Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Turgis et Gaillard "AA'ROK" MALE - caractéristiques, prospects...


Banzinou
 Share

Recommended Posts

il y a 5 minutes, HK a dit :

Est-qu’il ne risque pas de retomber alors dans le créneau du Patroller?

(Le Patroller utilise un moteur Rotax dont des modèles d’occasion sont dispos en pagaille pour à peine €10,000… donc moyen de faire un Patroller jetable?)

Ah bah si, complètement.

Mais ça, c'est pas le problème d'Aarok.

 

Le Patroller n'est ABSOLUMENT pas dimensionné pour s'inscrire dans un conflit de haute-intensité et longue-durée, n'en déplaise à l'Armée de Terre. Il est complètement hors de prix pour les Ukrainiens, et très mal adapté aux menaces qu'ils rencontrent.
Dès lors, on propose aux Ukrainiens ce qui peut leur convenir.

Et quand bien même le Patroller n'était pas un truc beaucoup trop cher et complexe pour ce qu'il peut faire, je ne pense pas que Safran et la France puisse proposer à Antonov de le fabriquer localement, même dans une variante low-cost. La cellule reste un design allemand de chez Stemme. Là aussi ça peut être un blocage.

Link to comment
Share on other sites

20 minutes ago, PolluxDeltaSeven said:

 

D'ailleurs, à mon sens, ce mini-Aarok, s'il voit le jour, se positionnera sur le créneau du TB2. Pas besoin de plus d'allonge ou d'autonomie pour le théâtre ukrainien.

Si il se pose sur le créneau du TB2, il est en directe compétition avec le Patroller. Un mini-AAROK pourrait aussi se trouver sur le créneau plus gros du Mojave ou du Gray Eagle.

Par ailleurs, quelles micro-munitions? Je ne pense pas que les turcs vont foutre les leurs sous un appareil français et très peu d'autres personnes en font. Safran (ça tombe bien) a la Hussar en coopération avec Diehl mais celle-ci ne m'impressionne pas fort (20kg, 20km de portée et seulement 2.5kg de charge utile? La comparaison avec la GBU-69 fait mal) et sinon, c'est un peu tout (la BAT-120LG est à 35kg je pense).

Si j'étais Thales, je m'arrangerait pour transformer des obus de mortiers de 120mm et des charges de roquettes de 70 en bombes guidées (voire planantes dans le cas des obus de mortiers). Ceci dit, les Ukrainiens sont inventifs. Je suis sûrs qu'ils seront capables de mettre des obus de mortiers avec kit de guidage sous les ailes de tout ce que vous leurs envoyez.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

54 minutes ago, PolluxDeltaSeven said:

Le Patroller n'est ABSOLUMENT pas dimensionné pour s'inscrire dans un conflit de haute-intensité et longue-durée, n'en déplaise à l'Armée de Terre. Il est complètement hors de prix pour les Ukrainiens, et très mal adapté aux menaces qu'ils rencontrent.

Mais justement c’est un peu la même problématique pour un mini-Aarok non? En quoi sera-t-il plus adapté aux menaces et moins cher qu’un Patroller, dès lors qu’il emporte quasiment tous les mêmes systèmes?

(Ce n’est pas la plateforme du Patroller qui doit coûter cher… €300,000-€400,000 pour un Stemme neuf, moins avec un moteur d’occasion et un kit assemblé par de la main d’œuvre Ukrainienne. Par contre les systèmes de Safran là oui ce n’est pas gratuit et loin d’être jetable).

Edited by HK
Link to comment
Share on other sites

Faut se rendre à l'évidence: le Patroller est une plateforme chère pour ce qu'elle apporte, d'autant plus qu'elle n'a pas été pensée à l'origine pour être armée.

Ce n'est pas particulièrement la faute de Safran, mais plutôt une conséquence du contenu de l'appel d'offre lancé par la DGA dans le cadre de la LMP 2014-2019.  Il faut dire qu'à l'époque, nous n'avions pas les retex arméniens et ukrainiens qui nous ont fait comprendre l'intérêt de disposer de drones armés.

Rappelons-nous également que l'AEE a acheté ses premiers Reaper non armés, faisant preuve d'une grande prudence/pudeur dans l'emploi de ces matériels (et rappelons nous enfin les débats interminables sur l'armement ou le non armement de l'Eurodrone).

En conséquence, le Patroller semble déjà dépassé avant d'avoir été réellement employé.

CEPENDANT, le développement du Patroller a permis à Safran de développer un véritable savoir-faire en la matière.

Il serait dommage pour Safran de le perdre, d'autant plus que motoriste Safran n'a pas été impliqué dans l'Eurodrone à la hauteur de ses attentes.

La seule chose que Safran ne s'est pas faire en interne, c'est une cellule.

Turgis et Gaillard semble être en capacité de fournir à Safran une cellule type "mulet": simple, robuste, sobre et grosse capacité d'emport.

L'alliance entre les deux me semble intéressante et même assez naturelle. J'en serai presque à croire que Turgis et Gaillard a "senti le coup", entre les premiers retex arméniens et les retards accumulés par le Patroller.

Il faudra quand même que Safran augmente le rayon d'action de l'AAROK par rapport au Patroller.

En gravitant 20 heures en l'air à 450 km/heure de moyenne, il serait logique que l'AAROK ait un rayon d'action plus proche de celui du Reaper (1850 km), que de celui du Patroller (180 km).

Vraiment, ce projet m'enthousiasme.:tongue:

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, PolluxDeltaSeven a dit :

Si, derrière, on peut retrouver les mêmes consoles (Safran), les mêmes solutions de guidage, navigation et pilotage (Safran) et la même boule optronique (de Safran !) que sur le Patroller, tout en ayant une plateforme assez grosse pour embarquer un moteur plus puissant (Safran ?) et des munitions plus lourdes (Safran également, comme c'est étonnant), ce serait tout bénéf pour l'entraînement des équipages des armées françaises... et pour Safran (et Aarok ;) )

il y a 33 minutes, Salverius a dit :

CEPENDANT, le développement du Patroller a permis à Safran de développer un véritable savoir-faire en la matière.

Il serait dommage pour Safran de le perdre, d'autant plus que motoriste Safran n'a pas été impliqué dans l'Eurodrone à la hauteur de ses attentes.

J'ajoute que le timing semble favorable, avec l'entrée en service du patroller, il faudra occuper les équipes dédiées. (Même si il restera des trucs à faire pour faire évoluer le patroller.)

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas si ce projet ira au bout et surtout quel degré de confiance on peut avoir sur cet industriel qui se lance sur un créneau inédit (pour lui).

Mais, définitivement, on a pris la tangente des programmes complexes, trop technologiques, certifiés de partout, multinationaux à l'organisation compliquée... Pour faire du simple, peu onéreux, pragmatique. 

Si ça fonctionne, faudrait penser à faire pareil pour les hélicoptères et les avions de transport, voir les équipements terrestres qui s'avèrent aussi être des consommables. 

Je croise les doigts pour que cette bonne idée se concrétise et qu'elle fasse des petits. 

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Banzinou a dit :

Drone MALE français Aarok : L’armée de l’Air et de l’Espace est « prête à payer pour voir »

https://www.opex360.com/2023/10/06/drone-male-francais-aarok-larmee-de-lair-et-de-lespace-est-prete-a-payer-pour-voir/

… Je rebondis sur cet article et la « hype » de l’Aarok avec la contribution d’une personne qui poste ce message - suite a l’article -.

Révélation

Bon alors la, je reste sans voix. L’AAE est prête a payer pour voir? Alors pourquoi n’ont-ils jamais fait appel à la société ISEE group, qui produit un drone du gabarit du TB2 mais aux performances supérieures. Il y 5 ans de cela, ce drone tirait déjà de l’armement guide laser. Il a été développé sur fonds spéciaux, pour une activité très spéciale, pour le 1/30 eme du drone patroller (qui est une honte nationale). Alors, une boite sort un concept, fait une maquette, une bonne campagne de pub, et ça y est l’AAE a de l’argent. Il y a 0 autorisation de la DGA, 0 essai en vol…rein. L’ICD de ISEE a accumule 500 hdv…il a une fiabilité a toutes épreuves reconnues par la DGA…Au lieu de vendre une feuille de papier, pourquoi ne pas promouvoir quelque chose qui existe? Conflit d’intérêts? https://www.i-seegroup.com/en/airborne-vehicles/
Les perfs annoncées sur le site sont inférieurs aux réels. Vivement que le Mindef, l’AEE, la DGA se réveille et ne laisse pas une pépite française en plan

Qu’en penses les sachants ? Je n’ai jamais entendu parler de cet société… un argument frappe quand même dans la réaction de ce lecteur, pour l’instant l’Aarok est juste … une belle maquette !

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Ardachès a dit :

… Je rebondis sur cet article et la « hype » de l’Aarok avec la contribution d’une personne qui poste ce message - suite a l’article -.

  Masquer le contenu

Bon alors la, je reste sans voix. L’AAE est prête a payer pour voir? Alors pourquoi n’ont-ils jamais fait appel à la société ISEE group, qui produit un drone du gabarit du TB2 mais aux performances supérieures. Il y 5 ans de cela, ce drone tirait déjà de l’armement guide laser. Il a été développé sur fonds spéciaux, pour une activité très spéciale, pour le 1/30 eme du drone patroller (qui est une honte nationale). Alors, une boite sort un concept, fait une maquette, une bonne campagne de pub, et ça y est l’AAE a de l’argent. Il y a 0 autorisation de la DGA, 0 essai en vol…rein. L’ICD de ISEE a accumule 500 hdv…il a une fiabilité a toutes épreuves reconnues par la DGA…Au lieu de vendre une feuille de papier, pourquoi ne pas promouvoir quelque chose qui existe? Conflit d’intérêts? https://www.i-seegroup.com/en/airborne-vehicles/
Les perfs annoncées sur le site sont inférieurs aux réels. Vivement que le Mindef, l’AEE, la DGA se réveille et ne laisse pas une pépite française en plan

Qu’en penses les sachants ? Je n’ai jamais entendu parler de cet société… un argument frappe quand même dans la réaction de ce lecteur, pour l’instant l’Aarok est juste … une belle maquette !

 

Ce qui m'intrigue, c'est que lorsque je vais sur leur site, je tombe sur le LH10 de LH Aviation, qui a fait faillite de mémoire, notamment l'appareil présenté sur le site ISEE est le F-WWNX...

otjy.png

 

... Qui était l'appareil présenté par LH Aviation en 2011 au Bourget

5945205057_9269fbd9d5_b.jpg

 

Ils ont peut être récupérés les actifs de LH Aviation ?

 

Edit : c'est sur leur site

La société I-SEE SAS a repris en octobre 2020 les actifs d’un fabricant aéronautique ayant investi 25M€ sur les 15 dernières années dans la conception et fabrication de vecteurs aériens légers (avion et drone).

 

Rappel, LH aviation c'était 50 employés, là où Turgis et Gaillard c'est 300 personnes, qui a une grosse expérience dans les MCO puis dans les emports, on se souvient de leur proposition d'équiper les C-130H de pods pouvant emporter des AASM...

Et qui a énormément de relation dans l'armée de part ses contrats

gerfaut-20141118.jpg

 

Bref ça ne joue pas dans la même catégorie

Edited by Banzinou
  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Banzinou a dit :

Bref ça ne joue pas dans la même catégorie

Il en est de même pour les deux drones. L'une des forces de l'Aarok est de disposer d'un capacité d'emport de 1,5 tonnes, quand les Patroller et autres plafonnent à 250 kg.

Le Patroller est une plate forme d'observation ayant la capacité de tirer quelques roquettes. 

L'Aarok promet d'être un véritable "camion à bombes" apte à faire de l'observation. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Banzinou a dit :

Bref ça ne joue pas dans la même catégorie

Mais pourquoi lire les commentaires :tongue:

L'armée sait faire la différence entre une proposition sérieuse et une très risquée, même si les 2 sont à l'état 0 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
Le 09/10/2023 à 15:01, PolluxDeltaSeven a dit :

Le premier vol se fera avec un appareil piloté (habité donc). On reprendra ici le principe de développement du Patroller: une plateforme pilotée d'abord, optionnellement pilotable ensuite, et totalement autonome au final.

Bon, alors ce premier vol de l' AAROK  en formule habité : pour quand ?? Je m'impatiente ! 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Bechar06 a dit :

Bon, alors ce premier vol de l' AAROK  en formule habité : pour quand ?? Je m'impatiente ! 

Ils ne vont vouloir prendre aucun risque, donc personnellement je tablerais sur mars-avril, même si je serais ravis que ça ai lieu dès février. 

Dans tous les cas, ce premier vol se fera à huis clos. Lorsqu'on en entendra parlé, il aura certainement déjà volé 2 ou 3 fois.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 12/02/2024 à 16:25, Bechar06 a dit :

1-er démarrage  en mars  ... 1-er vol suivra à date indéterminée 

C'est marrant, ça me rappelle une histoire vaguement similaire :huh: . . . Mais c'était à base de F404 et M88 ! :tongue:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Obelix38 a dit :

C'est marrant, ça me rappelle une histoire vaguement similaire :huh: . . . Mais c'était à base de F404 et M88 ! :tongue:

C'est a peu près ça oui.

Là c'est un démonstrateur, donc forcément on le fait voler avec un max d'équipements sur étagère (moteur, train d'atterrissage, commandes de vol, etc.).
Sur un futur prototype, on aura déjà des équipements plus représentatifs de ce que voudra le client de lancement (et ce n'est pas dit que ce soit de l'Ardiden) ou éventuellement le partenaire industriel principal (et là il voudra certainement de l'Ardiden, haha !)

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    ConradTib
    Newest Member
    ConradTib
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...