Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La Chine aurait testé une arme anti-satellite


Noam
 Share

Recommended Posts

Je pense quand même que nos amis US nous font un bonne campagne anti-chinoise, ca leur permet de justifier le nouveau programme de defense spatiale. Dans tout les cas les US se foutent des traités sur le sujet donc je ne vois comment on pourrait en vouloir au chinoise de faire pareil.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 68
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Quand tu compare le budget de la defense américain et celui de la Chine, il y'a une marge énorme, pourtant la Chine est 4x plus peuplé.

Les USA sont le puissance du moment c'est un fait admis par tous,leur economie est la plus puissant et ils consacrent plus de 3% de leur PIB à la defense(ce qui reste raisonnable).C'est la taille de l'economie qui compte pas la population,on peut etre pauvre comme job et avoir une population enorme.

Les depenses de defenses chinoise ne font qu'accelerer ce qui est assez normal,mais ils ne depensent pas pour ameliorer la solde des soldats.Les amelioration sont tres ciblé et inquietante(overcraft,avions,flottes..).Les outils offensif sont renforcé en priorité.Et la chine entreine toute l'Asie dans son silliage,tout les etats de la region modernise leur flottes.

Le PNIR pense que les russes sont encor plus nerveux que les USA:

PNIR

Link to comment
Share on other sites

Les USA sont le puissance du moment c'est un fait admis par tous,leur economie est la plus puissant et ils consacrent plus de 3% de leur PIB à la defense(ce qui reste raisonnable).C'est la taille de l'economie qui compte pas la population,on peut etre pauvre comme job et avoir une population enorme.

Les depenses de defenses chinoise ne font qu'accelerer ce qui est assez normal,mais ils ne depensent pas pour ameliorer la solde des soldats.Les amelioration sont tres ciblé et inquietante(overcraft,avions,flottes..).Les outils offensif sont renforcé en priorité.Et la chine entreine toute l'Asie dans son silliage,tout les etats de la region modernise leur flottes.

Le PNIR pense que les russes sont encor plus nerveux que les USA:

PNIR

Pour une fois la Chine fait avancer la technologie chez ses voisins notamment japon et us :)
Link to comment
Share on other sites

Une nouvelle course auxarmements est déclenchée, et pas en Occident pour une fois. Est ce que cela se terminera en troisième guerre mondiale en Asie ?

Faut esperer que non. Par contre, est-ce que cet essait à vraiment eu lieu ? Les chinois sont habituellement discret, mais il contredisent rarement quand un de leur essai est dévoilé par les USA.

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Lors d'un point de presse, la Maison Blanche a annoncé que les Etats-Unis, l'Australie et le Canada ont dénoncé auprès de Pékin un récent essai chinois dans l'espace d'une arme visant à neutraliser des satellites. "La mise au point par la Chine et l'essai de telles armes est contradictoire avec l'esprit de coopération auquel aspirent nos deux pays dans le domaine de l'espace civil", a déclaré Gordon Johndroe, porte-parole du Conseil à la sécurité nationale de la présidence américaine. Il a confirmé une information parue dans l'hebdomadaire Aviation Week, selon lequel des agences d'espionnage américaines ont conclu que la Chine avait réussi cet essai le 11 janvier. Les Chinois ont détruit un vieux satellite météo chinois avec une charge lancée par un missile balistique. La collision a eu lieu à quelque 800 km au-dessus de la Terre. (avec AFP) http://www.fondation-prometheus.org/

Link to comment
Share on other sites

L'Inde va se doter d'un commandement contre des attaques venues de l'espace

L'Inde va se doter d'un commandement pour se protéger contre des attaques qui viendraient de l'espace, quelques jours après que la Chine eut confirmé avoir procédé à un essai d'arme antisatellite, a rapporté dimanche l'agence Press Trust of India (PTI).

Le chef de l'armée de l'air Shashi Tyagi a déclaré que les forces indiennes avaient lancé le processus de création du centre de commandement de défense spatiale, sans préciser de délai pour sa réalisation, selon PTI.

Dans des déclarations à la presse dans la ville de Gandhinagar, le responsable militaire a ajouté que l'Inde, puissance spatiale, "avait commencé à former un noyau de gens pour un centre de commandement aérospatial". Il n'a pas précisé de délai pour la réalisation du centre.

Le chef de l'armée de l'air a ajouté qu'"au moment où la portée de notre force aérienne s'étend, il est devenu extrêmement important que nous exploitions l'espace".

Selon des sources militaires, le projet indien chercherait à imiter le commandement nord-américain qui réunit les Etats-Unis et le Canada pour détecter des menaces militaires venant de l'espace.

Un responsable cité par PTI indique que "le commandement aérospatial intègrera divers composants de l'armée de l'air, des satellites indiens, des radars, des systèmes de communication, des chasseurs et des hélicoptères".

La Chine, qu'une guerre frontalière a opposée à l'Inde en 1962, a reconnu avoir détruit en janvier un satellite en orbite à l'aide d'un missile balistique.

En réaction, le président russe Vladimir Poutine, en visite en Inde, et le Premier ministre Manmohan Singh avaient lancé jeudi un appel à un "espace sans armes".

Link to comment
Share on other sites

La Chine ne cesse d’étonner. Elle a réussi le 11 janvier à détruire un satellite météo hors d’usage, en orbite basse, à 800 km de la terre, au moyen d’un missile balistique tiré du sol, à partir de la base de Xichang, dans le Sichuan, au sud-ouest du pays. Le procédé utilisé n’est pas connu. Ou bien la cible a été détruite par l’explosion d’une charge déclenchée à proximité du satellite, ou bien le résultat a été obtenu par la seule rencontre à 7 km/seconde de l’intercepteur avec sa cible. Quelle que soit la méthode employée, la performance est rare, réussie seulement dans le passé par l’Union soviétique et les Etats-Unis. Ce succès place définitivement la Chine au troisième rang des puissances spatiales, http://www.chine-nouvelle.com/presse/article/127/La_Chine_tueuse_de_satellites.html

Link to comment
Share on other sites

Apres qu'il marche vraiment, ça reste à voir, mais c'est avant tout une arme politique.

Déstiné à "sanctuariser" le territoire américain.

Une variante da la doctrine Monroe mixée à une esprit de supériorité et une flagrante envie de pousé dans ses limites la paranoïa?
Link to comment
Share on other sites

Arme antisatellite: le Japon accuse Pékin d'avoir violé les lois internationales le 31/1/2007 à 9h19 par AFP Le Traité international de l'Espace de 1967 relatif au contrôle de la militarisation de l'espace, prône l'utilisation pacifique de la Lune et de tout autre corps céleste, et interdit explicitement leur usage pour tester des armes http://www.aujourdhuilachine.com/breves-article.asp?IdArticle=2156[11] Venu en Chine pour expliquer le durcissement proposé par l'administration américaine des règles sur les exportations vers la Chine de matériel technologique pouvant être utilisé à des fins militaires, le secrétaire adjoint Christopher Padilla a estimé que l'essai de Pékin "contribuait aux angoisses internationales sur les capacités et intentions militaires de la Chine". La présidence de l'UE condamne l'essai d'une arme antisatellite chinoise

Link to comment
Share on other sites

la chine veut faire une démonstation de son savoir faire,mais de l'a à ce que ce missile soit réellement efficace contre un satellite militaire, la question reste posée!

pour ce qu'en pense les russes, voila un article de RIA NOVOSTi, *

Par Andreï Kisliakov, commentateur politique de RIA Novosti

Le nouveau n'est que du vieux bien oublié

Dès que la possibilité de vols en orbite fut confirmée par la pratique - premier satellite artificiel en 1957 et premier homme dans l'espace en 1961 - une mission stratégique se posa aux ingénieurs: élaborer les moyens d'agir sur les appareils ennemis. Mais si les hommes, par bonheur, n'ont pas encore eu l'occasion de faire la guerre sur orbite, les armes antisatellites, sur la base de moyens spatiaux automatiques, ont déjà une longue histoire.

De nos jours, aucun pays ne possède de système d'armes antisatellites déployé. Par accord tacite, au début des années 1990, tous les essais sur ces systèmes ont été suspendus en Russie et aux Etats-Unis. Pourtant, la création d'armes antisatellites n'est limitée par aucun des traités en vigueur et peut donc reprendre à tout moment.

On peut affirmer que deux moyens de détruire des satellites ont été élaborés à ce jour. Le premier prévoit le lancement d'un satellite-intercepteur, lequel, à la deuxième ou troisième révolution, explose en se rapprochant de la cible. Dans le deuxième cas, un missile intercepteur cinétique, placé par un lanceur en un point donné de l'orbite, frappe la cible en faisant appel à son propre "système actif et passif de guidage". Notons que deux chasseurs, le F-15 aux Etats-Unis et le MiG-31D en Russie sont, en ce sens, les lanceurs les plus prometteurs.

Une réponse aux "saucisses" de Khrouchtchev

Les premières tentatives de détruire un satellite par un missile lancé depuis un avion ont été entreprises par les Américains en 1959. Le 3 septembre, un missile a été lancé à partir d'un B-58 en direction du satellite Discoverer-5. Mais ce tir s'est soldé par un échec. Le 13 octobre suivant, un missile Bald Orion lancé depuis un bombardier B-47 est passé à 6,4 km seulement du satellite Explorer-6, ce qui pouvait être déjà considéré comme un succès.

Après le célèbre bluff de Nikita Khrouchtchev, qui avait laissé entendre dans un de ses discours que l'URSS non seulement construisait des missiles balistiques "comme des saucisses" mais qu'elle disposait d'armes nucléaires orbitales, les Américains ont abordé d'urgence en mai 1962 la réalisation du programme de création de missiles antibalistiques à trois étages et à carburant solide Nike-Zeus. En octobre de cette même année, la crise des fusées de Cuba poussait Washington à concevoir son programme antisatellite fondé sur l'intercepteur Thor, un engin tout compte fait fort faible, susceptible, en théorie, d'atteindre un satellite situé à près de 130 km de son lieu de lancement en altitude et à 2.800 km en suivant son cap.

Et pourtant, lors de sa campagne électorale en septembre 1964, le président Lyndon Johnson a personnellement annoncé l'existence des deux systèmes antisatellites. Mais c'est uniquement au milieu des années 1980 que les Américains ont réussi à déployer un système d'interception de satellites vraiment efficace, fondé sur un intercepteur cinétique et un avion-porteur. Le 13 septembre 1985, un missile a atteint par un coup au but direct le satellite cible Solwind dont l'orbite passait à une altitude de 450 km.

Le système ASAT, constitué de 28 avions-porteurs et de 56 missiles, devient opérationnel en 1987. Mais, comme nous l'avons déjà dit, tous les travaux dans le cadre des programmes antisatellites ont été arrêtés au début des années 1990.

Une approche radicale

Dès le début, l'URSS, comme d'habitude avec tout ce qui concernait les armements, voulait régler le problème de la destruction des satellites ennemis de manière radicale. Dès 1961, le Bureau d'études de Vladimir Tchelomeï a abordé l'élaboration du programme Chasseur de Satellites (CS). Le sens du programme se résumait à ceci: au moyen d'un lanceur puissant, un satellite intercepteur était mis sur orbite. Au moyen de ses propulseurs de bord, l'appareil réalisait des manoeuvres en vue de détruire la cible, en s'approchant d'elle et en explosant.

Un satellite sphéroïde doté d'une charge nucléaire d'une puissance d'une mégatonne était projeté de manière à pouvoir se disloquer après l'explosion pour former une multitude de fragments s'éparpillant à grande vitesse à une distance de plusieurs kilomètres. Lors des tests de ce système au milieu des années 1960, on a fait appel au missile stratégique du projet R-36. Ce missile, destiné initialement à réaliser un "bombardement orbital partiel" - ses ogives volent non en suivant une trajectoire balistique mais font une demi-révolution autour de la Terre - a été entièrement retiré du service en 1984. Mais le projet lui-même s'est retrouvé à la base du célèbre RS-20 Satan, opérationnel jusqu'à nos jours.

Le système soviétique CS a été réceptionné en 1972. A l'époque, plusieurs missiles ont été placés dans des silos sur le site de Baïkonour. Les essais se sont poursuivis jusqu'au début des années 1980. Lors du dernier test qui s'est déroulé le 18 juin 1982, le satellite soviétique Cosmos-1379 a intercepté une cible imitant le satellite de navigation américain Transit.

Les vols d'essai de deux MIG-31 modifiés destinés à lancer les missiles antimissiles ont débuté à la fin des années 1980 pour être suspendus quelques années plus tard. Ainsi le modèle d'un missile intercepteur de combat n'a pas été créé.

On peut en déduire que le test chinois n'a imité en entier aucun des systèmes d'armes antisatellites connus à ce jour. Comme toujours, Pékin a préféré être original, collectant, par fragments, tout et de partout.

Et pourtant, ce qui se dessine après ce test chinois promet des choses fort désagréables.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Les Etats-Unis, le Japon et l'Australie ont manifesté leur inquiétude quant à cet essai d'arme antisatellite. La Chine elle, n 'a pas confirmé l'information et s'est refusé à tout commentaire officiel. Un porte-parole du ministère de la Défense a simplement assuré "ne pas être au courant".

Militarisation de l'espace

Jusqu'à présent, les Etats-Unis et l'ancienne Union soviétique sont les seuls pays à avoir démontré leur capacité de détruire des objets dans l'espace. L'entrée de la Chine dans ce club fermé, si cela était confirmé, ne manquerait pas de relancer le débat sur la militarisation de l'espace

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...