Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Sur l’état de l’armée américaine


Saladin
 Share

Recommended Posts

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...
  • 2 weeks later...

Un Thread à dérouler, impressionnant tout les details sur l'état et les programmes d'évolutions/revalorisation ( réussite, défaut, etc...) à faire ou déjà faite du parc de véhicules militaire US, on passe des véhicules léger, au Stryker ( on parle aussi de la version défense sol-air) , M113, Braddley, ACV, M1 Abrams, char de dépannage, char porte pont, etc... 

J'aurais bien fait le tri et poster sur les files correspondants, mais vu le nombre de messages expliquant chaque type de véhicules, je vais y passer un temps fou ! 

Donc à dérouler ! 

Je vais faire un doublon du tweet initial sur le file MBT, je pense que les gens pourront vite trouvait se qu'ils veulent lire sur le véhicule qui les intéresse. 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

La vision sur les brigades  d'infanterie avec du char léger et des véhicules légers, option aéroportée. 

Bon j'ai pas d'avis tranché sur le sujet, mais il faudra bien maîtriser le ciel et ne pas avoir un risque de défense sol-air important. 

 

 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...

@Tancrède

J'observe une approche dans la pub de recrutement des marines qui est intéressante, et qui quelque part est pas mal vue, celle de mettre en avant un jeune qui vit dans une ville ou il est dans l'optique d'être connecté via le net mais que cela l'amène sur une vision individualiste et aussi celle d'un consommateur qui de nos jours est presque à  comparer a l'image du consommateur " compulsif", enfin qui consomme pour consommer et se donner un style, via les fringues de marque donnant une apparence mais une apparence superficielle puisqu'il n'y a pas derrière une structure mentale forte et qu'au final on est surtout seul, chacun étant dans sa bulle comme individualiste, il n'y a pas de transcendance ni de cohésion à attendre, d'où une forme de mal-être ou on se rend compte de l'isolement et que le matérialisme ne parvient qu'à peine à rassurer . C'est là qu'intervient la mise en avant de se que peut offrir le Corps des marines, ou l'on va mettre les valeurs tel le dépassement de soi-même, mais en sachant qu'on est plus fort en équipe et que personne ne sera abandonné , que les relations humaines apportent la cohésion est renforce le sentiment d'appartenance, de confiance chaque jour renforcée et que l'individu que l'on est est transcendé par quelques chose de plus grand que soi, mais qu'on appartient à une entité qui elle est bien enracinée dans une culture et les traditions, qui reste vivante avec la perpétuation de se que les anciens ont laissé. On n' à plus au final l'apparence de l'image que l'on veut se donner mais on est le vrai reflet de se que l'on est en devenant un Marine. 

L'approche est intéressante car elle critique l'individualisme de la société moderne américaine ( et qui est aussi celle des pays occidentaux) tout en proposant une alternative ou chacun peut s'enraciner en rejoignant les marines. 

Enfin voilà comment je vois la chose. 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Le Humwee n'a pas dit son dernier mot au sein de l'US Army

L'armée réaffecte les fonds destinés au JLT à l'achat de nouveaux Humvees

https://www.thedrive.com/the-war-zone/41439/joint-light-tactical-vehicle-funds-redirected-by-army-once-again-to-buy-new-humvees

 

Morceaux choisis :

L'armée américaine cherche à transférer des fonds du programme Joint Light Tactical Vehicle (JLTV) afin de financer la poursuite de la modernisation et de l'acquisition de l'emblématique véhicule polyvalent à roues à haute mobilité, ou Humvee. Alors que le JLTV devait à l'origine remplacer au moins la grande majorité, sinon la totalité des Humvee du service, ce qui s'est avéré ne pas être le cas, des questions subsistent quant à la manière d'intégrer la nouvelle plateforme résistante aux mines dans la flotte existante de véhicules terrestres. Ces derniers reports de financement ne font que compliquer davantage ces questions.

La taille et le poids ont été des facteurs dans cette décision, car le JLTV de 22 000 livres est nettement plus grand que le Humvee, qui n'est pas petit lui-même. La question de la taille et du poids est également mise en évidence par la décision récente de l'armée d'acquérir un véhicule plus petit, le Infantry Squad Vehicle, comme alternative au JLTV et au Humvee, en particulier pour les unités aéroportées.

D'aucuns contesteraient l'idée que le Humvee est en quelque sorte mieux adapté à une armée censée se concentrer sur des conflits de plus grande envergure, en particulier contre des adversaires potentiels proches, tels que la Russie ou la Chine, si ce véhicule vieux de plusieurs décennies était trop vulnérable pour des conflits de faible envergure comme l'Irak. On pourrait faire valoir que la résistance aux mines et aux armes légères est moins importante dans un combat contre un État comparable où des armes plus avancées représentent une plus grande menace. Dans ce cas, les véhicules plus légers, moins chers et plus simples, qui ont moins d'exigences logistiques que leurs homologues plus grands et plus complexes, peuvent être avantageux. Par exemple, si l'on tient une île dans le Pacifique, un blindage supplémentaire sous la coque aurait peu d'impact sur la capacité de survie. 

Question de bon sens..

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 01/07/2021 à 07:10, Gibbs le Cajun a dit :

@Tancrède

J'observe une approche dans la pub de recrutement des marines qui est intéressante, et qui quelque part est pas mal vue, celle de mettre en avant un jeune qui vit dans une ville ou il est dans l'optique d'être connecté via le net mais que cela l'amène sur une vision individualiste et aussi celle d'un consommateur qui de nos jours est presque à  comparer a l'image du consommateur " compulsif", enfin qui consomme pour consommer et se donner un style, via les fringues de marque donnant une apparence mais une apparence superficielle puisqu'il n'y a pas derrière une structure mentale forte et qu'au final on est surtout seul, chacun étant dans sa bulle comme individualiste, il n'y a pas de transcendance ni de cohésion à attendre, d'où une forme de mal-être ou on se rend compte de l'isolement et que le matérialisme ne parvient qu'à peine à rassurer . C'est là qu'intervient la mise en avant de se que peut offrir le Corps des marines, ou l'on va mettre les valeurs tel le dépassement de soi-même, mais en sachant qu'on est plus fort en équipe et que personne ne sera abandonné , que les relations humaines apportent la cohésion est renforce le sentiment d'appartenance, de confiance chaque jour renforcée et que l'individu que l'on est est transcendé par quelques chose de plus grand que soi, mais qu'on appartient à une entité qui elle est bien enracinée dans une culture et les traditions, qui reste vivante avec la perpétuation de se que les anciens ont laissé. On n' à plus au final l'apparence de l'image que l'on veut se donner mais on est le vrai reflet de se que l'on est en devenant un Marine. 

L'approche est intéressante car elle critique l'individualisme de la société moderne américaine ( et qui est aussi celle des pays occidentaux) tout en proposant une alternative ou chacun peut s'enraciner en rejoignant les marines. 

Enfin voilà comment je vois la chose. 

 

...ah ben ça change du dernier clip de recrutement côté Army  ! Oo Pas mal en effet, axe d'approche très interessant, et à mon avis très pertinent. Même cher nous.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Concours de véhicules de combat d'infanterie de l'armée américaine - Cinq entreprises toujours en lice

https://soldat-und-technik.de/2021/07/mobilitaet/27878/omfv-schuetzenpanzerwettbewerb-der-u-s-army-fuenf-firmen-weiter-im-rennen/

Révélation

L'armée américaine a sélectionné cinq fournisseurs pour la prochaine phase de la compétition visant à succéder au véhicule de combat d'infanterie Bradley. Outre American Rheinmetall Vehicles, filiale américaine de l'entrepreneur de défense allemand basé à Düsseldorf, Point Blank Enterprises, Oshkosh Defense en coopération avec le fabricant sud-coréen Hanwah, BAE Systems et General Dynamics Land Systems doivent soumettre des conceptions numériques du nouveau véhicule de combat dans le cadre de la prochaine phase, dite phase 2, du programme OMFV (Optionally Manned Fighting Vehicle).

Le montant total des cinq contrats pour les études de conception numérique est d'environ 300 millions de dollars US, selon un communiqué de l'armée américaine.

Au cours du programme OMFV, l'armée américaine entend remplacer près de 4 000 véhicules de combat de type Bradley, dont la succession a déjà englouti plusieurs milliards de dollars US sans qu'un seul véhicule de combat ait été introduit dans les forces armées américaines.

Phases du programme OMFV

Phase 1 : Analyse du marché (achevée en 2020)

Phase 2 : Au cours de la phase de conception numérique (2021 à début 2023), cinq concurrents doivent produire des conceptions numériques pour le véhicule de combat requis et se soumettre à un examen de conception préliminaire (PDR). Par la suite, il est possible de développer davantage la conception du véhicule dans une phase de post-conception. Les critères de sélection sont les performances, la maturité technique de la conception, les droits ainsi que les coûts d'acquisition et d'exploitation.

Phase 3 : Au cours de la phase de conception détaillée (2023 à 2024), à la suite de l'étude des véhicules virtuels, un maximum de trois fournisseurs seront invités en avril 2023 à affiner leurs conceptions, en tenant compte des résultats de la simulation de la phase 2, et à construire des prototypes fonctionnels d'ici juillet 2025.

Phase 4 : La construction de trois prototypes et leur mise à l'épreuve font l'objet de la phase dite de prototypes et d'essais (2025 à 2026), à l'issue de laquelle la sélection d'un concurrent pour la production en série de l'OMFV est prévue.

La phase 5 : Production de pré-série (à partir de 2027) concerne la production d'un OMFV de pré-série, dont les véhicules sont destinés à être testés en profondeur par les agences gouvernementales.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

L'armée américaine attribue le premier contrat de production pour le CH-47F Block II

https://soldat-und-technik.de/2021/10/mobilitaet/28800/u-s-army-vergibt-ersten-produktionsvertrag-fuer-ch-47f-block-ii/

Révélation

Boeing a signé un contrat avec l'armée américaine pour la production d'hélicoptères de transport CH-47F dans la dernière configuration Block II, a annoncé la société. Selon le contrat, quatre CH-47F Block II Chinooks d'une valeur équivalente à 115 millions d'euros doivent être livrés à partir de 2023. Une commande étendue d'une valeur de 25 millions d'euros a été passée pour le deuxième lot.

Le bloc II améliorera les performances de l'hélicoptère. Les améliorations techniques se traduisent, entre autres, par des pales de rotor modernisées, des réservoirs redessinés, une cellule révisée et une chaîne cinématique renforcée. Ces mesures visent à augmenter la charge utile et à améliorer la communalité entre la flotte américaine et celle des pays alliés afin de réduire les coûts de maintenance, écrit Boeing.

"Il s'agit d'une étape majeure dans la modernisation du Chinook qui soutient la vision multi-domaine future de l'armée", a déclaré Andy Builta, vice-président de Cargo & Utility Helicopters et responsable du programme H-47. "La technologie du bloc II favorisera l'uniformité de la flotte et permettra à nos soldats de rentrer chez eux en toute sécurité pour les décennies à venir."

Avec le CH-47F, Boeing est l'un des participants à la compétition pour l'hélicoptère de transport lourd de la Bundeswehr. Cependant, maintenant que la procédure a été interrompue, on ne sait pas comment un marché public peut être réalisé, d'autant plus que le financement ne semble pas du tout assuré au vu de la constellation politique.

Bloc II

Le bloc II est une amélioration du produit du Boeing CH-47, qui doit inclure de nouvelles pales de rotor, une boite de vitesse améliorée, des réservoirs non segmentés et une augmentation de la charge utile (environ 1,8 t) et de son autonomie.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Des véhicules terrestres sans pilote "ennemis" affrontent maintenant des soldats de l'armée à l'entraînement. Le véhicule sans pilote a rendu une zone d'atterrissage d'hélicoptère inutilisable, ce qui pourrait se produire lors d'une bataille réelle, les adversaires disposant de capacités similaires.

L'armée américaine déclare que des troupes ennemies fictives, également connues sous le nom de Force d'opposition, ou OPFOR, ont utilisé des véhicules terrestres sans pilote dans un exercice pour la première fois. L'OPFOR les a utilisés pour empêcher l'accès à d'éventuelles zones d'atterrissage d'hélicoptères et pour établir des positions de blocage le long des routes, entre autres. Cela met en évidence le fait que les forces américaines seront de plus en plus susceptibles, au fil du temps, de rencontrer des systèmes sans pilote au sol, ainsi que dans les airs, lors de conflits futurs, en particulier les combats de haut niveau contre des adversaires potentiels proches, tels que la Chine ou la Russie. 

L'exercice en question s'est déroulé au Joint Readiness Training Center (JRTC) de l'armée de terre à Fort Polk en Louisiane en septembre. L'unité OPFOR résidente du JRTC est le 1er Bataillon (aéroporté), 509e Infanterie, également connu sous le surnom de Geronimo. Ce bataillon a reçu deux transports tactiques multi-usages (MUTT) sans pilote de General Dynamics Land Systems (GLDS) pour l'aider à affronter les soldats de la 3rd Brigade Combat Team, 101st Airborne Division. 

https://www.thedrive.com/the-war-zone/42799/army-soldiers-are-now-training-against-missile-toting-enemy-unmanned-ground-vehicles

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

L'armée de terre mettra en service des SM-6 et des missiles de croisière Tomahawk lancés depuis le sol en utilisant un lanceur que la marine a également testé sur un bateau sans équipage. L'armée américaine a publié un graphique montrant les différents composants qui devraient faire partie de sa première batterie opérationnelle "Mid-Range Capability", qui sera capable d'utiliser des missiles SM-6 et Tomahawk lancés depuis le sol. On y voit notamment que l'unité disposera de quatre lanceurs polyvalents montés sur remorque, similaires, sinon identiques, à celui que le Pentagone a utilisé pour tester un Tomahawk terrestre il y a deux ans. Un dérivé de ce même lanceur, basé sur le système de lancement vertical Mk 41 de la marine américaine, a été testé sur un navire de surface sans équipage au début de cette année. 

Le bureau des capacités rapides et des technologies critiques (RCCTO) de l'armée de terre a publié les nouvelles informations sur la composition prévue de sa première unité de capacité moyenne (MRC) lors d'une présentation à la conférence annuelle de l'Association de l'armée américaine à Washington, D.C., qui a débuté lundi et se termine aujourd'hui. Le service a également révélé que le système d'arme MRC complet s'appelle désormais Typhon, une référence apparente au serpent géant mortel de la mythologie grecque.

Chaque lanceur Typhon comporte quatre cellules et est installé sur la remorque dans un support articulé qui lui permet d'être transporté dans une configuration de rangement horizontal pendant le transit. Il s'agit de la même configuration générale que le lanceur testé précédemment par le Bureau des capacités stratégiques (SCO) du Pentagone à bord du navire de surface sans pilote (USV) Ranger, en coopération avec la marine. Cet USV a été utilisé dans de multiples expériences dans le cadre du programme Ghost Fleet Overlord, dont vous pouvez lire plus ici. Une version similaire, mais moins robuste, montée sur remorque de ce système de lancement a testé le tir d'un missile Tomahawk en 2019.

Quant à ce que le lanceur Typhon pourra tirer, l'armée de terre a annoncé l'année dernière qu'elle avait choisi des versions lancées depuis le sol des missiles de croisière SM-6 et Tomahawk de la marine comme armes initiales pour sa batterie MRC. La variante la plus récente du SM-6 en service actuellement, le Block IA, est ostensiblement un missile sol-air mais possède une capacité secondaire à frapper des cibles de surface. Le Tomahawk est principalement un missile d'attaque terrestre, mais les versions actuelles ont également une capacité antinavire. 

La nouvelle variante Block IB du SM-6 est en cours de développement. Elle devrait atteindre des vitesses hypersoniques et disposer d'autres capacités améliorées, et pourrait être ajoutée à l'arsenal du système Typhon à l'avenir. De même, des versions améliorées de la série de missiles Tomahawk, notamment des types optimisés pour une utilisation antinavire, sont également en préparation. La nature modulaire du lanceur Typhon, grâce à son héritage de système de lancement vertical (VLS) Mk 41 et aux missiles canisterisés que le système utilise, ne fera que faciliter l'intégration d'autres armes au fil du temps. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

L'article dans sa totalité https://www.thedrive.com/the-war-zone/42712/the-army-plans-to-fire-its-version-of-the-navys-sm-6-missile-from-this-launcher

spacer.png

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Je suis en train de relire des archives vous trouverez ci-dessous un article sur la réduction de l'artillerie le format des brigades et divisions, le Stryker, etc... .

https://combatreform.org/PENTOMICARMYAGAIN/

The expansion of brigades is accompanied by a reduction in the ground combat battalions (the units that actually do the fighting) each brigade will command. These "maneuver battalions" will be reduced to two, in a few cases three, per brigade. This is down from their normal three, sometimes four, maneuver battalions per brigade. Specifically, while the number of brigade headquarters will increase by 11.5 percent (from 66 to 77), the number of maneuver battalions in them will shrink from 201 to 161, or by 20 percent.

The new castrated brigades also have other potential disadvantages. Some plausibly fear they will be able to sustain only limited combat because there will be only two battalions to rotate into reserve or rest, not three or more. Others point out the "reform" will further stress our already overextended forces in Iraq: the pint-sized brigades will require larger manpower deployments to maintain a constant level of combat power.

 

  • Like 1
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Trois nouvelles Medal of Honor doivent être décernées aujourd'hui, toutes pour des militaires de l'US Army, dont deux à titre posthume : https://www.wsj.com/articles/top-notch-dudes-11639416345

Pour une fois qu'un article du WSJ est en accès libre... je recopie au cas où :

Révélation

Top-Notch Dudes
The White House announces three remarkable heroes will receive the Medal of Honor.

At last, there’s good news from the White House, contained in a Friday press release:

Citation

    On December 16, 2021, President Joseph R. Biden, Jr. , will award the Medal of Honor to Sergeant First Class Alwyn C. Cashe, United States Army, Sergeant First Class Christopher A. Celiz, United States Army, and Master Sergeant Earl D. Plumlee, United States Army, for conspicuous gallantry.

Regular readers of this column know of the heroic sacrifices Sgt. Cashe made for his fellow soldiers on an awful night in Iraq in 2005. Even while on fire he continued to rescue his men trapped inside a burning Bradley fighting vehicle. The courageous Cashe would die from his wounds weeks later in an Army hospital, and the award is long overdue.

As for the brave Sgt. Celiz, Dan Lamothe of the Washington Post notes that in Afghanistan he “was on his fifth deployment with his Ranger battalion, and had previously deployed to Iraq and Afghanistan before joining the elite unit.”

Celiz was nearing the end of that last deployment in the summer of 2018. The White House describes what happened when a large enemy force attacked his Ranger unit and Afghan partners in Paktia province:

Citation

    ...Sergeant First Class Celiz voluntarily exposed himself to intense enemy machine gun and small arms fire to retrieve and employ a heavy weapon system, thereby allowing U.S. and partnered forces to regain the initiative, maneuver to a secure location and begin treatment of a critically wounded partnered force member. As the medical evacuation helicopter arrived, it was immediately engaged by accurate and sustained enemy fire. Knowing how critical it was to quickly load the casualty, Sergeant First Class Celiz willingly exposed himself to heavy and effective enemy fire to direct and lead the evacuation. Sergeant First Class Celiz made a conscious effort to ensure his body acted as a physical shield to his team carrying the casualty and the crew of the aircraft. As the casualty was loaded and Sergeant First Class Celiz’ team returned to cover, he alone remained at the aircraft, returning a high volume of fire and constantly repositioning himself to act as a physical shield to the aircraft and its crew. Sergeant First Class Celiz then placed himself directly between the cockpit and the enemy, ensuring the aircraft was able to depart. As the helicopter lifted off, Sergeant First Class Celiz was hit by enemy fire. Fully aware of his own injury, but understanding the peril to the aircraft from the intense enemy machine gun fire, Sergeant First Class Celiz motioned to the aircraft to depart rather than remain to load him.

In Charleston, South Carolina’s Post and Courier newspaper, Angie Jackson reported on his 2018 funeral in Savannah, Georgia:

Citation

    The mourners showed up by the hundreds, silently lining up in front of Congregation Mickve Israel while the sounds of bagpipes filled one of the city’s historic squares Wednesday afternoon.

    And after more than 300 people packed the synagogue for the funeral service, those who couldn’t make it inside — soldiers in uniform and civilians — crowded the open doorway and spilled onto the sidewalk.

    ... Fellow soldiers with the 1st Battalion, 75th Ranger Regiment based at Hunter Army Airfield in Savannah knew Celiz as a dedicated leader whose “infectiously” positive attitude inspired others... After his death, the commander of the 75th Ranger Regiment referred to him as a “national treasure.”...

    And to Jennifer Hunter of Summerville, a friend of Celiz and his wife, Katie, it was no surprise that several hundred people attended Wednesday’s service.

    Through birthday parties, holiday celebrations and weekend visits to each other’s homes, Hunter got to know Celiz as an “honorable, amazing” father to his 8-year-old daughter.

    “I’ve never seen a man love his wife and his child as much as he loved them,” she said.

Soon after the funeral, Wesley Morgan reported in Politico:

Citation

    An Army Ranger who was killed in Afghanistan earlier this month was part of a secret program that helps the CIA hunt down militant leaders, according to three former special operations soldiers who knew him...

    “The Rangers who get selected for that mission, to support our interagency partners, are typically the most calm, collected, mature, and professional of an elite group,” said an active-duty military officer with detailed knowledge of the program who also knew Celiz...

    “Celiz was a top-notch dude,” [said a] former special operations officer who served with him. “I can’t say enough good things about him. He didn’t talk a whole lot but he was always happy. No matter how bad things sucked, he always had a dumb smile on his face and it drove guys crazy.”

    “We called him the Silver Fox,” said another former Ranger who worked closely with Celiz, a reference to his gray hair and advanced age for a member of the unit. “He was one of the humblest men I ever met. Where others would fall apart, you could lean on him to pull through.”

Thank goodness that Master Sergeant Earl D. Plumlee, this week’s other deserving Medal of Honor recipient, is still alive, although his survival seems almost miraculous given the events of Aug. 28, 2013, in Afghanistan. Sgt. Plumlee’s actions after enemy forces blew a 60-foot hole in his base’s perimeter wall read like a scene out of a superhero movie, but he is a real American. The White House notes:

Citation

    Ten insurgents wearing Afghan National Army uniforms and suicide vests poured through the breach. Staff Sergeant Plumlee and five Special Operations members, intent upon defending the base, mounted two vehicles and raced toward the site of the detonation. The vehicles, now no longer under cover, came under effective enemy fire from the front and right. Using his body to shield the driver from enemy fire, he instinctively reacted, exiting the vehicle while simultaneously drawing his pistol and engaging an insurgent to the vehicle’s right. Without cover and with complete disregard for his own safety, he advanced on the superior enemy force engaging multiple insurgents with only his pistol. Upon reaching cover, he killed two insurgents, one with a well-placed grenade and the other by detonating the insurgent’s suicide vest using precision sniper fire. Again disregarding his own safety, he left cover and advanced alone against the superior enemy force engaging several combatants at close range, including an insurgent whose suicide vest exploded a mere seven meters from his position. Undeterred and resolute, he joined a small group of American and Polish Soldiers, who moved from cover to counter-attack the infiltrators. As the force advanced, he engaged an insurgent to his front left. The wounded insurgent threw a grenade before detonating his suicide vest. Staff Sergeant Plumlee then swung around and engaged another insurgent who charged the group from the rear. The insurgent detonated his suicide vest, mortally wounding a U.S. Soldier. Staff Sergeant Plumlee, with complete disregard for his own safety, ran to the wounded Soldier, carried him to safety, and rendered first aid. He then organized three Polish Soldiers for defense, methodically cleared the area, remained in a security posture, and continued to scan for any remaining threats.

As if he hasn’t already rendered enough service to the country, Sgt. Plumlee remains on duty with the 1st Special Forces Group at Fort Lewis, Washington.

Thank God for top-notch dudes.

***

James Freeman is the co-author of “The Cost: Trump, China and American Revival.”

Cashe était de la 3rd Infantry Division, Celiz j'avais posté des liens il était du 75th Ranger mais était affecté auprès d'une force afghane sous l'autorité de la CIA lors de sa mort, Plumlee était du 1st Special Forces Group.

Edited by Rob1
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

@seb02

Je constate dans l'article que le thème de l'allègement est générique, et pas limité à la réduction des éléments de combat dans les "pions" tactiques/opératiques de base que sont les brigades, tant en nombre (bataillons de manoeuvre/brigade) qu'en taille (dimensionnement des dits bataillons): on voit aussi, ce que déplore le dit article, l'allègement des matos dans les forces en général. Je pointe notamment le tableau montrant la proportion d'unités "pieds et camions" en croissance constante dans le mix total des forces, au détriment des unités médianes Stryker et des unités lourdes, avec apparemment, si l'on doit en croire cet auteur, des plans pour se débarrasser de toujours plus de chars et/ou de réduire le punch des unités mécanisées (moins de chars/unité). Moins d'artillerie aussi. L'intention derrière cela, si cela est confirmé, est-elle au global de signaler une Amérique qui entend "lead from behind", selon le terme utilisé sous Obama, cad un refus structurel de risquer un engagement au sol en Asie de l'est? Qui reposera plus sur la frappe aérienne (avions, drones et missiles) et les tirs à longue portée, comme ce qui se voit déjà chez les Marines (quasi disparition de l'artillerie à tubes au profit de plus de HIMARS), avec des troupes plus réservées à l'occupation/sécurisation/nettoyage post bombardement? 

Ce qui est sûr aussi, c'est que de telles réformes montrent un alourdissement relatif et/ou absolu du sommet: plus de gradés relativement à l'effectif global: un plan d'emploi pour les diplômés aux dépends de la "classe ouvrière" des soldats du rang? Historiquement, quand une armée devient plus macrocéphale, c'est pas un bon signe. 

Edited by Tancrède
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On a des nouvelles de la future organisation de l'US Army et, pour faire court, c'est un peu le bordel.

Pour rappel, l'organisation actuelle d'une division de l'US Army est la suivante

  • Bataillon de commandement divisionnaire
  • 3× Brigade Combat Teams (soit Infantry, Stryker ou Armor)
  • Artillerie Divisionnaire (en fait juste un QG chargé de la coordination et de l'entraînement des éléments d'artillerie des brigades)
  • Combat Aviation Brigade
    • Compagnie de commandement
    • Escadron (Bataillon) d'attaque/reconnaissance (anciennement sur Kiowa, maintenant avec 24 Apache et 12 RQ-7)
    • Bataillon d'attaque (24 Apache)
    • Bataillon d'assaut (30 UH-60)
    • Bataillon de support général d'aviation (8 UH-60 C2, 12 CH-47, 12 HH-60M medevac)
    • Compagnie UAV (12 MQ-1C Grey Eagle)
    • Bataillon logistique
  • Brigade de soutien

La structure des BCT est reprise ci-dessous:

Spoiler

https://pbs.twimg.com/media/FHXo00JaIAAMbXT?format=jpg&name=medium

https://pbs.twimg.com/media/FHXo00LakAIUwAa?format=jpg&name=medium

https://pbs.twimg.com/media/FHXo00zaQAESCrL?format=jpg&name=medium

Notez que le bataillon du génie est presque une arrière pensée, n'incluant que deux compagnies du génie de combat mais aussi la compagnie des transmissions et une compagnie du renseignement militaire

Ces BCT étaient ces dernières années le focus de l'organisation US. Avec les nouvelles réformes, la division va redevenir le focus avec 5 types distincts de division:

  • Airborne Joint Forcible Entry (JFE)
  • Air Assault Joint Forcible Entry (JFE)
  • Standard Division, Light
  • Stanard Division, Heavy
  • Penetration Division

Commençons par les deux JFE qui sont quasiment identiques. Dans ce cas de figure, la Brigade se voit significativement réduite.

  • AA/Airborne/Light BCT
    • HQ Coy
    • MI Coy
    • Signals Coy
    • 3× Infantry Bn.
    • Cavalry Troop (compagnie)
    • Logistique

Comme on le voit, la brigade voit son bataillon du génie dissous et sa cavalerie réduite à une compagnie et perd son artillerie. L'organisation de la division est alors la suivante

  • HQ Bn
  • AA/Airborne BCT
  • Light Cavalry Squadron (bataillon)
    • 3× Light Cavalry Troops (compagnie)
    • Surveillance Troop
    • Troupe logistique
  • Combat Aviation Brigade (Light (Airborne JFE) ou Air Assault (Air Assault JFE))
  • Mobile Protected Firepower Bn (3× Coy chars légers)
  • Artillery Brigade
    • HQ Coy
    • 3 Artillery Bn
    • Bn Logistique
  • Engineer Bn
    • 5 Combat Engineer Coy
    • Compagnie logistique
  • Protection Brigade
    • Engineer Bn
    • MP Bn
    • M-SHORAD Bn
    • CBRN Bn
    • Bn Logistique
  • Division Support Brigade

On note l'apparition du bataillon de chars légers réminiscents des bataillons de chars légérs divisionnaires de la guerre froide ainsi que d'une cavalerie divisionnaire. L'artillerie divisionnaire refait son apparition mais il s'agit en fait des 3 anciens bn d'artillerie des BCT réaffectés à la division. Un (gros) bataillon du génie fait son apparition ainsi que la nouvelle "Protection Brigade" avec CBRN, police militaire, un autre bataillon du génie (pour une raison quelconque (ils auraient juste pu le mettre dans une brigade du génie) et surtout (enfin!) un bataillon de défense anti-aérien. Celui-ci sera équipé du IM-SHORAD ainsi que DE M-SHORAD.

La différence entre les deux types de JFE division est la Combat Aviation Brigade se déclinant désormais en plusieurs types: Light, Air Assault et Heavy. La nouvelle CAB(L) est ainsi composée:

  • HQ Coy
  • Attack Bn
  • Attack/Recce Bn
  • 2× Assault Bn
  • UAV Coy
  • Bn logistique

La CAB (AA) en revanche est composée ainsi

  • HQ Coy
  • Attack Bn
  • Attack/Recce Bn
  • 2× Assault Bn
  • General Aviation Support Bn
  • UAV Coy
  • Bn logistique

La différence entre les deux étant l'inclusion du GAS Bn dans la CAB(AA)

Viens ensuite la nouvelle Division légère (ou Standard Division, Light). Son élément de base est toujours la BCT légère construite identiquement à la BCT aéroportée ou héliportée. La division complète est construie ainsi

  • HQ Bn
  • 3× Light BCT
  • Combat Aviation Brigade (Light)
  • Mobile Protected Firepower Bn
  • Artillery Brigade
    • 3× Artillery Bn
    • Bn logistique
  • Engineer Bn
  • Protection Brigade
  • Division Support Brigade

On est ici sur une JFE qui perd sa qualification Air assault/Airborne mais aussi (et surtout) son bataillon de cavalerie. Le rôle de reconnaissance doit alors être assuré par le bataillon de chars légers.

Ensuite,la Division lourde (ou Standard Division, Heavy) qui est composée de 2 types de BCT: Armoured et Stryker. L'ABCT est désormais constituée ainsi:

  • HQ Coy
  • 3× Combined Arms Bn
  • Armoured Cavalry Squadron
  • Engineer Bn (le même qu'avant les changements)
  • Bn Logistique

Les Combined Arms Battalions vont retourner à leur ancienne organisation (2× Coy Abrams, 2× Coy Bradley). Si la troupe de chars de l'escadron de cavalerie reste, le nombre de compagnies de chars de la brigade va monter à 7.

La SBCT de son côté

  • HQ Coy
  • 3× Stryker Infantry Bn
  • Stryker Cavalry Sqn
  • Bn logistique

On note qu'ici, la SBCT perd son génie mais aussi ses compagnies de reseignement et de transmissions mais conserve sa cavalerie. La division complète se constitue ainsi:

  • HQ Bn
  • 2× ABCT
  • SBCT
  • CAB(Heavy)
  • Artillery Brigade
    • HQ Coy
    • 2× Artillery Bn avec SPH (M109)
    • Artillery Bn avec obusier tracté
    • Bn logistique
  • Engineer Bn
  • Protection Brigade
  • Division Support Brigade

On note de nouveau que la brigade d'artillerie contient juste les bataillons d'artillerie anciennement assignés aux brigades. Il est envisagé qu'à l'avenir, le bataillon d'artillerie tractée va transitionné sur le bataillon d'artillerie motorisée sur une plateforme équivalente au CAESAR (ou le CAESAR lui-même si il gagne cette compétition). Il n'y a pas de cavalerie divisionnaire mais cette fois-ci chaque brigade garde son escadron de cavalerie. On note aussi l'introduction de la CAB(Heavy) constituée ainsi:

  • HQ Coy
  • Attack Bn
  • Attack/Recce Bn
  • Assault Bn
  • UAV Coy
  • Bn logistique

Comparé à la CAB (L), la CAB (H) n'a qu'un seul bataillon d'assaut.

 

Enfin, la division de pénétration. Celle-ci se constitue de ABCT légèrement différentes de celles de la division lourde

  • HQ Coy
  • 3× Combined Arms Battalion
  • Cavalry Troop
  • Robotic Combat Vehicle Coy
  • Engineer Bn
  • Bn logistique

On note la réduction de la cavalerie mais l'apparition d'une compagnie robotisée. La division dans son ensemble se constitue ainsi

  • HQ Bn
  • 3× ABCT (Penetration Division)
  • Heavy Cavalry Squadron (Penetration Division)
    • 3× Heavy Cavalry Troops (Penetration Division)
      • 2× Tank platoons
      • 2× Scout platoons (Bradley)
    • Surveillance Troop
    • Troupe logistique
  • CAB (H)
  • Artillery Brigade
    • HQ Coy
    • 3× Artillery Bn (M109)
    • Artillery Bn (ERCA)
    • Bn logistique
  • Engineer Brigade
    • ? (L'image n'a pas une assez bonne définition mais on a ce qui ressemble à plusieurs bn et compagnies de différents types)
  • Protection Brigade
  • Division Support Brigade

On notera que les troupes de cavalerie blindées comprennent aussi une paire de mortiers de 120mm mais il est difficile de dire si ça va être conservé. Quoiqu'il en soit, les nouvelles troupes de cavalerie blindée divisionnaires vont être singuilièrement puissantes. On notera aussi le nombre très conséquent d'unités du génie présentes à la fois au sein des BCT, d'une brigade du génie et de la Protection Brigade. Dernier point, cette division reçoit un bataillon d'artillerie supplémentaire avec un bataillon ERCA (155mm L/58 pour ceux qui ne savent pas).

 

Chaque division peut également recevoir divers éléments en provenance du corps

  • Bn MLRS (M270 ou HIMARS)
  • Bn Artillerie (obusier)
  • Bn anti-aérien Indirect Fire Protection Capability
  • Expeditionary Signal Bn - Enhanced
  • Section spatiale (aucune idée de ce que c'est)
  • Expeditionary Military Intelligence Brigade
  • Intelligence & EW Bn
  • EW Coy
  • Engineer Bn (encore un)
  • EOD Bn
  • Military Information Support Bn (aka Psyops)
  • Civil Affairs Bn
  • Medical Brigade
  • Medical Bn

 

Source:

 

Je vais aussi poster ça dans Ordre de bataille de l'armée de terre pour référence.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Les équipages de la batterie Alpha, 5eme bataillon, 4eme Bataillon d'Artillerie de Défense Aérienne (5-4 ADAR) viennent de terminer la toute première campagne de tir en Europe du système anti-aérien courte portée Stryker SHORAD.

Séquence des tirs à la fin de la vidéo filmée au WISMR (WHite Sands Missile Range), et pas en Allemagne.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Les US ont choisi leur future optique pour leur fusile de 6.8mm (mais pas encore le fusil):

https://www.thefirearmblog.com/blog/2022/01/07/vortex-win-us-army-next-generation-squad-weapons-fire-control-contract/

Le truc est un monstre qui fait télémètre, calculateur balistique, grossissement variable, le café, etc

Par contre pas de voie thermique et ça pèse 1kg.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a des travers communs mais aussi des avantages:

- pas de câbles

- voie optique directe

- pas de caméra donc consommation énergétique plus faible

Par contre ce truc ne permet pas le tir de nuit seul et pèse un âne mort, à comparer au XTRAIM de Thales qui est optimisé pour la courte portée, pèse moitié moins tout en ayant une voie thermique.

Le but des US avec leurs nouvelle munition en 6.8 et cette lunette c'est de faire but à plus de 600m et de passer à travers les pare-balles. On a essayé ça avec le + de 600m les lunettes Félin et on en est revenu.

Edited by hadriel
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

7 hours ago, hadriel said:

Le truc est un monstre qui fait télémètre, calculateur balistique, grossissement variable, le café, etc

Ils ont même mis une boussole dedans...

30 minutes ago, hadriel said:

Par contre ce truc ne permet pas le tir de nuit seul et pèse un âne mort, à comparer au XTRAIM de Thales qui est optimisé pour la courte portée, pèse moitié moins tout en ayant une voie thermique.

C'est lourd mais d'un autre côté, il y a une lunette 1-8x30 dedans. Rien que ça, ça pèse. Les optiques commandés pour le programme de DMR français (Schmidt & Bender PMII ShortDot Dual CC 1-8×24), qui sont des 1-8x24 font 625g. Et le nouveau Trijicon VCOG 1-8×28 des Marines fait 893g d'après le site de Trijicon.

Bottom line, les optiques c'est lourd, parce que le verre, c'est assez lourd. Ajoute à ça le télémètre et ça fait déjà quelque chose de non négligeable.

Chez Steiner, il y a l'ICS qui est un 6×40 fixe avec un télémètre et système de point de visée mobile comme sur le NGSW-FC pèse 788g.

 

On notera aussi que le truc inclut des lasers de visée infrarouge et visible. Si c'est effectivement le cas, ça pourrait aussi être un remplacement partiel (ou total, qui sait?) des modules lasers généralement localisés au bout du garde main.

 

46 minutes ago, hadriel said:

Le but des US avec leurs nouvelle munition en 6.8 et cette lunette c'est de faire but à plus de 600m et de passer à travers les pare-balles. On a essayé ça avec le + de 600m les lunettes Félin et on en est revenu.

On notera que les US ont cette tendance à une précision accrue depuis pas mal de temps déjà. Ils ont commencé avec l'arrivée de l'ACOG et des viseurs en tous genres, ce qui a été suivi par d'autres pays qui ont commencé à refiler des RDS ou des optiques à grossissement à tout le monde (ou les deux).

Ensuite, on a eu l'arrivée de la M27 qui était censée remplacer le volume de feu de la M249 par une précision accrue du feu. Puis ils ont commencé à donner à tous leurs Marines un viseur 1-8×30. C'est clairement pas un fait nouveau.

On se souviendra aussi qu'un désir de conserver la précision à longue distance avait été donné comme étant l'une des justifications US au choix de la 7.62×51 et non d'un calibre intermédiaire.

Par ailleurs, la capacité de feu à 600m sera grandement facilitée par leur nouvelle munition qui devrait tirer beaucoup plus droit et être moins susceptible au vent que la 5.56 et la 7.62 OTAN. Ce n'est pas comme si ils avaient tenté de faire le truc avec un fusil en 5.56mm.

 

En ce qui me concerne, je pense que toute cette entreprise, même si elle a quelque bonnes idées (munition à haut BC, munitions allongées, mitrailleuse allongée, même la lunette est une bonne idée), est un plan à la con. Leur recherche de la précision à tout pris a fait passer le volume de feu à la trappe à cause de la puissance beaucoup trop importante de leur munition.

J'en ai déjà parlé par le passé, je pense qu'il aurait été plus raisonnable de prendre quelque chose comme le 6mm ARC ou même, si il le fallait absolument .264 USA, plutôt que de renverser complètement le changement de paradigme qui a eu lieu avec l'arrivée des calibres intermédiaires.

 

1 hour ago, hadriel said:

Par contre ce truc ne permet pas le tir de nuit seul et pèse un âne mort

C'est une question de paradigme. Les US ont l'air de faire l'emphase sur la précision à distance et la perforation de protection balistique (ce qui pourrait ne pas être possible il se trouve). D'autres auront l'idée de développer les capacités de combat de nuit. Difficile de dire qui a le plus raison.

Mêler les deux en revanche est problématique. Il semble difficile d'obtenir de bon résultats en IR à distance dans un petit paquet (le XTRAIM a l'air d'être considéré comme utilisable à 400m au plus) tout en travaillant en plus avec une voie en lumière visible en parallèle.

Donc il faut faire un choix. Meilleur optique et précision à distance ou capacité à détecter les cibles en IR à proximité?

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...