Philippe Top-Force

Groupe Dassault Aviation, fil sur l'avionneur/industriel

Recommended Posts

Il y a 4 heures, pascal a dit :

Avant les aventures Falcon et Mercure; Marcel Dassault avait coutume de dire qu'il ne souhaitait pas se lancer dans la construction d'avions civils car cette activité était beaucoup trop sujette aux aléas de conjoncture économique alors que les marchés d’État sur les avions militaires offraient à sa société des revenus réguliers. Les choses ont changé mais les rapports de Dassault avec l’État à défaut d'être toujours sereins ont toujours été bien compris ...

Il y a eu deux Serge Dassault, l'ingénieur polytechnicien devenu capitaine d'industrie formé à la dure par son père et l'homme politique sulfureux - qui agissait comme il l'entendait ... en Condottierre. Ne pas oublier que son père aussi fut homme politique et patron de presse.

Finalement peut-être que toute sa vie Serge aura cherché à égaler son père Marcel qui pour moi reste un homme exceptionnel et un grand patriote

D'un coté ça restait un homme, il a profité puisqu'il le pouvait comme quasiment tous les humains le font (il ne me semble pas qu'on lui reproche d'avoir du sang sur les mains), on peut voir que certains politiques si moralisateurs et donneurs de leçons dès qu'ils en ont les moyens n’hésitent pas à privilégier des proches (pour x raisons) du fait qu'ils seront remboursés de leurs frais de campagne.

Il a aussi pensé à tord qu'il pouvait faire comme son père, sauf que l'époque avait changé

Il y a 4 heures, Nicks a dit :

Sans l'Etat , Dassault n'existerait plus depuis belle lurette. Il faut conserver un peu de lucidité quand même...En revanche, il faut y mettre les gens qui savent protéger la souveraineté du pays pour que ça continue et il est évident que ce n'est pas gagné vu le contexte.

...........................

On peut se souvenir de moult entreprises nationalisées et/ou privées dépendantes des contrats de l'état ne plus exister à ce jour.

Depuis des décennies Dassault ce n'est pas que les avions militaires.

Je ne demande s'il ne vaudrait pas mieux laisser DA gérer la succession que de l'assurer par l'état ?

Edited by gargouille
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge Dassault sera honoré d'une cérémonie aux Invalides

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, pascal a dit :

Finalement peut-être que toute sa vie Serge aura cherché à égaler son père Marcel qui pour moi reste un homme exceptionnel et un grand patriote

Je salue quand même le dévouement de Serge à son entreprise quand, même après la mort, il fait pression sur Dieu le Père pour pousser les ventes de Falcon auprès des télévangélistes US. C'est un exemple à suivre pour les entrepreneurs et les grands patrons : un bon chef d'entreprise ne laisse pas la mort se placer entre lui et sa boite.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dire que Dassault n'aurait probablement pas pu se maintenir en vie sans l'Etat (quand il était envisagé digne de ce nom) et ses commandes est une réalité qui n'enlève rien à l'excellence de l'expertise de cette entreprise et à son utilité pour la Nation. Il ne s'agit pas de parler d'assistanat, pas plus que les allocations chômage n'en sont, mais encore une fois pas d'Etat, pas de Dassault aujourd'hui selon toute probabilité. Je regrette d'ailleurs que la France, depuis qu'elle suit des orientations néolibérales, ait mis la société sur la corde raide en raréfiant ses commandes militaires, ce qui a certes dynamisé le secteur civil de Dassault, mais a contraint également à des ventes auprès de clients plus que douteux, comme je l'ai déjà dit.

J'en terminerai là au sujet d'un homme qui n'égalait pas son père loin de là et qui à ce titre ne pouvait pas se prévaloir de mériter de passer outre la loi (personne ne le doit de toute façon). Car lui trainait des casseroles bien réelles, pour répondre à une allusion. La justice doit être la même pour tous. Bien entendu, Serge Dassault n'était pas le grand Satan. Oui il y a pire, et bien pire. Non, ça n'excuse rien.

J'espère bien entendu que la succession de l'entreprise se passera dans les meilleures conditions, c'est à dire qu'elle restera au moins sous domination française.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Nicks a dit :

Dire que Dassault n'aurait probablement pas pu se maintenir en vie sans l'Etat (quand il était envisagé digne de ce nom) et ses commandes est une réalité qui n'enlève rien à l'excellence de l'expertise de cette entreprise et à son utilité pour la Nation.

DA nationalisé dans les années 90, DA serait mort aujourd'hui ... C'est tout, point.

  • Like 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Démonstration imparable...

Je n'ai même pas évoqué la possibilité d'une nationalisation, simplement dit que sans l'Etat et ses commandes, je ne voyais pas comment Dassault aurait pu survivre. Il y a peu d'entreprises en France, non nationalisée, qui sont aussi imbriquées dans l'appareil d'Etat. Ne pas le voir, c'est un peu fort de café.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et combien de technologies critiques DA concentre ? L'état voit au delà et se doit donc de participer pour garder ces technologies. Pareil dans le nucléaire et d'autres domaines.  La bourde avec Alstom devrait faire réfléchir certains ici-même. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps qui d'autre que l'Etat est autorisé à acheter ou censer financer des outils stratégiques comme des avions de combat ???  C'était Auchan ou Vuitton qui devaient financer le chiffre d'affaires de Dassault? Ou les états des Maldives ou d'Italie?

Sans l'état, Engie n'existerait plus, Renault n'existerait plus, GDF-Suez n'existerait plus, Naval Group n'existerait plus, Nexter n'existerait plus, Lactalis n'existerait plus...

 

Le grand "tort" de Dassault est d'être une entreprise familiale, ça brouille la perception publique de l'intérêt pour l’entreprise, le pays et la famille. Cela aurait été une entreprise au Conseil d’administration plus varié et variable, on n'aurait pas fait ce lien entre financement d’une entreprise stratégique et enrichissement d'une famille en particulier.

Edited by Chaps

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Nicks a dit :

Je regrette d'ailleurs que la France, depuis qu'elle suit des orientations néolibérales, ait mis la société sur la corde raide en raréfiant ses commandes militaires, ce qui a certes dynamisé le secteur civil de Dassault, mais a contraint également à des ventes auprès de clients plus que douteux, comme je l'ai déjà dit.

Et hop, deuxième poncif !

Pour rappel, c'est l'Etat qui autorise ou non les ventes d'armes. Suggérer que c'est Dassault qui se voit contraint de trouver des marchés douteux est juste faux puisqu'il n'y a de marché qu'avec l'accord de l'Etat.

Conclusion : Change de sujet parce que tes à-prioris te font dire n'importe quoi.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Voici le texte traduit, (je trouvais la photo moins bonne sur le tweet en français).

Honneurs militaires rendus à Serge Dassault par le 1er ministre, E.Philippe, dans la Cour d’Honneur de l’Hôtel des Invalides, en présence de la ministre des Armées, F.Parly, des hautes autorités militaires, des représentants de l’industrie aéronautique et des personnels du Groupe

Edited by gargouille
  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Nicks a dit :

Démonstration imparable...

Je n'ai même pas évoqué la possibilité d'une nationalisation, simplement dit que sans l'Etat et ses commandes, je ne voyais pas comment Dassault aurait pu survivre. Il y a peu d'entreprises en France, non nationalisée, qui sont aussi imbriquées dans l'appareil d'Etat. Ne pas le voir, c'est un peu fort de café.

Je te retourne (amicalement) le compliment de la démonstration ...

Et oui, fort le café était ce matin ! :tongue:

Ce que je dis, et qui a mal été compris je vois, c'est que s'il y avait eu plus de "participations" ou 'd'interventions" (d'où mon terme volontiers frondeur de "nationalisation" qui faillit tout de même être réalité) de la part de L’État dans la marche de DA dans les années 80 / 90 / 2000, eh bien DA (aviation militaire) comme nous le connaissons aujourd'hui avec ses francs succès, n'existerait pas/plus. Aujourd'hui DA ferait partie du consortium Eurofighter et serait digéré par Airbus, le Rafale n'aurait pas passé le stade de maquette de salon, la MN catapulterait ses FA/C 18, et on pourrait se diriger tout naturellement vers un autre F.. (combien dites-vous ?) C et A pour la MN comme pour l'AdA ... Ne riez pas sous cape, le risque était bien réel.

Dassault ne serait pas mort bien-sûr, mais il serait encore plus diversifié et serait peut-être (?) sur des marchés auxquels on ne s'attendrait pas, en plus des systèmes et autres activités dérivées ... Mais l'aviation de combat DA : "Couic".

Pour le reste :

Donc tu comprends pas bien ... Comment dire ? Disons que tous clients font vivre leurs fournisseurs (c'est dans l'ordre des choses), et c'est encore plus vrai (et délicat) lorsqu'il n'y a qu'un ou quelques clients comme ce peut l'être dans cette activité industrielle hyper spécialisée et gloutonne en R&D et dont le donneur d'ordre/client est l’État, qui in fine décide de tout et à tout niveau (Et c'est bien normal en ce qui concerne des domaines stratégiques et régaliens comme la défense). C'est ainsi, c'est un fait, et c'est plutôt inconfortable et risqué dans le cas de clients unique ou parsemés pour le fournisseur. Et c'est bien l'entreprise qui est preneur de risque en premier chef, et non l’État. C'est donc plutôt confortable pour le contribuable, l'industriel amorçant les développements fondamentaux sur fonds propres, l’État "sautant dans le train en marche" s'il y juge par la suite de son intérêt. Généralement l'industriel à tout intérêt de proposer ce qu'il peut faire de mieux à tous niveaux, sa survie en dépend tout naturellement. Ensuite sur la période de conception, développement, essais, mise en place de l'outil industriel, commercialisation, industrialisation ... l'industriel est tributaire des changements de gouvernements et de ses choix prioritaires, des fluctuations de la géopolitique et des finances de l’État ... Alors que l'industriel investi dans un projet pour 40 ans ou plus, et que les commandes étatiques se font au cordeau, sans réelles garanties sur le volume pas plus que sur le calendrier.

Donc qui a le plus intérêt à cette situation ? Pas sûr que ce soit celui que beaucoup croient ...

 

Il y a 7 heures, Nenel a dit :

Et combien de technologies critiques DA concentre ? L'état voit au delà et se doit donc de participer pour garder ces technologies. Pareil dans le nucléaire et d'autres domaines.  La bourde avec Alstom devrait faire réfléchir certains ici-même. 

 

"L’état voit au delà" ...

Si seulement Nenel, si seulement ... Dans le cas présent, l’État seul, sans une certaine clairvoyance et un forcing de bon sens de Dassault durant de longues décennies, on aurait possiblement couru au "désastre" ... Les gouvernements ont passé, Dassault "indépendant" a su rester dans la continuité et l'évolution, préservant et capitalisant ses capacités sans rupture de savoir faire.

Donc je dirais plutôt dans ce cas précis et bien particulier (et qui n'est pas valable pour d'autres cas) :

"Dassault a su voir au delà" ...

Ne pas oublier qu'il y a 15 à 30 ans, quand tout se jouait pour ce qui est de la situation d'aujourd'hui, beaucoup de nos concitoyens et de nos très chers députés et autres élus rechignaient à mettre 1 Frs, et plus tard 1 euros, dans le projet ACX / Rafale que beaucoup décriaient comme un avion inutile, trop cher, trop compliqué, mal né, invendable, non indispensable ... Même les forces armées concernées non pas forcément adhéré dans les débuts, que ce soit de par sa définition, ses caractéristiques propres, où le calendrier initial.

Quand-à la préservation du savoir-faire et de la technologie de pointe : encore une fois merci à l'abnégation, à la persévérance, au travail et à l'entêtement du père Dassault, du fils, et du saint esprit d'équipe(s) Dassault, Amen ... :laugh:

Quelque part, nous sommes tous un peu "redevable" (Ok je charge la mule !) ... Donc que l’État, indirectement, ai pu contribuer à la réussite de cette entreprise "cocorico" et que cette entreprise et leurs propriétaires entrepreneurs y aient trouvé profit comme la nation y a trouvé profit à son niveau, et bien ma foi tant mieux ! Moi perso, çà me va ... Au moins c'est pas de l'argent public foutu en l'air ... Ou plutôt si, c'est carrément de l'argent propulsé à Mach+ là haut dans notre beau ciel bleu azur !! :happy:

Et de tout çà, ce sont les premiers intéressés à l'acquiescer aujourd'hui : nos forces armées et l'État lui-même.

Après pour l'avenir, ce peut-être différent ... Ce sera certainement différent d'une façon ou d'une autre.

 

Edited by jojo (lo savoyârd)
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Nicks a dit :

Dire que Dassault n'aurait probablement pas pu se maintenir en vie sans l'Etat (quand il était envisagé digne de ce nom) et ses commandes est une réalité qui n'enlève rien à l'excellence de l'expertise de cette entreprise et à son utilité pour la Nation. Il ne s'agit pas de parler d'assistanat, pas plus que les allocations chômage n'en sont, mais encore une fois pas d'Etat, pas de Dassault aujourd'hui selon toute probabilité. Je regrette d'ailleurs que la France, depuis qu'elle suit des orientations néolibérales, ait mis la société sur la corde raide en raréfiant ses commandes militaires, ce qui a certes dynamisé le secteur civil de Dassault, mais a contraint également à des ventes auprès de clients plus que douteux, comme je l'ai déjà dit.

J'en terminerai là au sujet d'un homme qui n'égalait pas son père loin de là et qui à ce titre ne pouvait pas se prévaloir de mériter de passer outre la loi (personne ne le doit de toute façon). Car lui trainait des casseroles bien réelles, pour répondre à une allusion. La justice doit être la même pour tous. Bien entendu, Serge Dassault n'était pas le grand Satan. Oui il y a pire, et bien pire. Non, ça n'excuse rien.

J'espère bien entendu que la succession de l'entreprise se passera dans les meilleures conditions, c'est à dire qu'elle restera au moins sous domination française.

Pour réelles qu'elles soient c'est pareil pour l'allusion !

Fin du HS pour moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, gargouille a dit :

 

Voici le texte traduit, (je trouvais la photo moins bonne sur le tweet en français).

Honneurs militaires rendus à Serge Dassault par le 1er ministre, E.Philippe, dans la Cour d’Honneur de l’Hôtel des Invalides, en présence de la ministre des Armées, F.Parly, des hautes autorités militaires, des représentants de l’industrie aéronautique et des personnels du Groupe

Curieux de connaître les pensées des pilotes concernés à la seconde où ils ont survolé les Invalides ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils m'ont aussi survolé en plein Cergy. Je me demandais pourquoi...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Nicks a dit :

Démonstration imparable...

Je n'ai même pas évoqué la possibilité d'une nationalisation, simplement dit que sans l'Etat et ses commandes, je ne voyais pas comment Dassault aurait pu survivre. Il y a peu d'entreprises en France, non nationalisée, qui sont aussi imbriquées dans l'appareil d'Etat. Ne pas le voir, c'est un peu fort de café.

Si Dassault arrêtait les productions militaires, qui ne représentent que 30% de son chiffre d'affaire, ses bénéfices augmenteraient, car il pourrait affecter des ressources rares au secteur civil pour le développer, et que ce secteur civil est plus rentable que le secteur militaire.

  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, TMor a dit :

Ils m'ont aussi survolé en plein Cergy. Je me demandais pourquoi...

 

Au dessus des Mureaux, il y a deux heures, deux Rafale et un Falcon bi-moteur tri-moteur, séparés ou ensemble, ont fait des rotations au moins une dizaine des fois, à une altitude de 800 m environ.

(J'étais chez Ariane Group, ils ont volé au dessus du repaire d'Airbus pour les narguer :souritc: )

Edited by Zalmox
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je peux comprendre que d'en dessous on ne voit pas le troisième, mais c'était un tri-réacteur, vu que c'était un 8X :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'ai pourtant lorgné longtemps quand il s'éloignait en plusieurs reprises, pas moyen de voir le troisième réacteur. En plus j'étais dans ses 6 heures.

Edited by Zalmox

Share this post


Link to post
Share on other sites

Difficile à voir dans ses 12 & 6 heures par le dessous, s'il te passe juste dans l'axe.

Du dessous, il faudrait qu'il te soit désaxé, et toi dans ses 3 ou 9 heures pour bien distinguer le volume du moteur supérieur (N°2 pour un trimoteur ?)

Si non, comme l'a dit @Jarod plus haut, c'était bien un 8X (confirmé).

Par contre pour distinguer au passage un 8X d'un 7X c'est encore autre chose ...

Edited by jojo (lo savoyârd)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y avait eu tout ça (cérémonie officielle, survol etc...) au décès de Marcel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,893
    Total Topics
    1,316,847
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries