Libanais_75

Armée de l'air des E.A.U

Recommended Posts

Coriace

je te parle de la mentalité anglaise au quotidien, pas de decisions politiques ou de defense sur tels ou tels sujets.

Je maintiends ce que j'ai dit et le pense tres fort.

source: 7 ans a Londres

Share this post


Link to post
Share on other sites

UAE: French attempts to reactivate Rafale deal

Posted on: Wed, Dec 21, 2011

French Foreign Minister Alain Juppe is said to have intention to reactivate talks between France and the UAE on the Rafale deal. The following 361-word report sheds light on the subject and tells want about the reaction of Crown Prince of Abu Dhabi and Deputy Supreme Commander of the UAE Armed Forces General Sheikh Mohammad Bin Zayed Al Nahyan. It also tells what about the reaction of the UAE Air Force (UAEAF).

http://www.tacticalreport.com/view_news/UAE:_French_attempts_to_reactivate_Rafale_deal/2379

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite information:

Les EAU viennent de notifier un contrat avec une société américaine leader du marché pour équiper un range d'évaluation  et d'entraînement aérien à l'image de Nellis ou Decimomanu.

Ces ranges utilisent des pods de restitution (ACMI) pour la restitution en temps réel des combats aériens ou des frappes air sol.

C'est un outil extrêmement précieux et assez coûteux à l'achat et à l'entretien.

La société US en question (on ne m'a pas donné le nom) travaille également sur un autre chantier: celui du F 35. Le F 35 aura son propre système de restitution intégré fabriqué par cette société. Il se murmure que ce système deviendra le standard des ranges US et OTAN ... dans les années à venir et sera propre au F 35 bien entendu.

Ce qui fait dire à certains chez Dassault et ailleurs que le marché EAU pourrait connaître une belle pause et qu'en fait nos "amis" vont attendre patiemment le Lightning II histoire de voir ce qu'il vaut.

Ils ont de toute façon quoi attendre avec leurs dash 9 et leurs F 16 E qui vont entrer en refonte avec notamment la L 16 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme quoi on peut être encore plus défaitiste que moi... Tssss...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme quoi on peut être encore plus défaitiste que moi... Tssss...

Bonnes fêtes et une note d'humour ,les FFEAU disposent de 6 Rafale à la base aérienne 104 (BA 104) implantée au sein de la base aérienne émirienne d’Al Dhafra, à 60km d’Abou Dhabi où stationne l’escadron de chasse Lorraine composé actuellement de 5 Rafale et où est déployé un C135.

Le sixième vient d'un Rafale déployé sur les 3 en Afghanistan.Les 2 autres sont rentrés en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leurs F16 Block 60 sont récents mais s'ils veulent les changer ils se paieront des F35A Lightning II.

En attendant, les bruits de bottes dans la régions et les rumeurs font que les affaires reprennent.  =)

Le groupe américain de défense Lockheed Martin a obtenu du Pentagone un contrat de 1,96 milliard de dollars pour la fourniture aux Emirats arabes unis d'un système de défense anti-missiles, a indiqué hier le ministère américain de la Défense.

Lockheed fournira deux systèmes "Thaad" (Terminal High Altitude Area Defense) comprenant des radars, des intercepteurs et des lanceurs, a précisé le Pentagone dans un communiqué. Les Emirats sont le premier pays à se procurer le système Thaad.

Le contrat s'inscrit dans le cadre du projet du président Barack Obama de mettre un place un dispositif de défense au Moyen-Orient afin de contrer la menace des missiles iraniens. Aux termes de ce projet, des intercepteurs doivent être basés au sol et reliés à des détecteurs de missiles placés à bord de navires américains de classe Aegis.

L'annonce survient en période de montée de la tension avec l'Iran, qui a menacé de bloquer le détroit stratégique d'Ormuz. Washington a annoncé jeudplus.lefigaro.fr/tag/emirats-arabes-unisi un contrat de 30 milliards de dollars avec l'Arabie Saoudite pour la fourniture de 84 chasseurs-bombardiers américains.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Qatar et le Koweït attendraient la décision des Emirats pour acheter des Rafale

J'aime l'emploi du conditionnel ! On le sait depuis longtemps. Le problème c'est que le contrat émirien était le plus mature et de loin, sa signature aurait débloqué les dossiers "arabes" Libye, Qatar, Koweït qui auraient pris des avions au standard choisi, payé et déverminé par les EAU ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas lui, c'est Tactical Report.  :lol:

Et oui, j'y fais un peu attention, parce que même si je ne comprends pas tout ce qui se cache derrière, je pense que ça reflète quelque chose d'intéressant, quelque part, du genre "les efforts de la presse anti-Rafale pour saper ses chances".

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...) je pense que ça reflète quelque chose d'intéressant, quelque part, du genre "les efforts de la presse anti-Rafale pour saper ses chances".

...ou comment forger une réalité auprès de l'opinion publique pour orienter le choix des décideurs qui ont généralement beaucoup de mal à naviguer à contre-courant. C'est une forme de corruption.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heuh corruption? Je n'aime pas Jon Lake, j'ai des doutes quant à son emplyeur final (une famile indienne), mais il n'y a corruption QUE si il a touché de l'argent pour et là faudrait le prouver...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Calme stp, je n'aime pas me prendre des rafales de canon de 30.

Je déteste les "twist" de Jon Lake.

Son canard est la propriété d'une grande famille indienne d'industriels, et même si ses interventions sont honnêtes, pour moi il devrait éviter les déclarations vicieuses sur des forums par éthique.

Je dis juste que prononcer certains mots est à éviter faute de preuves. Il y a des circonvolutions verbales  ;)

Donc te fache pas stp,

8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que la "corruption" dont parle DEFA550 n'est pas forcément une subornation par l'argent, mais simplement une altération des qualités, une dégradation de ce qui était sain et/ou moral. C'est un des sens du mot.

Après, on le comprend comme on veut, mais les mots exprimés ainsi ne sont pas diffamatoires (alors que si l'on disait qu'il était acheté, ou à la solde d'EADS, cela serait diffamatoire car cela porte atteinte à son honneur et à son intégrité de journaliste - que cela soit vrai ou non, d'ailleurs)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok my bad, mais dans ce cas le mot ne searit il pas plutôt manipulation?

Et sur le fond nous sommes d'accord  =)

Mais bon des fois on cause pour causer...

Comme disait mon grand père "quand t'auras vu c'que ja'i vu pis qu't'auras fait c'que j'ai fait, t'auras p'têtre ben des raisons de penser c'quej'pense"

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok my bad, mais dans ce cas le mot ne searit il pas plutôt manipulation?

La manipulation consiste à tromper quelqu'un pour orienter ses choix ou ses actions.

La corruption vise à le conduire à faire sciemment quelque chose qu'il ne ferait pas en temps normal.

Par conséquent le fait d'abreuver la population d'informations négatives (ou positives) est bel et bien une forme de corruption vis à vis des décideurs, lesquels sont généralement peu enclins à formuler un avis différent de la masse.

Dire que le Rafale est mauvais, et arriver à le faire admettre, revient à rendre sa sélection délicate puisqu'il faut alors justifier un choix contraire à ce qui est largement admis (même si c'est faux).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh les gars, on se comprend, c'est pas le larousse ni les chiffres et les lettres ici...  :lol:

JL, il verra bientot un contrat en inde et aux EAU dans sa tronche d'anglois... preparez les cameras pr capturer le moment ou il tombe sur la depeche AFP (et pas reuters, ces foutus amerloques).

Beaux reves a tous!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boeing still in UAE fighter jet contest

http://www.tradearabia.com/news/DEF_211321.html

Boeing said it remains a contender to sell fighter jets to the UAE, after a much-awaited $10 billion deal with France's Dassault hit a roadblock in November.

"The UAE deal is still being treated as an open competition," Paul Oliver, Boeing's vice-president for international business development for Middle East & Africa, told Reuters at the Bahrain Air Show On Friday.

The world's largest company operating both in commercial aerospace and defence has briefed UAE officials on its F-15 and F-18 combat planes, Oliver said in an interview.

The UAE, the world's fourth-largest oil exporter, said in November the proposed terms of a widely expected contract with Dassault for the sale of at least 60 Rafale warplanes were unworkable. That setback threw open the competition to other players, with the UAE asking to see details of a rival aircraft, the Typhoon built by Eurofighter, a consortium of companies from France, Germany, Italy and Britain.

"I can say that it's a heated competition .... we are responding to customer requests when they come in," Oliver said. "I've no reason to believe that this is not still being treated as an open competition."   

Dassault, which is struggling to make a Rafale sale outside France, is still in talks with the UAE.

The UAE and its Gulf neighbours, threatened by Iran and internal unrest, have been steadily building up their military capabilities. Last month, the US government sealed a $29.4 billion deal for advanced Boeing F-15 fighter jets for Saudi Arabia and the UAE inked a $3.5 billion deal with the United States for an advanced antimissile interception system. 

Oliver said the US firm is hopeful of landing another fighter jet deal in the Gulf this year. "We hope to see potentially an announcement this year but these are all competitive and all government-to-government type transactions. But we are optimistic and we may see a decision in the region for another fighter aircraft," he said.

The US plane manufacturer said both its fighter jets are being looked at closely by Gulf customers.      Boeing will not make any announcements at the Bahrain show, he said, but the company saw big opportunities in the region for their defence business. He said Boeing had no plans to get back into the Indian fighter jet competition.

"The customers made a decision and we respect that. We are not trying to get in there....muddy the waters or anything like that."     

That leaves the Eurofighter and Dassault in a race to sell India 126 fighter jets and help revamp the country's defence industry. The deal is expected to be worth around $10 billion. American, Russian and Swedish bids were rejected in April.   

The Eurofighter consortium includes Britain's BAE Systems , Italy's Finmeccanica and EADS which represents Germany and Spain. - Reuters

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,044
    Total Topics
    1,365,617
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries