Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

RIP , les memes groupes armes expulser de Bangassou on mener une embuscade d'un convoi a 17 km de Bangassou, 1 casque bleu gabonais et un autre marocain on ete tues. 

les convois en RCA sont souvent victime d'embuscade en pleine brousse difficile a voir arriver, cette video montre une tentative d'embuscade sur un convoi marocain en centrafrique, souvent mener par la milice anti balaka qui attaque en priorite les contingent de pays musulman

 

Edited by Punisher
Link to post
Share on other sites

Intéressant, je vois qu'un escadron du 1er RIMa va être déployé en RCA, ici on voit de l'entraînement avant la projection . Je pense que bien évidemment ça ne sera pas en mode cavalerie sur Sagaie ou AMX10 RCR

Soit c'est en compagnie de marche pour de la protec de site , soit en mode VBL pour de l'éclairage reco, ou formation des Centrafricains. 

Je sais que l'on a encore du monde en RCA , mais je voyais ça plutôt en mode restreint et spécialisés , bien en dessous de l'effectif d'une compagnie. 

https://www.instagram.com/p/CKhA2bxnkdt/?igshid=agz7whu7iyj2

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

https://information.tv5monde.com/afrique/centrafrique-reprise-du-trafic-sur-l-axe-vital-de-ravitaillement-de-bangui-395977 (12 février 2021)

"Après les villes de Boali, Bossembélé, Bossemptélé, Yaloké, Bouar, les Forces armées centrafricaines (Faca) et leurs alliés russes et rwandais ont libéré la ville de Beloko, ouvrant ainsi la route nationale jusqu’au Cameroun", a affirmé le gouvernement centrafricain sur sa page Facebook.

La capitale n'a connu aucune pénurie grave, mais les prix des produits importés, comme la farine ou les oignons, y ont considérablement augmenté.

Selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha), plus de 1.600 camions sont bloqués à la frontière avec le Cameroun, dont 500 d'aide humanitaire. 

Or, la quasi-totalité des marchandises importées par la Centrafrique, le deuxième pays le moins développé du monde selon l'ONU et totalement enclavé au cœur du continent, arrive par la route depuis le Cameroun.

Lundi, un premier convoi de 14 camions d’aide humanitaire de l'ONU était parvenu à Bangui sous escorte des Casques bleus après 50 jours de blocus.

Les rebelles, sur la défensive après avoir perdu plusieurs villes, ont annoncé mercredi qu'ils autorisaient temporairement le passage des convois humanitaires vers la capitale. 

La CPC "autorise exceptionnellement et temporairement l’utilisation de l’axe routier Garoua-Boulaï Bangui pour des raisons humanitaires", mais "met en garde les utilisateurs de cet axe contre toutes déviations aux dispositions ayant fait l’objet de négociations", a-t-elle souligné dans un communiqué.

Malgré la reprise de l'axe par l'armée et ses alliés, les convois n'ont pas encore repris et la menace d'embuscades des rebelles persiste pour les transporteurs.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...
il y a 12 minutes, collectionneur a dit :

@FelixcatErreur de fil.

Ah oui merde bien vu, j'ai fait une recherche de RCI sur le forum et j'ai cliqué sur le mauvais lien. Je vais mettre ça dans le fil terrorisme. Merci!

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
  • 2 weeks later...

Centrafrique : l’arrestation d’un ressortissant français, symbole de la rivalité franco-russe ?

https://information.tv5monde.com/afrique/centrafrique-l-arrestation-d-un-ressortissant-francais-symbole-de-la-rivalite-franco-russe

 

Probablement la réponse russe à l'enquête de RFI posté par Boule juste au dessus : "Sans la nommer, Paris dénonce dans cette affaire la main de Moscou, sur ce territoire qui faisait encore partie il y a quelques années, de ce qu’on a longtemps appelé en Afrique, le pré carré français. Ses soupçons d’instrumentalisation apparus dès le début tiennent notamment au tweet publié le jour même de l’arrestation par Valéry Zakharov, le conseiller russe du président centrafricain Faustin Archange Touadéra : « Un citoyen étranger a été détenu à Bangui avec une énorme quantité d’armes et de munitions.»"

Faut avouer après que le profil du type fait très barbouze , doit se passer pas mal de truc en coulisses.

 

Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, wagdoox a dit :

C’est quoi la stratégie française sur place ?
j’ai l’impression qu’on s’en fou totalement. 

Possible. Possible aussi qu'on n'ait pas les moyens de peser ici et dans la BSS.

Possible enfin qu'on laisse faire, pour qu'une fois les Russes bien déconsidérés, on nous rappelle.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Ciders a dit :

Possible. Possible aussi qu'on n'ait pas les moyens de peser ici et dans la BSS.

 

Ça pose la question de la Libye (donc l’alliance avec l’egytpe). 
 

il y a 4 minutes, Ciders a dit :

Possible enfin qu'on laisse faire, pour qu'une fois les Russes bien déconsidérés, on nous rappelle

Tu vois ce processus se produire ? 
on en serait à quelle niveau chrono ?

Link to post
Share on other sites
à l’instant, wagdoox a dit :

Ça pose la question de la Libye (donc l’alliance avec l’egytpe).

Je ne sais pas trop. Les Egyptiens n'ont pas vraiment d'intérêt à opérer dans le coin. En fait, je me suis toujours demandé si les voisins ne percevaient pas la RCA comme un trou noir à éviter absolument.

il y a 1 minute, wagdoox a dit :

Tu vois ce processus se produire ? 
on en serait à quelle niveau chrono ?

Pure hypothèse personnelle sans aucun fondement. Je pense plutôt comme toi que tout le monde s'en fout.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Ciders a dit :

Les Egyptiens n'ont pas vraiment d'intérêt à opérer dans le coin.

Non je veux dire que si on doit libéré les marges de manœuvre du Mali, il faut stabiliser la Libye, c’est la que l’Égypte devient importante. 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Ciders a dit :

Pure hypothèse personnelle sans aucun fondement. Je pense plutôt comme toi que tout le monde s'en fout.

Pour ma part cela ne me parait pas du tout improbable. Laisser les Russes assumer leur discours triomphateur si assuré et attendre de voir... Cela peut marcher ou non, mais la seule autre alternative cohérente est de s'engager fortement, ce qui ne me semble pas être le cas.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
  • 3 weeks later...

L’ONU dénonce les exactions commises par les forces centrafricaines et leurs « instructeurs » russes

Citation

Certes, les actions menées par les forces armées centrafricaines [FACA] et leurs « instructeurs » russes auront mis en échec les groupes armés rebelles qui, réunis au sein de la Coalition des patriotes pour le changement [CPC], avaient affiché leur intention de marcher vers Bangui afin d’empêcher l’élection présidentielle de décembre dernier.

Cependant, la situation sécuritaire ne s’est pas pour autant améliorée en Centrafrique. « La difficulté qu’il y à consolider les acquis militaires a fait persister l’instabilité. Lorsque les forces de défense nationale et les forces déployées de manière bilatérale et les autres membres du personnel de sécurité quittent une zone, les groupes armés reviennent souvent pour exercer des représailles contre les civils », a ainsi relevé Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, dans le dernier rapport qu’il a remis au Conseil de sécurité.

Les « forces déployées de manière bilatérale » et les « autres membres du personnel de sécurité » désignent les instructeurs militaires envoyés en Centrafrique par la Russie ainsi que les mercenaires de la société militaire privée [SMP] russe Wagner.

Quoi qu’il en soit, selon M. Guterres, la sitation sécuritaire en Centrafrique est donc « restée précaire, en particulier dans l’ouest, le nord-ouest et le centre du pays, du fait de la poursuite des affrontements entre les groupes armées, pour la plupart affiliés à la CPC, et les forces de défense nationale, assistées par des forces de sécurité déployées de manière bilatérale et d’autres agents de sécurité, ce qui a provoqué des pertes humaines et des déplacements ».

Et de signaler des « violations des droits humains associées à ces affrontements » ainsi qu’une « série de problèmes généralisés et sans précédent a entravé la capacité de la MINUSCA [Mission des Nations unies en Centrafrique, ndlr] à s’acquitter de son mandat et a compromis sa liberté de mouvement, ce qui a parfois mis gravement en danger son personnel. »

Dans le détail, entre le 1er février et le 1er juin 2021, la MINUSCA a pu documenter 344 « cas de violations des droits humains, d’atteintes à ces droits et de violations du droit international humanitaire », lequels ont fait 628 victimes. Soit une augmentation de +28,4% du nombre de cas et de +40,2% du nombre des victimes par rapport à la même période, l’an passé.

Si, pour l’essentiels, ces exactions ont été commises par des groupes armés, 140 ont été attribuées par l’ONU aux « agents de sécurité nationaux, des agents déployés bilatéralement et d’autres agents de sécurité ». Elles auraient fait 249 victimes. Le bilan pourrait être plus élevé… car, souligne par exemple le rapport de M. Guterres, « à plusieurs repruses, les forces de défense et les forces de sécurité intérieure ont empêché la MINUSCA d’aller enquêter sur le lieu où s’était déroulée une attaque dans le village de Yongo ».

Un autre rapport, cette fois émanant du Groupe d’experts des Nations unies pour la Centrafrique, donne le détail de ces exactions attribuées aux FACA et à leurs « instructeurs russes ».

« Dans plusieurs régions visitées, le groupe d’experts a reçu des témoignages confidentiels sur un recours excessif à la force par les FACA et les instructeurs russes », affirme ce document, dans des extraits ont été cités par l’AFP, ce 28 juin.

Ainsi, selon ce rapport, les FACA et les « instructeurs russes » auraient commis des « assassinats aveugles, des occupations d’écoles et des pillages à grande échelle y compris d’organisations humanitaires ». En outre, le groupe d’experts « a reçu de nombreux rapports faisant état d’assassinats aveugles de civils non armés par des instructeurs russes », lesquels, est-il relevé dans le document, sont surtout implantés dans « les régions minières centrafricaines ».

Quant au nombre de ces « instructeurs russes », il serait beaucoup plus élevé que celui admis par Moscou qui, en avril dernier, avait avancé le chiffre de 532. En effet, selon le groupe d’experts, qui s’appuie sur différentes sources, il serait compris entre 800 et 2100. Et il aurait également reçu « de multiples témoignages de sources locales et des FACA selon lesquels les instructeurs déployés comprenaient des individus qui se sont identifiés comme ressortissants de la Libye, de Syrie et d’autres pays ».

Enfin, selon de « nombreux témoignages », ces « instructeurs » russes n’interviennent pas en soutien des FACA : le rapport affirme en effet qu’ils sont activement impliqués dans les combats, « souvent en tête des opérations ».

Parmi ses recommandations, le groupe d’experts estime qu’il n’est pas opportun, en l’état actuel des choses, de lever l’embargo sur les armes décrété à l’égard de la Centrafrique. Ce dernier arrive à expiration le 31 juillet prochain… et la Russie ainsi que la Chine ne souhaitent pas qu’il soit reconduit.

 

http://www.opex360.com/2021/06/28/lonu-denonce-les-exactions-commises-par-les-forces-centrafricaines-et-leurs-instructeurs-russes/

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Non inultus premor a dit :

L’ONU dénonce les exactions commises par les forces centrafricaines et leurs « instructeurs » russes

 

http://www.opex360.com/2021/06/28/lonu-denonce-les-exactions-commises-par-les-forces-centrafricaines-et-leurs-instructeurs-russes/

Et il aurait également reçu « de multiples témoignages de sources locales et des FACA selon lesquels les instructeurs déployés comprenaient des individus qui se sont identifiés comme ressortissants de la Libye, de Syrie et d’autres pays ».  Si maintenant on retrouve des Libyens et des Syriens en RCA comme supplétifs des Russes, les Centre-Africains ne sont pas sortis de l'auberge et n'ont pas fini d'en baver. Mais je trouve quand même bizarre que les Russes, cela ne peut quand même pas être les Turcs, envoient des supplétifs de ces pays en RCA

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Moins chers et sacrifiables, j'imagine. Un Libyen lynché par des civils en colère, ça crée moins de soucis qu'un natif de Viazma.

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Le DETAO de Bangui change de chef et devient MISLOG.

Présidée par le général de division Jean-Pierre Perrin, commandant les EFG, la prise d’armes s’est déroulée à Bangui le 21 juillet dernier en présence de Monsieur Jean-Marc Grosgurin, ambassadeur de France en République Centrafricaine et des plus hautes autorités militaires et civiles centrafricaines dont le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, le contrôleur général de police, Michel Nicaise Nassin, et le général de division Zéphirin Mamadou, chef d’état-major des forces armées centrafricaines (FACA). Etaient également présents le général de division IZAMO, inspecteur général des armées, le général Alfred Service, chef du GSPR , le général Paulo Neves de Abreu commandant EUTM RCA et le général Stéphane Marchenoir, chef d’état-major de la MINUSCA.

Après avoir procédé à la cérémonie entre le lieutenant-colonel Sébastien Baron, quittant son commandement et le lieutenant-colonel Thomas Debesse, prenant le commandement, le général de division Jean-Pierre Perrin a indiqué que le détachement d’appui opérationnel (DETAO) de Bangui devenait désormais la mission logistique (MISLOG) à Bangui, de sorte que son appellation traduise mieux la réalité de son engagement principal qui demeure celui du bon fonctionnement du camp de M’Poko au bénéfice de toutes les unités qui l’occupent comme EUTM et la MINUSCA . Le général a précisé que les missions des militaires français restaient inchangées, en dehors du volet du partenariat militaire opérationnel avec les FACA qui reste suspendu, en attendant qu’un certain nombre de conditions politiques soient satisfaites et que les autorités centrafricaines en fassent éventuellement la demande à la France.

La MISLOG Bangui, comme le DETAO avant elle et dans la tradition des militaires français déployés à l’étranger, continuera à s’investir pour améliorer le quotidien de ceux qui les entourent et, en particulier, à conduire des projets au profit de la jeunesse banguissoise.

 

223809008_189828533119344_64852095791642

En gros sur place environ 90 pax

Une groupe logistique

Un soutien santé 

1 Section Infanterie renforcé avec un groupe Mag/ Eryx  

1  Section Genie + EDO + TLD 

1 JTAC si Mirage 2000 du Tchad devaient rapliquer vite fait 

 

Si besoin les 350 hommes des  "éléments français au Gabon" (EFG). Peuvent intervenir à leur profit:cool: 

 

   

 

 

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,618
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Olaf
    Newest Member
    Olaf
    Joined
  • Forum Statistics

    21,239
    Total Topics
    1,432,202
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...