Guest grinch

Résilience à une nouvelle pandémie

Recommended Posts

(au fond la gale ça tient aussi à l'hygiène).

Pas que..... La forme qui explose c'est la Gale des gens "propres"

Hygiène de base de moins en moins respectée,

quand l'OMS s'était contentée de recommander de se...laver les mains plusieurs fois par jour et de ne pas tousser à la gueule des gens

Y'aurait beaucoup à dire sur les infections manu portées  :lol:

L'absence d'exposition rend vulnérable à tout

et sur l'hyper-hygiénisme

Mais on serait limite HS  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Viande fréquemment mal cuite, consommation de viande crue (type fil américain) mal lavée, absence de rinçage des fruits et légumes après achat.

Tu entends quoi par viande "mal cuite/crue" ?

Perso je la mange bleu ou saignante (pour le boeuf seulement hein, suis pas complétement con non plus  :lol:), du tartare et jamais de probléme de se coté là.

En même temps le secret pour être vacciné contre tout un tas de conneries, c'est quand on est gosse de bouffer de la terre, du sable, boire la tasse régulièrement quand on se baigne dans mer/lac/rivière/ruisseau, bouffer des insectes à nos heures perdus etc.

Si après ça  on arrive à l'age adulte, sans que la sélection naturelle ait prélevé sa dîme et bien on est plutôt tranquille, il faut vraiment du lourd pour nous rendre malade  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Outre la régression des vaccinations du fait d'idéologie surprenantes et au fond rétrogrades, le plus flippant amha c'est le recul de plus en plus net de l'hygiène (au fond la gale ça tient aussi à l'hygiène).

Viande fréquemment mal cuite, consommation de viande crue (type fil américain) mal lavée, absence de rinçage des fruits et légumes après achat.

Hygiène de base de moins en moins respectée, absence totale de nettoyage de certaines surfaces (clavier d'ordi par exemple, apparemment aussi dégueulasse que la lunettes du WC ou... La poignée du caddie de supermarché). Je savais que des gens se lavaient peu les mains avant de passer à table ou en sortant des WC, j'ai pu constater de visu l'ampleur du problème lors de la dernière "pandémie" (tenait plus de foyers multiples que de véritable pandémie amha) quand l'OMS s'était contentée de recommander de se...laver les mains plusieurs fois par jour et de ne pas tousser à la gueule des gens (élémentaire mon cher Watson mais non !). le nombre gens "passant par la lunette" et ne passant même pas d'eau courante sur leurs mains après c'était sidérant. Tout au plus quelques uns utilisant les flacons d'alcool qu'on vend comme des friandises depuis quelques temps*. À en entendre certain, se laver tous les jours et le savon ne seraient pas planet friendly ou je ne sais quoi...

Nous avons surtout de puissants facteurs comportementaux de propagation qui risquent de compliquer le confinement du foyer**.

*J'ai lu que d'ailleurs ça ne nettoyait rien et figeait simplement les bactéries.

** D'un autre côté on peut constater un affaiblissement immunitaire dans les familles habitant des maisons sur-isolées très fréquemment nettoyées au détergent. L'absence d'exposition rend vulnérable à tout. La quantité de gens finissant au cabinet après un passage au restaurant est assez sidérante. Jamais eu ce problème, et parfois en ayant bouffé la même chose  :lol:

  Beaucoup de fantasme dans ce que tu dis et en lien direct avec les sentiments régressionistes francophones habituels ...

Pas envie de répondre point par point (et pourtant je pourrais) ça ne serait que perte de temps, mais parler d'hygiène en régression quand il y a même pas 60 ans de ça, l'outil d'hygiène global des gens moyens était le lavabo (pas de douche qui s'est généralisée que durant les 70's-80's avec énormément de logement anciens qui ont mis du temps a s'équiper) les latrines dans le jardin dans le monde rural pré 70's, ou les toilettes pour le palier entier dans les immeubles anciens dont il y en a encore un peu d'ailleurs ...

  Tout les points dont tu parles en réalité ont + a voir a l'hygiénisme a proprement parler, qu'un réel problème d'hygiène  par rapport a avant qui était un monde pourtant bien + sale ...

  Et ce que j'entends par hygiénisme c'est les gens qui pour du rien vous en font quasi une maladie pour dire les choses en bref ...

Et la Gale est une maladie infectieuse qui a peu en rapport a voir avec l'hygiène ... Mais en réalité a la densité humaine dans un logement ... Car très aisément transmissible par contact : Hors si avant les gens choppaient + souvent la gale c'était avant tout car social la chambre par personne n'existait pas ou peu et qu'en ville les familles étaient denses dans des logements souvent + petits que ceux d'aujourd'hui : La Gale progresse sur les densités humaines dans l'habitat

  C'est comme les punaises de lit ça ... Rien a voir a une baisse d'hygiène

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu entends quoi par viande "mal cuite/crue" ?

Perso je la mange bleu ou saignante (pour le boeuf seulement hein, suis pas complétement con non plus  :lol:), du tartare et jamais de probléme de se coté là.

Évidemment tout dépend d'où vient la viande et comment elle a été conservée mais vu ce que tu peux trouver dans certains supermarchés ça peut faire peur.

  Beaucoup de fantasme dans ce que tu dis et en lien direct avec les sentiments régressionistes francophones habituels ...

Pas envie de répondre point par point (et pourtant je pourrais) ça ne serait que perte de temps, mais parler d'hygiène en régression quand il y a même pas 60 ans de ça, l'outil d'hygiène global des gens moyens était le lavabo (pas de douche qui s'est généralisée que durant les 70's-80's avec énormément de logement anciens qui ont mis du temps a s'équiper) les latrines dans le jardin dans le monde rural pré 70's, ou les toilettes pour le palier entier dans les immeubles anciens dont il y en a encore un peu d'ailleurs ...

Manifestement des gens semblent regretter cette joyeuse époque... Après il me semble que la France, surtout la ruralité, s'est équipée fort tard aussi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des écureuils avec la peste font fermer les parcs de Los Angeles.

Les autorités sanitaires américaines sont confrontées à une vague d'infections par la peste. Les animaux touchés, principalement des écureuils dans plusieurs parcs nationaux, inquiètent et plusieurs parcs ont été fermés aux touristes.

Il semblerait qu'aucun homme n'ait été contaminé par la peste à Los Angeles, selon les autorités de santé. Les parcs, fermés au camping, restent accessibles pour de la randonnée mais le directeur du département de Santé Publique de Los Angeles conseille vivement de prendre des précautions comme un insectifuge.

Suite : http://www.lasantepublique.fr/urgence-sanitaire/26072013,des-ecureils-avec-la-peste-font-fermer-les-parcs-de-los-angeles,571.html#0aAFbYFRwye3cKpV.99

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des écureuils avec la peste font fermer les parcs de Los Angeles.

Les autorités sanitaires américaines sont confrontées à une vague d'infections par la peste. Les animaux touchés, principalement des écureuils dans plusieurs parcs nationaux, inquiètent et plusieurs parcs ont été fermés aux touristes.

Il semblerait qu'aucun homme n'ait été contaminé par la peste à Los Angeles, selon les autorités de santé. Les parcs, fermés au camping, restent accessibles pour de la randonnée mais le directeur du département de Santé Publique de Los Angeles conseille vivement de prendre des précautions comme un insectifuge.

Suite : http://www.lasantepublique.fr/urgence-sanitaire/26072013,des-ecureils-avec-la-peste-font-fermer-les-parcs-de-los-angeles,571.html#0aAFbYFRwye3cKpV.99

  Pas assez de rapaces pour les réguler ? Généralement les pestes animales apparaissent avec les fortes concentration d'espèces mal régulées non ?

Hors parc nationaux ou pas, aujourd'hui maintenir des populations de grands rapaces "fortes" est peine perdue (chaine alimentaire incomplête, trop souvent dérangé, parc pas assez "grands" les raisons peuvent être très nombreuses, les rapaces notamment les grands rapaces ont besoin de très grands espaces a fortes diversité de proies et de sources saisonnières)

  Autant pour avoir des populations saines de buses ça ira, autant pour des aigles & gypaêtre c'est tout autre chose d'avoir des populations "solides" et en nombre suffisant ... Résultat leurs proies prolifèrent et développent des maladies de type peste, enfin je pense le problème est surement la, car justement les écureuils normalement leur prédation est par les grands rapaces, et éventuellement vite fait les serpents selon régions

  Mais c'est aussi tout le problème de l'existence juridique même de ces parcs : On les confonds bien trop souvent avec un attrait touristique la ou leur role est tout autre (sensés être les derniers refuges de vie sauvages en occident qui est globalement qu'on soit aux USA ou en Europe trop fortement aménagé de partout) les locaux eux veulent absolument en faire une valeur ajoutée économique, les visiteurs eux limite carrément un parc d'attraction ... Ce qui fait que la gestion des parcs au fil du temps dérive sur ces 2 pressions la :

  On a tendance a + répondre tant aux locaux qui veulent eux en vivre par tourisme, et aux utilisateurs qui eux veulent en avoir plein la vue, qu'a répondre a la mission première de ces parcs : Derniers refuges de vie sauvage ... Un jour ou l'autre il faudra faire de vrais choix !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

L'épidémie du virus Ebola évolue, notamment près du Mali. D'après le nouvelobs, cette situation rapide inquiète les autorités de santé américaines et le CDC doit être prêt à faire face à la possibilité qu'un voyageur malade propage la maladie aux Etats-Unis. Son pendant europeén [European Network of Infectious Diseases (EUNID)] a rédigé en 2009, un guide basé sur le management de l'épidémie par les HLIU (hight level isolation unit). Cinq ans après la situation est contrastée.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com

 

L'évolution de l'épidémie, qui a fait plus de 670 morts dans trois pays et qui continue de s'étendre, inquiète les autorités de santé américaines.
7570470-ebola-pourrait-se-propager-comme
© CELLOU BINANI / AFP
 

Le virus mortel Ebola pourrait se propager "comme un feu de forêt", ont prévenu lundi 28 juillet les autorités de santé américaines, demandant aux personnes voyageant en Afrique de l'ouest de prendre un maximum de précautions alors que sévit la pire épidémie de l'histoire.

"La probabilité de voir cette épidémie se propager au-delà de l'Afrique de l'ouest est très basse", a estimé Stephan Monroe, des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Mais la situation "évolue rapidement" et les CDC doivent être prêts à faire face à la possibilité qu'un voyageur malade propage la maladie aux Etats-Unis.

"Interrompre chaque source de transmission"

"Notre inquiétude est que l'épidémie soit 'réensemencée' ailleurs, comme un feu de forêt peut se répandre en partant d'un seul arbre, avec des étincelles", a ajouté Stephan Monroe.

"C'est clairement ce qui s'est produit au Liberia", a-t-il ajouté en constatant que ce pays n'avait pas constaté de cas d'Ebola durant 21 jours, la durée maximale d'incubation, mais que de nouveaux cas étaient malgré tout apparus.

"Il y a eu des cas 'réensemencés' par des personnes qui ont traversé la frontière, donc jusqu'à ce que nous puissions identifier et interrompre chaque source de transmission, nous ne serons pas en mesure de contrôler l'épidémie", a-t-il encore insisté.

La réponse à cette épidémie sera plus un marathon qu'un sprint", a conclu Stephan Monroe.

Lundi, le Liberia a annoncé la fermeture d'une partie de ses frontières pour tenter d'enrayer la propagation de cette épidémie de fièvre Ebola qui a fait plus de 670 morts dans trois pays et qui continue de s'étendre, avec le premier cas confirmé au Nigeria la semaine dernière.

Cette épidémie, en cours depuis le début de l'année, s'est déclarée en Guinée avant d'affecter le Liberia puis la Sierra Leone, trois pays voisins qui, au 23 juillet, totalisaient 1.201 cas dont 672 mortels, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Deux Américains, dont un médecin, engagés dans la lutte contre l'épidémie au Liberia ont été contaminés. Ils ont été placés en quarantaine.

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés. La fièvre hémorragique qu'il provoque se manifeste par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90% chez l'homme et il n'y a pas de vaccin homologué contre elle.

 

En Allemagne, le service santé est bien pourvu en HLIU notamment à Francfort et Berlin. En Autriche, une unité militaire civil s'occupe de l’intervention avec un UHM adapté.

 

En effet, les conférences ont mis en évidence les points suivants:

  • les médecins généralistes doivent avoir le réflexe d'appeler les services d'urgences pour que ceux-ci mettent en œuvre le matériel adapté (Ambulance lambda avec le patient portant un masque FPP2 ou ambulance spécifique pour les pays germanophones ).
  • les hôpitaux mettent en œuvre un chemin spécifique pour aller vers une chambre étant soit en pression négative soit avec la climatisation éteinte.

 

Ces procédures nécessitent:

  • le nettoyage intégrale des ambulances (alors que la DSTL/france développent des moyens de désinfections innovants et il reste des traces )
  • un soin d'urgence incompatible avec le port du masque. Si nécessité, les ventilateurs d'urgence ont un clapet d'où l'air vicié s'échappe dans l'environnement.
  • gérer le chemin critique dans les hôpitaux

Le SAMU développe , dans le cadre européen, des masques intégraux pour les primo-intervenants . A ce jour, tout est basé sur les FPP2, masques,cagoules, gants et sur-blouse.

 

image5.jpeg

Prototype du système

 

Il faut aussi analyser sur le terrain , l’Europe souhaite un laboratoire d’analyse rapide mobile. Là aussi la situation est contrastée;

  • les anglais ou italien disposent d'un shelter d'analyse permettant d'être isolé de l’extérieur.
  • La France dispose de l'EMIBE, poste de sécurité microbiologique sous tente.
  • Les Allemands, ayant une vision plus globale ont des équipes avec tentes en dépression négatives et laboratoire sous tentes.

En Afrique, les personnels soignants portent des masques, FPP2, cagoules, gants et sur-blouse. Les patients sont isolés dans des tentes. Tout matériels s'y trouvant est considéré comme infectieux et de fait, considéré comme consommable. Un exemple, un personnel soignant a fait tomber un rouleau de scotch dans une tente d’isolation.  Ce rouleau est inutilisable et donc laissé dans la tente. Les personnels soignants y vont seulement si la situation l'exige. Malgré cela, un médecin américain a été contaminé...

 

A partir de cet état de faits, quelles seraient les moyens, procédures à développer pour éviter la contagion en France.

Edited by wolfmoy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le sujet aurait plus sa place dans la section du forum dédié aux spéculations et uchronies. Un petit message aussi dans le thread africain serait une bonne chose aussi. Sujet très intéressant au demeurant ;) J'avais pensé poster un truc sur Ebola, mais mon agenda de ministre m'y a empêché O0 .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mine de rien AD est devenus un vrai fouillis entre la multiplicité des sections et des sujets. C'est un vrai centre d'archive.

 

La masse d'info qu'on y trouve aujourd'hui est très révélatrice du vieillissement du forum, que le temps passe et nous avec...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

 

Ebola: l'épidémie est hors de contrôle, selon MSF

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest empire et risque de toucher d'autres pays, a averti le directeur des opérations de l'organisation Médecins sans frontières, Bart Janssens, dans un entretien publié mercredi par la Libre Belgique.

 

"Cette épidémie est sans précédent, absolument pas sous contrôle et la situation ne fait qu'empirer, puisqu'elle s'étend encore, surtout au Liberia et en Sierra Leone, avec des foyers très importants", a-t-il déclaré."Nous sommes extrêmement inquiets de la tournure que prend la situation en particulier dans ces deux pays où il y a un manque très important de visibilité de l'épidémie", a-t-il souligné.

 

[...]
source http://www.atlantico.fr/decryptage/et-ebola-arrivait-en-france-quel-plan-urgence-quelles-consequences-natalie-maroun-francois-bricaire-1682733.html/page/0/2

Et si Ebola arrivait en France : quel plan d’urgence, quelles conséquences ?

Face à l'ampleur de l'actuelle épidémie Ebola en Afrique, le risque de propagation du virus hors d'Afrique devient de plus en plus sérieux. En France, ce risque est pris au sérieux par les autorités qui disposent, pour l'heure, des moyens nécessaires pour faire face à l'arrivée du virus dans le pays.

Atlantico : Quel dispositif d'urgence mettre en place si le virus Ebola venait à toucher la France ? Quels en seraient les modalités concrètes en termes de moyens logistiques et financiers ?

 

Natalie Maroun : La gestion des crises sanitaires en France est très élaborée, construite sur plusieurs niveaux : au niveau municipal, de l'ARS (Agence régionale de santé), et au niveau national. 

En termes logistiques et financiers, cela ressemblerait à ce qui peut être mis en place dans le cadre de pandémies ou d'épidémies.

Avec Ebola cependant, il y a peu de chances pour que nous nous dirigions rapidement vers l'épidémie au regard du mode de contamination.

Dans le cas d'Ebola, il convient donc de mettre en place des mesures d'urgence qui vont consister à prendre en charge le suivi des personnes atteintes du virus, ainsi que des mesures visant à éviter la contamination. Concernant ce dernier dispositif visant à éviter la contamination donc, il convient d'isoler un foyer, constitué dans le cas d'Ebola par des personnes ayant séjourné en Afrique et qui ont été contaminées. Le problème avec Ebola, mais également avec d'autres virus, c'est que le porteur ne le sait pas ; dans ce cas, le dispositif peine à pouvoir se mettre en place. Dans la mesure où il n'existe pas de traitement préventif, il convient donc en priorité de surveiller, prévenir, et isoler dans certains cas des personnes pouvant présenter un risque.

François Bricaire : Depuis déjà plusieurs années, il existe un système assez global de lutte contre les maladies émergentes et qui comporte, entre autre, les potentialités de lutte contre les fièvres hémoragiques africaines [...]

 

 

Le médecin fait de la pédagogie pour éviter que les Français ne paniquent

Edited by wolfmoy

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

faut aller dans les pays froid pour y échapper c'est ça ?

 

pourquoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un sait en combien de temps on peut diagnostiquer Ebola chez un patient suspect?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Quelqu'un sait en combien de temps on peut diagnostiquer Ebola chez un patient suspect?

 

 

La période d'incubation est d'une dizaine de jours généralement, pouvant aller jusqu'à 3 semaines. Pendant cette période d'incubation, il n'y a pas de transmission : ainsi, un sujet en période d'incubation ne peut pas transmettre la maladie. La transmission interhumaine n'intervient qu'à partir du moment où les premiers symptômes de la maladie apparaissent.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

La période d'incubation est d'une dizaine de jours généralement, pouvant aller jusqu'à 3 semaines. Pendant cette période d'incubation, il n'y a pas de transmission : ainsi, un sujet en période d'incubation ne peut pas transmettre la maladie. La transmission interhumaine n'intervient qu'à partir du moment où les premiers symptômes de la maladie apparaissent.

 

 

C'est une bonne nouvelle, ce n'est pas comme le SIDA qui se transmet rapidement et sans signe exterieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

C'est une bonne nouvelle, ce n'est pas comme le SIDA qui se transmet rapidement et sans signe exterieur.

 

bof...

 

le docteur Sheik Umar Khan est mort mardi après avoir risqué sa vie pour sauver des dizaines de patients atteints du virus Ebola. 

4464406_3_77b2_sheik-umar-khan_801c80c96

 

 

Il avait sauvé au moins 100 patients à l'hôpital de Kenema, au Sierra Leone. Qualifié de "héros national", le docteur Khan a fini par contracter le virus Ebola la semaine dernière, alors que l'épidémie actuelle a fait plus de 670 morts. Il succombe à 39 ans

"C'est une énorme et irréparable perte pour le Sierra Leone, car il était le seul spécialiste qu'avait ce pays dans le domaine des fièvres hémorragiques virales" a déclaré mardi la médecin-chef Brima Kargbo, rapporte The Independent

Les meilleures précautions ne suffisent pas

Le docteur Khan avait été placé en quarantaine dans un service dirigé par l'ONG Médecins sans frontières, qui alarme que "la situation ne fait qu'empirer".Selon Bart Janssens, directeur des opérations de MSF, "il y a un réel risque de voir de nouveaux pays touchés". 

 

Des journalistes de Reuters avaient rencontré le docteur en juin et noté les précautions prises pour éviter l'infection : combinaison, masque, gants, chaussures spéciales... Mais ça ne suffit pas. "Les personnels de santé sont exposés car ils sont les premiers en contact avec les malades", expliquait-il lui-même. "Même en portant tout votre équipement, vous êtes en danger". Un danger dont il était si conscient qu'il confiait avoir "peur pour sa vie". 

 

Le savoir du docteur Khan vis-à-vis du virus Ebola était d'autant plus précieux qu'il n'existe ni vaccin ni traitement spécifique pour en venir à bout. Et si le taux de mortalité de l'épidémie actuelle est de 60%, il pourrait s'élever jusqu'à 90%. 

 

The Independant rapporte que d'autres travailleurs de la santé ont succombé au virus, qui se transmet via la salive, la sueur, le sang ou l'urine. La semaine dernière, les infirmières de l'hôpital Kenema s'étaient mises en grève après la mort de trois collègues, selon BBC News. Deux médecins américains ont également été hospitalisés au Libéria après avoir contracté Ebola.

 

 

D'AUTRES MÉDECINS EN QUARANTAINE

 

Un autre médecin, canadien, revenu samedi du Liberia, où il avait passé un mois à lutter contre l'épidémie, est actuellement en quarantaine à son domicile de Vancouver, mais il ne souffre d'aucun symptôme. Durant son séjour, ce docteur avait côtoyé deux humanitaires américains, qui se trouvent eux aussi en quarantaine, toujours au Liberia. L'un d'eux est « faible et vraiment malade », ont indiqué ses proches.

L'infection, qui est quasi toujours mortelle, entraîne des vomissements, des crises de diarrhée et des saignements internes et externes.

Edited by wolfmoy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Depuis deux semaines tout était à peu près sous controle ,mais là tout va mal. Le pire c'est que d'après ce que j,ai entendu dire les gens du coins croit pas trop à cette histoire de maladie, voir il pense que c'est les étranger qui ont apporté la maladie ... http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/07/30/le-virus-ebola-hors-de-controle-menace-de-s-etendre-en-afrique-de-l-ouest_4464511_3244.html

Edited by Divos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

a titre personnel, je me pose plusieurs questions:

  • est-on réellement prêt ?
  • les procédures ont elles été rédigées à la suite de directives budgétaires ou technico-médical ?
  • quelle est la politique du gouvernement chinois vis à vis de cette épidémie
Edited by wolfmoy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si nous n'étions prêt, TOUT les primo-intervenants seraient informés , préparés et équipés, étant très bien placé pour le savoir , je peux vous confirmer que ce n'est pas le cas

 

 

il faudra un cas en europe , voir en france avant cette mise en place, dans le cadre d'Ebola , c'est peut etre gérable, tant qu'il ne mute pas (j'ignore si c'est possible)

Share this post


Link to post
Share on other sites

il faudra un cas en europe , voir en france avant cette mise en place, dans le cadre d'Ebola , c'est peut etre gérable, tant qu'il ne mute pas (j'ignore si c'est possible)

 

Les virus mutent en permanences (principe de l'évolution), mais il est rare qu'une seule mutation change radicalement les symptômes d'un virus (d'ailleurs chaque mutation n'induit pas forcement un changement). En pratique ces mutations influent surtout sur le pouvoir pathogène (et donc le taux de mortalité), mais dans le cas de l'Ebola ça sera difficile d'être pire... Après avec l'évolution tout est possible, mais ça prend du temps.

Edited by Flippy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est ce qu'il y a une mobilisation internationale contre Ebola sous forme d’envois massifs d'aides en Afrique de l'Ouest ? ça m'a pas l'air de beaucoup bouger au niveau logistique et financier au vue de l’enjeu ; ou c'est juste une fausse impression ? Dite moi que je me trompe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,440
    Total Members
    1,550
    Most Online
    miryaqefalon
    Newest Member
    miryaqefalon
    Joined
  • Forum Statistics

    20,778
    Total Topics
    1,270,812
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries