Sign in to follow this  
Tiger

Darfour : 26 000 hommes

Recommended Posts

Le président tchadien s'est lâché... Il dit que l'association machin avait pour but de faire du trafic d'enfant, pour la pédophilie ou le trafic d'organe !!!  Il a un truc a réclamer a la France ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah tiens ! Il va pas perdre une occasion en or pareille...

J'ai vu son interview sur Skynews, il était ridicule. Il commence à monter la rue Tchadienne contre les Français.

Le gouvernement Français à trouvé en la personne de Rama Yade un substitut très utile au ministre des Affaires Etrangères. Rama Yade n'est que Secrétaire d'Etat aux droits de l'homme mais elle est noire, ce qui a dû surprendre les Tchadiens, toujours prompts comme nombre d'Africains à ressortir la ritournelle Tintinesque du "Y'en a méchant blanc".

Secrétaire d'Etat aux droits de l'homme c'est aussi fort à propos pour cette triste histoire mais pour Ramatoulaye Yade, femme à la forte personnalité, ce sera un baptème du feu un peu plus brutal que les squatters d'Aubervilliers mais ils ne vont pas la lâcher comme ça et vont la barder de conseillers.

Quand au Président Deby, c'est pas le moment de le faire chier ces jours-ci car la situation est assez tendue au Tchad :

Le gouvernement tchadien a instauré, mardi 16 octobre, l'état d'urgence pour douze jours dans trois régions du Tchad, a déclaré un haut responsable qui a requis l'anonymat. Les trois régions concernées recouvrent l'ensemble du Nord et de l'extrême-Est du pays, dont le Dar Tama, théâtre des accrochages entre membres des ethnies tama, majoritaires au sein du Front uni pour le changement (FUC), et zaghawa, dont sont issus le président Idriss Deby et son entourage. Le bilan provisoire fait état de vingt morts depuis la semaine dernière.

Les représentants des quatre principaux groupes de rebelles tchadiens avaient à peine signé, mercredi 3 octobre, un accord à Tripoli mettant fin aux hostilités avec le gouvernement de N'Djamena qu'ils en donnaient des interprétations divergentes, avant même d'avoir quitté la Libye. Ces groupes politico-militaires promettent d'être aussi désunis dans la paix qu'ils l'avaient été dans la guerre. La ratification du texte devrait avoir lieu, à Tripoli, en présence de chefs d'Etat de la région, dans un délai de trois semaines.

D'ici à ce qu'il nous demande de lui donner un coup de main pour restaurer son autorité, il n'y a qu'un pas. Et il faudra y aller et frapper fort. Parceque de l'autre coté de la ligne sur la carte, on a Khadafi qui doit être particulièrement intéressé par ce qui se passe en ce moment.

Dans tous les cas de figure, il ne faudra pas laisser à Deby l'occasion d'essayer de faire dégénérer la situation comme l'a fait Gbagbo en CI.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca devient lourd cette manière propre à une certaine classe dirigeante africaine magouilleuse de faire la politique en harranguant les foules et en exitant les bas instincts contre les méchants Français pour tenir la rue et se maintenir au pouvoir... Si en plus on à de beaux donneurs de leçons moralisateur qui veulent nous refaire le coup du bébé dans le sac de sport de PPD en Irak  de 1991, mais version easyjet, on est pas sortit de l'auberge.  =(

Cette histoire est abjecte, c'est une exploitation sans scrupule de plusieurs misères : celle des réfugiés martyrs de la guerre et des massacres, celles de gens en détresse ne pouvant avoir d'enfants, sous couvert de bons sentiments pour ce qui semble (j'espère me tromper) à une sombre histoire de traite d'enfants, récupérée de manière démagogue et partisane.

Sérieux il espère quoi Deby ? Que la rue le protège contre les raids Soudanais et l'appétit de ses voisins ? De plus en plus je penche pour qu'on quitte la tête haute ce continent avant de toute façon de se faire foutre dehors par les chinois...

Laissons les entreprises se démerder, que cela retombe sur elles et non sur l'image de la France... Concentrons nous sur l'Europe, l'Asie et ceux qui veulent commercer avec nous de manière "ouverte", de toute façon on se traine de telles casseroles au cul avec la période coloniale qu'on ne peut pas commercer sans accusations de néo-colonialisme... Alors que les Anglais, Portugais, Espagnols, Allemands, Hollandais, Chinois, US, n'ont pas ce soucis malgré leur passé colonialiste aussi (pardon protectorat pour les US et grand frère bienveillant pour la Chine... :P)

Share this post


Link to post
Share on other sites

le concept de casque bleu m'a toujours paru ridicule  . ce ne sont ni plus ni moins que des cibles  avec ce casque voyant  et sans capacité de réponse réelle comme en ex-Yougoslavie

Non mais arrêtez les délires.

Un casque bleu ou un soldat francais est là avec des règles à suivre.

Critiquez ces dites règles, pas les hommes, et dites vous que ces règles ont bien été négociées par le France par exemple pour le Liban.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà ! J'en étais sûr !

Mouammar al-Kadhafi*, le Président-Dictateur-Général Lybien vient de "s'inviter" dans la négociation entre le Tchad et la France et propose ses services...

Si j'étais de la DGSE et un tantinet paranoïaque, je me demanderai ce qu'il aurait à voir dans la mise en place des évènements celui-là, en particulier dans le financement de "l'ONG".

Mais bon, je ne vais pas me faire le partisan des conspirationistes, ce n'est pas mon genre.

Si cela ne tenait qu'à moi, je lui dirais de prendre sa pelle et son seau et de retourner faire des pâtés dans son désert. Désert qui n'est, dans ce cas, probablement pas pavé de bonnes intentions. 

* : Colonel névrosé dont un des principaux troubles obsessionnels compulsifs consiste à dégringoler les Boeings occidentaux à coup d'explosif puis à indemniser les familles à coup de millions de dollars. Millions qu'il récupère ensuite en prenant quelques personnels de santé en otage. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, mais ce cher colonel a des devises, beaucoup de devises et cherche à renouveler pas mal de choses dans son pays. En clair c'est un client potentiel pour pas mal de nos entreprises donc on veut bien lui pardonner ce genre de comportement il semblerait. Maintenant tu sais ce que "le client est roi" signifie en géopolitique :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca devient lourd cette manière propre à une certaine classe dirigeante africaine magouilleuse de faire la politique en harranguant les foules et en exitant les bas instincts contre les méchants Français pour tenir la rue et se maintenir au pouvoir... Si en plus on à de beaux donneurs de leçons moralisateur qui veulent nous refaire le coup du bébé dans le sac de sport de PPD en Irak  de 1991, mais version easyjet, on est pas sortit de l'auberge.  =(

Cela ne concerne pas uniquement la "classe dirigeante", mais également quelques (pour ne pas dire beaucoup) citoyens! (tu as oublié l'appel au racisme!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai rien compris à cette histoire. J'ai entendu Sarkozy dire que l'action de l'arche de Zoé était condamnable, qu'est-ce qu'il en est exactement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros, l'association voulait "exfiltrer" les enfants pour les faire adopter en France, mais les dits enfants semblent avoir encore de la famille, comme pour l'affaire Madonna  :rolleyes:

On part peut étre en HS mais cette affaire à des répercutions sur les relations internationales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros, l'association voulait "exfiltrer" les enfants pour les faire adopter en France, mais les dits enfants semblent avoir encore de la famille, comme pour l'affaire Madonna  :rolleyes:

On part peut étre en HS mais cette affaire à des répercutions sur les relations internationales.

Ouais c'est ce que j'ai cru comprendre en regardant le JT. J'espère que cette affaire sera vité réglée et qu'ils reviendront vite sur le génocide au Darfour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pendant ce temps là...méthodiquement...très discrètement...petits pas par petits pas...sans bruit...sans vagues...

la Chine place ces pions sur les richesses énergétiques de l'Afrique... 8)

Sayônara

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens cette histoire du Darfour, me fait penser a cette citation:

"Et la Terre continue de tourner"

Dmitri Chepilov aprés que l'armée rouge est écrasé  la révolution hongroise(1956)

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ce demander si le "Président" (pantin?) du Tchad,fait pas volontairement le jeu des chinois...Je vois pas quel intéret il a.

Enfin vu ses déclarations visant a enflammer le peuple (vendu à des pedophiles ou trafiquants d'organes) il mériterait qu'on le rappelle :p.

Enfin bon,Politiques Internationaux "du monde Libre" ne vous laissez pas avoir,faites cesser le genocide.

(y a un recueil d'image qui est sorti,prises par un observateur américain au Darfour,le peu que j'en aie vu c'est assez..ecoeurant)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je cite un petit extrait d'un dossier paru dans "La Tribune" qui devrait mettre en perspective l'hystérie "Soudaine et Soudanaise" de beaucoup de gens au sujet du Darfour. Cette passion frénétique de l'humanitaire est assez focalisée sur ce point précis du globe alors qu'il y a des tas d'autres endroits ou les gens meurent de faim ou se font massacrer...

Je ne veux pas me faire plus cynique que je ne le suis déjà (c'est impossible) mais tous ces pauvres gens que l'on massacre... ils ont la malchance d'avoir bâti leurs huttes sur un sol qui regorge de "petra oleum".

A l'exemple des initiateurs de la manifestation de Paris, qui ont défendu toutes les dernières guerres américaines au Proche-Orient et souhaitent créer un point de fixation nouveau anti-arabe en instrumentalisant, hélas, le drame des Soudanais. Qu'on le veuille ou non, les pressions sur le Soudan ont aussi l'odeur du soufre et du pétrole. «Le cordon pétrolier africain aujourd'hui ne s'étend pas seulement du golfe de Guinée aux confins du lac Tchad. Il a désormais des prolongements nilotiques, le Soudan étant en passe de devenir un producteur substantiel d'or noir. Il n'est d'ailleurs pas exclu que le génocide en cours dans le Darfour s'explique lui aussi, en très grande partie, par la perspective d'exploitation du pétrole dans cette région. En l'absence d'un cadre politique solide et légitime, et face aux réalités d'une souveraineté fortement limitée, les gouvernements locaux peinent à imposer des conditions aux multinationales dans l'exploitation des ressources naturelles locales», souligne Achille Mbembe.

Il n'est pas exclu, rappelle-t-il, que les pays de l'arc pétrolier africain (du golfe de Guinée aux pays nilotiques) «soient, dans un avenir pas tout à fait éloigné, petit à petit aspirés par le tourbillon […] Les luttes de pouvoir et les conflits autour de la captation, du contrôle et de la répartition des ressources rares». En conclusion de son étude, ce chercheur note aussi : «Comme à l'époque de la traite de l'ivoire et sous la colonisation, une relation globalement négative existe désormais entre l'exploitation des matières premières et le développement humain en Afrique. Si l'on ne brise pas le lien, assure-t-il, entre corruption, extraction et militarisation, l'exploitation des richesses africaines sera, de plus en plus, un réel facteur de génocide.» Et d'en appeler à un véritable débat sur l'extraction des matières premières.

Il s'agit bien d'une guerre pour le contrôle du pétrole, et la construction d'oléoducs est au cœur de ces enjeux, affirme Elizabeth Struder. «C'est le cas de l'ouverture de l'oléoduc Tchad-Cameroun, où sont impliqués les intérêts des firmes transnationales Total, pour la France, CNPC pour la Chine, Pétronas pour la Malaisie, Lundin pour la Suède, OMV pour l'Autriche, Talisman pour le Canada et Exxon Mobil pour les Etats-Unis. Ce pipeline doit passer par le Darfour et entre dans la logique d'éviter les zones à risques et arabes en particulier. De son côté, l'Inde envisage également un oléoduc qui passera dans cette région d'Afrique, celui prévu par les firmes ONGC et Reliance Petroleum en accord avec le Soudan.»

Parmi les différents groupes qui composent les milices du Sud, «l'administration américaine a particulièrement favorisé ceux qui revendiquent la sécession», estime-t-elle. Un certain nombre de «missions chrétiennes», bénéficiant d'importants soutiens financiers aux Etats-Unis, «s'efforcent depuis plusieurs années d'alimenter la haine raciale contre les «Arabes». Non seulement le gouvernement américain «a fourni entraînement militaire, armes et argent à l'APLS mais il a aussi accordé son soutien au «Mouvement pour la Justice et l'Egalité» [JEM] basé au Darfour. Le JEM est lié au fondamentaliste Al Tourabi».

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette fois une analyse Géostratégique de la situation. Le Pétrole, les Chinois et les Américains avec quelques Français au milieu.

Je n'irais pas jusqu'à dire que l'affaire de "l'Arche de Zoé" a été orchestrée par des puissances étrangères mais c'est vrai que cela tombe mal quand on connaît la situation.

TCHAD-SOUDAN - À LA CROISÉE DES DÉSIRS

Le 13 avril 2006, à N'djamena. Montée sur une soixantaine de camionnettes Toyota, une colonne d'un millier d'hommes armés pénètre dans la capitale tchadienne. Embusqués, les blindés de l'armée tchadienne l'attendent. C'est un massacre. 400 morts, pour la plupart des attaquants. L'attaque est venue de l'est. L'armée française, avec ses 1250 hommes de l'opération Épervier, ses trois hélicoptères Puma et ses six Mirage F1, est intervenue. Uniquement pour fournir des renseignements et, à l'arrière, pour assurer la protection des résidents français. Voilà pour les apparences.

Mais qui étaient les attaquants ? Le Président Idriss Déby affirme : " 60% des 500 prisonniers sont des Soudanais. Parmi eux, il y a cinquante policiers de Khartoum et plusieurs officiers supérieurs de l'armée soudanaise... " On perçoit l'exagération. Mais Déby parle en connaisseur. Le 1er décembre 1990, avec une colonne de guerriers de sa tribu, les Zaghawas, il renversait Hissène Habré et s'emparait du pouvoir. Il bénéficiait du soutien du Soudan et sait, d'expérience, aucune rébellion ne pouvoir venir de l'Est sans le soutien de Khartoum.

Bien, mais pourquoi cette attaque ? En surface, quelque chose de bien africain. Déby a déçu ses commanditaires soudanais en n'inféodant pas le Tchad à Khartoum. Ces derniers lui en veulent et, en réponse, ont suscité l'agitation dans les rangs de sa tribu. Facile, compte tenu du fait que seul le clan rapproché du Président bénéficie des avantages financiers liés à l'accession au pouvoir.

Résultat, pour beaucoup, ce sont les gens de sa tribu qui ont attaqué la capitale tchadienne, pour eux Déby, le 13 avril dernier. Le Président tchadien est donc de mauvaise foi quand il accuse les attaquants d'être soudanais. Mais les coups tordus ne s'arrêtent pas là car, Déby, de son côté, soutient l'opposition armée du Darfour contre le régime soudanais.

Cependant derrière les querelles africaines, d'autres intérêts se dissimulent.

En 2003, un consortium dominé par les Américains bâtissait un oléoduc pour évacuer le pétrole tchadien vers le Cameroun. Étrangement, le groupe Elf avait cédé ses intérêts sur les réserves pétrolières tchadiennes à ses concurrents d'Outre-Atlantique. On subodore là quelques hautes trahisons de la France au profit d'une puissance étrangère. Elf n'en est plus à son coup d'essai.

Au Soudan, par contre, les Chinois dominent l'exploitation du pétrole dans le sud du pays. Or, on sait leurs besoins énormes et toujours en expansion en raison du développement de leur industrie. Certes, le Soudan ne couvre que 4,5% des besoins de la Chine en or noir et l'Afrique ne représente qu'un quart de sa consommation.

Pékin a donc des raisons de ne pas se contenter du Soudan et de pousser plus loin sa quête de pétrole. En ce domaine, le continent noir offre l'avantage d'une forme de sécurité. Mis à part le Nigeria, il se situe, en grande partie, en dehors de la zone de turbulence islamique. Si la violence allait crescendo au Moyen-Orient, l'Afrique noire apparaîtrait donc comme une zone de production privilégiée hors risque islamique.

Dans ce cadre, le Tchad est attractif. Bien sûr, ses ressources en or noir ne représentent pour le moment que des miettes, moins de la moitié de celles du Soudan. Mais, selon les experts, son sous-sol recèlerait des réserves beaucoup plus importantes. Or, détail d'importance, et comble du mauvais goût aux yeux de Pékin, N'djamena a choisi l'irrédentiste Taiwan , son ennemi juré, pour rechercher le pétrole caché. Voilà déjà une raison pour la Chine, d'être présente au Tchad, celle de supplanter son insupportable concurrent, Taiwan.

Il existe une autre raison. Le Tchad est frontalier du Cameroun. Or, de ce dernier pays, on débouche sur le golfe du Biafra et les nappes de pétrole du Nigeria, du Gabon, d'Angola et du Congo Brazzaville.

Une tentation, pensons-nous, a effleuré l'esprit des Chinois. Aujourd'hui, constatent-ils, les Américains ont le contrôle d'un oléoduc allant du Tchad au Cameroun. Le pétrole est ensuite acheminé par tankers vers les États-Unis. Les Chinois utilisent eux un terminal pétrolier à Port-Soudan, où l'or noir, du sud Soudan, est déversé à destination de la Chine. Ajoutant les tronçons d'oléoducs nécessaires, envisageraient-ils d'inverser le flux pétrolier, aujourd'hui tourné dans la direction de l'Amérique, vers Port-Soudan et, de là, vers la Chine ? Souhaiteraient-ils faire basculer le pouvoir au Tchad pour s'y ménager un gouvernement favorable à leurs projets ? Des rumeurs le disent.

Reste à le prouver. Le colonel Jean-Louis Dufour, officier de l'armée française, affirme néanmoins que la Chine a " financé la cavalcade " des Toyota de l'opération du 13 avril contre N'djamena. De son côté, le 23 avril, le Journal du Dimanche affirmait que Mahamat Nour, le chef des attaquants, avait " travaillé dans le passé au Soudan pour une société chinoise et pétrolière. " Étranges coïncidences.

Si les intérêts de la Chine apparaissent transparents, ceux des États-Unis sont non moins évidents. Washington voudrait faire cesser l'instabilité au Darfour, qui permet à cette région de servir de base d'assaut contre le Tchad et ses investissements pétroliers.

La signature des accords de paix au Darfour, le 5 mai 2006 à Abuja, le démontre bien.

Depuis février 2003 l'insécurité sévit dans cette région. En raison de la politique raciste de Khartoum à l'égard de la population négroïde de la région, un soulèvement armé avait éclaté. En réponse, le pouvoir central avait dépêché des milices armées, les Djandjawid. Résultat, en trois ans, on comptait 200 000 à 300 000 morts et deux millions de réfugiés pour beaucoup survivant dans des camps de toile au Tchad voisin.

Les Djandjawid, la milice qui sévit contre la population du Darfour

Le 8 avril 2004, sous l'égide de Déby, déjà très concerné, des accords de cessez-le-feu étaient décrétés. L'Union africaine a fini par envoyer sur place une force de maintien de la paix de 5000 hommes, appelée MUAS (Mission de l'Union africaine au Soudan). Ayant à gérer un territoire grand comme la France, elle est dépassée et l'insécurité perdure.

En avril 2006 de nouveaux pourparlers prennent place à Abuja (Nigeria) entre les rebelles et les autorités soudanaises. Les États-Unis font le forcing. Robert Zoellick, sous-secrétaire d'État des États-Unis, fait le déplacement. Une présence traduisant l'importance attachée par Washington à l'affaire.

Trois jours après la signature des accords, George W. Bush s'investit en personne : il manifeste son " souhait " d'assister à une mise en place rapide d'une force des Nations Unies dans le Darfour. En d'autres termes, que la communauté internationale, pacifiant le Darfour, protège les intérêts américains au Tchad.

Et la France dans tout cela ? Il faut craindre qu'en Afrique, dans son pré carré, elle n'en soit réduite à assister passivement aux affrontements entre la Chine et les États-Unis pour le contrôle des ressources du continent. S'attachant à enlaidir son passé colonial, la campagne aujourd'hui orchestrée contre elle sert à propos, ceux qui veulent l'écarter du continent en jouant sur la culpabilisation des Français et leur manque de mémoire.

Issu de : http://www.recherches-sur-le-terrorisme.com/Analysesterrorisme/tchad-soudan.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un manque d'hélicoptères risque de retarder le déploiement de la mission de l'Union européenne au Tchad.

BRUXELLES (AP) -- Le déploiement d'une mission de maintien de la paix européenne pour aider les réfugiés du Darfour pourrait être retardée si des gouvernements ne fournissent pas d'hélicoptères, a affirmé jeudi à Bruxelles le général français Henri Bentegeat, qui dirige le Comité militaire de l'Union européenne.

«Ce qui pourrait arriver, si nous ne les avons pas tout de suite, c'est un retard dans l'action», a-t-il déclaré. La mission de l'UE aura pour objectif de sécuriser les camps de réfugiés soudanais installés au Tchad et en République centrafricaine et de faciliter le travail des organisations humanitaires dans ces camps situés à la frontière soudanaise, près de la région du Darfour.

Le déploiement de la mission, dont le contingent sera pour moitié français, doit commencer le mois prochain. Commandée par un général irlandais, elle s'ajoute à la future force hybride Nations unies-Union africaine de 26.000 hommes au Darfour.

«Aujourd'hui, nous pouvons encore envisager le déploiement de la force début décembre, à condition bien sûr que certains éléments essentiels, cruciaux, soient fournis», a précisé le général Bentegeat lors d'une conférence de presse.

Il a évoqué des insuffisances sur le plan logistique et un manque d'unités médicales, mais il a surtout insisté sur la nécessité d'avoir des hélicoptères pour permettre de déplacer rapidement les soldats de la force de maintien de la paix. Il s'est toutefois dit confiant dans la fourniture prochaine d'une dizaine d'hélicoptères de transport. AP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un soldat français de l'EUFOR porté disparu après un incident sur la frontière entre le Tchad et le Soudan

[tt]Un soldat français de l'EUFOR, la force européenne déployée dans l'est du Tchad, est porté disparu après que son véhicule a essuyé des tirs du côté soudanais de la frontière, a-t-on appris lundi auprès du ministère de la Défense et de l'EUFOR. Un autre soldat, français également, a été blessé dans l'incident, qui s'est produit lundi après-midi.

Le capitaine Christophe Prazuck a déclaré à l'Associated Press (AP) qu'un 4x4 de l'EUFOR, dans lequel se trouvaient les deux soldats, s'était "égaré" du côté soudanais de la frontière et a "été pris à partie". Le véhicule a été détruit, a-t-il précisé.

Un des soldats français, blessé, a pu être récupéré par d'autres membres de la force, mais on ignorait le sort du deuxième soldat, qui restait introuvable. "Nous n'avons pas de nouvelles, nous ne savons pas ce qu'il est devenu", a déclaré le capitaine Prazuck...

[/tt]

la suite

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20080304.FAP0239/un_soldat_francais_de_leufor_porte_disparu_apres_un_inc.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'incident pourrait servir de prétexte à une incursion du moins limitée dans l'espace soudanais, de frapper les Janjawid et créer une zone tampon? Il y'a aussi le problème de "la violation du territoire" si on se place du côté soudanais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

vehicule pas blindé je présume ? VLRA ou P4, ou VPS...?

espérons qu'il se porte bien en tout cas.

Dans un article on rapporte "véhicule 4x4 style range rover" ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,410
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,715
    Total Topics
    1,249,356
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries