Sign in to follow this  
Jojo67

Armée de terre : moins 50 garnisons?

Recommended Posts

Source Jean-Dominique Merchet : http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/

Exclusif : cinquante garnisons bientôt fermées ?

Pour les armées, la nouvelle donne risque d'être encore plus dure que prévu, comme en témoignent les conversations lors de l'Université d'été de la Défense, qui s'est tenu lundi et mardi à Toulouse.

Selon nos informations, les états-majors plancheraient sur des scénarios de "rupture", visant à restructurer en profondeur les implantations militaires en France. Pas moins de cinquante garnisons de l'armée de terre et dix bases aériennes pourraient en faire les frais. Si les politiques donnent leur feu vert, ce qui n'est pas assuré... au moins avant les municipales. "Il s'agit d'une réforme plus profonde encore que celle que nous avons connu en 1996-97" assure un haut responsable militaire.

Comme je l'écrivais dans le journal de lundi, le ministre Hervé Morin répète : «J’ai entendu à plusieurs reprises le président de la République dire que le ministère de la Défense n’était pas chargé de faire de l’aménagement du territoire». Les états-majors veulent le prendre mot et en profiter pour réorganiser leur dispositif territorial. L'armée de l'air va supprimer ses deux régions aériennes et rien ne dit que l'armée de terre pourra conserver les siennes. Plusieurs bases aériennes sont très sérieusement menacées, comme Colmar, Reims, Orange ou Toulouse.

L'idée de base est de renforcer le front line (les opérationnels) en grattant tout ce qui est possible sur les soutiens et l'administration. Selon un général, le rapport est aujourd'hui de 50/50 et le ministre de la Défense met en avant le modèle britannique 65/35. Reste que les Britanniques se plaignent amèrement de ne plus avoir de soutien santé...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs bases aériennes sont très sérieusement menacées, comme Colmar, Reims, Orange ou Toulouse.

Recentrée l'activité sur certaines grosses bases serait pas mal, mais le problème ets qu'une BA créé des emplois indirects. Je connais la BA de colmar et une dizaine de petits villages n'existent que parce que leur population est militaire ou sert les baquettes des militaires... mais bon, je pense uassi qu'il faudra passer par qsuelques fermetures de bases et recentrer les activités autour de gros poles. Rien qu'en fesant cela on fait des économies, et biensur, pour faire encore plus d'économies ils vont se débrouiller pour au passage supprimer une escadrille ou deux et biensur des millliers de postes soit dissement " dnas le soutient...".

Le modèle d'istres par exemple serait très intéressant. Dnas air actualité (confirmation?) ils en parlent, et les futures bases pourrait être organisées et fonctionner sur le principe de cette "super base" : transport, aéroprojection, multicompétences, etc

"Il s'agit d'une réforme plus profonde encore que celle que nous avons connu en 1996-97"

dites le franchement, vous voulez calquer le format de l'armée française sur le modèle belge ? déjà d'en 1996 on avait perdu des unités de traditions (la profesionnalisation était obligatoire, ça c'tes une évidence)... il y a d'autres moyens pour faire des économies comme par revendre tout ce qui a été fermé au lieu de s'en servir pour accueillir les rave party...les BA deréserve ne servent plus qu'à ça. La défense garde des bases de réserve : OK, mais une fois qu'elle sont complètement pourrites, on peut les revendre, juste pour le terrain, et donc, ça permettera d'économiser sur l'entretient.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne panique pas Tiger comme cela.

Pour ton instruction.

http://www.defense.gouv.fr/terre/content/download/42419/424492/file/organisation_de_larmee_de_terre_schema.pdf

Je pense que Jojo peut confirmer qu'il y a de la marge dans la réforme à prévoir.

ORGANISATION AT :

1 chaîne fonctionnelle : état-major de l'armée de Terre (EMAT), 5 régions Terre (RT), directions centrales (DCMAT, DCCAT), formation (COFAT), doctrine (CDEF), gestion du personnel (DPMAT)

1 chaîne opérationnelle : > force d'action terrestre (CFAT) : 4 états-majors de force, 8 brigades interarmes, 1 brigade franco-allemande, 1 brigade aéromobile, 5 brigades d'appui spécialisées

> force logistique terrestre (CFLT) : 2 brigades logistiques

IMPLANTATIONS :

Près de 330 implantations (états-majors, écoles, régiments, centres et établissements) dont 150 régiments (90 des forces).

http://www.defense.gouv.fr/terre/decouverte/chiffres_cles/armee_de_terre_en_chiffres/l_armee_de_terre_en_chiffres_decembre_2006

Il faut cliquer sur le lien et y découvrir les effectifs 2006 ,y voir le grand nombre d'Officier ,tenter de le comparer avec par exemple la British Army.

Voir le nombre important de généraux ,les effectifs de soutien...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisqu'on se demande quelles unités vont disparaître, pour l'armée de terre vu qu'il semble acquis que les SAMP/T iront à l'armée de l'air, on peut supposer que le 402ème RA va disparaître. A moins qu'on en fasse un RA sur mistral, mais comme il y a déjà les 54ème et 57ème RA je ne vois pas l'utilité d'en faire un troisième.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble qu'avant de se lancer dans des grandes spéculations sur telle ou telle garnison (ou régiment à supprimer) il faudrait réflechir au système organisationnel de l'armée de terre (je laisse l'AdA et La Royale de côte pour l'instant)

Si la polyvalence ne semble pas rémise en cause il me semble que la modularité présente, sous-certains, aspects des limites.

- Premier point à discuter (par ce qu'il est structurant) la pertinence de la modularité et son évolution éventuelle. Elle doit être mise (la modularité) en regard des missions et de leur évolution ; voir éventuellement être déclinée de manière diffèrente* selon les spécialités : "mêlée" "appuis" logistique....

* c'est un trait typiquement français que de voir dans "l'uniformité" la seule source de rationnalité...

- deuxième point, me semble-t-il, les formes organisationelles.  Je lance en vrac : pertinence des régiments à seul bataillon? (c'est sur que pour les postes de colon, c'est mieux d'avoir plein de régiments plutot que des régiments à deux bataillons....)

La pertinence de la formation décentralisée au niveau des régiments?

La question du passage des "casernes" à des bases groupant plusieurs unités a déjà été évoquée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

je voudrais juste une précision mais cette histoire de fermeture de garnison s'agit - il d'une fermeture d'unités (à priori c'est comma ça qu'il faudrait le comprendre) ou une fermeture de sites avec possibilité de regrouper des unités sur d'autres sites (ce qui en soit permettrait des economies de fonctionnement) et ainsi créer des supers garnisons (ex Verdun ou il y a le 2e RCh et ou il y avait le 151 RI et un RA donc dont les locaux sont existants pour peu qu'ils aient été un minimum entretenus a la fermeture des 2 dernières unités)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec les opex certaines casernes sont la plupard du temps à moitié vide.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a une petite rumeur ici comme (djibouti) comme quoi un des 2 regiments sur place 13DBLE et 5RIAOM serait fermé la decision devrait etre prise l an prochain...

Share this post


Link to post
Share on other sites

- deuxième point, me semble-t-il, les formes organisationelles.  Je lance en vrac : pertinence des régiments à seul bataillon? (c'est sur que pour les postes de colon, c'est mieux d'avoir plein de régiments plutot que des régiments à deux bataillons....)

A propos des bataillons, si on passait à des régiments à 2 bataillons, est-ce que l'organisation serait la suivante par exemple pour un régiment d'infanterie ?

On réunit les 8 companies de combat et les 2 CEA de 2 RI pour faire 2 bataillons. Donc chaque bataillon aurait 4 compagnies de combat et une CEA.

Et il y aurait une CCL et une CAS commune au 2 bataillons. Plus une ou deux compagnie de réserve.

Par rapport à l'organisation actuelle, on aurait donc l'effectif de 2 compagnie en moins (une CCL et une CAS).

Est-ce que c'est plus ou moins comme ça que sont organisées certaines armées étrangères ?

Pour ceux qui connaissent pas trop les abréviations :

CEA : compagnie d'éclairage et d'appui

CCL : compagnie de commandement et de logistique

CAS : compagnie d'administration et de soutien

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour orange c est fait 2008 ou 9 raison invoquée trop pres de la ville

Tu pourrais être plus précis car là c'est vague.

Tu parles du 1er REC je suppose ? il déménage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu pourrais être plus précis car là c'est vague.

Tu parles du 1er REC je suppose ? il déménage ?

non camarade de la BA elle ferme ses portes

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok.

M. Hervé Morin, ministre de la défense

"Nous essayons d’améliorer la répartition entre les forces opérationnelles, d’une part, et le soutien et l’administration générale, d’autre part ; nous sommes actuellement à 50/50, tandis qu’au Royaume-Uni c’est 65/35. Par ailleurs, le Président de la République a rappelé que les armées n’étaient pas chargées de faire de l’aménagement du territoire.

Les critères de la réorganisation sont d’abord opérationnels – présence d’un camp d’entraînement à côté du régiment, par exemple. Nous essayons aussi de densifier les unités, afin d’avoir plutôt six compagnies de combat que quatre pour une seule compagnie de soutien. Enfin, nous cherchons à améliorer la situation des familles des personnels civils et militaires, et pour cela à retenir des implantations correspondant à des bassins de vie ou d’emploi dynamiques.Nous retenons ainsi l’idée de « place de garnison », avec un soutien interarmées mutualisé profitant à plusieurs unités."

Source : http://www.assemblee-nationale.fr/13/cra/2007-2008/051.asp#p31_259

Share this post


Link to post
Share on other sites

la  "mutualisation" du soutient interarmées n'est pas très nouveau...Va t-on réinventer le service de garnison ? Quand à densifier les unités de soutien, je n'ose imaginer le tableau.

Décidément, quand il y a pas de sous. O0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Décidément, quand il y a pas de sous.

C'est sur que c'est pas évident. Et il y en a sans doute pour 5 à 10 ans avant de regagner des marges de manoeuvre qui fasse sentir leurs effets au niveaux des budgets d'équipement...

A ce sujet je pensait aux panzedivions qui avaient été inventée à une époque où le traité de Versaille entrainait pour les allemands des restrictions autrement plus sévères que les restriction budgétaires que l'on connait actuellement.

Et je me demandait comme ça si c'était pas possible d'inventer un système où l'organisation est basé sur la mission potentielles plutôt que sur une hiérarchie pyramidale par fonction.

Quelque chose comme une panzerdivion regroupant des blindés, de l'infanteries, des d'avions et leur base, le transport, les moyen de projection et le soutiens d'un tel groupe d'armée regroupé dans une même structure de gestion et de commandement.

Laquelle est multipliée x fois suivant nos moyens.

Ca permetrait d'avoir tout un ensemble dont le soutiens et l'administration serait complêtement relié aux besoins du terrain et à la mission à remplir.

Juste une idée comme ça, qui n'est peut être pas réaliste mais l'idée principale c'était d'essayer de voir s'il n'y a pas moyen de "profitter" des restrictions actuelles pour de trouver des solutions inovantes, à l'image des panzerdivisions dans les années 30 en Allemagne.

(facile à dire vu de loin, j'admet...  O0)

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après le dernier Raids (n°260) :

Le déménagement du 13ème RDP semble acquis. Il pourrait aller dans le sud-ouest à Souge, Mont-de-Marsan ou une autre ville.

L'état major de la 11ème BP et la compagnie de commandement et de transmissions parachutiste (CCTP) devraient rejoindre prochainement le 1er régiment de train parachutiste (RTP) sur la BA 101 de Francazal à Toulouse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après le dernier Raids (n°260) :

Le déménagement du 13ème RDP semble acquis. Il pourrait aller dans le sud-ouest à Souge, Mont-de-Marsan ou une autre ville.

L'état major de la 11ème BP et la compagnie de commandement et de transmissions parachutiste (CCTP) devraient rejoindre prochainement le 1er régiment de train parachutiste (RTP) sur la BA 101 de Francazal à Toulouse.

Ca ce sont des réorgnaisations intelligentes....

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a aussi des rumeurs sur le sort du 1 et 2 chasseurs de verdun

En effet, regroupement des régiments Leclerc sur des sites leur offrant des capacités d'entrainement "grandeur nature" a proximité. Ainsi le 1e-2e Chasseurs pourrait rejoindre le 501e-503e RCC de Mourmelon et bénéficier des 10.000 hectares du camps, sans compter les camps voisins de Suippes et Mailly.

Même chose pour le 6e-12e Cuirassiers d'Olivet, qui n'a à proximité qu'un camp de 250 hectares juste bon pour faire manoeuvrer un peloton de 3 chars. A chaque entrainement plus important, il faut faire des centaines de km sur porte-chars (la conso d'un TRM700-100 c'est sympa).

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca ce sont des réorgnaisations intelligentes....

comme l'idée de regroupé es unité sur des bases aériennes

exemples : alat, parachutistes

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=9900.0

pour Olivet sud de Orléans pas de problème pour vendre les locaux c'est prés d'une grande zones industrielles et commerciales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, regroupement des régiments Leclerc sur des sites leur offrant des capacités d'entrainement "grandeur nature" a proximité. Ainsi le 1e-2e Chasseurs pourrait rejoindre le 501e-503e RCC de Mourmelon et bénéficier des 10.000 hectares du camps, sans compter les camps voisins de Suippes et Mailly.

Même chose pour le 6e-12e Cuirassiers d'Olivet, qui n'a à proximité qu'un camp de 250 hectares juste bon pour faire manoeuvrer un peloton de 3 chars. A chaque entrainement plus important, il faut faire des centaines de km sur porte-chars (la conso d'un TRM700-100 c'est sympa).

Clairon

Donc le camp des Garrigue (Nimes) risque aussi de récupérer des usitées?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ceci est frappé sous le sceau du bon sens

Il y a des élus qui vont tirer la gueule...

En tout cas entre Dieuze et L'Aquitaine il n'y a pas photo ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

[quote author=pascal link=topic=9424.msg269738#msg269738 date=119929655

Il y a des élus qui vont tirer la gueule...

Share this post


Link to post
Share on other sites

:O Alons bon, le site du ministére de la défense qui fait de la "désinformation", le lien mit par Philippe annonce 400 chars de combat alors qu'il y a 406 Leclerc dont seulement 320 en ligne. >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,546
    Total Members
    1,550
    Most Online
    NONOFIGHT
    Newest Member
    NONOFIGHT
    Joined
  • Forum Statistics

    21,000
    Total Topics
    1,351,365
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries