseille estimait, en se fondant sur l'historique des rapports annuels de la Cour des Comptes, que 20 à 25% de la dépense publique (pas seulement le budget de l'Etat) étaient entièrement imputables aux redondances, doublons, structures non réformées, sureffectifs inutiles, mais aussi dépenses conjoncturelles accrues du fait de manque d'effectifs et de moyens à de nombreux endroits (et oui, quand un organisme doit faire avec des bouts de ficelle à l'année masi que sa mission DOIT être remplie, il faut bien solder en fin d'année, en faisant en catastrophe ce qu'on aurait pu et du lisser dans le temps)....

Même en supposant qu'il exagère, on pourrait dire que 15% sont économisables, en prenant aussi une marge incompressible de mauvaises dépenses (parce que l'homme est imparfait), et de surdépenses "politiques" (faut pas se faire d'illusions; aucun système ne peut fonctionner sans ça, ou nous serions des machines); mettons 8-10% pour l'ensemble de ces dépenses "intouchables". Dans ces 15% économisables, même 10% de la dépese publique totale, on a plus que le déficit.

la plupart des interviews/analyses du bonhomme sont trés contestables ( à la fois à ce que j'en ai lu directement et de discussions avec des "profs" l'ayant rencontré ), une part non négligeable de son analyse est purement idéolgique

je n'en ferais certainement pas une référence de base

pour mémoire la RGPP ( il a servi de référence éco à notre actuel président lors de la dernière campagne mais c'est moins évident actuellement) vise à une économie "modeste" ( de l'ordre de la dizaine de milliard d'euros ) et par ailleurs complétement investi dans la paquet fiscal .........   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Normalement la prérogative ultime de l'état est la défense du pays

et le contrôle et l'émission de la monnaie

pourquoi se prive ton du droit d'émettre de la monnaie pour payer

par exemple le budget de la défense

L'émission de la monnaie c'était  bien le droit de seigneuriage du roi

et maintenant ce privilège de l'émission de la monnaie ne nous appartiens plus

ce privilège d'émettre de la monnaie devrai nous appartenir a tous dans notre "intérêt"

comment avoir une politique de défense qui tiens la route avec un budget sans cesse réduit et des reports de programme d'armement sans cesse reportés

alors pourquoi emprunter de l'argent avec des taux d'intérêts hallucinants que l'on pourrai l'émettre de bon droit pour le bénéfice et le bien de la nation entière

et qu'es-ce que  c'est que cet article 104 du traité de Maastricht ? et aussi l'article 123 du traité de Lisbonne

comment peu on avoir une politique de défense et des capacités qui tiennent la route avec des handicaps monétaires  que nous infligen ses lois ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

je n'en ferais certainement pas une référence de base

pour mémoire la RGPP ( il a servi de référence éco à notre actuel président lors de la dernière campagne mais c'est moins évident actuellement) vise à une économie "modeste" ( de l'ordre de la dizaine de milliard d'euros ) et par ailleurs complétement investi dans la paquet fiscal .........   

2 choses:

- J. Marseille est quand même un économétricien et le seul vrai exégète de l'analyse historique et dynamique de la dépense publique. Ce qu'il propose après l'analyse est souvent même, plus que de l'idéologie, à la limite de l'autisme en matière de d'analyse économique. Mais l'analyse demeure et il ne faut pas la mésestimer. Ceci dit, la Cour des Comptes, à mots couverts et en formules byzantines, ne dit pas autre chose dans les ordres de grandeur. Et j'ai d'office réduit, par anticipation, une portion "idéologique" de ses chiffres.

- la RGPP ne correspond pas à une analyse rationnelle ou objective: c'est un choix politique. Ses dix milliards ne visent qu'aux économies politiquement pas trop dommageables pour une réélection. En aucun cas elles ne correspondent à une vision, même à moyen terme, de la réforme de l'Etat (j'ai un copain énarque, jadis à la réforme de l'Etat -rattaché au PM- et maintenant conseiller à l'Elysée, qui a suffisamment vomi sur le dossier pour garder la cicatrice de ce constat).

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour éviter le HS ( que j'ai un peu ouvert moi même par ailleurs  ;) ) je précise juste à propose de la RGPP :

- les "gains" n'iront pas à la défense ( si par hasard on se posait la question )

- le gain de 10 milliard est d'une certaine manière sur-estimée car ne prenant en compte que les coûts des postes que l'in détruit et pas les gains ( charges sociales reversées, impôts payés etc etc )

Tancréde, si tu as un bon livre sur le sujet ( la dépense publique  ( même de Marseille , par ailleurs je n'ai jamais vu lu ou entendu une interview de lui interressante ou pertinente )), n'hésite pas à me le communiquer par MP, c'est un sujet qui m'interresse

Merci par avance 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même en supposant qu'il exagère, on pourrait dire que 15% sont économisables, en prenant aussi une marge incompressible de mauvaises dépenses (parce que l'homme est imparfait), et de surdépenses "politiques" (faut pas se faire d'illusions; aucun système ne peut fonctionner sans ça, ou nous serions des machines); mettons 8-10% pour l'ensemble de ces dépenses "intouchables". Dans ces 15% économisables, même 10% de la dépese publique totale, on a plus que le déficit.

Jacques Marseilles sous-estime les surdépenses et les potentiels d'économies afférentes, elle sont plus proche de 30% au niveau de l'Etat et de 40% au niveau des collectivités territoriales.

Parlons de ce qui est identifié en interne mais pas public (il faut éviter la révolte). O0

Au niveau de la défense, le gaspillage atteind 10 milliards d'euros sur 37 dont 3 sur les pensions qui sont une dette qui ne se resorbera qu'avec la mort des ayants droits.

Soit 27% de gaspillage de la dépense publique pour le ministère de la défense qui est le mieux géré pourtant et leader technique sur la plupart des reformes engagées comme la rationalisation des achats par exemple.

Il est équivalent à l'ensemble des investissements en équipement de la défense.

Parlons de chiffres confirmés et sans aucune discussion possible, ceux d'expert qui ont fait partie de la RGPP et de son lancement et qui ne sont pas un politique.

Pour exemple, hors périmètre santé, éducation et défense, les USA ont 1,6 millions de fonctionnaires  au niveau de l'Etat et des collectivités, pour 300 millions d'habitants et les pompiers ou les policiers y font leur boulot et sont mieux équipés par exemple.

Hors santé, éducation et défense, la France a plus de fonctionnaires que les USA avec 5 fois moins d'habitants. Tout en ayant proportionnellement moins de fonctionnaires sur la justice et autres fonctions régaliennes mal assurées en France!

Sur  ce même périmètre la France en avait...350 000 au début du siècle dernier pour 39 millions d'habitants sans informatique et moyens modernes.

@Loki: la RGPP ne correspond pas à une analyse rationnelle ou objective: c'est un choix politique.

Certes l'analyse rationnelle et objective conduit à la doubler en ampleur au sein de l'Etat et à contraindre les collectivités à diminuer par deux leurs dépenses.

Les gains RGPP défense iront à la défense dans la limite des 2% de PIB à la défense (mais pas plus).

Elle est un des rares ministères dans ce cas avec la Justice.

La vérité est qu'on a laissé l'Etat et les collectivités, recruter n'importe comment pendant 30 ans pour traiter socialement le chomage en faisant exploser la dépense publique ce qui a affaiblit la compétitivité économique du pays et qui a conduit, à en fait plus de chomeurs dans le secteur privé.

Ce n'est pas idéologique mais un fait admis par des gens comme Strauss Kahn ou M Rocard (en privé).  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parlons de chiffres confirmés et sans aucune discussion possible, ceux d'expert qui ont fait partie de la RGPP et de son lancement et qui ne sont pas un politique.

Pour exemple, hors périmètre santé, éducation et défense, les USA ont 1,6 millions de fonctionnaires  au niveau de l'Etat et des collectivités, pour 300 millions d'habitants et les pompiers ou les policiers y font leur boulot et sont mieux équipés par exemple.

Hors santé, éducation et défense, la France a plus de fonctionnaires que les USA avec 5 fois moins d'habitants. Tout en ayant proportionnellement moins de fonctionnaires sur la justice et autres fonctions régaliennes mal assurées en France!

Sur  ce même périmètre la France en avait...350 000 au début du siècle dernier pour 39 millions d'habitants sans informatique et moyens modernes.

et tu compares des systémes complétement différents ou des époques tout aussi différentes sans tenir compte de facteurs importants ( comme la structure démographique des pays ou époques concernées )

c'est là où la méthode de la comparaison est peu valide puisque l'on ne compare tout simplement pas la même chose !!

tu ne prends que un côté de l'équation ( le nombre de fonctionnaires ici ) sans tenir compte que la "méthode de gouvernance" n'est pas la même

@Loki: la RGPP ne correspond pas à une analyse rationnelle ou objective: c'est un choix politique.

la citation n'est pas de moi philippe

Certes l'analyse rationnelle et objective conduit à la doubler en ampleur au sein de l'Etat et à contraindre les collectivités à diminuer par deux leurs dépenses.

Les gains RGPP défense iront à la défense dans la limite des 2% de PIB à la défense (mais pas plus).

Elle est un des rares ministères dans ce cas avec la Justice.

les "gains" sont complétement bouffés ( et même au delà et largement ) par d'autres dépenses engagées style "paquet fiscal" etc etc.......

la vérité, c'est que les gains qu'on espère ( quelques milliards ) sont dérisoires par rapport à l'ampleur de la fraude fiscale et sociale ( et dans ce domaine rappelons que le nombre de contrôles fiscaux en entreprises a chuté de 97% depuis 2004 soit un "manque à gagner" de plusieurs milliards par an ) qui se chiffrent en dizaines de milliards par an ou même par rapport aux dépenses nouvelles créées depuis quelques années qui dépassent la dizaine de milliard avec un retour sur investissement plus que douteux......

ce qui idéologique, c'est une méthode de comparaison qui sort des chiffres certes indiscutables mais dont l'association l'est ( par ex , comparer les prélèvement obligatoires dans 2 pays différents comme si le périmètre d'intervention et donc le service marchand ou non marchand correspondant était équivalent ) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

la vérité, c'est que les gains qu'on espère ( quelques milliards ) sont dérisoires par rapport à l'ampleur de la fraude fiscale et sociale ( et dans ce domaine rappelons que le nombre de contrôles fiscaux en entreprises a chuté de 97% depuis 2004 soit un "manque à gagner" de plusieurs milliards par an ) qui se chiffrent en dizaines de milliards par an ou même par rapport aux dépenses nouvelles créées depuis quelques années qui dépassent la dizaine de milliard avec un retour sur investissement plus que douteux...

La fraude et autres impot/taxe non percus représentent une manne faramineuse... si on avait un niveau de perception du genre de la suede le budget serait facilement a l'équilibre. Mais un certain laxisme dans la perception a toujours été entretenu, pour tout un tas de raison bonne ou moins bonne, autant pas la gauche que la droite d'ailleurs.

L'impot est vecu comme un fardeau injuste en France, pas comme une participation a l'effort national comme dans les pays du nord... Donc tout le monde gratte tout ce qu'il peu et plus encore.

Le jour ou on voudrait simplifier sérieusement a la fois la fiscalité et la transparence des dépense de l'état on pourra peut etre espérer un plus grand "patriotisme" fiscal. Encore faudrait il qu'on souhaite avoir une France unie et un tant soit peu patriote, plutot que des individu francais isolé tirant chacun de leur coté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40753063@7-37,0.html

La présidence francaise de l'UE épinglé par la cour des comptes ...

[*]le sommet de l'Union pour la Méditerranée en juillet 2008, financé sur ce budget "Europe" pour 16,6 millions d'euros, avec un réaménagement complet du Grand Palais pour une réunion de quelques heures.

[*]la construction d'un bureau spécial avec douche pour la seule durée du sommet pour Nicolas Sarkozy, pour un coût de 245.572 euros.

...

Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a dû réquisitionner un comptable public qui refusait de payer les factures fin 2008, révèle la Cour des comptes.

Sur la globalité de l'enveloppe de la présidence française, la Cour constate que les dépenses ont été équivalentes à celles de la présidence allemande en 2007.

Elles ont été cependant très supérieures aux présidences françaises précédentes de 1995 (14,1 millions d'euros) et de 2000 (56,9 millions), et aussi à celles des autres présidences les plus récentes, qui se sont situées entre 70 et 80 millions d'euros, souligne la Cour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nicolas Sarkozy n'a pas caché en 2007 vouloir infléchir la politique étrangère de la France. Abandonnant les positions traditionnelles (méfiance à l'égard des Etats Unis et d'Israel, complaisance pour la Russie et le monde arabe, francophonie...) qui inspiraient J Chirac, le nouveau Président a pris quelques décisions fortes - comme le retour dans l'OTAN.

Il avait aussi l'image d'un "europhile" : il avait défendu le oui aux referendums de 1992 et 2005, il s'est battu pour faire passer la mini-constitution, il a été un Président de l'UE en 2008 très actif.

Cela étant, 30 mois après son élection, je serais porté à tempérer ce jugement en soulignant notamment

- la volonté de l'Elysée d'exister sur la scène internationale sans se préoccuper de ce que pensent les institutions communautaires (dont la BCE) ou les Etats partenaires ;

- le soutien apporté à H Van Rompuy et à la Baronne Ashton - ce qui signifie clairement le choix d'un "profil discret"

- l'attention portée à des schémas bilatéraux (Paris-Londres; Paris-Berlin; Paris-Washington; Paris-Pékin; Paris-Brasilia)

- la motivation commerciale (et commercialo-militaire) d'une diplomatie axée sur les ventes de Rafales ou de centrales nucléaires par des entreprises franco-françaises (et historiquement liées à l'Etat français).

- la vente des Mistral à la Russie et le refus de s'engager en Afghanistan. Dans ces deux cas, il n'y a pas même la tentative de faire croise à une harmonie européenne.

Je n'ai pas d'infos en dehors de ce que dit la presse sur la crise financière grecque : peut-être là y a -t-il un minimum de solidarité européenne ?

Mais au final plus le temps passe et plus la volonté de rupture s'éloigne et plus notre diplomatie revient à la Tradition. Est-ce la pression inévitable de certains lobbies (notamment les exportateurs d'armes qui sont souvent en concurrence avec des firmes américaines ou anglaises) ? la tendance forte du quai d'Orsay ? le contre-coup des maladresses d'Obama ?

Hasard ou nécessité ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

- la vente des Mistral à la Russie et le refus de s'engager en Afghanistan. Dans ces deux cas, il n'y a pas même la tentative de faire croise à une harmonie européenne.

pour les mistral a la Russie rien n'est sur pour le moment a part le premier BPC et encore :-[

Par contre je ne suis pas d'accord avec toi sur le refus de s'engager en Afgha... comparé a J Chirac on peut dire qu'il a envoyé pas mal de monde d'un petit contingent "planqué" dans Kaboul il a envoyé deux GTIA assez bien fourni faut le reconnaître (en hommes pas en matos :lol: :lol:)...

et je ne suis pas sur que si S. Royal avait gagné aux présidentiel on en serait là... et d'après moi l'armée Françaises aurait été dans un plus mauvais état qu'avec N. Sarkozy en métropole et je pense qu'on se serait pratiquement taille d'A-stan..

Vu comment ça critique a chaque fois qu'ils en parlent a l'Assemblé Nationale.. soit c'est pour jouer l'opposition "tout ce que vous faites c'est nul.." soit c'est parce que ils pensent vraiment que ça sert a rien d'être là bas

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vérité est qu'on a laissé l'Etat et les collectivités, recruter n'importe comment pendant 30 ans pour traiter socialement le chômage en faisant exploser la dépense publique ce qui a affaiblit la compétitivité économique du pays et qui a conduit, à en fait plus de chômeurs dans le secteur privé.

Ce n'est pas idéologique mais un fait admis par des gens comme Strauss Kahn ou M Rocard (en privé).  ;)

Pas vraiment. La dépense publique explose à cause des politiques gouvernementales depuis 20-30 ans.

Je ne suis pas économiste mais je vous conseille l'émission radio "Des sous et des hommes" qui développe le pont sur le chômage et la dépense public. t qui a pour autre argument, celui que l'on entend souvent, que les fonctionnaires sont responsables de tous les malheurs de la France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

restons sur la politique étrangère et de défense si on veut éviter un gros HS  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

comparé a J Chirac on peut dire qu'il a envoyé pas mal de monde d'un petit contingent "planqué" dans Kaboul il a envoyé deux GTIA assez bien fourni faut le reconnaître (en hommes pas en matos :lol: :lol:)...

Effectivement l'engagement français en Afghanistan avec Sarko est bien plus significatif que sous Chirac. Pêle-mêle, car je suis ce sujet de loin:

Moyens humains:

- nouvelles OMLT envoyées

- 2 GTIA envoyés

- 150 gendarmes

Moyens techniques

- Caracals supplémentaires

- Envoi de 3 Tigres

- Quelques gazelles en plus

- des AMX10 RC déployés sur place

- envoi de canons CAESAR

- 3 drones Harfang déployés ( peut-être décidé sous Chirac c'est possible)

- nouveaux gilets pare balles et équipements personnels plus nombreux (plus de JVN je crois, de systèmes de visée sur Famas,etc.)

... et j'en ai certainement oublié.

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'un autre côté, le candidat Sarkozy était sur la même ligne que le président Chirac à l'époque à savoir ne pas envoyer de troupes en Afghanistan ( cf débat télévisé avec Mme Royal ) et le gros problème de notre engagement en Afghanistan, c'est qu'on ne voit pas comment celà va aboutir à un succés sur le plan politique ( et militaire )

il semble assez évident que les talibans ont dépassé leur moment de faiblesse et ne pourront être vaincus

perso, j'aurais préféré qu'on en reste à la stratégie de Chirac et du candidat Sarkozy plutot que celle du président Sarkozy

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/02/afghanistan-lenvoi-de-renforts-aurait-co%C3%BBt%C3%A9-plus-de-150-millions-deuros.html

La France est parvenu à réduire de manière signifactive les nombre des militaires engagés à l'étranger, mais, malgré cela, le cout global des opérations extérieures (opex) continue à augmenter, à cause de l'Afghanistan. C'est ce que le général Georgelin, chef d'état-major des armées, a expliqué récemment aux députés de la commission de la Défense. On peut lire l'intégrale de cette audition en cliquant ici.

Les interventions militaires françaises mobilisent aujourd'hui "de l'ordre de 9000 hommes et femmes", un chiffre en baisse de "près de 3500" depuis le printemps de 2009 et qui devrait, si tout va bien, se réduire encore de 1500 cette année. En deux ans, le nombre de militaires projetés en Opex aura donc baissé de 5000 - soit une réduction de l'ordre de 40 %, ce qui est considérable. La France a sérieusement réduit la voilure au Kosovo, en Cote d'Ivoire, au Tchad et "dans une moindre mesure" au Liban.

Et pourtant le coût des opex continue de croître : "Il devait s'élever à 873 millions d'euros en 2009, en augmentation de 5% par rapport à 2008", assure le Cema. En cause, le durcissement du conflit afghan et la réorganisation du dispositif français dans ce pays. Les armées ont ainsi dû acquérir de nouveaux équipements pour la protection des forces. La mise en place de matériels modernes (hélicoptères Tigre, canons Caesar, etc) coute cher en transport et en maintenance.

Au total, "le coût annuel d'un soldat déployé en Afghanistan est de 105 000 euros alors qu'il est 57 000 pour son camarade en Cote d'Ivoire" explique le Cema.

"Dans une période où le coût des opérations est devenu un principe directeur de la prise de décision, leur durcissement a de fortes conséquences sur les budgets et la préparation de l'avenir" conclut le Cema.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/02/23/04016-20100223ARTFIG00011-le-financement-de-l-armee-du-futur-sur-la-sellette-.php

Le financement de l'armée du futur sur la sellette

INFO FIGARO - Bercy cherche des marges de manœuvre pour tenir ses engagements de déficits. Les dépenses d'équipement des armées pourraient être remises en cause.

Au ministère du Budget, on travaille d'arrache-pied sur la prochaine loi de programmation des finances publiques, celle qui couvrira les années 2011 à 2013. Et l'exercice ressemble à la quadrature du cercle. Car le gouvernement français s'est engagé vis-à-vis de Bruxelles à ramener le déficit public total de l'Hexagone - État, Sécu et collectivités locales réunies - de 8,2 % en 2010 à 3 % du PIB en 2013. Pour tenir cet objectif, Paris a prévu que les dépenses du seul État ne progressent pas plus vite que l'inflation (stabilisation en volume). Compte tenu de la hausse des charges d'intérêt de la dette et du coût des retraites des fonctionnaires, cela implique un gel en euros des dépenses des ministères.

Or, l'un d'entre eux, celui de la Défense, a droit à un régime beaucoup plus favorable. Après des années de basses eaux, Nicolas Sarkozy a décidé de mettre les armées françaises aux meilleurs standards mondiaux en les rééquipant massivement. Entre 2009 et 2014, dans le cadre de la loi de programmation militaire (LPM), un peu plus de 100 milliards d'euros, soit en moyenne 17 milliards par an, seront consacrés à l'achat de matériels de toute sorte : frégates multimissions, avions de combat Rafale, véhicules blindés de combat et d'infanterie VBCI ou encore l'équipement Felin pour le fantassin du futur.

En contrepartie de cet investissement sans précédent, les militaires se sont engagés dans une vaste restructuration. Fermeture de casernes ou bases aériennes, externalisation de pans entiers d'activité, le tout avec à la clef 47 600 suppressions de postes entre 2009 et 2014.

Au total, la balance reste positive pour la Défense. Selon la LPM, ses dépenses doivent augmenter en volume de 1 % en 2012, de 0,9 % en 2013 et 0,8 % en 2014. Soit une enveloppe supplémentaire de près de 1 milliard d'euros sur la seule année 2012.

Arbitrage en avril

Difficile à justifier alors que les autres ministères sont à la diète. Et Bercy est d'autant plus attentif que la Défense, avec ses 37 milliards de budget annuel, retraites comprises, représente le troisième poste de dépense de l'État, derrière l'Éducation nationale (61 milliards) et le service de la dette (44 milliards).

Comme les armées font déjà des efforts sur leur fonctionnement, c'est leur budget d'équipement qui est dans la ligne de mire. Interrogés, plusieurs industriels de l'armement s'inquiètent. Mais à l'hôtel de Brienne, on est décidé à se battre. La dépense en armement est «productive», explique-t-on dans l'entourage d'Hervé Morin, le ministre de la Défense. Elle est la locomotive de l'innovation, du développement des technologies dites critiques et assure un volant d'activité aux industriels français. La LPM apporte à EADS, Thales, Dassault Aviation, Safran, DCNS et autre Nexter un horizon de travail et de rentrée financière. «Toute renégociation de nos engagements pluriannuels coûtera très cher», avertit-on au ministère de la Défense. La bataille promet d'être serrée entre Bercy et la Défense d'ici à l'arbitrage final, en avril prochain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je retiens surtout ce passage:

Comme les armées font déjà des efforts sur leur fonctionnement, c'est leur budget d'équipement qui est dans la ligne de mire.

Allez zouuu de nouvelles coupes, il y en a pas eu assez ces 30 dernières années!!!

On lance les paris: 20 Rafales en moins? 5 Suffren uniquement? Le NH 90 qui va morfler mais compensation en achat de cierges pour faire voler les Puma?

Share this post


Link to post
Share on other sites

un jour , il faudra bien se poser les questions en rapport à notre économie.

nous avons une défense ( mais pas seulement ) financé sur du déficit.

moi aussi comme les Mirages , j'aimerai bien changer de voiture mais j'ai pas l'argent...alors je ménage la vieille et je la fait durer.moi aussi ma caisse tourne avec des bougies usées.

de plus , plusieurs programme son assez cher. comme ce 2eme porte avions , alors qu'une autre plateforme serait suffisante.

plutôt qu'un défense trop couteuse, il est intelligent de revenir à quelque chose de plus restrain.

le Français se sert la ceinture ! normal que nos armées soit au même niveau et réduise un peu la voilure.

@++

bye

Share this post


Link to post
Share on other sites

de plus , plusieurs programme son assez cher. comme ce 2eme porte avions , alors qu'une autre plateforme serait suffisante.

De quoi parlez-vous ? Déjà la décision pour le PA2 doit être prise l'année prochaine si tout va bien, donc on en est pas encore là, et deuxièmement, ce PA2 est non seulement indispensable mais ne peut pas être remplacé par une "autre plateforme" quoi que cela veuille dire … remarque il y a tout un sujet qui est consacré aux solutions alternatives au PA2… mais je ne me souviens pas qu'un projet révolutionnaire et complètement convaincant en soit sorti.

Share this post


Link to post
Share on other sites

un jour , il faudra bien se poser les questions en rapport à notre économie.

nous avons une défense ( mais pas seulement ) financé sur du déficit.

moi aussi comme les Mirages , j'aimerai bien changer de voiture mais j'ai pas l'argent...alors je ménage la vieille et je la fait durer.moi aussi ma caisse tourne avec des bougies usées.

de plus , plusieurs programme son assez cher. comme ce 2eme porte avions , alors qu'une autre plateforme serait suffisante.

plutôt qu'un défense trop couteuse, il est intelligent de revenir à quelque chose de plus restrain.

le Français se sert la ceinture ! normal que nos armées soit au même niveau et réduise un peu la voilure.

Je crois qu'il faut sortir des beaux discours démago, et regarder pour de vrai la situation de nos armées, Slider69.

Ces 30 dernières années, j'ai toujours vu, chez nous, une armée de saltimbanques, qui fait du presque neuf avec du très-très vieux, qui adapte des outils et des dispositifs à un usage qui n'était pas celui de la conception, qui se débrouille, pour le plus grand bonheur de ses décideurs, ses arbitres budgétaires et des hommes politiques.

Il y a, dans nos armées, de réelles gabegies qu'il faut faire cesser avant tout. Mais sur l'équipement, on ne peut pas reprocher à nos forces de vivre au dessus de nos moyens lorsqu'ils utilisent en première ligne des avions de combat de 30 ans et 2 générations de retard, lorsque des véhicules blindés de 20 ou 25 ans sont déployés en OPEX, lorsque des navires datant des années 70 et d'avant la crise pétrolière sont encore en service et que ceux datant des années 90 sont à peine équipés pour le combat (qui devrait quand même être la première mission de la MN).

Ta caisse roule peut être avec des bougies usées, mais c'est une 104 Peugeot ou une Citroën Visa ? Si elle est plus récente, tu est plus chanceux que nos armées.

Quant à réduire la toile sur les dépenses d'armement, arrivé à un niveau plancher cela devient difficile sans remettre en cause :

- la sécurité des hommes et des équipements.

- la politique extérieure de la France (que l'on l'approuve ou non, la France est ENGAGEE dans plusieurs opérations et alliances et se doit d'y tenir ses engagements et la parole donnée).

- la stratégie de défense et le tissu social et industriel qui l'accompagne.

Il faut considérer que la Défense Nationale a toujours été, est et restera un poste de coût. Cela ne rapporte jamais ... sauf peut-être à mener une guerre de conquête dont nos esprits modernes refusent l'éventualité.

Donc cela coûte, et cela coûte exactement comme une assurance : ça coûte pour ne pas servir, mais c'est absolument nécessaire car sans, si l'on en a besoin un jour, cela coûtera beaucoup plus cher.

Bah oui, même si c'est cher, ta vieille voiture avec des vieilles bougies, tu l'assures. Au tiers, plutôt que tous-risques, mais tu ne peux pas faire moins. Et si l'assureur augmente ses prix, tu continue quand même à te ruiner pour, même si t'es au chomdu, tant que tu as besoin de ta caisse.

Ta seule alternative pour banquer moins, c'est d'abandonner ta voiture au profit des transports en commun : abandonner ta souveraineté pour demander à d'autres d'agir à ta place. Et si les autres sont en retard, occupés/saturés ailleurs ou bien mal intentionnés à ton égard, tu ne fais plus rien ...

L'image de la voiture, elle marche pour tous les domaines (pas seulement l'informatique ;)), mais il faut l'exploiter jusqu'au bout. =D

Share this post


Link to post
Share on other sites

apparemment notre premier ministre avait laché dans un souffle de sincérité que la France était quasi en statut de dépot de bilan en rapport au déficit.

on voit où ce trouve la grèce actuellement et il est urgent de réduire l'armée pour compenser comme dans d'autres secteurs les coûts.

c'est visiblement plus une question de choix ! mais une question d'obligation.

il y a rien de démago , puisque tu peux voir que l'état Français à commencer des plans de réductions, de fermeture de gendarmerie etc...

exemple concret :

dans mon village , une gendarmerie flambante neuve à vu le jour il y a 3 ans . sur le dernier bulletin municipal du Maire, j'ai appris qu'elle à failli être fermé...c'est dingue mais bien réelle...

des bases sont fermées , la DGSE va être visiblement restructuré , il y a là rien de démago ou d'angélique... ce sont des réalité.

alors après que çà nous chagrine , pour tels et tels raison est une autre histoire.

d'un coté un état qui fait des promesses à l'europe pour la faire patienté sur les maitrises budgetaires , de l'autre des programmes qu'on avait annoncés qu'il faut shuntés....

@++

bye

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,779
    Total Topics
    1,272,766
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries