Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Groupe Dassault Aviation, fil sur l'avionneur/industriel


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 30 minutes, clem200 a dit :

J'avais regardé ^^ ça veut pas rentrer sauf si on se dit que la valeur ne sert a rien mais laisse tomber ce n'est pas important 

La valeur nominal c'est la valeur du capital social de l'entreprise.

D'ailleurs si tu divises la valorisation boursière qui est de quelque chose comme 8,4 milliards d'euros par le capital social qui est de presque 67 millions d'euros, tu retombes sur la même proportion de 125 que tu as calculé en divisant le prix réel de l'action de 1000 euros sur le prix nominal de la même action de 8 euros. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Teenytoon a dit :

Ca veut dire que pour Dassault si la valeur réelle de l’action était à 1000 € on aurait le calcul suivant :

- valeur nominale 8 €

- capital injecté 992 €

- valeur réelle 1000 € 

Et moi qui étais prêt à aider DA pour compenser le vol du contrat suisse en leur achetant 10 actions à 0.80€. :wacko:

:wink:

Edited by gargouille
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, clem200 a dit :

Merci ^^ je comprends le principe. Mais c'est surtout la baisse de valeur, qu'ils appellent "valeur nominale", que je ne saisis pas forcément puisqu'elle est complètement decorrélée de la valeur du marché. 125 fois inférieure ici 

Exactement, c’est toi qui a tout compris et les autres qui se vautrent :bloblaugh: : valeur nominale/faciale et valeur de marché/transaction sont presque sans rapport.

[imagine que tu as une pièce d’or ds ta tirelire : sa valeur si tu la vends aujourd’hui n’aura pas de rapport avec le chiffre inscrit sur la face de ta pièce. CQFD]

La valeur nominale, ou faciale, est déterminée unilatéralement par la société qui émet des titres : c’est bien à ce prix qu’elle les a vendu, c’est aussi cette valeur qu’elle a inscrit au passif de son bilan en capital social.

J’ai l’habitude d’expliquer ça au boulot, le plus simple et que tu me suives pas à pas même si un peu long.

A sa création, une société émet des titres à une valeur (nominale) qu’elle fixe : c’est bien ce montant qu’elle perçoit des associés, en échange des titres qui leur confèrent des droits de vote et au versement de dividendes, et c’est bien la valeur qui est inscrite au bilan de la société créée en capital social.

Check ?

Imaginons maintenant le cas le plus simple : sans aucune augmentation de capital, la société va prospérer. Si un associé veut alors se barrer, il va vendre ses parts à qui veut bien les lui racheter au prix le plus fort possible. Mais cette argent ira ds sa popoche à lui, et ça ne changera rien à la valeur du capital social de l’entreprise puisqu’elle n’aura rien encaissé de plus.

Et c’est pareille pour les sociétés cotées : quand ça flambe, ça ne leur rapporte RIEN, ça rapporte à leurs actionnaires, nuance.

Check ?

Maintenant, imaginons que la société ait besoin pour se développer de cash sans pouvoir tout emprunter : elle va vouloir émettre de nouvelles actions (la fameuse augmentation de capital, ou recapitalisation quand elle le fait parce que ça va pas fort), en leur donnant une valeur nominale le plus souvent égale aux premières.

Pourquoi ? Pour ne pas diluer fortement son capital en émettant beaucoup beaucoup de nouveaux titres (et les actionnaires de référence aiment peu cela, car ils y perdraient pouvoir et droits à dividendes). Cependant, tout est ici conventionnel, se calcule et se négocie, et il est parfaitement possible aussi d’emettre de nouvelles catégories de titres à des valeurs différentes.

Souvent, on va demander à un nouvel entrant d’acheter quelques titres qu’on aura émis pour lui à la valeur nominale «minable » du début, et même parfois lui donner une majorité de droits de votes. Mais on aura négocié qu’il apporte encore plus d’argent, sous forme de prime d’émission, donc sans droits de votes et à dividendes attachés ! Ainsi, les actionnaires historiques perdront moins ds la manip.

Check ?

La logique de Dassault, le «split» est différente ici : il ne s’agit pas d'apporter des fonds à l’entreprise ni de changer un poil de l’équilibre des pouvoirs de l’actionnariat. Il s’agit simplement, toutes choses égales par ailleurs, de multiplier par 10 le nombre d’actions tout en divisant la valeur nominale par 10 pour conserver les équilibres. J’illustre.

Imagine un gars qui avait acheté 1 action de Dassault lors de son émission, à sa valeur nominale de 80 euros. Aujourd’hui, sur le marché, il aurait pu la céder à 1600 balles ou 1 million, j’en sais rien. Mais il ne le fait pas car il n’aurait plus rien en vendant sa seule action. Alors il hésite.

Check ?

Avec le split, on va changer son action à 80 balles contre 10 de 8 balles nominales. Ces 10 actions vaudront toujours collectivement 1600 euros ou même 1 million en cas de transaction, mais notre brave gars aura le choix désormais d’en vendre une seule par exemple, pour 160 balles ou 100 000, je n’en sais toujours rien :biggrin:

 

NB ton action à 80 balles (ou à 8), peut bien s'échanger à 1 million sur un marché quelconque ou après négo ds un backroom avec d’accortes dames dévêtues, ça ne rapportera RIEN à la société, donc il n’y a AUCUNE raison de valoriser cette valeur de transaction au bilan.

Contre une fraction très modeste du million ou quelques pièces d’or, je tenterai volontiers d’expliquer par MP à ceux que ça intéresse comment et pourquoi les valeurs nominales peuvent toutefois évoluer.

Il y a des tordus, des pervers tout plein partout ici s’ils peuvent payer, la question elle sera vite répondue !

Sinon :

Révélation

spacer.png

 

 

Edited by Hirondelle
  • Like 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 23/07/2021 à 17:21, clem200 a dit :

J'avais regardé ^^ ça veut pas rentrer sauf si on se dit que la valeur ne sert a rien mais laisse tomber ce n'est pas important 

S’il n’y a que des actions ordinaires, et qu’on on reunit les actionnaires le nominal qu’ils possedent permet de calculer les % de droits de vote. Tu peux acheter à des prix differents (valeur de marché) des actions qui ont le meme poids pour voter (valeur nominale).

Le capital social (somme des valeurs nominales) sert à certains calculs comme les dividendes maximums ou la participation aux benefices.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Il y a 15 heures, Billou a dit :

 Comme je suis dans le coin ca se visite les ateliers à merignac ?

Le dépôt d'un acompte pour l'achat d'un 10x permet le champagne en plus. :wink:

 

En dehors du tourisme d'entreprise, ils ne sont pas en vacances ?

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Patrick a dit :

Depuis plusieurs semaines maintenant, une chaine youtube sobrement intitulée "The Fan Dassault Aviation" poste énormément de contenu relatif à l'entreprise. Des documents désormais témoins d'une autre époque puisque agés souvent de plus de 20 ans.

Il vient de poster une vidéo que je ne peux que qualifier de dangereuse tant elle semble avoir été montée par un psychopathe sous ecstasy + crack. Je ne plaisante pas si vous êtes épileptique, c'est dangereux à regarder, et à écouter. Titrée "Évolutions 2001" elle était présente sur un "DVD collector" distribué par le groupe, intitulé "highertechnology" si j'en crois la description.

https://www.youtube.com/watch?v=etDiJ2_l3ak

 

En revanche il y a plein d'images très intéressantes. Toutes petites, fugaces, mais qui témoignent de plein de programmes auxquels a participé Dassault.

Et à la toute fin, vers 7:05 au générique, on voit (mal) quelques maquettes numériques de prototypes.

Mais! Il y en a une (...), tout à la fin, que je n'avais jamais vue avant. Et je suis très intrigué. Parce que ces images datent de 2001 pour rappel. Mais que nous avons là quelque chose de diablement proche du NGF de 2019.

Voilà l'image en question:

oj9a.png

Elle ressemble presque à une configuration JAST, proche d'une des premières configurations du programme ASTOVL de BAE-McDonnell Douglas avec son aile en diamant et son empennage pelican. Un programme qui donnera JAST par la suite, qui deviendra le JSF.
Voilà à quoi ça ressemblait:

9276-18709ef2c9357a58b8b04cb03fe2644d.jp

 

Vous noterez le point le plus intriguant de la maquette Dassault: les entrées d'air "forward swept", façon F-35, que l'on a plus jamais revues chez Dassault sauf si on considère l'entrée d'air unique dorsale de NeuroN, avant l'année 2019 où le modèle de NGF franco-allemand présenté au Bourget avait montré une telle configuration, avec des entrées d'air DSI.

Le modèle présenté en 2018 à Euronaval en étant lui dépourvu.

 

Est-ce que quelqu'un a une idée de ce qu'est ce truc et de comment obtenir des images plus précises?

@Deltafan si tu passes par là...

Bravo Patrick !!! Super trouvaille !!! :bloblaugh: :bloblaugh: :bloblaugh:

Malheureusement, je ne connais pas cette étude.

Je vais la proposer sur SPF, où postent Alexis Rocher et Alain Ratinaud (notamment rédacteur et illustrateur de l'article du Fana de l'aviation n°461 d'avril 2008 sur les archives secrètes de Dassault), ainsi que Jean Christophe Carbonel (notamment auteur de French Secret Projects, post WW2 fighters, chez Crecy Publishing en 2016). Ce sont les seules personnes que je connaisse qui ont eu accès aux archives Dassault. Peut-être ont-ils vu passer quelque chose correspondant (à moins qu'un éventuel ancien employé de Dassault n'ait la solution...).  

Perso, ce qui me surprend le plus, c'est la forme des ailes, assez inhabituelle par rapport aux études Dassault connues précédemment (années 90).

 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Deltafan a dit :

Bravo Patrick !!! Super trouvaille !!! :bloblaugh: :bloblaugh: :bloblaugh:

Malheureusement, je ne connais pas cette étude.

Je vais la proposer sur SPF, où postent Alexis Rocher et Alain Ratinaud (notamment rédacteur et illustrateur de l'article du Fana de l'aviation n°461 d'avril 2008 sur les archives secrètes de Dassault), ainsi que Jean Christophe Carbonel (notamment auteur de French Secret Projects, post WW2 fighters, chez Crecy Publishing en 2016). Ce sont les seules personnes que je connaisse qui ont eu accès aux archives Dassault. Peut-être ont-ils vu passer quelque chose correspondant (à moins qu'un éventuel ancien employé de Dassault n'ait la solution...).  

Mazette! Merci beaucoup. Il n'y a plus qu'à attendre et espérer.

il y a 48 minutes, Deltafan a dit :

Perso, ce qui me surprend le plus, c'est la forme des ailes, assez inhabituelle par rapport aux études Dassault connues précédemment (années 90).

Oui c'est aussi un point surprenant, du diamond shape je n'en avais jamais vu chez DA. Le dernier modèle de NGF reprend pour sa part une aile en flèche proche dans sa forme de celle du NeuroN.

J'ai de plus en plus l'impression qu'il y a eu, des années 90 à nos jours, un intense travail sur la furtivité passive chez DA.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

(traduction de) La réponse de Mr. Carbonel sur SPF : 

Citation

un antécédent à la conception actuelle du SCAF ? Vers le tournant du siècle, PopMech avait postulé qu'au-delà du drone Petit-Duc se trouvait un avion piloté Grand-duc. Cette image  ressemble plutôt à la série Duc mais avec les prises d'air sur le côté plutôt que sur le dessus.

 

 

 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Patrick a dit :

Et voilà.
ça devait arriver.
Notre sympathique youtubeur richement doté en vidéos corporate/PR de Dassault l'a finalement repostée.
J'appréhendais ce moment.

@TMor, c'est pour toi:

 

Je me souviens l'avoir vu sur grand écran sur le stand Dassault.

Souvenirs souvenirs...

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Patrick a dit :

Et voilà.
ça devait arriver.
Notre sympathique youtubeur richement doté en vidéos corporate/PR de Dassault l'a finalement repostée.
J'appréhendais ce moment.

@TMor, c'est pour toi:

 

Et bien voila on a la preuve par l'image et surtout par YouTube, que le Rafale détruit sans problème et sans nouveaux équipements les installations radar et est supérieur aux avions russes et donc chinois.

:chirolp_iei:

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, gargouille a dit :

le Rafale détruit [...] sans nouveaux équipements les installations radar

D'ailleurs, ce n'est pas une paire d'AS.30 que l'on voit sous les ailes du "17" ?

Je ne me souvenais pas qu'ils eussent volé sous Rafale, même à l'époque du développement.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, FATac a dit :

D'ailleurs, ce n'est pas une paire d'AS.30 que l'on voit sous les ailes du "17" ?

Je ne me souvenais pas qu'ils eussent volé sous Rafale, même à l'époque du développement.

Tout comme les config initiales ou les SCALP étaient emportés en points intérieurs de voilure et les bidons en ext qui n'étaient que des 1250l

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Bon Plan a dit :

Tout comme les config initiales ou les SCALP étaient emportés en points intérieurs de voilure et les bidons en ext qui n'étaient que des 1250l

J'ai oblitéré ça aussi ... je n'en ai pas d'images (et pour "Global Punch" ce n'était déjà plus le cas).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, FATac a dit :

D'ailleurs, ce n'est pas une paire d'AS.30 que l'on voit sous les ailes du "17" ?

Je ne me souvenais pas qu'ils eussent volé sous Rafale, même à l'époque du développement.

Ça m'a pourtant bien marqué, personnellement. J'aimais bien le look de ce missile tout pointu.

Et puis est arrivé l'AASM et l'AS-30L fut viré.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, TMor a dit :

Ça m'a pourtant bien marqué, personnellement. J'aimais bien le look de ce missile tout pointu.

Et puis est arrivé l'AASM et l'AS-30L fut viré.

Je l'appréciais aussi. Je ne sais pas pourquoi, je ne l'associais qu'au Super-Étendard et au Jaguar, oblitérant au passage le Mirage F1 et le 2000D sous lequel il semble qu'il fut qualifié.

Mach 1.3 à 1.5 à l'impact, quand même - c'est ce qui m'avait le plus marqué, mais je me souviens aussi d'une portée assez réduite, non ? Pas vraiment stand-off.

Link to comment
Share on other sites

Les Irakiens en firent une bonne consommation sous F1E, il fut aussi effectivement qualifié sous 2000D en crash programme pour la Bosnie (les 6 premiers avions standard R1L1 ou N1) @DEFA550 pourrait nous en dire plus

Portée < 10 km en fait c'était une grosse roquette guidée 500 kg + tête militaire de 240 kg à M1.5 ... En Irak les Jag' ont ciblé des hangarettes des piles de pont des tankers

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, pascal a dit :

Portée < 10 km

Un peu short en effet. On comprend le switch vers l'AASM qui n'est peut être pas supersonique (à voir) mais a des trajectoires à l'impact plus variées. 

Edited by Bon Plan
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...