Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Batellerie et engin & moyens de débarquement


Fusilier
 Share

Recommended Posts

il y a une heure, Eau tarie a dit :

CMN s'était présenté à l'appel d'offre des EDAS.

On peut imaginer qu'ils ont chercher à réutiliser une partie des pré études faites à l'occasion en l'orientant vers un marché plus important mais très concurentiel des "CB90 like" :)

C'est moins réussi, sur le plan esthétique,  que le CB 90

Link to comment
Share on other sites

7 hours ago, Fusilier said:

C'est moins réussi, sur le plan esthétique,  que le CB 90

La contrainte de la furtivité n'aide pas a faire des truc sexy ...

... il a un peu un look de roulier :lol: ça doit le rentre plus habitable et/ou plus endurant que le CB90.

CMN-lifts-veil-on-HSAB20-high-speed-patr

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

il a un peu un look de roulier :lol: ça doit le rentre plus habitable et/ou plus endurant que le CB90.

Il faudrait comparer les performances  (virtuelles pour l'un)  si non l'idée de manoeuvre est sensiblement la même.  

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

La contrainte de la furtivité n'aide pas a faire des truc sexy ..

ouais...  la furtivité a bon dos....:rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, g4lly a dit :

La contrainte de la furtivité n'aide pas a faire des truc sexy ...

... il a un peu un look de roulier :lol: ça doit le rentre plus habitable et/ou plus endurant que le CB90.

CMN-lifts-veil-on-HSAB20-high-speed-patr

 

spacer.png

 

C'est la fonction qui doit primer. On fait pas du yachting. Après on essaye toujours de rendre la chose agréable à l'œil. Mais parfois on part de loin en terme de beau (vous avez le droit de vous moquez de l'edas :biggrin:). 

Perso je le trouve pas mal du tout.

Mais je le trouve très 'frontal' par rapport à un CB90. Qu'est ce qui le démarque dans la fonction ? Taille / Armes / Vitesse / Emport pour moi c'est kif. Alors pourquoi aller chercher un outsider sauf si marché de niche sous protectorat de l'état ? 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

36 minutes ago, Eau tarie said:

Mais je le trouve très 'frontal' par rapport à un CB90. Qu'est ce qui le démarque dans la fonction ? Taille / Armes / Vitesse / Emport pour moi c'est kif. Alors pourquoi aller chercher un outsider sauf si marché de niche sous protectorat de l'état ? 

  • La solution de la rampe et la porte séparée semblent nettement plus abrité en haut de l'étrave ce qui les protège des impacts dans les vagues ... même si elle sont peut être moins facile pour débarquer/embarquer.
  • Le machin est quand même 5m plus long ... ça permet une meilleur tenu à la mer.
  • Il est sensé être furtif de forme.
  • Il est probable que l'endurance soit meilleur
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, g4lly a dit :
  • La solution de la rampe et la porte séparée semblent nettement plus abrité en haut de l'étrave ce qui les protège des impacts dans les vagues ... même si elle sont peut être moins facile pour débarquer/embarquer.
  • Le machin est quand même 5m plus long ... ça permet une meilleur tenu à la mer.
  • Il est sensé être furtif de forme.
  • Il est probable que l'endurance soit meilleur

Exact. Ces différents points que tu soulignes laissent à penser qu'il parait un peu plus apte à l'emploi dans de la mer un peu formée.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :
  • La solution de la rampe et la porte séparée semblent nettement plus abrité en haut de l'étrave ce qui les protège des impacts dans les vagues ... même si elle sont peut être moins facile pour débarquer/embarquer.
  • Le machin est quand même 5m plus long ... ça permet une meilleur tenu à la mer.
  • Il est sensé être furtif de forme.
  • Il est probable que l'endurance soit meilleur

Modulons,  4  m de plus, pas 5. 20 cm de plus au tirant d'eau, 80 cm  en largeur.  Il est vendu pour 500 nm  (CB 240)  Mais vu les distances en Mer Égée (pour le  cas Grèce) ça ne me semble pas un un avantage énorme. 

Ceci dit, sous le Meltem la mer peut-être dure et en hiver il peut y avoir des vents costauds,  avec des contre courants,  faut voir comment le CB ou l'autre tiennent dans ce type de mer. Il me semble que les garde côtes grecs avaient 2 ou 3 CB 

Link to comment
Share on other sites

Le 20/10/2020 à 22:34, Fusilier a dit :

Je ne vois pas non plus, sauf des cas très spécifiques.  

Déjà il y a le cas des LHA. Un tel engin embarqué suivrait le même concept qu'un AAV-7: mise en oeuvre depuis le hangar (gain de place) et mise à l'eau depuis une rampe. On peut même se permettre de mettre des trucs sous la coque entre les chenilles si on aime jouer aux legos! :tongue:

Ensuite je dirais éviter l'ensablement dans des zones praticables pour les chenilles (fond vaseux, sablonneux) sans avoir besoin d'un aéroglisseur afin de passer d'une zone navigable à une autre? (mangroves, marécages) Dans le sud des USA, du côté de la Floride, de la Louisiane, je vois bien pourquoi des gardes-côte pourraient aimer le concept.

Et puis être entièrement autonomes pour déplacer le bateau depuis une zone côtière peu accessible vers l'intérieur des terres sans besoin d'une remorque et d'un véhicule. Là aussi, aux USA je peux voir à quoi ça peut servir.

Egalement pouvoir plager et décharger sur la plage directement sans avoir besoin de mettre les pieds dans l'eau? S'il y a un petit grain ça peut être appréciable. Enfin ça dépend de la capacité de l'engin à ne pas se renverser bien sûr, ce qui est le risque le plus évident qui m'ait sauté aux yeux.

Plus prosaïquement le simple fait de pouvoir en autonomie sortir d'un hangar à bateaux et rejoindre la mer est une économie de temps et de moyens. Parce qu'un engin de cette classe avec de gros moteurs, ça ne se porte pas à dos d'homme de toutes façons.

 

Mais bon après je suis d'accord que ça fait un peu "nice to have" jusqu'au-boutiste.

C'est très "F-35B" ou "V-22" comme philosophie. :laugh: Je vois donc parfaitement pourquoi ça a plu aux américains.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

qkkj.png

Les Commandos de Ponchardier

5 h  · 

Euronaval: Turgis Et Gaillard Présentent Le Bateau D'assaut Amphibie KRAKEN

Avant l'annulation de l'Euronaval 2020 sur place, le groupe français Turgis & Gaillard avait prévu de présenter une maquette de son bateau d'assaut Kraken.

Turgis & Gaillard est un groupe industriel français fondé en 2011. Déjà présent dans tous les secteurs français de la défense en tant que fournisseur, Turgis & Gaillard innove également dans l'industrie nautique civile, avec ses navires solaires SunWave . Et, comme une autre société française Iguana Yacht , Turgis & Gaillard s'est appuyée sur l'expérience acquise avec SunWave pour proposer un bateau d'assaut amphibie militaire dédié, le Kraken.

Propulsion électrique et flottabilité variable

Ce KRAKEN présente une configuration unique de «trimaran rétractable». Conçu pour être embarqué sur des bossoirs à bord d'une frégate ou d'un OPV, le KRAKEN est destiné à remplacer le RHIB conventionnel. Mais contrairement aux bateaux d'assaut semi-rigides conventionnels, le KRAKEN propose une configuration radicalement nouvelle.

La coque principale du KRAKEN est typique d'une barge de débarquement à fond plat. Lors des opérations d'échouage, la proue du KRAKEN peut être abaissée. Il sert alors de rampe de chargement / déchargement pour les commandos, leurs équipements ou encore pour les véhicules terrestres autonomes.

Le long de la coque principale, le KRAKEN est équipé de deux nacelles à géométrie variable. En forme d'hydroptères rétractables, ils sont désignés par les concepteurs sous le nom de Concept de coque adaptative sous-marine (SAHC). Selon la vitesse, le cap et la mission du KRAKEN, le SAHC se propage automatiquement. Comme ils sont équipés de ballasts, le SAHC adaptera leur envergure et leur profondeur pour contrôler précisément la vitesse, la stabilité et la discrétion visuelle du bateau. Au final, les SAHC sont utilisés pour optimiser la gestion énergétique de l'engin.

Le KRAKEN utilise une propulsion électrique pour des opérations furtives et silencieuses. Il porte également un prolongateur de portée. Dérivé d'un APU d'avion et couplé à un petit réservoir de carburant, le Range Extender peut être utilisé comme système de propulsion secondaire ou pour recharger les batteries du bateau. En utilisant le prolongateur de portée, la portée maximale du KRAKEN est de 450 km.

Artisanat d'assaut amphibie

Sous sa coque principale, le KRAKEN est équipé de plusieurs rangées de roues motorisées, ce qui en fait un engin amphibie entièrement autonome. Si le KRAKEN est utilisé comme intercepteur au sol, ces roues permettent des opérations autonomes sans véhicule ni installation au sol. Lorsque le KRAKEN est habité par des forces spéciales basées sur la mer, les roues facilitent le mouvement du bateau sur une plage, par exemple pour le cacher pendant la durée de la mission.

Comparé à d'autres engins d'assaut amphibies, comme Iguana Pro Interceptor, le principal avantage du KRAKEN est sa rampe de chargement / déchargement. Tout comme une petite barge de débarquement, le KRAKEN permet un débarquement plus rapide des troupes et de l'équipement, y compris des véhicules terrestres sans pilote.

Pour les missions humanitaires ou l'évacuation de civils, cette fonction permet également une manipulation plus sûre, plus rapide et plus efficace des brancards.

A plus long terme, si le concept KRAKEN s'avère utile, Turgis & Gaillard pourrait concevoir d'autres bateaux électriques à flottabilité variable. Avec un faible impact environnemental, une bonne autonomie et une configuration polyvalente, ces péniches de débarquement rapides peuvent trouver de nombreuses utilités pour les forces de l'ordre dans les zones écologiques sensibles, par exemple.

Yannick Smaldore

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

24 minutes ago, Fusilier said:

Cette idée de débarquer par l'avant est reprise un peu partout. Ici l'interceptor d'OCEA 4 vendus au Nigéria

L'idée c'est surtout de plager par l'avant ... comme le font tous les bateau de travail comme ceux des ostréiculture etc.

Une fois plagé par l'avant ... difficile de débarquer autrement que par l'avant.

Sur des plus gros bateau on peut plager par l’arrière, et conserver une carène "avant" plus marine ... mais c'est assez contraignant concernant les gradients.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L'idée c'est surtout de garder la propulsion là ou il y a encore de la flotte.

Car plager c'est bien, mais repartir c'est mieux :biggrin:

Pour plager en arrière il faut un très très gros travail sur les formes arrières et l'intégration de la prop... et en effet en général on perd au moins un peu en gradient (même en bossant bien le coup).

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Se  BTR-82 A tombe d'une hauteur importante dans la mer au vu de la rampe. 

 

Ici à 1 minute 16 secondes, des LVTP7 indonésien apparemment, bon c'est de la démonstration à l'asiatique. Mais bon sacré bond ! 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Je suis ça de près :combatc:

DTR a de très jolies photos, et un article en ligne sur la question Australienne.

spacer.png

spacer.png

 

Il y a 9 heures, Fusilier a dit :

Ca travaille sur les nouveaux navires amphibies de l'US Navy destinés au nouveau concept d'opérations de l'US Marines 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/10/28/light-amphibious-warship-21560.html#comments

Comme quoi un concept de LSVP  amélioré n'est pas si déconnant 

spacer.png

 

J'ai jamais pu bien voir leurs solutions pour la prop...

Mais logique, on ne montre pas trop les petits secrets "sous les jupes des filles"

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 3 heures, ARMEN56 a dit :

Yes ou Un bouzin télescopique comme le secours fremm  , mais lui faudrait de la pêche pour désechouer

Il y a 3 heures, ARMEN56 a dit :

e verrais bien des waterjets ?  ; pas d'appendices dépassant ...

Ou plutot ceci :happy:

201030125751298541.png

201030125755340198.png

http://www.powershow.com/view/3332b-ZTM2Y/Sea_Transports_Solutions_Stern_Landing_Vessels_S_L_V_have_carved_a_niche_into_the_small_ship_market_opening_significant_opportunities_for_builders_and_operators_of_passenger_utility_container_roro_bulk_AHTS_and_PSV_vessels_powerpoint_ppt_presentation

 

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

C'est "marrant", mais quand je lis "pod" je pense tout de suite un genre de pod azimuthal. La en fait c'est un arrière avec un genre de dédoublement de la quille si je comprends bien. Et la terminaison de chaque quille

 

Un truc un peu comme ça :

spacer.png

Sauf que les hélices et les safrans sont avancés et la chaise est prolongée jusqu'à la proue pour constituer le contact de plageage avec la pente du sol.

ça fait une sacré perte de volume de flottabilité !

Sur un "petit" landing craft, on a besoin de "tout" pour rester entre 1 et 1.5m avec l'équivalent du poids lège de l'engin en chargement...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Eau tarie a dit :

Sauf que les hélices et les safrans sont avancés et la chaise est prolongée jusqu'à la proue pour constituer le contact de plageage avec la pente du sol.

La protection des hélices on retrouve un peu ce concept sur BDC

201030061005741635.png

Les safrans et mèche sont toujours échantillonnés en marche avant . En marche arrière les efforts sont plus importants  d’où l’impérieuse nécessité de réduire la vitesse en reculant pour ne pas casser.

201030061001600107.png

Sinon possible propulsion électrique avec MEP intégrés en twin skeg ?

201030061012447662.png

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Eau tarie said:

C'est "marrant", mais quand je lis "pod" je pense tout de suite un genre de pod azimuthal. La en fait c'est un arrière avec un genre de dédoublement de la quille si je comprends bien. Et la terminaison de chaque quille

Ça veut dire nacelle en anglais ... donc dès que le moteur est hors de la carène on peut parler de pod je pense. En gros c'est comme les avion de ligne ... avec le moteur qui pendouille.

Un terme qui peut paraître semblable c'est gondole ... mais ce n'est qu'un renflement dans ce cas ... en gros la gondole n'est probablement pas rattaché a la carène par un élément concave. En aéronautique c'est le poste de pilotage d'un dirigeable par exemple ... il donne l'impression de n’être qu'un renflement du ballon.

---

Pour le twin skeg le Maersk Triple-E est concu comme ca ... mais l'objectif est ici de repousser le plus loin en arrière la machinerie.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...