Recommended Posts

Aucun sujet de lancé sur l'aéronavale américaine ,qui est la plus imposante au monde ,je répare donc cette injustice en créant ce fil de discussion ,chacun pouvant apporter son petit boulon. =)

Feu vert pour le F-35C

La version navale du Joint Strike Fighter, le F-35C, vient de passer sa revue de conception détaillée, feu vert pour son entrée en production, sachant que prototypes et avions de dérie partageront la même configuration. Le F-35C aura une envergure de 13.10 m supérieur de 2.50 m à celle des deux autres versions (F-35A pour l'US Air Force et F-35B a décollage court et atterrissage vertical). Avec 30% de surface alaire supplémentaire, des empennages et des surfaces mobiles plus grandes, le F-35C sera plus manoeuvrable à basse vitesse pour les appontages. Des renforts structurels ont également ét ajoutés pour supporter les chocs à l'appontage et au catapultage. Environ 100 kg ont été gagnés sur une masse à vide de 13.6 tonnes, au cours des différentesitérations de la conception durant ces sept derniers mois. Le premier vol du F-35C est prévu à l'hiver 2009.

Sources : Air & Cosmos - n°2085 - 06 juillet 2007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne crois pas que les F-35C ont des ailes repliables. Cela entrainera une diminution du parc aérien emporté par les porte-avions de l'US Navy. Ensuite, ça ne devrait pas être handicapant tant les F-18 E/F et ces mêmes appareils sont polyvalents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quoi, pas d'ailes repliables? ça va pas poser de problèmes?

Un Super Hornet et un Hawkeye, une fois les ailes repliées, faisant 9 mètres de large.

un F-35C 13...

bon ok, le Tomcat était à 11 mètres, mais quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

par contre plus de surface alaire = plus de carburant non ?

On a une idée de l'autonomie du jouet ?

Il y a ce tableau mais les estimations m'ont l'air très optimistes... (à moins que des réservoirs largables soient pris en compte).

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/f-35-specs.htm

Sur le site de Northrop Gruman il est projeté :

631nm (1169km) pour le F-35A

492nm (911km) pour le F-35B

650nm (1204km) pour le F-35C

http://www.is.northropgrumman.com/systems/f35jsf_zcv.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hornet ABCD, mais en partie seulement, des Super Hornet EF ayant déjà remplacés des Hornet ABCD dans certaines escadrilles en plus des Tomcat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'extrémité des ailes du F35C est repliable (donnant au final une largeur de 9.10m quasi équivalente à celle de l'empenage arrière)!

Image IPB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui aurait raté la nouvelle le S3, patmar embarqué de l'US Navy n'est plus en service ... j'en profite pour mettre quelques photo.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non tout se fait par hélicoptères SH 60... et par SNA !

Depuis la fin de la guerre froide les S3 avaient largement diversifié leurs missions:

-buddy refuelling

-anti navire

-action vers la terre (bombes lisses et surtout Maverick)

-Elint et ESM (ES 3B Shadow)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'USN n'a plus d'avions de lutte ASM embarqué ?  :rolleyes:

En fait les S3 ne faisaient plus d'ASM depuis les année 90, il faisaient essentiellement de la surveillance et lutte air-surface, ainsi que tout un tas de missions annexes selon les équipements comme a listé Pascal. Il y avait même une version cargo légère a 6 pax + soute + pods cargo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il n'y a donc plus qu'à prier pour que les MH-60R ne soient jamais cloués au sol pour une raison grave.  :lol:

Vu que ce sera les seuls engins ASM embarqués de tout l'US Navy...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, en ce début de XXIe S, il n'y a plus aucun avion de lutte ASM embarqué et il n'y aucun projet pour en concevoir d'autre alors que la menace sous-marine est encore plus diffuse que durant la guerre froide ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien l'Argentine dispose encore de plusieurs S-2 équipés en ASM. Ces derniers servent principalement depuis la terre, mais il leur est arrivé d'opérer depuis le Sao Paulo Brésilien.

Mais sinon oui, en effet, c'est une capacité en passe d'être abandonnée.

Cela dit, il faut avouer que cela peut relevé d'une certaine logique, surtout pour les USA.

Déjà, cela va de paire avec une réduction de la flotte.

Ensuite, les nouvelles solutions proposées sont peut-être justement plus adaptées aux nouvelles menaces diffusent. Les hélicoptères ASM ont de tout temps été préférés aux avions embarqués lorsqu'il s'agit de dénicher des sous-marins, particulièrement des SSK, en embuscade.

Leur capacité de présence sur zone et leurs sonars immergés y jouent pour beaucoup.

C'est justement parce que la menace est plus diffuse que l'on se redirige massivement vers les hélicoptères ASM.

Sachant bien entendu que des menaces moins diffuses et plus frontales existent toujours, la composante aérienne n'a pas été abandonnée pour autant. Même si elle fut très réduite par rapport à l'époque de la guerre froide (mais le nombre de SNA et SSGN "ennemi" a été réduit dans les même proportions), elle existe toujours sous la forme de patrouilleurs longue endurance divers. Et ce qui fut perdu en quantité est gagné en qualité.

Les P-3 Orion vont être remplacés par des P-8 de plus longue endurance. Les ATL2 vont être modernisés, les Japonais développent un tout nouvel appareil spécifiquement conçu pour l'ASM etc...

Globalement, l'offre pour des avions de patrouille maritime (en occident du moins) n'a jamais été aussi élevée. CASA, Lockheed, Boeing, Airbus, Antonov, Sukhoï, Embraer etc... tout le monde y va avec sa solution.

Bref, le secteur n'est pas abandonné, juste réadapté aux menaces modernes.

Pour un porte-avions de l'OTAN, la menace la plus importante n'est plus une flotte d'Oscar soviétiques armés de missiles longue-portée (face auxquels les Viking étaient une solution adaptée) mais bien un SSN ou quelques SSK placés en embuscade (et face auxquels les hélico ASM et les frégates ASM sont la solution la plus adaptée).

Les avions de PATMAR ASM longue-portée gardant toute leur utilité pour la protection des routes commerciales, des flottes et autres convois ainsi que des côtes alliées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, en ce début de XXIe S, il n'y a plus aucun avion de lutte ASM embarqué et il n'y aucun projet pour en concevoir d'autre alors que la menace sous-marine est encore plus diffuse que durant la guerre froide ?

En avion ASW embarqué, il reste le projet sukhoï Su-32FN (SU34)

ausairpower

The more interesting stores are lightweight ASW torpedoes, carried in pairs on stations 8 and 9, for a total of 4 rounds, and a conformal centreline pod which can be loaded with up to 72 sonobuoys of various types. An ASW patrol weapons mix would probably involve a mix of these stores, drop tanks and depth charges.

Unlike the conventional Su-34 strike variants, the Su-32FN has yet to enter production

Ca intéresserait pas mal les Chinois :

Anti-submarine patrol sorties also present a genuine challenge, with a real strategic need for the PLA-N due to Taiwan's SSK fleet planning and the prospect of US Navy SSNs blockading Chinese ports. The PRC faces a strategic problem not unlike the AV-MF did in defending its maritime bastions - turboprop LRMP aircraft stand little chance of surviving to perform their role.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les avions embarqués ASM reviendront à la mode quand les PA seront plus nombreux :lol:

Pour le moment à part les américains et les français il n'y a pas grand monde pour utiliser de l'avion ASM embarqué...

Mais surtout

Quant à la menace du sous marin celle des SSK à propulsion classique reste marginale confinée notamment à certaines zones d'opérations... Ces navires ne sont pas des arpenteurs d'océans aptes à pister durant des jours une TF filant à 18/20 noeuds

Le danger reste le SNA et là le nombre a bien baissé depuis 1989 là est tout le paradoxe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait.

Le nombre de marines équipées de sous-marins modernes augmente sans cesse depuis la fin de la guerre froide. Mais ce sont généralement des SSK qui ne s'éloignent pas vraiment des côtes et des détroits. Contre eux, des hélicoptères ASM ou des corvettes et frégates légères suffisent souvent.

Les avions ASW embarqués, c'était pour le bon temps où il y avait plus de SSN Russes que de baleines bleues dans l'Atlantique, et où 3 SSN Los Angeles, une douzaine d'Orion et autant d'hélico ASW n'étaient pas suffisant pour protéger un GAN US.

Je caricature un peu, mais l'idée est là.

Les avions ASW embarqués, c'est bien pour des environnements très surchargés, avec des menaces frontales en nombre.

Pour la menace diffuse des SSK et le faible nombre de SSN Russes restant, hélico et patrouilleurs longue-portée sont plus adaptés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour faire plaisir a PD7 ... un nouveau billet en provenance de APA via defpro

A propos du duel GAN vs lutte anti navire aéroportée.

http://www.defpro.com/daily/details/251/

Restoring America's Maritime Air Dominance

May 7th, 1942, during the Battle of the Coral Sea, was the day when naval warfare changed forever. This was the first fleet action in which aircraft carriers engaged each other. It was also history’s first naval battle in which neither side's ships sighted or fired directly upon each other. Although technically a win for the Japanese Navy, its forces were sufficiently weakened that in the subsequent Battle of Midway, the United States Navy convincingly defeated the Imperial Japanese Navy. Since then, the USN has never been defeated at sea ...

La suite http://www.defpro.com/daily/details/251/

L'original est par la http://www.ausairpower.net/APA-NOTAM-230209-1.html

Image IPB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une version embarquée du F-22, j’ai souvent entendu parlé de cette idée et je l’ai certainement eu quelque fois. La question est de savoir si la NAVY l’a eu aussi. :rolleyes:

Si l’article pose de bonnes questions sur la faisabilité d’une telle adaptation, il en oublie certaines. Par exemple, il faudrait traiter les moteurs, la cellule et surtout le revêtement à une utilisation en atmosphère salin. Il n’inclut pas non plus les coûts des équipements et modifications des bases et des portes avions nécessaires à l’emploi de ce nouvel appareil.

De plus, les deux exemples utilisés ne sont pas, à mon sens, très pertinents. En effet, le Rafale avait été dès le début imaginé comme un appareil embarqué (comme le F-35C). Ensuite, le Su-33 est un appareil STOBAR à « trois plans porteurs »et non un appareil CATOBAR sans canards.

Enfin, dans la même veine que cette idée de remplacer le F-14 par un F-22N. Que pensez-vous d’une version ASM du V-22 pour remplacer le S-2? Une plate-forme hybride pourrait réunir les avantages de l’hélicoptère et de l’avion pour la lutte ASM.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu que le moteur est à peu de chose prés le même que celui du F35C une navalisation ne me paraît pas bien dur. Ensuite le surcoût du F22N pourra être compensé par l'annulation du F35C qui serra remplacé par les F22N (plus cher mais nettement plus performant) et des F18E/F (moins cher)

Opérationnellement je ne pense pas que l'USNavy y perde, mais politiquement ça poserait peut-être problème quoique Loockeed serra indemnisé par le F22N et le F35C n'intéresse personne à l'export.

Et c'est peut-être plus facile de faire le F22N que de finir le F35C surtout qu'un retard ne pose pas de problème vu que le choix du F22N signifie aussi des livraisons supplémentaires de F18E/F

Enfin si l'USNavy préfère le F22 et le F18E/F au F35C, on risque de voir l'USAF préférer le F22 et des F16E/F ou F15E au F35A

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le revêtement du F-22 il est pas du genre de celui du B-2 (incapable de supporter le contact avec 99% des éléments présents sur notre planète :lol:), même si en un peu amélioré ?

Pas sûr qu'il résiste (à long terme en tout cas) à un traitement aussi brutal que les opérations en mer.  :lol:

Et puis, question maintenance, c'est assez compliqué, non ?

Si c'est pour avoir un appareil nécessitant beaucoup de maintenance, autant prendre une version améliorée du F-14*... :lol:

*meilleur radar, meilleurs moteurs mais cellule assez similaire pour pas trop faire exploser les coûts...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 262
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    dgf
    Membre le plus récent
    dgf
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 403
    Total des sujets
    1 169 121
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets