Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Groupe Dassault Aviation, fil sur l'avionneur/industriel


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Il y a 3 heures, BP2 a dit :

Pas d'accord.  La gauche et surtout l'extréme gauche peut se permettre des actions qui vaudrait à la droite classique d'être clouée au pilori.

Pourquoi?  Magistrature et grande majorité des médias vendus aux idées rouges.

CE QU'IL Y A DE BIEN AVEC TOI C'EST QU'ON EST JAMAIS déçu ...

Tu as été repêché  combien deux fois ? ... Mais comme tu es un vrai de vrai qui ose tout c'est à ça qu'on te reconnait c'est plus fort que toi. Tu te tiens bien pendant quelques temps puis paf à nouveau la cocotte minute déborde et te voilà reparti dans tes délires à la con. Un vrai docteur Folamour

Vraiment mais vraiment tu es un vrai beau gros toxique. Je dis ça pour tous les bannis qui n'ont pas bénéficié comme toi de nos largesses.

Tchao pantin

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...


"Fonds Européen de Défense : Dassault Aviation lance au niveau industriel le projet EICACS [European Initiative for Collaborative Air Combat Standardisation], initiative européenne pour la standardisation du combat aérien collaboratif"

 

"Le contrat de subvention, attribué par la Commission Européenne le 19 décembre 2022, désigne Dassault Aviation, reconnu pour sa capacité à assumer la maîtrise d’œuvre de programmes complexes en coopération, comme le coordinateur de ce projet d’études qui rassemble 37 industriels et organismes de recherche issus de 11 pays de l’Union Européenne.

Soutenu par l’Union Européenne à hauteur de 75 M€ dans le cadre du programme 2021 du Fonds Européen de Défense (FED), ce projet vise à définir, dans un cadre européen, les futurs standards d’interopérabilité pour le combat aérien collaboratif.

Il permettra de renforcer la capacité des forces aériennes européennes à conduire leurs missions toujours plus efficacement et à agir en coalitions faisant intervenir aussi bien des systèmes habités que non-habités, des systèmes de combat aérien futurs et des plates-formes existantes ainsi que leurs évolutions."

 

https://www.dassault-aviation.com/fr/groupe/presse/press-kits/fonds-europeen-de-defense-dassault-aviation-lance-au-niveau-industriel-le-projet-eicacs-initiative-europeenne-pour-la-standardisation-du-combat-aerien-collaboratif/

 

Ça fait manifestement partie des enseignements tirés du Programme nEUROn.

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Prises de commandes : 2022, l'année de tous les records pour MBDA

Le missilier européen MBDA est bien placé pour bénéficier de l'augmentation des dépenses de défense dans un certain nombre de pays européens, qui réévaluent à la hausse leurs besoins en missiles, et profiter à l'export d'opportunités commerciales. En 2022, il a battu son record de commandes.

Révélation

Le patron de MBDA Eric Béranger peut être un patron heureux. Il bénéficie à la fois de l'alignement des astres sur les ventes du Rafale à l'exportation (92 Rafale commandés à l'export en 2022) mais aussi du long travail de son prédécesseur Antoine Bouvier, qui a su renouveler la gamme produits du missilier européen et avait également lancé une politique de partenariats internationaux. Eric Béranger poursuit depuis son arrivée en juin 2019 avec habileté cette politique et en récolte logiquement les fruits en y apportant sa marque. Enfin, le contexte international est favorable à la reconstitution des stocks de missiles même si très peu de commandes signées en 2022 ont été la conséquence du conflit russo-ukrainien comme les contrats d'armement des avions et des navires de combat.

Résultat, le PDG de MBDA doit prochainement annoncer des prises de commandes record à hauteur de 8,8 milliards d'euros en 2022 (contre 5,1 milliards d'euros en 2021), dont 6 milliards environ à l'export, selon nos informations. Le record de commandes de 2015 est donc largement pulvérisé (5,2 milliards). Dans ce bilan exceptionnel, ne figure pas la récente commande géante de missiles Aster signée par la la France et l'Italie (2 milliards d'euros) qui a opportunément glissé en 2023.

En 2022, le missilier peut se réjouir d'avoir accroché de nouveaux pays dans son portefeuille clients (Luxembourg, Bulgarie, Croatie...) et de réaliser une belle année dans le domaine naval grâce au VL Mica, qui devient au fil des ans un best-seller à l'export (terrestre et naval). Et la France va enfin commander cette année le VL Mica développé par MBDA sur fonds propres dans les années 2000, pour remplacer les Crotale (Thales) de l'armée de l'air. Deux missiles qui avaient été en concurrence frontale durant de nombreuses années, notamment à l'export, avec son lot d'histoires croustillantes entre les deux groupes.

Contrats Rafale et frégates FDI

Le contrat Rafale aux Émirats Arabes Unis (EAU) aide beaucoup dans ce record. Un tiers des commandes à l'export. Le montant des deux contrats signé en décembre 2021 par Cheikh Mohammed Bin Zayed Al-Nahyan, alors ministre de la Défense et l'homme fort des EAU est vertigineux : 16 milliards d'euros, dont 2 milliards pour les armements fournis par MBDA (missiles air-air Mica NG et missiles de croisière Black Shaheen, variante émirienne du Scalp français) pour équiper les 80 Rafale F4 commandés. Ces contrats ont été mis en vigueur l'année dernière. Bingo...

En Grèce, MBDA a signé en mars deux contrats, l'un pour armer les frégates FDI (600 millions environ), l'autre pour les six Rafale supplémentaires commandés par Athènes. Soit un montant estimé autour de 900 millions d'euros environ. Sur la partie armement des frégates, le missilier fournira à la marine grecque 32 missiles de défense aérienne Aster 30 B1 et huit missiles anti-navires Exocet MM40 Block 3C. Sur les Rafale, MBDA fournira le même armement que celui obtenu dans le contrat signé en janvier 2021 : missile air-air Meteor, missile de croisière SCALP, missile air-air multi-missions MICA, missile anti-navire AM39 Exocet.

MBDA pourrait avoir signé un autre contrat important en 2022 au Koweït en obtenant une commande évaluée entre 700 et 800 millions de dollars pour armer le Typhoon du consortium Eurofighter (BAE Systems, Airbus et Leonardo). Dans le même temps, le Département d'État américain a approuvé l'année dernière la vente d'armes pour les Typhoon pour un montant de 397 millions de dollars (60 missiles à moyenne portée AIM-120 C-7/8, 250 bombes MK-84, 501 bombes MK-83).

Par ailleurs, le missilier a signé de nombreux autres contrats mais de moindre envergure. C'est le cas pour les nouvelles corvettes Gowind de la marine des Émirats Arabes Unis (EAU) qui seront équipées du VL Mica NG de MBDA à la place de l'ESSM de Raytheon prévu initialement. Les corvettes Falaj 2 sont également équipées par le VL Mica de MBDA. Ce missile antiaérien de courte portée a également séduit l'Ukraine (corvettes ADA), la Bulgarie (OPV fabriqués par l'allemand Lürssen) et les Philippines (deux corvettes fabriquées par le coréen Hyundai Heavy Industries). Dans le domaine naval, MBDA avec sa filiale britannique MBDA UK a également rencontré en 2022 des succès avec le missile surface-air CAMM au Pakistan sur les quatre corvettes de classe MILGEM de conception turque et en Pologne sur les trois frégates « Made in British » basé sur la nouvelle frégate Type 31.

Enfin, le Luxembourg a passé commande à l'été 2022 de 90 missiles moyenne portée MMP dits « Akeron MP » devenant un nouveau pays ajouté à la liste des pays européens travaillant avec MBDA. Le gouvernement croate a pour sa part annoncé l'achat de systèmes de missiles de défense aérienne Mistral 3 pour un montant de 72 millions d'euros. Quant à la Pologne, elle a accéléré sa campagne de défense aérienne basée au sol, en attribuant la première phase à MBDA (CAMM) pour un programme de défense aérienne.

Plusieurs commandes domestiques dimensionnantes

C'était l'année du missile CAMM en Italie. Le ministère de la Défense italien a signé fin novembre une commande CAMM-ER pour l'armée de terre et de l'armée de l'air italiennes. D'autres options devraient être signées en 2023 pour compléter les besoins en missiles. Par ailleurs, MBDA et Airbus Helicopters ont été co-contractés pour l'intégration du missile Mistral 3 sur l'hélicoptère d'attaque franco-espagnol Tigre MkIII et du missile MHT (devenu l'Akeron-LP) sur le Tigre français MkIII. Les contrats ont été signés début mars par l'OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d'armement), au nom de la DGA (Direction générale de l'armement) et de la DGAM (Dirección General de Armamento y Material.

La France a également commandé 200 missiles moyenne portée MMP en 2022, dits « Akeron MP », pour un montant de plus de 40 millions (1.750 missiles commandés). La DGA doit également notifier cette année une nouvelle commande de 200 missiles Akeron MP à MBDA  pour atteindre la cible finale de 1.950 MMP dans le cadre de la mise en cohérence de la LPM 2019-2025. Par ailleurs, la Commission européenne a sélectionné en juillet dernier MBDA en tant que coordonnateur pour le projet MARSEUS. Un projet améliore les capacités de tir de combat terrestre au-delà de la ligne de vue (27 millions d'euros).

Et 2023 ?

Après avoir réalisé une très belle année 2022 dans les pays domestiques (France, Italie et Grande-Bretagne) et à l'exportation, MBDA a également très bien débuté l'année 2023 avec la signature de la commande géante (2 milliards d'euros) de la France et de l'Italie portant sur l'acquisition des missiles de la famille Aster. Paris et Rome devraient également concrétiser en 2023 la rénovation des frégates du programme franco-italien Horizon. Ce qui sera bénéfique sur le plan commercial à MBDA. A l'export, l'Indonésie devrait commander des missiles pour armer les six premiers Rafale, puis les 36 autres. D'autres contrats pourraient se finaliser cette année (Inde, Serbie...) MBDA a déjà remporté en Arabie Saoudite un contrat de 118,7 millions de dollars en lien avec les missiles CAMM pour les navires MMSC (Multi-Mission Surface Combatants).

D'une manière générale, MBDA est bien placé pour bénéficier de l'augmentation des dépenses de défense dans un certain nombre de pays européens, qui réévaluent à la hausse leurs besoins en missiles, et profiter à l'export d'opportunités commerciales. Le missilier dispose d'un solide carnet de commandes mai également de prospects en croissance vont tion positive qui vont soutenir les ventes des années à venir. D'autant que les programmes en développement (MICA NG, Spear, SAMP/T NG...) continuent à améliorer les capacités à long terme de l'entreprise dans les domaines aérien, terrestre et maritime. Pour Eric Béranger, le défi majeur sera de livrer toutes les commandes dans un contexte très compliqué sur le plan des ressources humaines (recrutements), de la chaîne de sous-traitance et des approvisionnements. Un défi qui pourrait être explosif...

Michel Cabirol

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Le 03/03/2023 à 16:50, Jarod a dit :

Bah oui chaque année.

Quand l'inflation augmente chaque année, mais que le salaire ne suit pas alors que ton carnet de commande est plein comme jamais, et que ton patron te fait le même cirque chaque année, bah tu te met en grève, encore.

Avec la différence que chez Dassault les salaires sont loin du smic (entre salaire confortables et différents avantages)...

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, castle68 a dit :

Avec la différence que chez Dassault les salaires sont loin du smic (entre salaire confortables et différents avantages)...

Et ? :blink:

En quoi les personnels de chez Dassault seraient ils illégitimes à défendre leurs avantages acquis sous prétexte qu'ils ont acquis ces avantages ?

 

Edited by FATac
  • Thanks 2
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, castle68 a dit :

Avec la différence que chez Dassault les salaires sont loin du smic (entre salaire confortables et différents avantages)...

Et ? Si ton augmentation est inférieure à l'inflation tu perds en niveau de vie 

Tu sais même les gens qui touchent des millions veulent être augmenté :biggrin:

Edited by clem200
Link to comment
Share on other sites

Si Dassault devait augmenter quelqu'un ça serait probablement les employés cruciaux dans les goulets d'étranglement de ses sous traitant. Car ils n'ont certainement pas les mêmes avantages que les salariés de Dassault et ils sont au moins aussi cruciaux a la bonne santé ('fin aux livraisons ) que la plupart des employés du trèfle.

Et puis bon vu l'historique de la CGT notamment sur le MB174 j'aurais tendance a pas la ramener trop mais ça ça n'a aucun rapport avec les salariés d'aujourd'hui.

 

Plus sérieusement ça aurait peut être sa place sur un autre topic mais les mécanismes d'augmentation des salariés des major française et leur politique r&d / soutiens aux rang 1 et 2 pourrait être un intéressant topic.

Car si sur Rafale le coût du travail doit être anecdotique pour bien des matériels que nous avons du mal a vendre il doit être crucial non?

Et effectivement vu comme son marché est cyclique des augmentations sur les contrats n'ont pas vraiment de sens contrairement à l'intéressement en 3*30+.

Chez AH malgré des benef records nous n'avons pas eu de grandes augmentations générales par contre les primes sont colossales (de mon point de vue)

Link to comment
Share on other sites

Le marché de l'emploi est un marché mondial, tu ne peux pas le restreindre à un type de société en particulier

Arrête de payer et tu perdras tous les bons éléments rapidement

Maitenant ce genre de négociation a lieu tous les ans et sauf les vieux retraités du forum nous y passons tous également. Pourquoi faites vous les étonnés ....

 

Edited by clem200
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Tu as raison sur ça, mais tout de même l'argument des syndicalistes est que la société va très bien, que le carnet de commande est plein et que donc elle peut accorder plus d'augmentation. Pour moi c'est irrecevable chez Dassault, car il y a déjà un mécanisme pour tenir compte de la bonne fortune de la société, c'est le fait que le bénéfice, tous les ans est divisé en trois parties à peu près égale (strictement  égale dépendrait de la législation sur les impôts) qui sont 1/3 pour les actionnaires, 1/3 pour les impôts et 1/3 pour les employés sous forme d'intéressement. Il n'y a pas par contre de système de baisse de rémunération des employés si des années de mauvaise fortune devraient suivre les années de bonne fortune, et donc c'est ce mécanisme qui permet à la société de s'adapter à la conjoncture.

C’est finit 1/3 1/3 1/3, depuis notre très cher Hollande on est passé à 22/23% pour les salariés. Par contre les actionnaires et nos dirigeants continuent de s’ augmenter allègrement eux :/

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Jarod a dit :

Par contre les actionnaires et nos dirigeants continuent de s’ augmenter allègrement eux :/

Te suffit d'adjoindre à ton statut de salarié , un statut de petit actionnaire .. Vois les salariés qui ont fait confiance à La Redoute, à Stellantis ... et d'autres exemples récents que j'ai oubliés ... Perso je n'ai pas assez joué l'Abondement en + de l'Intéressement et la participation, lorsque j'étais dans un groupe en bonne santé ... Mes ex-collègues en ont  mis  beaucoup dans l'immobilier, 20 ou 30 ans après, et j'ai manqué de jugeotte. Je ne m'en prends qu'à moi-même. Demande à Pic comment se porte son portefeuille  d'ancien salarié de DA !  Beaucoup de français obtus préfèrent que leur société soient capitalisés par des fonds de pensions US ou Canada ...   Pour se lamenter après ...  Pauvres franchouillards     

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Jarod a dit :

C’est finit 1/3 1/3 1/3, depuis notre très cher Hollande on est passé à 22/23% pour les salariés. Par contre les actionnaires et nos dirigeants continuent de s’ augmenter allègrement eux :/

je ne savais pas, ça me semblait un truc intangible. Pourquoi ils n'ont pas fait grève à ce moment là?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Coriace a dit :

Si Dassault devait augmenter quelqu'un ça serait probablement les employés cruciaux dans les goulets d'étranglement de ses sous traitant. Car ils n'ont certainement pas les mêmes avantages que les salariés de Dassault et ils sont au moins aussi cruciaux a la bonne santé ('fin aux livraisons ) que la plupart des employés du trèfle.

Et puis bon vu l'historique de la CGT notamment sur le MB174 j'aurais tendance a pas la ramener trop mais ça ça n'a aucun rapport avec les salariés d'aujourd'hui.

 

Plus sérieusement ça aurait peut être sa place sur un autre topic mais les mécanismes d'augmentation des salariés des major française et leur politique r&d / soutiens aux rang 1 et 2 pourrait être un intéressant topic.

Car si sur Rafale le coût du travail doit être anecdotique pour bien des matériels que nous avons du mal a vendre il doit être crucial non?

Et effectivement vu comme son marché est cyclique des augmentations sur les contrats n'ont pas vraiment de sens contrairement à l'intéressement en 3*30+.

Chez AH malgré des benef records nous n'avons pas eu de grandes augmentations générales par contre les primes sont colossales (de mon point de vue)

Mais tu sais, la plupart des sous traitants de l'aéronnautique ont bien passé les crises Covid + Ukraine grâce à Dassault.

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

je ne savais pas, ça me semblait un truc intangible. Pourquoi ils n'ont pas fait grève à ce moment là?

Pas décidé par Dassault mais par je ne sais plus quelle décisions politiques. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Regarder le niveau des salaires dans une société sans le mettre en rapport à sa gestion des ressources humaines n'est pas très pertinent . . .

Si une société (comme Dassault ?) dont la politique salariale est de fidéliser ses employés pour limiter le turn-over et donc la fuite de savoir-faire, elle doit conserver ce surcroit de rémunération (et d'avantages) par rapport aux autres employeurs du secteur (qui accordent quand-même quelques augmentations générales), et donc, en cette période d'inflation, il est tout aussi légitime de réclamer des augmentations dans cette société que dans les autres . . .

:huh:

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...