Recommended Posts

Le fait qu'ils soient prevu pour les Forces Speciales est un bon indice pour moi.

Image IPB

Ils seront reserver au DAOS, et pour les poser dans le desert en pleine nuit (genre service action DGSE)... Les equipages DAOS connaissent deja le C130. A mon avis ils serviront aux situations chaudes ou sur terrains non preparer le temps que les equipages soient 100% fiabe sur le A400M. De plus, ca m'etonnerai qu'ils posent un A400M tout neuf dans le sable des le debut.

Qu'en penssez vous?

(Sinon j'ai envoye le lien de l'article a  JD Merchet pour savoir si il en sait plus).

Share this post


Link to post
Share on other sites

rectification:

La DOS/T :

La division des opérations spéciales transport comprend :

    * La Dos C-160 : intégrée au Centre d'instruction des équipements de transport (CIET) de Toulouse

    * La DOS C-130 : intégrée au CIET d'Orléans.

Subordonnées au Commandement de la force aérienne de projection (CFAP), elles répondent aux besoins en transport du COS et rassemblent pilotes et mécaniciens. Les missions de la Dos C-160 se résument essentiellement au poser d'assaut, aux aérolargages des équipes du COS à très basse et très haute altitude (jusqu'à 8 000 m), ou encore à l'avitaillement d'hélicoptères à partir d'une piste sommaire par véhicule FTM (Fardier technique modulaire). Les équipages Transall sont dédiés au COS.

Même principe pour la Dos C-130, qui fournit au COS des capacités C-130 (Hercule). Ces deux types d'aéronefs sont complémentaires.

En cas de besoin, le COS peut faire appel à d'autres appareils de la Force aérienne de projection (FAP), puisque la Dos dispose d'équipages formés aux procédures spéciales. Dans le futur, il sera doté des A-400M d'Airbus, capables de se poser sur une piste très courte.

c'est la DOS pas DAOS. DAOS c'est L'alat, que des helicos... Enfin c'est pareil que le SOAR 160th US... Et ca confirme que les C130J leurs "seraient" destines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personne n'a entendu parler d'un éventuel achat de C-130J ?

Source : http://www.master194.com/forum/viewtopic.php?f=3&t=40196

Et si tout simplement, c'étaient des KC-130-30J dont on parle pour abreuver les Caracal Resco et compléter l'escadron "Poitou".  :-X

On peut aussi profiter du fait que AFSOC et le Pentagone s'apprêtent à lancer un vaste programme d'acquisition de 68 C130J, l'USMC doit acquérir 14 KC-130J

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas d'où viennent ces posts qui afforment que "les C-130J sont destinés au COS".

H. Morin a confirmé à Orléans il y a quelques mois qu'il n'y aurait PAS de comlmande de C-130J.

Certes l'A400M a du retard...

Mais les caisses sont assez vides...

A moins de négocier avec EADS l'abandon des pénalités de retard contre une réduction de la commande, et d'utiliser l'argent pour acheter sur étagère des C-130...

Mais ce ne serait pas un choix pertinent pour l'industrie...

Tiger, les C-130H ont une vingtaine d'années. Ils sont loins d'être à bout de potentiel. Les moderniser est une mesure de saine gestion du parc. Ils coexisteront avec les A400M jusqu'au mopins 2025, et c'est bien car il ne sera pas tjs nécessaire de transporter 30 tonnes à 3000 NM...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A moins de négocier avec EADS l'abandon des pénalités de retard contre une réduction de la commande, et d'utiliser l'argent pour acheter sur étagère des C-130...

A moins de réclamer les pénalités de retard et de se payer quelques C-130J avec...

Enfin moi je dis ça  :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est à noter qu'un contrat de rénovation de nos 14 C130 Hercules est intervenu en 2008 pour la rénovation de l'avionique de ces avions. Cette rénovation permettra de poursuivre l'exploitation de ces appareils jusqu'à l'horizon 2020-2025.

Etat des capacités

http://www.senat.fr/rap/a08-102-5/a08-102-512.html#toc120

Dans le domaine de la projection aérienne, le contrat opérationnel des armées françaises prévoit d'assurer la projection d'une force de réaction immédiate aéroterrestre de 1 500 hommes (avec matériel) à 5 000 km de la métropole en moins de 72 heures.

Pour remplir ce contrat, la capacité de projection aérienne repose, pour le transport à longue distance, sur 5 Airbus (3 A310 et 2 A340) et pour le transport tactique, sur un parc de 51 C160 Transall, de 14 C130 Hercules et de 19 Casa CN235.

Dans ces conditions, le contrat opérationnel n'est satisfait qu'à 41 %. Avec le retrait progressif des C160 Transall depuis 2006, le déficit capacitaire s'accentuera jusqu'à la mise en service de l'A400M, dont les premières livraisons sont attendues pour 2010. Des mesures palliatives ont été prises depuis 2006, avec la signature d'un contrat d'affrètement d'avions très gros porteurs Antonov 1246(*) pour un volume de 550 h de vol par an et plus en cas de besoin. Néanmoins, cette solution ne saurait être que transitoire car seuls des moyens en propre offrent un niveau de réactivité, de confidentialité et de sécurité d'exécution adéquats au transport de forces armées nationales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nos Transall NG peuvent facilement aller au delà de 2020.

Nos Transall les plus anciens peuvent gagner quelques années si au lieu de les faire voler 400 h par an, on ramène leur utilisation au minimum possible (entre 0 et 100 h pour les machines anciennes par exemple) en reportant l'entraînement sur les modèles ayant le plus de potentiel et au minimum genre 200 h par an par pilote et en les réservant donc à une grande opération ou toute la capacité serait mise à profit.

Donc, conserver la capacité résiduelle pour un max de machines pour une opération de quelques semaines.

Le parc actuel est de 51 Transalls dont 29 NG.

Si la totalité en vol à 200 h au lieu de 400 h, on va gagner pas mal d'années.

Il faut bien distinguer la capacité de crête (de surge diraient les Américains) nécessaire pour une vraie guerre et ou on a besoin d'appareils de transport réellement militaires disponibles, et la capacité à utliser en temps de paix ou OPEX basse intensité.

Par contre, les potentiels total aérotransport seront limités en utilisation OPEX courante, ce qui impose bien d'avoir une capacité supplémentaire fournie par des avions style MRTT voire un appareil de transport militaire de complément quand la piste d'arrivée en Afrique n'est pas une piste en dure de 1,5 km.

Autre chose, on peut prolonger les Transall anciens non NG pour quelques millions d'euros par appareils lors des grandes visites.On peut gagner quelques milliers d'heures de vol pour la majorité des anciens appareils donc peut être une décennie, si on les emploie peu.  ;)

C'est de la gestion de parc.

Mais l'AdA va devoir apprendre à etre économe et radine sur l'emploi des Transall quand ce n'est pas justifié opérationnellement.Et compenser le défaut d'heures disponibles pour les OPEX courantes de manière rationnel et en utilisant au maximum du MRTT, donc certains experts persistent à dire que la solution A310 MRTT est la plus économique, même si l'AdA a horreur des appareils d'occasion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/hercules-contre-transall-la-dgse-change-de-monture/1648/0/330448

Source le Point, par Jean Guisnel.

Alors que le sort de l'Airbus A400M paraît de plus en plus incertain, les aviateurs français sont contraints de jongler avec une flotte d'avions de transports tactiques qui se réduit de manière sérieuse, comme l'illustre un article du blog Secret défense de Jean-Dominique Merchet. Le Point a appris de sources concordantes que le GAM-56 (Groupe aérien mixte 56), basé à Évreux, l'escadrille de la division des opérations de la DGSE, les services secrets français, va ainsi être privé de son C-160 Transall, appareil équipé à la fois pour les opérations de transport secrètes du service Action, qui dépend de la décision des opérations, et pour les interceptions électromagnétiques.

Cet avion sera remplacé par un C-130 Hercules, qui viendra rejoindre un premier appareil de ce type déjà affecté au GAM-56, dont on avait pu voir des photographies prises sur l'aéroport brésilien de Manaus lors d'une opération manquée de sauvetage d'Ingrid Betancourt , en juillet 2003. L'armée de l'air n'a pas de regard sur les avions de la DGSE, mais s'engage à lui fournir des capacités de vol, sans possibilité de les restreindre. C'est dans le cadre de cet accord que le Transall sera remplacé par un Hercules. Ce C-130 fourni à la DGSE privera donc les aviateurs d'une ressource précieuse. Ni l'armée de l'air, ni la DGSE n'ont souhaité répondre à nos questions. Actuellement, l'armée de l'air compte quatre-vingts avions de transport en état de vol, dont 48 C-160 Transall, 13 C-130 Hercules et 19 C-235 Casa. Elle devait recevoir ses deux premiers Airbus A400M en 2009 , et le retard considérable du programme va lui imposer de trouver des solutions de rechange.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean-Marc Tanguy (RAIDS/Mamouth) dit Laverdure sur ce forum nous apporte un nouveau rebondissement.

http://lemamouth.blogspot.com/2009/06/des-c-130-mais-lesquels.html

Hervé Morin a confirmé hier que la France envisage sérieusement de combler son déficit capacitaire avec des C-130 Hercules. Les options restent cependant ouverts : acheter du neuf (C-130J), de l'occasion, ou s'en faire prêter (schémà peu probable). Toutes ces options comportent, évidemment des désavatanges... et l'avantage principal de pallier les retards de l'A400M.

Sortis des opex pour former des navigants

L'achat du neuf semble rationnel, mais il y a de l'attente, d'autant plus que les Français ne sont pas forcément de bons clients de Lockheed Martin, ce qui n'est pas le cas des Italiens ou des Britanniques. Acheter des C-130J, c'est débourser plus d'argent tout de suite, et c'est surtout créer une micro-flotte, puisque ce standard diffère aussi des 14 C-130 H/H-30 exploités dans l'armée de l'Air. Et il faudra aussi des équipages bi-qualifiées, même si l'exploitation ne divergerait pas fondamentalement, du H au J. C'est le projet défendu par l'Etat-major de l'armée de l'Air depuis un bout de temps semble-t-il puisque pour accélérer l'effort de formation de ses navigants, l'EMAA n'a pas hésité, en fin d'année, à sortir les Hercules du cycle des opex, qu'ils n'ont toujours pas réintégré.

Autre projets possibles, les acheter directement par FMS à l'armée américaine, ce qui permettrait de réduire les délais, mais le Pentagone garde jalousement ses précieux avions. Autre possibilité, les acheter en commun, ou en partager avec... les Britanniques, qui ont les même problèmes que nous. Un bel exemple de mutualisation en matière de ressources de projection, que les Français ont initié en...1994 au sein du groupe aérien franco-britannique (GAEFB), puis du groupe aérien européen (GAE).

Il faut aussi rappeler qu'en 2003-2004, l'armée de l'Air avait déjà étudié sérieusement l'achat de C-130J (entre 5 et 7), projet qui avait été tué dans l'oeuf par EADS.

L'occasion, c'est dépenser à court terme moins d'argent. Faut-il encore trouver des Hercules en bon état. Plusieurs industriels, notamment, dit-on, Thales, aurait trouvé ces bêtes rares en Scandinavie, en Israël (les avions ont un peu plus souffert ici). Ces avions seraient disponibles plus rapidement, ainsi.

Parmi les avantages du C-130J figure la possibilité de les armer, capacité qui intéressera sûrement nos aviateurs spéciaux, mais aussi, pour les mêmes, la capacité à ravitailler en vol les hélicoptères Caracal. Qui pour l'instant étaient un peu marris de ne pas trouver de station service volante pour se former et s'entraîner.

Les derniers arbitrages à rendre ne devraient plus prendre beaucoup de temps, du fait des délais incompressibles de mise en oeuvre : on pourrait donc en reparler très vite, au Bourget par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean-Marc Tanguy (RAIDS/Mamouth) dit Laverdure sur ce forum nous apporte un nouveau rebondissement.

Parmi les avantages du C-130J figure la possibilité de les armer, capacité qui intéressera sûrement nos aviateurs spéciaux, mais aussi, pour les mêmes, la capacité à ravitailler en vol les hélicoptères Caracal. Qui pour l'instant étaient un peu marris de ne pas trouver de station service volante pour se former et s'entraîner.

comment les armer ?

avec quoi ?

en faire des gunships ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

mais veulent-ils vraiment des C130 occasions ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

@LBP

Le C 130 c'est du costaud. On en a deux qui sont d'ancien Herk zaïrois qui servaient de poulailler au bord de la piste à Kinshasa...

Aujourd'hui ils servent à Orléans (et ailleurs) et ils marchent très bien.

En fait tout dépend du nombre d'heyres de vol des cellules et du potentiel moteurs (quoique un Allison çà se change)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@LBP

Le C 130 c'est du costaud. On en a deux qui sont d'ancien Herk zaïrois qui servaient de poulailler au bord de la piste à Kinshasa...

Aujourd'hui ils servent à Orléans (et ailleurs) et ils marchent très bien.

En fait tout dépend du nombre d'heyres de vol des cellules et du potentiel moteurs (quoique un Allison çà se change)

et les USA ils ont pas de C130 d'occasion ?

Le Dollar baisse 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fait qu'ils soient prevu pour les Forces Speciales est un bon indice pour moi.

Qu'en penssez vous?

que le posé d'assaut sur l'illustration est fait par un transall  :lol:.........

le herk est une superbe machine que j'adores mais ayant bossé 9 mois a l'EAM de Solenzara je peux affirmer qu'on ne comptait plus le nombre de fois ou les C-130H restaient cloué au sol avec une panne moteur et ou l'on devait attendre un C-160 pour le remplacer ( VAM liason zara-istres ou escales ) .

ça date de 95/96 , peut-etre la dispo operationnelle des herks du cotam a progressé depuis .

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout ce qui pouvait être récupéré l'a été

Moteurs, hélices, radar, vitres cockpit même les portes d'accès sans parler de ce qu'on ne voit pas....

Il n'y a pas de petites économies

Share this post


Link to post
Share on other sites

France to Make Surveillance Flights over Russia, Belarus

“In the period from October 15 to 20, a French mission will conduct a surveillance flight on board of a C-130H surveillance aircraft

http://en.rian.ru/mlitary_news/20121015/176630932.html

Il y a des C130 de "surveillance" dans l'Adla ?

Je me souviens avoir vu une fois un C130 Adla avec quelques prises d'air "rajoutées" sur la cellule. S'agirait il de ça?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,510
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,694
    Total Topics
    1,244,880
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries