Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Embuscade en Guyane ! 2 militaires français tués


Guest Orca
 Share

Recommended Posts

apparement , ils ont lancés une grosse opérations dans le coin de maripasoula , (plus particulièrement ou a eu lieu l embuscade ) des gendarmes dont GIGN  et  90 militaires , des helicos .

  ils disent que c est mis en place pour durer .

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Guyane-une-vaste-operation-est-lancee-contre-les-orpailleurs_a690.html

http://www.opex360.com/2012/07/13/guyane-vaste-operation-en-cours-contre-lorpaillage-clandestin/

un peu long a la détente .. comme d hab quoi ... mais bon  c est déjà ça .

Link to comment
Share on other sites

Notre ami est officiellement belge, mais sa sollicitude envers l'état français et l'intérêt qu'il porte à son efficacité me touchent particulièrement.

je suit pas Belge mais j'aspire a devenir un sujet de sa majesté Léopold par voie d'annexion (puisqu'on on est pas foutu d'anexer la Belgique, que ce soit la Belgique qui annexe la France  ;) )

Autrement Pascal : tu connais l'histoire du Homard qui se fait cuire en augmentant la température tout doucement si bien qu'a la fin le Homard est cuit mais il s'est rendu compte de rien ? bon ben voilà ça c'est la France en train de se faire cuire, comme le homard mais ça se fait tellement lentement et confortablement que personne ne réagit. Et celui qui dit "on est en train de se faire cuire" passe pour quelqu'un avec des jugements a l'emporte piece.

Pas le temps d'argumenter, et c'est pas le sujet mais c'est l'idée de fond.

Et la Guyane est un exemple : ça fait 20 ans qu'on se fait marcher sur nos plate bande, et c'est d'ailleurs assez justifé (dynamisme Brésilien, gabégie de nos DOM/TOM) mais personne ne réagit parce que ça se fait lentement et personne ne se demande pourquoi il y a pas des jeunes français pour aller chercher l'or a la place des Brésiliens.

Link to comment
Share on other sites

Et la Guyane est un exemple : ça fait 20 ans qu'on se fait marcher sur nos plate bande, et c'est d'ailleurs assez justifé (dynamisme Brésilien, gabégie de nos DOM/TOM) mais personne ne réagit parce que ça se fait lentement et personne ne se demande pourquoi il y a pas des jeunes français pour aller chercher l'or a la place des Brésiliens.

Les Brésiliens ne gèrent pas mieux leurs orpailleurs clandestins que nous... certains députés déplorent d'ailleurs de voir leur pays exporter un problème social interne.

Le dynamisme brésilien, ah elle est bonne celle-ci...C'est sûr, dans les favelas, ils sont dynamiques les petits jeunes :lol:

Enfin, tu as également des orpailleurs guyanais, ou plus largement français ;)

Link to comment
Share on other sites

Le dynamisme brésilien, ah elle est bonne celle-ci...C'est sûr, dans les favelas, ils sont dynamiques les petits jeunes :lol:

Désolé mais il y a des brésiliens en France qui viennent piquer notre or mais il y a pas de français au Brésil pour leur piquer leur or. Donc dynamisme des brésilien > dynamisme des français cqfd.

Après on peut compenser le manque d'occupation territoriale par des patrouilles de l'armée/gendarmerie/douanes, c'est mieux que rien et peut etre suffisant mais et d'une je suis pas sur qu'on s'en donne les moyens et de deux heureusement que c'est pas la ruée sinon ça se finirait comme l'Espagne avec la Californie quand il y a eu la ruée vers l'or.

Mais peut etre que j'ai trop été influencé par le roman de Blaise Cendrar: "l'Or" (un bon bouquin)

Link to comment
Share on other sites

Et la Guyane est un exemple : ça fait 20 ans qu'on se fait marcher sur nos plate bande, et c'est d'ailleurs assez justifé (dynamisme Brésilien, gabégie de nos DOM/TOM) mais personne ne réagit parce que ça se fait lentement et personne ne se demande pourquoi il y a pas des jeunes français pour aller chercher l'or a la place des Brésiliens.

Pas de jeunes français ? Parce que c'est simple : c'est interdit, les français respectent en + les territoires forestiers interdits (sauf on imagine quelques expé de gens en gouts d'aventures)

Et que surtout, le droit minier prévoit un cadre précis nécessitant investissements conséquents et garanties techniques de "bonnes pratiques" quand a l'incidence environnementale ...

La France c'est pas l'indonésie ou un bakchish te suffit a satisfaire un ponte des autorités régionales qui t'ouvrira grand les portes pour des exploitations minières aux normes d'exploitations ridicules

(au point d'ailleurs que le milieu de l'or mondial voudrait d'ailleurs chercher a créer un label garantissant de l'or hors de ce type de provenances comme Indonésie et pays a orpaillage de masse au mercure, bien qu'on peut soupçonner aussi qu'en tentant d'exclure des provenances : d'accélérer la bulle spéculative leur permettant de faire des gros bénefs sur des stocks qu'ils posséderaient ... Et offre baissante pour une demande historiquement haute, mais bon il y a des gens qui veulent quand même le faire par bonne foi, étant en + souvent de + en + confronté a une demande d'or avec éco-label peu ou pas disponible pour l'instant : notamment les orfèvres qui sont demandeurs)

D'ailleurs pendant longtemps on ne voulait pas exploiter nombre de site pour des industries, au vu des stocks aurifères assez "moyen" dilués dans de grand volume de terre, mais l'accélération et la persistance opiniatre de l'orpaillage clandestin a fait qu'on est contraint de revenir en arrière a ce niveau, si on peut pas l'éviter : autant alors le faire avec quelqu'un qui peut garantir des normes + reboisement planifié derrière

Le truc c'est que : ça s'adresse pas "aux jeunes français" en mal d'aventure entrepreunariale exotique ... Mais a des candidats industriels sérieux qui ont de quoi investir pour minimiser les dégats et faire ça dans des rêgles soit en évitant le mercure, soit en étant capable de ne rejeter aucun mercure et même de le recycler selon méthodes, sites, concentration au volume de boue ect

Link to comment
Share on other sites

Désolé mais il y a des brésiliens en France qui viennent piquer notre or mais il y a pas de français au Brésil pour leur piquer leur or. Donc dynamisme des brésilien > dynamisme des français cqfd.

Si les Brésiliens viennent en Guyane c'est notamment parce que les sites aurifères à forts potentiels sont déjà pris au Brésil... Si des Français veulent faire de l'orpaillage illégal - et il en existe - ils ont tout intérêt à rester en Guyane.
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

AFP :

La gendarmerie prévoit d'escorter tout véhicule privé parcourant la Route nationale 2, en Guyane, où deux hommes ont tenté d'arrêter une voiture samedi avant d'ouvrir le feu sur elle.

Un véhicule été la cible d’un tir d’arme à feu samedi soir, en Guyane, sur la Route nationale (RN2) reliant Régina à Saint-Georges de l’Oyapock, zone dans laquelle sont recherchés les suspects du meurtre de deux militaires français, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Cayenne.

Dès ce dimanche, la gendarmerie a modifié son dispositif de sécurisation de cette portion de route sinueuse de 80 km, en pleine forêt et sans habitation, qui conduit à Saint-Georges de l’Oyapock, commune à la frontière du Brésil.

«Tout véhicule privé sera accompagné sur cette route avec un véhicule de gendarmerie devant lui et un second derrière», a-t-on appris auprès de la préfecture.

Samedi soir, «une voiture de tourisme qui circulait dans le sens Régina (110 km de Cayenne, est de la Guyane) Saint-Georges de l’Oyapock (frontière du Brésil) a croisé sur sa route deux hommes qui lui ont fait signe de s’arrêter», a expliqué à l’AFP le procureur de la République de Cayenne, Ivan Auriel.

Selon le procureur, «les passagers du véhicule ont décidé d’accélérer et de ne pas s’arrêter, et ont été la cible d’un tir d’arme à feu».

«Les passagers ne se sont pas rendus compte qu’ils avaient essuyé un tir tout de suite», a poursuivi le procureur.

«C’est en voyant le moteur de leur véhicule chauffer qu’ils ont compris, mais ils ont réussi à atteindre Saint-Georges de l’Oyapock», a-t-il ajouté.

Cette attaque s’est produite alors que la gendarmerie a mis en place depuis dix jours trois barrages de contrôle sur la RN2 autour de la commune de Régina afin de retrouver la bande soupçonnée d’avoir tué à l’arme de guerre deux militaires français, le 27 juin à Dorlin (sud-ouest) lors d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal.

Trois gendarmes avaient également été blessés, dont deux gravement, lors de cet accrochage avec des orpailleurs illégaux sur ce haut lieu de l’orpaillage en Guyane.

Pour le procureur Ivan Auriel, «on ne peut pas pour l’instant faire de rapprochement avec la fuite des auteurs présumés du meurtre des militaires» avant les analyses balistiques.

Près de 120 gendarmes, dont des éléments du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), traquent depuis dix jours une partie de cette bande le long du fleuve Approuague qui passe dans la commune de Régina.

Cette bande, très mobile, en possession d’armes de guerre de calibre 5.56 et 7.62 et d’une quantité d’or indéterminée, est également soupçonnée de plusieurs crimes dans le milieu de l’orpaillage clandestin en Guyane et au Suriname.

Par le passé, plusieurs véhicules ont fait l’objet de tentatives de piraterie ou de tirs d’armes à feu sur cette portion de la RN2 qui conduit au Brésil, un lieu de passage des orpailleurs et des immigrés clandestins.

Ce trajet est constellé de sentiers taillés dans la forêt afin de contourner le poste de contrôle permanent installé à 20 km de Régina, au lieu-dit Bélizon, depuis 2008.

Les mecs se sentant pris dans la nasse ne chercheraient ils pas à prendre des otages pour se couvrir ? 

Link to comment
Share on other sites

On dirait. La RN2 c'est une nasse. C'est difficile de s'échapper, ya pas masses de bleds où se ravitailler ou d'axe de circulation.

Les barrages fixes doivent effectivement les bloquer. Du coup ça peut être dangereux.

Il y a pas mal de trafic, je me demande comment ils vont faire pour escorter tout le monde, des convois ?

Link to comment
Share on other sites

Alors la permettez moi de douter du fait que des contrôles de police les arrêtent, s'ils veulent passer c'est très simple: un mec dix minute devant qui averti d'où il y a un contrôle, les suspects descendent de leur véhicule 500m avant le barrage vont dans la verte, le contournent et remonte dans la voiture à l'issue.

De toute façon on rentre et on sort de Guyane aussi facilement que dans un bordel de Caracas, et c'est pas ça qui va les en empêcher...

Link to comment
Share on other sites

Le principal suspect de la mort de deux militaires français tués le 27 juin lors d'une opération contre des chercheurs d'or clandestins en Guyane a été interpellé vendredi dans le nord du Brésil, a indiqué à l'AFP la police fédérale brésilienne.

Selon les médias brésiliens, il s'agit de Manoel Ferreira Moura, dit "Manoelzinho", un Brésilien de 25 ans à la tête d'un gang violent qui dirigeait un site d'orpaillage clandestin à Dorlin, à 60 km de Maripasoula, que les militaires français tentaient de contrôler lorsqu'ils ont été abattus.

Moura est également soupçonné de meurtre par la justice du Surinam.

En France, des sources proches de l'enquête ont fait état de l'arrestation de plusieurs personnes liées à cette affaire, ce qui n'a pu être confirmé immédiatement par l'AFP au Brésil.

http://fr.news.yahoo.com/militaires-fran%C3%A7ais-tu%C3%A9s-guyane-suspect-br%C3%A9silien-interpell%C3%A9-164431076.html

Link to comment
Share on other sites

une bonne chose ,et on s'aperçoit que les Brésiliens ont vite gérer l'affaire .

ils vont être extradé ,mais combien ils auraient en peine de prison au Brésil pour le meurtre de soldats ou de policiers Brésiliens ?

d'ailleurs s'est quoi la peine maximale pour sa en France ?

s'est un très bon message pour les orpailleurs qui voudrait encore joué du flingue cette super coopération entre la France et le Brésil  =)

Link to comment
Share on other sites

J'avais cru voir des photos de gendarmes français avec des vestes DPM dans un reportage de Raids, dans lequel il est dit qu'il est très apprécié en jungle. C'est donc pas impossible.

Link to comment
Share on other sites

J'avais cru voir des photos de gendarmes français avec des vestes DPM dans un reportage de Raids, dans lequel il est dit qu'il est très apprécié en jungle. C'est donc pas impossible.

J'ai remarqué aussi, mais il me semble qu'ils avaient aussi des famas.
Link to comment
Share on other sites

une bonne chose ,et on s'aperçoit que les Brésiliens ont vite gérer l'affaire .

ils vont être extradé ,mais combien ils auraient en peine de prison au Brésil pour le meurtre de soldats ou de policiers Brésiliens ?

d'ailleurs s'est quoi la peine maximale pour sa en France ?

s'est un très bon message pour les orpailleurs qui voudrait encore joué du flingue cette super coopération entre la France et le Brésil  =)

Si cela avait 2 policiers brésiliens qui avaient été abattus , croyez moi que la police brésilienne aurait appréhendé les meurtriers et les auraient "rendue" à la justice mais avec une vingtaine de balles dans le corps .

Les policiers brésiliens sont très redoutés car ils ont presque le droit de vie ou de mort sur les truands lors d'une interpellation.

Dans ce pays, l'IGS savent pas ce que ca veut dire . :lol:

Et si il existe un service de contrôle des polices , il sont là juste pour "confirmer" la version des policiers un peu comme aux USA. :lol:

La police brésilienne est l'une des polices les plus impitoyables d'amérique du sud , pour ne pas dire la plus impitoyable du monde occidentale et démocratique.

SKW vous le confirmera.

Link to comment
Share on other sites

Les gars du GIGN semblent bien aimer le DPM (bien qu'ils aient aussi du CE), par contre je ne savais pas pour d'autres unités GN.

Cest pas la GN mais la GM :)

et un pote à moi qui revient d'une mission d’orpaillage justement (juste avant cet incident) m'a montré ses photos et effectivement, on voit du DPM et des gendarmes avec.... des MP5... du 9mm pour de la jungle dense... j’espère que ca changera rapidement.

Si cela avait 2 policiers brésiliens qui avaient été abattus , croyez moi que la police brésilienne aurait appréhendé les meurtriers et les auraient "rendue" à la justice mais avec une vingtaine de balles dans le corps .

Toujours ce même pote qui me disait que les brésiliens se cassent moins le cul que les Fr. Et c'est d'ailleurs une des raisons du taux d'orpaillage en Guyane francaise...

Ils repèrent un site, ils font un raid Héliporté, ils balancent des tractes avec écrit dessus quelque chose comme "2 min pour se rendre", une fois les 2 min passé, ça canarde à la 12,7 partout, et des Gentils petit monsieur descendent de ces hélicos et finissent le taff au sol

Link to comment
Share on other sites

http://www.20minutes.fr/societe/978327-militaires-francais-tues-guyane-suspects-avoue#xtor=RSS-145

Militaires français tués en Guyane: Les suspects ont avoué

Les suspects du meurtre de deux militaires français tués le 27 juin lors d'une opération contre des chercheurs d'or clandestins en Guyane et interpellés vendredi dans le nord du Brésil ont avoué leur forfait, a affirmé samedi la police militaire brésilienne.

Les deux Brésiliens, identifiés sous les noms de Manoel Ferreira Moura et Ronaldo Silva Lima «ont reconnu leur participation dans le meurtre de Sebastien Pissot et Stephane Moralia», tués lors d'une opération contre des orpailleurs clandestins dans la région de Dorlin (ouest), sur le territoire de la commune de Maripasoula, en Guyane française.

Manoel Ferreira Moura, 25 ans, dit "Manoelzinho", un Brésilien de 25 ans à la tête d'un gang violent qui dirigeait un site d'orpaillage clandestin et Ronaldo Silva Lima, dit "O Brabo", ont été arrêtés vendredi à Macapa, capitale de l'Etat brésilien d'Amapa (nord), a indiqué la police brésilienne.

Une femmes les a vus enterrer les armes des soldats

A la suite d'un renseignement, la police s'est rendue dans un hôtel de Macapa où les suspects étaient censés séjourner et les a trouvés dans un taxi à proximité de l'établissement.

Moura avait 5.000 dollars sur lui, un pistolet Glock de calibre 9 mm et un couteau et Lima un Glock 9 mm et 275 dollars, a encore précisé la police.

Dans le véhicule, se trouvait également une femme du nom de Marilene Santos Fonseca, qui aurait, selon la police, accompagné les deux suspects lors de leur fuite de Guyane.

Fonseca, qui avait 450 dollars sur elle et était accompagnée de son fils de 3 ans, aurait indiqué aux policiers avoir vu les deux suspects enterrer deux fusils d'assaut semi-automatiques AR-15 en leur possession.

Les soldats français tués, âgés de 32 et 29 ans, faisaient partie d'un groupe de militaires participant à une opération contre des chercheurs d'or clandestins en Guyane, département français d'Amérique du Sud, frontalier du Brésil.

Les suspects ont fui à travers la forêt sur plus de 200 km en direction de la frontière brésilienne utilisant des pirogues et des quads dérobés sur leur parcours qui empruntait des voies connues de l'orpaillage illégal.

Le gouvernement brésilien s'est engagé l'an dernier à oeuvrer pour que ses ressortissants émigrés en Guyane ne s'y livrent pas à l'orpaillage illégal et ne deviennent pas une menace pour ce département français d'outre-mer.

Link to comment
Share on other sites

et on s'aperçoit que les Brésiliens ont vite gérer l'affaire

parce qu'ils ont eu un bon renseignement ni plus ni moins

Pour ce qui est des méthodes expéditives des forces de sécurité brésiliennes elles ne contribuent guère à sécuriser Rio ou Sao Paulo

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...