Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Colonisation de la Lune


Guest Arès
 Share

Recommended Posts

  • 2 months later...

Deuxième chance pour qu'une sonde japonaise aille sur la lune en avril 2023 après le décollage réussi ce matin d'une Falcon 9 :

https://destination-orbite.net/astronomie/actualite/hakuto-r-m1-premier-demonstrateur-commercial-d-atterrisseur-lunaire

Falcon 9 a décollé avec succès à 07 heures 38 UTC de la base de Cape Canaveral, transportant l’atterrisseur lunaire commercial Hakuto-R M1 et la microcharge Lunar Flashlight.

L’étage supérieur de Falcon 9 a déployé l’atterrisseur Hakuto-R M1,  premier démonstrateur commercial d’atterrisseur lunaire et Lunar Flashlight (de la NASA) sur une trajectoire lunaire particulière qui les emmènera à un million de kilomètres de la Terre, bien au-delà de la Lune. Cette trajectoire est plus longue mais demande peu d’énergie ce qui permettra un gain conséquent en termes de carburant.

.... 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Pour définir une heure légale sur la Lune pour coordonner les multiples missions de toutes nationalités et installer un GPS, c'est pas de la tarte et le Bureau International des poids et mesures est sur le coup. Autre monde, autre temps, les horloges atomiques se désacordent entre la Terre et la Lune :

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/quelle-heure-est-il-sur-la-lune_169272#

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Le live pour l’alunissage de Hakuto -R M1, c’est maintenant !

Alunissage prévu dans moins d’1 heure, lien ci-dessous :


 

Il s’agit de la seconde *  tentative d’allunissage d’un module privé.

 

*si je ne dis pas de bêtise. J’ai souvenir d’une première tentative de la part d’une société israélienne en 2019, qui s’est soldée par un échec. Je n’en vois pas d’autre depuis, mais je me mélange peut-être les pinceaux. :dry:

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Visiblement, ça reste toujours aussi compliqué d’alunir.

Pour le moment, ispace n’arrive pas à établir de communication avec son atterrisseur, sans pour autant pouvoir conclure trop vite.

" L'atterrisseur Mission 1 du programme privé d'exploration lunaire "HAKUTO-R" devait atterrir sur la Lune pour la première fois au monde en tant que société privée à 1h40 le 26 avril 2023 (heure du Japon). salle de contrôle) à Nihonbashi, Tokyo n'a pas été en mesure de confirmer le succès ou l'échec de l'alunissage de l'atterrisseur. (1/2)

Nous continuons à travailler dans la salle de contrôle pour vérifier l'état actuel de l'atterrisseur. Nous vous informerons des détails dès que nous pourrons confirmer la nouvelle situation. (2/2)"
 

 

Le signal a bien été capté pendant toute la descente par l’antenne de Bochum.

Le dernier signal a été capté lorsque l’alunisseur était à 20 mètres d’altitude, avec une vitesse de 60 km/h :


 

EDIT : crash confirmé

L’alunisseur aurait ré-accéléré en fin de descente (plus de carburant, de ce que sous-entend le communiqué).

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 11/12/2022 à 15:14, collectionneur a dit :

Deuxième chance pour qu'une sonde japonaise aille sur la lune en avril 2023 après le décollage réussi ce matin d'une Falcon 9 :

https://destination-orbite.net/astronomie/actualite/hakuto-r-m1-premier-demonstrateur-commercial-d-atterrisseur-lunaire

Falcon 9 a décollé avec succès à 07 heures 38 UTC de la base de Cape Canaveral, transportant l’atterrisseur lunaire commercial Hakuto-R M1 et la microcharge Lunar Flashlight.

L’étage supérieur de Falcon 9 a déployé l’atterrisseur Hakuto-R M1,  premier démonstrateur commercial d’atterrisseur lunaire et Lunar Flashlight (de la NASA) sur une trajectoire lunaire particulière qui les emmènera à un million de kilomètres de la Terre, bien au-delà de la Lune. Cette trajectoire est plus longue mais demande peu d’énergie ce qui permettra un gain conséquent en termes de carburant.

.... 

 

Il y a manifestement des lancements qui sont maudits. Non pas que la Falcon 9 ait mal fait son boulot, mais les 2 charges mises sur orbite lors de ce vol auront finalement échoué.

Ainsi pour le micro-satellite Lunat Flashlight, le JPL vient d’annoncer l’arrêt définitif des efforts pour tenter de rectifier sa trajectoire en vue de l’insérer en orbite autour de la Lune.

Le cubesat de 14 kgs devait permettre d'évaluer le recours à des satellites miniaturisés pour des missions dans l'espace interplanétaire. [il] embarque un réflectomètre laser qui devait lui permettre d'établir une cartographie de l'eau présente dans la région du pôle sud de la Lune en mesurant l’absorption par la surface du rayonnement émis par 4 lasers. (je pompe wikipedia sur ce sujet)

En raison d'une défaillance du système de propulsion de l'engin, Lunar Flashlight n'a pas pu entrer en orbite autour de la Lune et la NASA vient donc de décider de mettre fin à la mission le 12 mai 2023. L'engin reste opérationnel sur une orbite terrestre excentrée.

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lunar_Flashlight

 

 

Edited by TarpTent
  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 25/04/2023 à 21:10, TarpTent a dit :

 

EDIT : crash confirmé

L’alunisseur aurait ré-accéléré en fin de descente (plus de carburant, de ce que sous-entend le communiqué).



La cause du crash est désormais connue, et comme souvent… l’erreur est humaine.

Le logiciel de guidage et d’atterrissage a été développé sur base de spécifications précises, et parmi celles-ci, le site d’atterrissage.
Il s’avère que lors de la revue critique de conception en février 2021, la décision a été prise de changer le site d’atterrissage, et la société a considéré qu’il n’était pas nécessaire de relancer les simulations.

Résultat : lorsque les données de l’altimètre sont parvenues à l’ordinateur notamment au passage d’un relief accidenté non-prévu dans la simulation initiale (une falaise de 3kl de haut) celui-ci ne trouvant pas de correspondance entre ce qu’il avait en paramètres et les informations renvoyées, et une variation trop forte par rapport à la cible, décida que les senseurs étaient défectueux puis a continué sa descente comme si de rien était sur sa seule centrale inertielle.

C’est ballot, parce que sinon à cette heure, il s’agirait du premier atterrisseur japonais mais également privé actif sur la surface de la Lune.

 

https://ispace-inc.com/news-en/?p=4691


L’explication technique détaillée ci-après par Techniques Spatiales, toujours aussi précis et didactique :

 

 

Edited by TarpTent
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, TarpTent a dit :



La cause du crash est désormais connue, et comme souvent… l’erreur est humaine.

Le logiciel de guidage et d’atterrissage a été développé sur base de spécifications précises, et parmi celles-ci, le site d’atterrissage.
Il s’avère que lors de la revue critique de conception en février 2021, la décision a été prise de changer le site d’atterrissage, et la société a considéré qu’il n’était pas nécessaire de relancer les simulations.

Résultat : lorsque les données de l’altimètre sont parvenues à l’ordinateur notamment au passage d’un relief accidenté non-prévu dans la simulation initiale (une falaise de 3kl de haut) celui-ci ne trouvant pas de correspondance entre ce qu’il avait en paramètres et les informations renvoyées, et une variation trop forte par rapport à la cible, décida que les senseurs étaient défectueux puis a continué sa descente comme si de rien était sur sa seule centrale inertielle.

C’est ballot, parce que sinon à cette heure, il s’agirait du premier atterrisseur japonais mais également privé actif sur la surface de la Lune.

 

https://ispace-inc.com/news-en/?p=4691


L’explication technique détaillée ci-après par Techniques Spatiales, toujours aussi précis et didactique :

 

 

… Merci pour ces informations mais ne penses-tu pas que le problème - avant d’être bêtement humain et politique - est avant tout un problème … d’argent (et donc de temps) ?

Après s’être vu obligé de modifier l’endroit où la sonde devait se poser (on sait pourquoi d’ailleurs ?) repartir pour 1 semaine, 1 mois de calcul et 1, 10, 100 millions de yens en sus, c’était impossible ou intenable dans le cadre de cette mission.

Première leçon : ne jamais changer de site d’alunissage ! :wink:

Deuxième leçon : si on doit quand même changer le site, on prévoit du rab de pognac et de temps pour les calculs liés !

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, mudrets a dit :

Ca me rappelle une histoire de logiciel sur Ariane cette affaire :rolleyes:

Tout pareil, Aérospatiale avait considéré que le logiciel étant fiable sur Ariane IV, il n’était pas nécessaire de rejouer la simulation pour Ariane V.

 

Il y a 6 heures, Ardachès a dit :

d’argent (et donc de temps) ?

C’est toujours une histoire de temps et d’argent… et c’est une décision humaine.

Ceci étant dit, il faut remercier iSpace Inc pour sa totale transparence en la matière, et comme la seconde version de la sonde est déjà en développement, ils sont à une marche plus proche de réussir grâce à l’expérience acquise.

Edited by TarpTent
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

F39oQunWcAA6G-V?format=png&name=small

 

Le 19 août, conformément au programme de vol de Luna-25, une impulsion a été donnée pour former l'orbite elliptique avant l'atterrissage.

Vers 14h57, heure de Moscou, la communication avec l'appareil Luna-25 a été interrompue.

Les mesures prises les 19 et 20 août pour rechercher l'appareil et entrer en contact avec lui n'ont donné aucun résultat.

Selon les résultats de l'analyse préliminaire, en raison de l'écart entre les paramètres réels de l'impulsion et les paramètres calculés, l'appareil est passé à une orbite hors conception et a cessé d'exister à la suite d'une collision avec la surface lunaire.

Une commission interministérielle spécialement formée s'occupera de clarifier les questions des raisons de la perte de la Lune.

 

Un échec donc pour cette premiere mission ... 

--> J'aime beaucoup la formulation "cessé d'exister"

Révélation

Fa4mcVMWYAAuo4h.jpg

 

Edited by Titus K
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On va voir si Chandrayaan-3 réussi son atterrissage... On devrait être fixé dans quelques jours :

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/exploration-lunaire-sonde-indienne-chandrayaan-3-va-t-elle-poser-lune-106966/

Si l'Inde réussi là où la Russie "héritière de l'URSS" s'est planté, cela sera un p*** de symbole.

Edited by Rivelo
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Rivelo a dit :

On va voir si Chandrayaan-3 réussi son atterrissage... On devrait être fixé dans quelques jours :

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/exploration-lunaire-sonde-indienne-chandrayaan-3-va-t-elle-poser-lune-106966/

Si l'Inde réussi là où la Russie "héritière de l'URSS" s'est planté, cela sera un p*** de symbole.

Ouais enfin les indiens ont déjà planté un atterrisseur sur cette face de la lune. Ils ont un avantage sur les Russes. Ils avaient de l'expérience. 

Après les Russes ont eu un gros problème c'est que l'ESA était partenaire de la mission Luna 25 et il fournissait certaines partie de l'atterisseur sa n'a pas dû jouer en la faveur des Russes de devoir modifier des parties de l'atterisseur en catastrophe. 

Link to comment
Share on other sites

46 minutes ago, Vince88370 said:

Ouais enfin les indiens ont déjà planté un atterrisseur sur cette face de la lune. Ils ont un avantage sur les Russes. Ils avaient de l'expérience. 

Après les Russes ont eu un gros problème c'est que l'ESA était partenaire de la mission Luna 25 et il fournissait certaines partie de l'atterisseur sa n'a pas dû jouer en la faveur des Russes de devoir modifier des parties de l'atterisseur en catastrophe. 

Les russes / soviétiques faisaient déjà rouler des rovers sur la lune il y a 50 ans... C'est déjà leur 25ème mission à destination de notre satellite. En termes d'expérience, ils battent tout le monde. Après, les compétences peuvent se perdre et il faut reconstruire. 

La Chine a déjà repris le rôle de challenger des USA. Mais ce serait quand même une sacré claque que l'Inde réussisse là où la Russie se soit loupé à quelques jours d'intervalle.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Vince88370 a dit :

Ouais enfin les indiens ont déjà planté un atterrisseur sur cette face de la lune. Ils ont un avantage sur les Russes. Ils avaient de l'expérience.

Heu oui enfin j'attire ton attention sur le fait que si la sonde s'appelait "Luna 25" c'est qu'en toute logique, vu que nous sommes en 2023 et que ça ne peut donc pas être une date, c'est qu'il y a eu 24 sondes "Luna" avant celle-ci. Ou du moins 24 missions planifiées.

Donc l'expérience était censée exister côté russe, même si ça remonte et que les spécialistes sont tous morts ou à l'hospice.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Rivelo a dit :

Les russes / soviétiques faisaient déjà rouler des rovers sur la lune il y a 50 ans... C'est déjà leur 25ème mission à destination de notre satellite. En termes d'expérience, ils battent tout le monde. Après, les compétences peuvent se perdre et il faut reconstruire.

La dernière mission avant celle-ci ayant eu lieu en 1976, à une époque où Brejnev commençait déjà à sucrer les fraises et où Giscard était encore jeune (et Simca existait encore). Comme dit par Patrick, l'expérience a dû largement s'évaporer et ce n'est pas ce que l'on sait du secteur spatial russe (merci Rogozine, mais pas que !) qui aide à rester optimiste.

Bon ils se sont plantés, pas de propagande derrière. Et maintenant, il va falloir finir les travaux du nouveau cosmodrome en Extrême-Orient et vite, parce que le risque de perdre Baikounour est de plus en plus grand.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Patrick a dit :

Heu oui enfin j'attire ton attention sur le fait que si la sonde s'appelait "Luna 25" c'est qu'en toute logique, vu que nous sommes en 2023 et que ça ne peut donc pas être une date, c'est qu'il y a eu 24 sondes "Luna" avant celle-ci. Ou du moins 24 missions planifiées.

Donc l'expérience était censée exister côté russe, même si ça remonte et que les spécialistes sont tous morts ou à l'hospice.

Numérotation avec code Luna = mission ayant produit un résultat scientifique (/de propagande) à minima.

Les échecs (notamment,  pour cause lanceur ou bloc d'injection en orbite lunaire) furent généralement nommés "Spoutnik XX"

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Rivelo a dit :

Les russes / soviétiques faisaient déjà rouler des rovers sur la lune il y a 50 ans... C'est déjà leur 25ème mission à destination de notre satellite. En termes d'expérience, ils battent tout le monde. Après, les compétences peuvent se perdre et il faut reconstruire. 

La Chine a déjà repris le rôle de challenger des USA. Mais ce serait quand même une sacré claque que l'Inde réussisse là où la Russie se soit loupé à quelques jours d'intervalle.

Ça fait 50 ans, qu'ils crashent des alunisseurs sur la Lune. Les Russes ont toujours eu un énorme taux d'échec sur la lune.... Sur 25 atterrissages, ils en ont réussi 7. 

Sachant que là, ils se sont mis une difficulté supplémentaire en voulant le pôle sud de la lune qui est beaucoup plus compliqué à cause des pertes de signal que lors des alunissages équatoriaux. C'est l'endroit le plus intéressant de la lune : techniquement c'est là qu'il y a de la glace et c'est là que pourrait être construite une base lunaire mais quasiment  personne n'a envoyé d'alunisseur dans cette zone...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Vince88370 a dit :

Après les Russes ont eu un gros problème c'est que l'ESA était partenaire de la mission Luna 25 et il fournissait certaines partie de l'atterisseur sa n'a pas dû jouer en la faveur des Russes de devoir modifier des parties de l'atterisseur en catastrophe. 

Tu es sur que le partenariat a cessé ? 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Ciders a dit :

Comme dit par Patrick, l'expérience a dû largement s'évaporer et ce n'est pas ce que l'on sait du secteur spatial russe (merci Rogozine, mais pas que !) qui aide à rester optimiste.

Après même si l'expérience a disparu humainement parlant tu as toujours celle qui reste dans les bureaux d'études sous forme écrite. 

Tu ne repars pas de 0 non plus 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, clem200 a dit :

Tu es sur que le partenariat a cessé ? 

Oui, l'ESA a fait un communiqué sur le sur leur site. Il annonce que en raison de la guerre en Ukraine que les modules européens avaient été démonté et stocké pour des missions futures. 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 8/21/2023 at 2:52 PM, Vince88370 said:

Oui, l'ESA a fait un communiqué sur le sur leur site. Il annonce que en raison de la guerre en Ukraine que les modules européens avaient été démonté et stocké pour des missions futures. 

 

Même chose pour Exomars (dans l'autre sens). l'ESA a du décaler une nouvelle fois le lancement de la sonde et les industriels européens vont remplacer les éléments fournis par la Russie. A noter :on a obtenu la soutien de la NASA pour avoir des pièces, notamment pour la propulsion de l'élément atterrissage de la sonde.

Edited by Rivelo
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...