Libanais_75

Armée de l'air des E.A.U

Recommended Posts

La taulée prise par les Typhoon ne va-t-elle pas relativiser le  besoin/désir du 9t exprimé par les EAU ?

Les émiratis veulent le meilleur des meilleures choses, une surmotorisation, des senseurs, des missiles, bombes, pleins de chose que même nos armées n'avaient pas pu ou voulu se payer.

Le client est Roi.La concurrence est dûre même si au départ, ce sont eux qui voulaient du Rafale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On n'a pas eu le nucléaire, on pourrait avoir les avions de combat.

La Corée du Sud annonce avoir obtenu un contrat de 20 milliards de dollars des Emirats arabes unis (EAU) pour la construction de quatre réacteurs nucléaires.

Le consortium sud-coréen auquel revient ce contrat s'attend à engranger 20 milliards de dollars de plus en exploitant conjointement les réacteurs, ceci pour une durée de soixante ans.

Le total de ces chiffres correspond à ce que des sources industrielles avaient indiqué un peu plus tôt à Reuters aux EAU.

Le premier réacteur doit être achevé en 2017 et les trois autres d'ici à 2020, précise la présidence sud-coréenne dans un communiqué.

Le consortium coréen comprend Korea Electric Power (KEPCO), Hyundai Engineering and Construction, Samsung C&T et Doosan Heavy Industries.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouaip .. Très difficile .

Areva semble payer les difficultés de l'EPR .

Je pense même que c'est plus stratégique que les Rafis, mais bon , on en vendra surement d'autres, ailleurs .

Ca prouve au moins que les EAU font des choix, et ne prennent pas en priorité tout ce qui est Français . Déjà ça pour les futur détracteurs du Rafi Emiratis (s'il est sélectionné) .

Share this post


Link to post
Share on other sites

le nucleaire francais est peut etre moins en danger que notre aeronautique, aussi à choisir vaut peut etre mieux recuperer le contrat rafale.

En terme d'emplois induits, c'est sur que c'est moins avantageux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils avaient bien dit que ce serait soit l'un soit l'autre. Et contrairement à l'aéro militaire, le nucléaire français peut vivre sur le seul marché national.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils avaient bien dit que ce serait soit l'un soit l'autre. Et contrairement à l'aéro militaire, le nucléaire français peut vivre sur le seul marché national.

L'état français a des billes dans la filière nucléaire et ses protagonistes.Ce n'est pas le cas dans le Groupe Industriel Marcel Dassault. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils avaient bien dit que ce serait soit l'un soit l'autre. Et contrairement à l'aéro militaire, le nucléaire français peut vivre sur le seul marché national.

Le Deal Rafale + Armement et compagnie , ça tournerait autour de combien ? Une dizaine de milliards (avec le financement partiel du moteur , du Radar etc) , mais , il est vrai que cet argent permettra de développer les versions suivantes du Rafale (F4..?) alors que le Nucléaire, qui peut vivre certes sur le marché national , n'a pas la même marge de progression .

D'ailleurs , sur quels autres marchés Areva concoure t'elle ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

HS :

Quand on pense nucléaire français il faut certe penser à Areva (qui conçoit les réacteurs, exploite des mines d'uranium partout dans le monde, retraite les déchêts) mais aussi à EDF (exploitant et participe à la construction des centrales) + dans une moindre mesure GDF Suez (exploite les centrales belges + part du 2 eme future EPR en France) et bientôt Total qui veut se lancer dans le nucléaire.

... a croire qu'on est tellement bon qu on veut une dizaine de champions nationaux..

les marchés prospectés par Areva c'est les Etats Unis (EDF a pu finallement racheter constellation et sera sans doute client de l epr) (prévision 30 réacteurs pour le pays j crois, 4 pour constellation?)

la chine (on a eu cette semaine un contrat pour 4 réacteurs mais Areva à céder sur le transfert de tech demandé par les chinois après de longues luttes...)

L' angleterre (EDF premier exploitant la bas, une dizaine d epr peut être qui sait .. a voir)

après y a quand même pas mal de clients potentiels (Brésil? l italie de berlu devrait relancer le nucléaire etc..)

Les concepteurs concurrents c'est westinghouse rachété par toshiba qui a l ap1000 (moins puissant, moins cher, et pas encore construit) et ces coréens qui sortent dont ne sait ou. Bon y a les russes qui s allieraient avec siemens... a voir ce qu ils offirront aux normes occiendales

Share this post


Link to post
Share on other sites

et ces coréens qui sortent dont ne sait ou. Bon y a les russes qui s allieraient avec siemens... a voir ce qu ils offirront aux normes occiendales

Ils ne sortent pas vraiment du chapeau ... c'est Toshiba-Westing - une evo du system 80+ - qui est derriere ce consortium Coréano-Japonais ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ne sortent pas vraiment du chapeau ... c'est Toshiba-Westing - une evo du system 80+ - qui est derriere ce consortium Coréano-Japonais ;)

Westinghouse!

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-12-27/nucleaire-nouvelle-deconvenue-pour-l-epr/916/0/408561

Un consortium mené par EDF et GDF Suez s'est fait souffler par la concurrence sud-coréenne un mégacontrat pour la construction de quatre centrales nucléaires aux Émirats arabes, un dur revers pour la filière nucléaire française qui a fait de l'EPR sa vitrine internationale.

L'Agence émiratie de l'énergie nucléaire a préféré dimanche l'offre d'un consortium dirigé par la compagnie sud-coréenne publique Kepco pour un contrat de 20,4 milliards de dollars, la première tranche d'une commande qui pourrait atteindre 40 milliards. EDF, GDF Suez, Total, Areva, Vinci et Alstom "ont pris acte" de la décision émiratie, soulignant la qualité de leur offre et "l'avance de l'EPR en matière de sûreté". Mais la porte n'est pas entièrement fermée : l'Agence émiratie a fait savoir qu'elle pourrait commander ultérieurement des "centrales nucléaires additionnelles" et que les discussions se poursuivaient "avec les autres soumissionnaires". Interrogés par l'AFP, EDF, GDF Suez et Areva n'ont pas souhaité faire d'autres commentaires.

La plupart des acteurs de la filière nucléaire française se battaient pour ce contrat depuis deux ans. En janvier 2008, Areva, GDF Suez et Total avaient annoncé leur candidature pour la construction à Abou Dhabi de deux EPR (réacteurs nucléaires de troisième génération) d'une puissance de 1.600 mégawatts chacun, dans le cadre d'une alliance inédite. Puis, EDF avait été appelée à la rescousse en mai afin de renforcer les chances de succès du projet français, handicapé par les déboires du chantier de l'EPR finlandais d'Areva.

Quatre EPR sont actuellement en construction

C'est sur ordre de l'Élysée que l'électricien est venu en renfort d'un de ses principaux rivaux dans l'énergie, GDF Suez. Il s'agissait alors pour EDF, opérateur du plus grand parc nucléaire au monde, d'apporter une simple assistance technique. Mais elle devait finalement prendre la tête du consortium, aux côtés de GDF Suez, avec le dépôt d'une nouvelle offre à la clé et des ajustements de prix. La presse spécialisée s'est fait l'écho des difficultés rencontrées par l'offre française, évoquant, notamment, un prix trop élevé dans un contexte d'euro fort.

Les réserves émises en novembre par les autorités de sécurité nucléaire britannique, française et finlandaise sur le système de "contrôle-commande" de l'EPR pourraient aussi avoir desservi la candidature tricolore. Car ce système de pilotage, qui permet l'exploitation du réacteur au quotidien, ne serait pas suffisamment indépendant du système de sauvegarde, déclenché en cas d'urgence. Ces remontrances laissent planer la menace de coûts et de délais supplémentaires sur les chantiers en cours, déjà en retard.

Quatre EPR sont actuellement en construction, un à Flamanville, dans la Manche, un à Olkiluoto, en Finlande, et deux à Taishan, en Chine. Le chantier de Finlande accuse trois ans de retard et a coûté 2,3 milliards d'euros de provisions à Areva, qui pilote le projet. EDF n'a pas modifié le calendrier de démarrage de l'EPR de Flamanville, prévu pour 2012, malgré quelques retards rencontrés sur le chantier et un surcoût de 20 %. En Chine, le premier béton des deux EPR de Taishan, prévu mi-septembre, a été finalement coulé en novembre. L'échec français à Abou Dhabi n'a pas fait que des malheureux : le réseau Sortir du nucléaire s'est félicité dimanche de la décision des Émirats arabes unis, estimant que la vente d'un EPR "coûte de l'argent à la France au lieu de lui en rapporter", compte tenu des retards

Share this post


Link to post
Share on other sites

Westinghouse!

Reacteur "System 80+" de "combustion engeneering", racheté par WestingHouse, racheté elle meme par Toshiba, puis équiper des systeme gen3+ des AP1000 et revendu sous un label coréen, sous l'appelation APR-1400 ou KNGR.

In South Korea, the APR-1400 Advanced PWR design has evolved from the US System 80+ with enhanced safety and seismic robustness and was earlier known as the Korean Next-Generation Reactor.  Design certification by the Korean Institute of Nuclear Safety was awarded in May 2003.  The first of these 1450 MWe reactors is under construction - Shin-Kori-3 & 4, expected to be operating in 2013.   Fuel has burnable poison and will have up to 60 GWd/t burn-up.  Projected cost is US$ 1400 per kilowatt, falling to $1200/kW in later units with 48 month construction time.  Plant life is 60 years.

http://world-nuclear.org/info/default.aspx?id=528

L'explication du deal http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/12/28/pour-la-coree-du-sud-le-contrat-le-plus-important-de-l-histoire-du-pays_1285452_3234.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon ok la tech est connue. Mais quand je disais dont ne sait ou c'est que ces gars là sont quand même pas les plus connus internationnalement. dans un ordre d'idée un peu différent, dans les Echos, certains analystes disaient penser qu'ils representaient le lièvre de cet appel d'offre : en clair ils etaient sélectionnés par les EAU  pour faire baisser les prix des autres candidats, et apparamment c'est bien sur le prix qu'ils ont gagné. En effet, leur réacteur sont moins chers car contrairement à nous et l'offre de lAP1000 faite par General Electric et Hitachi, ce réacteur ne pourrait pas résister à une attaque d'avion par exemple...(ca fait un peu excuse a 2 balles, c'est pas moi qui le dit c'est les Echos :p)

Les Coréens vont maintenant proposer leurs réacteurs au Turcs (pour 4 réacteurs). C'est un peu bête de pas avoir réussi à vendre aux clients potentiellement les plus riches :p

Peut être que l'on va reconsidérer à l'Elysée la proposition du nouveau patron de EDF, Proglio, qui souhaitait que tout le nucléaire français soit sous EDF (l exploitant serait aussi constructeur, comme en Corée)..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'on y est!  :lol: Un cheick d'Abu dhabi veut racheter le club de football du Real de Madrid pour 1 milliard €, il est déjà le propriétaire du club de Manchester City dans la Premier League.

Tout ça pour dire que pour l'instant, on n'a rien à se mettre sous la dent pour le Rafale vendu aux EAU.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'on y est!  :lol: Un cheick d'Abu dhabi veut racheter le club de football du Real de Madrid pour 1 milliard €, il est déjà le propriétaire du club de Manchester City dans la Premier League.

Tout ça pour dire que pour l'instant, on n'a rien à se mettre sous la dent pour le Rafale vendu aux EAU.

Je peux vous parler des très jolies lanternes vertes qui éclairent le front de mer à Abu Dhabi  :lol:

Enfin c'était comme ça quand je suis allé... :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'on y est!  :lol: Un cheick d'Abu dhabi veut racheter le club de football du Real de Madrid pour 1 milliard €, il est déjà le propriétaire du club de Manchester City dans la Premier League.

Tout ça pour dire que pour l'instant, on n'a rien à se mettre sous la dent pour le Rafale vendu aux EAU.

Le fameux Cheikh Mansour . Il vaudrait mieux qu'il rachète le Real vu que pour le moment c'est le contribuable Espagnol qui paie (ça reste le club du roi) .

Bref, parlons pas de foot , en ce moment ça m'énèrve (quoique si le Cheick veut racheter l'OM on peut s'arranger :D) .

Non , plus sérieusement, si Philippe ne m'avait pas perturbé , en cette période post boxing day .

Pour les divers acteurs du Nuke Français, je te suis, et j'ai été coupable c'est vrai d'un raccourci .

Mais GdF et Areva sont me semble t'il , alliés systématiquement .. Donc on se réduit à deux champion ( GdF-Suez + Areva / EdF ) , étant donné que Total semble avoir rejoint le camp des premiers . D'ailleurs pour ces derniers ils comptent apporter quoi ? Ils sont champions de l'énergie, mais ont ils vraiment une place à prendre dans le paysage Nucléaire Français ?

Après , si EdF et les autres (trop long) devaient fusionner , certes ça ferait un géant fantastique .. mais comme pour les Coréens il faudrait alors que le groupe soit soumis à l'état et à son contrôle direct . On ne peut pas laisser une entreprise aussi puissante , qui gère des intérêts - qui plus est Nucléaire ! - dans de nombreux pays être totalement indépendante .

Le gouvernement est il prêt à officialiser son influence (car je ne doute pas qu'elle existe ?) .

Après on peut fantasmer, désolé de la poursuite du HS , mais ça ferait réellement un champion de premier ordre . Y a pas beaucoup de rivaux , et pas mal d'argent à se faire vu le prix d'une centrale .

Un petit appel à Teheran , parait qu'ils ont besoin d'aide ? :lol:

(Ps : Je suis d'ailleurs surpris qu'il n'y aie pas de sujet sur le Nucléaire, c'est certes pas militaire, mais indirectement c'est lié ! vous connaissez un site indépendant ou un forum pour se renseigner sur le Nucléaire Français d'aujourd'hui ? (et si possible sans les "sortir du Nuke") ).

Et le point final , est on certains, dans l'absolu que nous avons plus besoin de vendre des Rafis que des Réacteurs Nucléaires ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'OM rachetée par un cheick !!!

y en a ici qui sont en plein dégivrage !!!  :lol:

à Marseille toutes les transactions sont limpides et s'opèrent en liquide on a des références (OM/VA)

Tapie/Canto le retour !!!

Quant au (vous noterez chers camarades l'articulation phonétique d'un autre monde) Réal je préfère me taire vu que ses enf... on sorti l'OMMMEUH en Champion's League parce qu'il ont eu un cul comme la porte d'Aix et que j'ai pas envie de me faire engueuler par les hidalgos du forum qui vont encore me traîter de mal appris et de plein d'autres choses vilaines.

Un cheick à l'OM pourquoi pas Dassier pendant que vous y êtes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.ouest-france.fr/actu/economieDet_-Coup-dur-pour-l-industrie-nucleaire-francaise-_3634-1207685_actu.Htm

Elle vient de perdre un important contrat à Abu Dhabi, au profit de ses concurrents coréens. Un échec qui devrait entraîner une réorganisation du secteur.

Il y a quelques mois, c'était fait, sans problème. Le groupement d'industriel français composé d'Areva, GDF Suez et Total allait remporter haut la main le contrat pour la construction de quatre réacteurs nucléaires de 1 400 mégawatts chacun pour le compte d'Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis). Aujourd'hui, c'est la soupe à la grimace. Le consortium emmené par le Coréen Korea Electric Power Corporation (Kepco) a raflé la mise.

C'est une grosse claque pour l'industrie française du nucléaire, et son nouveau réacteur, l'EPR. Et un méga contrat qui lui échappe : 20,4 milliards de dollars (14,17 milliards d'euros) et sans doute 20 milliards de plus pour l'exploitation.

Manque de motivation

Pendant longtemps, l'équipe française, très sûre d'elle, et très soutenue par Nicolas Sarkozy, s'est crue seule sur le coup. Erreur fatale. Mais la concurrence n'explique pas tout. Pour beaucoup d'observateurs, Total et Suez ne se sont pas suffisamment impliqués dans le dossier. Idem pour Areva, dont la politique commerciale a été jugée trop rigide. Autre handicap de taille : l'absence, au départ, d'EDF, peu motivé par ce marché. Une absence préjudiciable aux yeux d'Abu Dhabi qui souhaitait s'appuyer sur l'expérience de l'électricien français aux 58 réacteurs.

Il y a quelques semaines, l'Élysée a tenté de reprendre les choses en main. EDF a été prié de rejoindre le « team France », histoire de lui donner du poids. Trop tard. Ses atermoiements, son manque de motivation, son offre, 30 % plus chère d'après certaines sources, sans oublier les déboires rencontrés par Areva avec son EPR en Finlande et à Flamanville, l'ont disqualifié.

Cet échec n'est guère commenté aujourd'hui. Les aigreurs françaises seraient mal venues alors que Dassault essaye de vendre une soixantaine de Rafale à Abu Dhabi...Mais les critiques se font de plus en plus vives sur la désorganisation de l'industrie nucléaire française. Areva est en première ligne, accusé de vouloir jouer perso. EDF, avec son nouveau patron Henri Proglio, veut (re)devenir le leader du secteur. Il peut compter sur Nicolas Sarkozy, qui vient de confier une mission sur le nucléaire civil à François Roussely, l'ex-PDG d'EDF. L'heure de la remise en cause va bientôt sonner.

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'OM rachetée par un cheick !!!

y en a ici qui sont en plein dégivrage !!!  :lol:

à Marseille toutes les transactions sont limpides et s'opèrent en liquide on a des références (OM/VA)

Tapie/Canto le retour !!!

Quant au (vous noterez chers camarades l'articulation phonétique d'un autre monde) Réal je préfère me taire vu que ses enf... on sorti l'OMMMEUH en Champion's League parce qu'il ont eu un cul comme la porte d'Aix et que j'ai pas envie de me faire engueuler par les hidalgos du forum qui vont encore me traîter de mal appris et de plein d'autres choses vilaines.

Un cheick à l'OM pourquoi pas Dassier pendant que vous y êtes !

Ah Pascal tu me fais plaisir !

Justement, pour verser les commissions avec un Cheick , on pourrait finir de financer la tour CMA CGM et la nouvelle bibliothèque  :lol:.

Bon , plus sérieusement, vu que c'est club n'est pas à la fête en ce moment , on va parler de choses moins sérieuses .

Je réitère mon interrogation , quelle serait la place de Total dans le paysage Nucléaire Français ? Son arrivée n'impliquerait pas obligatoirement le fait qu'il y aurait deux champions en France ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Total a affiché le nucléaire comme une "priorité" il y a 2 ans je crois. Mais pour l'instant il n'y a pas grand chose de concret encore. Perso je sais aps trop te répondre. Je suppose qu'ils vont vouloir des partipations dans le nucléaire français/européen mais au dela je sais pas..

Ce qui m'embête c'est que je ne vois pas ce que cette entreprise apporte de plus à part des capitaux que EDF et Areva peuvent trouver ailleurs et surtout une division de nos forces (même si j'espere qu'il n y a aura pas de réelles concurrences entre eux sur un secteur aussi strategique). dans l'idéal cette entreprise devrait utlise sa formidable force de frappe financière pour investir dans des domaines d avenirs et de high tech mais aucunes majors ne sort de son secteur a part les energies renouvelables (solaire pour total). Je ne sais pas pourquoi, peut être que total doit contenter ses actionnaires goinfres et passe tout dans les dividendes..

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce que je pensais, hormis la puissance économique ils ne peuvent pas grand chose, mais l'argent étant le nerf de la guerre, si c'est bien négocié et que ça ne met pas à quatre pattes les autres boites pourquoi pas .

Ceci dit , comme toi je redoute une division de nos forces .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir sur le sujet, et plus particulièrement celui du futur achat de l'armée de l'air des EAU:

A noter enfin qu'avec un développement à 2,4 M$ le F-22export se rapproche de ce que l'on veut facturer aux EAU...

Soit on va en prendre une grosse part à notre charge soit le contrat va nous passer sous le nez.

Oui et non.

Déjà, il reste à prouver que le F-22 soit proposé aux EAU.

Ensuite, il faut bien voir que les processus de décision et de négociation pour la version export du Rafale aux EAU a été entamé il y a plusieurs années déjà. Les négociations en sont à un stade avancé, et les EAU ont déjà investit des sommes certaines dans cette affaire.

Tout arrêter maintenant et se lancer dans un nouveau développement pour une version export de F-22 ne ferait qu'alourdir la facture finale du F-22E par rapport au Rafale export pour les EAU.

Et ce sans parler du fait que vu les déboire et les surcoûts de la version export du F-35, il n'est pas facile de croire L-M sur parole quand ils annoncent le chiffre de 2,4M$

De plus, il y a également la question des Mirage 2000-9 a prendre en compte.

Si la France rachète effectivement les cellules, c'est une façon artificielle de baisser le prix des Rafale.

Si les EAU optent finalement pour le F-22, je doute qu'on leur reprenne les -9 et leur retrait du service ou leur maintient en ligne aura un coût qui sera de facto reporté sur le programme d'acquisition du F-22 pour les EAU.

Donc non, ce n'est pas l'option la plus "cost effective".

Certes, les kills ratios du F-22 sont impressionnants. Mais s'il fait du 20-1 là où le Rafale fait du 7-1 par exemple (chiffre donné au hasard), ce sera face à des cibles "OTAN" bien entrainées.

Contre une menace Iranienne, la différence de ratio doit être moins impressionnante.

Et indépendamment du kill ratio, le F-22 n'est pas capable d'assurer des missions de CAS aussi bien que le Rafale, il ne peut pas faire de lutte anti-navire, de reconnaissance multispectrale etc...

Bref, c'est un avion de supériorité aérienne avec des capacités air-sol secondaires, là où le Rafale est pleinement polyvalent, toujours moins cher (et plus économique à la longue) et mieux à même de remplacer les Mirage 2000-9.

Après, si il y a proposition, elle jouera sans aucun doute les troubles-fêtes. Pas comme une menace directe contre le Rafale, mais comme un élément imprévu dans les négociations: les EAU pourraient demander un prix revu à la baisse ou des capacités revues à la hausse pour le Rafale. Le deal ne capotant plus en raison du choix des EAU, mais parce que la France refuserait de se faire prendre pour une conne.

Simple hypothèse de ma part.

Cela dit, rien n'empêche d'imaginer un mix Rafale / Raptor aux EAU. La vraie question étant alors de savoir lequel sera acheté le premier (même les EAU auraient du mal à financer et absorber l'intégration des deux en même temps):

-Pour le F-22, il y a l'urgence du calendrier ("Achetez-le maintenant ou jamais, parce qu'on ne le produira plus d'ici peu") sauf s'il est aussi proposé à Israël et au Japon

-Pour le Rafale, il y a les sommes et les moyens déjà engagés dans le programme.

Personnellement, je parierais encore sur le Rafale si la proposition du F-22 se confirme. En tous cas pour ce qui est de l'ordre d'arrivée.

Parce que je vois mal les USA proposer un F-22 export aux EAU qui n'en ont jamais exprimé la demande et refuser la proposition exprimée des japonais de financer cette même version export!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,410
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,715
    Total Topics
    1,249,366
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries