Fenrir

Cela chauffe en Centrafrique.

Recommended Posts

 

Il y a un communiqué de la défense en ce moment sur le sujet .

 

Transparence totale et tolérance zéro si les cas sont avéré .On précise bien qu'il faut faire attention à ce que certains médias ont annoncé ( on cite justement le journal anglais ) qui pourrait surtout envenimé les choses plutôt qu'autres chose  ,en ce qui concerne les tensions et le sentiment anti-français en RCA ,et disons la présomption d'innocence .

 

Pour l'instant on doit savoir si les cas sons avéré ou pas . Tout a était fait des que les éléments ont était connu ,enquête de commandement , alerte auprès de la justice et que tout s'est enchaîné rapidement avec enquête (celle de commandement ,et celle de la justice ) .

Et qu'au vu de l'enquête en court depuis juillet 2014 ,il était évident que cela ne pouvait-être mise en avant .

 

J'ai pas eu le sentiment que le ministère était mal à l'aise (et plutôt droit dans ses bottes ) mais qu'il n'a pas apprécié la tournure journalistique dans cette affaire .

 

Donc pour moi une grande transparence du Ministère de la Défense sur le sujet .

 

 

Edit : moi le truc qui me fait un peu bisquer s'est que dans la culture militaire ,le côté virilité est très important et que l'homo-sexualité très mal vu (pour ou contre s'est pas le sujet ) .Donc le viol de 2 garçons par plusieurs personnels du même groupe est un peu bizarre ...

 

Même si cela ne s'est pas fait de manière direct devant d'autres camarades ,on peu largement pensé que lors de discussion avec des enfants garçons cela aurait attiré l'attention d'autres soldats (qui aurait pas apprécié d'avoir une "folle" qui plus est pédophile à leur côté ) ,et que si cela était devenu une habitude d'échangé des relations contre argent et nourriture on aurait eu sûrement des échos au niveau des locaux ,du genre il y a des soldats français qui aiment bien les petits garçons donc si sa intéresse d'autres soldats français il y a moyen ...

 

Le PB s'est que maintenant on précise qu'il y a eu des enfants de 9 ans et + (alors que le + était pas annoncé avant au niveau média ) .et "+" comme je l'ai déjà expliqué s'est plus aussi évident pour définir un âge en Afrique .

Petit rappel sur la majorité sexuelle en Europe :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Majorit%C3%A9_sexuelle_sur_le_continent_europ%C3%A9en

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Majorit%C3%A9_sexuelle_en_Afrique

 

 

A prendre en compte par rapport au fait de différencier l'âge .

 

A l'enquête de définir si les militaires ont forcé des enfants à avoir des relations en échange de faveur (argent ,nourriture ) ou si comme je l'explique plus bas on est dans un contexte de prostitution qui s'est installé et qui s'est "banalisé" .

 

 

 

 

 

De plus on ne parle plus de viol direct mais d'échange d'argent et de rations en échange de faveurs sexuelle .

Je ne suis pas en train de dire que cela est normal puisque si des enfants très jeunes sont victimes cela est honteux .

 

Mais on doit bien faire attention au contexte ou la prostitution déjà forte en période normal et qui devient plus importante dans des périodes critiques .

 

Maintenant si ce sont les soldats qui ont fait des propositions au départ la il y a une faute ,mais si le système de prostitution était déjà en place on est dans un contexte différent .

 

Moralement ont peu juger le fait de voir des militaires allé voir des prostituées en Afrique ,mais quand j'y était on avais pas besoin d'allé provoquer la chose pour qu'on vienne vous proposez (et de manière direct et répété ,bien insistante ) des faveurs en échange d'argent et d'un complément de choses ( des trucs que les gens ne trouvaient pas dans leur commerce ou trop cher ) .

Après à chacun de vouloir ou pas (je parle des militaires ) .

 

 

 

Donc on est bien loin du phénomène présenté par Bat ,viol en bande  ,effet de groupe etc ...

 

Maintenant si on ce retrouve dans une situation ou le militaire impose à quelqu'un  un truc de ce genre ,en sachant que la personne est en détresse s'est mal .

 

 

Donc j'ai bien l'impression que cela n'est plus aussi clair et évident et qu'il va falloir bien prendre en compte les faits ,le contexte pour y voir plus clair .

 

Quand l'armée a arrêté les BMC ,par la suite dans des opex calme on savait très bien que la prostitution ne s'arrêterait pas pour autant et qu'il fallait avoir un suivi des prostituées au niveau médical même si il était évident qu'il fallait se protéger ( en sachant q'un accident de préservatif qui se déchire sa arrive ) .Donc il y avait une liste à l'infirmerie des filles qui étaient potentiellement pas "sur" question médicale .

Moralement s'était pas bien puisque en France la prostitution a toujours fait débat ,mais concrètement une mesure de protection dans un contexte différent et pas amoral puisque de mise .

 

Je parle de cela pour remettre dans un contexte ,même si je pense que cela ne se fait plus ( un contrôle de l'infirmerie ) .

 

Quand l'armée s'est féminisé ,en Afrique cela a était mal perçus par les prostituées africaine qui voyait une possible concurrence "déloyale" .

 

 

 

 

Evidemment pas de comparaison avec ce qui s'est peut-être passé mais mon message est plus la pour mettre en évidence que tout est pas aussi évident et que l'on doit bien prendre en compte des éléments qui n'ont plus la même porté en fonction d'un contexte .

 

Mais je le précise bien ,si de jeunes enfants ont était forcé à faire cela je serais sans pitié pour les militaires fautif .

 

Je pense que mon post va être mal interprété mais je le répète je ne cherche pas à minimisé les choses mais plutôt le fait qu'on doit faire attention aux faits et contextes .

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

 

Quelles sont les chances d'après vous qu'on soit devant un cas de légende urbaine qui aurait démesurément grossis ? On peut sérieusement imaginer l’administration onusienne reprenant des rumeurs ? Tout en étant de bonne foi d'ailleurs ?

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut sérieusement imaginer l’administration onusienne reprenant des rumeurs ? Tout en étant de bonne foi d'ailleurs ?

 

Ce que je n'ai pas vraiment compris, c'est la nature exacte de ce rapport. Il est évoqué un rapport interne. Est-ce un rapport rédigé par des fonctionnaires de l'ONU ? Ou est-ce un rapport rédigé par une ONG travaillant pour l'ONU, voire appelée par l'ONU à rédiger ce rapport ? A priori, ce serait plutôt la première option, mais je ne suis pas totalement sûr de mon interprétation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.opex360.com/2015/04/29/des-militaires-francais-accuses-davoir-commis-des-abus-sexuels-sur-des-enfants-en-centrafrique/

 

 

L’ONU a confirmé, ce 29 avril, des informations publiées par le quotidien britannique The Guardian selon lesquelles une enquête a été menée après que des allégations d’exploitation sexuelle et d’abus d’enfants prétendument commis en Centrafrique par des militaires français ont été rapportés au printemps 2014.

Les résultats de cette enquête, menée par le Bureau des droits de l’homme des Nations unies à Bangui, ont ensuite été transmis aux autorités françaises le 29 juillet 2014 par Anders Kompass, un employé suédois du Haut commissariat aux droits de l’homme de l’ONU. Et cela, au mépris des procédures, ce qui lui a valu d’être « placé en congé administratif avec plein salaire, en attendant les conclusions d’une enquête interne sur ce grave manquement aux procédures en vigueur ».

« Notre conclusion préliminaire est qu’une telle conduite ne peut pas être considérée comme celle d’un lanceur d’alerte », a fait valoir Farhan Haq, le porte-parole adjoint des Nations unies, qui a expliqué que le rapport en question n’avait pas été expurgé des noms des victimes, des témoins et des enquêteurs, ce qui a valu à M. Kompass

De son côté, par voie de communiqué, le ministère français de la Défense a précisé que  les témoignages d’enfants centrafricains mettant en cause des militaires de l’opération Sangaris ont été recueillis par un agent du Bureau Intégré de l’Organisation des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA), assisté par de personnels de l’UNICEF, avant d’être « consignés dans un rapport de la MINUSCA » (Mission des Nations unies en Centrafrique).

Ce dernier retrace des « faits qui auraient été commis sur une dizaine d’enfants, sur le site de l’aéroport de M’Poko, en Centrafrique, entre décembre 2013 et juin 2014″, peut-on lire dans le communiqué. Selon l’article du Guardian, les victimes auraient été abusées en échange de nourriture et d’argent par « des soldats français » dans un centre pour déplacés.

Cela étant, en juillet 2014, dès la réception du rapport du BINUCA, le ministre de la Défense, a saisi le parquet de Paris au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale afin qu’une enquête préliminaire soit ouverte. Cette dernière, confiée au commandement de la gendarmerie prévôtale, a commencé dès le 1er août 2014, avec l’envoi de gendarmes en Centrafrique.

« Au vu du caractère circonstancié des témoignages et de l’extrême gravité des faits allégués, le ministre de la Défense a alors réagi en prenant toutes les mesures nécessaires pour que les faits et les éventuelles responsabilités pénales et disciplinaires puissent être établis au plus vite. Une enquête de commandement a été immédiatement conduite. Elle sera transmise au Parquet dès lors qu’il en fera la demande », a encore indiqué le ministère de la Défense.

« Le ministre de la Défense a pris et prendra toutes les mesures nécessaires pour permettre la manifestation de la vérité. Si les faits étaient avérés, il veillera à ce que les sanctions les plus fermes soient prononcées à l’égard des responsables de ce qui serait une atteinte intolérable aux valeurs du soldat », a-t-il conclu.

Pour rappel, chronologiquement, à Bangui, le Groupement tactique interarmes (GTIA) Amarante, armé par le 8e RPIMa, a été relevé par le GTIA Savoie en février. Puis, ce dernier a été à son tour remplacé, en juin, par le GTIA Acier. Enfin, étant donné que les relèves ont lieu tous les 4 mois, il y a une incohérence s’il est établi que les faits se sont vraiment produits entre décembre 2013 et juin 2014. En outre, il n’y avait pas que des militaires français présents à M’Poko : il y avait également ceux de la MISCA (Mission internationale de soutien à la Centrafrique).

L’enquête en cours le dira. Aussi, avant de tirer la moindre conclusion définitive (culpabilité démontrée des militaires en cause, affabulations  ou opération de déstabilisation, Sangaris ayant gêné du monde en RCA), il vaut mieux attendre ses résultats. Telle sera la ligne de ce site.


En savoir plus sur http://www.opex360.com/2015/04/29/des-militaires-francais-accuses-davoir-commis-des-abus-sexuels-sur-des-enfants-en-centrafrique/#VEmTJuMJz0QTouFy.99

 

Si on confirme ou infirme les faits ,le mal est déjà fait ...

 

 

Moi ce qui m'inquiète s'est que cela va sûrement mettre de la tension pour Sangaris ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.theguardian.com/world/2015/apr/29/france-poisoned-legacy-central-african-republic (29 avril 2015)

 

Article du Guardian sur le bilan de la France en Centrafrique. La conclusion est positive :

 

À la question de savoir s'ils [les Français] avaient fait la différence cette fois-ci [relativement aux multiples interventions françaises depuis l'indépendance], Smith [responsable d'ONG et expert sud-africain] a répondu: "absolument, parce que personne n'était aux commandes lorsqu'ils se sont déployés. Si les forces françaises n'avaient pas sécurisé l'aéroport et la route qui relie à la frontière camerounaise, la situation n'aurait pas été stabilisée, les vivres et les médicaments n'auraient pas atteint Bangui et de nombreuses autres personnes seraient mortes. La force africaine, à l'époque, n'en était pas capable.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je n'ai pas vraiment compris, c'est la nature exacte de ce rapport. Il est évoqué un rapport interne. Est-ce un rapport rédigé par des fonctionnaires de l'ONU ? Ou est-ce un rapport rédigé par une ONG travaillant pour l'ONU, voire appelée par l'ONU à rédiger ce rapport ? A priori, ce serait plutôt la première option, mais je ne suis pas totalement sûr de mon interprétation.

 

Pour ce que j'en vois, il s'agit d'un rapport fait par un cadre de l'ONU, transmis à sa hiérarchie, puis transmis par le dit cadre directement aux autorités françaises (sans approbation de sa hiérarchie, donc) parce qu'il jugeait que son contenu n'était pas porté assez vite à la connaissance des autorités susceptibles de mener enquête et sanctions.

 

Donc ce n'est pas un rapport officiel de l'ONU, même s'il a été produit par un membre de l'organisation dans le cadre de ses attributions.

 

Ce que je remarque aussi, c'est que les règles que s'imposerait l'ONU avant publication sont néfastes aux enquêtes : est entre autres reproché à M. Kompass d'avoir livré un rapport non-anonymisé, comportant le nom des victimes et des témoins. Mais comment les autorités françaises, de bonne foi, auraient-elles pu mener l'enquête si le "signalement" des faits (ou des allégations) rend impossible l'identification des témoins et victimes ?

 

 

Le Figaro transmet une dépêche Reuters (conservons nos pincettes....) qui indique que certains soldats auraient été identifiés et que tous les soldats putativement impliqués n'étaient pas français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gibbs a raison: il y a présomption d'innocence et il faut attendre les conclusions des enquêtes. Mes interventions ne portaient d'ailleurs pas sur ce cas spécifique, mais sur le fait qu'on ne peut pas balayer d'un revers de main ces accusations sous prétexte que la probabilité que tous les "Dutroux" de l'armée se retrouvent dans le même régiment: il existe une abondante littérature (notamment en histoire) sur les viols "de guerre" ou "à la guerre", et ce que nous apprend cette littérature est que la plupart de ces faits ne sont, précisément, pas le fait de soldats au départ pervers et détraqués. Il faut bien comprendre que ce que commettent des soldats en opérations extérieures, la plupart n'envisageraient jamais faire ça chez eux: il ne faut donc pas raisonner en termes criminels purs, mais en termes criminels contextualisés dans la situation particulière de la zone de guerre/de chaos et ce qu'elle implique (ou "permet"). En ce sens, si les faits dont il est question étaient avérés, pour odieux et condamnables qu'ils soient, ne seraient pas particulièrement étonnants ou différents de ce qui est observé en marge de la plupart des conflits, y compris ceux qui impliquent des armées occidentales supposées entrainées, disciplinées et civilisées. (En précisant, bien sur, que je ne veux pas dire par là que "les armées" occidentales seraient criminelles: ces faits, pour "classiques qu'ils soient", sont toujours commis par une minorité en regard de l'ensemble de l'effectif... heureusement!)

 

Edit : moi le truc qui me fait un peu bisquer s'est que dans la culture militaire ,le côté virilité est très important et que l'homo-sexualité très mal vu (pour ou contre s'est pas le sujet ) .Donc le viol de 2 garçons par plusieurs personnels du même groupe est un peu bizarre ...

 

Oui et non. D'une part, le viol homosexuel peut être un moyen d'humiliation de la victime (on l'a vu avec des soldats US en Irak), mais aussi éventuellement de l'auteur (par exemple dans le cadre d'un bizutage complètement criminel où l'on obligerait le bizuté homme à violer un autre homme, le premier s'exécutant pour être intégré au groupe). Ceci étant, l'armée française me semble peut-être moins "à risque" que d'autres par rapport à ces pratiques déviantes (?). Par contre, et d'autre part, cela dépend aussi du type/de la définition du viol. En droit français (je ne sais pas comment ça marche dans une telle mission et avec l'ONU: le droit de quel pays sert de référence?), un viol est: « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise ». Autrement dit, et pardonnez-moi d'adopter un langage cru, mais introduire un objet dans l'anus ou le vagin de quelqu'un contre son gré entre dans la définition du viol. Dans ce cadre, on peut parfaitement imaginer le viol de jeunes garçons par des soldats même si ceux-ci ont une culture de la "virilité" type anti-homo. Il faudrait donc voir (enfin, les enquêteurs, je veux dire: on ne va pas se mettre à discuter ici de tels détails sordides) le type exact d'actes reprochés sous l'étiquette de "viol".

Edited by Bat
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gibbs a raison: il y a présomption d'innocence et il faut attendre les conclusions des enquêtes. Mes interventions ne portaient d'ailleurs pas sur ce cas spécifique, mais sur le fait qu'on ne peut pas balayer d'un revers de main ces accusations sous prétexte que la probabilité que tous les "Dutroux" de l'armée se retrouvent dans le même régiment: il existe une abondante littérature (notamment en histoire) sur les viols "de guerre" ou "à la guerre", et ce que nous apprend cette littérature est que la plupart de ces faits ne sont, précisément, pas le fait de soldats au départ pervers et détraqués. Il faut bien comprendre que ce que commettent des soldats en opérations extérieures, la plupart n'envisageraient jamais faire ça chez eux: il ne faut donc pas raisonner en termes criminels purs, mais en termes criminels contextualisés dans la situation particulière de la zone de guerre/de chaos et ce qu'elle implique (ou "permet"). En ce sens, si les faits dont il est question étaient avérés, pour odieux et condamnables qu'ils soient, ne seraient pas particulièrement étonnants ou différents de ce qui est observé en marge de la plupart des conflits, y compris ceux qui impliquent des armées occidentales supposées entrainées, disciplinées et civilisées. (En précisant, bien sur, que je ne veux pas dire par là que "les armées" occidentales seraient criminelles: ces faits, pour "classiques qu'ils soient", sont toujours commis par une minorité en regard de l'ensemble de l'effectif... heureusement!)

 

 

Oui et non. D'une part, le viol homosexuel peut être un moyen d'humiliation de la victime (on l'a vu avec des soldats US en Irak), mais aussi éventuellement de l'auteur (par exemple dans le cadre d'un bizutage complètement criminel où l'on obligerait le bizuté homme à violer un autre homme, le premier s'exécutant pour être intégré au groupe). Ceci étant, l'armée française me semble peut-être moins "à risque" que d'autres par rapport à ces pratiques déviantes (?). Par contre, et d'autre part, cela dépend aussi du type/de la définition du viol. En droit français (je ne sais pas comment ça marche dans une telle mission et avec l'ONU: le droit de quel pays sert de référence?), un viol est: « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise ». Autrement dit, et pardonnez-moi d'adopter un langage cru, mais introduire un objet dans l'anus ou le vagin de quelqu'un contre son gré entre dans la définition du viol. Dans ce cadre, on peut parfaitement imaginer le viol de jeunes garçons par des soldats même si ceux-ci ont une culture de la "virilité" type anti-homo. Il faudrait donc voir (enfin, les enquêteurs, je veux dire: on ne va pas se mettre à discuter ici de tels détails sordides) le type exact d'actes reprochés sous l'étiquette de "viol".

 

Disons que j'ai essayé d'abordé cela sous un autre angle ,celui de la prostitution qui  étant déjà pas mal installé en Afrique et qui disons explose dans des moments de crise .

 

Apparemment on parle  d'argent et de ration de combat en échange de faveur sexuelle .

 

Si les militaires ont profité de la faiblesse pour imposé cela ,on est dans un acte de viol .Mais si les supposées victimes ( vu que l'on parle d'enfant âgé de 9 ans et "plus" ) et que l'on étaient déjà dans un mode de prostitution ou ce sont ceux-ci qui proposé sa devient plus compliqué .

Après il faut savoir exactement si ces enfants sont bien les victimes ou elles n'ont fait qu'en rajouté en ayant observé des militaires faisant "échange de procédé" avec des  jeunes filles plus âgées (ou qui paraissait plus âgée ) .

 

Enfin voilà attendons de voir le contexte et le résultat des enquêtes.

 

En fait on pourrait pensé que je couvre les faits de ces gars alors qu'en fait je suis du genre  à être comme cela :

 

On est toujours déçus par les gens que l'on aime et jamais par ceux que l'on aime pas .

 

Donc j'espère ne pas être déçus car la déception est toujours à la hauteur de l'estime que l'on porte à quelqu'un ( la mes camarades militaire ) .

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

<modéré> ? c'est peut-être des préjugés que j'ai ?

>si. Et merci déviter d'écrire ce genre de conneries, c'est à a limite du rab de points, sans déconner>

Edited by Akhilleus

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas un camp de réfugiés de fortune doit probablement être pire que tous les préjugés sur les Africains possibles.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas un camp de réfugiés de fortune doit probablement être pire que tous les préjugés sur les Africains possibles.

+ 1000 

 

C'est pas un peu dégeux au niveau de  l'hygiène, les autochtones ? Je veux dire s'ils ont pas de brosse a dent, qu'ils utilisent leur mains a la place du papier de toilette etc ? c'est peut-être des préjugés que j'ai ?

Comme avec une prostituée en Occident ,elles embrassent pas et on  se protège avec un préservatif  (enfin voilà je parle pas du truc qui a peut-être put ce passé mais de la prostitution en général à travers le monde ) .

 

Pour la brosse à dent les africains utilisent pas mal un petit  bâtonnet de  bois (qui donne un apport hygiénique  du fait de la nature de celui-ci ) ,ils frottent leur dents avec et utilise aussi des cures dents .

 

Mais faut pas non plus croire qu'ils n'utilisent pas de brosse et de dentifrice ,sauf si ils habitent loin en brousse .

 

Pour l'hygiène hors contexte camps de réfugiés les africains sont propre même si s'est rustique .

 

Enfin voilà pour le contexte général ,mais comme le dit TimTR dans n'importe quel camps de réfugiés sa devient vite l'enfer .

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai qu'une vision très floue - sans doute même faussée - du contexte, mais il y avait bien des campements de fortune - habités - qui entouraient l'aéroport ? 

 

Il y en avait, mais en dehors du camp, je n'ai vu aucun gamin dans le camp.

Tout l'aéroport était entouré de réfugiés cependant, mais on avait interdiction d'en sortir sauf mission.

 

Pour la brosse à dent les africains utilisent pas mal un petit  bâtonnet de  bois (qui donne un apport hygiénique  du fait de la nature de celui-ci ) ,ils frottent leur dents avec et utilise aussi des cures dents .

 

 

C'est FAUX, j'ai vu des brosses à dents de la marque "Obama" avec la tronche POTUS sur l'emballage et fabriquées en Chine, j'en ai même ramené une en souvenir à un ami friand de ces "exoticités".

En tout cas un camp de réfugiés de fortune doit probablement être pire que tous les préjugés sur les Africains possibles.

 

Une odeur de merde, on fait bruler les poubelles ce qui donnait des couchés de soleil rose, des gens partout, bref, le chaos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec des enfants de 9 ans (et même de moins de 18ans*), ce n'est pas du proxénétisme mais de la pédophilie. Il faudrait peut-être réfléchir avant d'écrire des horreurs. 

 

Cependant, je ne crois pas qu'un tel sujet vaseux ai sa place ici.

 

 

Source:

Larousse.fr

 

*Tous no soldats étant par définition majeurs

Edited by TomcatViP

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai du mal à croire à cette histoire, d'autant plus que le Guardian ainsi que le rappelle Opex 360, semble déjà avoir été léger dans le traitement du fameux porte-avion qui n'aurait pas secouru des naufragés au large de la Lybie.

 

Mais il y a tout de même quelque chose qui m'interpelle et que je crois personne n'a soulevé. On nous dit que la justice française a été saisie en juillet de cette affaire, que la prévôté militaire a été dépechée sur place en août, qu'elle aurait identifié certains des auteurs de ce forfait, mais qu'elle n'aurait même pas interrogé les suspects... C-a-d qu'en 10 mois, l'enquête n'aurait en fait pas beaucoup avancé. Dans ce cas la publication du guardian était nécessaire afin de relancer des investigations qui semblaient au point mort.

Enfin, attendons de voir, désormais les choses risquent de s'accélerer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y en avait, mais en dehors du camp, je n'ai vu aucun gamin dans le camp.

Tout l'aéroport était entouré de réfugiés cependant, mais on avait interdiction d'en sortir sauf mission.

 

C'est FAUX, j'ai vu des brosses à dents de la marque "Obama" avec la tronche POTUS sur l'emballage et fabriquées en Chine, j'en ai même ramené une en souvenir à un ami friand de ces "exoticités".

 

Une odeur de merde, on fait bruler les poubelles ce qui donnait des couchés de soleil rose, des gens partout, bref, le chaos.

Faux ?

 

j'ai pas dit que les africains n'en utilisé pas j'ai juste dit que suivant l'endroit d'ou viennent les gens parfois sa peut devenir compliqué de trouvé ds brosses à dents .Ceux proche des villes pas de PB mais en brousse s'est plus compliqué même si on peu en trouvé .

 

Mais j'ai du mal m'expliqué .

 

 

 

Avec des enfants de 9 ans (et même de moins de 18ans*), ce n'est pas du proxénétisme mais de la pédophilie. Il faudrait peut-être réfléchir avant d'écrire des horreurs. 

 

Cependant, je ne crois pas qu'un tel sujet vaseux ai sa place ici.

 

 

Source:

Larousse.fr

 

*Tous no soldats étant par définition majeurs

 

Ce post s'adresse à moi ?

 

Il ne faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit .J'explique juste un truc qui n'est pas un mensonge puisque la prostitution en Afrique voit des jeunes adolescentes se retrouvé à faire cela tout simplement parce qu'il est bien difficile de définir un âge .

 

 

 

Je me suis juste basé sur le fait qu'on n'avait pas précisé pour les enfants âge de plus de 9 ans ce qui pouvait laissé entendre qu'on avait des adolescents plus proche des 18 ans .

 

Je m'étais surtout attaché à cela car j'ai beaucoup de mal à voir des enfants plus jeunes se retrouvé dans cette situation en ce qui se concerne cette affaire ,j'y vois plutôt une manipulation .

 

 

Et allé savoir l'âge d'une personne qui semble être plus vieille qu'elle ne semble avoir ,cela n'est pas aussi évident .

 

Donc effectivement nos soldats sont majeur et pour pas mal d'entre eux 18 ,18 ou 20 ans ce qui ne fait pas d'eux des pédophiles si la personne paraît en avoir 18 et qu'en fait elle en a 16 ou 17 ans .

 

Est ce que je trouve que c'est une situation normale ...Non ! 

 

Mais s'est une réalité en Afrique et je ne faisais que mettre cela en évidence car la prostitution est malheureusement un fléau en Afrique .Et que bien malin pourra savoir si une personne qui fait plus âgé n'a en fait pas la majorité ,surtout avec un écart de 1 an ou 2 ans  ,et que de l'autres côtés on a des soldats âgés en moyenne de 18 ans ,19 ans ou 20 ans .

 

Si pour vous cela s'est de la pédophilie dans le contexte que j'explique ...

 

Une petite anecdote :

 

J'étais en Centrafrique et au poste de garde à Bouar qui jouxtait le poste de garde des FACA ,et gendarmes centrafricains .Un soir on a vu des gars de ce poste amené une prostituée ,qui semblait ne pas vouloir être d'accord .la nuit tombé et on a entendu la fille qui criée ,car en fait elle se faisait violée ... Ils étaient une douzaine les FACAS/gendarmes et tout ces salopards lui sont "passé dessus" ...

On était plusieurs dans le poste à vouloir faire quelques choses ,mais étant donné qu'on était pas chez nous on avait rien à dire ,puisque s'était les FACA et les gendarmes centrafricains ...

La pauvre fille ... cela faisait mal au coeur et quel rage de ne pouvoir intervenir ...

Quand on parlé avec les prostituées de Bouar ,celle-ci nous aimait beaucoup car on les respectés et que personne ne leur aurait fait du mal .On leur a demandé si cela arrivé souvent le fait qu'une fille soit agressé par les FACAs et gendarmes et effectivement oui ...

Résultat ces pauvres filles dans leur malheur trouvé que les militaires français étaient pas un problème .Et le pire s'est qu'on devait travaillé avec les FACAs ...

 

J'ai vu le regard haineux d'un FACA lors d'une tournée de province , qui voyait les pygmées comme des sous/hommes ...

 

Alors je veux bien qu'on me prenne pour un abruti mais que savait vous des réalités de l'Afrique ?

 

Maintenant avant d'accusé les gens de ne pas réfléchir avant d'écrire des horreurs il faudrait peut-être au moins demandé une explication et sur le sens de ce qu'elle veut dire .

 

Je me disais bien que mon post serait mal interprété ...

 

Enfin bref ...

 

 

Edit : J'ai connu ma femme à Djibouti et celle-ci connaissait des prostituées qui venaient en majorité d'Ethiopie .Il y en avait un paquet qui n'avait pas la majorité mais on ne le voyait pas (d'ailleurs comme dit ma femme même ces jeunes filles ne connaissaient pas la date de leur naissance ) .

Il y avait une gamine de 12 ans ,une somalienne (enfin supposé ) qui essayé de ce prostituée mais aucun militaire français ne voulait en profité  ,cette gamine crevée de faim .... alors les militaires lui donné juste de l'argent sans avoir en échange de rapport avec elle .

 

Ma femme voyait souvent des somaliens/éthiopiens  qui vendaient leurs filles jeunes ( 12 ou 13 ans ) à des djiboutiens ,éthiopiens ,somaliens ou yéménite (qui vivaient à Djibouti depuis toujours ) ,juste pour pouvoir acheté leur Khât ...

Les jeunes filles ramenaient l'argent au parents ...

 

Comme le dit ma femme ,certaine n'avait pas le choix car il fallait mangeait ,mais beaucoup de ces prostituées arrivé souvent à ce mettre à la colle avec un militaire qui restait un an ou deux ans en séjour ,et elle malgré cette situation de prostitution de  départ  elles pouvaient avoir une stabilité et survivre ,ainsi que leur famille qui souvent habité dans une petite maison loué par ce militaire qui y vivait aussi   ,tout en étant pas malheureuse avec un militaire (qui parfois les épousé ) .

 

Comme dit ma femme , une prostituée pouvait  tombé sur un militaire con mais sa ce réglé rapidement sans abus et cela plus que rare .

 

Moi j'ai un grand respect pour les prostituées car elles ont toujours étaient sympa et étaient des voisines qui venait souvent boire le thé ou le café avec ma femme (qui est Djiboutienne ) et moi .

 

Je me souviens d'une fois ou j'avais un doute sur l'âge d'une prostituée et ma femme m'a dit elle parait très jeune mais on ne peut pas être sûr .

 

Alors s'est bien de faire la morale mais remettre en cause ma moralité s'est un peu gonflé ...

 

Edit :ma femme participe un peu aussi à ce post car lorsque je lui ai expliqué que l'on me prenait pour une personne amorale elle a bondi !

 

Elle a connu la misère sans avoir à ce prostituée ,puisque elle avait connu l'esclavage et des souffrances terrible au sein même de sa famille avec sa mère ...Cozette et les thénardiers s'était les vacances à côtés ...

 

Alors voilà je suis en mode un peu énervé ...

 

J'ai du mal à croire à cette histoire, d'autant plus que le Guardian ainsi que le rappelle Opex 360, semble déjà avoir été léger dans le traitement du fameux porte-avion qui n'aurait pas secouru des naufragés au large de la Lybie.

 

Mais il y a tout de même quelque chose qui m'interpelle et que je crois personne n'a soulevé. On nous dit que la justice française a été saisie en juillet de cette affaire, que la prévôté militaire a été dépechée sur place en août, qu'elle aurait identifié certains des auteurs de ce forfait, mais qu'elle n'aurait même pas interrogé les suspects... C-a-d qu'en 10 mois, l'enquête n'aurait en fait pas beaucoup avancé. Dans ce cas la publication du guardian était nécessaire afin de relancer des investigations qui semblaient au point mort.

Enfin, attendons de voir, désormais les choses risquent de s'accélerer.

Pour l'enquête de la prévôté celle-ci a du s'attaché à prendre le témoignages des supposées victimes ,et pour l'enquête de commandement faite de manière discrète afin d'éviter que les supposées agresseurs  ne soit disons averti et qu'on ce retrouve avec des gens qui disent la même chose .

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://lavoiedelepee.blogspot.fr/2015/05/quatorze-salopards.html

 

 

On le sait depuis longtemps, il faut l’effort de milliers de courageux pour mettre un peu de lumières au cœur des ténèbres alors que le comportement d’un seul suffit à compromettre toute une opération militaire. Un soldat porte sur lui de quoi tuer 200 personnes, qu’il défaille, par exemple face à une foule manipulée qui l’insulte et le provoque de mille manières, et c’est le désastre sur tous les écrans. Si l’acte terroriste est une action médiatique provoquée par un acte de violence, faire faire cet acte par l’adversaire est évidemment encore plus rentable. Pour autant, les occasions d’ouvrir le feu restent rares en opérations. L’immense majorité du temps du soldat en opération est en attente, en déplacement ou en surveillance et très souvent au contact de la population locale pour laquelle, il constitue un corps étranger. Là aussi, par son comportement, il peut à tout moment provoquer le désastre.

 
Nous voici donc dans ce cas de figure, en attente des résultats d’une enquête pour savoir si nous, Français, allons rétrospectivement subir une défaite majeure sur le continent africain par l’action d’une poignée de salopards. Encore quelques jours et les médias auront de toute façon plus parlé de cela que des milliers de vies qui auront été sauvées par les soldats français plongés au cœur de ce chaos. Un grand mal est déjà fait.
 
Pour l’instant, comme tout autre citoyen, un soldat est innocent jusqu’à preuve du contraire et dans un contexte d’affrontement, avec notamment tous les groupes qui ne sont pas satisfaits de ne plus pouvoir massacrer en rond, il ne faut pas exclure la manipulation. On l’a vu sur d’autres théâtres, en Bosnie déjà avec le relais de journaux britanniques (tiens donc ?), en Etrurie où cette fois l’intox était suédoise, au Rwanda, là les complicités y compris françaises étaient nombreuses, mais peut-être surtout en Côte d’Ivoire où les mensonges et montages les plus dramatiques se sont succédés. J’ai ainsi le souvenir de la photo d’un soldat français apparemment indifférent au-dessus du cadavre d’un enfant mort. Bien sûr, le cadavre avait été placé sciemment et la photo prise juste avant que le soldat ne le voit. Comme les preuves de manipulation sont toujours plus faibles que l’émotion des scandales, il en reste toujours quelque chose. Pourquoi se priver alors de cette arme ?
 
Mais de la même façon qu’un soldat est présumé innocent, il peut aussi être coupable. Il ne faut pas être naïf, les centaines de milliers de soldats français qui ont été envoyés sur les théâtres les plus divers depuis cinquante ans n’ont pas tous eu un comportement exemplaire, simplement parce qu’ils sont aussi humains. Les tentations sont nombreuses et les contextes souvent suffisamment sombres et ambigus pour inciter aux petites et grandes magouilles (de l’or pour les braves cons), et, bien plus grave, faciliter ce « décrochage du sens moral » dont parle remarquablement Patrick Clervoy. Quand le sordide devient apparemment la normalité, le sens moral devient un îlot qui peut parfois être submergé. On en vient alors à se confondre avec ce qu’on est censé combattre, comme lorsqu’on finit par se croire obligé d’étouffer une ordure après l’avoir fait prisonnier. Ces faits sont en réalité extrêmement rares et c’est cette rareté qui doit en fait surprendre plus que le fait que des soldats soient faillibles.
 
Le soldat français est un soldat nomade. Il est même sans doute celui qui voyage le plus au monde et, il faut le répéter, sans doute aussi le meilleur dans ce rôle. Par formation, préparation (nous sommes les seuls à avoir une école dédiée à l'intégration avec les milieux locaux), la réputation du soldat pas seulement par principe éthique d’abord, pour éviter le scandale ensuite, parce que c’est un impératif tactique enfin. La population locale est ce qui nous soutient, nous renseigne, nous nourrit parfois. Elle est, le plus souvent, ce pour quoi nous sommes-là. J’ai le souvenir d’une mission où on m’avait dit : « La population de ce secteur est sous ta responsabilité et quand tu pars dans six mois, tout le monde doit pleurer ». J’avais compris alors que ces pleurs devaient être de tristesse et non de rage.
 
Alors si les faits dont on parle actuellement pour l’opération Sangaris sont avérés, je vous dirais bravo les gars. Grace à vous, sordides salopards, toute l’action de vos camarades, les combats, les vies sauvées par milliers, l’aide, les soins, le tout dans un des contextes parmi les plus dégueulasses qu’on l’on ait connu depuis longtemps, tout cela sera sali. Grâce à vous, pauvres tordus, l’image de toute une armée et donc aussi de la nation sera engagée. J’espère que vous paierez très cher pour ce que vous avez fait d’abord, pour les autres dégâts que vous aurez causé ensuite. 

 

 

Je poste ce lien très intéressant mais qui semble être en mode réaction déçus si les faits sont confirmés  et je souscrit largement au sentiment de déception si ses faits sont avérés .

 

Mais cela me donne  quand même l'impression qu'on hurle en même temps que la meute ...

 

La présomption d'innocence existe et il est inutile de nourrir la bête en jugeant rapidement cette affaire .

 

Enfin voilà .

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

<merci de se recadrer sur ce thread, vous etes en train de vous lacher version sordide et ca va finir par me facher. Accessoirement on est effectivement hors d'un problème de prostitution, qu'il y'ait eu ou pas échange d'argents ou autres avantages.... Des gosses c'est de la pédophilie et là on est dans un tout autre registre....

Mais encore une fois au lieu de tirer des plans sur la comète faut peut etre attendre les conclusions de l'enquete>

Share this post


Link to post
Share on other sites

<merci de se recadrer sur ce thread, vous etes en train de vous lacher version sordide et ca va finir par me facher. Accessoirement on est effectivement hors d'un problème de prostitution, qu'il y'ait eu ou pas échange d'argents ou autres avantages.... Des gosses c'est de la pédophilie et là on est dans un tout autre registre....

Mais encore une fois au lieu de tirer des plans sur la comète faut peut etre attendre les conclusions de l'enquete>

 

Bonjour .

 

Je t'ai envoyé un MP .

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça fait du bien de lire quelque chose de sensé sur le sujet. Où est-ce que c'était publié originalement d'ailleurs ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça fait du bien de lire quelque chose de sensé sur le sujet. Où est-ce que c'était publié originalement d'ailleurs ?

 

Sur la page facebook de l'association des Amis du Musée des Troupes de Marine  =) .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faudrait que ce soit publié dans les grands médias. Mais comme ça ne fait pas vendre, bah on peut laisser tomber. Mais il est vrai que cela apporte aussi un nouvel éclairage sur l'affaire. Je pense qu'il a raison sur une immense voire toute la ligne. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,783
    Total Topics
    1,273,987
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries