Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SSGN] Ohio et autres


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Personne ne se triture l'esprit ,nous sommes juste là pour échanger et communiquer humblement des informations mon cher DEFA 550 8)

:arrow: Le sous-marin lanceur de missiles guidés Ohio, le premier des 4 anciens sous-marins nucléaires lanceurs d’engins Trident à être converti pour cette nouvelle mission, devrait commencer prochainement ses essais à la mer.

L’Ohio a récemment terminé le rechargement de son réacteur nucléaire et le processus de conversion aux chantiers Puget Sound Naval Shipyard, dans l’état de Washington, a indiqué Kevin Sykes, porte-parole du Commandement des Systèmes navals.

Quatre anciens sous-marins Trident, l’Ohio, le Georgia, le Florida et le Michigan, sont actuellement convertis en SSGN (sous-marins nucléaires lanceurs de missiles guidés), pour un coût total d’environ 4 milliards de $.

A la place de missiles ballistiques Trident à têtes nucléaires, les nouveaux SSGN seront armés d’un arsenal pouvant aller jusqu’à 154 missiles de croisière Tomahawk. Ils pourront aussi être utilisés comme base pour des opérations spéciales. Durant la conversion, les 24 tubes lance-missiles Trident ont été retirés, libérant l’espace nécessaire aux tubes de lancement des missiles de croisière. L’espace restant a été transformé en espace de stockage.

Des responsables ont indiqué qu’un SSGN pourra accueillir jusqu’à 66 commandos SEAL ou des forces d’opérations spéciales, tout en transportant un mini-sous-marin appelé le Advanced SEAL Delivery System , et un module sec contenant un véhicule de transport de commandos.

:arrow: Après les essais à la mer, puis avoir terminé les évaluations et les entrainements, l’Ohio devrait pouvoir être déployé à partir de 2007, a déclaré Sykes.

:arrow: La conversion se déroule conformément au calendrier sur le Georgia, le Florida et le Michigan. Ces 3 conversions devraient être terminées en septembre 2007.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
Guest grinch

fais &%# pourquoi pas nous

Le Cormorant, furtif et propulsé par un réacteur, pourrait être équipé d’armement à courte portée, ou d’équipements de surveillance. Le plus étonnant, cependant, c’est la méthode proposée pour son lancement : l’appareil serait conçu pour être lancé depuis un tube lance-missile d’un SNLE de la classe Ohio.

Pour tenir dans ces tubes larges d’environ 2,30 m, le Cormorant serait équipé d’ailes repliables afin de pouvoir prendre la place dans les racks conçus autrefois pour accueillir les missiles nucléaires Trident. L’appareil, fabriqué en titane, serait aussi rempli de mousse dense et de gaz inerte afin de supporter la pression régnant à 50 mètres de profondeur.

Contrairement aux missiles dont il prendrait la place, le Cormorant ne serait pas lancé verticalement. Un bras d’amarrage sortirait l’appareil du tube alors que le sous-marin serait en plongée, l’envoyant flotter à la surface. Lorsque le drône arriverait en surface, son moteur s’allumerait et le Cormorant volerait par ses propres moyens... un peu comme l’oiseau dont il porte le nom.

Après avoir terminé sa mission, l’appareil retournerait au point de rendez-vous fixé par le sous-marin, et amérirait à la surface. Un véhicule sous-marin robotisé serait alors envoyé pour attraper le drône, et le ramener vers le sous-marin.

Le projet est financé en partie par l’agence de recherche de la défense (Defense Advanced Research Projects Agency). Des tests préliminaires avec un modèle de l’appareil et du véhicule de récupération devraient être terminés pour le mois de septembre. Après cela, la DARPA decidera si elle finance une maquette volante.

Image IPB

Nota: il est concu pour resister à 5 bars, bref tout près de la surface alors que l'ohio peu plonger plus profondement. Bizarre

Link to comment
Share on other sites

Guest grinch

en clair ton sub croise à 50 m et s'il descent plus bas, le drone s'ecrase du à la pression. Mais alors pourquoi du titane, un gaz inerte et de la mousse dense!!! ils ont oublié un zero c'est tout

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...
  • 4 weeks later...

Les Etats-Unis construisent une base de soutien, sur l’île de Diego Garcia en océan Indien, pour leur SSGN (un SNLE converti et armé de 154 missile de croisière, et pouvant transporter une centaine, voire plus, de commandos Navy SEAL commandos) qui a rejoint la flotte Pacifique. Les SSGN, comme les SNLE, possèdent 2 équipages pour que les sous-marins puissent rester un maximum de temps en mer (tous les 90 jours, le SSGN revient au port pour changer d’équipage). Les commandos peuvent aussi être transporter à bord de SNA, mais les SSGN ont des installations supplémentaires pour les SEALs pour qu’ils puissent plannifier, s’entraîner et s’exercer pour leurs missions. Peu de détails sont disponibles à propos de cette base, mais elle permettra évidemment au SSGN de rester plus longtemps dans l’océan Indien, sur une île située au sud du golfe Persique, et de l’Iran

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=105020

Plus de détails sur (mais en anglais) :

http://www.fas.org/man/dod-101/sys/ship/ssgn-726.htm

Je trouve l'idée plus qu'intéressante. Recycler un ohio SNLE, en lanceur de tomahawk et le remplir de 154 de ces missiles pour en faire une plateforme de lancement que l'on peu approcher des côtes ennemis sans se montrer.

Personnellement, je n'avais pas eu vent de ce concept. Je suis agréablement surpris.

Ils ont prévu 4 Ohio modifiés à priori.

Qu'en pensez vous? Avez-vous d'autres infos sur le principe?

Link to comment
Share on other sites

Ca fait déjà un petit moment que l'on parle de ces quatres SLNE reconvertis en SSGN. Je crois qu'il y a quelques sujets qui vadrouillent notamment un dans la partie Europe où ça cause d'éventuelles modif de nos vieux sm à nous en lanceurs SCALP.

Ce qui m'étonne c'est qu'on ne voit pas de SSGN de type Oscar c'est à dire dédié à la frappe antinavire, pas de lanceur de MM40 ou Harpoon par exemple, à part les lancer par les tubes torpille.

Un engin hybride anti aérien anti navire pourrait être bienvenu. Un mix Aster 30/SCALP/Exocet (ou équivalent occidental) pourrait taper très fort et se défendre/défendre son GAN.

Link to comment
Share on other sites

Etant nouveau et n'ayant rien vu sur la partie "Etas-Unis", j'ai pensé être le premier à en parler...  =D Bon, ouvrir un post uniquement sur le concept américain ne devrait pas géner les modo.

Le concept de l'Oscar Russe est connu et reconnu, mais cela a été un concept mort née. Il n'y a eu que 2 exemplaires je crois.

La chasse au groupe naval n'est plus une priorité de nos jours. Dans la situation géopolitique actuelle, c'est les attaques ciblées mer-terre, et la lutte anti-terroriste qui prime. D'où une mise de côté du concept mer-mer.

Je suis depuis quelques temps les sites d'infos sur les projets militaires, mais je dois avouer ne pas avoir entendu parlé de ce concept jusqu'ici. Je reconnais qu'utiliser comme plateforme de lancement de missiles en tout genre, les vieux SNLE, c'est une bonne idée.

Ce que tu dis là pourrait être intéressant, effectivement, pour la marine française. Utiliser nos vieux Redoutables en "rateliers à missiles en tout genre". Mais auront nous les budgets pour étudier ce projet?  =D

Link to comment
Share on other sites

Cette modification c'est faites car apres je ne sais plus quel traité, les USA et la Russie devaient posséder un maximum de 14 SNLE.

A l'epoque les USA avaient 18 Ohio, donc au lieu de les envoyer à la casse, il a été decidé de les transformer en plateforme de tir tomahawk.

Ton idée est interessante Berkut mais je ne vois pas l'utilité d'embarqué des Harpoons supplémentaires, leurs utilisations sont tres rare, un tomahawk à plus de chance de servir.

Pour proteger un Gan, je vois bien une sorte de petrolier embarquant toute sorte d'arme pouvant etre guider par les navires specialisé protegeant le Gan.

Cela donnerait une puissance de feu considerable en plus sans avoir à debourser des sommes astronomique.

Desormais les Seal vont avoir leurs propres "joujou" dedié à leurs missions.

Link to comment
Share on other sites

Tiens, Fenrir, tu viens de soulever un point intéressant, l'utilisation de batiment "civil" en ratteliers à missiles.

Toutefois, je vois un gros problèmes à utiliser un pétrolier, ou un cargot, renové en "ratelier", pour protéger un GAN : la vitesse. Un gan navigue souvent à 25 noeud, un pétrolier se traine au max à la dizaine!

Par contre, développer des bateaux à bas couts, ou on aligne les VLS, qui n'ont aucun radar ou système et qui recoivent les données du porte avion ou des frégates AA, c'est un concept déjà à l'étude chez les US et même chez nous il me semble.

Mais revenons à nos soums, cette spécialisation "commando" n'est pas illogique. La preuve, beaucoup de nouveaux soums, nouvelles frégates, ont des aménagements "commando". Cela montre bien l'orientation anti-terroriste et micro conclift de la geopolitique actuelle.

Link to comment
Share on other sites

Tiens, Fenrir, tu viens de soulever un point intéressant, l'utilisation de batiment "civil" en ratteliers à missiles.

Toutefois, je vois un gros problèmes à utiliser un pétrolier, ou un cargot, renové en "ratelier", pour protéger un GAN : la vitesse. Un gan navigue souvent à 25 noeud, un pétrolier se traine au max à la dizaine!

Par contre, développer des bateaux à bas couts, ou on aligne les VLS, qui n'ont aucun radar ou système et qui recoivent les données du porte avion ou des frégates AA, c'est un concept déjà à l'étude chez les US et même chez nous il me semble.

Mais revenons à nos soums, cette spécialisation "commando" n'est pas illogique. La preuve, beaucoup de nouveaux soums, nouvelles frégates, ont des aménagements "commando". Cela montre bien l'orientation anti-terroriste et micro conclift de la geopolitique actuelle.

Pas mal de petroliers file 20 noeuds full load... donc moins chargés ...

Link to comment
Share on other sites

ALors ils ont fait de gros progrés depuis que j'ai jeter un oeil sur les specs. Je suis un brin étonné quand même, car un pétrolier full load a 20 noeuds, je n'ose pas imaginer les temps de réactions. C'est peu sur à mon avis de jouer à cette vitesse avec ces engins.

Link to comment
Share on other sites

ALors ils ont fait de gros progrés depuis que j'ai jeter un oeil sur les specs. Je suis un brin étonné quand même, car un pétrolier full load a 20 noeuds, je n'ose pas imaginer les temps de réactions. C'est peu sur à mon avis de jouer à cette vitesse avec ces engins.

diametre de braquage 15km

sinon y a les porte conteneur geant qui file 25noeuds

http://fr.wikipedia.org/wiki/Emma_M%C3%A6rsk

Link to comment
Share on other sites

Cette modification c'est faites car apres je ne sais plus quel traité, les USA et la Russie devaient posséder un maximum de 14 SNLE.

A l'epoque les USA avaient 18 Ohio, donc au lieu de les envoyer à la casse, il a été decidé de les transformer en plateforme de tir tomahawk.

Ton idée est interessante Berkut mais je ne vois pas l'utilité d'embarqué des Harpoons supplémentaires, leurs utilisations sont tres rare, un tomahawk à plus de chance de servir.

Pour proteger un Gan, je vois bien une sorte de petrolier embarquant toute sorte d'arme pouvant etre guider par les navires specialisé protegeant le Gan.

Cela donnerait une puissance de feu considerable en plus sans avoir à debourser des sommes astronomique.

Desormais les Seal vont avoir leurs propres "joujou" dedié à leurs missions.

Il est vrai qu'il n'y a pas à ma connaissance de missile polyvalent comme le brahmos qui peut faire des frappes terrestres (le Harpoon et le MM40 le pourront si je me trompe pas).

Il manque à l'Occident un missile lourd polyvalent genre SS-N-19 (qui ne fait que de l'antinavire je le sais bien). Si je me souviens bien Stratege parlait d'une barge à missile ou d'un sm drone jouant le rôle de lance missile consommable (?).

Une plateforme lance missile opérée par les divers engins de détection d'un GAN pourrait être intéressante. Les Aegis/Hawkeye opérant les missiles antiaérien, les chasseurs pouvant marquer les cibles pour frappe terrestre (ou guidage par satellite depuis le navire amiral) et les hawk/chasseurs et sm pouvant guider les missiles antinavire.

Le tout sur la base d'un Ohio ou autre capable de suivre le reste de la troupe, l'avantage du sm étant sa relative discrétion.

Link to comment
Share on other sites

Pour le vecteur consommable, je crois que la France travaillait sur le "Frappeur" mais la discussion remonte à tres longtemps.

Ce concept me parait bon à l'epoque de la liaison 16 (c'est deja le principe avec le couple fremm AVT/ASM).

Je vois mal la France s'equiper d'un equivalent du SSGN mais l'idée du navire porteur est bonne.

Les concepts equivalents americains montré par Tom sont interessant mais trop cher à mes yeux: furtivité inutil, 500 missiles cela me parait beaucoup.

On prend un navire de 150 metres de long, 2 moteurs pour aller à 30 noeuds, on met 200 silos avec mix Aster/Scalp naval et roulé jeunesse!

On integre cela à un Gan qui se chargera de sa protection et du guidage.

Meme pas besoin de le maintenir en condition operationnel tout le temps, du fait de son automatisation on peut se permettre un equipage restreint que l'on peut ponctionner sur des hommes provenant d'autres navires en IPER.

Link to comment
Share on other sites

Désolé si j'ai dénigré les batiments civils, mais j'ai toujours entendu dire que les cargots étaient lents et peu maniables.

Si ce n'est pas le cas, ok. Toutefois, quitte à faire un batiment "ratelier", autant en faire un a moindre cout (aux normes civiles comme le bpc) mais conçu pour cela, que de tenter une transformation pas toujours heureuse, d'un batiment civil en batiment militaire.

Il reste que je suis d'accord avec fenrir, pour la france, un batiment "ratelier" de surface serait plus adapté à nos budgets et aux missions de la marine, qu'un sm.

Link to comment
Share on other sites

Une coque de type FREMM par exemple. Avec de sérieux réaménagements mais cela pourrait correspondre à tes desiderata question gabarit et vitesses. En plus pas vraiment besoin de se prendre la tête, la coque on l'a déjà (et ça ferait marcher un peu plus les chantiers navals et qui sait, baisser le coût du programme FREMM...)

Link to comment
Share on other sites

Une coque de type FREMM par exemple. Avec de sérieux réaménagements mais cela pourrait correspondre à tes desiderata question gabarit et vitesses. En plus pas vraiment besoin de se prendre la tête, la coque on l'a déjà (et ça ferait marcher un peu plus les chantiers navals et qui sait, baisser le coût du programme FREMM...)

C'est sur que si on degage la plage helico et le hangar helico ... y a largement la place pour ajouter 3x32 silots en tout ca ferait 128 silots ...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...