leclercs

Dissuasion nucléaire française...

Recommended Posts

Il y a 4 heures, christophe 38 a dit :

ils ont deja fait surface pour filer le blessé à un bateau gris venu au rdv (j'étais à bord de la cible pour cet évasan)

C'était pas le médecin de bord... Difficile pour lui de s'auto opérer. 

Et mes souvenirs me dises qu'il s'agissait d'une appendicite et que depuis tous les médecins sur Sna et snle ont l'appendice retiré. 

Modifié par Nenel
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un autre cas en mémoire (été 2000 ou 2001 si je me rappelle) on est allé chercher avec une frégate ASM un marin d'un SNLE en patrouille, j'ai embarqué avec une équipe chirurgicale réduite et on a préparé une éventuelle intervention dans le poste médical.

Au final le gars avait été appendicectomisé à bord mais les suites étaient non nominales on l'a hélitreuillé avec le Lynx (j'ai laissé l'IADE des SNLE y aller il en crevait d'envie...) puis après examen comme il n'était pas sub- claquant on à fait route sur Brest et avant l'entrée dans le goulet je l'ai chargé dans l'hélico pour le déposer à l'HIA Clermont Tonnerre.

Au final la deuxième intervention à montré un diverticule de Meckel et il s'en est bien sorti. 

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
5 hours ago, PhilACP7 said:

J'ai un autre cas en mémoire (été 2000 ou 2001 si je me rappelle) on est allé chercher avec une frégate ASM un marin d'un SNLE en patrouille, j'ai embarqué avec une équipe chirurgicale réduite et on a préparé une éventuelle intervention dans le poste médical.

Au final le gars avait été appendicectomisé à bord mais les suites étaient non nominales on l'a hélitreuillé avec le Lynx (j'ai laissé l'IADE des SNLE y aller il en crevait d'envie...) puis après examen comme il n'était pas sub- claquant on à fait route sur Brest et avant l'entrée dans le goulet je l'ai chargé dans l'hélico pour le déposer à l'HIA Clermont Tonnerre.

Au final la deuxième intervention à montré un diverticule de Meckel et il s'en est bien sorti. 

Depuis il me semble que tous les membres d'équipage sont appendicectomisés préventivement, a moins que ce ne soit que les toubibs?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, g4lly a dit :

Depuis il me semble que tous les membres d'équipage sont appendicectomisés préventivement.

Euh je ne pense pas, trop de risque d'occlusion sur adhérences à distance, de plus depuis la chute du mur de Berlin aucun Pacha ne vas hésiter à évacuer un de ses subordonnés si sa vie et en jeu même s'il faut rompre le silence radio et remonter quelques minutes en surface pour l'Evasan.

C'est du moins ce que j'en ai perçu à l'époque...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vu le peu d'info sur le sujet, il y a un article  sur AS4G

https://vpk.name/news/200861_asn4g_na_asmpa_franciya_rabotaet_nad_yadernyim_oruzhiem_novogo_pokoleniya.html
 

google translate

Citation

 

"Parité militaire", le 10 décembre 2017 - MBDA est l'entrepreneur général pour la production de l'ASMPA nucléaire, qui devrait être remplacé par l'ASN4G de la quatrième génération dans les années 2030. Les armes nucléaires installées sur le Rafale sont un élément clé de la dissuasion française, qui comprend également quatre SNLE dotés de SLBM nucléaires.

Air et armes nucléaires sous-marines doivent être mis à jour au sujet de 2035, il est prévu que le budget annuel de la dissuasion nucléaire va doubler pour atteindre 6 milliards d'euros (7 milliards de dollars) au sommet du déploiement des programmes au milieu des années 2020, selon le livre « Le président et la Bombe "(" Président et Bombe ", auteurs Jean Guisnel et Bruno Tertreis).

La France travaille à la création du réacteur nucléaire ASN4G, indique le livre. Le Centre de recherche de l'Onera pour la recherche aérospatiale mène des recherches sur deux projets étudiant le concept d'un missile de quatrième génération. L'exigence est que la portée du missile est beaucoup plus de 1000 kilomètres, la vitesse peut être hypersonique - au-dessus de 5M.

Dans la première version du CD, appelée Camosis, l'accent est mis sur la furtivité, ce qui remplacera le remplacement du missile de croisière anglo-français Shadow Shadow / Scalp. Armes Camosis va voler à une vitesse de 4000-5000 km / h, la gamme sera plus que la veuve de l'ASMPA.

La deuxième variante, appelée Prometheus, est plus compliquée et équipée d'un statoréacteur qui fournit une vitesse de 7000-8000 km / h. MBDA préfère ce projet, qui est en cours d'étude sur le démonstrateur technologique Lea, mais cette arme sera plus chère.

Selon la source, les technologies d'ASMPA sont très différentes de la technologie Scalp de SC. On craint que ces technologies ne tombent entre les mains de l'ennemi et ne deviennent des objets d'ingénierie inverse (copie). En outre, des études conceptuelles sont prévues pour la création d'une nouvelle ogive nucléaire, puisque les munitions actuelles dans les années 2030 deviendront obsolètes, indique le livre.

La recherche dans le domaine de la conception et du développement a débuté en 2014. Des travaux sont en cours pour moderniser le KR de l'AMPA au milieu de sa vie opérationnelle, conçu pour permettre au missile de surmonter les systèmes de défense aérienne qui fonctionneront jusqu'en 2035.

Les armes nucléaires représentent environ 20% du budget annuel de la défense de la France, et les coûts devraient augmenter à mesure que les travaux sur les systèmes de la prochaine génération commenceront. Grande-Bretagne et la France ont signé un accord en mars pour lancer une étude conceptuelle de trois ans de 100 millions d'euros pour construire un successeur au missile Storm Shadow / Scalp.


 

vu le peu d'info sur le sujet, il y a un article  sur AS4G

https://vpk.name/news/200861_asn4g_na_asmpa_franciya_rabotaet_nad_yadernyim_oruzhiem_novogo_pokoleniya.html
 

google translate

Citation

 

"Parité militaire", le 10 décembre 2017 - MBDA est l'entrepreneur général pour la production de l'ASMPA nucléaire, qui devrait être remplacé par l'ASN4G de la quatrième génération dans les années 2030. Les armes nucléaires installées sur le Rafale sont un élément clé de la dissuasion française, qui comprend également quatre SNLE dotés de SLBM nucléaires.

Air et armes nucléaires sous-marines doivent être mis à jour au sujet de 2035, il est prévu que le budget annuel de la dissuasion nucléaire va doubler pour atteindre 6 milliards d'euros (7 milliards de dollars) au sommet du déploiement des programmes au milieu des années 2020, selon le livre « Le président et la Bombe "(" Président et Bombe ", auteurs Jean Guisnel et Bruno Tertreis).

La France travaille à la création du réacteur nucléaire ASN4G, indique le livre. Le Centre de recherche de l'Onera pour la recherche aérospatiale mène des recherches sur deux projets étudiant le concept d'un missile de quatrième génération. L'exigence est que la portée du missile est beaucoup plus de 1000 kilomètres, la vitesse peut être hypersonique - au-dessus de 5M.

Dans la première version du CD, appelée Camosis, l'accent est mis sur la furtivité, ce qui remplacera le remplacement du missile de croisière anglo-français Shadow Shadow / Scalp. Armes Camosis va voler à une vitesse de 4000-5000 km / h, la gamme sera plus que la veuve de l'ASMPA.

La deuxième variante, appelée Prometheus, est plus compliquée et équipée d'un statoréacteur qui fournit une vitesse de 7000-8000 km / h. MBDA préfère ce projet, qui est en cours d'étude sur le démonstrateur technologique Lea, mais cette arme sera plus chère.

Selon la source, les technologies d'ASMPA sont très différentes de la technologie Scalp de SC. On craint que ces technologies ne tombent entre les mains de l'ennemi et ne deviennent des objets d'ingénierie inverse (copie). En outre, des études conceptuelles sont prévues pour la création d'une nouvelle ogive nucléaire, puisque les munitions actuelles dans les années 2030 deviendront obsolètes, indique le livre.

La recherche dans le domaine de la conception et du développement a débuté en 2014. Des travaux sont en cours pour moderniser le KR de l'AMPA au milieu de sa vie opérationnelle, conçu pour permettre au missile de surmonter les systèmes de défense aérienne qui fonctionneront jusqu'en 2035.

Les armes nucléaires représentent environ 20% du budget annuel de la défense de la France, et les coûts devraient augmenter à mesure que les travaux sur les systèmes de la prochaine génération commenceront. Grande-Bretagne et la France ont signé un accord en mars pour lancer une étude conceptuelle de trois ans de 100 millions d'euros pour construire un successeur au missile Storm Shadow / Scalp.


 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Camosis comme PEA préfigurant le missile de croisière future... c'est assez douteux. Même si on considère l’anti-navire.

A priori pour les engins de croisière conventionnels - le volant naval surtout, pour les cible terrestre il y a moins "urgence" - c'est le projet Persée, bien plus modeste que Camosis et même Mars, il s'agit d'un missile dont les performances cinétiques seront grosso modo celle de l'ASMP actuel - en gros M3, comme les ancien anti navire soviet - , mais avec une cellule plus discrète sur l'avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5150
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    (.....)
    Membre le plus récent
    (.....)
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20192
    Total des sujets
    1109342
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets