Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les programmes navals français: Baraccuda, FREMM, Horizon


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Ce sont stratege et Alexis qui prônent une force navale conséquente qui ne vont pas être contents. :cry: Décalage de programme ,report ,annulation ?,diminution de la cible ,crispation ,hésitation ,tout y passe dans ce programme Baraccuda. En plus si françois5 v2.1 y voit une victoire du parti de françois flamby ,tous au Japon. :lol: Inquiètudes sur :Les tranches 2 et 3 des FREMM ,PA2 , y compris sur les "capital ship" & "support ship" Avis de tempête et grosse houle sur les programmes SPN et éventuellement SPAe.

Link to comment
Share on other sites

@rob in french if you don't mind.

b) The reactor seems to need a refuelling after 10 years [R-R Core H doesn't need one at all in the lifetime of the sub]

non ce n'est pas etonnent car il a ete decide de rationaliser l'emploi des reacteurs a plaque K15 (a crayon pour les REP civil) en effet jusqu'a au CDG le combustible etait de qualite militaire (+de 5% d'uranium et plutonium norme internationnal) le combustible employe est maintenant de qualite civil, pratiquement le meme dans tout les reacteurs francais en activitees. Ce changement facilite la gestion du parc en ayant plus qu'une seul filiere au lieu de deux avant.

Cela fait faire aussi d'immence economie en combustible et en materiel, le combustible militaire "marche a fond" durant une plus grande periode 10 ans max contre 4 a 5 ans pour le civil mais rend quasiment impossible une reutilisation du reacteur car la polution qu'il induit est insurmontable techniquement (direction poubelle avec un changement a mis vie).

A noter que combustible civil ne veux pas dire reacteur aux normes civil.

enjoy

Link to comment
Share on other sites

Au contraire, le K15 est dotés de plus de systèmes de sécuritée qu'un réacteur civil (par exemple, un système de refroidissement de secours suplémentaire) oui comme tu le precises autrement les normes civils et militaires different par leur destination... ;)

Link to comment
Share on other sites

La livraison du premier sous-marin Barracuda reportée à 2017

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=1426

et un article sur les fremm avec quelques photos

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=1425

Et Jeanmi un autre article contredisant celui de hier.

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=1435

Article demandant à ce que le cadencement soit respecté.

Link to comment
Share on other sites

Salut Concernant les Horizon, ce ne sont pas des suppositions, car cela a été confimé dans des rapports parlementaires (sénat ou assemblé je ne sais plus) et par le chef d'état major de la marine Il est prévu que les 2 FREMM AAW soient commandées en 2011 avec la tranche 2 ( 4 navires), mais pas en supplément, elles remplaceront 2 FREMM de ce lot.Elles devraient etre en service en 2018 et 2020.... Donc a terme : 2 Horizon 2 FREMM AAW 15 FREMM AVT et ASM D'un autre coté l'état major a avoué a demi mots que vu l'état des finances, il est possible que la tranche 3 (5 navires) ne soit jamais commandée et que le programme Barracuda soit limité à 5 voir 4 unité. A suivre A priori on en sera plus dans le rapport du 15 avril

Link to comment
Share on other sites

Et Jeanmi un autre article contredisant celui de hier.

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=1435

Article demandant à ce que le cadencement soit respecté.

merçi philippe, je l'ai vus ce matin à 4h, mais comme j'etais à la bourre je ne l'ai pas posté.

maintenant je pessimiste, je ne crois plus aux 6 sna, aux 17 fremm, et même au 2 pa qui j'en suis sur va passser aux oubliettes dés le changement de gouvernement en 2007.

sinon un truc interressant sur le nombre d'armes embarquées sur le barracuda, on parle maintenant de 20 torpilles et missiles au lieu de 14 (c'est déjà un point positif)

;)

Caractéristiques techniques

Déplacement : 5300 tonnes (4600 lège)

Dimensions : 99.50 x 9.00

Motorisation :

1 réacteur à eau pressurisée K 15

2 groûpes turbo-réducteurs

1 pompe-hélice

Vitesse : 25.00 noeuds

Puissance : 50000 kW

Armement

4 tubes de 533 mm (20 torpilles lourdes IF 21, missiles antinavires SM 39 et missiles de croisière Scalp Naval)

Equipements électroniques

Détection surveillance :

Radar de bavigation

Sonar de coque

Sonar de flanc moyenne fréquence

Sonar remorqué

Périscopes optiques et optroniques

Contre mesures :

Système de commandement :

SYCOBS

Système de transmissions par satellites Syracuse, liaison 22

Equipage

Total : 60

Officiers : 8

Officier Mariniers : 48

Officiers Quartier Maitres et Matelots : 4

Remarques

Pourront embarquer des commandos et du personnel féminin. Autonomie de 70 jours. Le premier doit être mis sur cale en 2008 pour un lancement en 2011.

Coût unitaire: 1 milliard d'euros.

Link to comment
Share on other sites

la peau de chagrin, chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles. La marine a un plan intenable sans arbitrage de l'EMA a son profit.Le premier SNA Barracuda en 2017 :shock: :twisted: alors que les Amethystes seront bien obsoletes sans refonte. Ceci dit lueur d'espoir, on commence a admettre aux armées qu'il faut reduire les effectifs pour redonner des credits a l'equipement. Ce que je dis ici depuis des mois.

Link to comment
Share on other sites

Guest ZedroS

Ceci dit lueur d'espoir, on commence a admettre aux armées qu'il faut reduire les effectifs pour redonner des credits a l'equipement.

Ce que je dis ici depuis des mois.

Au prix de nombreux hors sujets dont tu viens une fois de plus de nous gratifier, on sait oui merci.

De toutes façons on est pas des décideurs alors à quoi bon ?

Link to comment
Share on other sites

Sous-marins Barracuda : « L’heure des choix va bientôt sonner La CFDT de DCN a réagi, mercredi, sur un possible retard du programme des sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) du type Barracuda. Dans un communiqué, le syndicat affirme qu’un « nouveau retard de la signature de ce contrat majeur serait catastrophique pour DCN et l’ensemble de ses établissements, dont ceux qui sont les plus directement concernés, Cherbourg et Indret ». La semaine dernière, des indiscrétions rapportées en marge des travaux de la variation annuelle du référentiel (VAR), chargée de corriger l’écart entre autorisations d’engagement et crédits de paiement, évoquaient un possible glissement de la livraison du premier SNA à 2017 (*). DCN avait, dès le lendemain, affirmé qu’il n’y avait « aucune raison de penser que la commande des SNA n’interviendra(it) pas en 2006 », tout en ajoutant, au sujet du rythme de production : « Le cadencement doit être respecté http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=1458

Link to comment
Share on other sites

A cette date, le 1er SNA type Rubis aura 34 ans de service actif...

Non il aura été retiré du service, il est en effet annoncé que la force de SNA francaise passera de 6 à 5 voir 4 unité.

Meme si le Barracuda est retardé, cela ne devrait pas faire changer le programme de retrait des Rubis (cout du rechargement du réacteur ???)

Le Rubis doit etre désarmé en 2013/2014 et aprés un autre tout les 2 ans

Cela voudrait dire que lors de l'entrée en service du Barracuda en 2017 (si elle est bien retardée) il n'y aura plus que 4 SNA Rubis dans la MN.....

Link to comment
Share on other sites

A cette date, le 1er SNA type Rubis aura 34 ans de service actif...

Tiendra t-il jusque là ?

Ce qui faut voir dans cet article ,c'est la fin de l'article.

:arrow: Aujourd’hui, la livraison de ce navire est annoncée, très officiellement, pour 2014. Le coût de ces bâtiments, amenés à remplacer les Rubis, oscillera entre 700 millions et 1 milliard d’euros pièce.

A 300 M€ de différence ,tu peux concevoir que le gouvernement négocie Fabrice ,6 x 300 = 1 giga 800 € d'économie à obtenir.

Car si ce programme pourraît coûter 6 x 1giga € par barracuda + les autres coûts ,cela fasse tousser Bercy ou qu'il soit vilipendé par les opposants.

Link to comment
Share on other sites

Petit élément de réflexion sur les SNA. En gros dans les années 90, la France avait 2 ou 3 SNA disponibles sur les 6 en service (il est vrai il restait quelques "classiques") Depuis 2003, et la signature du contrat MCO de disponibilité globale entre le SSF et DCN, la dispo est 4 à 5 SNA sur 6.... progrès "incroyable" si l'on considère que les batiments ont vielli. De la à ce que certains imaginent de réduire la flotte à 5, il n'y a qu'un pas. En gros il n'y a besoin que de deux SNA dispo en meme temps: un SNA pour l'escorte du GAN et un pour la sortie des SNLE. Autre remarque, quand on pense qu'une Horizon vaut 800 mE, un SNA à 700 mE, il y a de quoi être inquiet sur les performances opérationelles d'un tel engin.

Link to comment
Share on other sites

FREMM : Signature d’un contrat de 150 millions d’euros pour des turbines américaines Après des mois de lutte commerciale, General Electric et Avio ont décroché, il y a un peu plus d’un mois, le contrat portant sur la livraison de 27 turbines à gaz LM 2500 +G4, un marché dont le coût s’élèverait à 150 millions d’euros. Ces machines équiperont les frégates européennes multi-missions (FREMM), construites en coopération par la France et l’Italie. Outre le le groupe américain, allié à l’Italien Avio, Rolls-Royce était en lice mais, dès l’automne, les jeux semblaient faits en faveur de GE. Le motoriste Britannique était pourtant revenu à la charge, ces derniers mois, avec sa MT 30 : « La MT30 est la seule solution de motorisation proposée pour la FREMM répondant à tous les impératifs de vitesse et de puissance du cahier des charges, fixés du début à la fin de carrière du navire, dans une configuration mono-turbine », nous expliquait tout récemment Peter J Dunn, vice-président de Rolls-Royce Marine, tout en ajoutant : « La MT30 opérerait pleinement dans sa plage optimum pour le projet FREMM ; sa réserve de puissance serait alors importante en cas de mise à niveau du bâtiment à mi-carrière. L’autre avantage lié à ce constat est que le moteur sera capable de durées de fonctionnement entre les sessions de révision bien plus élevées que le LM2500+G4 ». Plus moderne que sa concurrente américaine, la turbine de Rolls-Royce partage 80% de sa technologie avec les moteurs Trent, utilisés dans l’aéronautique, notamment par Airbus. Sa puissance avérée est de 36 MW, avec un potentiel annoncé à 40 MW. Embarquée sur le prototype américain Littoral Combat Ship de Lockheed Martin et proposée pour les futurs destroyers DD(X), la MT 30 a été retenue pour équiper les prochains porte-avions de la Royal Navy (CVF). http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=1511

Link to comment
Share on other sites

Quant au projet Barracuda, le président Jean-Marie Poimboeuf a déclaré que DCN allait "remettre une première offre fin avril, avant d'entrer en phase de négociation pour déboucher sur un contrat d'ici la fin de l'été".

L'offre portera sur six sous-marins appelés à remplacer ceux de la gamme Rubis. "Nous livrerons le premier en 2016", a déclaré le PDG de DCN.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,936
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...