Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

2023 Guerre de Soukhot


Recommended Posts

il y a 11 minutes, FAFA a dit :

ll faut tout de même faire attention avec les raccourcis. La CPI est jeune et il me semble que son timide démarrage ne s'est fait qu'en 2002. Les premiers cas durant lesquels elle a ouvert une enquête date de 2004 et le premier procès a commencé en 2009.  Alors oui il y a de nombreuses lacunes mais j'ai la faiblesse de penser que désormais même des chefs d'Etat occidentaux ne sont plus totalement à l'abri. 

Je ne vois pas de raccourci. Les crimes contre la paix et crimes de guerre commis par ou sous l'égide de George W Bush ou de Mohamed Ben Salman ont eu lieu après 2002... de même que ceux de Poutine, qui lui est inculpé (à raison) et eux non

Et j'aurais pu ajouter Trump pour les batailles de Mossoul et Raqqah contre l'Etat islamique en 2017, dont on peut penser (c'est mon cas) qu'elles étaient indispensables et leurs pertes civiles inévitables donc que la CPI n'avait pas à s'en occuper, mais Netanyahou lui pourrait être mis en cause alors que la situation est similaire avec la guerre contre le Hamas, et Trump non

Pour Kagamé ton point est peut-être valide, ses crimes à lui c'est plutôt lors de la deuxième guerre du Congo qui se termine en 2003 et le délai de prescription en l'absence de poursuite devant la CPI semble être de cinq ans (règle 164 dans ce document) donc ils n'ont peut-être pas eu le temps matériel d'agir

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Picdelamirand-oil a dit :

j'aime particulièrement ce commentaire sous la vidéo : 

Citation

Le seul moyen d'arrêter cette guerre définitivement serait d'aider Israël à obtenir toutes la Palestine. Les Palestiniens refuse la paix et la coexistence pacifique avec les non musulmans.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Alexis a dit :

Je ne vois pas de raccourci. Les crimes contre la paix et crimes de guerre commis par ou sous l'égide de George W Bush ou de Mohamed Ben Salman ont eu lieu après 2002... de même que ceux de Poutine, qui lui est inculpé (à raison) et eux non

Et j'aurais pu ajouter Trump pour les batailles de Mossoul et Raqqah contre l'Etat islamique en 2017, dont on peut penser (c'est mon cas) qu'elles étaient indispensables et leurs pertes civiles inévitables donc que la CPI n'avait pas à s'en occuper, mais Netanyahou lui pourrait être mis en cause alors que la situation est similaire avec la guerre contre le Hamas, et Trump non

Pour Kagamé ton point est peut-être valide, ses crimes à lui c'est plutôt lors de la deuxième guerre du Congo qui se termine en 2003 et le délai de prescription en l'absence de poursuite devant la CPI semble être de cinq ans (règle 164 dans ce document) donc ils n'ont peut-être pas eu le temps matériel d'agir

Je ne vais pas prendre le détail. Je dis juste que cette institution est jeune, que son action c'est mieux que rien, que les choses évoluent et que pas grand monde n'aurait pensé qu'elle inquiéterait Netanyahou malgré la désapprobation des US. Grace a cela les fous furieux se trouvant sur cette planète ne peuvent plus se sentir intouchable. Ce simple fait peut déjà modérer leurs actes et ceci qu'ils soient occidentaux ou non. C'est d'autant plus vrai que les jugements et sanctions peuvent se dérouler des décennies après que les exactions aient été effectuées. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Alexis a dit :

La justice borgne n'est pas la justice

Or une justice internationale ne peut être que borgne car il n'existe pas d'autorité mondiale indépendante et impartiale

Donc il ne peut exister de justice internationale

tu as en partie raison, néanmoins à pousser le raisonnement un peu plus loin, on arrive à justifier que la seule potentielle véritable justice ... est la justice céleste post mortem. On a quand même besoin d'un acompte terrestre en ce domaine si je peux m'exprimer trivialement.

Dans le monde actuel, il est possible que des versions concurrentes de la justice voient le jour. Si venant d'autres régions du monde, de nouvelles formes apparaissent cela peut s'avérer intéressant de les comparer. Celle de la CPI a le mérite d'essayer d'apporter quelque chose.

La justice est représentée symboliquement en France comme aveugle, avec un glaive et une balance. La CPI pêche plus par la faiblesse du glaive, que par un traitement partial de mon point de vue. Et pour monter des instructions solides, il faut des moyens en conséquence... Au final, elle ne fait que couper ce qui dépasse. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, FAFA a dit :

Grace a cela les fous furieux se trouvant sur cette planète ne peuvent plus se sentir intouchable.

tant qu'ils pourront se réfugier dans des pays ne reconnaissant pas le TPI, il faudrait surtout des gens comme ça pour aller les chercher :

1c7e3abf13f0f384430cd427b837e558.jpg

il y a 29 minutes, FAFA a dit :

C'est d'autant plus vrai que les jugements et sanctions peuvent se dérouler des décennies après que les exactions aient été effectuées. 

et pour raccourcir le temps nécessaire à la rendre, des gens comme ça :

Judge-Dredd.jpg

  • Haha 5
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 1 heure, Alexis a dit :

Je ne vois pas de raccourci. Les crimes contre la paix et crimes de guerre commis par ou sous l'égide de George W Bush ou de Mohamed Ben Salman ont eu lieu après 2002... de même que ceux de Poutine, qui lui est inculpé (à raison) et eux non

Et j'aurais pu ajouter Trump pour les batailles de Mossoul et Raqqah contre l'Etat islamique en 2017, dont on peut penser (c'est mon cas) qu'elles étaient indispensables et leurs pertes civiles inévitables donc que la CPI n'avait pas à s'en occuper, mais Netanyahou lui pourrait être mis en cause alors que la situation est similaire avec la guerre contre le Hamas, et Trump non

 

Je trouve tes propos très limite. Que tu présentes comme indispensable l'élimination du Hamas est une chose (discutable) mais là tu sous entends que les crimes contre l'humanité commis actuellement en Palestine serait "inévitable". Or le discours génocidaire des israéliens est très clair. Il est "inévitable" lui aussi? Il ne nous dis rien de ce qui se passe là bas? Ce genre de justification de crimes est extrêmement choquant  et j'imagine ta réaction si quelqu'un te présentait comme "inévitable" pour la libération de la Palestine les crimes du 7 Octobre.

Edited by nemo
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, nemo a dit :

Je trouve tes propos très limite. Que tu présentes comme indispensable l'élimination du Hamas est une chose (discutable) mais là tu sous entends que les crimes contre l'humanité commis actuellement en Palestine serait "inévitable". Or le discours génocidaire des israéliens est très clair. Il est "inévitable" lui aussi? Il ne nous dis rien de ce qui se passe là bas? Ce genre de justification de crimes est extrêmement choquant

Il y a guerre contre une organisation terroriste à Gaza, et en pratique guerre urbaine. Comme à Mossoul, comme à Raqqah.

Le sang des Irakiens, des Syriens, des Palestiniens innocents tués dans les opérations anti-terroristes en 2016-17 contre l'E.I. et en 2023-24 contre le Hamas est de toute façon et au même degré un sang innocent. Sang dont la responsabilité retombe en dernière analyse sur ceux qui ont déclenché la guerre par leurs massacres, et qui forcent à la poursuivre en refusant de se rendre, en 2017 comme en 2024.

Il n'y a ni crime contre l'humanité ni génocide à Gaza, de même qu'il n'y en avait pas à Mossoul ni à Raqqah. Et cependant, dans chaque cas, des milliers de morts civils, que la puissance anti-terroriste cherchait et cherche à minimiser.

Attention, la propagande des soutiens du Hamas est efficace, mais elle vise à instrumentaliser afin de "sauver le soldat Hamas". C'est assez clair notamment s'agissant de Al Jazeerah, et pas seulement.

 

il y a 6 minutes, nemo a dit :

  et j'imagine ta réaction si quelqu'un te présentait comme "inévitable" pour la libération de la Palestine les crimes du 7 Octobre.

La même réaction que si quelqu'un m'avait présenté comme "inévitables" les crimes de l'E.I. au Bataclan ou à Nice. Et j'imagine assez facilement que tu partagerais cette réaction :smile:

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Alexis a dit :

Il y a guerre contre une organisation terroriste à Gaza, et en pratique guerre urbaine. Comme à Mossoul, comme à Raqqah.

Le sang des Irakiens, des Syriens, des Palestiniens innocents tués dans les opérations anti-terroristes en 2016-17 contre l'E.I. et en 2023-24 contre le Hamas est de toute façon et au même degré un sang innocent. Sang dont la responsabilité retombe en dernière analyse sur ceux qui ont déclenché la guerre par leurs massacres, et qui forcent à la poursuivre en refusant de se rendre, en 2017 comme en 2024.

Il n'y a ni crime contre l'humanité ni génocide à Gaza, de même qu'il n'y en avait pas à Mossoul ni à Raqqah. Et cependant, dans chaque cas, des milliers de morts civils, que la puissance anti-terroriste cherchait et cherche à minimiser.

Attention, la propagande des soutiens du Hamas est efficace, mais elle vise à instrumentaliser afin de "sauver le soldat Hamas". C'est assez clair notamment s'agissant de Al Jazeerah, et pas seulement.

CIJ est en désaccord avec toi. Les comparaison avec les exemples de Mossoul et Raqqah est pourtant sans appel : regarde la proportion de civil tuer, les tortures systématiques dans les prisons...
Bref tu parles de Al Jazeera  et de soutiens du Hamas mais la documentation des crimes en questions s'étalent largement y compris dans la presse israélienne tu es simplement dans le déni.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, nemo a dit :

Les comparaison avec les exemples de Mossoul et Raqqah est pourtant sans appel : regarde la proportion de civil tuer, les tortures systématiques dans les prisons...

Les nombres de civils et de terroristes tués pendant la bataille de Mossoul, avec de fortes incertitudes sur chaque, sont globalement équivalents de l'ordre de 10 000 soit 1 pour 1

A ce jour, ces nombres concernant la guerre à Gaza sont inconnus. Les sources israéliennes disent qu'ils sont équivalents

Au début du mois, le gouvernement israélien a présenté sa première estimation du nombre de victimes de l'opération, affirmant que ses troupes avaient tué 14 000 terroristes et 16 000 civils

Ces sources ne peuvent être considérées comme définitives naturellement, mais ce sont les seuls chiffres avec ne serait-ce qu'un peu de crédibilité disponibles pour l'instant. Les sources terroristes ("Ministère de la Santé de Gaza") n'ont de manière intrinsèque aucune crédibilité

La torture est systématique pour les civils israéliens otages du Hamas. As-tu des sources pour des tortures systématiques des terroristes du Hamas dans les prisons israéliennes ?

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 35 minutes, Alexis a dit :

Les nombres de civils et de terroristes tués pendant la bataille de Mossoul, avec de fortes incertitudes sur chaque, sont globalement équivalents de l'ordre de 10 000 soit 1 pour 1

A ce jour, ces nombres concernant la guerre à Gaza sont inconnus. Les sources israéliennes disent qu'ils sont équivalents

Au début du mois, le gouvernement israélien a présenté sa première estimation du nombre de victimes de l'opération, affirmant que ses troupes avaient tué 14 000 terroristes et 16 000 civils

Ces sources ne peuvent être considérées comme définitives naturellement, mais ce sont les seuls chiffres avec ne serait-ce qu'un peu de crédibilité disponibles pour l'instant. Les sources terroristes ("Ministère de la Santé de Gaza") n'ont de manière intrinsèque aucune crédibilité

La torture est systématique pour les civils israéliens otages du Hamas. As-tu des sources pour des tortures systématiques des terroristes du Hamas dans les prisons israéliennes ?

La torture est systématique, elle ne date pas du 7 Octobre, elle ne touche pas que les membre du Hamas, elle concerne des femmes et des enfants. Il y a des cas de viols répertorié. Historiquement les estimations du Hamas ont toujours été confirmés rétrospectivement par les ONG et l'ONU (le "aucune crédibilité" est donc entièrement gratuit). On estime qu'il y a 2 morts civils pour 1 combattant du Hamas soit le double des estimations que tu donnes et ce en prenant les estimations israéliennes sur le nombre de morts du Hamas qui est très probablement exagéré (mais je suppose qu'Israël est crédible selon toi). De plus les ONG estimes que ces chiffres sont très probablement et très fortement sous-estimé à cause notamment des corps sous les décombres et surtout les morts indirect du au manque d'électricité et de médicaments, chiffre qu'on ne pourra obtenir qu'après la guerre. Par ailleurs tu ne parles pas de l'utilisation de la faim comme d'une arme et comme punition collective. Ni des nombreux charniers qu'on a trouvé. Je ne te mets pas de lien les sources sont faciles à trouver. Si cela t'as échappé jusque là c'est pas par manque de sources crédibles .

Edited by nemo
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://jstribune.com/frantzman-comparing-gaza-with-mosul/ (janvier 2024)

En ce qui concerne les victimes civiles, la bataille de Mossoul a fait environ 10 000 morts. À la mi-janvier, le ministère de la santé de Gaza, dirigé par le Hamas, faisait état d'environ 25 000 morts, bien qu'Israël estime que 9 000 d'entre eux sont des combattants du Hamas. Le nombre de civils tués à Gaza en trois mois est bien plus élevé que celui des civils tués à Mossoul en neuf mois. Il y a des différences dans la quantité de munitions utilisées et aussi dans le fait que les civils ont pu fuir Mossoul vers le reste de l'Irak, alors qu'à Gaza, ils ne peuvent pas fuir la bande. En outre, si ISIS a utilisé des boucliers humains de la même manière que le Hamas, ce dernier est devenu plus expert dans l'utilisation de zones civiles, telles que des hôpitaux, pour dissimuler ses activités.

Seth J. Frantzman est le correspondant principal au Moyen-Orient du Jerusalem Post. Il a couvert plusieurs guerres à Gaza et la guerre contre l'État islamique en Syrie et en Irak, ainsi que des reportages dans le Grand Moyen-Orient depuis 2011. Il est chercheur associé à la Fondation pour la défense des démocraties (FDD).

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

La CIJ en remet une couche :

 

https://www.lefigaro.fr/international/la-cour-internationale-de-justice-ordonne-a-israel-de-stopper-immediatement-son-offensive-militaire-a-rafah-20240524

La plus haute juridiction de l'ONU a ordonné ce vendredi à Israël de stopper son offensive militaire à Rafah, une décision susceptible d'ajouter à la pression internationale en faveur d'une trêve après plus de sept mois de guerre. Israël doit «arrêter immédiatement son offensive militaire, et toute autre action menée dans le gouvernorat de Rafah, qui serait susceptible d'infliger au groupe des Palestiniens de Gaza des conditions d'existence capables d'entraîner sa destruction physique ou partielle», a déclaré la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye.

La CIJ a également exigé la «libération immédiate et inconditionnelle» des otages retenus par le Hamas à Gaza.

Link to comment
Share on other sites

La CIJ en remet une couche sur le thème de tout le monde est responsable. Le droit à la vengeance que Israël réclame est totalement absent de cette ordonnance. Israël et le Hamas sont égaux face à la CIJ.

 

https://www.lefigaro.fr/international/la-cour-internationale-de-justice-ordonne-a-israel-de-stopper-immediatement-son-offensive-militaire-a-rafah-20240524

La plus haute juridiction de l'ONU a ordonné ce vendredi à Israël de stopper son offensive militaire à Rafah, une décision susceptible d'ajouter à la pression internationale en faveur d'une trêve après plus de sept mois de guerre. Israël doit «arrêter immédiatement son offensive militaire, et toute autre action menée dans le gouvernorat de Rafah, qui serait susceptible d'infliger au groupe des Palestiniens de Gaza des conditions d'existence capables d'entraîner sa destruction physique ou partielle», a déclaré la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye.

La CIJ a également exigé la «libération immédiate et inconditionnelle» des otages retenus par le Hamas à Gaza.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Alexis a dit :

Il n'y a ni crime contre l'humanité ni génocide à Gaza,

Dans la liste des crimes contre l'humanité, il y a le transfert forcé de population, la persécution, l'apartheid... Je ne serai pas aussi affirmatif que toi.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, Wallaby a dit :

https://jstribune.com/frantzman-comparing-gaza-with-mosul/ (janvier 2024)

En ce qui concerne les victimes civiles, la bataille de Mossoul a fait environ 10 000 morts. À la mi-janvier, le ministère de la santé de Gaza, dirigé par le Hamas, faisait état d'environ 25 000 morts, bien qu'Israël estime que 9 000 d'entre eux sont des combattants du Hamas. Le nombre de civils tués à Gaza en trois mois est bien plus élevé que celui des civils tués à Mossoul en neuf mois. Il y a des différences dans la quantité de munitions utilisées et aussi dans le fait que les civils ont pu fuir Mossoul vers le reste de l'Irak, alors qu'à Gaza, ils ne peuvent pas fuir la bande. En outre, si ISIS a utilisé des boucliers humains de la même manière que le Hamas, ce dernier est devenu plus expert dans l'utilisation de zones civiles, telles que des hôpitaux, pour dissimuler ses activités.

Seth J. Frantzman est le correspondant principal au Moyen-Orient du Jerusalem Post. Il a couvert plusieurs guerres à Gaza et la guerre contre l'État islamique en Syrie et en Irak, ainsi que des reportages dans le Grand Moyen-Orient depuis 2011. Il est chercheur associé à la Fondation pour la défense des démocraties (FDD).

Mossoul, ville de 2,7 millions d'habitants, 10 000 morts civils, combien du fait de la coalition, combien du fait des terroristes?

Au vue des destructions à Gaza, 25 000 morts ce n'est pas énorme. Dire que les civils ne peuvent pas fuir la bande de Gaza pour expliquer un plus grand nombre de pertes civils par rapport à Mossoul, c'est trompeur. Israël fait déplacer des centaines de milliers de civils des zones qu'elle bombarde, c'est un fait qu'on a largement constaté. Si ça ne serait pas fait, je pense qu'à la vue des destructions on serait à plusieurs centaines de milliers de morts.

Combien de morts civils en 3 mois à Marioupol ville de 430 000 habitants?

  • Confused 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Pol a dit :

Mossoul, ville de 2,7 millions d'habitants, 10 000 morts civils, combien du fait de la coalition, combien du fait des terroristes?

Au vue des destructions à Gaza, 25 000 morts ce n'est pas énorme. Dire que les civils ne peuvent pas fuir la bande de Gaza pour expliquer un plus grand nombre de pertes civils par rapport à Mossoul, c'est trompeur. Israël fait déplacer des centaines de milliers de civils des zones qu'elle bombarde, c'est un fait qu'on a largement constaté. Si ça ne serait pas fait, je pense qu'à la vue des destructions on serait à plusieurs centaines de milliers de morts.

Combien de morts civils en 3 mois à Marioupol ville de 430 000 habitants?

La guerre en Ukraine c'est au 12 février 10.378 civils tués et 19.632 blessés (stats), chiffre plus que largement dépassé à Gaza en moins de 3 mois (et cela malgré les remises en cause dégueulasses depuis le début de l'offensive, relayées par trop de médias et politiciens)

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Je suis ravi de ces intervention de la CIJ. Ca va remettre la pendule au centre du village. Les médias vont devoir faire attention avant de clamer urbi et orbi que Israël ne commet pas de crimes. De même les politiques ne pourront plus mettre sur un pied d'estalle Israël pendant qu'il enfonce la Palestine. 

Depuis le début de cette guerre le nombre d'état qui ne reconnait pas la Palestine à chuté à quelques pays occidentaux, dont la France à mon plus grand regret. 

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

La décision de la CIJ et du CPI met Biden et toute son administration en situation inconfortable 

https://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-politics/rafah-icj-israel-biden-gaza-b2551179.html

La ligne rouge de Biden s’évanouit : la Maison Blanche reste silencieuse alors que la Cour suprême de l’ONU ordonne à Israël de mettre fin à l’attaque de Rafah

Biden avait promis de reconsidérer le soutien américain à Israël s’il lançait une opération majeure à Rafah. Il n’a pas donné suite à ses paroles

La plus haute cour de l’ONU ordonne à Israël de mettre fin à l’opération militaire à Rafah à Gaza

Joe Biden a déclaré il y a quelques mois qu’une offensive israélienne majeure dans la ville de Rafah, où plus d’un million de Palestiniens déplacés se sont réfugiés de la guerre, serait une « ligne rouge » qui l’obligerait à reconsidérer le soutien américain à l’allié de longue date.

Depuis lors, plus de 800 000 personnes ont fui les bombardements israéliens dans la ville du sud de Gaza et les organisations humanitaires ont comparé la situation là-bas à « l’enfer sur terre ». Et pourtant, le président n’a montré aucun signe de donner suite à ses paroles.

Son administration fait maintenant face à une pression encore plus forte pour agir après que la Cour internationale de justice a ordonné vendredi à Israël de « cesser immédiatement son offensive militaire » à Rafah dans une décision d’urgence historique qui invoquait la Convention sur le génocide.

Le Dr H.A. Hellyer, spécialiste des études de sécurité et du Moyen-Orient au Carnegie Endowment for International Peace, a déclaré que l’administration Biden risquait « un coup massif à la crédibilité américaine, telle qu’elle est », si elle ne soutenait pas l’ordonnance de la cour.

« La décision de la CIJ n’est pas abstraite et n’a pas besoin d’être interprétée en détail. C’est très clair", a-t-il déclaré. « C’est la plus haute cour du monde, et ils ont dit que toute action à Rafah qui pourrait entraîner la destruction des Palestiniens doit cesser immédiatement. Donc, soit vous soutenez le droit international, soit vous ne le soutenez pas.

M. Biden a exprimé à plusieurs reprises sa ferme opposition à une offensive majeure à Rafah, qui était devenue le dernier refuge pour plus d’un million de Palestiniens qui avaient fui la guerre qui faisait rage dans d’autres parties de Gaza. C’est également là que la plupart des organisations humanitaires opèrent.

Dans une interview accordée en mars à MSNBC, lorsqu’on lui a demandé si une invasion israélienne de Rafah serait une ligne rouge pour lui, il a répondu : « C’est une ligne rouge mais je ne quitterai jamais Israël. La défense d’Israël est toujours essentielle.

Ses responsables ont déclaré à plusieurs reprises que les États-Unis ne soutiendraient pas une « opération militaire majeure » dans la ville du sud de Gaza sans un « ... crédible ... exécutable » pour protéger les civils.

Plus tôt ce mois-ci, le président est allé jusqu’à suspendre une cargaison d’armes lourdes à destination d’Israël alors qu’il préparait son attaque sur la ville. Mais il n’a pris aucune autre mesure pour restreindre l’utilisation par Israël d’armes de fabrication américaine malgré la loi américaine de longue date interdisant les transferts d’armes vers des pays qui violent le droit international humanitaire.

En l’absence de toute menace concrète de conséquences de la part de M. Biden, Israël a rejeté les préoccupations du président et a lancé une attaque sur Rafah qui a forcé 800 000 personnes à fuir et a forcé la fermeture du principal point de passage pour l’aide humanitaire dans le territoire, alors même que la famine sévit dans le nord de Gaza.

Les bombardements israéliens ont tué au moins 60 Palestiniens jeudi, selon des responsables palestiniens de la santé, et des chars ont avancé dans le sud-est de la ville.

Les organisations humanitaires sur le terrain ont brossé un tableau de plus en plus apocalyptique de la situation.

Suze van Meegan, responsable de l’intervention d’urgence du Conseil norvégien pour les réfugiés à Gaza, a décrit Rafah comme « trois mondes totalement différents ».

« L’est est une zone de guerre archétypale, le centre est une ville fantôme et l’ouest est une masse congestionnée de personnes vivant dans des conditions déplorables », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Ces descriptions contrastent fortement avec les déclarations aseptisées de la Maison Blanche. Le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré mercredi aux journalistes que l’opération israélienne à Rafah avait été « plus ciblée et limitée » et « n’a pas impliqué d’opérations militaires majeures au cœur de zones urbaines denses ».

Il a déclaré qu’il n’y avait « pas de formule mathématique » pour juger de l’ampleur de l’attaque, mais a ajouté : « Ce que nous allons examiner, c’est s’il y a beaucoup de morts et de destructions à cause de cette opération ou si elle est plus précise et proportionnelle. »

Le Dr Hellyer a déclaré que la ligne rouge de M. Biden à Rafah avait « été brisée à peu près tous les jours depuis qu’il a fait cette déclaration » alors qu’Israël lançait une opération militaire dans la ville, ce qui a forcé l’administration à une série de revirements et d’équivoques.

« La seule façon de garder cette « ligne rouge » était pour DC d’essayer de la remodeler. C’est donc devenu incroyablement ondulé. Il s’agit plutôt de ne pas utiliser de grosses, grosses, grosses bombes, et très rapidement, mais s’ils font d’autres choses, et que cela se fait sur une plus longue période, alors ils ne considéreront pas que c’est franchir la ligne rouge », a-t-il ajouté. « C’est bizarre. »

Le département d’État et la Maison Blanche n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Dans sa décision rendue vendredi, le président de la CIJ, Nawaf Salam, a déclaré que les craintes d’une opération à Rafah s’étaient « matérialisées » et que « la situation humanitaire devait maintenant être qualifiée de désastreuse ».

En plus d’ordonner l’arrêt de l’offensive, le tribunal a également décrété qu’Israël devait garder ouvert le passage de Rafah vers l’Égypte « pour la fourniture sans entrave à grande échelle de services de base et d’aide humanitaire nécessaires de toute urgence ».

Benny Gantz, membre du cabinet de guerre israélien, a déclaré en réponse à la décision : « Nous continuerons à opérer conformément au droit international partout où nous pourrions opérer, tout en protégeant au mieux la population civile. Pas à cause de la CIJ, mais à cause de qui nous sommes et des valeurs que nous défendons.

La décision de vendredi est particulièrement inconfortable pour l’administration Biden car elle a passé plusieurs années à promouvoir l’idée d’un « ordre fondé sur des règles », un terme désignant l’utilisation du droit international pour régir les relations entre les États.

M. Biden a utilisé l’expression au moins 16 fois depuis son entrée en fonction, et la variante « ordre international fondé sur des règles » six fois, selon un décompte de The Independent.

La décision fait également suite à une annonce plus tôt cette semaine du procureur en chef de la Cour pénale internationale selon laquelle il demandait un mandat d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant, ainsi que trois dirigeants du Hamas, pour crimes contre l’humanité.

L’administration Biden a critiqué la décision, affirmant que la CPI n’avait pas compétence sur le conflit pour faire appliquer les mandats.

Le président est maintenant confronté à un choix de doubler la mise et de contredire un deuxième tribunal international en l’espace d’une semaine, ou d’appliquer ses lignes rouges précédemment énoncées et de reconsidérer le soutien américain à la guerre dévastatrice d’Israël.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

lire la presse israélienne en ligne gratuite ne donne pas une vision positive vu de chez nous et pourtant, il ne parait rien de la plupart des accusations palestiniennes (dont certaines sont peut être fausses). Exemples :

- un palestinien meurt en prison après tabassage en règle par ses geoliers, comme ce n'est pas le premier, l'administration engage une action disciplinaire (pénale?) et annonce publiquement le faire. Résultat un membre de la coalition lance des accusations enflammées contre je ne sais plus qui...

- un convoi d'une association humanitaire US se fait bombarder, plusieurs personnels tués, Tsahal sanctionne le chef d'unité. Résultat : un député d'extrême droite lance une attaque personnelle virulente contre le CEMA Halevi..Lequel avait déjà du avertir publiquement Ben Gvir en début de guerre  : ne me menacez pas!

Les vidéos d'actions punitives gratuites contre les palestiniens sont peut être moins violentes, mais elles n'ont jamais cessées. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Des soldats israélien capturés par le Hamas. 7 mois de destruction et de tueries et le hamas est toujours actif ...

 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, herciv a dit :

Des soldats israélien capturés par le Hamas. 7 mois de destruction et de tueries et le hamas est toujours actif ...

 

C'était connu l'utilisation de Scorpio EVO 3 par Tsahal ?

Link to comment
Share on other sites

https://euromedmonitor.org/en/category/19/Infographic

L'ONG euromedmonitor a publié une série d'infographies sur les pertes (entre autre) dans la Bande de Gaza :

Au 23 février (dernier rapport), il était présumé qu'il y avait 38066 morts (y compris les disparus sous les décombres) dont 34570 civils et 3500 membres du Hamas (y compris milices associées) 

Le nombre de blessés est estimé 71220 soit environ le double

On peut en déduire que le Hamas aurait perdu environ 10 000 miliciens du 7 octobre 2023 au 23 février 2024 (je ne sais pas si ce chiffre inclut les pertes de l'offensive du 7 octobre)   

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 26/05/2024 à 08:20, Polybe a dit :

C'était connu l'utilisation de Scorpio EVO 3 par Tsahal ?

Moi ce qui me surprends plus, après ce que j'ai pu lire chez les pro-pal c'est que le Hamas reconnaisse avoir des tunnels sous les camps de réfugiés. Bientôt les hôpitaux ?

Dommage qu'ils ne soient pas au courant qu'ils n'en ont pas, ça les force à répandre des Fake news

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...