lol94

[Chine] Programme Spatial

Recommended Posts

Un résumé de la mission de Shenzhou-10

Le 26 Juin, peu après la sortie de la capsule, les 3 taïkonautes sont interviewés

Le 27 Juin, la capsule de Shenzhou-10 est arrivée à Pékin

Le 28 Juin, la cérémonie de l'ouverture de la capsule a eu lieu à Pékin, dans les locaux de CAST

Les 3 navires de contrôle et de suivi spatial chinois Yuan Wang sont sur le chemin de retour après leur mission de Shenzhou-10 dans le Pacifique de l'Ouest

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La 2ème sonde lunaire chinoise CE-2 a franchit la distance de 50 millions de km de la terre, c'est la première fois pour les Chinois qu'un engin spatial se trouve aussi loin.

Dans l'interview de l'adjoint ingénieur en chef du système GNC de programme lunaire chinois, il explique l'intérêt de ces 50M km que les Chinois vont pouvoir commencer à vérifier les technologies de contrôle orbital pour les prochaines missions martiennes à l'aide du réseau de contrôle deep space qu'ils ont mis en service en 2012.

Il détaille les challenges techniques au fur et à mesure que CE-2 part de plus en plus loin.

La revue des missions confiées à CE-2 depuis son lancement en 2010.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 15 Juillet à 17:27:03 heure locale, la Chine a lancé avec succès son 4ème satellite d'alerte balistique avancée SJ-11-05, au centre de lancement JSLC à l'aide d'une fusée CZ-2C-Y23. Il prendra la place de SJ-11-04 perdu dans l'échec du lancement en 2011.

La constellation militaire SJ-11 sert à détecter les lancements balistiques autour de la Chine.

L'annonce du succès du lancement par CALT - http://www.calt.com/ZiXunZhongXin/ZhongYaoXinWen/Detail/?ContentId=9131

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Photos du lancement...

http://imagik.fr/uploads/37616

http://imagik.fr/uploads/37618

http://imagik.fr/uploads/37620

http://imagik.fr/uploads/37621

http://imagik.fr/uploads/37622

http://imagik.fr/uploads/37619

L'image de synthèse du satellite SJ-11-03

http://imagik.fr/uploads/37623

L'image de synthèse de SJ-11-05

http://imagik.fr/uploads/37624

La trajectoire des 4 satellites SJ-11, la constellation semble fournir une couverture mondiale mais non instantanée...

http://imagik.fr/uploads/37625

La vidéo du lancement de SJ-11-05

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=BWB_hbgPdng

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un reportage sur la 3ème sonde lunaire chinoise, CE-3, qui sera lancé d'ici Décembre avec à bord un rover.

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=PE2v20rf3Lw

Dans le reportage on peut voir les images sur le premier prototype industriel du rover lunaire de CE-3.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Le moteur à poussée variable (1000 à 7500N) de l'alunisseur de CE-3, qui sera utilisé non seulement à l'alunissage en douceur, mais également le contrôle orbital en LTO et en orbite lunaire, a été testé avec succès. Pour moi c'est plus avancé que la sonde lunaire japonaise Selena-2 qui utilise plusieurs moteurs à poussée fixe de 500N.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vidéo du lancement de SJ-11-05, le 4ème satellite d'alerte avancée de la Chine. Le lancement de SJ-11-06, le 5ème de la famille, devrait être lancé cette année.

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=0lqhazWXMw8

CE-2 est sur une orbite excentrique autour du soleil maintenant. D'ici Juillet 2014 elle se retrouvera à 100 millions de km de la Terre, mais reviendra près de la Terre dans 17 ans.

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=37G51ZdX0X8

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de m'amuser à regarder où sont les 20 satellites chinois de la famille YaoGan (遥感, Télédetection en chinois), de YG-1 à YG-16C, lancés entre 2006 et 2012. La grande majorité entre eux sont des satellites d'espion et de surveillance, comme YG-2, YG-4, YG-7, YG-8, YG-11 et YG-15 sont des satellites optiques, YG-1, YG-3, YG-10 et YG-13 sont des satellites SAR, et YG-9A/B/C et UG-16A/B/C sont des constellations océaniques pour surveillance des navires en mouvement.

http://imagik.fr/uploads/38200

A noter que la Chine lancera un nouveau satellite de cette famille, YG-17, d'ici 20 Juillet.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de m'amuser à regarder où sont les 20 satellites chinois de la famille YaoGan (遥感, Télédetection en chinois), de YG-1 à YG-16C, lancés entre 2006 et 2012. La grande majorité entre eux sont des satellites d'espion et de surveillance, comme YG-2, YG-4, YG-7, YG-8, YG-11 et YG-15 sont des satellites optiques, YG-1, YG-3, YG-10 et YG-13 sont des satellites SAR, et YG-9A/B/C et UG-16A/B/C sont des constellations océaniques pour surveillance des navires en mouvement.

http://imagik.fr/uploads/38200

A noter que la Chine lancera un nouveau satellite de cette famille, YG-17, d'ici 20 Juillet.

Henri K.

Henri, je crois que YG-1 a explosé le 4/2/2010

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 20 Juillet à 07h37, la Chine a lancé avec succès 3 satellites en orbite avec une fusée CZ-4C. Ces 3 satellites sont SJ-15 (Pratique-15), CX-3 (Innovation-3) et SY-7 (Expérimental-7).

Selon les communiqués, ces 3 satellites seront utilisés pour surveiller les débris spatiaux depuis l'espace et la manipulation robotique.

Les premières informations indiquent que même si les 3 satellites portent des "pseudos" différents, il s'agit en réalité des satellites d'une même constellation militaire. L'un servira comme observateur (SJ-15 ??, un peu comme SBSS américain), l'un comme robot spatial (SY-7 ??), et le dernier comme cible (CX-3 ??).

L'objectif et l'applicabilité militaire de ces 3 satellites sont une évidence.

A noter que, d'après plusieurs sources, il ne s'agit pas de la première expérience chinoise de ce genre, le lancement du 19 Novembre 2012 comprend 2 satellites expérimentaux. SJ-15, SY-7 et CX-3 pourraient donc être un système servant pour la validation finale.

Photos du lancement -

Image IPB

Image IPB

Reportage télévisé du lancement -

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=8Om4kWALNBM

Concrètement qui fait quoi dans ce trio il faut attendre les données TLE de NORAD pour analyser.

Henri, je crois que YG-1 a explosé le 4/2/2010

Oui, -1 et -3 ont quitté l'orbite après avoir dépassé leur durée de vie théorique.

Merci pour rappel.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que c'est l'Institut de technologie de Harbin, l'une des 9 meilleures universités chinoise (Ligue C9), qui mène le projet de développement des bras robotiques pour la future station spatiale chinoise.

Il est fort probable que le satellite SY-7, lancé il y a une semaine avec SJ-15 et CX-3, porte le bras robotique développé par HIT.

Dans cette vidéo diffusée par l'Agence Xinhua en Juin 2013, plusieurs chercheurs du Laboratoire robotique spatial de HIT ont été interviewés, on voit également plusieurs scènes intéressants de leur recherches. L'un des chercheurs parle d'un projet de piloter depuis la Terre un humanoïde envoyé dans l'espace ou sur la lune pour réaliser ce qu'un humain peut faire, ou faire plus qu'un humain peut faire. Aujourd'hui 20 directeurs de thèse, 34 chercheurs postdoctoraux et plusieurs d'autres personnels travaillent dans ce laboratoire.

Certaines sources officieuses indiquent que le satellite de bras robotique, SY-7 (supposons que c'est lui), dispose d'un bras robotique spatial qui est pilotable au sol avec un gant de contrôle.

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=O6CqqlfOh1c

Quelques captures d'écran de passage intéressant.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

:study:

Share this post


Link to post
Share on other sites

CCTV-13 a diffusé hier un reportage sur l'Académicien Faren QI, il a été le premier Ingénieur en chef des vaisseaux Shenzhou et a dirigé le développement des 5 premiers vaisseaux Shenzhou.

1ère partie, QI parle de son nomination. Il a été nommé à l'âge de 57 ans, à l'époque sa famille n'est pas vraiment d'accord qu'il accepte le poste d'une telle importance. Quand la journaliste lui demande s'il sentait la pression, il a dit "Oui, une forte pression, mais au delà de la pression, c'est une responsabilité, il ne s'agit pas d'une question de réussite ou de l'échec mais une question de la vie, je suis désormais responsable des vies humaines...". Il précise également que le succès de la mission Shenzhou-1 a permis deux choses - Vérifier que la conception chinoise est bonne donc la voie choisie est correcte, et de prouver que le principe "une équipe de vieillards guide une équipe de jeune" a fonctionné (La révolution culturelle a créé une rupture de compétence d'une génération environ en Chine dans les années 90').

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=6LzJ2vUbwWk

2ème partie, l'histoire derrière le lancement du Shenzhou-1. Lors d'un essai power-on, les techniciens découvrent que l'un des gyromètres ne répondent pas. La date du lancement est proche, et s'il faut accéder physiquement à ce gyromètre il faut démonter le bouclier thermique du vaisseau donc démonter le vaisseau entier qui est déjà assemblé. La réunion de crise a duré plus de 3 jours pour savoir si on démonte ou on ne démonte pas le vaisseau, sachant qu'il s'agit de l'un des gyromètres et il y a des backup. Finalement c'est le responsable du programme de l'époque, un militaire, qui a tranché : "Ne laissons aucun risque dans le ciel, tout doit être éliminé au sol, on le démonte".

Cet incident a laissé une trace sur QI, car il n'était pas chaud pour démonter le vaisseau, mais il indique que c'est grâce à cet incident et la résolution que toute l'équipe a développé un esprit de qualité, un esprit de ne rien laisser passer et un esprit de rigueur.

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=d22ntYZLfhc

3ème partie, le lancement du Shenzhou-3. QI explique pourquoi le lancement a été retardé de 3 mois par rapport au plan initial. Toujours lors d'une vérification, l'un des connectiques ne répond plus, et sur le vaisseau il y a plus de 70 pièces identiques mais c'est le seul qui ne répond pas. QI a fait venir un expert en fiabilité qui n'a pas écarté l'effet de lot (tout le lot de production présente potentiellement des failles). Avec l'expérience du gyromètre de Shenzhou-1, QI a demandé de stopper le lancement et effectue un checkup complet, la fusée qui est déjà arrivé sur JSLC a été renvoyé à Pékin, et l'investigation sur le connectique montre qu'il présente des erreurs de conception donc il faut changer tout le lot. Depuis cet incident, le processus de qualité de production des pièces élémentaires a changé, les Chinois sont passés de vérification par échantillonnage à une vérification pièce par pièce à 100%.

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=BVH4L2OMuUY

4ème et dernière partie, le lancement de Shenzhou-5. C'est le dernier vaisseau que QI agit comme ingénieur en chef. Il a décidé de passer le règne à un autre ingénieur en chef de 47 ans. La journaliste lui demande ce qu'il trouve le plus important dans le programme habité chinois, QI a répondu "Indépendance" et "Amour". Une indépendance qui a permis à la Chine de ne pas dépendre de quiconque sur la route qu'elle a choisi et c'est "vital", et un amour pour ce métier qui a permis à tout le monde de donner le maximum de lui-même sur chaque poste.

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=ouLaKlu6y6w

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'Institut n°611 de Chengdu remporte le programme 863-2-2-1, qui consiste à étudier un avion spatial au décollage horizontal en 2 étages. Le nouveau code du projet est changé en 921-706, on remarquera que le code de programme 921 est affecté au programme habité, donc il devrait être le remplaçant futur de l'actuel 921 (Vaisseau Shenzhou + CZ-2F + l'ensemble des systèmes de support).
 
09110510.jpg
 
Si les différents projets d'étude à l'époque du programme 921 sont toujours valides, il devrait s'agir de l'engin au premier à gauche de cette image -
 
09500810.jpg
 
Une maquette de cette configuration -
 
09502510.jpg
 
On sait seulement que "2 essais décisifs ont été effectués avec succès", sans plus de précision. L'ingénieur en chef devrait être Haitao NIE, également vice-président de l'Institut 611.
 
Henri K.
Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un article publié sur le site d'AALPT (Academy of Aerospace Propulsion Technology) du groupe CASC, responsable du développements de nombreux moteurs à ergol liquide, nous donne des signes que le développement de CZ-9 est toujours en cours.
 
Dans la phrase "重点推进重型运载两型发动机的关键技术攻关,推进吸气式组合动力领域的拓展", le Président d'AALPT demande à ses équipes de travailler en priorité sur "les technologies clés pour les 2 moteurs du lanceur super-lourd", et d'étendre "le développement de la propulsion mixe par aspiration" (un hybride de la fusée et de moteur aéronautique).
 
 
:study: 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le SABRE leur donne des idées?

 

Je ne pense pas, vu qu'à l'époque du début du programme 921, au début des années 90', les Chinois ont déjà commencé à étudier ce type de propulsion, SABRE devrait dater au plus tôt vers 2010?

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'inquiétude monte... chez les Américains.

 

http://freebeacon.com/china-launches-three-asat-satellites/

 

 

China Launches Three ASAT Satellites

 

Small maneuvering orbiters include one with a robotic arm

BY: Bill Gertz

 

August 26, 2013 5:00 am

 

China’s military recently launched three small satellites into orbit as part of Beijing’s covert anti-satellite warfare program, according to a U.S. official.

The three satellites, launched July 20 by a Long March-4C launcher, were later detected conducting unusual maneuvers in space indicating the Chinese are preparing to conduct space warfare against satellites, said the official who is familiar with intelligence reports about the satellites.

 

One of the satellites was equipped with an extension arm capable of attacking orbiting satellites that currently are vulnerable to both kinetic and electronic disruption.

 

“This is a real concern for U.S. national defense,” the official said. “The three are working in tandem and the one with the arm poses the most concern. This is part of a Chinese ‘Star Wars’ program.”

 

China’s 2007 test of an anti-satellite missile shocked U.S. military and intelligence leaders who realized the U.S. satellites, a key to conducting high-performance warfare, are vulnerable to attack. Officials have said China could cripple U.S. war-fighting efforts by knocking out a dozen satellites.

 

Satellites are used for military command and control, precision weapons guidance, communications and intelligence-gathering.

 

The official discussed some aspects of the Chinese anti-satellite (ASAT) program on condition of anonymity after some details were disclosed in online posts by space researchers.

 

“The retractable arm can be used for a number of things – to gouge, knock off course, or grab passing satellites,” the official said.

 

The three satellites also could perform maintenance or repairs on orbiting satellites, the official said.

 

Details of the small satellite activity were first reported last week in the blog “War is Boring.”

 

The posting stated that one of the satellites was monitored “moving all over the place” and appeared to make close-in passes with other orbiting satellites.

 

“It was so strange, space analysts wondered whether China was testing a new kind of space weapon — one that could intercept other satellites and more or less claw them to death,” the report said.

 

The U.S. official said: “It is exactly what was reported: An ASAT test.”

 

According to space researchers who tracked the satellites movements, one of the satellites on Aug. 16 lowered its orbit by about 93 miles. It then changed course and rendezvoused with a different satellite. The two satellites reportedly passed within 100 meters of each other.

 

One space researcher was quoted in the online report as saying one satellite was equipped with a “robot-manipulator arm developed by the Chinese Academy of Sciences.”

 

The Chinese appear to be testing their capability for intercepting and either damaging or destroying orbiting satellites by testing how close they can maneuver to a satellite, the U.S. official said.

 

“They are learning the tactics, techniques and processes needed for anti-satellite operations,” the official said.

 

The Chinese have given a code name to the satellites and numbered the satellites differently. Chinese state-run media identified the satellites as the Chuang Xin-3 (Innovation-3); the Shi Yan-7 (Experiment-7); and Shi Jian-15 (Practice-15). The Shi Jian-15 is believed to be the satellite with the robotic arm. The official said the designation used in the blog, SY-7, was not correct.

 

A Pentagon spokesman said the three Chinese spacecraft are being monitored by the U.S. Strategic Command’s Joint Functional Combatant Command for Space (JFCC-SPACE), “consistent with its routine operations to maintain track of objects in space.” The spacecraft were tracked since the July 20 launch and the command “noticed the relative motions of these satellites amongst each other and with respect to other space objects,” the spokesman said.

 

The official said the Obama administration is keeping details of the Chinese anti-satellite warfare program secret as part of its policies designed to play down threats to U.S. national security.

 

“There is a Star Wars threat to our satellites,” the official. “But the official said the administration does not want the American people to know about it because it would require plusing up defense budgets.”

 

The use of satellites for space warfare appears to be a departure from past Chinese ASAT efforts. China faced international condemnation in 2007 for firing a missile that blasted a Chinese weather satellite in space, leaving tens of thousands of debris pieces.

 

A recently translated Chinese defense paper on the use of a kinetic energy anti-satellite missile revealed that China is making progress with its anti-satellite warfare program. The report reveals that a U.S. software program called Satellite Tool Kit is being used by the Chinese military for its ASAT program.

 

“Kinetic energy antisatellite warfare is a revolutionary new concept and a deterrent mode of operation,” the 2012 translation of the report stated. “The construction of the corresponding information flow is certainly important to the effectiveness of the kinetic energy antisatellite operation. The STK package, being a powerful professional space simulation platform, will play an active supporting role in research on information flow in kinetic energy antisatellite warfare.”

 

A joint State Department and Pentagon report on export controls published last year stated that China is working on several types of anti-satellite warfare systems.

 

“China continues to develop and refine its ASAT capabilities as one component of a multi-dimensional program to limit or prevent the use of space-based assets by potential adversaries during times of conflict,” the report said.

“In addition to the direct-ascent ASAT program, China is developing other technologies and concepts for kinetic and directed energy for ASAT missions.”

 

The report said China has said that to support its manned and lunar space program, it is “improving its ability to track and identify satellites—a prerequisite for effective, precise counter-space operations.”

 

“The People’s Liberation Army (PLA) is acquiring a range of technologies to improve China’s space and counter-space capabilities,” the report said.

A recent PLA analysis concluded that space is the “commanding point” for the modern information battlefield.

 

“Battlefield monitor and control, information communications, navigation and position guidance all rely on satellites and other sensors,” and Chinese military writings emphasize, “destroying, damaging, and interfering with the enemy’s reconnaissance … and communications satellites.”

 

The military writings suggest that satellites could be part of an initial attack aimed at blinding the enemy. “Destroying or capturing satellites and other sensors … will deprive an opponent of initiative on the battlefield and [make it difficult] for them to bring their precision guided weapons into full play,” the PLA report said.

 

Rick Fisher, a Chinese military affairs specialist, said the maneuvering satellites are a significant element of China’s military space program.

 

The satellite with the robotic arm is a clear dual-use, military-civilian satellite, said Fisher, with the International Assessment and Strategy Center.

 

“The robot arm will develop a larger arm for China’s future space station, but this satellite can also perform ‘co-orbital’ surveillance or attacks against target satellites,” Fisher told the Free Beacon. “It is essentially China’s version of the 2007 DARPA Orbital Express satellite that was criticized by liberals as step toward ‘militarizing’ space.”

 

According to Fisher, the satellites are part of a space surveillance and targeting system that will monitor space debris and also allow interception of space targets.

 

Elements of the satellite system also will be used for China’s missile defense system, which is linked to China’s anti-satellite missiles.

 

“But despite any potential ‘peaceful’ uses, the main point for the United States is that the PLA owns these programs and will use them as weapons against American space assets when it so chooses,” Fisher said. “All future U.S. military satellites require low-cost stealth or defense capabilities if the U.S. is to keep its essential military space architecture.”

 

The space weapons program in China shows that no amount of American restraint will halt Beijing’s drive for military advantage in space.

“Today China’s dictatorship rejects all forms of strategic arms control that could deny the Communist Party a capability that it deems essential to the survival of its dictatorship,” Fisher said. “When China gains superiority in any strategic category it will be even less willing to bargain away capability for the sake of ‘stability.’ China will not ‘reward’ any future U.S. nuclear weapon reductions or restraint in developing space weapons.”

 

China also conducted a maneuvering small satellite test in 2010, according to defense officials, which also was deemed an ASAT-related experiment.

 

Two Chinese satellites rendezvoused several hundred miles above Earth in August 2010 as part of what was viewed by officials as a contribution to the anti-satellite weapons program.

 

The Pentagon said at the time, “Our analysts determined there are two Chinese satellites in close proximity of each other. We do not know if they have made physical contact. The Chinese have not contacted us regarding these satellites.”

 

The two satellites also maneuvered during the Aug. 22, 2010 encounter. Based on the behavior, it appeared one of the satellites made contact with another satellite causing it to change orbits. The two satellites were estimated to have been as close as 200 meters to each other.

 

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Adoptons un point de vue positif: la capacité à désorbiter des débris fait de grands pas en avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Adoptons un point de vue positif: la capacité à désorbiter des débris fait de grands pas en avant.

 

C'est le besoin fondamental de l'homme, à savoir toujours avoir un ennemi sur qui se défouler, qui prime...

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le programme de la 3ème sonde lunaire chinoise, CE-3 avec son rover lunaire, quitte la phase de conception et de construction et passe en phase de la mise en oeuvre du lancement.

 

CE-3 représente le 2ème étape du programme d'exploration lunaire non-habité chinois. Les 3 étapes de ce programme sont "Orbiter" (avec CE-1 et CE-2), "Aluner" (avec CE-3 et CE-4 comme backup) et "Retour d'échantillon" (avec CE-5).

 

Un reportage avec l'interview de l'Ingénieur en chef du programme de CE-3. Il indique que la sonde et son rover sont finis d'être assemblé et les tests importants (thermique intégré par exemple) sont terminés, la fusée est assemblée et le premier test a été lancé. Le lancement est prévu en Décembre.

 

http://youtu.be/xy6NgoFQ8tw

 

Les différents ingénieurs en chef des 5 "systèmes" (Sonde, fusée, centre de lancement, contrôle de vol, et stations au sol) expliquent les difficultés à surmonter.

 

http://youtu.be/NFZkyR3VZPM

 

Explication sur la mission de CE-5, puis un court documentaire sur la lune.

 

http://youtu.be/EAIhRZBOSV4

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh... En quoi l'existence d'un bras robotique sur un satellite représente un armement ? Certes il peut... taper sur un autre satellite mais il va faire ça combien de temps ? On reste dans l'espace, la capacité d'un satellite est limitée par son autonomie. Quand on fiche un coup on part aussi dans l'autre sens ou alors il faut compenser ce qui demande du carburant. Plus le bras est long et plus le contrecoup est important. C'est bizarre comme argument, pour décrire une méthode de combat étrange et énergivore.

 

Certes on peut envisager là une arme par destination mais conçue pour l'attaque en principal c'est assez spéciaux, cela sans préjudice du fait qu'un bras est.... un bras et donc que s'il se termine par une main il peut manipuler beaucoup de choses...

 

Quelle est l'autonomie d'un satellite de cette classe ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,040
    Total Topics
    1,364,040
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries