lol94

[Chine] Programme Spatial

Recommended Posts

Euh... En quoi l'existence d'un bras robotique sur un satellite représente un armement ? Certes il peut... taper sur un autre satellite mais il va faire ça combien de temps ? On reste dans l'espace, la capacité d'un satellite est limitée par son autonomie. Quand on fiche un coup on part aussi dans l'autre sens ou alors il faut compenser ce qui demande du carburant. Plus le bras est long et plus le contrecoup est important. C'est bizarre comme argument, pour décrire une méthode de combat étrange et énergivore.

 

Certes on peut envisager là une arme par destination mais conçue pour l'attaque en principal c'est assez spéciaux, cela sans préjudice du fait qu'un bras est.... un bras et donc que s'il se termine par une main il peut manipuler beaucoup de choses...

 

Quelle est l'autonomie d'un satellite de cette classe ?

 

Oui ça pourrait faire une bonne émission de TV . Un combat de satellite... :happy:

Non sérieusement les bras ne représentent pas une arme c'est un peu bizarre comme raisonnement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ça pourrait faire une bonne émission de TV . Un combat de satellite... :happy:

Non sérieusement les bras ne représentent pas une arme c'est un peu bizarre comme raisonnement.

 

Pour désorbiter un satellite "ennemi". SY-7 a changé de plan orbital et a fait un "RDV" avec SJ-7, avant de repartir, selon les données orbitales.

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au contraire, c'est même une arme d'emploi vu qu'elle a des effets collatéraux faibles: avec un impacteur qui repose sur l'énergie cinétique pour détruire la cible, on crée plein de débris qui vont pourrir l'orbite, ce qui est gênant si c'est la géostationnaire ou les héliosynchrones basses, et ça peut avoir des conséquences néfastes pour les autres satellites de l'attaquant. Avec un bras (et une cisaille), on coupe un panneau solaire, ça fait 2 débris seulement de taille raisonnable dont on peut bien suivre la position, et le satellite cible est HS.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien compliqué pour faire quelque chose de simple. Tu n'as pas besoin d'un bras pour désorbiter un satellite. Surtout que ces derniers ont une faible capacité propulsive. Donc un petit orbiteur équipé d'un propulseur un peu puissant peu soit pousser le satellite soit harponner puis ensuite le désorbiter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi chercher à le désorbiter? Une fois qu'un élément critique est HS (liaison de donnée/énergie/capteurs), le satellite est rendu inutilisable sans trop de dégâts collatéraux. En plus ça évite de devoir s'accrocher correctement au satellite pour le pousser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 2 Septembre à 3h16 heure locale, la Chine lance avec succès les 3 satellites de la constellation de surveillance maritime YG-17, au centre de lancement JSLC à l'aide d'une fusée CZ-4C.

 

Après la constellation YG-9 lancée en 2010 et celle de YG-16 en 2012, YG-17 est la 3ème constellation de surveillance maritime chinoise similaire à NOSS américain.

 

L'angle entre les plans orbitaux de ces 3 constellations devrait être de 63,4°. Une fois YG-17 mis en service, la Chine va disposer d'une capacité de suivi mondial en temps réel de n'importe quel navire naviguant dans le globe.

 

Ces 3 constellations font parties des moyens globaux de la sratégie du déni d'accès que la Chine met en place petit à petit, notamment dans le Pacifique le long de son littoral, elles contribueront au suivi et à la localisation des cibles qui pourraient être visé par les ASBM comme DF-11C, DF-15C et DF-21D, ou les MdCN comme DH-10..

 

http://youtu.be/Pqwlsg4R3V4

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, le NORAD a catalogué 6 objets dont 5 semblent voler en formation. C'est pas un peu beaucoup pour une constellation de ce type? Ils ont peut-être casé un satellite optique ou SAR dans le lot.

En toute rigueur ça ne permet pas de suivre en temps réel tout le temps, d'abord parce qu'il faut que les navires émettent, ensuite parce que les satellites tournent et qu'un point donné n'est visible que 20min par tranche de 100 min. C'est déjà pas mal, en bonus ça doit même pouvoir donner la position d'un avion d'AEW avec une précision raisonnable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, le NORAD a catalogué 6 objets dont 5 semblent voler en formation. C'est pas un peu beaucoup pour une constellation de ce type? Ils ont peut-être casé un satellite optique ou SAR dans le lot.

En toute rigueur ça ne permet pas de suivre en temps réel tout le temps, d'abord parce qu'il faut que les navires émettent, ensuite parce que les satellites tournent et qu'un point donné n'est visible que 20min par tranche de 100 min. C'est déjà pas mal, en bonus ça doit même pouvoir donner la position d'un avion d'AEW avec une précision raisonnable.

 

Effectivement d'après le TLE de ce lancement il y a 6 objets -

 

2013-046A               
1 39239U 13046A   13245.25182601 -.00000090  00000-0  00000+0 0    57
2 39239  63.4123 216.8072 0023519  36.0895  91.1852 13.44248367    57
 
2013-046B               
1 39240U 13046B   13245.24462840 -.00000090  00000-0  00000+0 0    32
2 39240  63.4162 216.8252 0022818  37.8804  54.3735 13.44128752    58
 
2013-046C               
1 39241U 13046C   13245.25464575 -.00000090  00000-0  00000+0 0    42
2 39241  63.4143 216.7990 0020995  37.6193 102.5151 13.43740546    57
 
2013-046D               
1 39242U 13046D   13245.23626377 -.00000096  00000-0  00000+0 0    36
2 39242  63.4701 216.8405 0150236  24.2712  65.7529 13.69665469    58
 
2013-046E               
1 39243U 13046E   13245.26614583 -.00000090  00000-0  00000+0 0    52
2 39243  63.4137 216.7760 0021459  37.2456 158.8548 13.43936070    54
 
2013-046F               
1 39244U 13046F   13245.24519954 -.00000090  00000-0  00000+0 0    35
2 39244  63.4187 216.8265 0022374  36.5517  58.2879 13.44011202    50
 
Il devrait avoir les 3 satellites, l'étage supérieur, le 3ème étage et la structure de séparation satellitaire, un peu comme pour YG-9 ou YG-16...
 
Si on simule les données de ces 3 constellations, ça donne -
 
ZYmoqbV.jpg
 
D'après quelques extraits d'un dossier officiel soumis pour la nomination 2013 du titre de l'Académicien de l'Académie des sciences chinoises, pour un docteur en traitement des données et l'application des données satellites (il s'appelle 周志鑫), qui travaille en outre sur la conception de ces constellations YG-9, YG-16 et YG-17, on apprend plusieurs choses intéressantes -
 
Premier extrait donne les points suivants :
 
IhYcI00.jpg
 
* L'armée chinoise a fini de mettre en place l'ensemble des installations et d'infrastructures permettant d'intégrer les données de tous les satellites chinois de communication, de télédétection et de navigation, les traiter en temps réel de manière intelligente, les retranscrire et les distribuer directement jusqu'aux "terminaux tactiques" en "moins de xx minutes".
 
* La Chine a maîtrisé entièrement les technologies nécessaires pour la détection, la localisation et le suivi des navires depuis l'espace ainsi que les technologies sur le traitement des données associées, "qui ont été utilisées pour supporter directement l'armement de frappe de longue portée basé au sol"
 
* Le système (les constellation + les installations) est "l'unique système de désignation de cible à haute précision pour l'armement de frappe de longue portée", qui a permis à la Chine de devenir "l'un des rares pays qui possèdent la capacité de surveiller l'océan ainsi que le mouvement des 19 navires de taille importante".
 
==================================================
 
Le 2ème extrait donne des précisions sur comme les systèmes spatiaux de détection, de localisation et de suivi des navires fonctionnent -
 
uMQybWf.jpg
 
* Les constellations détectent les sources d'émission électromagnétique grâce à interférométrie différentielle. D'après la description les Chinois ont maîtrisé comment détecter et filtrer très rapidement les sources d'émission pour identification et pour focaliser sur une même source.
 
* Ensuite les constellations passent en identification optique à champ large, et lancent des calculs en temps réel pour identifier automatiquement les cibles. "L'application pratique a démontré que la précision de l'identification automatique du système pour les 19 navires de taille importante a atteint les 98%. Le résultat a obtenu le 2ème prix national de l'innovation".
 
* Le point 4 de cet extrait me confirme donc le système ASBM chinois n'est pas une illusion ni un leurre, mais bel et bien en opération... "le système spatial de détection des navires a supporté directement l'essai opérationnelle end-to-end du système d'arme de la Seconde corps d'artillerie destiné à frapper les navires de taille importante", "la durée de traitement des données et la précision de localisation de navire en mouvement atteignent la spécification du système d'arme".
 
==================================================
 
La 3ème partie de l'extrait parle de la mise en service de la 1ère génération du système global d'observation et de support tactique, composé des satellites et des constellations optique, SAR et électronique, les données ont été appliquées dans "la surveillance des zones clés dans le globe, la défense de droit dans les îles de Diaoyu ainsi que dans les catastrophes naturelles comme les tremblements de terre en Sichuan".
 
3cUijSo.jpg
 
==================================================
 
La dernière partie d'extrait classe les réalisations techniques de ce docteur candidate au titre de l'Académicien, on apprend notamment qu'en 2007 la Chine a finalisé le développement des technologies de localisation rapide des cibles en mer, établi les algorithmes de calcul sur le filtrage des sources électromagnétiques, développé la méthode d'identification automatique par moyen optique des navires, mis en place les méthodes de calcul et les installations de traitement rapide des données en grande quantité basant sur la méthode DSP (??).
 
Ceci semble être l'étape 2 d'un grand programme.
 
Ds5RJNf.jpg
 
Quand les Américains disaient que les ASBM chinois ont au moins atteint le niveau IOC, à mon avis ils savent ce qu'ils disent...
 
Henri K.
Edited by Henri K.
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Impressionnante trouvaille, franchement bravo! Tu devrais te faire embaucher à la DRM =) . Je suis convaincu que le DF-21 en antinavire, ça marche (après la cible va probablement se défendre aussi). Penses-tu que c'est volontaire comme divulgation d'information sensible, à destination des USA?

  Les 19 navires de taille importante, ça correspond à quoi à ton avis? C'est les 10 CVN US+autre chose (pas les LHD/LHA apparemment), mais quoi? Les DSP ça pourrait correspondre aux puces spécialisées dans le traitement du signal.

Edited by hadriel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite analyse des orbites des NOSS chinois:

Observer coordinates lat:23°39'39.4"N, lon:128°43'38.2"E

 
Begin passes prediction from 21:10:10 2013.09.09 to 21:10:10 2013.09.10
______________________________________________________________________________________________________________________
satellite______________|int. des.___|number|el._|sat. mag._|rise________________|set_________________|data age|pass___|
0 YAOGAN 16C            2012-066C     39013   35          ?  -------------------  21:27:15 2013.09.09      0.5   17.1+
0 YAOGAN 9C             2010-009C     36415    7        8.3  23:24:35 2013.09.09  23:35:40 2013.09.09      0.8    11.1
0 YAOGAN 9C             2010-009C     36415   82        6.2  01:10:44 2013.09.10  01:29:02 2013.09.10      0.9    18.3
0 YAOGAN 9C             2010-009C     36415   13        6.5  03:03:47 2013.09.10  03:18:17 2013.09.10      1.0    14.5
0 YAOGAN 17B            2013-046B     39240   20          ?  04:36:07 2013.09.10  04:52:37 2013.09.10      0.6    16.5
0 YAOGAN 16C            2012-066C     39013   16          ?  04:50:23 2013.09.10  05:06:38 2013.09.10      0.8    16.2
0 YAOGAN 17B            2013-046B     39240   52          ?  06:25:15 2013.09.10  06:44:10 2013.09.10      0.7    18.9
0 YAOGAN 16C            2012-066C     39013   74          ?  06:39:58 2013.09.10  06:59:20 2013.09.10      0.9    19.4
0 YAOGAN 17B            2013-046B     39240    6          ?  08:21:15 2013.09.10  08:32:39 2013.09.10      0.8    11.4
0 YAOGAN 16C            2012-066C     39013    6          ?  08:33:33 2013.09.10  08:45:08 2013.09.10      1.0    11.6
0 YAOGAN 9C             2010-009C     36415   42        4.9  10:41:40 2013.09.10  11:01:12 2013.09.10      1.3    19.5
0 YAOGAN 9C             2010-009C     36415   30        6.1  12:32:30 2013.09.10  12:51:01 2013.09.10      1.4    18.5
0 YAOGAN 17B            2013-046B     39240   11          ?  14:08:35 2013.09.10  14:22:56 2013.09.10      1.0    14.3
0 YAOGAN 17B            2013-046B     39240   78     shadow  15:57:49 2013.09.10  16:17:13 2013.09.10      1.1    19.4
0 YAOGAN 17B            2013-046B     39240   12     shadow  17:50:19 2013.09.10  18:04:57 2013.09.10      1.2    14.6
0 YAOGAN 16C            2012-066C     39013   15          ?  18:31:05 2013.09.10  18:46:13 2013.09.10      1.4    15.1
0 YAOGAN 16C            2012-066C     39013   66          ?  20:19:07 2013.09.10  20:38:08 2013.09.10      1.5    19.0
______________________________________________________________________________________________________________________

 

J'ai pris un point au Sud du Japon et à l'Est de Taiwan. On voit qu'il y a des période de tuilage de couverture qui permettent de garder la zone en vue en continue pendant 30-35 minutes, et qu'entre 4h36 et 8h45, il n'y a d'interruption de couverture que de 5h06 à 6h25 et de 6h59 à 8h21. Ca laisse encore un peu de trou mais pas beaucoup. Avec une orbite légèrement différente (ou un autre jour) il doit être possible de faire se tuiler 3 orbites, avec donc une période de couverture d'environ 1h en continu, ce qui peut être très utile.

Vu que les 16 et 17 semblent beaucoup mieux se tuiler que le 9, ça ne m'étonnerait pas qu'ils en relancent encore un groupe pour faire avoir la période de tuilage maximale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ hadriel, tu sais comment fonctionne la localisation par NOSS 3? Car ils passent de 4 à 2 satellites par constellation et le principe du différentiel temporel ne devrait pas fonctionner avec 2 satellites...

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Henri, la chine a t-elle un projet de satellite espion similaire au keyhole?

 

Keyhole non, disons que l'époque a révolue et le besoin en optique de diamètre géant n'est pas nécessaire (l'anastigmat à 3 miroirs par exemple).

 

Si on compte uniquement les satellites espions optiques chinois, alors on a -

  • YG-2 (JB-6-01) à champ étendu
  • YG-4 (JB-6-02) à champ étendu
  • YG-7 (JB-6-03) à champ étendu
  • YG-8 (JB-9-01) à champ étendu, 2ème génération
  • YG-11 (JB-6-04) à champ étendu
  • YG-14 (JB-11) => A creuser, un peu mystérieux celui là
  • YG-15 (JB-9-02) à champ étendu, 2ème génération

Si tu comptes aussi les satellites espions SAR, alors tu as YG-1, -3, -5, -6, -10, -12 et -13.

 

A vérifier, mon tableau sur la question est un peu brouillon...

 

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca dépend de la précision souhaitée, mais à la base il s'agit de triangulation. Si on considère le navire fixe (a la louche on fait une erreur d'une dizaine de km dans ce cas), on peut faire un relèvement quand le navire commence à être visible et un juste avant qu'il ne disparaisse, et à l'intersection on a le navire, on affine ensuite l'estimation avec les capteurs optiques grand champ dont tu parlais plus haut.

Le TDOA devrait fonctionner avec 2 satellites aussi d'après moi, on calcule au final une différence de distance, et donc on sait que la cible se trouve sur une hyperbole (quasi un cone généralement), avec plusieurs relèvements on a l'intersection des hyperboles et de la Terre. Après on peut vouloir avoir plusieurs satellites pour faire de relèvements simultanés, auquel cas il faut les espacer un peu.

PS Effectivement YG-17C ne vole pas en formation avec A et B.

Edited by hadriel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca dépend de la précision souhaitée, mais à la base il s'agit de triangulation. Si on considère le navire fixe (a la louche on fait une erreur d'une dizaine de km dans ce cas), on peut faire un relèvement quand le navire commence à être visible et un juste avant qu'il ne disparaisse, et à l'intersection on a le navire, on affine ensuite l'estimation avec les capteurs optiques grand champ dont tu parlais plus haut.

Le TDOA devrait fonctionner avec 2 satellites aussi d'après moi, on calcule au final une différence de distance, et donc on sait que la cible se trouve sur une hyperbole (quasi un cone généralement), avec plusieurs relèvements on a l'intersection des hyperboles et de la Terre. Après on peut vouloir avoir plusieurs satellites pour faire de relèvements simultanés, auquel cas il faut les espacer un peu.

PS Effectivement YG-17C ne vole pas en formation avec A et B.

 

Comme ceci ? 

 

WfgLz9E.jpg

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui voila en fait on utilise plusieurs satellites pour lever l’ambiguïté, c'est comme avec une traine sonar: le signal peut venir de la gauche ou de la droite et il faut manœuvrer pour lever l’ambiguïté: il y a un coté ou les relèvements successifs vont se croiser et un autre ou ce ne sera pas le cas. Dans ton schéma on a levé l’ambiguïté instantanément grâce à plusieurs récepteurs mais on peut aussi le faire au fil du temps. D'ailleurs dans le schéma on a la position de l'émetteur avec une bonne précision parce qu'il est près du triangle formé par les récepteurs: si il est beaucoup plus loin, ce qui est souvent le cas avec le système qui nous intéresse, tu va avoir 3 hyperboles qui auront une branche quasi commune à toutes. Ça te permet de lever l’ambiguïté, par contre ça te laisse une grosse incertitude, c'est comme si tu avait 3 relèvements fait quasiment à partir du même endroit, l'intersection des relèvements va former un triangle super étalé dans la direction de l'émetteur.

Ça parait délirant ou pas ce que je raconte? =)

Les schémas viennent de techniques de l'ingénieur?

 

Après comme je le disait plus on peut faire de relèvements et lever l’ambiguïté en un temps court meilleur c'est si on veut avoir une solution de tir, et ça permet de faire moins de calculs d'intersection pour savoir quelles solutions jeter.

On peut aussi raffiner le système et rajouter des calculs de Target Motion Analysis (il y a une bonne explication sur TI) pour réduire l'incertitude finale sur la position de la cible en supposant qu'elle a un mouvement rectiligne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après 21 mois de développement conceptuel, 26 mois de prototypage et 20 mois de conception détaillée et de fabrication, la 3ème sonde lunaire chinoise avec son rover, CE-3, quitte l'usine à Pékin et part vers le centre de lancement XSLC à Xichang.

 

http://youtu.be/Kdp5abZeNHs

 

La description de la mission CE-3 par l'ingénieur en chef de la sonde et les différents intervenants...

 

http://youtu.be/18V_EdoXOx8

 

http://youtu.be/4x5N-jYDalY

 

http://youtu.be/HKCqXiSg1NQ

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 reportages de CCTV sur le rover de la sonde lunaire CE-3...

 

http://youtu.be/lP00Kc0f-Yg

 

http://youtu.be/CdYE3ddEv0s

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Chine compte exporter des satellites sub-métriques d'ici 3 à 5 ans.

 

China's CRESDA Earth obs agency: We're now self-sufficient in 2-meter imagery, and starting in 2014 we'll become independent in submetric.

— Peter B. de Selding (@pbdes)

September 13, 2013

 

China's Cresda: Give our domestic industry 3-5 years and we'll be autonomous in submetric obs sat market. Then we look at export potential.

— Peter B. de Selding (@pbdes)

September 13, 2013

 

http://www.spacenews.com/article/civil-space/37220china%E2%80%99s-satellite-imagery-capabilities-coming-into-sharper-focus

Edited by hadriel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une maquette 1:8 du rover lunaire de la mission CE-3 a été exposée dans le 3ème carnaval des sciences à Pékin. D'après les personnels, la maquette est presque 100% représentative.

 

W9uXJHj.jpg

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Chine compte exporter des satellites sub-métriques d'ici 3 à 5 ans.

 

 

 

http://www.spacenews.com/article/civil-space/37220china%E2%80%99s-satellite-imagery-capabilities-coming-into-sharper-focus

 

Avec la série GF, dont le premier a été lancé cette année, la Chine pourrait devenir un acteur à la fois complet et compétitif dans de très nombreux domaines en aérospatial.

 

Mais elle va avant tout s'occuper de son marché intérieur et ses propres besoins, et de construire une base de compétence et de capacité bien solide et totalement indépendante. Merci qui? Merci l'Occident...

 

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'Ingénieur en chef de la famille CZ-3, également Académicien dans l'Académie de l'ingénierie chinoise, Yue Hao LONGUE (龙乐豪) dévoile aux journalistes le Master plan du secteur aérospatial chinois.
 
Selon lui, la Chine terminera la construction de sa propre station spatial en 2020, et d'ici 2030 9 missions d'exploration autour de Mars, Vénus et Jupiter sont programmées, dont la première exploration chinoise de la planète Mars avec un orbiteur et un rover qui pourrait être lancée au plus tôt en Mai 2018, à l'aide d'une fusée CZ-5.
 
LONGUE est également l'un des consultants du programme lunaire chinois. Il explique que le programme lunaire chinois est divisé en 3 petites étapes et 3 grandes étapes. Les 3 petites étapes - "Orbiter", "Alluner" et "Retourner" - constituent la 1ère grande étape "Explorer" (Avec CE-3 les Chinois sont dans la 2ème petite étape). La 2ème grande étape est le programme lunaire habité, qui sera réalisé au plus tôt vers 2025, puis la 3ème grande étape "Résider" qui consiste à construire une base permanente sur lune.
 
Il a précisé à la fin que "Si le gouvernement a cette volonté, d'un point de vue technique et financier, la Chine pourrait réaliser la 2ème grande étape en 12 à 13 ans".
 
Cette dernière phrase semble indiquer que le gouvernement chinois n'a pas encore officialiser ce vaste programme.
 
Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un lancement avec beaucoup d'interrogations, mais confirmé par les dernières publications NOTAM.
 

 

A1508/13 - A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY: N395346E1000419-N395252E1001113-N393932E1000817-N394023E1000123 BACK TO START. VERTICAL LIMITS:GND-UNL. GND - UNL, 25 SEP 04:28 2013 UNTIL 25 SEP 05:13 2013. CREATED: 22 SEP 05:52 2013

A1509/13 - A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY: N301023E0974854-N301023E0981623-N311854E0981623-N311854E0974854 BACK TO START. VERTICAL LIMITS:GND-UNL. GND - UNL, 25 SEP 04:30 2013 UNTIL 25 SEP 05:19 2013. CREATED: 22 SEP 05:55 2013
 
 
15104410.jpg
 
On peut remarquer que les 2 zones de chute, de premier étage et de 2ème, ne sont pas alignées, et que la zone de chute du 1er étage est étrangement proche de JSLC. Certains admin du forum 9ifly supposent qu'il ne s'agit pas de lanceur à liquide. Et dans ce cas il y a 3 lanceurs connus possibles, à propergol solide -
 
1) Les lanceurs de la famille KT, du groupe CASIC
2) Le nouveau lanceur CZ-11 du groupe CASC, mais le premier vol est prévu en 2014
3) Le lanceur dit "à réaction rapide" du groupe CASIC, connu sous le nom de "Fast Boat" (快舟), qui a déjà procédé à au moins un essai
 
La direction du lancement semble indiquer que c'est un lancement en orbite SSO.
 
La charge utile est inconnue également, le site Zarya pense que c'est un Shijian (La famille "Pratique") mais sans aucune certitude.
 
A suivre.
 
Henri K.
Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La Chine travaille depuis le début du Programme 921 (programme habité), il y a un peu plus de 20 ans, sur le concept de navette spatiale et un moyen réutilisable pour entrer dans l'espace. 
 

uvdvFg7.jpg

 
On sait que les Chinois ont déjà dévoilé leur programme Shenlong (神龙 = Dragon divin), développé par l'Institut 611 du secteur aéronautique. L'engin a déjà volé plusieurs fois, du moindre la maquette réduite.
 
 

vtqJ684.jpg

 

clh7m3K.jpg

 

M5OdmB8.jpg

 
En 2011, la télévision de la province de Shaanxi a dévoilé un autre engin qui semble être beaucoup plus grand, couvert des dalles C/SiC.
 

h9FM1aL.jpg

 
Aujourd'hui, le blog officiel du centre d'innovation de CALT (China Academy of Launch Vehicle Technology), du groupe aérospatial CASC, annonce l'essai réussi d'un engin RLV appelé "Excursion du ciel -1" (遨天1号), le site n'a pas dévoilé la photo de ce RLV, seulement une photo de transport IL-76, qui laisse croire donc que l'engin a été largué. L'essai a eu lieu à Hulunbuir dans la région de Mongolie-intérieure.
 
 

wFZgIR6.jpg

 

lNgPa0H.jpg

 
Affaire à suivre.
 
Henri K.
Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 23 Septembre à 11h07 heure locale, la Chine a placé en orbite SSO le satellite météorologique FY-3C. La famille FY-3 est la 2ème génération de satellite météorologique SSO chinois.

 

http://youtu.be/B2gUy8Q7HNI

 

La Chine organise le 64ème IAC (International Astronautical Congress) qui a lieu actuellement à Pékin. 3500 participants de 70 pays au monde, dont 700 participants chinois, assistent à ce congrès.

 

http://youtu.be/wQBvRGTYKqU

 

Le PDG du groupe aérospatial national CASC parle de la nouvelle génération de lanceurs chinois - CZ-5 comme lanceur lourd pour les charges utiles de taille importante, CZ-5B pour la construction de la future station spatiale chinoise et CZ-7 pour remplacer les familles CZ-2 et qui lancera des vaisseaux cargo vers la station chinoise. Par contre il n'a pas mentionné CZ-6 et CZ-11, 2 lanceurs légers, l'un en liquide, l'autre en solide. CZ-11 effectuera son premier vol en 2014.

 

http://youtu.be/kV3n-rAvzLI

 

Le PDG de CASC parle des programmes d'exploration du système solaire. Le programme lunaire Chang'e est "une première brique", Mars sera la prochaine cible, mais la Chine veut avancer progressivement et prudemment, et de son "propre chemin".

 

http://youtu.be/n66MTJbE7DE

 

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,040
    Total Topics
    1,364,040
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries