Sign in to follow this  
Guest barbaros pacha

Conquête et histoire islamique en Europe

Recommended Posts

Guest barbaros pacha

bon j'ouvre ce topic pour savoir quelle etait les points positifs et negatifs des conquetes Islamiques en terre Chretienne, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon j'ouvre ce topic pour savoir quelle etait les points positifs et negatifs des conquetes Islamiques en terre Chretienne, etc...

Ceci :  =D avec une bonne confiture et une tasse de thé ou de café servi !  =)

Image IPB

La légende veut qu'il s'agisse d'une pâtisserie inventée à Vienne pour célébrer la fin du second siège de Vienne par les troupes ottomanes qui faisaient le siège de la ville (1683), d'où le terme de viennoiserie utilisé pour qualifier ce type de préparation. Alors que l'ennemi décidait d'attaquer la nuit afin de ne pas se faire remarquer, les boulangers viennois, levés avant l'aube donnèrent l'alerte. C'est pour immortaliser cette victoire qu'il leur fut permis de confectionner le « Hörnchen » (petite corne en allemand) avec sa forme qui rappelle le symbole du drapeau ottoman.

Une autre version existe et attribue l'invention du croissant, toujours en 1683 à un cafetier de Vienne, nommé "Kolschitsky", lequel ayant récupéré des sacs de café laissés par les Turcs lors de leur départ précipité, aurait eu l'idée de servir ce café accompagné d'une pâtisserie en forme de croissant en souvenir du départ de l'occupant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

Bon c'est deja bien, le Thé (dedicasse aux British), le Café et le Croissant..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus sérieusement, j'ai vu quelques documentaires TV sur Arte et France 5 notamment sur l'incursion des Turcs en Europe et de leur organisation administrative des régions.

Voici quelques points positifs :

Il existait une certaine tolérance religieuse, égalité d'accès à des fonctions importantes sans discrimination dans l'Empire Ottoman, je pense à Sokullu Mehmed Pacha (Mehmed pacha Sokolović né de parents serbes orthodoxes en Bosnie) qui fut le grand vizir de Soliman le Magnifique.

Les qualités du soldat turc : endurance, courage, sens de la discipline, jouèrent leur rôle. L'analyse du recrutement nous montre que l'armée turque ne procédait nullement d'une ethnie privilégiée car ce recrutement s'adressait aussi bien aux Asiatiques qu'aux Européens, aux paysans d'Anatolie ou aux montagnards d'Albanie. La vraie force de cette armée, ce fut donc de compter d'abord sur un corps de spécialistes préparés dès l'enfance au métier des armes, au service exclusif du sultan.

D'ailleurs en 1557, Sokullu Mehmed Pacha fit un don au peuple serbe en influençant considérablement la décision du sultan de rétablir le patriarcat de Peć, au Kosovo, restituant ainsi son autocéphalie à l'Église orthodoxe serbe. Son propre cousin, Makarije Sokolović, fut nommé patriarche.

J'ai vu un autre documentaire tv "Histoire du peuple juif" où c'est l'empire ottoman qui se montre le plus disposé à accueillir les Juifs chassés d'Espagne, de Venise, ... Les Juifs choisissent d'abord des grandes villes telles Salonique, Istanbul ou Smyrne.

Il y a cette femme extraordinaire qu'est Dona Gracia Mendes, femme d’affaires juive née au Portugal, baptisée de force, quitte l’Espagne et, après un passage à Anvers, arrive à Venise. L’Eglise fait établir en 1516 un ghetto pour les habitants juifs où elle prend la fuite et s'installe en Turquie et aide les réfugiés ou persécutés juifs. D'ailleurs, elle était sous la protection du Sultan !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marrant, certain hurle des qu'on parle des "points positifs de la colonisation française" mais parler des points positifs des invasions musulmanes (sans effusions de sang bien sur) cela doit être discuter.

Point négatif: destruction de l'empire romain d'Orient, un royaume millénaire rasé.

Des millions de personne devant se convertir à une religion qui n'est pas la leur.

Points positifs: obligea les royaumes du nord l'Europe à s'organiser devant la menace et à palier la faiblesse de l'empire d'Orient.

Transmission de savoir venant de l'extrême orient: le 0 hindou, les savoir chinois ainsi que la reprise des travaux grecs.

Me rappel d'un article d'un historien Arabe sur l'apport des Arabes à la science, pour faire simple: du pillage de savoir,rien d'original de créer.

Le savoir oriental aurait de toute façon transmis à l'Occident par le biais de l'empire d'Orient.

La menace Arabe obligea les pays chrétiens à se souder. Chrétiens qui ne voulaient que récupérer Jérusalem alors que les Arabes voulaient une domination mondial.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici des points négatifs que j'ai trouvé :

Les Turcs, une fois les territoires conquis, ne cherchent habituellement pas à convertir leurs sujets à l'islam. Ils laissent relativement libres les cultes, et organisent le territoire par des juxtapositions de millets chrétiens et juifs. Les millets sont des communautés religieuses, placées sous l'autorité d'un patriarche et soumises pour leurs affaires internes à leur propre juridiction. Cette organisation renforce de fait le rôle des institutions et des autorités religieuses, ainsi qu’un sentiment d’identité particulier à chacun des peuples – identifié à une appartenance religieuse et non à un territoire ou encore à une « nationalité » (catégorie étrangère à l’Empire ottoman).

Mais le non musulman sous domination ottomane, s’il peut exercer librement son culte, n’a aucun droit face à l’administration turque, à des soldats de l’Empire ou encore face à un particulier musulman lors d’un procès (ce qui entraîne de fait des exactions de toutes sortes commises contre les non musulmans). Il est donc évidemment « avantageux » d’être musulman, et des Slaves se convertissent à l’islam dès les premiers siècles de la présence ottomanepour bénéficier d’un meilleur statut ou entreprendre une carrière administrative (signalons au 16e siècle le célèbre cas du grand vizir Mehmed Paša, musulman converti issu d’une famille serbe de Bosnie).

La domination turque entraîne de très importants mouvements de population, concernant probablement plus de la moitié des populations parlant le serbo-croate. Au 17e siècle, les Serbes fuyant les armées ou les exactions musulmanes (turques et albanaises), sont particulièrement concernés par un mouvement du sud vers le nord, des montagnes vers les plaines. Ainsi, fait une nouvelle fois fondamental dans la mémoire collective serbe, le Kosovo, berceau de l'ancien royaume serbe, se vide de ses Serbes au profit d'Albanais musulmans. Le sud de la Serbie et l’Herzégovine se vident également de leurs Serbes.

Les Serbes partent massivement vers la Bosnie, où ils deviennent aussi nombreux que les Croates et les Musulmans ; nombre d’entre eux sont également installés par les Autrichiens dans les « Confins militaires » de la Croatie, pour défendre l’Empire habsbourgeois contre les Ottomans.

Ces immenses transferts entraînent un important mélange de populations dans de nombreuses régions (notamment en Bosnie-Herzégovine, comme en témoigne entre autres les romans de l’écrivain bosniaque Ivo Andric), mais toute « fusion » transcommunautaire est rendue impossible par les guerres à répétition, les difficultés des communications, et les différences religieuses et culturelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

Marrant, certain hurle des qu'on parle des "points positifs de la colonisation française" mais parler des points positifs des invasions musulmanes (sans effusions de sang bien sur) cela doit être discuter.

Point négatif: destruction de l'empire romain d'Orient, un royaume millénaire rasé.

Des millions de personne devant se convertir à une religion qui n'est pas la leur.

Points positifs: obligea les royaumes du nord l'Europe à s'organiser devant la menace et à palier la faiblesse de l'empire d'Orient.

Transmission de savoir venant de l'extrême orient: le 0 hindou, les savoir chinois ainsi que la reprise des travaux grecs.

Me rappel d'un article d'un historien Arabe sur l'apport des Arabes à la science, pour faire simple: du pillage de savoir,rien d'original de créer.

Le savoir oriental aurait de toute façon transmis à l'Occident par le biais de l'empire d'Orient.

La menace Arabe obligea les pays chrétiens à se souder. Chrétiens qui ne voulaient que récupérer Jérusalem alors que les Arabes voulaient une domination mondial.

Je suis desole mais la tu dit que des truc faux, premierement les Occidentaux ont piller Constantinople pendant leur croisade, devine quesqu'ils ont fait des ouvrages a Constantinople, ils les ont brulez, donc l'empire d'orient n'avait plus d'ouvrages a faire passer a l'occident, pour le savoir oriental,

je te consseilerai de consulter ce forum:

http://www.passion-histoire.net/phpBB_Fr/viewtopic.php?t=14052&postdays=0&postorder=asc&start=0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut aussi savoir que la conquête rapide de l'Espagne est due au intolèrance des Wisigoht qui on miné leur soutiens politique des minorité et aussi leur dispute (saviez vous que c'est un seigneur wisigoht dont la fille c'est fait violé par un autre seigneur wisigoht qui a amené la coquête musulmane), minorité qui ont acceuilli les musulmans a bras ouvert(d'ailleurs ils le pairont chère à la reconquista). Les nouveaux converti vont d'ailleurs instaurer un régime tolèrant pendant environs 4 siècles(jusqu'à l'arrivait des Les Almohades  qui vont se montré peut tolèrant par rapport au autres)

le 0 hindou

Le zero n'est pas hindou mais babylonien, se seront les hindou qui l'institura en tant que chiffre.

Il faut aussi prendre en compte que la science musulmane est un subtile mélange de savoir perse, grec, romaine, chinoise, juive... c'est d'ailleurs cela qui a fait leur force en assimilant et acceuillant les diffèrentes culture.

Et il nous ont apporté aussi l'orange sous forme de poudre pour guèrir les blessure... avec son apport en vitamine C (trés bon pour la santé et en plus bon au gouté).

Share this post


Link to post
Share on other sites

A tiens vous connaissez aussi ce site vous devriez faire un tour sur la section Moyen-Age avant de dire des de trés vilaine chose sur l'occident(ceci est une petite boutade amical).

Içi

http://www.passion-histoire.net/phpBB_Fr/viewforum.php?f=51

http://www.passion-histoire.net/phpBB_Fr/viewforum.php?f=52

D'ailleurs il regrettable d'avoir peu de sujet sur notament les civilisations musulmane ou autre... :'(

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question n'a aucun sens à mon avis.

Mais si il faut vraiment le faire alors c'est du coté de l'espagne qu'il faut chercher.L'andalousie a legué quelque grands penseur arabes.

Du coté turc pour l'europe c'est le grand nada.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La région des balkans a toujours était une régiopn instable, donc difficile de faire passer quelque chose dans ces régions.

Effectivement il serait mieux de voir d'influence musulmane par l'Espagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pillage de Constantinople a été permit car une croisade à été detourné de son but (la terre Sainte), pas de conquete de Jerusalem, pas de croisade.

Et de deux, par la fragilité de l'Empire d'Orient face aux puissance montantes tel que Venise et Gêne du fait des razzias musulmanes.

En 1453 ce sont pas les croisés qui ont pris la ville à ce que je sache.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour la paternité du zero, chaqun la réclame, les chinois sont probablement les mieux placé pour ça, vu que leur entière philosophie repose sur la coexistence de l'etre et de l'inexistant, le concept du zero et donc de l'inexistance, du vide est donc profondement inscrit dans la mentalité chinoise, si on y ajoute qu'ils inventerent les nombres négatifs et les concept + -, c'est d'autant plus crédible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

Le pillage de Constantinople a été permit car une croisade à été detourné de son but (la terre Sainte), pas de conquete de Jerusalem, pas de croisade.

Et de deux, par la fragilité de l'Empire d'Orient face aux puissance montantes tel que Venise et Gêne du fait des razzias musulmanes.

En 1453 ce sont pas les croisés qui ont pris la ville à ce que je sache.

Mais le but etait une croisade pour la terre sainte mais cette croisade a etait detourner, les venitiens et les Genois etaient attirer par l'argent de Contantinople...

en 1453, les Ottomans n'ont pas piller comme l'ont fait les croiser, ils ont transformer Constantinople on une capitale imperiale, Constantinople etaient pauvre avant 1453..Les concessions commerciales accordées aux Vénitiens et aux Génois se sont notablement accrues au fil des siècles, les caisses sont de fait vides.

Les rivalités théologiques entre les églises d'Orient et d’Occident empêchaient l’acheminement d'aide aux Byzantins. Par ailleurs, la méfiance envers les occidentaux était grande suite au sac de la ville lors de la quatrième croisade en 1204. Lucas Notaras, dernier grand amiral de la flotte byzantine aurait dit : « Mieux vaut le turban d'un sultan que la mitre d'un évêque ».

En 1440, les Turcs sont repoussés devant Belgrade et le pape en conçoit de grands espoirs. Il prêche donc pour une nouvelle croisade. Celle-ci est commandée par Vladislas, roi de Pologne et de Hongrie. En 1444, les croisés sont mis en déroute à la bataille de Varna par les Turcs, Vladislas est tué.

Conclusion:

L'empire fut ruiné par les croisades et par la prise de Constantinople par les Latins. Il fut ruiné inutilement car jamais les croisés ne purent s'installer durablement en Orient. Bien sûr l'empire avait su se relever sous l'impulsion des Comnène et des Paléologue, mais l'Occident l'en empêcha et plus particulièrement Gênes et Venise qui, voulant s'attribuer les points stratégiques de l'Empire lui ravirent sa principale source de richesse, à l'image des génois de Galata qui, attirant les bateaux du monde entier, les avaient fait déserter le port constantinopolitain. De plus, les guerres entre les deux puissances maritimes ruina définitivement l'Empire. Les Turcs n'avaient fait que sa conquête territoriale, l'Occident l'avait ruiné au niveau commercial.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

"La Turquie est bien l'hériter de l'empire byzantin. Toute la culture Ottomane (de la musique, la cuisine, les structures politiques, la construction de l'Etat, jusqu'à l' architecture, est une version musulmane de la civilisation Byzantine.

Il suffit de se rendre a Istanbul/Constantinople et de comparer une photo de la Basilique Sainte Sophie avec une photo de la Mosquée Bleue pour le voir.

Même ethniquement, les Turcs d'aujourd'hui sont les descendants de tous les peuples qui vecurent sur ce territoire depuis des siecles. Si on regarde la physiologies des peuples turcophones de l'Asie centrale (Kazakhstan, etc.). Les Turcs de Turquie sont plus marqués par le mélange avec les Armeniens, Kurdes, Greco-Romains et autres peuples autochtone de l'Anatolie.

Voir "Byzance", l'ouvrage de John Julius Norwich , specialiste de l'Empire Byzantin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc les Occidentaux sont les seuls responsable de la chute de l'empire byzantin?

Cet empire a été attaqué des deux cotés!

C'est la pression musulmane qui lui a fait perdre son prestige vis à vis de l'Occident, permettant à d'autre puissance de s'imposer en Mediterranée.

Pour la capitale imperiale: elle l'etait bien avant l'arrivée des Turcs..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

Donc les Occidentaux sont les seuls responsable de la chute de l'empire byzantin?

Cet empire a été attaqué des deux cotés!

C'est la pression musulmane qui lui a fait perdre son prestige vis à vis de l'Occident, permettant à d'autre puissance de s'imposer en Mediterranée.

Pour la capitale imperiale: elle l'etait bien avant l'arrivée des Turcs..

Les occidentaux ne sont pas ls seules reponsables, je voit trois facteurs:

-Les armées Musulmanes (Turcs, Arabes)

-L'occident

-les luttes internes dans l'empire Byzantin

Les Turcs n'avaient fait que sa conquête territoriale, l'Occident l'avait ruiné au niveau commercial....

La capitale imperiale etait etablit avant les Turcs certes, mais la ville ne ressembler plus a une capitale imperiale apres 1204 (croisade), Constantinople devînt la capitale de l'empire latin de Constantinople fondé par les Croisés, jusqu'en 1261, les forces de l'empire de Nicée conduites par Michel VIII Paléologue reprirent la ville. Mais la ville, vidée de toutes ses richesses, de ses habitants et aux trois quarts en ruine, peine à se reconstruire. Les Empereurs sont de plus en plus endettés vis-à-vis des Génois et des Vénitiens auxquels ils concèdent des privilèges énormes. En 1355 les Turcs ottomans, qui se sont déjà emparés de la totalité de l'Anatolie, passent en Europe et s'emparent en quarante ans de la Péninsule des Balkans : Constantinople est encerclée et l'Empire se réduit à sa capitale, à Trébizonde, à Mistra et à quelques îles de la mer Égée.

Apres la prise de Constantinople, les Turcs reconstruirent la deuxieme Rome, a l'epoque de l'empereur Soliman le magnifique, Constantinople devint une villes tres riches, c'est pour cela qu'on nomma Contantinople "La sublime porte" dut a sa richesse et a son pouvoir retrouver..

Jean-Pierre arrignon dit dans son ouvrage:

L'Empire ottoman, les sultans, l'islam et les Grecs

Pour le monde turc au contraire, la continuité du monde musulman se manifeste par la poursuite de l'objectif unique depuis l'expansion de l'islam : la conquête de la « Ville gardée de Dieu » ; il faut marcher vers la ville, en grec eis tèn polin, ce qui deviendra Istanbul ! Quand Mehmet II monte sur le trône le 18 février 1451, ni les Grecs ni les Latins ne semblent avoir eu le sentiment d'une urgence. La plupart des Européens sont occupés par des problèmes internes. Pourtant, l'existence d'un petit État grec marchand enclavé dans l'Empire ottoman est clairement un anachronisme. D'autre part, mettre la main sur la capitale de l'Empire romain et faire ainsi de l'Empire ottoman un empire à vocation universelle est un rêve que l'on caresse à La Porte depuis Bayezid Ier. Le siège commença le 2 avril 1453 et s'acheva le 29 mai 1453. Constantin XI, le dernier empereur romain d'Orient, tomba dans les ultimes combats.

Mehmet II se montre généreux vis-à-vis des Grecs. Leur situation est clairement définie ; l'Église grecque reçoit un statut et une organisation durables. Georges Scholarios Gennadios est fait patriarche ; la « nation » grecque est désormais gérée et représentée par son patriarche. Quant à Istanbul, elle devint la résidence du souverain et la capitale de l'empire. C'est là qu'il fit édifier son Nouveau Palais connu sous le nom de Palais de la Porte des Canons ou Topkapi Saray, qui abritera les sultans jusqu'au XIXe siècle.

L'Empire ottoman atteint son apogée sous le règne de Soliman le Magnifique (1520-1566). C'est alors que l'Empire ottoman est le plus comparable à l'Empire byzantin. Il est cette « région intermédiaire » entre l'Extrême-Orient et l'Europe occidentale. Sa puissance tient pour l'essentiel à l'efficacité de son organisation et à l'abondance de ses richesses que la concurrence occidentale ne remet pas en cause. L'Empire s'impose sur la scène internationale tant face au monde musulman sunnite qui reconnaît sa prééminence, que face à l'Europe occidentale exaltée par la Renaissance mais affaiblie par ses divisions politiques et religieuses. Face à cette accumulation de richesse et à cette puissance, les voyageurs occidentaux mesurent la magnificence du « Grand Turc ». Reconnu comme « le sultan des sultans de l'Est et de l'Ouest, la preuve des souverains, celui qui prodigue des couronnes aux monarques sur la surface de la terre, l'ombre de Dieu sur les terres… », Mehmet II conjugue en sa personne les deux traditions impériales, celles de Rome et de l'islam. La conquête de Constantinople a fait de Mehmet II le successeur légitime des empereurs romains et de leur vocation à la monarchie universelle. Pour Soliman, Charles Quint n'était que le « roi d'Espagne » !

La bataille de Lépante, en 1571, crée un nouveau climat en Europe vis-à-vis des Ottomans. À la fin du XVIIe siècle, l'Empire ottoman n'apparaît plus aussi redoutable. La paix de Karlowitz, le 26 janvier 1699, avec les Autrichiens, les Vénitiens, les Polonais et les Russes, marque le début du retrait ottoman en Europe dont vont profiter toutes les grandes puissances occidentales. Ce lent repli s'achève par les traités de Sèvres (10 août 1920) et de Lausanne (24 juillet 1923) qui mettent un terme à l'existence du sultanat. Le 29 octobre 1923 la République kémaliste est proclamée. Elle affirme son attachement à la laïcité, à l'esprit scientifique et s'ouvre à l'Occident. La Turquie a rompu avec son héritage byzantin et ottoman pour retrouver ses valeurs nationales et respecter ses traditions et non pour s'insérer dans un ensemble autre, fut-il européen.

Jean-Pierre Arrignon

Avril 2005

Copyright Clio 2007 - Tous droits réservés

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, bon messieur calmons nous...Barbaros pacha n'a pas tord, les croisé à été l'une des causes de la chute de l'empire Byzantin, mais certainement pas la principale n'oublions pas qu'il faisait aussi la guerre au Perse et autres(jusqu'à l'épuisement).

C'est la pression musulmane qui lui a fait perdre son prestige vis à vis de l'Occident

Il faut dire qu'il y avait beaucoup de rivalité entre les communauté chrétienne, notament entre les Catholiques et Orthodoxe c'est surtout cela qui provoqua la chute de l'Empire Byzantin.

Alors ce disputer pour cela est inutile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas que les conquête de l'empire ottoman apportèrent quelque chose de bien à L'Europe.

C'est plutôt pendant les croisades que les plus grands échanges bénéfiques eurent lieux, soit par la conquête de royaumes orientaux par des occidentaux et non pas l'inverse.

Amin Maalouf le dit bien dans "Les croisades vues par les Arabes", se sont les occidentaux qui surent s'ouvrir et s'instruire. Beaucoup d'occidentaux maitrisaient l'arabe et purent traduire des ouvrages, qui eux même étaient souvent en grec à la base. D'ailleurs ce n'est pas un hasard (tient un mot d'origine arabe) si la Renaissance commence en Italie car c'est elle qui fût en contact 

avec l'orient pendant les croisades et c'est aussi en Italie que bien des réfugiés byzantins y apportèrent leurs ouvrages.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Amin Maalouf le dit bien dans "Les croisades vues par les Arabes

Ouaih bof, il faut dire que Amin Maalouf ne fait que dénigrer les croisé dans ce livre (il oublie vite les Baudouin, Frederic II, Thibaut Gaudin, Saint Louis etc...). Mais ces vrai que c'est un livre intéressant et a avoir pour comprendre les points vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que la croisade qui a échoué à Constantinople en 1204 avait pour objectif initial Le Caire ou Alexandrie... Faute d'argent suffisant pour payer la traversée aux vénitiens, le doge Enrico Dandolo a proposé aux croisés la capitale byzantine envers laquelle il avait quelque rancune et pour placer sa ville Etat en position de force face au Basileus pour de futurs privilèges commerciaux. Chacun y a ainsi trouvé son profit...

L'invasion turque de l'Asie Mineure puis de l'Europe Balkanique s'est faite par vague où les ghazis, émirs de la frontière, n'avaient pour but que d'étendre leurs territoires et puissance par rapport aux autres en razziant l'empire byzantin et en s'accroissant à ses dépens. Cela entrainant des déplacements de population conséquents, grecs qui refluaient vers la mer Egée, turcs qui traversaient la mer et s'installaient en Thrace. L'empire byzantin a fait face à bien des ennemis et il n'a peut-être pas su voir quels étaient les plus dangereux. Il s'est dépensé en vain à maintenir une présence en Italie ou au nord du Danube alors que selon moi la menace venait bel et bien de l'est dans la mesure où c'était un empire expansionniste qui leur faisait face (perses, arabes, turcs) et non des royaumes influencés par sa culture.

Mehmet II a été plutôt clément avec les survivants du siège de Constantinople. Ses successeurs le seront beaucoup moins. Mais le sultan prenait en compte une réalité qu'il ne pouvait ignorer, une importante partie de ses sujets étaient chrétiens... Son armée n'était pas uniquement constituée de turcs musulmans. Des vassaux chrétiens étaient aussi présents, serbes, grecs et autres. Ses canons ont été fondus par un hongrois il me semble. De l'autre côté, Constantinople était défendue par une petite troupe turque constituée par la garde du prince Ohran, otage du basileus qui a fini par se lier d'amitié avec lui et par épouser sa cause. De toute façon, une fois prisonnier il a été promptement décapité car consituant une menace pour la succession de Mehmet. Il en a été de même de Luc Notaras, dignitaire byzantin, qui a été décapité avec ses deux fils parce qu'il a refusé que le sultan les prennent comme mignons. En ce qui concerne les occidentaux, il n'est pas tout à fait vrai qu'ils n'ont rien tenté pour venir en aide à la capitale grecque. L'union des deux églises chrétiennes avait été arrachée quelques années auparavant et malgré de nombreuses réticences parmi les grecs, elle constituait un fait suffisant pour que le pape s'inquiète du siège de la ville au point d'en appeler aux rois occidentaux et à lever une flotte à ses frais. Elle arriva au large de la Crète quelques jours après la chute de la ville.

Quand on y regarde de près, il est clair que l'influence byzantine rejailli sur l'empire ottoman. Pour exemple, le croissant de lune islamique n'est qu'un insigne romain porté sur les hampes des légions à la base, même si la Lune est importante dans le religion musulmane. Le simple fait que c'est Constantinople qui a été choisi comme capitale du futur empire laisse bien deviner la fascination qu'elle exercait auprès des ottomans entre autres.

Pour le transfert de la culture grecque en Occident, elle était déjà un fait depuis plusieurs années où les savants grecs se voyaient offrir des postes et des revenus importants dans les universités d'Italie. La fin de l'empire byzantin n'a fait qu'accroitre l'exil. Il faut rappeler qu'un empire grec subsistait encore à Trébizonde et qu'un despotat était encore indépendant dans le Péloponèse. Ils ne survivront que quelques années.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le transfert de la culture grecque en Occident, elle était déjà un fait depuis plusieurs années où les savants grecs se voyaient offrir des postes et des revenus importants dans les universités d'Italie. La fin de l'empire byzantin n'a fait qu'accroitre l'exil. Il faut rappeler qu'un empire grec subsistait encore à Trébizonde et qu'un despotat était encore indépendant dans le Péloponèse. Ils ne survivront que quelques années.

C'est pour cela qui faut se concentrer sur la peninsule ibérique sous les musulman pour parler d'influence culturel, il faut pas oublier les non plus l'énorme influence des écoles dans ces contrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Georges Ifrah est l'auteur d'une "histoire universelle des chiffres" qui confirme l'origine hindoue du lien conceptuel entre l'idée philosophique du 0 et sa valeur mathématique. En d'autres termes, les hindous sont les premiers à avoir fait le lien entre le néant et le 0. Mais d'autres civilisations - dont les babyloniens - concevaient d'une part le néant sans toutefois le concevoir mathématiquement.

Je suis toujours mal à l'aise avec la question de l'apport de la "civilisation" musulmane sous diverses incarnations, en ces temps de correction politique absolue ou l'occidental doit battre sa coulpe d'une colonisation qui, si elle reposait sur des prémisses fausses et s'est parfois (mais rarement!) traduite en actes ignobles, à tout de même permis l'apport de la modernité, pour ne pas dire de la civilisation, à des sociétés encore à l'age de la pierre, du fer ou du bronze.

Evidemment, en ces temps de relativisme absolu, il est de bon ton d'opposer à cet argument celui disant que "finalement, ce modernisme n'est pas toujours bon". Certes. Mais quand l'apport moderniste se traduit en accès à l'instruction, la mise en place de structures de communication, le transfert de savoirs, et concrètement, signifie l'allongement de la vie et une diminution drastique de la mortalité infantile (qui est considérée par les sociologues comme LE premier critère d'évolution d'une société parce qu'il traduit son stade d'évolution en termes d'accès à la nourriture, à l'hygiène, et aux soins de santé, qui sont dans cet ordre exact les principales causes de la durée d'une vie, et de celle de ses être les plus fragiles, soit les nouveaux nés.), on se rend compte que ce relativisme est creux.

Donc d'une part, comme Fenrir le dit justement plus haut, l'homme blanc doit battre sa coulpe pour le colonialisme et aussi, comme le débat le montre, pour quelques croisades qui n'auraient pas eu lieu si les musulmans n'avaient pas voulu s'approprier Jérusalem, et d'autre part, le même occidental doit admirer d'un oeil béat la conquète de l'Europe par les musulmans, oeil béat voire admiratif, car un simple regard béat est déjà suspect d'islamophobie, un des crimes les plus graves de notre temps. 

Et il faut se répandre d'admiration sur l'intelligence des chefs militaires musulmans, l'adresse de leur soldats, mais aussi leur générosité réputée, leur magnanimité légendaire opposée aux grosses outres avinées, suppot violeurs ripailleurs lâches de soldats chrétiens, nuls avec ça. Oublié Poitiers - sur wikipedia.fr (ce site de merde trusté par 4 altermondialistes relativistes, à ne pas confondre avec le site .en, ou n'importe qui peut décider que lui aussi est encyclopédiste comme Diderot mais sans l'intelligence et la culture) j'apprends même que Poitiers n'aurait pas existé ou aurait été au mieux un combat d'arrière garde. Tout affirmation contraire est passible d'accusation d'islamophobie. Il faut donc convenir que les conquètes musulmanes se sont faites à coup de loukoums et arrosant l'advesraire de confiture de rose, puis les relachant sous la promesse qu'ils seront sages. Oublié Lepante et Vienne, évidemment. Non-avenue la Reconquista.

Idem avec l'apport des sciences: ils ont tout inventé. Oublié le fait qu'ils n'ont servi que de courroie de transmission entre diverses civilisations - ce qui à leur niveau n'est pas mal - qui ont évolué, oublié que leurs grands architectes et leurs grands artisans étaient des chrétiens "convertis" aux mieux pour ne pas payer la taxe, au pire pour ne pas être persécuté, que leurs ministres de finances étaient juifs parce qu'ils étaient les seuls à savoir compter, il faut admettre, convenir de l'ineffable supériorité de la civilisation musulmane sur un occident moyennâgeux réputé sombre et inculte.

Et pourtant, c'est bien chez ces arriérés d'occidentaux, aux frontières des territoires espagnols en pleine occupation musulmane, alors que ces gros poussahs supérieurs au reste du monde s'empiffraient de kadaïfis, que sera fondée la première université au monde.

Vous me demandez ce que les conquètes musulmanes ont apporté? La quesiton renvoye à celle de l'inscription dans la constitution européenne des racines née de l'ère chrétienne et de la rencontre des Lumières de ce continent. Les thuriféraires de l'islam-de-paix-et-d'amour-tellement-supérieur-à-toutes-les-civilisations ont voulu y rappeller que les racines de l'europe étaient aussi musulmanes. En fait c'est vrai et faux à la fois, et c'est sans doute le seul apport musulman à l'europe (avec la population carcérale): au regard de l'histoire, l'europe s'est construite non pas AVEC l'islam, mais CONTRE l'islam.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    creek
    Newest Member
    creek
    Joined
  • Forum Statistics

    20,873
    Total Topics
    1,310,845
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries