Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Sur l’état de l’armée américaine


Saladin
 Share

Recommended Posts

il y a 3 minutes, Ardachès a dit :

@hadriel … que signifie l'acronyme DMR, s'il te plaît ? :smile:

Designated Marksman Rifle. Typiquement le SCAR-H qu'a le tireur de précision de chaque escouade en France. L'US Army a des escouades différentes avec un mitrailleur à la place du tireur de précision.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

9 hours ago, hadriel said:

D'autant plus qu'ils pourraient mettre un DMR dans leurs escouades pour taper plus loin qu'actuellement.

Pas entièrement correct. Les escouades d'infanterie légère et d'infanterie Stryker comptent un designated marksman, si un membre de l'escouade montre les aptitudes suffisantes et reçoit l'entraînement nécessaire, qui n'est pas conséquent pas systématique.

Dans ce cas, le DM reçoit un des suivants

  • Mk14 EBR
  • M110 SASS
  • M110A1 CSASS
  • M4A1 avec une lunette

 

Bref, ils pourraient généraliser l'usage du marksman dans leurs escouades mais je suppose que changer entièrement la logistique de l'armée et rendre les armes incompatibles avec les stocks et la logistique alliée est plus simple.

7 hours ago, hadriel said:

Designated Marksman Rifle. Typiquement le SCAR-H qu'a le tireur de précision de chaque escouade en France. L'US Army a des escouades différentes avec un mitrailleur à la place du tireur de précision.

Pas exactement non plus. Ils ont plutôt des escouades symétriques par opposition au schéma appui-manœuvre utilisé en France. Chez eux, chaque escouade est dotée d'un chef d'escouade et de deux équipes (fireteam) structurées comme suit

  • Chef d'équipe (M4A1)
  • Grenadier (M4A1 + M320)
  • Mitrailleur (M249)
  • Fusilier (M4A1 + AT4)

Ce genre de schéma symétrique peut se retrouver ailleurs comme au Canada, en Australie ou en Suisse. Avant sa réforme, la British Army avait aussi un truc du genre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Selon des responsables de l'armée, l'invasion de l'Ukraine par la Russie a validé la volonté de l'armée de développer une artillerie et des missiles à très longue portée.

Stimulés au départ par les capacités de l'artillerie russe, les responsables de l'armée de terre insistent depuis longtemps sur le fait que les tirs indirects à plus longue portée sont essentiels pour réussir dans un futur conflit entre grandes puissances. La nature du conflit en Ukraine, où l'artillerie a été un facteur de plus en plus important, valide l'approche du service pour combattre la Chine à des distances extrêmes dans le Pacifique, selon les hauts responsables civils et en uniforme du service.

Le président de la commission des services armés de la Chambre des représentants, Adam Smith, un démocrate de Washington, a ouvert une audience le 12 mai en demandant "quels sont les systèmes qui vont vous mettre en position de gagner ce combat comme celui qui se déroule en Ukraine".

La secrétaire d'État à l'armée de terre, Christine Wormuth, et le chef d'état-major du service, le général James McConville, ont rapidement répondu que les systèmes de tir de précision à longue portée (LRPF), terme collectif désignant l'artillerie et les missiles à longue portée, sont essentiels à un tel combat. Les armes de ces grandes catégories figurent actuellement en tête de la liste des priorités de modernisation du service, qui est étroitement protégée.

Les quatre principaux systèmes qui constituent l'arsenal LRPF actuel souhaité par l'armée sont prêts à commencer les essais ou à être mis en service au cours de l'année fiscale 2023, a déclaré M. Wormuth. Un système d'artillerie à canon à portée étendue (ERCA), actuellement connu sous le nom de XM1299, améliorera la série existante de M109 Paladin pour lui permettre de tirer plus rapidement et plus loin, peut-être au-delà de 64 kilomètres. Le Precision Strike Missile, fabriqué par Lockheed Martin, devrait étendre la portée des missiles balistiques tactiques surface-surface de l'armée à 482 kilomètres et plus. Typhon, une capacité de destruction de navires à moyenne portée basée sur un lanceur capable de tirer des missiles SM-6 et Tomahawk, permettra aux unités terrestres de l'armée de terre d'atteindre au moins 965 kilomètres en mer et de frapper également des cibles terrestres. Enfin, un programme de système d'armes hypersoniques à longue portée, désormais appelé Dark Eagle, qui devrait entrer dans sa phase de test d'ici 2023, devrait avoir une portée d'au moins 2776 kilomètres.

L'article dans sa totalité https://www.thedrive.com/the-war-zone/ukraine-war-validates-pursuing-very-long-range-artillery-army-says

Missile hypersonique "Dark Eagle"

spacer.png

Système "Typhon"

spacer.png

spacer.png

 

Intéressant ce "Strategic Strike Cannon Artillery" qui devrait avoir une porte de 1600 kilomètres. The drive avait fait un article en 2021

https://www.thedrive.com/the-war-zone/40898/armys-1000-mile-range-supergun-set-to-see-its-budget-slashed

spacer.png

 

Edited by Paschi
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

22 hours ago, hadriel said:

Pendant que l'armée part dans le 6.8 Fury, le SOCOM adopte une voie différente: DMR en 6.5 Creedmoore. Mitrailleuse en .338 Norma Mag pour remplacer la M240 (avec un objectif de rester dans le même poids)

C'est peu différent.

6.5 CreedMoor et 6..8 Fury sont tres proche ... on pourrait meme voir la 6.8 Fury comme la "petit" soeur de la 6.5CM? Coté performance c'est tres proche aussi. La 6.5 n'est pas conçu pour le tir auto ... c'est un calibre de chasse et de précision. D'ou peut être le besoin de lui faire une cousine semblable mais plus adapter aux armes automatiques.

Sinon pour le tir de précision la 6.5CM est tres bien - parfois la 6CM est encore mieux, mais probable que l'effet terminal soit trop modeste -. La 6.5 CM est largement disponible tout de suite dans quantité de fusil - c'est un étui dérivé de ceux de 308 donc des 7.62x51, les fusils qui tirent du 7.62x51 sont adaptable assez facilement au 6.5CM - , les munitions sont fabriqué par un peu  tout le monde. Donc tres grosse disponibilité immédiate ... d'autant plus que le besoin en volume est limité ici.

Pour la 338 Norma Magnum des GPMG c'est un vieux projet qui remonte au début de l'Afghanistan. Les SOF US se retrouvaient un peu dépourvu fasse à la 7.62x54R venant des SDV et des PKM. D'autant plus quand il était engagé par un ennemi en hauteur - d'une montagne -. Ils ont demandé au constructeur une GPMG "man portable" mais servant surtout depuis un petit véhicule, qui out-range largement la PKM Sig leur à alors fait une proposition sur base 338NM et à priori depuis ça fait son chemin. https://www.sigsauer.com/blog/ussocom-purchases-mg-338-machine-guns

Il ne s'agit pas ici de remplacer les FM en 5.56 ... mais bien de remettre au goût du jour les FM en 7.62 - général purpose machie  gun - ... pour qu'il permettent au SOF de continuer à tenir les autres à distance avec.

Dans le cas de l'army l'idée de la MG en 6.8 c'est plus pour remplacer les FM en 5.56 ... tout en gardant un calibre unique par section.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Démontage du Spear:

Apparemment il y aura un e cartouche d'entrainement à basse pression pour économiser des sous et de l'usure du canon. Ce serait bizarre comme philosophie, le recul sera différent de la munition de guerre non?

Link to comment
Share on other sites

58 minutes ago, hadriel said:

Démontage du Spear:

Apparemment il y aura un e cartouche d'entrainement à basse pression pour économiser des sous et de l'usure du canon. Ce serait bizarre comme philosophie, le recul sera différent de la munition de guerre non?

Très bizarre, la balistique étant par principe différente. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, prof.566 a dit :

Très bizarre, la balistique étant par principe différente. 

Oui mais l'optique avec le télémètre laser est sensée faire tout le boulot, donc pas besoin de connaitre la balistique de son arme. Par contre le recul différent ça pose problème dans les scénarios à plus courte portée ou il faut tirer vite, là ils risquent de ne pas apprendre à gérer le recul pareil. Et puis niveau logistique c'est pas vraiment une riche idée, pour les troupes en Pologne tu envoies quoi? La mun d'entrainement ou celle de guerre? Ca t'oblige à doubler les stocks pour les zones litigieuses.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 4 weeks later...

Appel d'offre pour la fourniture de canon 155 / 52 calibre pour l'US army. Le CAESAR est l'un des répondant mais l'auteur ne semble pas y accorder un attention démesurée (euphémisme)

https://min.news/en/military/7376763f563e348fab810ee3aa7b60fb.html

L'armée américaine a lancé un appel d'offres pour la prochaine génération d'obusiers, tous participant à des canons étrangers, et l'industrie militaire a également été évidée.
2022-09-23 13:48 HKT

L'armée américaine a lancé un appel d'offres pour la prochaine génération d'obusiers, tous participant à des canons étrangers, et l'industrie militaire a également été évidée.

Lors de la "réunion annuelle de l'armée 2021" à Washington en octobre, le bureau du programme d'artillerie remorquée de l'armée américaine a officiellement publié un avis d'appel d'offres appelé "Howitzer de nouvelle génération". Selon l'avis, l'obusier de nouvelle génération de l'armée américaine est un type de mobilité. Le puissant système d'artillerie de 155 mm doté d'une forte capacité de survie sur le champ de bataille a une portée plus longue et une plus grande capacité de frappe que l'obusier remorqué actuellement en service.

L'armée américaine a lancé un appel d'offres pour la prochaine génération d'obusiers, tous les participants étant des canons étrangers, et l'industrie militaire a également été évidée.


Selon l'annonce, les soumissionnaires doivent intégrer leurs systèmes d'armes dans le système de camion militaire lourd à usage actif des États-Unis, tel que le camion lourd HEMTT A4 (M977A4), et utiliser le nouveau canon (corps de canon) de l'armée américaine et le nouveau système de contrôle de tir numérique de l'armée américaine. Le système est intégré dans le nouveau système d'obusiers de 155 mm.

L'armée américaine a lancé un appel d'offres pour la prochaine génération d'obusiers, tous les participants étant des canons étrangers, et l'industrie militaire s'est également vidée de sa substance.

Dans les premières années, afin d'améliorer la capacité de réaction rapide de la "brigade moyenne", l'armée américaine a prévu d'installer un obusier M777 de 155 mm sur le châssis du véhicule d'infanterie à roues "Stryker" pour le transformer en une artillerie automotrice à roues. L'obusier tracté M777 actuel n'a pas encore été développé.
Après l'annonce de l'appel d'offres pour le nouvel obusier, General Dynamics Land Systems, en coopération avec AM General Motors et le groupe Mandes, a lancé conjointement un nouvel obusier à roues de 155 mm de calibre, qui est le modèle sur la photo ci-dessus, "New Stryker Le "155 Howitzer" utilise un canon de 52 fois, et a une portée beaucoup plus longue que le modèle non développé. Les performances du système de contrôle de tir ont encore été améliorées, et davantage de nouveaux obus de 155 mm peuvent être tirés.

L'obusier "Archer" de 155 mm à canon de 52 fois la longueur de Bofors de Suède. Le canon utilise la remorque "Volvo A30" comme châssis. Le lanceur d'artillerie est intégré à la tourelle. Les 21 cartouches de la tourelle ont été lancées rapidement en 2 minutes 30. L'équipage de l'"Archer" est composé de 4 personnes, mais une seule personne peut faire fonctionner l'ensemble du système. Cela montre le haut degré d'automatisation. L'entreprise" a été rachetée par l'entreprise britannique BAE.
Cependant, les États-Unis n'ont pas développé de nouveau type d'artillerie depuis longtemps, ce qui est loin du niveau le plus avancé au monde, et leurs capacités de conception et de compréhension sont également insuffisantes. Il est nécessaire de procéder à une inspection de l'obusier à roues le plus avancé du monde. Lors de la réunion annuelle, les États-Unis ont envoyé des invitations aux pays d'Europe disposant d'une technologie d'artillerie avancée. À l'ouverture de la "réunion annuelle", quatre fournisseurs étrangers au total ont obtenu le contrat de "tir d'essai" de l'obusier à roues de 155 mm à haute mobilité de l'armée américaine. Les quatre entreprises sont : BAE system Bofors de Suède, Elbit system d'Israël, Yugoimport de Serbie et Caesar de France.

Le système d'obusier monté sur véhicule ATMOS "Steel Sabre" d'Israël Elbit Company utilise également le canon classique de 52 fois et est équipé d'un chargeur semi-automatique de 36 cartouches. Il ne faut que 30 secondes entre le stationnement et le lancement de l'artillerie. Il est automatisé et le degré d'informatisation est également très élevé. À l'heure actuelle, l'obusier ATMOS est en service dans plusieurs pays, et l'armée indienne le teste actuellement;

Il convient de mentionner que l'obusier NORA-B52 M21 de la Serbie a également été invité à participer à l'exposition. Le canon adopte le châssis de camion 8×8 allemand MAN (Mann company) TGS. Le système d'artillerie est installé sur une tourelle entièrement fermée. Le chargeur automatique est mis à niveau pour être compatible avec le système de chargement modulaire MACS de l'armée américaine.

Présentation du panneau d'exposition de l'obusier à roues NORA-B52 M51 de Serbie. En général, les performances des trois obusiers à roues exposés sont très avancées, représentant le plus haut niveau des obusiers à roues actuels, mais ces obusiers finement sculptés sont très chers. Par exemple, le prix de l'"Archer" est de plus de 6 millions de dollars américains ! Il semble également inadapté aux besoins des armées des grandes puissances. L'armée américaine compte 480 000 personnes en service actif, et la Garde nationale plus de 800 000. L'équipement en obusiers à roues est au moins supérieur à 800. Le prix unitaire est si élevé qu'il est difficile de convaincre le Congrès d'allouer des fonds.

En voyant cela, certains fans de l'armée demanderont, l'U.S. Air Force a de très fortes capacités de soutien au sol. Pourquoi l'armée américaine développe-t-elle une nouvelle génération d'obusiers ? Parce que la rapidité de l'appui air-sol n'est pas celle attendue, il est généralement très rapide de survoler la cible 20 minutes après l'appel, et l'appui aérien est également affecté par les conditions météorologiques et l'utilisation des avions Le coût est très élevé. L'avion d'attaque A10, relativement bon marché, coûte 25 000 dollars américains pour voler pendant une heure. Une patrouille de 4,5 heures consomme le PIB par habitant de deux Américains en un an. Le coût est trop élevé ! Les obusiers de gros calibre de l'armée sont très opportuns pour attaquer les cibles, et l'artillerie reste l'arme de soutien la plus puissante avec la capacité de frappe la plus faible. L'armée américaine doit donc être équipée d'une nouvelle génération d'artillerie.

Le canon de camion français "Caesar" a également participé à la "Réunion annuelle de l'armée 2021".

Cependant, l'offre de l'armée américaine pour une nouvelle génération de système d'obusiers montre que l'industrie manufacturière militaire américaine a également commencé à décliner. Le développement de systèmes d'obusiers de gros calibre n'est ni compliqué ni simple pour les pays développés à industrie lourde. Cela nécessite des investissements en capital et des technologies à long terme. L'innovation. Comme il s'agit d'un produit militaire, il doit être acheté par l'armée. Ce n'est qu'après avoir réalisé des bénéfices que l'entreprise peut continuer à se développer pour former un cercle vertueux... Cependant, après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont fourni une grande quantité de fonds pour le développement de l'armée de l'air et de la marine, et l'armée de terre est tombée dans un état de développement d'équipement de "troisième classe". Très lentement, l'artillerie utilisée comme arme de soutien pour l'armée est difficile à avoir de nouveaux équipements en service pendant des décennies. Cela a conduit au développement d'une artillerie inférieure à celle des pays européens. Par exemple, le canon principal du char M1 de 105 mm à 120 mm est britannique puis allemand. Développé avec l'Allemagne, l'obusier tracté M777 est également un produit britannique... il semble que l'on ait "externalisé" des équipements aussi importants.

L'armée américaine a lancé un appel d'offres pour la prochaine génération d'obusiers, tous participant à des canons étrangers, et l'industrie militaire a également été vidée de sa substance.

Le technicien supérieur "niveau oncle" dans l'atelier d'assemblage d'avions de Boeing.

Seule au monde à posséder une forte compétitivité, l'industrie aéronautique a également commencé à montrer une tendance à la baisse ! Cela s'explique notamment par le fait que l'essor d'Internet dans les années 1990 et l'essor des produits financiers dérivés dans les années 2000 ont entraîné une pénurie de talents dans le secteur industriel. Il s'agissait de jeunes gens qui regardaient les autres boire du café dans des salles climatisées et qui étaient payés des centaines de milliers, voire des millions de dollars par an. Le revenu, qui veut aller à l'usine pour transpirer ? Les jeunes sont enclins au développement de logiciels et à la gestion financière en termes de discipline et de choix de carrière... et les capitaux vont transférer la fabrication à l'étranger, ce qui a conduit à l'évidement des capacités industrielles américaines.

Par conséquent, bien que le développement de l'artillerie soit en retard, on ne peut pas dire que l'industrie militaire américaine ait connu un déclin général, mais au moins cela se saura.

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, g4lly a dit :

AkhxfcB.jpg

 

Ca c'est le concept équipage et munition d'un côté et canon de l'autre. Tu solutionne le problème de munition partiellement mais tu complique le problème de carburant et de pilote. C'est pas très abouti.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Je pose la question dans le sens où je n'en sais rien. Mais quel est l'intérêt d'une telle solution ? On n'a ni les avantages du canon tracté plus facile à dissimuler selon sa taille ni les avantages du canon comme le Caesar/ATMOS ou l'Archer/Nora. Là, tu as les inconvénients des deux : deux véhicules, moins facile à dissimuler, etc. 

D'ailleurs, je suis surpris de l'absence du RCH 155 de KMW (et peut-être Rheinmetall, je ne me souviens plus). 

Vu qu'on est vendredi, il est passé où le fameux Brutus ? :tongue: 

Link to comment
Share on other sites

Je note la critique disant que l'appui aérien demande trop de temps. Un des avantages qu'on a vu de l'AASM est justement qu'avec une bombe pilotée, l'avion n'a pas besoin de mettre en œuvre une trajectoire d'attaque vers la cible et peut juste tirer dès qu'il est à portée.

J'ai aussi l'impression que le principal avantage des avions en CAS, qui est d'être capable d'avoir une vue aérienne dégagée de la situation est quand même fortement entamé par la révolution des drones actuelles. Les drones donnent accès à la même information situationnelle à une fraction du coût.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Deres a dit :

Je note la critique disant que l'appui aérien demande trop de temps. Un des avantages qu'on a vu de l'AASM est justement qu'avec une bombe pilotée, l'avion n'a pas besoin de mettre en œuvre une trajectoire d'attaque vers la cible et peut juste tirer dès qu'il est à portée.

J'ai aussi l'impression que le principal avantage des avions en CAS, qui est d'être capable d'avoir une vue aérienne dégagée de la situation est quand même fortement entamé par la révolution des drones actuelles. Les drones donnent accès à la même information situationnelle à une fraction du coût.

Bha ... tu as 15 ans de retard non ? :biggrin:

Pour être tatillon ce n'est tout à fait la même information, une caméra n'étant pas identique à l’œil humain

Edited by clem200
Link to comment
Share on other sites

L'army a présenté des concepts de futurs équipements:

- un 81mm numérisé monté sur lISV, le véhicule ultra léger des para

- une nième résurrection du lance-grenade airburst

- Un AT4 qui fait aussi anti-structure

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
On 9/25/2022 at 7:29 PM, hadriel said:

un 81mm numérisé monté sur lISV, le véhicule ultra léger des para

Cette partie là est simple vu qu'il y a déjà des systèmes de ce type existant comme l'Alakran. On peut se demander, vu qu'ils mécanisent, pourquoi ils veulent utiliser un mortier de 81 au lieu de 120 mais la masse du système et la quantité de munitions emportées doivent jouer. Avoir l'opportunité de détacher le tube et de partir à pied avec le système pourrait aussi être envisagée.

Plus intrigant, la volonté d'avoir une portée et létalité "similaires ou supérieures à celles du 120mm" ce qui peut faire tiquer ceux qui sont familier avec les MO-120-RT ou Hirtenberger M12 portant à 8-9km avec des projectiles conventionnels mais le mortier d'infanterie US c'est le K6 de Soltam qui ne porte au mieux qu'à 7.24 km. Le M8 d'Hirtenberger porte actuellement à 6.67km donc il ne paraît pas impossible d'arriver à une amélioration. Cependant, je vois mal comment ils veulent arriver à la même létalité.

 

On 9/25/2022 at 7:29 PM, hadriel said:

Un AT4 qui fait aussi anti-structure

Pas irréalisable de ce côté, en fonction des performances AS désirées. Le RGW-90 HH est déjà à double mode HEAT/HESH permettant certaines capacités anti-structure, même si ça ne remplace pas entièrement la version dédiée ASM.

 

On 9/25/2022 at 7:29 PM, hadriel said:

une nième résurrection du lance-grenade airburst

Ici, c'est plus compliqué. La technologie est en soi sur étagère:

  • Grenade airburst: ça se fait, pas un problème
  • FCU pour augmenter la probabilité de coup au but au premier coup: FN FCU Mk3
  • Vélocité accrue offrant plus de portée et un tir plus tendu: 40×51mm

Tout ceci est utilisable par un HK M320 ou FN EGLM sans réelle modification (sauf peut-être pour la programmation de la munition airburst) avec une pénalité massique minime. Cependant, on dirait qu'ils veulent absolument une arme semi-automatique. Ils pourraient sortir des Milkor MGL ou des Rheinmetall SSW40 pour faire l'affaire mais c'est pas non plus super léger et les mêmes problèmes qu'avec la XM25 vont surgir...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 5/18/2022 at 1:19 PM, mehari said:

Pas entièrement correct. Les escouades d'infanterie légère et d'infanterie Stryker comptent un designated marksman, si un membre de l'escouade montre les aptitudes suffisantes et reçoit l'entraînement nécessaire, qui n'est pas conséquent pas systématique.

Dans ce cas, le DM reçoit un des suivants

  • Mk14 EBR
  • M110 SASS
  • M110A1 CSASS
  • M4A1 avec une lunette

 

Bref, ils pourraient généraliser l'usage du marksman dans leurs escouades mais je suppose que changer entièrement la logistique de l'armée et rendre les armes incompatibles avec les stocks et la logistique alliée est plus simple.

Pas exactement non plus. Ils ont plutôt des escouades symétriques par opposition au schéma appui-manœuvre utilisé en France. Chez eux, chaque escouade est dotée d'un chef d'escouade et de deux équipes (fireteam) structurées comme suit

  • Chef d'équipe (M4A1)
  • Grenadier (M4A1 + M320)
  • Mitrailleur (M249)
  • Fusilier (M4A1 + AT4)

Ce genre de schéma symétrique peut se retrouver ailleurs comme au Canada, en Australie ou en Suisse. Avant sa réforme, la British Army avait aussi un truc du genre.

Je viens de trouver ce sujet et de lire ces messages sur les fusils de tireur d'élite désignés et je me sens comme cet enfant au fond de la classe qui veut que le professeur fasse appel à lui.

 

J'ai toujours été amoureux du MK11, surtout de la version mod0. Alors, comme tout Américain, je m'en suis procuré un ! En fait, je l'ai assemblé à partir de pièces que j'ai achetées moi-même. Ce n'est pas aussi incroyable que cela puisse paraître si vous n'avez jamais entendu parler d'une telle chose, assembler un fusil basé sur le récepteur du M16/AR-15 est en fait assez simple comparé à d'autres fusils. Il suffit d'avoir un étau, quelques clés et quelques poinçon

 

Dans tous les cas, vous devrez bien sûr être indulgent avec moi, ci-dessous vous trouverez une photo de la carabine sur mon établi juste après avoir fini de l'assembler et une photo avec un éclairage légèrement meilleu

 

Je me félicite d'avoir fait un effort supplémentaire pour trouver et acheter le bon silencieux (c'est un modèle très inhabituel). C'était probablement la partie la plus difficile de toute l'affair.spacer.png

 

spacer.png

 

  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...