Philippe Top-Force

Groupe Dassault Aviation, fil sur l'avionneur/industriel

Recommended Posts

Il y a enormement de boites avec des markets value inferieure a la book value. Ils n expliquent pas leur vraie raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Billou, tu sais le poids des traditions... Une brève présentation sur le fil réservé à cet effet nous ravirait. :happy:

Edited by Phacochère
Ravirait

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça rejoint la notion de Margin of Safety/marge de sécurité  de Benjamin Graham - le père spirituel de Warren Buffet- qui conseil de sélectionner une entreprise saine et d'y investir quand son cours de bourse est inferieur à la valeur intrinsèque de ladite entreprise. C'est tout bête ! 

Avec l'effondrement des cours de bourses à cause de la pandémie il y a tout plein d'opportunités de ce genre.

 

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelles vidéos sur la chaîne youtube de Dassault.

Un petit film promotionnel constitué de plans déjà utilisés dans d'anciennes vidéos, mises en scène de façon dynamique, sur une musique aux accents proches de celle qui avait été utilisée pour la vidéo "Wings for Europe" qui avait révélé le modèle Delta sans dérives du NGF.

Très réussi, de rares images jamais vues jusqu'ici, notamment un plan à 1:34 où un compagnon insère un moyeu cylindrique de plan canard dans son logement.

Rafale Impressive It 2020 - Dassault Aviation

https://www.youtube.com/watch?v=mLJcnXdmokA

(je crois cela dit qu'il y a une faute de frappe dans le titre)

 

Seconde vidéo promo intitulée Responsabilité sociale d'entreprise 2020 - Dassault Aviation orientée RH et recrutement.

https://www.youtube.com/watch?v=b251uMFw2KQ

  • Thanks 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, mgtstrategy said:

Vous avez pas vu la modélisation de ce qui ressemble à un F22 ??? à 1min07

Un F-15 tu veux dire?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, mgtstrategy a dit :

Vous avez pas vu la modélisation de ce qui ressemble à un F22 ??? à 1min07

C'est un F-15 et ce sont des simulations théoriques de combats tournoyants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Patrick said:

C'est un F-15 et ce sont des simulations théoriques de combats tournoyants.

un F15??? zetes surs?? :blink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, mgtstrategy a dit :

un F15??? zetes surs?? :blink:

Oui. Tu veux que ce soit quoi d'autre? Regarde les formes de la voilure, de la verrière, des entrées d'air, des dérives...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bel  hommage à la passion  et au savoir-faire de DA  ! Extraits de ... 

https://www.defense.gouv.fr/english/salle-de-presse/discours/discours-de-florence-parly/discours-de-florence-parly-ministre-des-armees-sur-le-site-l-usine-de-dassault-aviation-a-seclin-le-jeudi-19-novembre-2020

Ce n’est pas la première fois que je visite une usine de Dassault Aviation. Ce n’est pas non plus la première fois que j’assiste à des fabrications de pièces maîtresses d’avions, et ce n’est pas non plus ma première rencontre avec des salariés du secteur aéronautique.

Et pourtant, visiter une usine de Dassault Aviation procure toujours le même frisson. Venir à votre rencontre, c’est plonger au cœur d’un métier fait d’exigence et de passion. C’est comprendre de quoi est faite l’excellence aéronautique française, et c’est parcourir avec vous le chemin difficile et exaltant qui conduit nos avions jusqu’au ciel.

Et si le ciel est au cœur de votre métier, il est aussi un enjeu considérable pour le nôtre. Il est un théâtre de rivalités, un poste d’observation sans équivalent de ce qui advient sur la terre comme en mer. 

 [ albatros ]

Il ne pourrait cependant pas voir le jour sans des mains expertes, sans un savoir-faire éprouvé et sans cesse renouvelé, sans une passion de l’aéronautique chevillée au corps. Et cela, c’est vous, ingénieurs, techniciens, ouvriers, salariés, compagnons, qui nous le garantissez jour après jour.

L’usine de Seclin en sera un contributeur essentiel, notamment pour la fabrication de haut vol des pièces en titane que vous m’avez présentées tout à l’heure, notamment ce « caisson de plan horizontal » qui, je dois le dire, m’a époustouflée, à la fois par sa complexité, mais aussi, je dois l’avouer, par sa beauté. Je suis très fière de vous confier aujourd’hui cette tâche, je sais que vous en êtes à la hauteur.

[ LPM ...]    ne pourrait aboutir sans l’implication constante de nos industriels, c’est-à-dire sans vous.

Depuis 100 ans, Dassault Aviation est ainsi le reflet de ce que notre industrie peut produire de plus accompli, la preuve que nos armées pourront toujours compter sur des acteurs passionnés pour s’équiper et se renouveler. Qu’il s’agisse du SCAF, symbole de la coopération franco-allemande au service d’une Europe de la défense cohérente et puissante, ou bien des exportations du Rafale, qui permettent à la France de démontrer au monde sa souveraineté industrielle, Dassault est un soutien essentiel des forces armées françaises.

Persévérez donc dans la voie de l’exigence et du défi, cultivez votre excellence et votre passion, n’abandonnez jamais votre goût de l’innovation et du travail bien fait. Au service de nos armées, au service de nos concitoyens, au service de la France.

Edited by Bechar06

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chaîne Youtube de Dassault mise à jour avec de nouvelles vidéos:

La visite de Parly à Seclin et son discours ainsi que celui de Trappier pour la signature des 12 Albatross:
https://www.youtube.com/watch?v=IRY62FZojpI

 

***

 

Presque plus intéresant, une émission de BFM business présentant un challenge organisé pour le compte de Dassault par une entreprise spécialisée dans l'écosystème de l'IA, s'adressant aux start-ups et entreprises européennes et suisses ayant une activité en île de France ou qui en auront une d'ici 6 mois, devant se dérouler grâce à la plate-forme CODALAB de Paris-Saclay, ayant trait à l'IA devant être utilisée dans la maintenance prédictive. Très intéressante approche, avec un challenge portant sur la création d'outils virtuels devant simuler le fonctionnement des jauges et capteurs des avions clients pour en émuler des modèles de vieillissement qui puissent être corroborés par les observations entreprises sur les avions d'essais. Ce challenge a donc pour but de rapprocher Dassault d'entreprises participantes. Seuls 10 candidats seront sélectionnés à l'issue d'une première phase se déroulant jusqu'au 31 décembre. Ensuite Compétition du 1er février au 9 avril. Les entreprises gagnantes pourront emporter un financement R&D allant jusqu'à 500.000€.
https://www.youtube.com/watch?v=Y2Tw_xO-wQk

L'intervenant de cette émission, Damien Gromier, expert en écosystème de l'IA et organisateur de l'événement pour le compte ici de Dassault:
https://www.actuia.com/acteur/damien-gromier/
Cofondateur et président de la société Startupinside:
https://www.startupinside.com/
Qui se donne pour missionde "Partager, transmettre et diffuser les nouvelles méthodologies de travail issues du monde des startups et faire la pédagogie des nouvelles technologies par l’expérience."

Une autre vidéo avec cet intervenant présentant et posant des questions à Éric Trappier ainsi qu'à Valérie Pécresse (présidente de la région île de France) pour présenter le challenge:
https://www.youtube.com/watch?v=laFWkhOkYNo

Je retranscris les réponses de Tappier à ce sujet:

Gromier:
"monsieur Trappier, intelligence artificielle, qu'est-ce que ça veut dire chez Dassault Aviation, comment vous l'utilisez, quelle est votre position?"

Trappier:
Écoutez d'abord merci à la région d'avoir organisé cette séance car DA est implanté en région parisienne en île de France plus exactement depuis bien longtemps, c'est historique, et que l'innovation en particulier a son siège dans cette région, donc il était naturel qu'on puisse exercer nos talents dans cet écosystème régional. Ce qui est important c'est de voir que l'intelligence artificielle c'est quoi? C'est finalement beaucoup de données dont on a l'accès aujourd'hui et dont l'outil informatique va pouvoir aider à traiter, et l'arrivée du coup d'une nouvelle façon de voir, en particulier en étant capables de gérer ces données d'une manière fonctionnelle. Et ce qui est intéressant dans cette intelligence artificielle, dans ces algorithmes, c'est de donner la capacité opérationnelle à des fonctions qui sont à développer, pour améliorer l'efficacité, soit de nos avions, soit de notre maintenance, soit même de nos systèmes digitaux d'une manière générale. Donc ce challenge est très important pour nous car il permet de relier un monde d'innovation, d'une grande entreprise comme Dassault, historique, qui a toujours travaillé beaucoup dans la rcherche et développement pour faire progresser les avions, et un monde de startupers qui eux sont avec des idées fonctionnelles et qui arrivent à faire valoir ces idées en fonction des demandes des grands groupes. Donc on en parlera après mais je pense que c'est une expérience parfaitement adaptée au choix qui a été retenu par la région de nous mettre en contact.

Gromier
Donc finalement l'intelligence artificielle est stratégique pour vous d'où cette présence au challenge AI for industry.

[Ensuite Pécresse parle des différents challenge AI for "xyz" qui se sont déjà produits par le passé.]

 

Gromier:
Donc il y a un très beau prix de 500.000€ pour la start-up qui va du coup remporter ce challenge et collaborer avec Dassault Aviation. Du coup monsieur Trappier est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur le côté technique du challenge et peut-être avancer aussi pourquoi vous avez tenu à lancer ce challenge avec la région île de France.

Trappier:
Écoutez d'abord le challenge c'est celui toujours des avionneurs, de Dassault Aviation aujourd'hui dont on parle, c'est dans ce domaine de l'intelligence artificielle, la réunion de deux mondes. Un monde du numérique, et vous savez qu'on est pionniers dans le numérique depuis bien longtemps avec nos cousins de Dassault Systèmes qui sont d'ailleurs aussi bien implantés en île de France et qui nous ont permis de développer des outils très puissants pour justement commencer à organiser les process, organiser les données pour mieux concevoir fabriquer et maintenir nos avions dans le futur. On est aussi très intéressés par une société dans laquelle nous sommes qui est Thalès, qui est aussi en partie en région parisienne et en île de France, donc c'était un petit peu logique, au delà de cette implantation historique de Dassault en île de France, on puisse regrouper ces milieux là. Deuxièmemement ça foisonne dans le numérique, et en particulier en île de France parce que il y a une volonté dans ce domaine de développer les nouveaux outils, et en particulier des plus petits, donc nous on a toujours cru en deux choses, d'abord l'association du numérique avec le métier d'ingénieur, de conception, que ce soit les avions mais aussi de beaucoup d'autres produits, et la réussite de l'innovation chez les plus petits d'entre-nous. On pense qu'une structure petite est beaucoup plus inventive que des grosses structures. Donc nous on s'estime une plutôt moyenne quand on regarde d'autres sociétés beaucoup plus grosses, et il est donc toujours important que les grands s'associent avec des plus petits. Le challenge il va être fait pour être très pratique, parce que il y a une caractéristique de Dassault Aviation c'est que, on fait pas de politique, on laisse ça aux politiques, et on fait de la technique et on aime la technique, et on aime rentrer dans le vif du sujet. Le vif du sujet, c'est de pouvoir, grâce à la multitude d'informations, donc de données, de data, qui existe dans un avion, dans un avion qui est de plus en plus numérique déjà nativement, avec des cockpits de plus en plus numériques, avec des commandes de vol que nous concevons qui sont de plus en plus numériques, c'est plus des fils, c'est plus non plus de l'hydraulique, c'est maintenant vraiment du numérique, avec des calculateurs qui font le calcul de la manière dont l'avion va voler, qui fallait l'associer de plus en plus avec de l'intelligence artificielle pour mieux récolter un certain nombre d'informations qui existent, mais qui ne sont pas suffisamment exploitées ensemble, quasiment en temps réel, pour arriver à mieux prévoir la maintenance, en l'ocurrence pour le challenge qui va avoir lieu, c'est de mieux calculer les efforts que subissent un falcon en vol, et être capable de mieux restituer ces efforts pour de la maintenance prédictive. Donc c'est un sujet extrêmement pointu, extrêmement technique, et extrêmement challenging.

Gromier:
Mais je crois que d'ailleurs il y a quelque chose de très spécifique, c'est que les données qui seront mises à disposition des 10 startups finalistes du challenge seront des données réelles, c'est-à-dire des données industrielles réelles, c'est bien ça?

Trappier:
Oui parce qu'on a déjà fait ce genre de challenges, pas sur l'intelligence artificielle mais sur d'autres domaines, et on souhaite vraiment que ça soit des challenges réels, pas simplement des simulations, donc on va donner, on va mettre à disposition des candidtats les vraies données de l'avion, on va mettre aussi à côté d'eux pour mieux juger, mais aussi pour les aider, des professionnels du domaine. Pour que réellement on se mette dans des conditions qui fassent que on va faire réellement un travail, et le gagnant, il va gagner sur une réussite de quelque chose qu'on attend de lui. Donc c'est vraiment la boucle, la bonne boucle de l'innovation et de la réalisation d'un projet précis qui peut nous intéresser. Voilà. On va pas faire simplement un exercice théorique, on va faire un exercice très pratique.

Gromier:
Ce qui est extrêmement important de souligner pour les startups qui vont pouvoir candidater. Et du coup, peut-être dernier élément, suite au challenge il y aura une vraie collaboration de 12 à 18 mois qui va s'instaurer entre la startup et Dassault Aviation, c'est bien ça?

Trappier:
Ben oui parce que si on a réussi avec des données réelles, avec des gens qui suivent, à faire un exercice et à faire même une compétition, qui se solde par un projet qui fonctionne, qui nous plaît, il y a aucune raison de se priver de cette compétence à venir, c'est ça la volonté des startups, c'est de développer des compétences, et on aura besoin de cette compétence dans le futur, donc effectivement on aidera cette startup à prendre un petit peu de maturité, et à peut-être, demain, devenir plus qu'une startup. 

Gromier:
Donc finalement, les ingrédients, c'est un challenge avec des données industrielles réelles, donc ce qui est extrêmement important puisque c'est ce qui fait la différence avec beaucoup d'autres challenges et concours donc c'est important de le noter.

[nouvelle question et réponse à Pécresse sur la région]

Gromier:
Monsieur Trappier peut-être un mot de conclusion?

Trappier:
Oui moi je voudrais inviter toutes ces startups qui nous regardent à tenter leur chance d'abord, que le meilleur gagne surtout, et puis qu'elles noublient pas que finalement en se confrontant avec une réalité d'une demande d'un industriel de haut niveau dans l'industrie aéronautique, elles vont apprendre. Donc dans tous les cas tous ceux qui vont participer, vont si ils jouent le jeu parfaitement bien, et j'ai aucun doute là-dessus, vont apprendre. Donc le gagnant lui gagnera, c'est sûr, mais tous les autres vont apprendre, et donc ils auront à gagner demain d'autres challenges, qui seront pas forcément des challenges comme celui-là qui leur permet de mettre le pied à l'étrier, mais des vrais challenges pour grandir dans leur vie industrielle.

Edited by Patrick
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France achète des Falcon.

Mais parce qu'on a vraiment trop de boulot en France :

"Alors que la production des trois premiers appareils sera réalisée en France, il est prévu que les suivants soient fabriqués en Inde, plus précisément à Nagpur, au sein de l'usine Dassault Reliance Aerospace (DRAL), dans le cadre de la politique Make In India."

 

En français:

https://www.air-cosmos.com/article/le-ministre-des-armes-passe-commande-pour-sept-falcon-2000-albatros-23872

En anglais:

https://www.defense-aerospace.com/article-view/release/214414/france-orders-12-falcon-2000-maritime-surveillance-aircraft.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce transfert d'un avion vieillissant sur son créneau principal (l'aviation d'affaire) a permis de signer pour 36 Rafales fabriqués en France donc je pense que c'est plutôt gagnant pour la France, sans compter que toute l'intégration des systèmes électronique et optroniques se fait en France. Après peut être aurait on pu choisir un autre porteur mais quelque chose me dit que c'était celui là qui était le plus optimal aux vues des contraintes (y compris budgétaires).

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, faltenin1 a dit :

La France achète des Falcon.

Mais parce qu'on a vraiment trop de boulot en France :

"Alors que la production des trois premiers appareils sera réalisée en France, il est prévu que les suivants soient fabriqués en Inde, plus précisément à Nagpur, au sein de l'usine Dassault Reliance Aerospace (DRAL), dans le cadre de la politique Make In India."

Plus exactement, dans un premier temps, le terme d'assemblés en Inde serait plus adapté. Dans un deuxième temps, quand la "courbe d'apprentissage" aura été avancée, une autre étape pourra être franchie pour accompagner d'éventuelles autres commandes

de la part de nos amis indiens :biggrin:.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, faltenin1 a dit :

Et pendant ce temps Dassault licencie à tour de bras ...

 

 

Donc fallait pas signer le contrat Rafale ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc vendre quelque Rafale justifie de foutre au chômage des centaines de personnes ?

De sacrifier l'emploi industriel ?

De former la concurrence ?

 

 

 

  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, faltenin1 a dit :

Donc vendre quelque Rafale justifie de foutre au chômage des centaines de personnes ?

De sacrifier l'emploi industriel ?

De former la concurrence ?

Le temps que les Indiens apprennent à fabriquer des jets utilisables, tu seras arrière-grand-père.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, faltenin1 a dit :

Et pendant ce temps Dassault licencie à tour de bras ...

Source ?

il y a 14 minutes, faltenin1 a dit :

Donc vendre quelque Rafale justifie de foutre au chômage des centaines de personnes ?

De sacrifier l'emploi industriel ?

De former la concurrence ?

De quoi parles-tu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, faltenin1 a dit :

Donc vendre quelque Rafale justifie de foutre au chômage des centaines de personnes ?

De sacrifier l'emploi industriel ?

De former la concurrence ?

 

 

 

Il me semble que le licenciement ne fait pas partie de la politique de Dassault. Il y  a un  plan social chez Dassault ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, faltenin1 a dit :

Donc vendre quelque Rafale justifie de foutre au chômage des centaines de personnes ?

De sacrifier l'emploi industriel ?

De former la concurrence ?

 

 

 

Source pour les licenciements par centaines?

Edited by Julien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma source initiale est d'un ami ingénieur qui a un collègue RH qui est en charge de virer ces gens.

Sinon, pour le peu qu'on trouve dans la presse:

https://journal.lutte-ouvriere.org/2020/07/15/dassault-aides-publiques-et-chantage-lemploi_150478.html

Je ne partage pas les orientations politiques et les propos orduriers de ce syndicat mais c'est une source.

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, faltenin1 a dit :

Ma source initiale est d'un ami ingénieur qui a un collègue RH qui est en charge de virer ces gens.

Ah tu me rassures j’ai cru que tu tenais l’info de la tante de la coiffeuse de la concierge de Trappier. 

il y a 10 minutes, faltenin1 a dit :

syndicat mais c'est une source.

Qui ne dit pas grand chose de factuel.

Pour faire partie d’un autre syndicat, je sais d’expérience que la vérité peut être présentée d’une manière ou d’une autre en fonction des objectifs à atteindre. 

Un peu comme les chiffres, le lampadaire, l’ivrogne...

Edited by Teenytoon
  • Haha 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En compléments : http://www.cgt-dassault-argenteuil.com/

Citation

Dassault Falcon Service (Le Bourget et Mérignac) :

La situation des « stations-service » est compliquée. Le recul de l’activité aérienne (-40%) impactera forcement le bilan annuel 2020. Un plan social avec 168 licenciements a eu lieu chez Dassault Falcon Jet (usa). Un CSE extraordinaire a eu lieu vendredi 16 octobre au Bourget pour annoncer la mise en place d’un chômage partiel longue durée à compter du 2 novembre.

(...)

La direction générale nous annonce un sureffectif compris entre 187 et 795 personnes. La fourchette est large car elle dépend des hypothèses prises en exemple : avec ou sans mobilité inter-sites, avec ou sans avance de Rafale France, avec ou sans départ à la retraite,…).

Tous les sites sont concernés sauf Argonay et Seclin, pour lesquels la charge est assurée.

M. Segalen annonce qu’il « fera tout pour qu’il n’y ait pas de licenciements secs » et que « toutes les mesures sont possibles, la boite à outil est ouverte ».

 

On cause  aussi de licenciements à Genève.... https://www.tdg.ch/dassault-dit-tenir-au-centre-technique-de-geneve-496728828598

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui donc en fait ca parle de licenciement comme dans tout le secteur aérien depuis... l’avènement du covid ! Mais quelle surprise !

Et sinon quel est le rapport avec les offsets indiens ? 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,542
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,992
    Total Topics
    1,348,942
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries