Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

passé, présent, futur : évolution des armes


cvs
 Share

Recommended Posts

Pas mal de gens disent que vers 1850 la cavalerie etait démodé mais elle a été employé avec succés pendant la 2ème guerre mondiale par les russe et les italiens. par ex: le 23 aout 1942 a Izbutsenkyi,dans la boucle du don,600 Hommes de la Savoia Cavalleria Chargent victorieusement 2000 russes armés de ortiers et de mitrailleuse. source:la seconde guerre mondiale au jour le jour.

Link to comment
Share on other sites

Dans quelles conditions? Parce qu'il me semble que la cavalerie Polonaise a été décimé par les chars allemands... dans la meme guerre... Ce qu'il faut regarder c'est, les conditions d'emplois de la cavalerie... Contre des chars, c'était du sucide... Contre des fantasins, je suppose qu'en terrain découvert, des soldats à cheval reste quand meme plus mobile que des fantassins... Ou avec un gros effet de surprise...

Link to comment
Share on other sites

pour la cavalerie, la révolution vient de l'apparition des etriers vers le 9ème/10ème siecle(date de leur apparition en europe, ramené par les hongrois), prenant appui sur les etriers les cavaliers utilisent des lances plus longues et la calent sous leurs avant bras , la charge de cavalerie capable de rompre une ligne de bataille vient d'apparaitre, avant l'apparition de l'etrier les cavaliers se servaient de leur lance comme un javelot pour l'anedocte, au moyen age , la masse d'armes était l'arme de prédilection des membres nobles du clergé, leur statue d'homme d'église leur interdisant de faire couler le sang , ils contournaient le règlement en utilisant des masses d'armes autre date importante de l'histoire militaire, la defaite de l'invincible armada,jusqu'à cette date la victoire navale s'obtenait par la prise d'assaut des batiments adverses, l'artillerie de bord était utilisé en appui, les anglais en utilisant des vaisseaux plus bas, mieux profilés et surtout beaucoup plus maneuvrant au vent, vaisseaux équipés de canons longue portée ,plus précis et plus rapide, révolutionne le combat naval et impose la maneuvre de combat naval qui sera la référence jusqu'à peal harbor: "barrer le T" de l'adversaire c'est à dire: etre plus rapide en maneuvre pour passer à la perpendiculaire de la colonne de vaisseaux ennemis, ainsi on a une grosse puissance de feu alors que l'adversaire ne peut que tirer avec les canon de proue du 1 er bateau autre date importante , invention de la cartouche par les suédois lors de la guerre de trente ans, permet d'augmenter grandement la cadence de tir

Link to comment
Share on other sites

Et les films de chevalerie qui mettent des chevaliers sur des purs sang arabe, alors qu'en vérité c'est un cheval de labour entrainé pour piétinner le piétaille (1 tonne le cheval) sans ça le chevalier sur son pur sang se trouve par terre et le cheval mort de surcharge( 20kg+ d'armure sur le chevalier) et j'oublie en plus la barde qui rajoute un bon 100kg+ sur le cheval.

Link to comment
Share on other sites

pour la cavalerie, la révolution vient de l'apparition des etriers vers le 9ème/10ème siecle(date de leur apparition en europe, ramené par les hongrois), prenant appui sur les etriers les cavaliers utilisent des lances plus longues et la calent sous leurs avant bras , la charge de cavalerie capable de rompre une ligne de bataille vient d'apparaitre, avant l'apparition de l'etrier les cavaliers se servaient de leur lance comme un javelot

pour l'anedocte, au moyen age , la masse d'armes était l'arme de prédilection des

membres nobles du clergé, leur statue d'homme d'église leur interdisant de faire couler le sang , ils contournaient le règlement en utilisant des masses d'armes

autre date importante de l'histoire militaire, la defaite de l'invincible armada,jusqu'à cette date la victoire navale s'obtenait par la prise d'assaut des batiments adverses, l'artillerie de bord était utilisé en appui, les anglais en utilisant des vaisseaux plus bas, mieux profilés et surtout beaucoup plus maneuvrant au vent, vaisseaux équipés de canons longue portée ,plus précis et plus rapide, révolutionne le combat naval et impose la maneuvre de combat naval qui sera la référence jusqu'à peal harbor: "barrer le T" de l'adversaire

c'est à dire: etre plus rapide en maneuvre pour passer à la perpendiculaire de la colonne de vaisseaux ennemis, ainsi on a une grosse puissance de feu alors que l'adversaire ne peut que tirer avec les canon de proue du 1 er bateau

autre date importante , invention de la cartouche par les suédois lors de la guerre de trente ans, permet d'augmenter grandement la cadence de tir

Je ne suis pas tout a fait d'accord... Les batailles naval se sont fait en colonne et était mené par les vaisseaux de ligne (74 cannons en moyennes) et les frégattes (30/ 40 cannons) servant de relais en arrière de la ligne de combat pour transmetrent les ordres. Combien de tableaux dans les musées présentent des lignes de navire se tirant dessus.... L'un des gros tournants fut à Trafalgar, où les anglais coupèrent la colonne franco-espagnole en 3 (deux lignes britannique coupèrent la ligne française et espagnolle) Aprés, cette bataille, les affrontements en ligne furent moins courant, mais les navires continuere a grossir, jusqu'a avoir 110 cannon... Nottons aussi l'apparition de la guerre de course, dans les combats navals... ( navire militaire qui pourchasse et détruit les navires de commerce de la nation ennemies et touche une prime...) Guerre de course qui se terminera en 1918 il me semble.

Pour l'invincible armada, les anglais ont refuser l'abordage espagnole, invantant ainsi la guerre naval en colonne... Les anglais ont surtout utilisé des brulots à Calais, mettant le feu aux navires de l'armada... Les attaquants ensuite juste aprés, alors que l'armada était désorganisé et que leurs soucis premier n'était pas les petits bateaux anglais, mais les gros espagnol en feu, risquant de propager l'incendie... (les espagnols étaient attaché les uns avec les autres....) Et ce qui mit réellement fin à l'armada, c'est la météo.... et les cotes rocailleuses de l'irlande, de l'écosse et de l'angleterre... On estime que 15 navires espagnol sur 130 se sont échoué au retour sur les côtes britaniques, la flotte s'étant dispersé pendant les tempètes elle n'avait de se fait plus la meme puissance...

Link to comment
Share on other sites

Pas mal de gens disent que vers 1850 la cavalerie etait démodé mais elle a été employé avec succés pendant la 2ème guerre mondiale par les russe et les italiens.

par ex: le 23 aout 1942 a Izbutsenkyi,dans la boucle du don,600 Hommes de la Savoia Cavalleria Chargent victorieusement 2000 russes armés de ortiers et de mitrailleuse.

source:la seconde guerre mondiale au jour le jour.

oui la cavalerie a été demodée je dirais dès la guerre de secession (et mis à part pour les guerres indiennes)

mais ca n'a pas empeché un usage ponctuel et efficace (par les rouges pendant la revolution russe notamment) mais des exemples de cavalerie chargeant des unités en position et bien armées avec succès se comptent sur les doigts de la main

Dans quelles conditions? Parce qu'il me semble que la cavalerie Polonaise a été décimé par les chars allemands... dans la meme guerre... Ce qu'il faut regarder c'est, les conditions d'emplois de la cavalerie... Contre des chars, c'était du sucide...

Contre des fantasins, je suppose qu'en terrain découvert, des soldats à cheval reste quand meme plus mobile que des fantassins... Ou avec un gros effet de surprise...

la cavalerie polonaise a chargée l'infanterie d'accompagnement des panzers (qui etait en retard sur l'avancée de leurs chars) mais les cadets polonais sont tombés sur un colonne blindée deployée en soutien ... pas de bol et effectivement de la cavalerie sur des autocanons ou de automitrailleuses ca le fais pas vraiment
Link to comment
Share on other sites

prenant appui sur les etriers les cavaliers utilisent des lances plus longues et la calent sous leurs avant bras , la charge de cavalerie capable de rompre une ligne de bataille vient d'apparaitre, avant l'apparition de l'etrier les cavaliers se servaient de leur lance comme un javelot

pas completement exact.... les cataphractaires perses du temps des romains utilisaient deja un longue lance (le kontos) tenue à 2 mains qui permettaient avec l'impact d'un cavalier entièrement en armure (de même que le cheval d'ailleurs) de rompre les lignes adverses

on retrouve ce type d'arme chez d'autres peuples (sarmates notamment)

Link to comment
Share on other sites

bon je me continue le "time travel" entre 1918 et 1939 l'Europe va connaitre un certain nombre de desordres et les conflits seront surtout des guerres civiles avec ou non des interventions exterieures (notamment la revolution russe qui remettra au gout du jour par les rouges de grand corps d'armée de cavalerie pour leur mobilité tactique et stratégique dans les plaines de russie) il y aura egalement quelques expeditions coloniales ou assimilées (France au Maghreb dont la guerre du Riff et expeditions au Maroc, italiens en Ethiopie/Lybie/Erythrée avec usage de gaz moutarde, Anglais en Irak avec premiers bombardement "massifs" planifiés de villes et villages en rebellion.... (et oui quoi qu'on en pense ce ne sont pas les teutons qui ont inventés le carpet bombing meme si l'echelle est moindre) et egalement usage de gazs) Le conflit majeur (et chaotique) est la guerre civile russe entre rouges et blancs avec intervention des puissances exterieures (france, GB, japon, Pologne...etc) D'autres conflits sont liés au demembrement de l'empire ottoman (notamment grecs vs turcs) Enfin la guerre civile espagnole de 1936 en rajoute une couche ou l'axe (italie/allemagne) soutine les nationalistes contre les republicains fournies en armes par l'URSS (mais au contraire des premiers cette fois si contre espèces sonnantes et trebuchantes) On dis souvent que cette guerre a permis aux deux de tester leur matériel (vrai) mais aussi leur stratégie ce qui est partiellement vrai (raid de terreur sur Guernica qui prefigurera les bombardements stratégiques sur les villes européennes) et faux à la fois (pas de blitz en Espagne, la configuration du terrain et les opérations ne s'y pretant guere) par contre les Axistes (au moins les Allemands ) ont pus aguerrir une partie de leurs aviateurs coté armement rien de vraiment neuf au niveau conceptuel mis à part une evolution technique de la DCA (ex canons de 88 Flak), des canons AC et des chars (série BT5, BT7 et T34 par ex)( par contre de nombreux projets en developpement qui verront le jour pendant ou après la IIe GM comme l'avion à reaction) Ce sont surtout les doctrines d'emploi qui vont evoluer avec notamment la mise au point du Blitz, choc mecanique de blindés appuyés par de l'aviation d'assault pour rompre la ligne adverse, puis exploitation grace à la vitesse des blindés Accessoirement la paternité du concept est partagée par les allemands (Guderian) et Toukachevski (qui lui n'a pas eu le temps de la mettre en place a cause des purges staliniennes) voili voili A+ pour la IIe GM EDIT : Kolossal oublie de ma part mais c'est entre les 2 guerres qu'a été inventé le pistolet mitrailleur (ex la thompson) qui va revolutionner le combat d'infanterie en dotant un homme de la puissance de feu d'une section de soldats equipés de fusils à culasse

Link to comment
Share on other sites

pour l'entre deux guerres on peut rajouter la mise au point en angleterre du radar, la machine à coder enigma allemande qui va révolutionner le codage obligeant les allies à developper les 1ers ordinateurs pendant la 2eme guerre mondiale pour contrer l' enigma

Link to comment
Share on other sites

Guest grinch

bon je me continue le "time travel"

entre 1918 et 1939 l'Europe va connaitre un certain nombre de desordres et les conflits seront surtout des guerres civiles avec ou non des interventions exterieures (notamment la revolution russe qui remettra au gout du jour par les rouges de grand corps d'armée de cavalerie pour leur mobilité tactique et stratégique dans les plaines de russie)

il y aura egalement quelques expeditions coloniales ou assimilées (France au Maghreb dont la guerre du Riff et expeditions au Maroc, italiens en Ethiopie/Lybie/Erythrée avec usage de gaz moutarde, Anglais en Irak avec premiers bombardement "massifs" planifiés de villes et villages en rebellion.... (et oui quoi qu'on en pense ce ne sont pas les teutons qui ont inventés le carpet bombing meme si l'echelle est moindre) et egalement usage de gazs)

petite précision, les riffains furent équipé en mausers par les allemands pour lutter contre les francais et les espagnols.

Le conflit majeur (et chaotique) est la guerre civile russe entre rouges et blancs avec intervention des puissances exterieures (france, GB, japon, Pologne...etc)

D'autres conflits sont liés au demembrement de l'empire ottoman (notamment grecs vs turcs)

Enfin la guerre civile espagnole de 1936 en rajoute une couche ou l'axe (italie/allemagne) soutine les nationalistes contre les republicains fournies en armes par l'URSS (mais au contraire des premiers cette fois si contre espèces sonnantes et trebuchantes)

On dis souvent que cette guerre a permis aux deux de tester leur matériel (vrai) mais aussi leur stratégie ce qui est partiellement vrai (raid de terreur sur Guernica qui prefigurera les bombardements stratégiques sur les villes européennes) et faux à la fois (pas de blitz en Espagne, la configuration du terrain et les opérations ne s'y pretant guere)

par contre les Axistes (au moins les Allemands ) ont pus aguerrir une partie de leurs aviateurs

coté armement rien de vraiment neuf au niveau conceptuel mis à part une evolution technique de la DCA (ex canons de 88 Flak), des canons AC et des chars (série BT5, BT7 et T34 par ex)( par contre de nombreux projets en developpement qui verront le jour pendant ou après la IIe GM comme l'avion à reaction)

Ce sont surtout les doctrines d'emploi qui vont evoluer avec notamment la mise au point du Blitz, choc mecanique de blindés appuyés par de l'aviation d'assault pour rompre la ligne adverse, puis exploitation grace à la vitesse des blindés

Accessoirement la paternité du concept est partagée par les allemands (Guderian) et Toukachevski (qui lui n'a pas eu le temps de la mettre en place a cause des purges staliniennes)

voili voili

A+ pour la IIe GM

EDIT : Kolossal oublie de ma part mais c'est entre les 2 guerres qu'a été inventé le pistolet mitrailleur (ex la thompson) qui va revolutionner le combat d'infanterie en dotant un homme de la puissance de feu d'une section de soldats equipés de fusils à culasse

Link to comment
Share on other sites

pour l'entre deux guerres on peut rajouter la mise au point en angleterre du radar, la machine à coder enigma allemande qui va révolutionner le codage obligeant les allies à developper les 1ers ordinateurs pendant la 2eme guerre mondiale pour contrer l' enigma

C'est le début de l'informatique dans les armées si j'ai bien compris.
Link to comment
Share on other sites

allez le GROS morceau la IIe GM

inutile de vous rappeler que c'est un conflit qui a embrasé tous les fronts (de la steppe au desert, de la montagne à la jungle) et tout les milieux (air-terre-mer)

evolution des armes (merci de completer mes oublis):

apparition de (dans le desordre) :

pour l'AdT des différents belligérants : transports blindés d'infanterie (half tracks, Spwz..), artillerie automotrice, Lances roquettes multiples (russe, allemands puis US), armes AC portables (bazooka, PIAT, panzershreck), charge creuse (merci les Allemands), "surblindages", blindage-cage, mines APERS et AT, obus a penetrateurs au tungstène (chez les allemands), premiers fusils d'assaut, artillerie AA a haute cadence, tenues camo elaborées, projets de missiles antichars (fin de developpement après le conflit), les premiers vrais vehicules leurres (dummies), radios hertziennes, chars amphibies....

pour l'AdA des différents belligérants : radars, vrais bombardiers stratégiques, premiers missiles air sol ou anti navires, avions à réaction, premiers autogyres (hélicos mais projet non utilisé pendant le conflit), premiers autodirecteurs à infra rouge, premiers missiles stratégiques (V1 et V2), bombes clusters, napalm et phosphore, mégabombes (ex : la tallboy 6 tonnes), missiles pilotés, bombes à penetrateurs "durcis", appareils d'appuis rapprochés (type Stuka ou Sturmovik), premières protections balistiques (FlakJacket), l'aviation antichar (typhoon..)...

marines et aéronavale des différents belligérants :

schnorkel, sonar, bombardiers en piqué, appareils de patrouille maritime, hydravions de reconnaissance, vrais porte avions, peniches de debarquement blindées, mini sous marins d'infiltration, canots suicides, mines à declenchement magnétique, torpilles à declenchement magnétique, torpilles aéroportées....

renseignement : sytème de codage et decodage type enigma

santé : antibiotiques (sulfamides), amélioration des techniques opératoire notamment par l'extension de l'usage des radios, plasma

logistique : pétrole synthétique, caoutchou synthétique

après il ya l'ensemble des doctrines qui ont modifié l'approche tactico opérationnelle du conflit avec en autre :

opérations combinées (marines-navy-air force)

defense elastique (concept allemand)

groupes de combat autonomes ou kampfgrupp (concept allemand)

forces speciales (concept britannique mais aussi allemand : div brandebourg)

nageurs de combat (concept italien)

snipers remis au gout du jour (merci les finlandais)

skieurs de combat (finlande)

bien sur la blitzkrieg

le carpet bombing

la chasse sous marine en meute (Germanie)

la constitution de convois de navires

le close air support (US)

les kamikazes (japon)

la supériorité de l'aviation embarquée (par opposition a la guerre entre navires de surface cuirassés, merci les japonais et Pearl harbor)

les barrages de saturation (soviétique)

les raids aériens stratégiques

les opérations amphibies massives

et la BOMBE bien sur .....

voili

A+ pour la suite et n'hesitez pas à completer

Link to comment
Share on other sites

desolé mais trafalgar ne marque en rien une revolution dans la guerre navale, si nelson a choisi de couper en 3 la colonne franco espagnol, c'est qu'il avait tout à fait conscience que du fait du blocage des ports français par les escadres an glaises, les equipages français n'étaient pas entrainés, à trafalgar lorsque les cannoniers anglais tiraient 3 boulets les français en tiraient 1, quant aux capacités de maneuvre des equipages français n'en parlons pas . de plus les representations picturales des combats navals , ne sont forcément à prendre aux 1ers degrés, quant aux navires de 1eres lignes a 74 canons , ils apparaissent un peu plus tard (a priori milieu du 17 eme), la défaite de l'invincible armada date de 1587 la derniere utilisation de la maneuvre "barrer le T " fut la bataille de jutland pendant la 1ere guerre mondiale

Link to comment
Share on other sites

Loin de moi l'idée de placer un 74 au XVI eme siecle... j'ai du utiliser un racourcie qui n'était pas compréhensible, toutes mes escuses Le gros probleme de la marine française à trafalgar est en effet son niveau d'entrainement.... notons cependant que les équipages anglais les plus habilles au tir était entrénait au frais de leurs officiers... ( les anglais si ma mémoire est bonne n'embarquaient pas assez de poudre et de boullet pour un combat soutenue en parrallele, ce qui leurs imposait d'aborder le plus rapidement possible) Les français étaient aussi moins bon au corps a corps que les anglais. Alors que les navires et l'artillerie française, bien que moin entrainé était exélent, grace a Sané, qui révollutiona l'architecture naval... les lignes de combats naval étaient trés serré, en gros, le beauprés (le mat horizontal a l'avant des navires de l'époque) était pratiquement "dans" la poupe du navire de devant... La technique consitaient pour l'adversaire a endomager suffisament un navire pour le ralentir, passer devant, cannoner le navire derriere lequel il passe (causant des dégats énormes car la poupe est l'endroit le moins proteger a l'époque) et ainsi pouvoir passer a l'abordage pour donner un coup de grace, ou alors, continuer le cannonage pour que l'adversaire baisse le pavillons. Aprés, il y a une question de rapport au vent... Une ligne pouvait refuser un abordage quant elle était sous le vent... Notons aussi qu'un amiral anglais a était fusiller (ou pendu je ne sais plus) pour avoir refuser le combat avec les français...

Link to comment
Share on other sites

il y a une excelente saga qui traite du sujet, mais du point de vue britanique... "Master and Commander" de Patrick O'Brian. Il a fait des recherches sur les livres de bord dans les archives de l'amirauté, pour nous rendre les détailles dans ses livres... Il a meme écrit un livret sur la marine, son organisation etc etc (manque de chance pour moi, je suis a belfort, et le livret est rester sur paris... snifff) Trés bien écrit, pour ceux qui ne connaissent pas, bien que romancé, il traite de fait réel, de navire réel, des avantages et problemes des trois marines importante de l'époque (france, angleterre, et américaine...)

Link to comment
Share on other sites

Passons maintenant aux années 50-60-70 avec le choc des 2 blocs, la guerre froide et la multitude de conflits indirects qui en ont decoulés ainsi que les guerres de libération des anciennes colonies européennes...beaucoup de théatres pour tester des nouveaux equipements et doctrines d'emploi je vais proceder par tranches ... 1950-1960 gros conflits : guerre israélo arabe (1948), guerre de Corée, Indochine, guerre en Malaisie, Indonésie, début de la guerre d'Algérie, Conflits en Afrique (Zaire, Mozambique, Rhodésie etc ...) au niveau equipement pour l'aviation: on a un glissement des avions à hélice (dont certains se maintiendront cependant pour le CAS jusqu'au VietNam voir même jusqu'a nos jours, les Mexicains ayant par exemple utilisés des SuperTucanos contre les rebelles du Chiapas ou les argentins des Puccaras contre les anglais dans les Malouines) vers les avions à réaction pour l'instant encore subsoniques la chasse se fait encore largement au canon ou avec des volées de roquettes mais les premiers missiles AA commencent à etre developpés (entrée opérationnelle du sidewinder en 1957-1958) de même que les premiers missiles SAM Améliorations des radars qui vont etre progressivement embarqués sur les appareils (il y aavait eu quelques precurseurs pendant le IIe GM comme le Bf110 de chasse de nuit) Au sol, les soviétiques généralisent les armes d'assaut (AK) quand les occidentaux sont de ce point de vue assez en retard (maintien des PM type Sten et MAT par exemple). Developpement aussi des armes AC (RPG-2 puis RPG-7 mais aussi missiles AC comme le SS-10 français ou le cobra allemand filoguidés, AT1 et 2 pour les soviétiques....) Developpement des nouvelles générations de chars (T54/55, T10, M47/48 etc...) sans grande rupture technologique avec ceux de la IIe GM exception faite du chargeur automatique mis en place sur l'AMX13 (invention française !!! [13]) Les probabilités de conflits en ambiance NBC conduisent cependant a proteger les equipages au sein des vehicules et amènent à créer des VTT entierements blindés et clos (à l'opposé des halftracks) comme le BTR60, l'AMX13 VTT etc... Les mines AT et Apers se developpent avec apparitions des premiers engins à effet dirigé ou bondissants. Il y a egalement developpement des missiles tactiques de théatre (Scud, Honest John...) avec bientot des charges clusters et l'artillerie gagne en calibre (passage du 105mm standard au standard 155) Apparition des premiers hélicos d'abord de transport et d'evacuation puis armés (invention française !!!!) pour la marine, apparition des premiers sous marins nucléaires (1955) et SNLE (1959), developpement des armes ASW notamment héliportées (roquettes et torpilles antisous marines largables), developpement des sonars actifs et passifs (mise en place du SOSUS), equipement des portes avions d'avion à réaction, importance croissante de l'electronique embarquée voila pour l'evolution des armes..... pour les doctrines d'emploi en centre europe, dès le depart on retrouve une doctrine de contre avancé des div blindées soviétiques grace à la supériorité aérienne supposée de l'OTAN (doctrine TAC-AIR) et combat au sol possible en ambiance NBC avec utilisation d'armes chimiques (dont neurotoxiques inventés pendant la IIe GM mais largement militarisés après) et nucléaires tactiques avec un rognage progressif de l'adversaire Pour les autres doctrines (fixation par point d'appui aéroravitaillé, merci DienBienPhu, techniques de contre insurrection comme en Algérie, zones d'interdiction grace a des murs de mines comme en Rodhésie, concept qui sera repris plus trad au VietNam via la ligne McNamara...etc) elles dependent de mise en place sur le tard pendant les conflits asymétriques en cours de developpement voili la suite, ben, ensuite ....

Link to comment
Share on other sites

Akhilleus : "Au sol, les soviétiques généralisent les armes d'assaut (AK) quand les occidentaux sont de ce point de vue assez en retard (maintien des PM type Sten et MAT par exemple)" Un petit détail Akhilleus, le FA espagnol CETME (développé à partir du STG 44) allemand) qui sera plus connu par sa version allemande le G3, est entré en service dans l'Armée Espagnole en 1957. Heckler & Koch fabriquera l'arme postérieurement sous licence ; pendant 4 ou 5 ans les armes sortant de chez Heckler & Koch porteront la marque CETME. En France ce fusil d'assaut à été présent dans les années 60 / 70 au sein des commandos marine, lot issu d'un envoi destiné au FLN et arraisonné par la Marine. Finalement le CETME n'a que peu de retar par rapport au AK 47 (qui ne rentre vraiment en fonction que sous sa version 1953, si je ne fais pas erreur. Dans le même temps FN Herstal commence à developper le FAL en 1950 qui rentre en service en 1955. Pour sa part, le M 16 entre en service en 1963 après une période d'essai au Vietnam.. En fait il n'y qu'en France que nous avons eu du retard à l'allumage par rapport aux FA...

Link to comment
Share on other sites

arggg...... autant pour moi, je voyais le G3 et le FAL juste postérieurs à l'année 1960.....(contemporaine du M16 en quelquesorte) boulette boulette .... [10][10] de même tu aurais pu ajouter le M14 dans le listing en fait le déploiement de tous ces joujous se fait dans un mouchoir de poche (1956/57-1959/1960) avec quand même quelques années de retards par rapport à l'AK qui lors de sa première sortie opérationnelle (notamment à Budapest en 56) avait choqué les occidentaux par sa puissance de feu (normal vu qu'a l'époque les ricains se trainaient encore de vieux Garand M1) En tout cas merci du recadrage de dates [27]

Link to comment
Share on other sites

bon je reprends l'evolution.... disons 1960 -1970 La encore beaucoup de conflits divers et variés aux 4 coins de la planète.... Le matériel datant de la IIe GM commence a disparaitre totalement des arsenaux de première ligne en centre europe (mais on peut encore allégrement en trouver en Afrique et en Amérique du Sud comme des Shermans en argentine ou au brésil, des glosters météors au chili, des corsairs et des mustangs au salvador et nicarague ...etc) pour l'armée de terre : en ce qui me concerne je vois peu d'apparitions de nouvelles armes ou d'evolutions techniques reellements innovantes si ce n'est l'apparation tardive de systèmes de vision nocturne du point de vu doctrinal la mise en place de l'AIRCAV (ou cavalerie aéroportée au VietNam) signe definitivement l'importance tactique de l'helico de transport et d'appui. pour l'aviation : on a reellement apparition puis evolution des appareils supersoniques avec une importance croissante de l'electronique embarquée (generalisation des radars de poursuite par exemple) avec un reintroduction du canon de bord initialement retiré par les américains au vietnam. pour la marine. la aussi pas de reupture technologique majeure si ce n'est la demonstration en 1967 de l'efficacité des missiles antinavires qui ont contribués a leur amélioration et leur developpement subséquent (destruction du destroyer Eilat israélien par une vedette rapide egyptienne à l'aide de 2 SSN-2- Styx) voila pour cette période... de toute façon à partir des années 1960 jusque dans les annnées 1990 puis 2000 il n'y aura pas de rupture technologique ou doctrinale majeure... Certes les améliorations techniques et technologiques seront nombreuses et massives mais il n'y aura pas d'apparition de nouveaux concepts d'armements ou d'utilisation/optimisation des ces armements

Link to comment
Share on other sites

Je vais tenter de faire un petit exposé sur l'évolution des armes à feu portatives du Moyen Age à nos jours, sujet qui m'a beaucou passionné il y a quelques années. *Vers la fin du Moyen Age apparait la coulevrine à main, l'ancètre du fusil. Il s'agit d'un simple canon, sans crosse, que l'on pose sur une cane. La couleuvrine est maniée par deux hommes : le pointeur qui vise, et le "boute-feu" qui allume la mèche. *Au début XVI°, grande innovation : l'arquebuse. Elle ressemble déjà à nos fusils modernes. Le système est simple : une mèche ardente (on pourrait comparer ça à une cigarette) est accrochée à un "serpentin", l'ancètre du chien. Le nom de chien vient d'ailleurs de cette époque où le serpentin était souvent sclupté en tête de chien. Le mouvent sur la détente fait tomber le chien sur le bassinet où on met la poudre d'allumage. Une fois la poudre d'allumage enflamée, le feu tombe dans le canon via une petite fente qui relie bassinet et canon que l'on appelle la lumière. Ce système de bassinet durera jusqu'aux guerre napoléoniennes, mais le système d'allumage évoluera. L'arquebuse se recharge par le canon et utilise des balles rondes en plomb (le terme de balle est resté, malgrès la forme des projectiles aujourd'hui). L'arquebuse à mèche est une révolution mais elle possède des inconvénients, nottament le fait qu'il faille toujours avoir la mèche allumée pour pouvoir tirer. L'odeur de fumée et l'incandescence rend aussi l'arquebusier assez repérable. *On met donc au point le rouet vers la fin XVI° : une roue que l'on remonte à l'aide d'une clé se lache au mouvement de la détente. Sa surface rappeuse frotte contre le silex qui lui est collé dessus. Ainsi se crée l'étincelle. Le système du rouet s'apparente aux horloges, et c'est pourquoi beaucoup d'horlogers se sont appliqués à fabriquer ces armes. Mais le rouet possède lui aussi un gros problème, et non des moindre : son coût. Il est pratiquement impossible d'équiper toute une armée avec. Ce système n'est utilisé alors que pour les armes de qualité, armes de chasse ou pour les nobles, et ne remplace pas vraiment la mèche. *La vraie révolution vient alors avec la batterie à silex (inventée milieu XVII°), pas chère et qui va durer près de deux cent ans. Elle va alors armer tous les soldats de l'Europe et c'est son son ère que les grosses armes blanches (piques, hallebardes) vont totalement disparaitre de l'infanterie. Le système : le chien que l'on remonte au prélable, vient s'appattre sur la batterie rappeuse. Celle ci s'abat vers l'arrière et découvre le bassine dont la poudre s'enflame. Ce système va connaitre son heure de gloire durant les guerres napoléoniennes et va disparaire environ une décénie plus tard. *C'est dans les années 1830 qu'apparait la capsule de fulminate. Plus besoin de poudre de bassinet ou de silex. La capsoule s'enflame dès que le chien vient taper contre elle, un peu comme certains petits pétard aujourd'hui. Elle bouche un trou qui est relié au canon. Voilà donc comment ça s'allume. Mais son règne va être très court car va apparaitre bientot l'ancètre du fusils moderne. *C'est vers le milieu du XIX° que l'on fabrique les premier fusils à rechargement par la culasse. Plus besoin de se lever pour recharger (et donc de se mettre à découvert), il suffit de mettre une cartouche diractement dans la culasse. Le rechargement est très rapide et le fusil (a canon rayé) est plus précis. Cette invention va être tellement importante que toutes les armées ne possédants pas ce type d'arme et s'opposant à ceux qui en ont vont être extrèmement désavantagées. La généralisation de ces armes est donc extrèmement rapide. Durant la guerre de 1870, soldats français et prussiens se battent tous avec ce type d'armes. L'industrialisation de l'Europe va aussi permettre de produire en masse et à faible cout des fusils. Adieu donc les fusils de chasse richement décorés et les gadgets qui allaient avec. C'est aussi à cette époque que l'on met au point la poudre blanche, beaucoup plus puissante et nécessiatnt moint de poudre. La XIX° siècle va être l'époque de toutes les expérimentations, des inventions. Non, le XX° siècle n'a rien inventé en termes d'armes portatives, il n'a fait que perfectionner les inventions de XIX°. C'est au XIX° siècle qu'est inventée la mitrailleuse qui est déjà redoutablement efficicace. Il s'agit de multiple canons dont on change le cylindre contenant les balles une fois celles ci lancées. *Vers la fin XIX°, autre révolution : l'utilisation du recul. Autrefois, cette énergie était un inconvénent inévitable, mais de géniaux inventeurs en font une force qui va révolutionner la guerre moderne et la face de la terre. En 1893 est mis au point le premier pistolet se rechargeant automatiquement grace au recul de la culasse. Mais ce système ne va remplacer le fusil à rechargement manuel qu'après la seconde guerre mondiale, la faute à un système trop impressis (pour ce qui est des pistolets mitrailleurs) et avec trop peu de portée. C'est Kalashnikov (corrigez moi si j'ai faux) qui invente une arme possédant la précision et la portée d'un fusil ainsi que la rapidité d'un pistolet mitrailleur : le premier fusil mitrailleur.

Link to comment
Share on other sites

C'est Kalashnikov (corrigez moi si j'ai faux) qui invente une arme possédant la précision et la portée d'un fusil ainsi que la rapidité d'un pistolet mitrailleur : le premier fusil mitrailleur.

il me semble que le 1 er fusils d'assault soit la stg 44 et il me semblent aussi que le terme fusil mitralleur soit un terme employé pour les arme d'appui feu non?
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...