Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les FREMM de la Marine Nationale


Jojo67
 Share

Recommended Posts

Très bonne conclusion

 

Au final, la France va réussir une nouvelle fois ce tour de force dont elle a le secret : payer plus pour avoir moins, et moins bien. Une gestion consternante que les magistrats de la Cour des comptes apprécieront sans doute, un jour, à sa juste valeur… 

 

Link to comment
Share on other sites

Ma réflexion :

 

Visiblement la MN a eu le choix entre sanctuariser 8/9 FREMM ASM OU BIEN 4 FAA. Ils ont choisis la deuxième option.
Du coup je me dis qu'on peut tendre vers ceci en matière de frégates :
 

Une flotte de "vrai 1er rang" pour le combat haute intensité

6 FREMM ASM dont la majorité pour le GAN et 1 ou 2 à Brest

2 FDA Horizon
 
Une flotte de "deuxième rideau 1er rang"

2 FLF revalorisée ASM pour Brest, plus tard remplacées par 2 FTI ASM
3 FTI typée Absalon ou F125 pour la présence musclée (radier, capacité drone + hélico, aster 15, embarcations rapides... bref des couteaux suisses utiles en l'absence de 4ième BPC)
2 FREDA (FREMM avec Herakles boostées, sans MdCN ni sonar mais avec Aster 30 et pourquoi pas, Mica VL)

Soit 6+2 FREMM, 2 FDA, 5 FTI à terme = 15 frégates de 1er rang mais avec une "différentiation" des forces, comme dans l'AdT

Et en plus les FS/A69 remplacées par des patrouilleurs hauturier, Adroit modifié

Link to comment
Share on other sites

Une solution pour conserver voir meme gagner des capacité avec des programmes ainsi amputés serai de donner une utilité de haute intensité aux batiments de second rang. Par exemple, une flf aujourd'hui ne sert quasiment a rien dans un gan...mais ajoutez lui ne serais ce que quelques aster 15 avec un radar adapté, et voila un piquet radar apte à la defense de point, qui peut elargir la bulle...ou bien une suite sonar de bon niveau, et elle peut contribuer a la protection asm, ou proteger le littoral national en cas de crise...sans arriver au cout induit par des batiments qui peuvent a la fois assurer une defense de point, une action avt, une action asm top niveau...

Edited by Ben
Link to comment
Share on other sites

Un excellent billet ! Cela fait du bien à lire ! on peut clairement y sentir l'exaspération et c'est bien compréhensif. Le fait que l'on adapte l'horizon de la MN à l'horizon économique du pays est un non-sens. On ne peut pas construire un outil cohérent de cette manière et les coupes malheureuses que le programme FREMM a connu en est un exemple malheureusement criant. Quant aux FLF, cela fait longtemps qu'elles auraient du être revalorisées, avec la suite sonar ASM qui va bien, mais les budgets à l'époque étaient déjà... bref.

Link to comment
Share on other sites

Ouais très incomplet ...

 

Je vous rappelle que nous disposerons de 14 kit ASM pour les Caïman ... compte-tenu du volant d'entretien et de modernisation de ces matériels plus la dispo des hélicos réfléchissez 30 sec. sur le nombre de bât. ASM que l'on pourra doter d'un indispensable hélicoptère ...

 

Dans les années 80 on avait 42 Lynx

 

CQFD

Link to comment
Share on other sites

De toute facon ce n'est pas la premiere fois qu'on tronque une serie de batiment, cf le programme Horizon, dont seulement 2 exemplaires furent construits, et tout semble partir de la en ce qui concerne le tronquage du programme FREMM: on ne peut plus repousser la construction des FREDA parce que les FAA seront a bout de souffle dans quelques annees, et vue la situation economique actuelle, pour ce faire on sera obliger de sucrer 3 FREMMs de plus, avec passage de pommade FTi avec des vrais principes actifs a l'export miracle,  genre les allemands ne sont pas passes avant nous sur ce creneau en vendant des MEKO comme des petits pains, et le concept FM400 avait un avenir radieux...

 

Par ailleurs, moi ce qui m'echappe, c'est pourquoi un etalement des livraisons? si c'est pour le budget, il faut considerer que plus vite on mettra les FREMMs en service, plus vite on pourra remplir les memes missions en reduisant les couts d'exploitation, puisqu'il faut moins de la moitie de personnel pour armer une FREMM qu'une FAA/FASM...

Link to comment
Share on other sites

On garde des vieux batiments qui coûtent énormément à maintenir jusqu'à leur complète mise HS donc on ne recupère même pas un peu d'argent par une vente d'occasion et en plus on doit payer la déconstruction et le désamiantage... Dans l'idéal, on devrait se débarasser des anciens navires dès que 75% de sa vie opérationnelle est atteinte. au delà, les problèmes s'accumulent trop pour que le coût du maintien en service ne soit pas excessif. 

Link to comment
Share on other sites

Par ailleurs, moi ce qui m'echappe, c'est pourquoi un etalement des livraisons? si c'est pour le budget, il faut considerer que plus vite on mettra les FREMMs en service, plus vite on pourra remplir les memes missions en reduisant les couts d'exploitation, puisqu'il faut moins de la moitie de personnel pour armer une FREMM qu'une FAA/FASM...

Plus vite on les achète plus vite on doit payer ... Plus on étale le programme moins on a a payer chaque année. C'est le principe de rééchelonnement de crédit.

Comme l'objectif c'est d'alléger la dépense aujourd'hui ... le meilleur moyen c'est d'acheter moins aujourd'hui.

Pour les anciens navires qui coutent cher ... au pire on réduit leur temps a la mer en conséquence pour conserver un cout MCO stable.

La vrais question c'est qui a calculé que le rythme initial était financièrement tenable ... et pourquoi on se retrouve avec un truc qui semble vu d'aujourd'hui n'avoir absolument jamais été tenable.

Et comment on arrive a s'auto-persuader que les plans d'équipement on le moindre sens lorsqu'il sont batis alors que visiblement on sait alors pertinemment qu'on aurait pas le pognon pour le quart du tiers du machin.

Comment même certains ici on pu se persuader que des Frégate de défense aérienne sur coque FREMM pourrait avoir un sens avec un Herakles et un prix a peine supérieure au FREMM ASM etc.

En gros a qui se destine les enfumage successif d'absolument tous les plans d'équipement de ces quelques dernières années, aussi bien marine, terre, qu'air.

Parce que chez DCNS ou au mindef on doit bien savoir que dans l'état annonce 17 FREMM et 4 HZN ... qu'il n'y aurait jamais de quoi les financer, sauf a s'endetter sur 100 ans.

Link to comment
Share on other sites

http://www.meretmarine.com/fr/content/fremm-chronique-dun-incroyable-gachis

 

2 premières missions pour ESID consistent à préparer l'arrivée de nouveaux bâtiments dans la rade, 6 FREMM de 2015 à 2025, 6 SNA 2017 à 2025

— Philippe Top-Action (@top_force)

October 14, 2013

 

Parce que chez DCNS ou au mindef on doit bien savoir que dans l'état annonce 17 FREMM et 4 HZN ... qu'il n'y aurait jamais de quoi les financer, sauf a s'endetter sur 100 ans.

 

Arrêter de faire croire que la dette publique souveraine est une fatalité, 3 pays (Canada/Suède/ Nouvelle-Zélande) sous gouvernements de gauche avaient résorbés leurs dettes souveraines et sont redevenus Triple A...Un pays endetté l'Argentine est redevenu crédible pour le FMI, l'Irlande à qui les instances prêtent 85 milliards d'€, demande l'arrêt des aides.Donc quand on veut, on peut.

 

Des solutions pour réduire les coûts étaient mises en avant, l'effet de série et l'exploitation d'un seul navire en un, modulaire. C'était la FREMM...Rationaliser la flotte en limitant la variété des plates-formes, C extrêmement dommageable de remettre en cause ces acquis, en lançant une hypothétique FTI

 

Le fait que l'on adapte l'horizon de la MN à l'horizon économique du pays est un non-sens

 

Normalement les contraintes budgétaires obligent à rechercher les moyens d'améliorer l'efficience de l'effort de la Défense.

 

Les USA et le Royaume-Uni payent le prix fort pour maintenir des bases industrielles compétentes et nationales.Ils ont 3 tranches/flight de AEGIS destroyer, plus d'une soixantaine et Londres a 6 belles T45 Daring class, 7 SSN Astute 38 armes et 13 T23 ASM bien revalorisées.

 

Paris possède une industrie navale militaire de classe mondiale. Seul pays en UE disposant des capacités scientifiques, technologiques et industriel .Pour concevoir, développer et entretenir les systèmes composant la FOST, donc maintenir ce potentiel industriel, la flotte de combat de surface, les sous-marins, les navires gros tonnages de projection PAN/BPC/PHI

 

SNLE/SNA sont des navires de guerre, plate-formes mobiles les plus complexes conçues et fabriquées dans le secteur de la défense.

 

on ne peut plus repousser la construction des FREDA parce que les FAA seront a bout de souffle dans quelques annees, et vue la situation economique actuelle, pour ce faire on sera obliger de sucrer 3 FREMMs de plus, avec passage de pommade FTi avec des vrais principes actifs a l'export miracle

 

 

On sait faire une frégate de défense aérienne comme il se doit, il suffit d'avoir les crédits pour en disposer comme la Royale en exprime le besoin de les gréer.

Edited by Philippe Top-Force
Link to comment
Share on other sites

C'est HS mais quand même il y a des choses qui me décoiffent ...  =) 

 

 l'Irlande à qui les instances prêtent 85 milliards d'€, demande l'arrêt des aides.Donc quand on veut, on peut.

 

 

85 milliards pour 3 millions d'habitants pas mal ... tu m'étonnes qu'ils demandent un arrêt !

Link to comment
Share on other sites

 

Mer & Marine a raison de dire que c'est du gâchis, et je l'ai dis avant mon ami Bruno, :)

 

Affaiblir nos capacités navales d'intervention, c'est se résoudre à accepter une dépendance préjudiciable par la suite.

 

En avoir 26 navires de premier rang ou 18 ou 15: Ce potentiel devant correspondre à un objectif national ,appelant 1 Politique industrielle exercée avec continuité. Pérenne

 

Perspective/prospective d'exportation: Exporter pour faire vivre nos capacités industrielles et technologiques.

 

FREDA/FREMM ER/FM400/PA2/SNLE NG : L'absence d'ambition en R&D hypothèque l'efficacité de nos capacités navales et militaires.Préserver une base industrielle et technologique nécessaire à l'entretien et la modernisation de capacités navales effectives.

Link to comment
Share on other sites

C'est HS mais quand même il y a des choses qui me décoiffent ...  =)

 

 

85 milliards pour 3 millions d'habitants pas mal ... tu m'étonnes qu'ils demandent un arrêt !

 

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp-00556466-dublin-et-madrid-en-bonne-voie-pour-sortir-de-leur-plan-d-aide-rehn-617202.php

 

http://www.lesechos.fr/journal20131014/lec1_monde/0203063927273-l-irlande-en-voie-de-se-passer-de-l-aide-internationale-617043.php

 

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00556246-l-irlande-sortira-a-la-mi-decembre-du-plan-d-aide-ue-fmi-616815.php

 

Vu que c'est un pays neutre, on va même pas pouvoir leurs vendre une FREMM, car à une époque la vente à l'exportation d'une frégate de plus de 4000 tonnes représentait en terme d'entrée de devises l'équivalent de la commande de 6 Airbus A320, cette vente engendrait des activités sur le sol national représentant plus de 70 % du montant, alors que la vente d'Airbus engendrait un volume d'environ 40 %.

 

Des esprits chagrins diront qu'on vend plus d'Airbus dans le monde que de FREMM/FDA/FLF/FM400/Gowind :D

Link to comment
Share on other sites

Paris possède une industrie navale militaire de classe mondiale. Seul pays en UE disposant des capacités scientifiques, technologiques et industriel .Pour concevoir, développer et entretenir les systèmes composant la FOST, donc maintenir ce potentiel industriel, la flotte de combat de surface, les sous-marins, les navires gros tonnages de projection PAN/BPC/PHI

 

SNLE/SNA sont des navires de guerre, plate-formes mobiles les plus complexes conçues et fabriquées dans le secteur de la défense.

 

 

On sait faire une frégate de défense aérienne comme il se doit, il suffit d'avoir les crédits pour en disposer comme la Royale en exprime le besoin de les gréer.

 

Ben justement, il faudrait preserver le vivier technologique et industriel pour continuer de savoir fabriquer des systemes militaires navals a la pointe, et JYLD se pointe avec une propal completement bancale pour faire avaler le troncage de la commande FREMM en demandant a la DCNS de concevoir une fregate low-cost (enfin par rapport aux FREMM) de la categorie des MEKO A-200, ce qui:

1) en dehors d'une activite de design pur et de recherche marketting, n'entraine pas la recherche de progres technologique, a moins que les FTi ne se transforme en SMX-25 (on pourrait peut etre alors avoir la conscience plus tranquille quant au repositionnement des SNA sur l'atlantique)...

2) vise un creneau encore plus concurrentiel que celui des FREMM, ou les chances de pouvoir deboucher sont tres faibles, nos clients habituels etant deja equipes entre les FLF et les Baynunah, tout comme les autres avec TKMS, BAE et consort...

 

Bref on aurait mieux fait de sanctuariser les 4 HZN tant qu'il en etait encore temps, au lieu de cela il semble que le CEMM de l'epoque a cru ameliorer ses chances d'avoir un PA2 en reduisant la commande a 2, et aujourd'hui eh bien, on voit que l'adage "un tient, vaut mieux que 2 tu l'auras" est toujours valable, surtout quand certains de nos politiques commencent deja a evoquer une eventuelle remise en question du PAN et peut-etre de l'aeronavale...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

 

FREDA/FREMM ER/FM400/PA2/SNLE NG : L'absence d'ambition en R&D hypothèque l'efficacité de nos capacités navales et militaires. Préserver une base industrielle et technologique nécessaire à l'entretien et la modernisation de capacités navales effectives.

 

Je ne suis pas... tu penses vraiment qu'on a un problème de R&D?

 

J'aurais tendance a dire tout le contraire. Le problème est au niveaux des crédits d'équipement et de cadence industrielle... ou comment garder un plan de charge efficace sur ~30 ans pour les milliers d'ouvriers DCNS, STX + sous-traitants, et ce a la fois pour les filières surface + sous-marines (qui sont distinctes).

 

Or les contraintes de programmes rendent ce genre de lissage difficile... on est souvent contraint d'accélérer les cadences pour des raisons économiques (FREMM), d'obsolescence des matériels existants pas manque de financement des gouvernements précédents (FREDA), ou pour s'aligner sur des partenaires ou clients export potentiels etc.

 

Donc tantôt on augmente fortement les plans de charge, tantôt on les réduit jusqu'à en faire une peau de chagrin, avant de re-accélérer... Ce n'est pas un problème ni de R&D, ni même d'ambition. Ce n'est même pas tant par manque de moyens financiers (dans l'absolu), mais plutôt par manque de constance et de vision a long-terme (qui aurait permis par exemple a DCNS de réduire il y a quelques années son empreinte industrielle au lieu de l'augmenter pour le programme FREMM)...

Link to comment
Share on other sites

Perspective/prospective d'exportation: Exporter pour faire vivre nos capacités industrielles et technologiques.

 

FREDA/FREMM ER/FM400/PA2/SNLE NG : L'absence d'ambition en R&D hypothèque l'efficacité de nos capacités navales et militaires.Préserver une base industrielle et technologique nécessaire à l'entretien et la modernisation de capacités navales effectives.

On devrait surtout se concentrer, pour ce qui est du haut du spectre, sur ce maintien des savoir faire technologiques plutôt que de l'exportation en elle même. Avec une sous marinade aujourd'hui largement nucléaire, cela devient aussi sensible à vendre que des Rafale aux sud coréens.

Si le programme FTI vient effectivement pour contrer les MEKO, alors c'est une grosse ânerie. Que DCNS prête un exemplaire sur fonds propres, comme l'Adroit, avec l'achat éventuel de cet unique exemplaire et qu'il soit " proven", mais que l'on ne touche pas aux FREMM par pitié.

Link to comment
Share on other sites

Pour ne pas juste critiquer, voici ce qu'aurait été ma solution préférée:

 

1) Oui a l'étalement des FREMM (de 10 a 14 mois) et oui a la commande de 8 FREMM seulement

 

2) En échange, commande compensatoire de 8 patrouilleurs type L'Adroit. Soit un par an, pour limiter le creux de charge a Brest, et ainsi le surcout a payer (car pourquoi payer 450-500 millions pour couvrir les frais fixes de l'outil DCNS pour ne rien obtenir en échange???). Sans compter qu'on économiserait sur le cout des équipages + MCO des A69. Tertio, cet achat pourrait probablement se faire en leasing, ce qui réduirait encore la facture a l'achat.

 

3) Oui aux études rénovation FLF + frégate NG, pour l'export et le maintien des compétences de DCNS. Mais sur la base de ce que les anglais ont fait avec leurs T23/T26. C'est-a-dire concentrer les études sur des équipements modulaires qui peuvent être transférés d'un navire a l'autre, voir d'une classe a une autre.

 

4) Non a la FTI de 3,000-4,000 tonnes. MeretMarine ont expliqué a merveille pourquoi c'est un non-sens absolu. La FTI doit être une FREMM NG, en conservant la plateforme mais en la rendant plus modulaire, avec un mélange d'équipements moins chers et "fitted for but not with". Par exemple:

  • Radar SMART-S repris sur les FAA Cassard + FLF renovées
  • Silos Mica VL (pas d'Aster)
  • Hangar reconfigurable (style T26) pour helicos, drones, embarcations commandos
  • Propulsion CODAD
  • Réserve d'espace pour l'ajout de brouilleurs et missiles de croisière etc
  • Sonar remorqué containerisé pouvant se balader entre les FREMM NG et les PH L'Adroit, lorsqu'ils sont basés a Brest
  • Mature intégrée, voir étrave inversée si c'est ce que les clients export demandent

 

5) Non a la FREDA dopée avec de nouveaux radars ultra-chers (dans l'espoir d'en faire un jour une plateforme ABM). Se cantonner a un Herakles légèrement boosté, et investir plutôt dans l'engagement coopératif + la possibilité de tirer un petit nombre d'Aster 30 depuis les FREMM ASM, pour un maximum de redondance.

 

6) Toutes les FREMM a Toulon, pour se concentrer sur la protection du GAN, du groupe amphibie et l'arc de crise orient. Les études sur les équipements modulaires (sonar remorqué containerisé...) doivent permettre aux FREMM NG + PH L'Adroit de remplir la fonction ASM dans les approches de Brest.

Edited by HK
Link to comment
Share on other sites

2) En échange, commande compensatoire de 8 patrouilleurs type L'Adroit. Soit un par an, pour limiter le creux de charge a Brest, et ainsi le surcout a payer (car pourquoi payer 450-500 millions pour couvrir les frais fixes de l'outil DCNS pour ne rien obtenir en échange???). Sans compter qu'on économiserait sur le cout des équipages + MCO des A69. Cet achat pourrait se faire éventuellement en leasing.

 

4) Non a la FTI de 3,000-4,000 tonnes. MeretMarine ont explique a merveille pourquoi c'est un non-sens absolu. La FTI doit être une FREMM NG, en conservant la plateforme mais en la rendant plus modulaire, avec un mélange d'équipements moins chers et "fitted for but not with".

 

2) Plutôt que 8 patrouilleurs Adroit dont le type n'est pas exempté de critiques, il faudrait un véritable programme, d'une flotte nombreuse, dimensionnant nos ambitions ZEE, avec un véritable effet de série. Sinon on ne fait que reproduire cette logique du Tétris ad vitam eternam.

 

4) Pour moi la FREMM NG, ce serait un SMX-25 taille XL, à propulsion nucléaire, passage de 16 à 32 silos, passage de 4 à 16/20 torpilles lourdes. Terrain de chasse préférées : Protection de la FOST, La médittéranée, renseignement/frappe d'opportunités VCA (Vers le Continent Africain). Ou bien une FREMM "lourde" avec radier pour actions amphibies commandos AVT et hélos d'appui feu embarqués.

 

A minima, une revalorisation ASM des FLF comme il se doit, pour prendre la relève des SNA quant à la protection de la FOST et action en médittéranée principalement.

Link to comment
Share on other sites

Plus vite on les achète plus vite on doit payer ... Plus on étale le programme moins on a a payer chaque année. C'est le principe de rééchelonnement de crédit.

Comme l'objectif c'est d'alléger la dépense aujourd'hui ... le meilleur moyen c'est d'acheter moins aujourd'hui.

Pour les anciens navires qui coutent cher ... au pire on réduit leur temps a la mer en conséquence pour conserver un cout MCO stable.

La vrais question c'est qui a calculé que le rythme initial était financièrement tenable ... et pourquoi on se retrouve avec un truc qui semble vu d'aujourd'hui n'avoir absolument jamais été tenable.

Et comment on arrive a s'auto-persuader que les plans d'équipement on le moindre sens lorsqu'il sont batis alors que visiblement on sait alors pertinemment qu'on aurait pas le pognon pour le quart du tiers du machin.

Comment même certains ici on pu se persuader que des Frégate de défense aérienne sur coque FREMM pourrait avoir un sens avec un Herakles et un prix a peine supérieure au FREMM ASM etc.

En gros a qui se destine les enfumage successif d'absolument tous les plans d'équipement de ces quelques dernières années, aussi bien marine, terre, qu'air.

Parce que chez DCNS ou au mindef on doit bien savoir que dans l'état annonce 17 FREMM et 4 HZN ... qu'il n'y aurait jamais de quoi les financer, sauf a s'endetter sur 100 ans.

 

 

Ouais mais dans les faits :

 

 

Selon le chef d’Etat-major de la marine, auditionné au Sénat le 17 septembre, « l'ordre de grandeur est qu'en passant de 17 à 11, nous renchérissons le coût de la commande d'environ deux FREMM ».

 

Donc cette fois on choisi de s'endetter sur 120 ans mais en étalant les commandes, comme ça sur le quinquennat (seulement) ça coute moins cher !!!

 

player1rage.gif

 

 

AU BUCHER LES POLITIQUES !!!

 

Des fois j'ai envie d'y croire, seulement c'est pas facile de voir la décadence de son pays alors même qu'il n'y a aucune causes extérieur et que c'est seulement dû a de la mauvaise gouvernance et surtout à la couardise, la pleutrerie, la pusillanimité et la lâcheté de nos politiques !!!

 

 

Comme le dit Philippe il y a tellement moyen de se sortir de là, d'autres y sont arrivés, alors pourquoi pas nous ?

Link to comment
Share on other sites

Selon le chef d’Etat-major de la marine, auditionné au Sénat le 17 septembre, « l'ordre de grandeur est qu'en passant de 17 à 11, nous renchérissons le coût de la commande d'environ deux FREMM ».

 

Donc cette fois on choisi de s'endetter sur 120 ans mais en étalant les commandes, comme ça sur le quinquennat (seulement) ça coute moins cher !!!

En passant de 17 a 11 on renchéris de deux ... ça ne veut pas dire grand chose pour moi.

On parle en euros courant constant? on intègre l'inflation dans les deux scénario ou pas? on intègre l'étalement dans les deux scénario ou pas? on integre quel cout pour les dev FREDA en sus?

Souvent on a tendance a compter le dernier scénario en euro d'aujourd'hui, et les anciens scénario en euro d'hier ... alors que les contrat sont tous indexé sur l'inflation.

Ce qui serait intéressant ce serait de savoir quelle serait le cout du programme initial aujourd'hui, avec l'inflation et tout le tralala et de comparer au cout du programme d'aujourd'hui.

Ca se trouve les 17 FREMM aux conditions d'hier couteraient une fortune aujourd'hui, mais on a pas de chiffrage précis de ça.

Ajoute a la baisse du nombre de coque, l'économie de la déflation du nombre d'équipage, du nombre de munition, de la mco des coque non acheté, et l'économie pourrait être bien au delà des seul 25% sur le programme.

Link to comment
Share on other sites

En passant de 17 a 11 on renchéris de deux ... ça ne veut pas dire grand chose pour moi.

On parle en euros courant constant? on intègre l'inflation dans les deux scénario ou pas? on intègre l'étalement dans les deux scénario ou pas? on integre quel cout pour les dev FREDA en sus?

Souvent on a tendance a compter le dernier scénario en euro d'aujourd'hui, et les anciens scénario en euro d'hier ... alors que les contrat sont tous indexé sur l'inflation.

Ce qui serait intéressant ce serait de savoir quelle serait le cout du programme initial aujourd'hui, avec l'inflation et tout le tralala et de comparer au cout du programme d'aujourd'hui.

 

Je me posais la même question, tiens. Voici une réponse partielle. ..

 

1) Le cout unitaire a augmenté de €308 a €404 millions lors du passage de 17 a 11 frégates. Ce chiffre très bas est a priori hors TVA, hors développement, hors MCO initiale et hors inflation (donc aux prix de 2005).

 

2) L'augmentation du cout unitaire est due a 4 facteurs:

 

- L'étalement des livraisons de 7 a 10 mois. Cout: €400 millions ("soit le prix d'une frégate" dixit Boissier), soit environ €35 millions par frégate

- La réduction de commande. Cout: "l'équivalent d'une frégate" (dixit Boissier), soit €35 millions par frégate

- La "complexité des modèles FREDA", ce qui correspond au changement de mix produit.

- Des "demandes supplémentaires [de la part du client]" qui expliquent (avec le point precedent) les €25 millions par frégate restants.

 

La seule chose qui n'est pas très claire c'est le cout du changement de mix produit. Est-ce que les AVT moins bien équipées sont inclues dans les €308 millions de départ? J'aurais tendance a dire non, vu que Boissier n'y fait pas référence, et que par ailleurs les FREMM AVT étaient données a l'époque pour €280 millions.)

 

3) Il faut ensuite rajouter 20% de TVA. Rien que pour l'étalement et la réduction de commande (€35 + €35 = €70 millions par frégate), ça augmente le cout unitaire de €15 millions supplémentaires.

 

4) Pour finir, il faut amortir les couts fixes de développement sur 11 coques au lieu de 17 (€500 a €700 millions, grosso modo, en recoupant différentes sources).  Soit €20 millions par frégate. Ceci ne compte pas les €160 millions supplémentaires qu'il faut pour developer les FREDA (qu'on aurait été obligés de payer de toute façon).

 

 

--> Au final:

€35MM pour l'étalement des livraisons

+ €35MM pour l'annulation des 6 AVT

+ €15MM pour la TVA

+ €20MM pour la R&D amortie sur moins de coque

= €105MM d'augmentation du cout unitaire

 

Soit 35% d'augmentation du cout unitaire de base...

... ou €1.2 milliards

... ou le prix de base TTC de 3 FREMM ASM

... ou le prix de base TTC de 4 FREMM AVT

... ou comment payer le prix de 4 FREMM AVT pour en economiser seulement 3.

Edited by HK
Link to comment
Share on other sites

Tiens, en passant, quel est le taux de TVA qui s'applique sur un achat tel qu'une FREMM ? J'imagine qu'il s'agit d'un gros mix de taux différents selon la nature des éléments.

 

Et en passant, au lancement du programme, la définition du coût ne peut pas prendre en compte les changements de taux de TVA qui ne sont même pas envisagés à l'époque. Ainsi, le passage de janvier 2014 aux taux de 5 / 10 / 20% (au lieu de 5,5 / 7 / 19,6 %) a aussi un impact sur le coût de revient final ...

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que cela a un sens d'inclure conceptuellement la TVA dans le "coût" des matériels, alors que cette TVA revient à l'Etat donc à nous in fine ?

Très bonne question je me la pose depuis longtemps.

Et en plus Il faut aussi tenir compte de l'achat des frégates à la DCNS (entreprise d'état) ?

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que cela a un sens d'inclure conceptuellement la TVA dans le "coût" des matériels, alors que cette TVA revient à l'Etat donc à nous in fine ?

Eh bien je dirai que ca depend ce que tu cherches à dire...si tu veux descendre le programme, tu va citer le cout total en comptant la tva, sans preciser bien sur qu'elle revient à l'etat et en insistant sur le coté somptuaire de ces depenses...

si au contraire tu veux defendre le programme, tu parlera de cout pour l'etat en ayant deduit la tva, et tu embrayera sur les entrées diverses permises par cette activité, impots sur les societes sous traitantes, consommation des menages et au final tu conclura que les fremms rapportent de l'argent a l'etat!!

Link to comment
Share on other sites

Dans ce cas, c'est une stratégie verbale qui frise la malhonnetêté intellectuelle, puisque manipulation d'information au grand dam du quidam moyen. Mais pas de malhonnetêté du point de vue des politiques, sans doute. Cela me semble plus logique que les commandes de biens militaires de l'Etat soient facturés HT, sauf si cela peut permettre à Bercy d'avancer après coup l'argument du " avant l'armée, ca nous rapportait de la TVA mais ce n'est même plus le cas. Remettons en une louche".

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...