Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les FREMM de la Marine Nationale


Jojo67
 Share

Recommended Posts

Le programme de FTI, c'est du vent.

Les politiques changent d'avis tous les 2 ans, alors la nature d'un programme de bateau dans 15 ans, inutile de faire la moindre réflexion à ce sujet. Les FTI sont des bateaux à vocation politique dont le seul objectif est de dire que les diminutions actuelles seront compensés dans le futur. Franchement, vu la vitesse à laquelle le nombre des équipements militaires diminue dans le temps, à commencé par les frégates de première ligne, croire que le niveau de 15 frégates annoncé en 2013  sera maintenu en 2029 est complètement utopique. D'ici là, la durée de vie théorique des navires sera par exemple poussé de 40 à 50 ans et un pipeau sur les nouveaux armements plus efficaces justifiera de nouvelles diminution à mission constante.

Link to comment
Share on other sites

Pour ceux qui vont au-delà de (non pas la LPM) mais simplement des 6 frégates à construire pour le moment j'oserais rappeler que depuis les années 70 et le "Plan bleu" AUCUN programme d'équipement naval n'a été respecté

 

on devait avoir le PA2

17 FREMM

6 FLF

4 HRZ

8 SNA

8 puis 4 F 67

24 F 70 (18 ASM 6 AA) oui oui

3 FLE

1 PH 75 ...

 

Du caaaaaaalmeuh

 

On devait aussi avoir 4 cuirassés de la classe Richelieu mais là c'est la faute aux boches

Link to comment
Share on other sites

ça dépend quand même de ce qu'on veut en faire de ces frégate FTI. De vraies frégates de combat et de 1er rang ? ou plutôt de gros navires de souveraineté comme le sont de facto les FLF ?

Si c'est le deuxième cas ça m'étonnerait qu'on en fasse des navier hyper technologiques dérivés de l'Advansea.

Ca ce sera plutôt pour l'après FREMM, dans.. perpet

 

Oui mais les FREMM sont dans la continuité des Horizons et des Lafayette avec l'Aster comme système d'arme principal, soit une technologie du début des années 90.

 

Si 30 ans plus tard nous n'embrayons pas sur de nouvelles technologies nous aurons une marine de seconde zone, d'ailleuirs la réduction du format de la flotte devrait mettre fin a ce concept de frégate de premier rang et de second rang.

Link to comment
Share on other sites

Pour rappel de mise en œuvre autonome et en sécurité de la FOST, cela suppose la connaissance la meilleure possible des espaces de déploiement et des mouvements des forces étrangères qui y sont présentes, elle implique maîtrise permanente des approches des ports de soutien, ces missions prioritaires mobilisent suivant le contexte 2 SNA et 4 FREMM ASM ainsi que les moyens de guerre des mines et des avions PATMAR, c'est pourquoi le renouvellement des SNA et des FREMM ASM.

 

C'est pourquoi le renouvellement des SNA par 6 Suffren et 9 FREMM ASM doivent constituer une priorité stratégique.

 

Capacités sous-marines constituant une priorité stratégique permanente plus celles de l'action navale sous, sur, au-dessus de la mer et vers la mer.

 

Donc une stricte suffisance minimum pour 4 FREMM ASM pour Brest, au regard des proliférations asiatiques dans les flottes sous-marines et un peu partout dans ce monde, si la France n'est pas en capacité de se payer au moins 8 à 9 FREMM à vocation ASM à son industriel exportateur et fournisseur de dissuasion, et bien c'est qu'il y a vraiment un problème, non pas au Pays mais à la citadelle Bercy. ;)

 

Et comme le rappelle Pascal, il est vrai qu'en France on n'aime pas respecter les plans d'acquisitions, les réformes et payer trop d'impôts. :)

Link to comment
Share on other sites

Si les pays asiatiques s'équipent en nombre de sous marin, ce ne sont que des modèles diesels éléctrique aux performances limités et nous ne les verrons pas de si tot au large de brest.

 

Dans le meme temps qu'en est il du volume de la flotte de SNA Americano Russe?

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

Les USA prévoient un nombre minimum de 48 SNA.

Le Japon aspire à avoir 18 à 25 sous-marins.

Les anglais auront 7 Astute à 38 armes à bord.

Les russes et chinois n'étant pas dépourvus en flotte sous-marine.

L'Australie souhaite 12 sous-marins.

La Corée du Sud un minimun de 9 SSK océaniques.

43 pays seront dotés de sous-marins.

 

Crise ou pas, déficit ou pas, changement politique ou pas, on aura toujours la seconde plus grande zone économique exclusive du monde, avec 11 035 000 km2 (juste derrière celle des États-Unis : 11 351 000 km2 ; mais devant celle de l'Australie : 10 648 250 km2)

Edited by Philippe Top-Force
Link to comment
Share on other sites

pour ce qui est des Aussies en matière de soum voir Corlobé c'est un scenario à la canadienne qui se profile ...

 

Bon bref revenons à la surface

 

En tout cas pour les FREMM il règne un certain flou quant à l'intégrité du programme et c'est bien dommage mais a priori les Narwhal seront sur le hangar ce qui laisse de la place pour les minigun sur les ailerons de passerelle

Link to comment
Share on other sites

En tout cas pour les FREMM il règne un certain flou quant à l'intégrité du programme et c'est bien dommage mais a priori les Narwhal seront sur le hangar ce qui laisse de la place pour les minigun sur les ailerons de passerelle

Flou c'est le mot mais résumons en 10 points tout ce que j'ai énoncé ou relevé sur les 185 pages de ce fil de discussion.

 

1/La commande des 8, inscrite dans la loi de programmation 2003-2008 a été notifiée en 2005. Les 3 dernières en 2009.

2/Le prix moyen en 2012 d'une frégate s'établit à 592 M € (hors coût de D) pour 11 frégates.http://www.senat.fr/rap/a12-150-8/a12-150-815.html

3/En 2013, Une FREMM ASM coûte environ 450 millions d'euros l'unité, a révélé Patrick Boissier.

4/En sources ouvertes FREMM ASM/FREDA:Le coût global=R&D+Construction+MCO sur 6 ans, savoir aussi que c'est HT, plus index

5/De plus, le développement du nouveau modèle dédié à la défense aérienne (Freda) coûte à lui seul 160 millions d’euros.

6/Au cours de l'été 2003, l’hypothèse d'un financement innovant pour permettre l'acquisition des frégates avait été évoqué.

7/En 2003, soit 10 ans l'estimation de la marine italienne était de 360 M€ par bateau, celle des français est de 275 M€.

8/En 2012, le coût total (R&D, construction) de 11 FREMM était de 8,3 milliards d'€ et 8,6 milliards les 6 SNA

9/il faudra que l'Etat descende progressivement au dessous de 50% du capital car on peut pas rester tout seul (P. Boissier, PDG)

10/La LPM prévoit de passer d'une Fremm tous les 10 mois à une tous les 14, surcoût équivalent à celui d'une frégate (P. Boissier,PDG)

Link to comment
Share on other sites

Flou c'est le mot mais résumons en 10 points tout ce que j'ai énoncé ou relevé sur les 185 pages de ce fil de discussion.

 

1/La commande des 8, inscrite dans la loi de programmation 2003-2008 a été notifiée en 2005. Les 3 dernières en 2009.

2/Le prix moyen en 2012 d'une frégate s'établit à 592 M € (hors coût de D) pour 11 frégates.http://www.senat.fr/rap/a12-150-8/a12-150-815.html

3/En 2013, Une FREMM ASM coûte environ 450 millions d'euros l'unité, a révélé Patrick Boissier.

4/En sources ouvertes FREMM ASM/FREDA:Le coût global=R&D+Construction+MCO sur 6 ans, savoir aussi que c'est HT, plus index

5/De plus, le développement du nouveau modèle dédié à la défense aérienne (Freda) coûte à lui seul 160 millions d’euros.

6/Au cours de l'été 2003, l’hypothèse d'un financement innovant pour permettre l'acquisition des frégates avait été évoqué.

7/En 2003, soit 10 ans l'estimation de la marine italienne était de 360 M€ par bateau, celle des français est de 275 M€.

8/En 2012, le coût total (R&D, construction) de 11 FREMM était de 8,3 milliards d'€ et 8,6 milliards les 6 SNA

9/il faudra que l'Etat descende progressivement au dessous de 50% du capital car on peut pas rester tout seul (P. Boissier, PDG)

10/La LPM prévoit de passer d'une Fremm tous les 10 mois à une tous les 14, surcoût équivalent à celui d'une frégate (P. Boissier,PDG)

Tu te fait du mal arrête :happy:  

Link to comment
Share on other sites

En 2013, une flotte de combat de 2 FDA/2 FAA/1 FREMM/6 F70 ASM/5 FLF.

 

Tu te fait du mal arrête

 

Crois-moi, je suis un casse couilles de première, ça fait 9 ans que minutieusement je relève le moindre détail sur des informations sourcées et publiques de ce dossier.

Que ce soit du MAM, du Morin ou du Le Drian, ...

 

Le budget de la défense atteindra 31,4 milliards d'euros en 2014, dont près de 1,8 milliard de recettes exceptionnelles.Crédits budgétaires 29,62 milliards € +1,8 milliard d'€ REX l'an prochain dont 1,5 Md€ au titre du programme d'investissement d'avenir PIA.

 

L'essentiel à retenir : Pour l'instant, la gamme FREMM DCNS couvre tous les domaines de lutte au-dessus et au-dessous de la mer.

Edited by Philippe Top-Force
Link to comment
Share on other sites

Pour l'instant, la gamme FREMM DCNS couvre tous les domaines de lutte au-dessus et au-dessous de la mer.

 

 

Sur le papier oui, parce que la seule version actuellement effectivement construite est ASM. L' AVT reste à définir et la version AA reste à développer !

Link to comment
Share on other sites

Sur le papier oui, parce que la seule version actuellement effectivement construite est ASM. L' AVT reste à définir et la version AA reste à développer !

Les faits: ce n'est pas parce que la Marine Nationale et l'EMA ayant renoncés pour la France à un navire de surface spécifique action vers la terre ,que l'industriel navaliste français n'est pas en capacité d'en proposer et d'en vendre à l'exportation si une Marine Cliente en exprimer le besoin.

 

Si un pays X ou Y voulait un bâtiment spécifique avec des spécificités précises, il n'y aurait plus qu'à concevoir le navire car chaque FREMM est bâtie autour d’un socle multi mission dont le client peut décider de renforcer les capacités dans tel(s) ou tel(s) domaine(s) au moment de l’acquisition et selon son budget. Le design modulaire des FREMM associé à la politique volontariste de R&D de DCNS garantit également la possibilité d’évolutions du navire tout au long de son cycle de vie.

 

Pour moi, une FREMM exprimée MN ne correspond pas nécessairement à ce que voudrait une autre Marine.On le voit déjà avec les italiens avec qui le programme avait été lancé.

 

Armes et senseurs

-         Détecteurs de radars et de communications

-         Brouilleurs de radars

-         Leurres ASM et AA

-         Sonar d’étrave

-         Sonar remorqué et alerte torpille

-         Torpilles

-         Communications haut-débit

-         Système de veille infrarouge

-         Radar multifonction

-         Missiles de croisière

-         Missiles antiaériens (jusqu’à 7 m de long)

-         Missile mer-mer trans-horizon

-         Artillerie principale jusqu’à 127 mm

-         Artillerie de défense rapprochée

-         Hélicoptères

-         Drones

Link to comment
Share on other sites

 

ce n'est pas parce que la Marine Nationale et l'EMA ayant renoncés pour la France à un navire de surface spécifique action vers la terre ,que l'industriel navaliste français n'est pas en capacité d'en proposer et d'en vendre à l'exportation si une Marine Cliente en exprimer le besoin.

 

Je suis tout à fait d'accord !

Je dis juste qu'à l'heure actuelle, seule la variante ASM a été effectivement vendue et construite, et que la variante AA "FREMM ER" reste un dessin/maquette dont il reste pas mal de chose, dont le radar, à développer et intégrer (et payer !)

Link to comment
Share on other sites

Sur le papier oui, parce que la seule version actuellement effectivement construite est ASM. L' AVT reste à définir et la version AA reste à développer !

Les faits, la priorité pour la Royale était de renouveler la flotte de surface de combat à vocation lutte anti sous-marine et la flotte sous-marine.

Pour cela, la Royale voulait des bâtiments de surface de haute mer et non des corvettes ou patrouilleurs lance-missiles.Les FREMM étant appelée à être le cœur de la marine de surface.

La MN en voulait 8/9 à vocation lutte ASM pour couvrir tous les spectres de missions.

 

En ce qui concerne, la protection d'un GAN/PAN ou d'un groupe Amphibie ou d'un groupe de projection ou un groupe guerre des mines, les RETEX datant des guerres des Balkans spécifiés que la MN avait un besoin pour 4 navires.Soit pour l'instant, 2 FDA Classe Forbin et 2 FAA Classe Cassard.

Link to comment
Share on other sites

Je suis tout à fait d'accord !

Je dis juste qu'à l'heure actuelle, seule la variante ASM a été effectivement vendue et construite, et que la variante AA "FREMM ER" reste un dessin/maquette dont il reste pas mal de chose, dont le radar, à développer et intégrer (et payer !)

Carnet de commandes :

-         Royaume du Maroc : 1 unité avec capacités augmentées en ASM

-         France : 9 unités avec capacités augmentées en ASM et frappe contre terre

-         France : 2 unités avec capacités augmentées en défense aérienne

 

Avec 12 frégates déjà commandées, DCNS a ou aura maintenant un ordre de mission de la DGA pour concevoir le remplacement des 2 FAA F70

Link to comment
Share on other sites

La FREMM ER avec mât intégré regroupant senseurs et un nouveau radar est une réponse pour contrer la FREMM AEGIS italienne que veut proposer Fincantieri au Brésil voire au Canada...Parce que Rome a déjà sorti ses 2 versions, une MM spécifique AVT et l'autre ASM. Mais que Fincantieri compte ou comptait vendre des FREMM à Algérie/Grèce/Brésil/Canada/Arabie Saoudite.

 

Nous on a une ASM aux capacités augmentées en ASM et frappe contre terre avec 16 MdCN SCALP Naval et 8 EXOCET MM40B3...

 

La FREMM ER pourrait certes servir à la DEFA de zone avec les Aster 30 mais aussi la DAMB. La version FREMM ER pourrait aussi servir de base à la FREDA ou à la vente exportation.

Edited by Philippe Top-Force
Link to comment
Share on other sites

Je pense que nos FREMM AA ne seront pas des FREMM ER mais des FREMM "de base" avec un Herakles boosté et des Aster30 supplémentaires à la place des MdCN...

C'est tout ce qu'on pourra se payer !

Le PDG de DCNS a parlé de 160M€ le coût R&D pour une spécificité AA

 

Peu importe le sigle, il faut 4 navires à vocation de lutte anti aérienne pour couvrir toutes les missions MN*. Et pour l'industriel ou la France on est dans le compte à rebours pour le missile Standard SM-1 MR, l'anticipation capacitaire et le soutien à l'exportation donc 3 raisons de les lancer.

 

En France on a choisi des navires sur automatisé avec une forte réduction d'équipage, FREMM/BPC/SNA/FDA ,grâce aux automatisations on est dans des notions d'économies de coût d'équipage, de coût de fonctionnement et de coût de formation .Notion d'économie .C'est le concept "équipages optimisés".

 

Mais priorités arbitrales pour 11 FREMM/6 SNA = grande marine océanique mondiale.

 

*Quand je dis couvrir/remplir mission=Disponibilité opérationnelle permanente, capacité opérationnelle permanente.

Link to comment
Share on other sites

Si un pays achète et paye le développement de la FREMM ER alors on pourra peut être en profiter.. dans le cas contraire je doute qu'on la voie un jour dans la flotte MN

 

La FREMM ASM est trop spécifique Marine Nationale qui en a exprimée le besoin, correspond-elle ailleurs? Là c'est à l'industriel ou à l'état stratège d'avoir une Politique industrielle, une politique de soutien à l'exportation, une stratégie de répondre aux besoins des autres.Une stratégie commerciale.

 

N'est-il pas + judicieux d'en finir avec 1 F70 AA armées de 25 officiers+154 OM+71 QMM et de M en fin de vie opérationnelle? On profite d’1 développement pour l’export et on anticipe la FREMM à une extension des capacités antiaériennes.

Link to comment
Share on other sites

Je pense que nos FREMM AA ne seront pas des FREMM ER mais des FREMM "de base" avec un Herakles boosté et des Aster30 supplémentaires à la place des MdCN...

C'est tout ce qu'on pourra se payer !

Cela m’a permis de maintenir l’ensemble des commandes. Il y aura 11 FREMM et six sous-marins Suffren dixit JYLD.

 

Donc priorités arbitrales pour 11 FREMM/6 SNA = grande marine océanique mondiale.Après sanctuariser et respecter dotation des unités principales de combat de premier rang = force d'action navale, songer à lisser le programme, étaler les délais pour les avoir.

Link to comment
Share on other sites

La FREMM ER pourrait certes servir à la DEFA de zone avec les Aster 30 mais aussi la DAMB. La version FREMM ER pourrait aussi servir de base à la FREDA ou à la vente exportation.

AMHA, ce serait plutôt les HZN qui devraient être transformées en DAMB. On n'aura pas trop de place si un jour, est décidé de mettre des Exoguard dessus.

Link to comment
Share on other sites

AMHA, ce serait plutôt les HZN qui devraient être transformées en DAMB. On n'aura pas trop de place si un jour, est décidé de mettre des Exoguard dessus.

Tout dépendra des crédits alloués, des choix arbitraux...Mais quand on est dans une spirale de réduire le nombre d'acquisition de missiles Aster/SCALP Naval/Qu'on n'est pas passé loin de réduire encore le format navire de premier rang...des attentes et report à décembre pour voter la nouvelle LPM, des incertitudes réelles et relevées durant les différentes interventions des CEMA/CEMM/DGA/MINDEF/BOISSIER/BOUVIER/LEVY.....

 

On n'est pas seul sur le programme PAAMS on est 3 et sur les Aster. Demandons à Londres et Rome ce qu'ils veulent eux aussi faire sur la DAMB..

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...