Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Atlantique 2


tom
 Share

Recommended Posts

il y a une heure, clem200 a dit :

ciel :happy:

On verra, j'ai du mal à me projeter

Tu gagnes déjà 2 mécaniciens navigants. Mais après qui virer ?

L'équipage en opération c'est :
- 1 coordonnateur tactique
- 3 transmission guerre elec
- 3 acoustiques
- 3 navigation/detection

3 pour assurer une formation en continue (un expert, un moins expérimenté mais autonome et un bleu)

 

On met bien de l'IA dans le pod Talios (il me semble que c'est pour aider à extraire de la scène des cibles potentielles.  Pas sur de moi sur le coup), pourquoi pas dans un PATMAR ?  Le but étant de trier et hiérarchiser plus qu'aujourd'hui les données.

Trans et guerre elec : ca doit pouvoir bien s'automatiser ca.

Et puis en dernier, l'ATL2 est beaucoup utilisé au dessus de la terre.  Supprimer cette spécif, si c'est prévu, doit aussi aider à réduire le panel des choses qu'on peut demander à l'équipage, donc aider a maitriser le nombre de pax.

il y a 5 minutes, Fusilier a dit :

Les FREMM parlons en... Je cite de mémoire un des CEMM (je ne sais plus lequel)  "on est allés trop loin dans l'automatisation / réduction de l'équipage sur les FREMM".   Résultat des courses, on a du augmenter l'équipage organique et une FREMM "bon de guerre" doit embarquer un équipage supplémentaire.

le format "définitif" des FREMM n'est plus le "108 membres d'équipage" du départ, mais reste loin des 230+/- des Georges Leygues.

Edited by BP2
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, BP2 a dit :

le format "définitif" des FREMM n'est plus le "108 membres d'équipage" du départ, mais reste loin des 230+/- des Georges Leygues.

Il me semble que 230 c'est avec les équipages des Lynx,  par ce que j'ai plutôt 190 pax, dont 60 QM et matelots (sur le D 640) sur les suivants on passe à 244 équipes Lynx compris.  Mais, si tu veux calculer de manière exacte, il te faut prendre en compte tout ce qui est pris en charge aujourd'hui par des équipes des ports, peinture etc... 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Fusilier a dit :

Il me semble que 230 c'est avec les équipages des Lynx,  par ce que j'ai plutôt 190 pax, dont 60 QM et matelots (sur le D 640) sur les suivants on passe à 244 équipes Lynx compris.  Mais, si tu veux calculer de manière exacte, il te faut prendre en compte tout ce qui est pris en charge aujourd'hui par des équipes des ports, peinture etc... 

oui, c'est avec les 2 équipages de Lynx, soit 6 personnes.  Et surement aussi les mécano hélico (sais pas combien ca peut faire)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, clem200 a dit :

3 pour assurer une formation en continue (un expert, un moins expérimenté mais autonome et un bleu)

Quand on affirme que les pilotes peuvent se former sur simulateur, je ne suis pas sur qu'on puisse demander à 3 spécialiste d'être embarqués pour leur formation.

Au minimum, on peut se contenter de 2 au lieu de 3 (théoriquement, l'expert et l'autonome vu que le bleu restera sur simulateur le temps d'être autonome)

 

Je ne dis pas que c'est souhaitable, surtout que ça risque de finir avec juste le bleu et l'autonome pendant que celui qui aurait du être expert maintient ses qualifications sur simu s'il n'a pas pris la retraite pour éviter de faire la paperasse derrière un bureau quand les plus jeunes voyagent.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, clem200 a dit :

> moins bruyant

Je n'ai pas compris si il était ironique ou pas ...

Si "il" c'est moi (?) , non, pas d'ironie. Je pense qu'un environnement aussi bruyant génère véritablement du stress, de la fatigue et est à ce titre handicapant (analyse et décisions moins bonne, moins rapide, coordination plus compliquée ou moins sûre).

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Boule75 a dit :

Si "il" c'est moi (?) , non, pas d'ironie. Je pense qu'un environnement aussi bruyant génère véritablement du stress, de la fatigue et est à ce titre handicapant (analyse et décisions moins bonne, moins rapide, coordination plus compliquée ou moins sûre).

Non je parlais du post initial au dessus du tient 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Boule75 a dit :

Si "il" c'est moi (?) , non, pas d'ironie. Je pense qu'un environnement aussi bruyant génère véritablement du stress, de la fatigue et est à ce titre handicapant (analyse et décisions moins bonne, moins rapide, coordination plus compliquée ou moins sûre).

Le micro n'a pas de filtre, les personnels doivent avoir des casques et des bouchons antibruit.  

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Pas sûr que j'ai, perso,  les mêmes garanties ... 18 ans de MCO Moteurs TYNE pour des rescapés du siècle dernier   "les « faire durer jusqu’à l’horizon 2030/2035, en attendant leur remplacement »"

http://www.opex360.com/2022/12/22/safran-assurera-le-soutien-des-moteurs-equipant-les-avions-de-patrouille-maritime-atlantique-2-pendant-18-ans/       "pour une durée de dix-huit ans. Ce qui porte donc à 2040"

"la LPM actuellement en vigueur a fixé à 18 le nombre d’Atlantique 2 Standard 6 devant être mis en oeuvre par l’Aéronautique navale en 2025 [le 10e a été livré le 12 décembre dernier, ndlr], le communiqué du ministère des Armées indique que « 22 appareils assurent les missions au départ de la métropole ainsi qu’au-dessus de divers théâtres d’opérations »"    + 4 au Standard 6 ? 

Link to comment
Share on other sites

On 8/29/2022 at 4:39 PM, BP2 said:

le format "définitif" des FREMM n'est plus le "108 membres d'équipage" du départ, mais reste loin des 230+/- des Georges Leygues.

Le moindre équipage réduit aussi les jours de mer - pour diverse raison, l'embarquement long ne fait plus recette, aussi bien par confort familiale que par fatigue au travail - ... on est aujourd'hui à 90 jours par équipage contre 140 auparavant ...

Et l'équipage n'est pas de 108 ... on est plutôt autour de 140 marins.

Si tu compte le nombre de marins rapporté au nombre de jours de mer ...

2*140 / 2*90 = 1.55 contre 230 / 140 = 1.64 ... ça ne fait finalement pas une économie immense en équipage, c'est seulement 6%.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 24/12/2022 à 03:48, g4lly a dit :

Le moindre équipage réduit aussi les jours de mer - pour diverse raison, l'embarquement long ne fait plus recette, aussi bien par confort familiale que par fatigue au travail - ... on est aujourd'hui à 90 jours par équipage contre 140 auparavant ...

Et l'équipage n'est pas de 108 ... on est plutôt autour de 140 marins.

Si tu compte le nombre de marins rapporté au nombre de jours de mer ...

2*140 / 2*90 = 1.55 contre 230 / 140 = 1.64 ... ça ne fait finalement pas une économie immense en équipage, c'est seulement 6%.

D'où tu sors ces chiffres de 90 jours et 140 marins? C'est juste pour curiosité, je n'ai pas d'info contraire, quoique cela m'étonne un peu.  Attention, la marine différencie les jours de mer et les jours hors du port base. Ce qui compte sur le plan "familial" ce sont les jours hors base, qui peuvent des jours de mer ou des jours d'escale, etc... D'autre part, l'équipage n'est pas forcement toujours à bloc, ça dépend de la mission. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 24/12/2022 à 03:48, g4lly a dit :

Le moindre équipage réduit aussi les jours de mer - pour diverse raison, l'embarquement long ne fait plus recette, aussi bien par confort familiale que par fatigue au travail - ... on est aujourd'hui à 90 jours par équipage contre 140 auparavant ...

Et l'équipage n'est pas de 108 ... on est plutôt autour de 140 marins.

Si tu compte le nombre de marins rapporté au nombre de jours de mer ...

2*140 / 2*90 = 1.55 contre 230 / 140 = 1.64 ... ça ne fait finalement pas une économie immense en équipage, c'est seulement 6%.

Le motif du confort familial aurait été aussi prégnant sur un navire embarquant 230 pax.    Pour les armées comme pour la société civile, la durée du temps de travail baisse.  C'est le progrès (parait il).

Le 27/12/2022 à 14:55, Fusilier a dit :

D'où tu sors ces chiffres de 90 jours et 140 marins? C'est juste pour curiosité, je n'ai pas d'info contraire, quoique cela m'étonne un peu.  Attention, la marine différencie les jours de mer et les jours hors du port base. Ce qui compte sur le plan "familial" ce sont les jours hors base, qui peuvent des jours de mer ou des jours d'escale, etc... D'autre part, l'équipage n'est pas forcement toujours à bloc, ça dépend de la mission. 

Suis aussi curieux.  Les 140 ca ne serait pas avec un détachement de commandos ?   J'avais plutôt en tête 120 à 125 après retour d'expérience.

Edited by BP2
Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, BP2 a dit :

Suis aussi curieux.  Les 140 ca ne serait pas avec un détachement de commandos ?   J'avais plutôt en tête 120 à 125 après retour d'expérience.

Commandos je ne sais pas. Mais, des détachements Fus, c'est assez courant, à priori des équipes de 6 (renfort équipe de visite) puis t'as le détachement aéro et les renforts mission, donc c'est peut-être possible qu'en additionnant on arrive pas loin de 140.  Mais 90 jours ça me étonne beaucoup. Par exemple, les déploiement FREMM en AGENOR, avec relève équipage au milieu, c'est 7 mois sur place pour la frégate, faut ajouter le transit A/R.  Ca correspond au cycle relèves tous les 4 mois.  

Link to comment
Share on other sites

Peut être qu’il fallait comprendre 90 « jours de mer par an » ce qui est effectivement le cas pour certains équipages. Cela dit c’est moins pour les bâtiments hauturiers (donc frégates) qui tournent plutôt autour de 100-110 jours par équipage par an (en moyenne).

Avec le nouveau modèle de 6 équipages pour 4 FREMM pour Brest & Toulon, cela devrait tourner autour de 100 jours par équipage par an (en supposant que l’objectif technique de 150 jours de mer par FREMM est rempli).

Edited by HK
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 2 months later...
Le 31/12/2022 à 09:52, Hirondelle a dit :

Avec une patine rat-rod qui commence à ressembler à celles des Transaux :wub:

Quelques photos perso de la bête

spacer.png

spacer.png

spacer.png

Edited by Kovy
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un article du Figaro de ce matin dit qu'un Atl2 va partir à la chasse aux mines en mer Noire. Je connaissais ses capacités ASM mais pas cette capacité anti-mines. Alors info ou méconnaissance du journaleux ?

https://www.lefigaro.fr/international/en-roumanie-l-armee-francaise-deploie-son-avion-de-surveillance-atl-2-pour-detecter-les-mines-en-mer-noire-20230403

Edited by mudrets
Link to comment
Share on other sites

Le 04/04/2023 à 10:09, mudrets a dit :

Un article du Figaro de ce matin dit qu'un Atl2 va partir à la chasse aux mines en mer Noire. Je connaissais ses capacités ASM mais pas cette capacité anti-mines. Alors info ou méconnaissance du journaleux ?

https://www.lefigaro.fr/international/en-roumanie-l-armee-francaise-deploie-son-avion-de-surveillance-atl-2-pour-detecter-les-mines-en-mer-noire-20230403

Il existe "désormais" des Lidars de recherche des mines pour les faibles profondeurs.

Cela complète les usages usuels des marines. Dans les faibles profondeurs, les capacités des marines ne sont pas à la fête (chasseur de mine / drone sous marin etc.)...

Est ce que l'ATL2 est équipé ? ou pour un test ? je n'ai aucune info. Mais ça pourrait, ces LIDAR sont énormément plus compacts que lors des expérimentations il y a environ 15 ans.

spacer.png

Edited by Eau tarie
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...